Achetez en ligne ou cueillir en librairie

*Pour faire une cueillette en magasin, ajoutez les livres à votre panier, et au moment de passer à la caisse, vous verrez l'option "Cueillette en magasin". Plus de détails ici

Résumé :

« Madeline, adolescente un peu sauvage, observe à travers ses jumelles cette famille qui emménage sur la rive opposée du lac. Un couple et leur enfant dont la vie aisée semble si différente de la sienne. Bientôt, alors que le père travaille au loin, la jeune mère propose à Madeline de s’occuper du garçon, de passer avec lui ses après-midi, puis de partager leurs repas. L’adolescente entre petit à petit dans ce foyer qui la fascine, ne saisissant qu’à moitié ce qui se cache derrière la fragile gaieté de cette mère et la sourde autorité du père. Jusqu’à ce qu’il soit trop tard. »

Une histoire des loups est un premier roman étrange et angoissant signé Emily Fridlund. Vivant au milieu d’une épaisse forêt au fin fond du Minnesota, Madeline observe beaucoup de choses; la faune, la flore mais aussi les nouveaux arrivants au comportement curieux, sa camarade de classe (dont les rumeurs lui prêtent une relation avec un professeur). La jeune adolescente se retrouve alors empêtrée dans des histoires qui semblent la dépasser, et pourtant elle ne semble pas vraiment s’en inquiéter, au contraire elle en tire un certain plaisir. Jusqu’au jour où…

Des le début du roman, le lecteur sent que quelque ne va pas, une sensation de malaise qui s’installe petit à petit, qui va augmenter tout au long du roman et dont le lecteur va avoir du mal à se débarrasser. Un sentiment amplifié par l’atmosphère brumeuse de la forêt dont Madeline connaît chaque recoin.

Impossible pour le lecteur de trouver un personnage auquel se raccrocher. Chaque protagoniste est étrange; Madeline, ses parents anciens hippies, le professeur d’histoire accusé de pédophilie, la famille de l’autre côté du lac dont les comportements sont plus que suspects.

Au delà de l’intrigue mystérieuse, qui est pressentie des le début, la construction lente et déconcertante du roman plonge le lecteur dans une incertitude permanente. Et l’autrice s’amuse avec les nerfs du lecteur et le promenant dans les différentes périodes de la vie de Madeline, dévoilant une héroïne marquée à jamais par la rencontre avec la famille Radler et le drame qui en découla.