Le sang du cerf

Le sang du cerf
Achetez en ligne ou cueillir en librairie

*Pour faire une cueillette en magasin, ajoutez les livres à votre panier, et au moment de passer à la caisse, vous verrez l'option "Cueillette en magasin". Plus de détails ici

Hannah était une ombre dans le regard, une tache dans l’harmonie sociale, une violoniste grotesque. Mais peu importe puisque Hannah est morte. Pendant que le corps se décompose à ses côtés, avant que les traces de cette erreur n’aient fini de disparaître, le narrateur la raconte. Et en écrivant son histoire, l’écrivain donnera un rôle à la paria, puisqu’il en fera son personnage. Dans cet audacieux premier roman, Rosalie Lavoie superpose habilement les discours pour mieux révéler sous leur jour le plus cru des tensions souvent silencieuses.

Commentaire de Marie-Ève B.

« Une femme est morte, son amant, l’écrivain, l’a tué et doit rapidement poser l’acte sur papier afin de ne rien perdre de l’inspiration créatrice du moment. Il écrit cette dépouille qui se décompose dans son lit. Il aspirait à connaître sa vie, ses secrets, il voulait qu’elle soit à lui. N’y arrivant pas, il décide de sa mort par l’ultime acte de violence et de contrôle, le meurtre, déterminant ainsi son dernier souffle et s’appropriant son corps, ses désirs, son sexe et ses aspirations. De cette histoire, il fera son roman. Ce qui accroche particulièrement est le choix de narration, parfois au « vous » qui relate les actions de l’homme, sinon au «je», où il raconte ses actes et pensées. On alterne entre agresseur et voyeur, procédé qui nous pose comme acteur de la violence perpétrée. Une écriture forte, fine, où l’espace de liberté est réduite à un vieux violon que la femme tente de rafistoler. Un récit du contrôle souvent trop subtil des hommes sur les femmes. »

Auteur: Rosalie Lavoie
Genre: littérature québécoise/canadienne
ISBN: 9782760933545.0
Pages: 120
Titre: Le sang du cerf
Éditeur: