Chaque automnne, c’est la tradition, la course aux prix littéraires est lancée. Que ce soit au Québec, au Canada ou en France, les éditeurs soumettent aux divers jurys littéraires les oeuvres les plus susceptibles de remporter ces lauriers qui, souvent, garantissent à un auteur la reconnaissance et les ventes qui les accompagnent.

Voici donc les  heureux récipiendaires et les finalistes francophones qui étaient en lice pour ce prix littéraire des plus prestigieux.

Romans et nouvelles

Gagnant : Nicolas Dickner

Six degrés de liberté, de Nicolas Dickner, 2015, Éditions Alto, 300 p., 9782896942183

Où l’on raconte l’histoire d’une jeune fille qui désire repousser les limites de l’expérience humaine, d’un hacker qui veut optimiser la circulation mondiale des bananes et des coussins, d’une employée de la GRC qui rêve d’en finir une bonne fois pour toutes avec la géographie, d’un septuagénaire qui perd un boulon, d’une acheteuse compulsive bipolaire, de six perruches et d’un chat intermittent, tous unis dans un jeu de société à l’échelle planétaire dont personne ne connaît les règles.

Finalistes

Sèna, de Françoise de Luca, 2015, Éditions Marchand de feuilles, 200 p., 9782923896465

La Fabrica, de Marilyne Fortin, 2015, Éditions Québec Amérique, 561 p., 9782764427293

Traité des peaux, de Catherine Harton, 2015, Éditions Marchand de feuilles, 176 p., 9782923896441

À la recherche de New Babylon, de Dominique Scali, 2015, Éditions La Peuplade, 500 p., 9782923530956

Poésie

Gagnant : Joël Pourbaix

Le mal du pays est un art oublié, de Joël Pourbaix, 2014, Éditions du Noroit, 144 p., 9782890189058

La rédemption est une utopie et pourtant elle guide les pas fragiles alors que les lieux réinventent celui qui les regarde. Après Montréal, le pays du Pontiac délivre sa géographie secrète. Une maison, une falaise, un arbre, des contrées ruinées et d’autres transfigurées ; les jours renaissent sous le voile des paysages et des jeunes années. L’esprit des lieux soulève les vérités d’un autre monde, une faille d’où surgit une langue maternelle et impensable. Les souvenirs nous enracinent, d’autres nous leurrent, et comme des crimes impunis nous habitent depuis toujours, il n’y a pas d’initiation sans le sang et les cendres.

Finalistes

tête première / dos / contre dos, de Martine Audet, 2014, Éditions du Noroit, 82 p., 9782890188891

Les trésors tamisés, de François Baril Pelletier, 2015, Éditions Interligne, 128 p., 9782896994434

Langue maternelle, de Jean-Philippe Dupuis, 2014, Éditions Le Lézard amoureux, 47 p., 9782923398297

La carte des feux, de René Lapierre, 2015, Éditions Les herbes rouges, 228 p., 9782894194973

Théâtre

Gagnant : Fabien Cloutier

Pour réussir un poulet, de Fabien Cloutier, 2014, Dramaturges éditeurs / Éditions de l’Instant même, 80 p., 9782895023579

Carl et Steven en arrachent ; pères à temps partiel, fils ou amoureux décevants, ils peinent à garder la tête hors de l’eau et à préserver un semblant de dignité. Pour survivre, ils feront des petits boulots pour Mario Vaillancourt, le propriétaire des Galeries du Boulevard. Mais Vaillancourt ratisse large et il ne donne pas seulement dans le commerce licite. Il exploite aussi des « sides lines » pour lesquels le recrutement se fait à la pièce. Idéalement auprès des plus vulnérables. On retrouve dans Pour réussir un poulet les personnages qui jalonnent l’univers de Fabien Cloutier. Des êtres dépassés qui, en tentant d’améliorer leur sort, ne peuvent faire autrement que de glisser dans le vortex de la déchéance. Si Fabien Cloutier réussit à nous faire rire, c’est pour mieux nous rappeler que les choses vont mal. De plus en plus mal.

Finalistes

En cas de pluie, aucun remboursement, de Simon Boudreault, 2015, Dramaturges éditeurs, 166 p., 9782896370801

Jouez, Monsieur Molière!, de Jean-Rock Gaudreault, 2015, Éditions Lansman, 45 p., 9782807100503

J’accuse, d’Annick Lefebvre, 2015, Dramaturges éditeurs, 92 p., 9782896370788

La beauté du monde, d’Olivier Sylvestre, 2015, Leméac éditeur, 96 p., 9782760904446

Essais

Gagnant : Jean-Philippe Warren

Honoré Beaugrand : la plume et l’épée (1848-1906), de Jean-Philippe Warren, 2015, Éditions du Boréal, 536 p., 9782764623794

Dans l’esprit de bien des gens, la seconde moitié du XIXe siècle confirme le repli conservateur d’une population canadienne-française engagée dans un combat ardu pour la survivance. Mais que faire d’un homme comme Honoré Beaugrand, qui aime à se décrire comme un « natural-born kicker » ? Soldat dans l’armée mexicaine, journaliste à La Nouvelle-Orléans, touriste en Chine, romancier et poète à ses heures, maire de Montréal, riche actionnaire de banques et de compagnies de chemins de fer, propriétaire du journal « La Patrie », il entend convaincre ses compatriotes du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, du principe d’une éducation obligatoire et gratuite, de l’idéal du suffrage universel et de l’importance de l’autonomie des affaires temporelles à l’égard de l’autorité de l’Église catholique. En écrivant la biographie de Beaugrand, Jean-Philippe Warren nous fait découvrir un Québec qui ne cesse de nous surprendre. Un Québec fortement empreint de valeurs martiales, ouvert sur l’Amérique. Un Québec nationaliste qui ne croit pas que l’affirmation collective doive servir à broyer l’individu. Un Québec, enfin, résolument industriel et urbain, et qui jette, déjà, un regard nostalgique sur ses origines, célébrant le folklore et les traditions désormais condamnées par les progrès de la science et de la technologie. Du grand-père, coureur de bois et navigateur, au petit-fils, globe-trotteur et businessman, la famille Beaugrand révèle les lignes de partage des Canadiens français au lendemain de la Rébellion de 1837. À ceux qui refusent la résignation et la soumission que prêchent les élites conservatrices, la vie de Beaugrand rappelle la valeur, au fond si simple, de l’audace.

Finalistes

Curieuses histoires de plantes du Canada : tome 1, d’Alain Asselin, Jacques Cayouette et Jacques Mathieu, 2014, Éditions du Septentrion, 288 p., 9782894487976

La lenteur des montagnes, de Ying Chen, 2014, Éditions du Boréal, 128 p., 9782764623305

Les femmes de lettres canadiennes-françaises au tournant du XXe siècle, de Chantal Savoie, 2014, Éditions Nota bene, 243 p., 9782895184973

De Marie de l’Incarnation à Nelly Arcan : se dire, se faire par l’écriture intime, de Patricia Smart, 2014, Éditions du Boréal, 432 p., 9782764623459

Littérature Jeunesse – Texte

Gagnant : Louis-Philippe Hébert

Marie Réparatrice, de Louis-Philippe Hébert, 2014, Éditions de la Grenouillère, 56 p., 9782923949666

Marie Réparatrice, c’est cette petite fille de huit ans qui découvre qu’elle a un don. Quelque chose d’unique lui permet de faire ce qu’on aurait appelé autrefois des miracles. Et ces miracles se réalisent pour permettre à ceux qu’elle aime, des plus petits comme son cochon d’Inde et son chat aux plus grands comme sa mère, de traverser des épreuves et de rester vivants. Ce roman poème se déroule sur le fil ténu qui permet à l’amour de passer par-dessus la réalité. Une histoire touchante et vraie qui éclaire le mystère de vivre.

Finalistes

Les forces du désordre, de Camille Bouchard, 2015, Éditions Québec-Amérique, 152 p., 9782764428429

Dessine-moi un martien, de Denis Côté, 2015, Soulières, éditeur, 66 p., 9782896073153

Boîtamémoire, de Roger Des Roches, 2014, Éditions de la Courte échelle, 128 p., 9782896954841

Direction Saint-Creux-des-Meuh-Meuh, de Sandra Dussault, 2014, Éditions Québec-Amérique, 224 p., 9782764427255

Littérature Jeunesse – Albums illustrés

Gagnants : Patrick Doyon et André Marois

Le voleur de sandwichs, de Patrick Doyon et André Marois. 2014, Éditions de la Pastèque, 168 p., 9782923841267

Marin s’est fait voler son sandwich, celui du lundi au jambon-cheddar-laitue, son préféré ! Quel malfaisant a pu commettre un acte aussi cruel ? Le mardi, c’est le jour de son deuxième sandwich préféré : celui au thon que sa mère prépare avec sa fameuse mayonnaise et des tomates séchées. Pour ne pas mourir de faim, Marin décide de tendre un piège au voleur…

Finalistes

L’arbragan, de Jacques Goldstyn, 2015, Éditions de la Pastèque, 96 p., 9782923841700

Quand j’écris avec mon cœur, de Mireille Levert, 2014, Éditions de la Bagnole, 40 p., 9782897141011

Rosalie entre chien et chat, de Mélanie Perreault et Marion Arbona, 2015, Éditions Dominique et compagnie, 32 p., 9782896869848

Douze oiseaux, de Renée Robitaille et Philippe Béha, 2015, Éditions de la Bagnole, 24 p., 978289714082

Traduction

Gagnants : Lori Saint-Martin et Paul Gagné

Solomon Gursky, de Mordecai Richler, traduit par Lori Saint-Martin et Paul Gagné, 2015, Éditions du Boréal, 672 p., 9782764623749

Moses Berger est encore enfant quand il entend pour la première fois parler de Solomon Gursky. Ce personnage mystérieux deviendra bientôt pour lui une obsession qui l’incitera à mener une vaste enquête aux quatre coins du monde. Toute sa vie sera consacrée à démêler le vrai du faux dans l’histoire d’un homme et d’une famille dont les origines sont drapées dans le mystère. Nous entraînant dans les bas-fonds londoniens du XIXe siècle, en Arctique avec l’expédition de Franklin, dans l’Amérique de la prohibition, dans les paysages vallonnés des Cantons-de-l’Est d’hier et d’aujourd’hui, des hauteurs de Westmount jusqu’aux ruelles du Mile End, Solomon Gursky est un puissant récit qui nous captive par sa verve et son humour mordant. Des grands romans de Mordecai Richler, il s’agit sans doute du plus ambitieux, car il met au monde une riche mythologie, à la mesure de la destinée des Juifs en Amérique.

Finalistes

Élisabeth dans le pétrin, de Susan Glickman, traduit par Christiane Duchesne, 2015, Éditions du Boréal, 136 p., 9782764623718

Voisins et ennemis : la guerre de Sécession et l’invention du Canada, de John Boyko, traduit par Catherine Ego, 2014, Presses de l’Université Laval, 320 p., 9782763720340

MxT, de Sina Queyras, traduit par Marie Frankland, 2015, Éditions de l’Hexagone, 104 p., 9782896480760

Ma vie (racontée malgré moi) par Henry K. Larsen, de Susin Nielsen, traduit par Rachel Martinez, 2014, Éditions de la Courte échelle, 256 p., 9782896952953

Pour commander ces ouvrages via notre site monet.leslibraires.ca, veuillez cliquer sur les titres sélectionnés.

Pour en savoir plus sur les Prix littéraires du Gouverneur général du Canada, cliquez ici.