16,95 $

Éditions Alire, 525 pages.
Genre science-fiction et fantastique
Suggéré par Guillaume C. le 25 février 2009

Commentaire de Guillaume C.

L'épine du livre stipule qu'il s'agit de « fantastique », mais une précision s'impose : avec Une fêlure au flanc du monde, Éric Gauthier nous met en présence de magiciens de camps opposés, mais il allie à cet antagonisme classique un souffle digne des plus grands polars. Malick, le héros du roman, mène une enquête sur une secte qu'il a combattue à Montréal et qui s'est transplantée en Abitibi suite à une altercation qui a mal tourné, obligeant le groupe à se faire plus discret. Par sa magie, il tentera de prouver que ce groupe est néfaste pour la petite communauté de Saint-Nicaise, mais sera-t-il assez fort pour contrer les plans diaboliques de ces illuminés et, surtout, comment arrivera-t-il à convaincre la police de ce qu'il avance ?

Voici donc ce qui fait la force de ce roman : on n'assiste pas à un déferlement de rituels magiques ou de sortilèges, et encore moins à une démonstration d'une galerie de créatures magiques aussi étranges qu'improbables. En fait, Éric Gauthier a créé un livre qui centre le récit non sur des éléments surnaturels, mais qui campe la magie dans le réel, comme si elle était toujours là, quelque part, à nous guetter... sans nécessairement être omniprésente. Sans doute l'une des plus grandes réussites de la rentrée littéraire de 2008.


Pour en savoir plus