16,95 $

Éditions Sémaphore, 95 pages.
Genre littérature québécoise/canadienne
Suggéré par Anne-Pascale L. le 1 août 2007

Résumé

Réaction d'un jeune après le suicide d'un ami. Un livre sur l'espoir, sur l'amitié et le sens de la vie, sans moralisme.

Commentaire de Anne-Pascale L.

Jeune maison d'édition qui s'inscrit en marge des sentiers battus, les éditions Sémaphore publiaient, il y a de cela quelques mois, le premier roman du jeune auteur Jonathan Harnois. D'une sensibilité désarmante, ce petit pavé d'à peine cent pages s'articule autour d'un événement aux accents tragiques : le suicide d'un ami. Harnois parvient avec brio à éviter les écueils de ce thème mille fois visité et nous livre un récit tout en nuance porté par une plume d'une beauté douloureuse.

Irrigué de délicieuses trouvailles littéraires, Je voudrais me déposer la tête offre une introspection ponctuée d'espoir qui nous mène droit aux confins de l'âme humaine. Empreinte d'une magnifique poésie, la langue d'Harnois témoigne d'une rare maîtrise. Prometteur!


Pour en savoir plus