14.95 $

Éditions Gallimard, coll. « Folio policier », 403 pages.
Genre littérature policière
Suggéré par Morgane M. le 19 février 2013

Quatrième de couverture

Vera est morte assassinée Brûlée vive.

Mister, le pianiste, l'aimait, comme elle aimait sa musique. Il veut comprendre : qui l'a tuée ? Pourquoi ? Avec son ami Bob, chauffeur de taxi philosophe et polyglotte, il cherche, tâtonne, interroge et remonte peu à peu le fil de la jeune vie de Vera, jusqu'aux rives lointaines du Danube, jusqu'aux charniers des Balkans... Rythmée par les grands standards du jazz, l'enquête des deux hommes fera ressurgir les notes cachées de ces crimes dont personne ne veut parler.

Plus qu'un roman, c'est une ballade qui se joue ici. Un long blues nostalgique et envoûtant en même temps qu'un poignant chant d'amour et de rage.

Commentaire de Morgane M.

Après nous avoir enchantés avec Garden of Love, Marcus Malte nous revient avec un polar plus classique, mais tout aussi bon.

Vera Nad est morte. La jeune Yougoslave a été retrouvée brûlée vive dans un entrepôt désaffecté. Une étrangère meurt et tout le monde s'en fout ou presque. Les coupables sont retrouvés en deux jours, passent aux aveux ; cela sent à plein nez la justice expéditive... Mister, un grand Noir pianiste de jazz, aimerait bien savoir pourquoi on s'en est pris à celle qu'il considérait comme son amie. Avec Bob, son meilleur ami, chauffeur de taxi et ancien prof de philo, il va commencer à fouiller la vie de Vera.

C'est un drôle de duo que nous présente Marcus Malte - un grand Noir torturé et un petit Blanc polyglotte -, et cela fonctionne parfaitement. Ensemble, ils vont en découvrir un peu plus qu'ils ne le souhaiteraient sur les instances politiques et les liens avec la guerre en ex-Yougoslavie, et se retrouver confrontés à des hommes sans scrupules prêts à tout pour garder le pouvoir.

Encore une fois, c'est l'écriture de Marcus Malte qui nous emporte. Tout en installant une ambiance parfois très sombre, il conserve une poésie et un style très personnel qui accrochent efficacement le lecteur. Par son alliage de moments durs et de passages pleins d'humour, l'auteur nous livre un texte tout en équilibre et en nuances. Et bien sûr, comme le titre l'indique (Les harmoniques :beau Danube blues), la musique fait partie intégrante du roman grâce au rythme parfaitement contrôlé de l'écriture.

De quoi passer un grand moment de lecture en écoutant du Miles Davis

 

Pour commander ce livre : 9782070450152


Pour en savoir plus