10.95 $

Éditions Points, 139 pages.
Genre littérature étrangère
Suggéré par Benoit D. le 5 mars 2013

Quatrième de couverture

La famille, c'est la jungle. Les parents s'aiment, se battent. Au milieu du chaos, trois enfants tentent de grandir. La meute observe les fauves. Quand le père danse, les petits l'imitent. Quand la mère dort, ils apprennent à rester silencieux. La vie animale est âpre. Mais l'imaginaire est sans limites. Avec ce premier roman impressionnant, Justin Torres impose une langue, un rythme, un lyrisme électrique.

« On en voulait encore. On frappait sur la table avec le manche de nos fourchettes, on cognait nos cuillères vides contre nos bols vides ; on avait faim. On voulait plus de bruit, plus de révoltes. On montait le son de la télé jusqu'à avoir mal aux oreilles à cause du cri des hommes en colère. On voulait plus de musique à la radio ; on voulait du rythme ; on voulait du rock. On voulait des muscles sur nos bras maigres. On avait des os d'oiseau creux et légers, on voulait plus d'épaisseur, plus de poids. On était six mains qui happaient et six pieds qui trépignaient ; on était des frères, des garçons, trois petits rois unis dans un complot pour en avoir encore. »

Commentaire de Benoit D.

En un mot : une splendeur. Ce roman autobiographique jongle avec la combinaison explosive d'amour et de rage du narrateur pour sa famille – dont il devra s'éloigner pour survivre –, les souvenirs de bonheurs fugitifs et de terreur (l'inoubliable épisode du Lac) étant racontés au plus près, avec des mots qui pulsent.

Ce court roman en dix-neuf tableaux vaut infiniment mieux que toutes les briques qu'on nous présente comme des « chefs-d'œuvre incontournables » et démontre, s'il le fallait, que la valeur d'un livre ne se détermine pas au poids...

 

Pour commander ce livre : 9782757830765


Pour en savoir plus