La 14e édition des Correspondances d’Eastman vous invite à venir habiter pour un moment un paysage majestueux du 4 au 7 août 2016. Venez sillonner avec les écrivains invités ce paysage façonné par la littérature.

« L’idée de départ est simple : pendant quelques jours d’été, les passants sont invités à venir écrire des lettres qui sont expédiées gratuitement à travers le monde. Les enfants et les adultes peuvent ainsi fréquenter des lieux inspirants aménagés en « jardins ou chambres d’écriture », disséminés dans le village, où l’on va écrire un mot à une personne chère. Le courrier est ensuite recueilli par les facteurs des Correspondances, qui sillonnent le village à pied ou à vélo. Des trousses d’écriture sont offertes à chaque participant à l’achat du stylo passeport donnant droit d’accès à tous les lieux d’écriture, aux expositions, aux projections ainsi qu’au Portage des mots et au Sentier des lettres.

Donner le goût d’écrire et de lire en passant par l’échange épistolaire est l’un des objectifs avoués du comité organisateur, qui souhaite aussi que cet accent mis sur l’écriture vivante puisse valoriser le livre et le travail des écrivains. S’ajoutent à cette activité beaucoup d’autres reliées à l’écriture et à la lecture, avec des auteurs, animateurs et comédiens venus aussi faire la fête de toutes les lettres. »

La Librairie Monet vous souhaite, à tous et à toutes, des rencontres des plus inspirantes!

Voici quelques-unes des activités proposées cette année:

Paysages urbains
Souvent, le paysage d’une ville s’inscrit au coeur de la littérature, même si, comme le déplorait Baudelaire, « le visage d’une ville change plus vite que le coeur d’un mortel ». Avec : Francine Ruel, Dominique Garand, Christiane Lahaie. Animation : Marie-Ève Sévigny. Le jeudi 4 août, 14h.

Marie-Thérèse Fortin chante Barbara
Un hommage à une grande dame de la chanson. Tout comme la voix de Barbara à ses débuts, celle la voix de Marie-Thérèse Fortin est ici mise de l’avant, accompagnée d’un piano et d’une contrebasse. Dans une formule épurée, une redécouverte de la carrière de la chanteuse française vous est proposée. Le jeudi 4 août, 20h.

Habiter le temps
Il existe quelque chose comme un paysage du temps qui passe, qui s’étire indéfiniment ou qui passe d’une génération à l’autre, d’un être à un autre, et qui nous permet d’y habiter, au moins en sursis. Avec : Anaïs Barbeau-Lavalette, William S. Messier, Daniel Grenier. Animation : Marie-Ève Sévigny. Le vendredi 5 août, 10h.

Marc Séguin
L’atmosphère onirique et symboliste des toiles de Marc Séguin s’inscrit sur un fond souvent plat et uni qui rappelle étrangement le paysage du Nord. Plusieurs personnages de Séguin sont d’ailleurs fascinés par ce paysage au point de tout fuir pour tenter de vivre cet aplanissement d’être. Animation : Danielle Laurin. Le vendredi 5 août, 12h30.

L’arrière-pays
C’est peut-être ce qui reste caché derrière toute façade qui intéresse la littérature. Non pas le paysage connu et cartographié, mais celui de l’arrière-pays, du Nord, de la région profonde ou tout simplement de l’espace demeuré inaperçu. Avec : Jean Désy, François Hébert, Samuel Archibald. Animation : Tristan Malavoy. Le vendredi 5 août, 15h45.

Vie et mort du paysage
Le paysage invite à une certaine forme d’évanouissement qui n’est pas nécessairement une mort symbolique ou réelle, mais plutôt une manière de retrouver le dehors et de créer des liens nouveaux avec la part oubliée, matricielle, de nos vies. Avec : Carole David, Élise Turcotte, Martine Delvaux. Animation : Elsa Pépin. Le samedi 6 août, 10h.

Hélène Dorion et Les Violons du Roy
Concert intimiste alliant des extraits de l’oeuvre de l’écrivaine et poète Hélène Dorion à des musiques de P. Glass, J.S. Bach, W.A. Mozart et P. Vasks interprétées par un quatuor à cordes des Violons du Roy ainsi que par Hélène Dorion. Une suite d’instants suspendus entre les mots et la musique.. Le samedi 5 août, 20h.

Apocalypse du paysage
Le paysage, humain ou écologique, demeure avant tout une chose fragile, tellement facile à détruire par inattention ou de manière concertée, mais que la littérature peut tenter de protéger à sa façon discrète et recueillie. Avec : Louise Warren, Kim Thúy, Denis Thériault. Animation : Claudia Larochelle. Le dimanche 6 août, 10h30.

Jocelyne Saucier
La mémoire des grands espaces et du Nord, tout comme celle des forêts et des lieux oubliés, appelle la meilleure part de nos êtres et de la littérature, celle qui consent au rythme mortel des choses, à sa lente et magnifique envie d’être au monde le plus purement possible. Animation : Catherine Voyer-Léger, Le dimanche 6 août, 12h30.

Pour découvrir la programmation complète de cette 14e édition des Correspondances d’Eastman, cliquez ici.

Et pour consulter la liste des oeuvres de ces invités disponibles sur notre site monet.leslibraires.ca, cliquez tout simplement sur leur nom.