L’été serait-elle la saison de la lecture par excellence ? Si on y a même consacré une expression (lectures d’été est passée dans le langage courant, mais quid des lectures d’automne, d’hiver et de printemps ? ), c’est sans doute que la saison chaude permet enfin de lire partout. Il n’y a plus de limites au-delà desquelles on ne pourrait pas confortablement s’installer pour parcourir les pages d’un bon bouquin ! Loin des pièces closes, des rayonnages poussiéreux et des endroits sans vie, les gazons verdoyants et l’ombre des grands arbres, la rive des eaux miroitantes et les plages scintillantes comme les terrasses animées sont là pour enrichir nos expériences de lectures de bouffées d’air, de rayonnement précieux ou d’échos divers.

Oui, les livres paraissent bien, rangés dans une bibliothèque. Mais ils sont encore plus beaux lorsqu’ils prennent leur liberté et s’envolent à l’extérieur ! Or, le Réseau des bibliothèques de Montréal propose à l’attention des jeunes quelques projets en ce sens qui ne manqueront pas de susciter l’intérêt.

Sur une grande couverture

Livres dans la rue est une activité de lecture qui se veut à la fois ludique et stimulante qui vise à rejoindre les enfants de quatre à douze ans dans leur propre milieu de vie. Du 27 juin au 19 août, tous les après-midi de la semaine, des animateurs se rendent en équipe de deux dans l’un ou l’autre des lieux désignés pour faire la lecture aux enfants, un rendez-vous hebdomadaire de lecture qui permet de joindre les jeunes dans leur environnement, soit habituellement dans des parcs ou des cours intérieures attenantes à des HLM.

Ainsi que le commente une des animatrices sur la page Internet du projet : « Nous nous installons sur notre grande couverture, souvent près d’un arbre et de façon à être à la vue de tous. Dès que nous sortons les livres, les enfants arrivent en courant. Ils s’emparent des livres et décident lequel sera lu en premier. L’activité doit être totalement décontractée et sans cérémonie. Les animateurs doivent donc s’adapter aux besoins de chaque groupe d’enfants. Pour semer le goût de la lecture, l’enfant doit être très libre. Il reste le temps qu’il veut ; il peut écouter l’histoire ou regarder un livre seul. Il peut demander qu’on raconte une histoire pour une troisième fois consécutive ou qu’on s’arrête en plein milieu, s’il ne l’aime pas. »

La liste des points de rencontre dans chaque arrondissement ici.

Sous la tente

Cet été, le bibliothécaire ambulant de Montréal-Nord invite les enfants de 5 à 12 ans et leurs familles à l’activité Tentàlire ! Le public peut aller le visiter sous sa tente bleue aux parcs Ottawa et Aimé-Léonard pour profiter des beaux jours et se laisser emporter par mille et une histoires associées au thème de l’eau.

Les mardis 26 juillet et 2, 9 et 16 août, de 15 h 30 à 17 h, au parc Ottawa, et les jeudis 28 juillet et 4, 11 et 18 août, de 15 h 30 à 17 h, au parc Aimé-Léonard.
La page Facebook de l’évènement

Dans l’eau

Une autre initiative enthousiasmante que ce partenariat plein d’imagination : cet été, les tout-petits pourront bouquiner les pieds dans l’eau ! En effet, les bibliothèques d’Anjou sortent de leurs murs pour offrir leurs collections de livres-bain dans les pataugeoires de l’arrondissement. Quand on sait à quel point le goût de la lecture s’attrape tôt, on ne peut que se réjouir du fait que les petits pourront le découvrir tandis qu’ils découvrent aussi celui de barboter sous le soleil. En espérant que cette idée connaisse le succès et fasse des petits l’été prochain…

N’oubliez pas la crème solaire, et bonnes lectures extérieures !