Le Délivré

Archive pour le mot-clef ‘janvier 2012’


8 février 2013  par nos libraires BD

Bandes dessinées : la crème de janvier

Comme à chaque mois, notre équipe de libraires spécialisés en bandes dessinées passe en revue l’ensemble de l’effarante production du mois écoulé pour en repérer les nouveautés incontournables. Voici un aperçu de ces récits complets et autres premiers tomes, question d’aiguiser votre appétit livresque…

BANDES DESSINÉES ÉTRANGÈRES

Basewood, Alec Longstreth, 2012, L’employé du moi, 216 p., 9782930360522*

On pourrait dire que le dessin d’Alec Longstreth est à l’image de la narration de Basewood. Infiniment détaillé mais malgré tout habilement épuré, simple et dense dans le même élan, il absorbe le regard tout en étant accessible — révélant la profonde fascination qu’exercent la nature et le mouvement des éléments sur l’auteur américain, de même que l’ancrage de son imaginaire dans une certaine tradition transcendantaliste. Sorte de récit fantastique fondateur, de conte intemporel qui puise sa source à même le Mythe de la Frontière, Basewood s’avère le fruit d’un travail minutieux, pour ne pas dire obsessif sur le plan de la forme, doublé d’une fable élégante et remarquablement émouvante sur la colonisation de l’Amérique. (AFR)

La montagne de sucre, Sandrine Martin, 2012, L’Apocalypse, 104 p., 9782367310022*

L’Apocalypse de Jean-Christophe Menu nous propose une fois de plus un objet pour le moins inusité, tant sur le plan du contenu que sur celui de la présentation – La montagne de sucre, très beau recueil de dessins signé Sandrine Martin, dont l’allure et l’assemblage évoquent le cahier de croquis. Cette forme met adroitement en évidence la nature très intime, presque impudique de cette série d’illustrations somptueuses, qui décrivent avec une justesse souvent bouleversante les tourments de l’amour et de la rupture. Le désir, la honte et la jalousie s’entremêlent ici en un ballet surréaliste de corps emportés puis déchirés par la passion, l’humour noir se transformant en désespoir dans le même mouvement qui fait glisser le quotidien le plus banal vers l’onirisme pur. (AFR)

Jim Henson’s Tale of Sand, Ramón K. Pérez, Jim Henson et Jerry Juhl, 2012, Paquet, 160 p., 9782888905479*

Un jeune homme est forcé à entreprendre une course-poursuite endiablée au sein d’un désert, n’ayant que le contenu hétéroclite d’un sac pour l’aider à échapper à ses tortionnaires et à leurs nombreux alliés. Le récit semble presque être une comédie, tant l’action est loufoque, rappelant occasionnellement le coyote pourchassant le Roadrunner. Mais l’histoire cache des messages plus sombres sur le destin, la mort et l’amour. Surtout connu pour la création des Muppets, Henson continue à nous offrir, malheureusement de façon posthume, des œuvres marquantes, renouvelées par le superbe dessin de Pérez. Récipiendaire du prestigieux Eisner Award, offert  à peine quelques semaines après sa première publication aux États-Unis, Jim Henson’s Tale of Sand mérite amplement d’être lu et relu. (IM)

Duncan le chien prodige, saison 1, Adam Hines, 2012, Çà et Là, 400 p., 9782916207780*

Un agent du FBI enquêtant sur un attentat terroriste, un mandrill lobbyiste tentant d’influencer un sénateur américain, un macaque leader d’une cellule terroriste, des animaux philosophant sur la coexistence avec les humains, de la poésie animalière. Tous ces éléments ne sont qu’une infime partie constituant ce puzzle scénaristique et graphique qu’est Duncan, le chien prodige. Avec ce premier album de près de 400 pages, Adam Hines décloisonne la narration en alternant les points de vue et en faisant fi de la temporalité, le tout appuyé par un dessin éclectique à dominance de gris. (RSH)

Maria, t.1, Kazuo Kamimura, 2012, Kana, coll. « Sensei », 9782505016281*

Après l’édition des très lumineux triptyques Lorsque nous vivions ensemble et La plaine du Kantô, Kana nous gâte encore une fois en nous offrant ce nouveau joyau du regretté et très prolifique maître Kamimura — 400 pages par mois ! Tragique et violent autant qu’envoutant, Maria trace la destinée d’une jeune japonaise des années 70, rebelle et séduisante, qui sait allumer les passions chez les deux sexes. Provenant d’une famille de nouveaux riches dégénérés, elle sera placée dans une institution pour délinquantes juvéniles. Experte en combats, Maria prendra rapidement le contrôle de la cour d’école, mais sa rencontre avec le sombre Kirito éveillera en elle des émotions jusqu’à maintenant inconnues. Ce récit nouvelle vague explore, comme à l’habitude, les sujets de prédilections du mangaka : inceste, homosexualité, romantisme extrême, suicide, jeunesse en révolte et éprise de liberté, le tout de manière directe et tranchante, souligné élégamment par un trait sensuel et graphique. (HB)

Glimt, Rikke Bakman, 2012, Cambourakis, 288 p., 9782366240078*

Petit album carré de presque 300 pages, Glimt est le premier ouvrage de l’auteure danoise Rikke Bakman, récipiendaire pour ce récit autobiographique doux-amer du Prix du Meilleur Album Danois au Ping Prinsen 2012 — l’équivalent danois du Festival d’Angoulême. Au rythme d’une image par page, Bakman dépeint ses souvenirs de l’été de ses 6 ans et des vacances familiales passées au bord de la mer. Ses illustrations au style naïf sont réalisées entièrement aux crayons de couleur et donnent, par leur dimension et leur disposition, la vague impression de parcourir un album-photo. On redécouvre dans Glimt l’intensité toute particulièrement que peuvent prendre les événements d’une journée d’été à travers le regard de l’enfance. Chaque anecdote — la perruche familiale qui s’envole par la fenêtre, une chasse à la tortue infructueuse, la découverte d’un lapin mort — contribue finalement à la construction d’un ensemble à la fois drôle et perturbant, étrange mais néanmoins touchant. (CLD)

BANDE DESSINÉE JEUNESSE

Le magicien d’Oz, t.1, Eric Shanower et Skottie Young, 2012, Panini Comics, 216 p., 9782809427271*

Le monde d’Oz reste bien vivant dans l’imagination collective grâce aux multiples adaptations de ses histoires en films, sur Broadway, en manga… Le film du Magicien d’Oz par MGM étant l’adaptation la plus connue. Peu de gens connaissent la version originale des aventures de Dorothé — une collection des 14 romans fantastiques par Frank Baum publiée en 1900, que Marvel entreprend maintenant d’adapter un à un sous le format de bandes dessinées, en respectant le texte original. Grâce à sa narration amusante et ses dessins adorables et originaux, la série bénéficie d’un grand succès commercial et critique. Profitez de cette occasion pour plonger dans l’univers insolite d’Oz. Le premier tome vous semblera sans doute quelque peu familier, mais la suite saura vous surprendre ! (IM)

ENTRETIENS

L’homme qui dessine, Jirô Taniguchi et Benoît Peeters, 2012, Casterman, 185 p., 9782203046061*

Quoi de mieux pour encore plus apprécier l’œuvre d’un auteur que l’on admire déjà, que de parcourir de longs entretiens conduits par un spécialiste émérite et dans lesquels on sent bien le plaisir et l’estime réciproque des intéressés. Modeste, posé et d’une grande intelligence, Jirô Taniguchi, l’auteur des très acclamés Quartier lointain, Le sommet des dieux et Un zoo en hiver se confie de façon généreuse et très éloquente sur son parcours de carrière, ses rêves, ses moteurs de création et les diverses stratégies qu’il a su développer pour mener son travail à bien. S’expliquant longuement sur sa curiosité et son amour pour les bandes dessinées européennes, on comprend mieux les influences de celui qui est qualifié du plus occidental des mangakas et qui a inventé ce style différent, hybride entre deux cultures, qui est souvent la porte d’entrée pour les lecteurs réfractaires aux mangas. Truffé de détails concernant les nombreuses différences entre les industries françaises et japonaises (assistants, rédacteurs et rythme de production), on y retrouve également plusieurs inédits, croquis, couvertures originales des éditions japonaises ainsi que de nombreuses photographies de ce grand maître de la contemplation. (HB)

RÉÉDITIONS ET INTÉGRALES

Les plus belles histoires de Pilote, t.1 : Les années 60, Gotlib, Mézières, Greg, Fred, Goscinny, Mandryka, Bretécher, Solé, etc., 2012, Dargaud, 199 p., 9782205070453*

Nostalgiques et néophytes seront charmés par ce premier tome regroupant des récits publiés dans le journal Pilote. Sous la direction de René Goscinny, cet hebdomadaire a su se démarquer de ses rivaux Spirou et Tintin en laissant la place à des talents tels que Gotlib, Mandryka, Reiser et Bretécher, pour n’en nommer que quelques uns. Pour rajouter au charme de l’ensemble, des reportages et des publicités ont été ajoutés. Ce voyage dans le temps nous ramène ainsi aux balbutiements de l’humour irrévérencieux et décalé. (RSH)

Jack Kirby anthologie : 20 récits complets par le roi des comics, Jack Kirby, 2012, Urban comics, coll. « DC anthologie », 335 p., 9782365771276*

Urban Comics nous offre ici une solide anthologie de vingt récits signés Jack Kirby, authentique pionnier et maître incontesté de la bande dessinée américaine classique. Les histoires regroupées couvrent une vaste période de temps qui s’étend de 1942 à 1975, ce qui a le mérite de mettre en évidence l’évolution de son style, et le tout est précédé d’une préface de Joann Sfar, qui définit avec justesse l’essence du génie de Kirby lorsqu’il écrit que celui-ci « nous rappelle notre goût pour la brutalité. Et il a le bon goût d’enfermer ça dans des cases bien nettes, pour que ça ne s’échappe pas. » (AFR)

Le Concombre masqué : l’intégrale des années Pilote, Nikita Mandryka, 2012, Dargaud, 308 p., 9782205071030*

Nous pourrions vous servir des banalités surgelées à propos de la désormais célèbre création de Mandryka, écrire en guise de commentaire critique quelques évidences à son sujet. Mais laissons plutôt le concombre lui-même présenter son œuvre, avec la modestie et l’économie de mots qu’on lui connaît : « Et si le monde touchait à sa fin, et qu’on vous demandât, quelque part là-bas, au bout du monde : “Qu’avez-vous compris de votre vie sur terre, et qu’en avez-vous conclu?” vous montrerez en silence L’intégrale du Concombre et vous direz : “Voici ma conclusion sur la vie”. » Que ceux qui l’aiment le suivent. (AFR)

Weird science, t.1, Graham Ingels, Harvey Kurtzman, George Roussos, Harry Harrison, Jack Kamen, Bart Kamen, Bill Gaines, Al Feldstein, et Wally Wood, 2012, Akileos, 232 p., 9782355741142*

La revue culte Weird Science, publiée par EC Comics entre 1950 et 1953, fut en quelque sorte le pendant « science-fiction » des légendaire Tales from the Crypt du même éditeur. Sans jamais arriver à égaler sur le plan commercial le succès phénoménal de cette série d’horreur, ces récits très souvent inspirés de l’œuvre de Ray Bradbury ont eux aussi eu un profond impact sur la culture populaire américaine. Ce premier tome de l’anthologie publiée par Akileos rassemble 32 histoires aux titres évocateurs tels que « Choses » venus de l’hyperespace, Tué dans le temps ou encore Rejetons de Jupiter. (AFR)

L’immeuble d’en face: Intégale, Vanyda, 2012, La boîte à bulles, coll. « Contre-jour », 512 p., 9782849531570*

Auteure française passionnée de manga, Vanyda excelle dans l’art de la chronique sociale, utilisant des décors minimaux et des dialogues réalistes pour plonger dans l’intimité de ses personnages. L’immeuble d’en face est une série que l’auteure a créée dans ses débuts et complétée après sa seconde série à succès. En lisant l’intégrale, on remarque bien l’évolution de son style. L’auteure et son récit gagne graduellement en maturité au fils des pages. C’est un plaisir de relire d’une traite cette série, et de revoir, presque en accéléré, le parcours de cette artiste. (IM)

* * *

 Sélection et rédaction de Catherine Lamontagne-Drolet, Hélène Brosseau, Isabelle Melançon, Alexandre Fontaine Rousseau et Réjean St-Hilaire.

 

 * Commandez ces titres sur monet.ruedeslibraires.com en suivant les hyperliens des ISBN.

 


10 février 2012  par nos libraires

Littératures : retour sur les parutions de janvier

Comme à chaque début de mois, nos libraires arpentent le Salon des nouveautés pour repérer les titres s’étant démarqués au sein de l’effarante production du mois écoulé. En voici quelques-uns dignes de mention, question d’aiguiser votre appétit livresque…

LITTÉRATURE ÉTRANGÈRE

Les milles automnes de Jacob De Zoet, David Mitchell, 2012, Alto, 711 p., 9782896940004*
Deux, Irène Nemirovsky, 2011, Albin Michel, 293 p., 9782226238344*
Un homme de tempérament, David Lodge, 2011, Rivages, 706 p., 9782743622916*
La sœur, Sándor Márai, 2011, Albin Michel, 301 p., 9782226238306*
Nouvel éloge de la folie, Alberto Manguel, 2011, 389 p., 9782330001599*

EN POCHE
Une rencontre, Milan Kundera, 2011, Gallimard, coll. « Folio », 242 p., 9782070443369*
Perdu dans un supermarché, Svetislav Basara, 2011, 10/18, 178 p., 9782264049094*
La perruque de Newton, Jean-Pierre Luminet, 2011, Le livre de Poche, 449 p., 9782253158028*
L’horizon, Patrick Modiano, 2011, Gallimard, coll. « Folio », 166 p., 9782070443376*

 

LITTÉRATURE QUÉBÉCOISE

Amour et autres violences, Marie-Sissi Labrèche, 2012, Boréal, 156 p., 9782764621394*
À l’aide, Jacques Cousteau, Gil Adamson, 2012, Boréal, 169 p., 9782764621431*
Les cascadeurs de l’amour n’ont pas droit au doublage, Martine Delvaux, 2012, 170 p., 9782923511719*
Charlotte before Christ, Alexandre Soublière, 2012, Boréal, 214 p., 9782764621547*
L’amour n’est rien, Nadia Gosselin, 2012, Les 400 coups, 216 p., 9782895405801*

EN POCHE
L’héritage, Victor-Lévy Beaulieu, Boréal compact, 839 p., 9782764621677*

 

 

POÉSIE et THÉÂTRE

L’arrière-boutique de la beauté, Fernand Durepos, 2012, L’Hexagone, 88 p., 9782890069671*

Émouvant et tendre recueil sur le deuil de la mère et de son inconditionnel amour.

Têtagoise, Pascal-Angelo Fioramore, 2012, Rodrigol, non paginé, 9782923617053*

Fioramore nous offre un recueil de poésie coup-de-poing où la violence côtoie la tendresse et, qui sait ? peut-être même quelques instants de bonheur…

Aussi :
Depuis, tout a grandi : Abécédaire, Michel Côté et Céline De Guise, 2012, Triptyque, 9782890317345*
L’encre serait de l’ombre : Notes, proses et poèmes choisis par l’auteur, 1946-2008, Philippe Jaccottet, 2012, Gallimard, coll. « Poésie », p., 9782070441457*

 

LITTÉRATURE POLICIÈRE

Red Room Lounge, Megan Abbott, 2012, Le Masque, 307 p., 9782702434581*
Hôtel Adlon, Philip Kerr, 2012, Le Masque, 509 p., 9782702434949*
Meurtre aux poissons rouges, Andréa Camilleri et Carlo Lucarelli, 2011, Fleuve noir, 149 p., 9782265092952*
Storyteller, James Siegel, 2011, Le Cherche-midi, 481 p., 9782749110295*

EN POCHE
Requins d’eau douce, Heinrich Steinfest, 2011, Gallimard, coll. « Folio policier », 419 p., 9782070444915*
La fille qui rêvait d’un bidon d’essence, Stieg Larsson, 2006, Actes Sud, coll. « Babel noir », 792 p., 9782742797875*
Le frelon noir, James Sallis, 2012, Gallimard, coll. « Folio policier », 230 p., 9782070442201*

 

SCIENCE-FICTION ET FANTASTIQUE

Vampires : De la légende au mythe moderne, Jean Marigny, 2012, La Martinière Styles, 191 p., 9782732445670*
Le rêve de Galilée, Kim Stanley Robinson, 2012, Presses de la cité, 578 p., 9782258084803*
Les enfers virtuels, t. 1 : Surface, Iain Banks, 2012, Robert Laffont, 397 p., 9782221127902*

EN POCHE
La trilogie de l’espace : L’intégrale, Arthur C. Clarke, 2012, Milady, 717 p., 9782811206468*

* * *

Sélection et rédaction pour le secteur général : litt. étrangère – Benoit Desmarais ; litt. québécoise – Sébastien Veilleux ; poésie/théâtre et science-fiction – Maxime Nadeau ; policier – Morgane Marvier)

*Commandez ces titres sur monet.ruedeslibraires.com en suivant les hyperliens des ISBN.


10 février 2012  par nos libraires

Essais et documents : Retour sur les parutions de janvier

Comme à chaque début de mois, nos libraires arpentent le Salon des nouveautés pour repérer les titres s’étant démarqués au sein de l’effarante production du mois écoulé. En voici quelques-uns dignes de mention, question d’aiguiser votre appétit livresque…

BIOGRAPHIES

Bashung(s), une vie, Marc Besse, 2012, J’ai lu, 346 p., 9782290025178*
Les grands névrosés, Docteur Cabanes, 2012, L’Opportun, 599 p., 9782360750696*
Le roman de Raspoutine, Vladimir Fédorovski, 2012, du Rocher, 208 p., 9782268072036*
Soljenitsyne : Sept vies en un siècle, Bertrand Le Meignen, 2012, Actes Sud, 886 p., 9782742787852*

 

SCIENCES HUMAINES

Une histoire populaire de l’humanité, Chris Harman, 2012, Boréal, 733 p., 9782764621660*
Chroniques de la révolution égyptienne, Alaa El Aswany, 2011, Actes Sud, 347 p., 9782330001377*
Comment mettre la droite K.-O. en 15 arguments, Jean-François Lisée, 2012, Stanké, 151 p., 9782760410985*
Un drame de la Deuxième Guerre, Greg Robinson, 2012, PUM, 317 p., 9782760621886*
La guerre sans l’aimer, Bernard-Henri Lévy, 2011, Grasset, 640 p., 9782246790846*

 

SCIENCES

La chimie au lit, Joel Levy, 2012, Trécarré, 175 p., 9782895686033*
La géométrie au lit, Mike Askew et Sheila Ebbutt, 2012, Trécarré, 175 p., 9782895686019*
L’algèbre au lit, Michael Willers, 2012, Trécarré, 175 p., 9782895686026*
La physique au lit, Isaac McPhee, 2012, Trécarré, 175 p., 9782895686002*

Cette superbe collection vise à nous initier à la science de façon ludique. Elle nous présente d’abord une courte biographie des grands penseurs qui ont fait avancer leur discipline ainsi que leurs découvertes, avant de nous fournir des explications simples et des exemples amusants.

Aussi :
Proust était un neuroscientifique, Jonah Lehrer, 2012, Robert Laffont, 319 p., 9782221114629*

 

PSYCHOLOGIE

L’âge de l’empathie, Frans De Waal, 2012, Actes Sud, coll. « Babel », 386 p., 9782742797660*
Généalogie de la psychanalyse, Michel Henry, 2012, PUF, 398 p., 9782130587941*
Les hasards nécessaires, Jean-François Vézina, 2012, l’Homme, 217 p., 9782761933469*

 

PHILOSOPHIE

Faut-il brûler Sade ?, Simone De Beauvoir, 2012, Gallimard, 300 p., 9782070135004*
Théorèmes sur l’être et l’essence, Gilles De Rome, 2012, Les Belles Lettres, 263 p., 9782251181127*
L’affaire de la philosophie africaine, Fabien Eboussi Boulaga, 2012, Terroirs-Karthala, 246 p., 9782811105228*

 

ARTS

Les fiancées du diable : Enquête sur les femmes terrifiantes, Camille Laurens, 2011, Le Toucan, 175 p., 9782810004461*
Les musées sont des mondes, Jean-Marie Gustave Le Clézio, 2011, Gallimard / Musée du Louvre, 156 p., 9782070135318*
Folk & renouveau : Une balade anglo-saxonne, Philippe Robert, Bruno Meillier, 2011, Le mot et le reste, coll. « Formes », 354 p., 9782360540303*
Musiques modernes et traditionnelles du Mali, Florent Mazzoleni, Le Castor astral, coll. « Castor music », 192 p., 9782859208738*
Langage cinématographique, Robert Edgar-Hunt, John Marland et Steven Rawle, 2011, Pyramyd, coll. « Les essentiels. Cinéma », 191 p., 9782350172446*
Danser sa vie : Art et danse de 1900 à nos jours, sous la dir. de Christine Macel et Emma Lavigne, 2011, Centre Pompidou, 319 p., 9782844265258*

 

CUISINE

À table avec les amoureux, Claire Dixsaut, 2012, Agnès Viénot, 185 p., 9782353261154*
Cuisine d’altitude, Gilles Brochard et Benjamin Courtois, 2012, Verlhac, 164 p., 9782916954776*
Cuisine à bord, François Desgrandchamps et Catherine Donzel, 2012, La Martinière, 9782732446370*

 

AFFAIRES

Réussir au Québec : Guide des études et carrières pour immigrants, collectif, 2011, Réussir au Québec, 243 p., 9782981275004*

Destiné aux immigrants et aux étudiants internationaux, ce guide très bien fait nous présente les différents établissements d’enseignements par région avec les programmes offerts et des informations pertinentes pour permettre aux élèves de bien s’intégrer.

Aussi :
25 génies des affaires, Rhymer Rigby, 2011, Dunod, 225 p., 9782100558643*

 

* * *

Sélection et rédaction : biographies, sciences et affaires – Sébastien Veilleux ; sciences humaines – Benoit Desmarais ; psycho, philo et cuisine – Caroline Le Gal ; arts – Eric Bouchard)

*Commandez ces titres sur monet.ruedeslibraires.com en suivant les hyperliens des ISBN.


8 février 2012  par nos libraires BD

Bandes dessinées : la crème de janvier

Comme à chaque mois, nos équipes de libraires spécialisés en bandes dessinées passent en revue l’ensemble de l’effarante production du mois écoulé pour en repérer les nouveautés incontournables. Voici un aperçu de ces récits complets et premiers tomes, question d’aiguiser votre appétit livresque…

Reportages, Joe Sacco, 2011, Futuropolis, 196 p., 9782754806695*

Dans cette compilation de reportages effectués pour le compte de différents journaux et magazines (Time Magazine, The New York Times, The Guardian, l’indispensable revue XXI, etc.), Sacco honore une fois de plus son titre de « père de la bande dessinée de reportage » et se permet même un manifeste à la défense de la légitimité de sa pratique, à laquelle d’aucuns reprochent la subjectivité. Et pourtant, qu’il traite du génocide tchétchène, de l’immigration africaine massive à Malte ou de la stigmatisation des hors-caste en Inde, l’intérêt de l’œuvre de Sacco réside justement dans le fait que l’auteur cultive avec soin le souci de rencontrer les différents protagonistes – de quelque côté que ceux-ci soient – des conflits qu’il visite. (EB)

A.D. : La Nouvelle-Orléans après le deluge, Josh Neufeld, 2011, La boîte à bulles, 207 p., 9782849531303*

L’auteur a recueilli les témoignages de sept survivants du passage de l’ouragan Katrina, qui a dévasté la ville de la Nouvelle-Orléans en août 2005. Ce reportage se démarque par l’utilisation audacieuse de la bichromie et un découpage nerveux qui rehausse la tension dramatique d’un scénario s’apparentant au thriller. (RSH)

Quai d’Orsay : Chroniques diplomatiques, t. 2, Christophe Blain et Abel Lanzac, 2011, Dargaud, 100 p., 9782205066791*

Quoique nous essayons de nous en tenir aux strictes nouveautés (1ers tomes et récits complets) au sein de cette chronique, il serait difficile de passer sous silence le travail spectaculaire que mène le surdoué Christophe Blain avec Abel Lanzac, un diplomate écrivant sous pseudonyme. Plongé au cœur d’un Ministère des Affaires étrangères français piloté par Alexandre Taillard de Vorms (un avatar de Dominique de Villepin), le lecteur pénètre dans ce second tome les arcanes de la crise au Lousdem (soit l’Irak), et la manière dont la France est parvenue à s’opposer à la guerre que veulent faire accepter Jeffrey Cole (Colin Powell) et les États-Unis par le Conseil de sécurité de l’ONU. Un docu-fiction audacieux, amusant et diablement intéressant. (EB)

Quoi !, David B., Charles Berbérian, Jean-Louis Capron, Jean-Yves Duhoo, Killoffer, Joann Sfar, Stanislas et Lewis Trondheim, 2011, L’association, 120 p., 9782844144386*

Ce livre composé de courts récits autobiographiques tente une mise en lumière des événements qui causèrent en 2011 le triste départ de Jean-Christophe Menu de L’association et le retour des ex-associés à la barre de cette mythique maison d’édition. Ce collectif, qui devait à l’origine paraître dans « Shampoing », la collection de Lewis Trondheim chez Delcourt, devient, en toute logique, le premier livre publié dans la toute nouvelle incarnation de l’hydre. Drôle, cynique et parfois émouvant, ce bilan post-mortem prouve encore une fois que ce collectif d’auteurs sait toujours se réinventer et faire les choses différemment. (HB)

L’étoffe des légendes, Raicht, Smith et Wilson, Soleil, 128 p., 9782302019164*

À Brooklyn, en 1944, un enfant est emmené par le croquemitaine dans le royaume de l’Obscur. Horrifiés, les jouets du jeune garçon, ainsi que son chien, volent à son secours. Dans l’Obscur, les jouets changent d’apparence : l’ours en peluche devient féroce, le soldat de plomb, un chef militaire, etc. Maintenant armés pour le combat, ils se lancent à l’assaut des subalternes enchantés du croquemitaine. L’étoffe des Légendes, premier tome d’une série américaine, est un très joli livre au format carré. L’histoire offre un mélange de quête fantastique, de contes et de jeux d’enfants. Le dessin stylisé à l’effet crayonné et la colorisation limitée où le marron domine aident à créer une monde unique, dangereux et onirique. Définitivement, une série à suivre. (IM)

Peace Maker, t.1, Ryuji Minagawa, 2011, Glénat, coll. « Seinen », 216 p., 9782723480406*

Située dans un monde parallèle s’apparentant au début du 20e siècle, cette série nous entraîne sur les traces d’Hope Emerson, un as de la gâchette qui tente de retrouver son frère afin de lui remettre le « Peace Maker », un pistolet ayant appartenu à leur défunt paternel. Comme dans tout bon western qui se respecte, la piste sera semée d’embûches et autant les alliés que les ennemis se bousculeront au portillon… Quand le manga dit bonjour au western, on peut s’atteler pour une chevauchée trépidante ! Et c’est effectivement le cas dans ce divertissement pur et simple. (RSH)

Aurore, Enrique Fernandez, Soleil, 56 p., 9782302018723*

Dans un pays froid et rocailleux, une tribu subit une disette. Alors que plusieurs de ses membres perdent espoir en leurs dieux, un petit ruisseau doré traverse le village, émerveillant ses habitants. En touchant l’eau magique, la petite Aurore se retrouve coincée entre le monde des humains et celui des esprits, en compagnie de l’un d’eux, nommé Vokko. Inspiré par d’anciennes légendes celtiques et amérindiennes, l’auteur signe un conte étrange, dans lequel Aurore doit composer une chanson pour sauver les siens. Pour trouver les paroles de celle-ci, elle s’interroge constamment sur l’essence même de la nature humaine. Visuellement, le dessin est parfait ; le scénario l’est un peu moins. La quête d’Aurore, insuffisamment aboutie, aurait mérité un second tome. Toutefois, les amateurs de contes ne manqueront pas d’être séduits. (IM)

Royal Aubrac, t. 1, Nicolas Sure et Christophe Bec, 2011, Vents d’Ouest, 56 p., 9782749306155*

Christophe Bec nous dévoile un autre pan de ses talents de scénariste avec ce récit intimiste où nous suivons le quotidien de patients atteints de tuberculose dans un centre hospitalier, au début du 20e siècle. Autour de François, un jeune artiste tuberculeux, Bec déploie une kyrielle d’hommes et de femmes combattant la maladie. Le récit est rythmé par de longs dialogues et par une narration en voix hors-champ, omniprésente. Loin d’être dérangeante, cette surabondance de texte renforce le sentiment d’identification aux personnages, qui meublent le temps en attendant une rémission… ou la mort. (RSH)

Ô dingos, ô châteaux !, Jacques Tardi d’après Jean-Patrick Manchette, 2011, Futuropolis, 96 p., 9782754806961*

Décidément, et c’est peu de le dire, Tardi vieillit comme un excellent vin ; à 66 ans, loin de ces auteurs qui radotent et s’avachissent en prenant de l’âge, le grand dessinateur valençois conserve encore toute sa rigueur narrative, de la puissance de son trait à l’efficacité de son découpage. Dans cette adaptation d’un des premiers romans de Manchette, qui avait provoqué toute une commotion en remportant le Grand prix de littérature policière de 1973 en dépit de sa violence, Tardi fascine comme il tient en haleine, grâce à un rythme mené tambour battant jusqu’à la toute fin. Ô néophytes, ô amateurs éclairés, gâtez-vous ! (EB)

Signalons également bon nombre d’éditions intégrales : celle, très attendue, de L’ascension du Haut-Mal de David B. (L’association, 9782844144362*), marquante autobiographie au cœur de l’épilepsie, de l’histoire et de l’imaginaire ; celle de La quête de l’oiseau du temps de Régis Loisel et Serge Le Tendre (Dargaud, 9782205066968*) série fondatrice du genre fantasy en bande dessinée, souvent imitée, jamais égalée ; celle en noir et blanc des deux premiers tomes de Wollodrin, pour les mordus du dessin spectaculaire de Jérôme Lereculey (Delcourt, 9782756028354*) ; celle du drame de guerre choral Quintett d’un Frank Giroux assisté de cinq dessinateurs réalistes de talent (Dupuis, 9782800152646*) ; et enfin, celle de cette délicieuse uchronie qu’est Le pont dans la vase du trop rare Hubert Chevillard et de Sylvain Chomet (Glénat, 9782723485814*), le réalisateur des Triplettes de Belleville et de L’illusionniste. (EB)

Quelques rééditions méritent également d’être mentionnées : la deuxième, encore bonifiée, de Les aventures d’Hergé, jolie biographie réalisée par Stanislas, José-Louis Bocquet et Jean-Luc Fromental (Dargaud, 9782205069273*) ; celle de La langouste ne passera pas de Tito Topin et du grand Jean Yanne (Casterman, 9782203045729*), qui nagent en plein psychédélisme avec cette comédie de science-fiction (le tout est précédé d’un dossier relatant les péripéties de ce projet inachevé) ; celle, cartonnée, de l’enthousiasmant Bookhunter de Jason Shiga (Cambourakis, 9782916589800*) ; celle de D’Artagnan : Journal d’un cadet, où Nicolas Juncker réinvestit avec beaucoup de talent l’univers du célèbre personnage (Treize étrange, 9782723484718*) ; et enfin, du tout simplement brillant Tokyo est mon jardin de Frédéric Boilet et Benoît Peeters (Ego comme x, 9782910946814*), pur chef-d’œuvre d’immersion culturelle, de maîtrise scénaristique et de sensualité graphique. (EB)

* * *

Sélection et rédaction de Réjean St-Hilaire, Isabelle Melançon, Hélène Brosseau et Eric Bouchard.
*Commandez ces titres sur monet.ruedeslibraires.com en suivant les hyperliens des ISBN.

8 février 2012  par nos libraires jeunesse

Littérature jeunesse : la crème de janvier

Comme à chaque mois, nos équipes de libraires spécialisés en bandes dessinées et en littérature jeunesse passent en revue l’ensemble de l’effarante production du mois écoulé pour en repérer les titres incontournables. Voici un aperçu de ces titres, question d’aiguiser votre appétit livresque…

ALBUMS

Les 3 mousquetaires, Frédéric Maupomé, ill. de Fabrice Turrier, 2011, Le vengeur masqué, 28 p., 9782360280117*

Adapter une œuvre classique pour en faire un album jeunesse est un exercice périlleux où beaucoup y ont laissé des plumes. Mais pour cet ouvrage, le défi est relevé avec brio et panache. Quoi de plus normal pour des mousquetaires !  L’album relate l’épisode des « Ferrets de la reine » avec la saveur particulière du roman : celle d’un humour bravache. De plus, comme il ne s’agit ici que d’une partie du livre, les futurs lecteurs de Dumas pourront apprécier pleinement le texte original sans en connaître à l’avance la fin. (AP)

Bada boum !, Déborah Underwood, ill. de Renata Liwska, 2011, Albin Michel, 32 p., 9782226220240*

Il y a les « slurp », les « bloup », les « oh » et les « ah »… Tant de bruits qui accompagnent une journée ! De la sonnerie du réveil au « concert des grillons », cet album illustre avec tendresse et gaîté les scènes quotidiennes et donne un écho joyeux aux gestes de tous les jours. Une très belle aventure à travers le bruit, remarquablement mise en images par Renata Liwska. (KC)

Les boutiques d’Angélique, Alice Melvin, 2011, Albin Michel, 28 p., 9782226220356*

Angélique doit aller faire des courses sur la rue principale. Sur sa liste, plusieurs objets singuliers se disputent son attention : une rose jaune, un tuyau d’arrosage, une grappe de raisins, des patins à roulettes, un cacatoès, un mirliton siffleur, un tapis d’Orient, un pichet rayé, une tartelette aux cerises et une sucette en forme de cœur. Réussira-t-elle à trouver son bonheur ? À travers cette joyeuse balade à structure répétitive, Alice Melvin fait découvrir au lecteur les différents commerces sis sur la rue ainsi que ceux qui y travaillent. Son univers visuel envoûtant, aux mille et un détails, ravira l’œil des petits curieux, des rabats se dépliant à chaque nouvelle boutique afin d’en laisser voir l’intérieur. C’est un album à déguster avec vos tout-petits, et qui fascinera à coup sûr !   (MSCC)

Le câlin volé, Nick Bland, 2012, ill. de Freya BlackWood, Scholastic, 32 p., 9781443113700*

Lucie demande à sa maman de lui donner un câlin. Or, la mère de Lucie n’en a plus qu’un en réserve. Lucie lui propose donc de le lui emprunter et de le lui remettre lorsqu’elle n’en aura plus besoin. Le câlin est donné, tout doux et agréable. Et voilà Lucie qui part en « mission câlin » dans la maison, donnant puis récupérant sa précieuse marque d’affection. Mais Annie, sa chienne, ne veut pas lui redonner son câlin. Que faire ? Et que dira Lucie à sa maman si elle ne peut lui rendre son câlin ? Nick Bland signe ici une histoire tendre et candide, qui s’épanouit délicieusement à travers l’univers visuel ébouriffé de Freya BlackWood. L’illustratrice fait en effet naître sous nos yeux une famille totalement attachante, évoluant dans une maison joyeusement bordélique, comme l’est celle de toute bonne famille nombreuse. Un bijou d’album qui ne peut que devenir un classique ! (MSCC)

Visite au zoo, Francesco Pittau et Bernadette Gervais, 2011, Gallimard Jeunesse,  12 p. dépl., 9782070639120*

Bienvenue dans ce zoo de tous les possibles ! La brillante équipe composée de Pittau et Gervais nous offre une visite dans le monde animal hors du commun. En ouvrant ce livre, quatre chemins vous sont proposés : le vert, pour suivre les silhouettes; le rouge, pour découvrir les cris des animaux; le jaune, qui nous guide sur un abécédaire; et le bleu, sur lequel nous trouverons le double de chaque animal présenté. Un documentaire pour les plus petits très original et ludique à souhait ! (KC)

ROMANS, ETC.

Gabriel et Gabriel, Pauline Alphen, 2011, Le livre de poche jeunesse, 121 p., 9782013230018*

Gabriel, onze ans, de père français et de mère brésilienne, va passer ses vacances au Brésil. Il y rencontre Gabriel le Brésilien, un jeune de garçon de son âge. Des liens d’amitié se tissent malgré les différences de couleur, d’opinion et de niveau de vie, mais aussi grâce à elles. Ces vacances resteront gravées à jamais dans la vie des deux garçons. (SD)

Sublutetia, t.1 : La Révolte de Hutan, Éric Senabre, 2011, Didier Jeunesse, 281 p.,  9782278059232*

Nathan et Keren s’attendaient à une sortie scolaire banale. Or, séparés du reste de leur classe, ils sont forcés d’emprunter une rame de métro qui les entraîne bien loin de la surface, dans le ventre de Paris. Sous terre, ils découvrent une société bien particulière, au fonctionnement quelque peu déroutant, qui est menacée d’extinction après des années d’une existence sereine. Qu’adviendra-t-il de cette ville singulière ? Nathan et Keren parviendront-ils à retrouver les leurs à la surface ? Habile mélange d’aventure et de roman d’anticipation, ce périple sous-terrain est tout à fait fascinant, plongeant le lecteur dans un monde qui n’est pas sans rappeler l’univers de Jules Verne. Comme premier tome de la série « Sublutetia », Éric Senabre ne pouvait faire plus enlevant ! C’est un opus qui se dévore tout cru, et qui remet en question, à sa manière, la pertinence de l’organisation sociale occidentale. (MSCC)

Les mains dans la gravelle, Simon Boulerice, 2012, La Bagnole, coll. « Gazoline », 93 p., 9782923342870*

Fred Gravel est un artiste, et il s’apprête à nous présenter son exposition, qui parle de son enfance. Tout au long de la pièce, l’auteur va et vient entre Fred Gravel l’artiste et Fred-la-terreur, celui qu’il était à dix ans. L’auteur nous catapulte dans l’univers de ce garçon, où les roches deviennent des pierres précieuses, même les pierres au rein de sa mère ! Cette pièce de théâtre possède une poésie particulière qui rend l’histoire de Fred (la-terreur) aussi vivifiante pour les adultes que pour les enfants. (JH)

DOCUMENTAIRES

La grande aventure des animaux, Henning Wiesner, ill. de Günter Mattei , 2011, Petite plume de carotte, 139 p., 9782361540234*

Dans ce documentaire d’une qualité exceptionnelle, l’auteur, vétérinaire et directeur de zoo, est un consultant pour des organisations de protection des animaux. Les illustrations plutôt scientifiques rejoignent les plus curieux. En sept chapitres, vous ferez le tour de la vie animale : de la protection des animaux et de la nature à leur comportement, leur survie et leurs exploits. (SD)

Quand tes grands-parents étaient enfants, Marie Houblon, photos de Magnum photos, 2011, Tourbillon, coll. « Les photos des petits », 125 p., 9782848016740*

Ce livre nous invite à faire un voyage dans le temps. Grâce à de superbes photographies, l’auteur nous montre comment vivaient nos aïeux. On peut voir une soirée dansante, un jeune couple déambulant sur le chemin puis le marché. S’ensuit une série de photographies mises en parallèle : sur la page de gauche, une scène se déroulant aujourd’hui ; sur celle de droite, la même à l’époque des grands-parents du jeune lecteur. Certaines portent à réfléchir… Par exemple, quand on voit sur une page deux enfants jouant chacun de leur côté à des jeux sur console et ordinateur, et sur l’autre, deux autres jouer ensemble. Voilà un ouvrage qui suscitera de nombreuses discussions ! (JH)

Dans le mystère des animaux sauvages : Abécédaire en linogravure, Sébastien G.. Orsini, 2011, Actes sud junior, 58 p., 9782330001605*

Abécédaire, album jeunesse et travail d’artiste, cet ouvrage est tout cela à la fois. Les illustrations sont réalisées à la linogravure, technique de gravure sur linoléum. L’ambiance, le cadrage, les couleurs ainsi que la part d’obscurité de ces illustrations confèrent une présence incroyable aux animaux représentés. Les bêtes sauvages se trouvant dans ces pages sont magnifiques, mystérieuses et envoûtantes ; on se perd dans leurs regards intenses… (AP)

Fabuleuses histoires de graines, Lionel Hignard, 2011, Belin, coll. « Les savoirs juniors », 45 p., 9782701154657*

Anecdotes, usages insoupçonnés, apparences étranges ou magnifiques, records, utilisations bénéfiques ou maléfiques… Finalement, il y a bien des choses incroyables à apprendre sur ces graines ! Par exemple : savez-vous que la plus grosse graine peut atteindre le joli poids de 20 kilos ? La collection documentaire de Belin, nous confirme qu’il n’y a pas de sujet ennuyeux. On peut s’extasier et apprendre sur tout ! (AP)

Je cherche un livre pour un enfant : Le guide des livres pour les 8-16 ans, Tony Di Mascio, 2011, Gallimard Jeunesse, 144 p., 9782070643509*

Au mois d’août 2011, publiant le Guide des livres pour enfants de la naissance à 7 ans, Sophie Van der Linden séduisait son public. Il en sera de même avec ce nouveau volet couvrant les livres pour les enfants de 8 à 16 ans. Tony Di Mascio, bibliothécaire et intervenant engagé du milieu du livre, nous propose une riche sélection de romans, tous genres confondus. (KC)

* * *

Sélection et rédaction d’Aurélie Philippe, Katia Courteau, Marie Soleil Cool-Cotte, Susane Duchesne et Joëlle Hodiesne.

* Commandez ces titres sur monet.ruedeslibraires.com en suivant les hyperliens des ISBN.



© 2007 Librairie Monet