Le Délivré
Afficher :  tout ce mois-ci | cette année

Articles récents

13 juillet 2016  par nos libraires

Black Lives Matter!

Les relations raciales aux États-Unis vivent une période critique. Si certains peuvent s’en étonner, les observateurs de la scène politique et sociale se rappelleront les événements des années soixante avec émotion. 50 ans plus tard, la réalité des Afro-américains semble toujours confrontée à ces relents de racisme ordinaire, quotidien, institutionnalisé, et ce dans une vaste partie du pays. 

Voici quelques livres, certains tout récents, d’autres plus anciens, qui nous révèlent l’Histoire de cette Amérique déchirée ou qui nous dévoilent avec lucidité la situation actuelle.

All power to the people : textes et déclarations des Black Panthers, édité par Philip S. Foner, 2016, Éditions Syllepse, coll. Radical America, 397 p., 9782849504673

Recueil de textes écrits par les membres du Black Panther Party publié pour la première fois en 1970. Ces sources permettent de comprendre leur organisation et leurs activités au sein des ghettos noirs, leurs positions en faveur du Vietnam et des luttes de libération, leur engagement armé et leurs revendications politiques.

Americanah, de Chimamanda Ngozi Adichie, 2016, Éditions Gallimard, coll. Folio, 684 p., 9782070468805

Ifemelu et Obinze, lycéens issus de milieux favorisés, tombent amoureux l’un de l’autre. Leur pays, le Nigeria, est sous le joug d’une dictature militaire et ils rêvent de partir en Amérique. Leur expérience de l’exil se révèle plus compliquée que prévu : Ifemelu découvre le racisme de l’Amérique, tandis qu’Obinze vit un cauchemar en Angleterre. Quinze ans plus tard, ils se retrouvent au Nigeria.

Aminata, de Lawrence Hill, 2014, Éditions de la Pleine lune, 568 p., 9782890244122

Lorsque Aminata Diallo entreprend d’écrire l’histoire de sa vie à Londres, en Angleterre, à l’aube du dix-neuvième siècle, elle possède tout un bagage d’expériences. Enlevée de son village en Afrique de l’Ouest à l’âge de onze ans et forcée de marcher jusqu’à la mer pendant des mois dans un convoi d’esclaves, Aminata est ensuite amenée à travailler dans une plantation d’indigo sur une île au large de la Caroline du Sud. Elle survit grâce à ses compétences de sage-femme acquises auprès de sa mère et grâce à sa force de caractère héritée de ses parents. Mais Aminata reste piégée, échappant de justesse à la violence qui coûte la vie à de nombreuses personnes de son entourage. Elle aura la chance d’inscrire son nom dans le Registre des Nègres, authentique registre de l’armée britannique qui permit à 3 000 loyalistes noirs d’embarquer à Manhattan sur des bateaux à destination de la Nouvelle-Écosse après la guerre de l’Indépendance américaine. Lauréat 2013 du Combat des livres de Radio-Canada.

Beloved, de Toni Morrison, 2008, Éditions 10/18, coll. Domaine étranger, 379 p., 9782264047960

Un livre de la mémoire, inspiré d’une histoire vraie. On est en 1873, à Cincinnati, dans l’Ohio, au nord du fleuve qui marquait autrefois pour les esclaves fugitifs la frontière avec la liberté. Prix Pulitzer 1988. Toni Morrison est la première Noire à avoir été admise à l’université de Princeton, où elle occupe la chaire de littérature.

Black Boy : jeunesse noire, de Richard Wright, 1974, Éditions Gallimard, coll. Folio, 448 p., 9782070369652

« – Qu’est-ce qu’il a en lui, papa ? demandai-je. – Un peu de blanc, un peu de rouge et un peu de noir. – Indien, blanc et nègre ? – Oui. – Alors qu’est-ce que je suis ? – Quand tu seras grand, on dira de toi que tu es un homme de couleur, répondit-elle. Ensuite, se tournant vers moi avec un sourire moqueur, elle demanda : – Vous n’y voyez pas d’inconvénient, Monsieur Wright ? »

Chien blanc, de Romain Gary, 1972, Éditions Gallimard, coll. Folio, 220 p., 9782070360505

« C’était un chien gris avec une verrue comme un grain de beauté sur le côté droit du museau et du poil roussi autour de la truffe qui le faisait ressembler au fumeur invétéré sur l’enseigne du Chien-qui-fume, un bar-tabac à Nice, non loin du lycée de mon enfance. Il m’observait, la tête légèrement penchée de côté, d’un regard intense et fixe, ce regard des chiens de fourrière qui vous guettent au passage avec un espoir angoissé et insupportable. Il entra dans mon existence le 17 février 1968 à Beverly Hills, où je venais de rejoindre ma femme Jean Seberg, pendant le tournage d’un film. »

Home, de Toni Morrison, 2013, Éditions 10-18. coll. Littérature étrangère, 141 p., 9782264058799

Frank Money est Noir, brisé par la guerre de Corée, en proie à une rage folle. Il doit retrouver à Atlanta sa jeune soeur Cee, gravement malade, afin de la ramener dans la ville de leur enfance en Géorgie – «le pire endroit du monde». S’engage pour lui un périple dans l’Amérique ségrégationniste des années 1950 où dansent toutes sortes de démons. Avant de trouver, peut-être, l’apaisement. Parabole épurée, violemment poétique, Home conte avec une grâce authentique la mémoire marquée au fer d’un peuple et l’épiphanie d’un homme. Prix Nobel de littérature en 1993.

Lumière d’août, de William Faulkner, 1974, Éditions Gallimard, coll. Folio, 640 p., 9782070366217

« La main allait, lente et calme, le long du flanc invisible. Il ne répondit pas tout de suite. Non qu’il essayât de l’intriguer. Il avait l’air de ne pas se rappeler qu’il devait en dire davantage. Elle répéta la question. Alors, il lui dit : – J’ai du sang noir. Elle resta étendue, parfaitement immobile, mais d’une immobilité différente. Mais il ne parut point s’en apercevoir. Il était couché, calme aussi et, de sa main, doucement lui caressait le flanc. » Dans cette analyse de la genèse d’un meurtre, William Faulkner s’égale aux plus grands, sans excepter Dostoïevski. Prix Nobel de littérature 1949.

Les Noirs américains : des champs de coton à la Maison Blanche, de Nicole Bacharan, 2010, Éditions Perrin, coll. Tempus, 618 p., 9782262032753

Ils sont arrivés au Nouveau Monde réduits à l’état de sous-hommes. Quatre siècles d’asservissement, de ségrégation, de violences, de souffrances ont suivi. Quatre siècles de combats pour reconquérir le statut d’être humain et imposer leurs droits. Il n’y a pas si longtemps, Martin Luther King était assassiné, et les Noirs d’Amérique risquaient encore le lynchage. Nicole Bacharan a reconstitué cette histoire tumultueuse dans laquelle défilent d’immenses personnalités, de Frederick Douglass à Muhammad Ali, de Malcolm X à Barack Obama. La spécialiste des Etats-Unis nous fait vivre ici chacune des étapes de la longue marche de ceux qu’on appela tour à tour «esclaves», puis «gens de couleur», «Negroes», «Noirs», «Afro-Américains» et qui se nomment enfin «Américains».

La prochaine fois, le feu, de James Baldwin, 1996, Éditions Gallimard, coll. Folio, 136 p., 9782070400508

En dépit des bouleversements psychologiques et sociaux qu’il exige, cet ouvrage ne veut que proposer la solution de bon sens au problème de la place des Noirs dans la société américaine. Malgré le ton parfois menaçant, malgré la satire souvent mordante, La prochaine fois, le feu est avant tout un appel à la modération, une ultime tentative de compromis (en 1963) entre les extrémistes des deux bords aveuglés par la passion. Tant par l’actualité des phénomènes dont il présente l’analyse irréfutable que par le mélange de douleur contenue et d’ironie cinglante qui lui donne ce ton si particulier, ce témoignage ne manquera pas d’attirer l’attention du lecteur qui en retiendra les qualités littéraires autant que l’importance politique.

Racines, d’Alex Haley, 1999, Éditions J’ai lu, 750 p., 9782290053935

Alors qu’il ramassait du bois pour en faire un tambour, le fier Kinté est capturé par des toubabs qui l’envoient récolter le coton de l’autre côté de l’océan, en Virginie. Le destin de sa race est scellé : ses descendants seront esclaves de père en fils, humiliés, battus, vendus, séparés de ceux qu’ils aiment.

La Rose dans le bus jaune, d’Eugène Ébodé, 2016, Éditions Gallimard, coll. Folio, 379 p., 9782070468249

Ce récit fait s’exprimer Rosa Parks, cette Noire américaine de Montgomery, en Alabama, qui refusa, en 1955, de céder sa place dans le bus à un passager blanc, devenant ainsi une icône pour le mouvement des droits civiques initié le jour même par le pasteur Martin Luther King.

La tache, de Philip Roth, 2004, Éditions Gallimard, coll. Folio, 479 p., 9782070315932

Lors d’un cours, Coleman Silk, vieux professeur juif à l’université a traité deux de ses étudiants noirs toujours absents de spooks, ce qui veut dire invisibles, alors que c’est aussi un terme péjoratif appliqué aux Noirs. C’est le début de l’humiliation pour Silk. L’histoire de l’Amérique moderne, celle de 1940 à 1998 vue à travers l’histoire de ce personnage. Prix Médicis étranger 2002.

 Le temps où nous chantions, de Richard Powers, 2008, Éditions 10/18, coll. Domaine étranger, 1045 p., 9782264041449

Tout commence en 1939, lorsque Delia Daley et David Strom se rencontrent à un concert de Marian Anderson. Peut-on alors imaginer qu’une jeune femme noire épouse un juif allemand fuyant le nazisme ? Et pourtant… Leur passion pour la musique l’emporte sur les conventions et offre à leur amour un sanctuaire de paix où, loin des hurlements du monde et de ses vicissitudes, ils élèvent leurs trois enfants. Chacun d’eux cherche sa voix dans la grande cacophonie américaine, inventant son destin en marge des lieux communs : Jonah embrasse une prometteuse carrière de ténor, Ruth, la cadette, lutte aux côtés des Black Panthers, tandis que Joseph essaye, coûte que coûte, de préserver l’harmonie familiale. Peuplé de personnages d’une humanité rare, Le temps où nous chantions couvre un demi-siècle d’histoire américaine, nous offrant, au passage, des pages inoubliables sur la musique.

Une colère noire : lettre à mon fils, de Ta-Nehisi Coates, 2016, Éditions Autrement, 202 p., 9782746743410

« Voilà ce qu’il faut que tu saches : en Amérique, la destruction du corps noir est une tradition – un héritage. Je ne voudrais pas que tu te couches dans un rêve. Je voudrais que tu sois un citoyen de ce monde beau et terrible à la fois, un citoyen conscient. J’ai décidé de ne rien te cacher. ». Dans cet ouvrage, le journaliste américain démontre qu’en dépit des luttes pour les droits civiques, de la production d’une culture avec ses icônes (Frederick Douglass, Billie Holiday, Martin Luther King) et de l’élection d’un président noir, les violences contre les Noirs n’ont jamais cessé aux Etats-Unis.

Wash, de Margaret Wrinkle, 2016, Éditions 10/18, coll. Littérature étrangère, 477 p., 9782264065582

Alors que la frontière du Tennessee avance inexorablement vers l’Ouest, Richardson, propriétaire terrien, fait un terrible constat : le Sud ne possède pas assez d’esclaves pour défricher ces nouvelles terres et il se demande comment lutter contre la pénurie. Il décide d’utiliser Wash, un esclave doté d’une beauté et d’une puissance impressionnantes, comme étalon reproducteur.

Ces livres sont habituellement disponibles à la Librairie Monet ou via notre site monet.leslibraires.ca dans leur version papier ou numérique. Pour commander, veuillez cliquer sur les titres sélectionnés.


12 juillet 2016  par nos libraires jeunesse

Le choix des lecteurs – Littérature jeunesse – Juin 2016

L’école est finie! Vive les vacances! C’est le moment idéal pour faire le plein d’albums et romans jeunesse… Voici les titres qui ont été sélectionnés par nos jeunes lecteurs et lectrices ainsi que par leurs parents et par les bibliothécaires en ce beau mois de juin 2016.

Tout-cartons

1- La couleur des émotions : un livre tout animé, Collectif, 2014, Éditions des Quatre Fleuves, 20 p., 9791026400134

Dans ce livre, un monstre change de couleur en fonction des émotions qu’il ressent. Des éléments en relief apparaissent à chaque page pour illustrer l’émotion en question.

2- Bonjour pompier, texte de Michaël Escoffier, illustrations de Matthieu Maudet, 2016, Éditions L’École des loisirs, coll. Loulou et Cie, 30 p., 9782211228565

Après une journée ordinaire mais chargée, une femme pompier rentre chez elle où beaucoup de travail l’attend encore.

3- Ceci n’est pas un livre, de Jean Jullien, 2016, Éditions Phaidon, 26 p., 9780714871523

Chaque double page représente un objet ou un personnage : un clavier de piano, un monstre, un ordinateur, etc. L’enfant est ainsi incité à porter un regard créatif sur son environnement quotidien. Le livre contient également un double encart à volet qui, une fois déplié, devient une pièce d’une maison.

4- Au secours, sortez-moi de là !, de Cédric Ramadier, illustrations de Vincent Bourgeau, 2016, Éditions L’École des loisirs, coll. Loulou et Cie, , 28 p., 9782211228510

Ouf ! Le loup n’est plus là ! On recommence ? Un livre pour les plus jeunes mettant en scène le loup qui est tombé dans un trou.

5- Il y a des jours…, Mies Van Hout, 2016, Minedition, 18 p., 9782354133115

Avec ses personnages, cet album entraîne le lecteur dans l’univers des expressions, familières ou consacrées, à double sens. Un moyen d’amener les enfants à réfléchir à la polysémie des mots.

Albums québécois et canadiens

1- Je veux un monstre, d’Élise Gravel, 2016, Éditions Scholastic, 40 p., 9781443152983

Winnie aimerait bien avoir un monstre de compagnie. Elle promet de bien s’en occuper, de le nourrir, de l’emmener en promenade et de ramasser ses crottes… Mais elle se rend vite compte qu’avoir son propre monstre demande beaucoup de travail… Heureusement, Winnie peut consulter le livre Comment dresser son monstre de compagnie d’Elise Gravel pour l’aider.

2- Rose à petits pois, d’Amélie Callot, illustrations de Geneviève Godbout, 2016, Éditions de la Pastèque, 80 p., 9782923841847

Quand il fait beau, Adèle sourit, elle sifflote, elle chante à tue-tête, elle ouvre les fenêtres et laisse la porte ouverte. Mais dès qu’il pleut, Adèle reste enfermée. Elle n’y peut rien, elle perd son entrain. La pluie, c’est gris, froid et sombre. Vous aurez alors beau dire tout ce que vous voulez, argumenter tant que vous pourrez, ça n’est pas la peine de discuter, Adèle ne mettra pas une mèche de cheveux dehors… Voici enfin le livre de Geneviève Godbout et Amélie Callot! Rose à petits pois mettra un baume ensoleillée sur vos journées froides et grises.

3- Tempête sur la savane, de Michaë Escoffier, illustrations de Manon Gauthier, 2016, Éditions D’Eux, 24 p., 9782924645017

Un éléphant dans la savane n’arrête pas de rouspéter, rouspéter, rouspéter. Les animaux de la savane se réunissent pour trouver une solution à tout ce rouspétage. Une solution qui sera assez efficace, oui…

4- Le grand Antonio, d’Élise Gravel, 2015, Éditions de la Pastèque,, coll. Pamplemousse, 56 p., 9782923841557

À vingt ans, Antonio arrive au Canada par bateau. Il est immense et très, très fort. Il mesure un mètre quatre-vingt-treize et pèse 225 kilos. Le grand Antonio aime montrer sa force; il tire des autobus bondés de gens avec ses cheveux et combat des champions japonais. Ses cheveux sont des tresses épaisses et lorsqu’il met des tiges de métal à l’intérieur, elles deviennent des antennes qui lui permettent de communiquer avec les extraterrestres!

5- Les vacances de Facteur Souris, de Marianne Dubuc, 2016, Éditions Casterman, 28 pé. 9782203101944

Facteur Souris part en vacances avec sa famille. Mais pas question d’abandonner sa tournée ! Dans la jungle ou sur la banquise, sur la plage ou à dos de dromadaire, il continue à livrer ses colis, accompagné de Madame Souris et de leurs trois petits. Suis-les dans leur périple et ouvre grand les yeux : des animaux rigolos et mille et un détails t’attendent au fil des pages.

ex-aequo

Une cachette pour les bobettes, d’Andrée Poulin, illustrations de Boum, 2016, Éditions druide, coll. Motifs, 32 p., 9782897112479

« Ce nouvel album d’Andrée Poulin est très bien réussi. On y retrouve une histoire qui montre comment un petit geste peut faire une grande différence. L’intérêt principal de cet album vient de la présence de quatre versions de la même journée, qui illustrent le point de vue des différents personnages impliqués dans la « crise des bobettes ». On pourra donc utiliser l’album en classe pour étudier l’importance du point de vue dans un histoire, ou tout simplement pour reconstituer les différents événements dont les personnages n’ont pas conscience, selon leur implication dans l’histoire. Quant aux illustrations de Boum, elles sont magnifiques et appuient avec tendresse et justesse le très beau texte d’Andrée Poulin. Bref, un album chouchou! » – Une suggestion de Pierre-Alexandre Bonin, Librairie Monet

Contes autochtones

1- L’être étrange qui venait de l’Ouest, de Manon Sioui, 2016, Éditions Hannenorak, 63 p., 9782923926018

Un Être étrange allait et venait à la surface de la Terre. Un jour, il fit la rencontre d’un Être merveilleux et puissant qui venait en mission pour achever sa Création. Ce conte met en scène la confrontation de ces deux Êtres et le pacte qui entraîna l’apparition des visages ou uyonsha. Celui-ci dresse un portrait romancé de la société des Faux-Visages, une société curative utilisant les masques dans les cérémonies et autrefois répandue chez les Iroquoiens. Ce récit, illustré avec soin afin de redonner vie aux masques ainsi qu’aux traditions millénaires, s’attarde à mettre de l’avant le respect de tous les éléments de la Création et à faire la promotion de valeurs humaines. L’Être étrange qui venait de l’Ouest est le tout premier conte de l’auteure wendat Manon Sioui.

2- Nanibossad otloka – La lune raconte – Moon’s Tales, de Christine Wawanoloath Sioui, 2016, Éditions Hannenorak, 144 p., 9782923926032

Je suis NANIBÔSSAD NSÔNKAW KASTA, celle qui marche dans le ciel treize fois. J’ai treize autres noms différents selon le moment de l’année où je suis ronde comme un bleuet dans la nuit.
Les millions d’enfants qui me regardent de leur planète appelée AKI, LA TERRE ou THE EARTH sont tous égaux, sans distinction de race, de religion, de nationalité ou de sexe. Ils ont aussi des droits de naissance. Je leur donne en cadeau un conte pour chacun de mes treize autres noms. Mes héros sont de plusieurs nations: celles qui marchent, celles qui rampent, celles qui volent et celles qui nagent.

Albums étrangers

1- Rébellion chez les crayons, de Drew Daywalt, illustré par Oliver Jeffers, 2014, Éditions Kaléidoscope, 34 p., 9782877678087

« Délicieusement drôle, imaginatif et joyeux, cet album de Drew Daywalt a toutes les qualités pour devenir un incontournable.
Derrière l’humour incroyable de ce récit, se cache un message positif : il faut sortir du chemin battu et des stéréotypes pour agrandir sa créativité et sa vision du monde. De plus, le super coup de crayon d’Olivier Jeffers est juste ce qu’il fallait pour cette histoire colorée. » – Une suggestion de Caroline Billo, Librairie Monet

2- Même les monstres se font couper les cheveux, de Matthew McElligott, 2010, Éditions Scholastic, 40 p., 9781443106061

Une fois par mois, le soir de la pleine lune, le fils d’un coiffeur se met au travail. Ces clients sont pour la plupart des habitués, mais ils n’ont rien de normal… Ce sont des monstres! Le jeune coiffeur s’affaire toute la nuit, mais il a besoin de bien plus que des ciseaux pour faire son monstrueux travail. Il doit polir des cornes et faire toutes sortes de traitements personnalisés! Ce n’est pas facile d’être un coiffeur de minuit! Mais quoique vous en pensiez, même les monstres doivent se faire couper les cheveux!

3- Et pourquoi ?, de Michel Van Zeveren, 2007, Éditions Pastel, 34 p., 9782211086394

Le petit chaperon rouge se rend chez sa mère-grand mais elle tombe tout à coup sur le grand méchant loup qui n’a qu’une idée en tête : la dévorer. La petite fille commence alors à le questionner sur ses motivations.

 4- Pépin de melon d’eau, de Greg Pizzoli, 2016, Éditions Scholastic, 32 p., 9781443153294

Cet album au rythme parfait et empreint d’humour de Greg Pizzoli nous présente un crocodile loufoque qui a une peur bleue d’avaler un pépin de melon d’eau. Que fera-t-il quand sa plus grande peur se réalisera? Est-ce que des tiges lui sortiront par les oreilles? Deviendra-t-il tout rose? Les enfants adoreront l’imagination extravagante de ce crocodile.

ex-aequo

Quand est-ce qu’on arrive?, de Dan Santat, 2016, Éditions Scholastic, 40 p., 9781443153348

« Ah, les longs trajets de voiture en famille! Quel enfant n’a jamais demandé « Quand est-ce qu’on arrive? » en chemin vers des membres de la parenté un peu éloignés ou en route vers les vacances à la mer? Cet album nous rappelle l’importance de profiter du moment présent, même des moments ennuyeux! Après tout, c’est lorsque l’ennui pointe le bout de son nez, c’est le moment idéal pour laisser aller son imagination! Grâce à elle, nous pouvons voyager en Égypte ancienne, en pleine ère du Crétacé et sur un vaisseau de pirates, ainsi que dans une ville du futur et, malgré ces détours imprévus, d’arriver à temps pour la fête de Mamie! Ouf! » – Une suggestion de Catherine Bond, Librairie Monet

5- Ne m’appelez plus chouchou !, de Sean Taylor et Kate Hindley, 2016, Éditions Little Urban, 29 p., 9782374080109

« Je suis peut-être petit, mais je ne suis pas un de ces chiens stupides. Alors, j’aimerais qu’on me traite comme un chien digne de ce nom. Et surtout, surtout, ne m’appelez plus Chouchou ! » Malgré sa petite taille, le chien Chouchou veut être pris au sérieux et ne plus être affublé d’un nom ridicule.

ex-aequo

Attention ! : ne pas toucher !, de Tim Warnes, 2016, Éditions Mijade, 32 p., 9782871429487

Tom, la taupe, et son nouvel ami Grumbo adorent étiqueter les objets. Un jour, ils découvrent un chapeau avec une étiquette « Attention, ne pas toucher ». Mais les deux curieux soulèvent le chapeau et… il en sort 1 lapin, puis 2, et bientôt 3 lapins. C’est magique et amusant ! Enfin, au début seulement, car pour Tom qui aime l’ordre et la propreté, cela tourne au cauchemar : plus de 100 lapins gigotent, creusent des trous et laissent des petites crottes partout. Ce n’est plus amusant du tout.

Romans québécois et canadiens – Niveau débutant

1- Le secret d’Érika, d’Yvon Brochu, illustrations de Julie St-Onge Drouin, 2016, Éditions Foulire, coll. Mini Ketto , n° 4, 48 p., 9782895912620

La jeune Anik adore danser. Elle a beaucoup de talent. Et elle travaille très fort pour réaliser son rêve :devenir ballerine ! Pour l’aider, elle peut compter sur Érika, cette belle et coquine ballerine aux ailes de libellule, qui trône au sommet de sa boîte à musique… magique. Mais… Chut ! C’est un secret !

2- Klovis et les monstres, d’Alain M. Bergeron, illustrations de Fil et Julie, 2016, Éditions Foulire, coll. Mini Ketto , n° 5, 48 p., 9782895912637

Klovis est un garçon comme les autres. Mais quand il y a un danger à l’horizon, ou même dans sa maison, il se transforme. Il enfile son costume, sa cape et son casque, et il devient… Super-Klovis ! Ce super héros en herbe doit affronter des créatures qui veulent s’en prendre à sa petite soeur, l’espiègle Zazoue… Les monstres n’ont qu’à bien se tenir !

3- Les pouvoirs de Super Hakim, de François Gravel, illustrations d’Yvan Deschamps, 2016, Éditions Foulire, coll. Super Hakim , n° 1, 48 p., 9782895912453

« Dans ce premier tome, Hakim reçoit un super chandail de super-héros, mais ignore ce qu’est réellement son pouvoir… Après avoir infirmé de nombreuses hypothèses, au fil de ses réflexions se manifestera ce pouvoir assez chouette, celui de porter chance à ceux qu’il aime! Un premier tome d’une série qui véhicule de bonnes valeurs (la gentillesse, la famille, l’entraide) à travers un format entre roman pour débutant et bande-dessinée! On en veut plus encore! » – Une suggestion de Catherine Bond, Librairie Monet.

4- Les nuits de Fannie, de Martine Latulippe, illustrations de Julie St-Onge Drouin, 2016, Éditions Foulire, coll. Mini Ketto , n° 6, 48 p., 9782895912644

Le jour, Fannie s’amuse. Elle joue avec son amie Rosalie, elle attire les papillons avec des fruits, elle ne s’ennuie jamais. Mais la nuit venue… rien ne va plus ! Fannie ne parvient pas à dormir. Papa lui propose de compter des moutons, maman lui suggère plutôt de compter des bonbons… Pourtant, il y a longtemps que le soleil est couché et Fannie est toujours bien éveillée. Que faire ?

Romans étrangers – Niveau débutant

1- Pokémon : la série XY Volume 27, Une rencontre légendaire, novélisation de Natacha Godeau, 2016, Éditions Hachette Jeunesse, coll. Ma première bibliothèque verte, 56 p., 9782013222679

En chemin pour la ville de Flusselles, Sacha et ses amis croisent un vieil ami, Trovato. Le Dresseur leur parle de sa passion : photographier les Pokémon ! Et s’il est dans les parages, aujourd’hui, c’est dans l’espoir d’observer Sulfura, un Pokémon légendaire… Sacha n’hésite pas : il faut l’aider à le dénicher ! La suite des aventures de Sasha, Pikachu et leurs amis, toujours prêts à relever de nouveaux défis pour remporter plus de badges.

2- Méchant minou chez le vétérinaire, de Nick Bruel, illustrations de Nick Bruel, 2016, Éditions Scholastic, 144 p., 9781443153812

Quand Méchant minou est en forme, tout va bien. Il saute partout, il mange tout ce qui lui tombe sous la patte, et a assez d’énergie pour éloigner les chiots malcommodes. Par contre, lorsqu’il est malade, il reste cloué au lit. Serait-il temps d’aller rendre visite au vétérinaire?

3- L’épuisette de Cendrillon, de Ghislaine Biondi, illustrations de Geneviève Godbout, 2016, Éditions Milan jeunesse, coll. Milan poche benjamin. Quelle rigolade !, 23 p., 9782745971982

« Voilà un premier roman sous forme de conte réinventé qui ravira les plus jeunes lecteurs! Ici, notre célèbre Cendrillon a hérité d’une marraine un peu dure d’oreille : au lieu d’une belle robe de bal, cette dernière affuble la demoiselle d’un ciré jaune et d’une épuisette… Une réécriture réussie et pleine d’humour, à laquelle s’ajoutent les belles illustrations de Geneviève Godbout ! » – Une suggestion de Juliette Lopes-Benites, Librairie Monet

4- Henri lit dans ma tête, d’Yves Grevet, illustrations de Jess Pauwels, 2015, Éditions Nathan Jeunesse, coll. Premiers romans, 29 p., 9782092556306

Manon se rend compte que son nouvel ami Henri arrive à transmettre des idées par la pensée. Elle cache tant bien que mal les capacités de son copain à ses camarades, mais sa meilleure amie, Lucie, est jalouse et les suit partout.

Romans québécois et canadiens – Niveau intermédiaire

1- Le 13e dragon, de Gisèle Desroches, illustrations de Jean-Paul Eid, 2016, Soulières éditeur, coll. Chat de gouttière, 152 p., 9782896073481

« Thomas entendit le chahut de la classe en délire et les cris de la directrice tentant de rétablir l’ordre. Il eut peur qu’un autre élève ne sorte et ne l’aperçoive dans le corridor. L’idée de s’enfuir bien vite et bien loin le frappa comme une décharge électrique. Il se retrouva sur le trottoir, devant l’école, avant même d’avoir pu aligner deux pensées sensées.Où aller ? Où aller ? Thomas sentait l’urgence de s’enfuir, mais ne savait ni où ni comment. » La rencontre avec des personnages aux dons étranges et le fait que ça se passe à l’école.

2- Le cirque ambulant, de Marie-Louise Gay et David Homel, 2016, Éditions du Boréal, coll. Boréal junior, 210 p., 9782764624326

« Un quatrième opus pour l’excellente série « Voyage avec mes parents », du duo Homel-Gay ! Nos héros partent cette fois bien plus loin, géographiquement mais aussi historiquement parlant, puisqu’ils vont découvrir la Croatie et ses pays voisins, nés du morcellement de la Yougoslavie au début des années 90. Des thèmes forts tels que la guerre, l’immigration, et les différences de cultures sont effleurés, avec juste ce qu’il faut de naïveté et d’intelligence pour laisser au jeune lecteur la possibilité de s’y attarder personnellement.. Les réflexions de Charlie, le grand frère, sur ce qui l’entoure en sont par ailleurs une invitation supplémentaire. Mais si nous les retrouvons ici pour une histoire un brin plus mature que les précédentes, l’irrésistible humour des deux frères et leurs éternelles chicanes sont toujours au rendez-vous !» – Une suggestion de Juliette Lopes-Benites, Librairie Monet.

3- Juliette à Paris, de Rose-Line Brasset, illustrations de Géraldine Charette2016, Éditions Hurtubise, 220 p., 9782897237332

Les vacances d’été viennent tout juste de débuter quand Juliette et sa mère s’envolent vers Paris. Même si elle aurait préféré passer ses après-midi au bord de la piscine chez son amie Gina, Juliette est plutôt contente de contempler la ville du haut de la tour Eiffel, de se promener en bateau mouche sur la Seine, de magasiner aux Galeries Lafayette, et de se lier d’amitié avec quatre garçons! Et pourtant, dans les plus ténébreux souterrains de la Ville lumière, l’adolescente vivra une aventure terrifiante…Un carnet de voyage Sur les pas de Juliette est disponible à la fin du roman. Les lectrices y puiseront des informations sur certains des principaux attraits et monuments de la capitale française, ainsi que sur son histoire. Elles pourront même tester leurs connaissances grâce à un jeu-questionnaire dont les réponses se trouvent en fin de livre. Un complément enrichissant à des péripéties époustouflantes!

4- Curieux de nature! Volume 3, Les chenilles et les papillons, de Mylène Arpin, 2016, Éditions Hurtubise, 173 p., 9782897237639

Même si elle reste chez elle pendant les vacances d’été, Camille ne s’ennuie pas: sa grand-mère déborde toujours de projets, ses amis Fanny et Hugo lui rendent visite chaque jour, mais surtout, un grand événement approche. En effet, Juliette Gripette, la chatte abandonnée qu’elle a recueillie, est sur le point de donner naissance à ses chatons ! En attendant le grand jour, pourquoi ne pas redécouvrir le jardin de fleurs sauvages au fond de la cour ? Une multitude de chenilles s’y cachent et de magnifiques papillons y virevoltent. Ainsi commence une autre formidable aventure pour Camille, son chien Truffon et leurs fidèles compagnons.

5- Le secret des dragons Volume 2, de Dominique Demers, illustrations de Sophie Lussier, 2015, Éditions Dominique et compagnie, coll. Grand roman, 207 p., 9782897392642

Depuis que Léo et Lili sont officiellement devenus les parents de Sam, le jeune dragon, ils doivent plus que jamais le protéger. Ils se pensent en sécurité sur l’île Mandra, pourtant, deux dangereux personnages rôdent et pourraient bien vouloir s’emparer de Sam…

Romans étrangers – Niveau intermédiaire

1- Frank Einstein Volume 2, Frank Einstein et le doigt électrique, de Jon Scieszka, illustrations de Brian Biggs, 2016, Éditions du Seuil Jeunesse, 184 p., 9791023503944

Avec ses robots Tac et Toc, Frank Einstein continue ses expériences farfelues. Il essaie de capter l’électricité statique pour la transformer en énergie pour tous les habitants de la ville. Mais Edison compte bien continuer à vendre son électricité en prenant le contrôle de la centrale hydroélectrique.

2- Geronimo Stilton Volume 77, Le gang du chat géant, Geronimo Stilton, 2016, Éditions Albin Michel-Jeunesse, 116 p., 9782226325266

« Quelle frousse ! Un gang de voleurs et son chat géant sèment la terreur dans la ville ! Quand je me suis retrouvé face au féroce félin, j’ai d’abord cru mourir de peur, jusqu’au moment où… brrr… Et les surprises ne s’arrêtent pas là : vous ne devinerez jamais ce qui se cache dans les tableaux de maître Pablo Radévil, un peintre très… mystérieux ! Décidément, il fait toujours se méfier des apparences… »

3- Les robots et moi, de James Patterson et Chris Grabenstein, 2016, Éditions Hachette, 318 p., 9782012035041

La mère de Sammy a pour habitude d’inventer des robots. Un jour, elle crée E, un robot très intelligent qui doit accompagner Samuel à l’école. Mais il est trop intelligent, à tel point qu’il crée des problèmes. Avec quelques réglages, il se révélera très efficace.

ex-aequo

Le voyage dans le temps Volume 7, La Grèce antique, l’Atlantide, Stonehenge et les souris du futur, de Geronimo Stilton, 2016, Éditions Albin Michel-Jeunesse, 319 p., 9782226321299

Alors que les chats s’apprêtent à déclarer la guerre aux souris, le professeur Volt et Geronimo décident de découvrir ce qu’est la paix, comment l’obtenir et comment la garder. Pour cela, ils partent à la recherche de Platon, visitent l’Atlantide puis rencontrent les druides de Stonehenge avant de faire un bond dans le futur pour explorer l’avenir des souris.

Geronimo Stilton Volume 78, Le mystère du rubis d’Orient, de Geronimo Stilton, 2016, Éditions Albin Michel-Jeunesse, 113 p., 9782226328243

Une amie d’enfance de Geronimo et de Farfouin Scouit, devenue star de Bollywood, demande aux deux souris d’assurer sa sécurité : elle craint d’être en danger depuis que son fiancé lui a offert un rubis extrêmement précieux. Geronimo accepte de lui servir de garde du corps, sans savoir qu’il devra pour cela tenir le premier rôle du film.

Romans québécois et canadiens – Ados

1- La vie tout aussi compliquée de Marilou Bernier, Catherine Girard-Audet, 2016, Éditions Les Malins, coll. La vie compliquée de Léa Olivier, 453 p., 9782896573547

première vue, Marilou Bernier semble avoir une vie plutôt calme, partageant son temps entre l’école, ses compétitions de natation, sa famille et ses copains. Mais lorsque sa meilleure amie Léa Olivier commence à sortir avec Thomas, les choses commencent à changer et les questions existentielles se bousculent dans sa tête. Pourquoi semble-t-elle être la seule fille de son âge qui n’a jamais embrassé de gars ? Pourquoi tombe-t-elle toujours amoureuse de ceux qui sont déjà pris ? Et pourquoi est-ce que toutes les autres filles de la piscine semblent tout droit sorties d’un magazine de mode ? Alors que les doutes l’assaillent, Marilou doit en plus composer avec son petit frère Zak qui est toujours dans ses pattes, avec Junior, un prétendant aussi romantique qu’un dromadaire, avec ses parents qui croient que l’informatique n’est pas nécessaire à sa survie et avec sa meilleure amie qui l’abandonnera bientôt pour aller vivre à Montréal. Heureusement qu’elle peut compter sur son journal intime pour se défouler et pour raconter les hauts et les bas de sa vie compliquée !

2- Les filles modèles Volume 5, Romance K.O., Marie Potvin, 2016, Éditions Les Malins, 424 p., 9782896573615

Grande décision pour se changer les idées : Marie-Douce se fait teindre les cheveux en rouge pompier au grand désespoir de sa mère! Après avoir jeté son téléphone à l’eau pour ne plus obséder sur les messages de Lucien, Marie-Douce se convint peu à peu qu’il l’a oublié. Lorsqu’avec l’insistance de Laura, elle finit par ouvrir son compte Skype, elle voit que Lucien l’aime et se retrouve presque prisonnier de sa nouvelle vie de star! En effet, le père de Lucien insiste pour que celui-ci coupe les ponts avec tous ses amis de sa vie «d’avant ». Lucien lui écrit donc en cachette! De son côté, Laura ne sait plus quoi faire au sujet de Samuel. Xavier Masson, l’orphelin dont son père a la garde, lui cause bien des émois. Samuel et elle ont-ils vraiment « cassé » lors de leur dispute? Attend il qu’elle fasse les premiers pas? Quelle histoire compliquée! Les deux filles, désireuses d’aider l’autre, vont harceler Corentin qui est lié d’amitié avec Samuel et Lucien. Ouffff… pas facile de vivre avec les Filles modèles!

3- Zazie Volume 1, Ça va être correct, Marie-Renée Lavoie, 2015, Éditions Hurtubise, 232 p., 9782897236496

« Marie-Renée Lavoie nous offre ici des petits bouts de vie drôles et tendrement réalistes de Zazie, l’ainée d’une tribu encombrante mais terriblement attachante, qui apprend tant bien que mal à jongler entre ses responsabilités de grande soeur, les peines de sa meilleure amie et la jungle scolaire. Et quand l’amour s’en mêle… On embarque dès les premières pages dans cet excellent roman qui nous surprend de pages en pages, abordant les choses simples de la vie d’ado avec finesse, tendresse et surtout un humour incroyable. À dévorer sans retenue, ça fait un bien fou! » – Une suggestion de Juliette Lopes-Benites, Librairie Monet.

4- L’escouade fiasco Volume 4, La guerre des guimauves, Julie Champagne, 2016, Éditions La Courte échelle, 168 p., 9782896955381

Enfin les vacances ! Émilie a des projets grandioses, comme boire des sloches XXL avec Marisol et traîner au centre commercial dans l’espoir de croiser son affriolant demi-dieu. Mais ses plans idylliques sont rapidement anéantis quand son père lui annonce qu’elle devra aller passer l’été chez son océanographe de mère, à des kilomètres de tous les essentiels de la vie moderne. L’escouade Fiasco survivra-t-elle au camping sauvage, aux sundaes à quatre cerises et à une féroce rivalité amoureuse ?

5- Gamer Volume 1, Nouveau port, de Pierre-Yves Villeneuve, 2016, Éditions Les Malins, 310 p., 9782896573509

« Un premier roman qui mélange habilement culture geek et féminisme dans une intrigue solide et réaliste. Les personnages sont crédibles et attachants (sauf Sarah-Jade et sa clique, qu’on prend plaisir à détester!). L’écriture de Pierre-Yves Villeneuve sonne juste et ne donne jamais l’impression qu’il y a un adulte derrière (non, même quand c’est le père de Laurianne qui parle!). Un roman bourré d’humour qui plaira autant aux filles qu’aux garçons. Vivement l’extension… euh… la suite! » – Une suggestion de Pierre-Alexandre Bonin, Librairie Monet.

Romans étrangers – Ados

1- Audrey retrouvée, de Sophie Kinsella, 2016, Éditions Pocket jeunesse, 298 p., 9782266262224

Audrey a 14 ans. Elle souffre de troubles anxieux. Elle vit cachée derrière ses lunettes noires, recluse dans la maison de ses parents à Londres. Ca, c’était avant. Avant que Dr Sarah, son psychiatre, lui demande de tourner un film sur sa famille, pour voir la vie d’un oeil nouveau : celui de la caméra. Avant que Linus, un copain de son frère, débarque. Avec son grand sourire et ses drôles de petits mots griffonnés sur le coin d’une feuille, il va pousser Audrey à sortir. Et à redécouvrir le monde…

2- La 5e vague Volume 3, La dernière étoile, de Rick Yancey, 2016, Éditions Robert Laffont, 417 p., 9782221134276

L’ennemi, c’est l’Autre. L’ennemi, c’est nous. Ils sont parmi nous. Ils sont dans leur vaisseau. Ils sont nulle part. Ils veulent la Terre. Ils veulent qu’elle nous revienne. Ils sont venus nous exterminer. Ils sont venus nous sauver… Sous ces énigmes se cache une vérité : Cassie a été trahie. Pareil pour Ringer. Pour Zombie. Pour Nugget. Et pour les 7,5 milliards d’humains qui peuplaient notre planète. Trahis en premier lieu par les Autres, et maintenant par nous-mêmes. En ces derniers jours, les rares survivants sur Terre vont être confrontés au dilemme ultime : sauver leur peau… ou sauver ce qui nous rend humains.

3- La sélection Volume 5, La couronne, de Kiera Cass, 2016, Éditions Robert Laffont, 336 p., 9782221159255

Eadlyn, la fille d’Illéa et du prince Maxon, doit organiser une compétition pour choisir son futur époux. Sceptique, elle ne croit pas trouver l’amour parmi les 35 prétendants qui se présentent. Pourtant, l’histoire peut se répéter.

4- Soldat Peaceful, de Michael Morpurgo, 2010, Éditions Gallimard-Jeunesse, coll. Folio junior, 218 p., 9782070557905

Thomas Peaceful, 17 ans, participe à la Première Guerre mondiale avec son frère Charlie. Cette nuit, il ne veut pas dormir. Il veut penser à lui, à sa famille et à leur vie passée, modeste mais heureuse. Demain, tout va basculer. Le sort de la famille est dramatiquement bouleversé par la guerre. Prix Sorcières, Prix Inter-collège, Prix Farniente, Prix Ado-lisant.

5- Les yeux du dragon, de Stephen King, 2016, Éditions Flammarion-Jeunesse, 480 p., 9782081373815

« Le dragon sortit avec fracas des sous-bois, il avançait, les écailles brillant d’un éclat de cuivre vert au soleil, les narines d’un noir de suie toutes fumantes. Ce n’était pas un dragon trop jeune, mais un mâle. Frappés de stupeur, la plupart des hommes furent incapables de tirer une flèche ou même de bouger. Quand le dragon observa la partie de chasse, ses yeux verts prirent une teinte jaunâtre et il se mit à battre des ailes. Roland fut le seul à ne pas être paralysé de terreur… » Il était une fois un roi qui vivait dans le royaume de Delain avec ses deux enfants. Dans ce royaume, tout le monde parlait de Peter, le futur roi, le fils aîné de Roland. Mais un homme se demandait comment s’assurer que Thomas, le cadet, soit couronné à la place de son frère. Cet homme, c’était Flagg, le magicien du roi…

ex-aequo

Sauveur & fils, Saison 1, Marie-Aude Murail, 2016, Éditions L’École des loisirs, coll. Médium GF , 328 p., 9782211228336

Quand on s’appelle Sauveur, comment ne pas se sentir prédisposé à sauver le monde entier ? Sauveur Saint-Yves, 1,90 mètre pour 80 kg de muscles, voudrait tirer d’affaire Margaux Carré, 14 ans, qui se taillade les bras, Ella Kuypens, 12 ans, qui s’évanouit de frayeur devant sa prof de latin, Cyrille Courtois, 9 ans, qui fait encore pipi au lit, Gabin Poupard, 16 ans, qui joue toute la nuit à World of Warcraft et ne va plus en cours le matin, les trois soeurs Augagneur, 5, 14 et 16 ans, dont la mère vient de se remettre en ménage avec une jeune femme…
Sauveur Saint-Yves est psychologue clinicien. Mais à toujours s’occuper des problèmes des autres, Sauveur oublie le sien. Pourquoi ne peut-il pas parler à son fils Lazare, 8 ans, de sa maman morte dans un accident ? Pourquoi ne lui a-t-il jamais montré la photo de son mariage ? Et pourquoi y a-t-il un hamster sur la couverture ?

Tous ces livres sont disponibles à la Librairie Monet ou via notre site monet.leslibraires.ca. Pour commander, veuillez cliquer sur les titres sélectionnés.


7 juillet 2016  par nos libraires

Le choix des lecteurs – Littératures québécoise et étrangère – Juin 2016

Ça y est, les vacances sont à nos portes ou déjà commencées, pour les chanceux! Voici les romans que nos habitués ont choisis pour partir au chalet, à la mer ou en voyage…

Si vous désirez voyager léger, veuillez noter que plusieurs de ces titres sont disponibles en version papier ou numérique sur notre site monet.leslibraires.ca!

Romans québécois et canadiens

1- La femme qui fuit, Anais Barbeau-Lavalet, 2015, Éditions Marchand de feuilles, 378 p., 9782923896502

Anaïs Barbeau-Lavalette n’a pas connu la mère de sa mère. De sa vie, elle ne savait que très peu de choses. Cette femme s’appelait Suzanne. En 1948, elle est aux côtés de Borduas, Gauvreau et Riopelle quand ils signent le Refus Global. Avec Barbeau, elle fonde une famille. Mais très tôt, elle abandonne ses deux enfants. Pour toujours. Afin de remonter le cours de la vie de cette femme à la fois révoltée et révoltante, l’auteur a engagé une détective privée. Les petites et grandes découvertes n’allaient pas tarder. Prix des Libraires du Québec 2016 – Catégorie Roman.

2- La fêlure, Louise Bail, 2016, Éditions Fides, 180 p., 9782762139938

« Le rapatriement du corps de Demian, à la suite de sa mort inopinée à Paris, n’eut en apparence aucun eff et sur le fin mot de l’histoire, les enquêteurs gardant précieusement sous scellés un indice qui laissait planer l’éventualité d’un crime. Alors la question se posait : de quelle sorte de crime s’agissait-il ? Un crime passionnel ? Un crime d’honneur ? Un crime contre les moeurs ? Quelle était la cause qui pouvait le justifi er ? Et quel rapport ce crime pouvait-il avoir avec la Disparition ? Il est temps maintenant que jaillisse la légende contenue dans sa gangue liquide. Que par mes soins émerge à la surface de l’eau la noyée, respiration trop longtemps réprimée, yeux grands ouverts et cri gelé au bord des lèvres. Affl eurant, impassible, le corps se berce aux frissons de l’eau. Dans la mémoire collective, la légende d’Agnelle, la vraie, reprend doucement vie. »

3- Vi, Kim Thúy, 2016, Éditions Libre Expression, 144 p., 9782764811030

En vietnamien, « Vi » désigne ce qui est infiniment petit, microscopiquement petit. Dans ce livre, Vi est le prénom d’une fillette, la plus jeune soeur de trois grands frères, le « petit trésor » qui se retrouve malgré elle dans la grande Vie et ses tumultes. En quittant Saïgon pour Montréal, en visitant Suzhou et Boston, en grandissant aux côtés des héros ordinaires, elle est témoin de l’immensité de la mer, de la multiplicité des horizons, de l’unicité des tristesses, du luxe de la paix, de la complexité de l’amour, de l’infini des possibilités et de la violence de la beauté. Comme une bonne élève, elle regarde, apprend, reçoit. Mais saura-t-elle jamais vivre cette grande Vie?

4- Les maisons, Fanny Britt, 2015, Cheval d’août éditeur, 256 p., 9782924491119

Tessa, chanteuse classique convertie en courtière immobilière, vend des maisons et ne va pas bien. Elle élève trois fils qu’elle adore avec un homme qui la chérit. Dans trois jours, elle a rendez-vous avec Francis, un ancien amour qui n’a jamais guéri. Entre-temps, il y aura des visites de propriétés, des cabines d’essayage, des cours de natation, des ponts en bâtons de popsicle à livrer à l’expo-sciences de l’école, des étreintes dans la nuit, des deuils, des rappels de l’enfance, des fantômes, et la peur de vieillir dans l’amertume. Cesse-t-on un jour de désirer ce qu’on a désiré à vingt ans ? Au confluent des Annie Dillard, Elisabeth Strout et Rachel Cusk, l’ample fresque des Maisons fouille les drames privés dans une époque d’insatisfaction et de conformisme. Derrière les portes closes sur des intérieurs encombrés par la solitude, on trouvera aussi l’amour des enfants et de l’architecture du quotidien. Tout ça se passe à Montréal.

5- Le facteur émotif, Denis Thériault, 2016 (NE), Éditions XYZ, 140 p., 9782892619768

Bilodo est un facteur indiscret. Parmi la paperasse sans âme qu’il distribue, il lui arrive de trouver des lettres qu’il apporte chez lui, qu’il ouvre à la vapeur, et desquelles il fait des copies pour ses archives avant de les livrer à leurs destinataires légitimes, les citoyens de Saint-Janvier-des-Âmes. Parmi eux, on retrouve Gaston Grandpré – qui entretient une relation épistolaire avec la mystérieuse Ségolène – et Tania, la serveuse du Madelinot, le restaurant où Bilodo et ses collègues se retrouvent. Un jour d’orage, leurs vies vont être bouleversées et ce sera le début d’une histoire marquée par l’imagination et le rêve, mais aussi frappée par le destin tragique de l’Homme voué à un éternel recommencement.

En poche

1- L’orangeraie, Larry Tremblay, 2016, Éditions Alto, 152 p., 9782896942312

Ces frères jumeaux auraient pu vivre paisiblement à l’ombre des orangers. Mais un obus traverse le ciel, tuant leurs grands-parents. La guerre s’empare de leur enfance et sépare leurs destins.
Des hommes viennent réclamer vengeance pour le sang versé. Amed, à moins que ce ne soit Aziz, devra consentir au plus grand des sacrifices. Et tous payeront le tribut des martyrs, les morts comme ceux qui restent.

2- Pays sans chapeau, Dany Laferrière, 2006, Éditions du Boréal, coll. Boréal compact, 275 p., 9782764604991

Après vingt ans passés à l’étranger, un homme rentre chez lui, à Port-au-Prince. Le pays, en apparence, n’a pas changé. L’odeur du café est la même, la pauvreté aussi, crue et violente, jusqu’aux amis qui sont restés fidèles à leur jeunesse.

3- mãn, Kim Thúy, 2016, Éditions Stanké, coll 10/10, 152 p., 9782897220389

« mãn » est une histoire d’amour entre une femme et celles qui l’ont, tour à tour, fait naître, allaitée, élevée. Elle a été déposée dans le potager d’un temple bouddhiste sur le bord d’un des bras du Mékong par une adolescente. Une moniale l’a recueillie et nourrie d’eau, de riz et du lait des seins d’une mère voisine, avant de la confier à une autre femme – enseignante de jour, espionne en tout temps. mãn parle de l’amour à l’envers, celui qui doit se taire, celui qui ne doit pas s’inscrire dans le temps en souvenirs, en histoires. Or, juste avant la fin, ou au milieu d’un nouveau début, ailleurs, loin de la chaleur tropicale, dans la lenteur aérienne des flocons de neige, il y a eu un amour à l’endroit, un amour ordinaire né d’une rencontre ordinaire, avec un homme ordinaire, ce qui était pour elle l’extraordinaire, l’improbable. « mãn », c’est l’apprentissage du mot « aimer » pour donner suite à la définition du verbe « vivre » de À toi et à la conjugaison de « survivre » de « Ru ».

4- Métis Beach, Claudine Bourbonnais, 2015, Éditions du Boréal, 456 p., 9782764623824

« Croyez-vous en Dieu, monsieur Carr ? » Cette question, on me la poserait souvent désormais, et toujours avec un air entendu. Comme si, déjà, on cherchait à débusquer en moi l’imposteur. Après tout : ne pas croire en Dieu dans ce pays n’est-il pas antiaméricain ? » À cinquante ans, le scénariste Roman Carr est au sommet de sa gloire. Sa série télévisée « In Gad We Trust », satire cinglante de l’Amérique et de sa relation avec Dieu, fait un tabac. Roman Carr, né Romain Carrier, se taille une place enviable à Hollywood, aboutissement d’un long parcours tortueux pour ce Gaspésien qui a fui son village dans des circonstances troubles en 1962, à l’âge de dix-sept ans. À la fois roman d’apprentissage et fresque historique, « Métis Beach » est le grand récit de l’Amérique des sixties. Il traduit à merveille l’extraordinaire mouvement de libération qui a marqué cette époque, les dérèglements qui l’ont accompagné, mais surtout l’irrépressible idéalisme qui a emporté toute une jeunesse. « Métis Beach » est l’histoire d’un homme qui a vu son rêve se réaliser puis lui échapper. C’est une célébration du bien suprême qu’une certaine Amérique a rêvé de léguer : le droit de chacun à la liberté.

Romans étrangers

1- Avenue des mystères, John Irving, 2016, Éditions du Seuil, 514 p., 9782021299786

Lors d’un voyage aux Philippines, Juan Diego Guerrero, écrivain américain célèbre et vieillissant, revit en rêves récurrents les épisodes de son adolescence au Mexique, à la lisière de la décharge publique de Oaxaca où lui et sa soeur Lupe ont grandi. Infirme depuis le jour où une voiture lui a écrasé le pied, Juan Diego a en outre le coeur fragile ; il prend régulièrement des bêtabloquants, qui le protègent des émotions, et occasionnellement du Viagra, car on ne sait jamais… Des émotions, il en aura tout au long de son périple, notamment avec Miriam et Dorothy, mère et fille aussi désirables qu’inquiétantes. Ballotté d’hôtels en aéroports, Juan Diego se remémore entre autres la mort de sa mère, femme de ménage chez les jésuites et prostituée à ses heures, «tuée» par une statue géante de la Vierge Marie ; son adoption par un couple improbable rencontré dans un cirque, où son destin et celui de sa petite soeur extralucide basculent. Marqué par le hasard et l’inéluctable, ce destin s’accomplira peut-être dans une modeste église au fin fond d’un quartier pauvre de Manille. Dépaysement assuré dans ce récit jubilatoire et débridé, qui se teinte de gravité lorsqu’il aborde les mystères insondables de la condition humaine.

2- Le mystère Henri Pick, David Foenkinos, 2016, Éditions Gallimard, 288 p., 9782070179497

Bibliothécaire à Crozon dans le Finistère, Jean-Pierre Gourvec entreprend de réaliser l’idée de Richard Brautigan de créer une bibliothèque pour entreposer les manuscrits refusés par les éditeurs. Des années après, une éditrice tombe sur un des manuscrits et le publie. Le succès est immédiat. S’enchaîne une série de péripéties pour découvrir l’identité véritable de l’auteur de ce manuscrit génial.

3- Purity, Jonathan Franzen, 2016, Éditions du Boréal, 752 p., 9782764624371

Purity est un roman aux dimensions épiques où se mêlent l’idéalisme de la jeunesse, la fidélité aveugle et le meurtre. Jonathan Franzen a imaginé des personnages hauts en couleurs – Californiens et Allemands de l’Est, bons et mauvais parents, journalistes et lanceurs d’alerte – qu’il suit tandis que leurs chemins s’entrecroisent sur des terrains aussi contemporains qu’Internet et aussi intemporels que la guerre entre les sexes.

4- La fille de Brooklyn, Guillaume Musso, 2015, Éditions XO, 471 p., 9782845638082

Je me souviens très bien de cet instant. Nous étions face à la mer. L’horizon scintillait. C’est là qu’Anna m’a demandé :  » Si j’avais commis le pire, m’aimerais-tu malgré tout ?  » Vous auriez répondu quoi, vous ? Anna était la femme de ma vie. Nous devions nous marier dans trois semaines. Bien sûr que je l’aimerais quoi qu’elle ait pu faire. Du moins, c’est ce que je croyais, mais elle a fouillé dans son sac d’une main fébrile, et m’a tendu une photo. – C’est moi qui ai fait ça. Abasourdi, j’ai contemplé son secret et j’ai su que nos vies venaient de basculer pour toujours. Sous le choc, je me suis levé et je suis parti sans un mot. Lorsque je suis revenu, il était trop tard : Anna avait disparu. Et depuis, je la cherche.

5- En attendant Bojangles, Olivier Bourdeaut, 2016, Éditions Finitude, 158 p., 9782363390639

Un petit garçon a pour parents, un couple fantasque. Mais un jour, les excentricités de sa mère dépassant les limites, son père décide de l’envoyer dans une clinique psychiatrique avant de se raviser et de la kidnapper pour la cacher et la protéger. Prix du roman des étudiants France Culture-Télérama 2016, Grand prix RTL-Lire 2016, prix roman France Télévisions 2016, prix Emmanuel Roblès 2016.

ex-aequo

Mémoire de fille, Annie Ernaux, 2016, Éditions Gallimard, 150 p., 9782070145973

L’auteure évoque l’été 1958 et sa première nuit avec un homme, passée dans une colonie dans l’Orne. Elle raconte l’onde de choc provoquée par ce moment et interroge la fille qu’elle a été à travers ses souvenirs, sa correspondance et ses photos, dans un aller-retour entre hier et d’aujourd’hui.

En poche

1- L’amie prodigieuse : enfance, adolescence, Elena Ferrante, 2016, Éditions Gallimard, coll. Folio, 429 p., 9782070466122

A la fin des années 1950, Elena et Lila vivent dans un quartier défavorisé de Naples. Malgré des études brillantes, Lila abandonne l’école pour travailler avec son père dans sa cordonnerie. Elena, soutenue par son institutrice, étudie dans les meilleures écoles. Durant cette période, elles suivent des chemins qui se croisent ou s’écartent. Prix des libraires du Québec 2016 – roman hors Québec.

2- Charlotte, David Foenkinos, 2016, Éditions Gallimard, coll. Folio, 253 p., 9782070469239

L’histoire de Charlotte Salomon, une artiste peintre juive allemande, déportée à Auschwitz à 26 ans alors qu’elle était enceinte. Avant sa mort, la jeune femme parvient à confier ses toiles, principalement autobiographiques, au docteur Moridis. Elles sont aujourd’hui conservées au Musée juif d’Amsterdam. Prix Renaudot 2014, prix Goncourt des lycéens 2014.

ex-aequo

L’instant présent, Guillaume Musso, 2016, Éditions Pocket, coll. Best, 441 p., 9782266267724

Entre Lisa, serveuse qui rêve de devenir comédienne, et Arthur Costello, jeune médecin urgentiste, la complicité est immédiate lorsqu’ils se rencontrent dans un bar de Manhattan. Lisa est prête à tout pour le séduire, mais Arthur n’est pas un homme comme les autres. Il lui révèle une terrible vérité qui rend leur amour impossible.

3- Le secret du mari, Liane Moriarty, 2016, Le Livre de poche, 499 p., 9782253067948

Jamais Cecilia n’aurait dû trouver cette lettre dans le grenier. Sur l’enveloppe jaunie, quelques mots de la main de son mari : « A n’ouvrir qu’après ma mort ». Quelle décision prendre ? Respecter le voeu de John-Paul, qui est bien vivant ? Ou céder à la curiosité au risque de voir basculer sa vie ? Tous les maris, et toutes les femmes, ont leurs secrets. Certains peuvent être dévastateurs.

4- Meursault, contre-enquête, Kamel Daoud, 2016, Éditions Actes Sud, coll. Babel, 152 p., 9782330064488

Le frère de l’Arabe tué par Meursault, dans « L’étranger » de Camus, a soif de reconnaissance, cinquante ans après les faits, dans l’Algérie contemporaine. Prix des Cinq continents de la francophonie 2014, prix François-Mauriac 2014, prix Goncourt du premier roman 2015.

ex-aequo

Daisy sisters, Henning Mankell, 2016, Éditions Points, 538 p., 9782757858851

Eté 1941, Suède. Deux amies de 17 ans, Elna et Vivi, surnommées les Daisy sisters en référence aux duos de chanteuses américaines de l’époque, partent à bicyclette à travers le pays, en longeant la frontière de la Norvège alors occupée par les nazis. Elna se fait violer et revient chez elle enceinte d’Eivor. 1960, Eivor a 18 ans, révoltée contre sa mère, elle rêve de liberté et s’enfuit.

Romans policiers

1- Mariachi Plaza, Michael Connelly, 2016, Éditions Calmann-Lévy, 422 p., 9782702156506

Quand un homme décède de complications dues à un tir de balle reçu dix ans plus tôt, Harry Bosch ouvre à nouveau le dossier du crime. Avec l’aide de la jeune détective Lucia Soto, il découvre que le meurtre a des implications politiques et des liens avec l’assassinat de plusieurs jeunes enfants.

2- Le dompteur de lions, Camilla Läckberg, 2016, Éditions Actes Sud, coll. Actes noirs, 391 p., 9782330064020

Une jeune fille erre à moitié nue à travers la forêt enneigée, alors qu’elle est portée disparue depuis quatre mois. Arrivant sur une route déserte, elle est percutée par une voiture. Mais cet accident n’explique pas ses yeux crevés et ses nombreuses blessures. Erica Falck exhume une ancienne affaire de meurtre impliquant un ancien dompteur de lions.

3- Le Mercato d’hiver: Une enquête de Scott Manson, Philip Kerr, 2016, Éditions du Masque, 448 p., 9782702441572

Tout le monde sait que le football, c’est souvent une question de vie ou de mort… Scott Manson est l’entraîneur du club de football de London City. C’est la bonne étoile de l’équipe : les joueurs l’adorent, les patrons lui font confiance. Mais le jour où le manager de l’équipe est retrouvé mort dans les tribunes, Scott Manson va devoir agir. Arrondir les angles face aux médias certes, mais surtout trouver le meurtrier avant qu’il ne commette un autre crime.

4- La carrière du mal : une nouvelle enquête de Cormoran Strike, Robert Galbraith, 2016, Éditions Grasset, 605 p., 9782246861249

Robin Ellacott, adjointe du détective privé Cormoran Strike, reçoit un colis contenant la jambe tranchée d’une femme. Strike soupçonne quatre personnes surgies de son propre passé et susceptibles d’avoir commis une telle atrocité. Tandis que l’enquête de la police piétine, le détective privé et son assistante mènent leurs propres investigations.

ex-aequo

Brunetti entre les lignes: Une enquête du commissaire Brunetti, Donna Leon, 2016, Éditions Calmann-Lévy, 299 p., 9782702157176

Guido Brunetti enquête sur la disparition de livres anciens dans une bibliothèque vénitienne. Nickerson, un chercheur américain, est suspecté, mais le commissaire n’est pas convaincu de sa culpabilité. Il s’immerge dans l’univers du marché noir des livres antiques.

En poche

1- Les temps sauvages, Ian Manook, 2015, Le Livre de poche, coll. 573 p., coll. Policiers, 9782253112099

Une prostituée est assassinée et son fils porté disparu. Bien que visé par un complot, le commissaire Yeruldelgger mène l’enquête avec ses équipiers. Explorant la Mongolie, la Russie et la Chine, ils arrivent finalement au Havre où six jeunes garçons sont retrouvés morts dans un container.

2- L’appel du coucou : une enquête de Cormoran Strike, Robert Galbraith, 2014, Le Livre de poche, coll. Thriller, 714 p., 9782253001713

Lorsque le célèbre mannequin Lula Landry est trouvée morte, défenestrée, dans un quartier chic londonien, l’affaire est vite classée. Suicide. Jusqu’au jour où John Bristow, le frère de la victime, frappe à la porte du détective privé Cormoran Strike. Cet ex-lieutenant de l’armée, revenu d’Afghanistan amputé d’une jambe, est au bout du rouleau : sa carrière de détective est au point mort et sa vie privée, un naufrage. Aidé par une jeune intérimaire finaude, virtuose de l’Internet, il reprend l’enquête. De boîtes de nuit branchées en palaces pour rock stars, Strike va passer de l’autre côté du miroir glamour de la mode et du people pour plonger dans un gouffre de secrets, de trahisons, de manoeuvres inspirées par la vengeance.

3- Le ver à soie : une enquête de Cormoran Strike, Robert Galbraith, 2015, Le Livre de poche, coll. Thriller, 687 p., 9782253164074

Le détective privé Cormoran Strike, assisté de Robin Ellacott, enquête sur la disparition de l’écrivain Owen Quine. Celui-ci venait de terminer un manuscrit critiquant vertement ses connaissances et dont la publication ferait scandale à coup sûr.

ex-aequo

Temps glaciaires, Fred Vargas, 2016, Éditions J’ai lu, coll. Policier, 475 p., 9782290120330

Paris. Une vieille dame, Alice Gauthier, est retrouvée morte dans sa baignoire, les veines des poignets tranchées. Suicide ou meurtre ? Le commissaire Bourlin, chargé du dossier, est bientôt rejoint par le commissaire Adamsberg et le commandant Danglard de la brigade criminelle. Une autre mort suspecte et paraissant liée les mène alors jusqu’en Islande. Prix Landerneau polar 2015.

4- Dans la ville en feu, Michael Connelly, 2016, Le Livre de poche, coll. Policier, 472 p., 9782253164111

Au milieu des émeutes de 1992 à Los Angeles, Harry Bosch découvre, parmi de nombreux cadavres, celui d’une journaliste danoise, Anneke Jespersen. Il ne peut enquêter sur la victime que vingt ans plus tard, grâce à une douille et une boîte noire qui lui permettent de remonter jusqu’à un groupe de personnes soucieuses de protéger des secrets communs.

5- L’ombre de Gray Mountain, John Grisham, 2016, Le Livre de poche, coll. Thriller, 568 p., 9782253111948

Samantha Kofer, une jeune juriste congédiée d’un cabinet d’avocats de Wall Street, part travailler gratuitement dans un centre d’aide juridique, à Brady, une petite ville minière de Virginie. Elle y découvre l’Amérique profonde, la violence des procès et de graves enjeux écologiques.

Pour commander ces livres via notre site monet.leslibraires.ca, veuillez cliquer sur les titres sélectionnés.


© 2007 Librairie Monet