Le Délivré
Afficher :  tout ce mois-ci | cette année

Articles récents

8 janvier 2015  par nos libraires

Littératures : les parutions de fin d’année

Comme chaque mois, notre équipe de libraires passe en revue l’ensemble de l’effarante production du mois écoulé pour en repérer les nouveautés incontournables. Voici un aperçu de ces nouveaux titres, question d’aiguiser votre appétit livresque…

 LITTÉRATURE ÉTRANGÈRE

Pour que tu ne te perdes pas dans le quartier, Patrick Modiano, 2014, Gallimard, 145 p., 9782070146932*

Un jour, deux inconnus qui prétendent avoir retrouvé le carnet d’adresses de l’écrivain Jean Daragane insistent pour le rencontrer. Celui-ci leur accorde un rendez-vous. Il se retrouve alors embarqué malgré lui dans l’enquête que ces deux jeunes mènent sur un certain Guy Torstel.

Une constellation de phénomènes vitaux, Anthony Marra, 2014, Lattès, 444 p., 9782709642415*

Dans un village reculé de Tchétchénie, Havaa, une fillette de huit ans, cachée en pleine nuit dans les bois, voit des soldats russes emmener son père, accusé d’aider les rebelles. De l’autre côté de la rue, Akhmed, un voisin ami de sa famille, observe lui aussi la scène, redoutant le pire. Lorsqu’il retrouve Havaa dans la forêt, Akhmed décide de chercher refuge dans un hôpital abandonné où il ne reste qu’une chirurgienne russe, Sonja, pour accueillir les blessés. Au cours de cinq jours extraordinaires, le monde de Sonja, d’Akhmed et de Havaa va basculer. Une constellation de phénomènes vitaux, traduit dans treize pays, a été salué par la critique comme un des meilleurs romans américains parus en 2013 et récompensé du prestigieux prix du Premier roman du National Book Critics Circle.

Mon holocauste, Tova Reich, 2014, Cherche-Midi, 358 p., 9782749141039*

Bienvenue dans la famille Messer. Le père et le fils, Maurice et Norman, vivent par et pour le génocide juif. Le premier dirige le musée de l’Holocauste de Washington, le second préside une société, Holocaust Connections, Inc., chargée de distribuer une appellation « Holocauste compatible » aux produits de ses clients. Autour d’eux se presse une foule de donateurs, d’artistes, d’intellectuels, tous soucieux d’obtenir un label socialement désirable et commercialement rentable. Tout va pour le mieux jusqu’au jour où Nechama, la fille de Norman, décide de se convertir au catholicisme et d’entrer au carmel d’Auschwitz. Avec ce roman furieux, sans hypocrisie ni tabou, Tova Reich s’en prend, sous la forme d’une satire irrésistible, aux « professionnels de l’Holocauste ». Salué par la critique américaine, comparé aux œuvres de Philip Roth, Mon Holocauste a fait scandale lors de sa sortie aux États-Unis.

Le fils, Philipp Meyer, 2014, Albin Michel, 670 p., 9782226259769*

Vaste fresque de l’Amérique de 1850 à nos jours, Le Fils de Philipp Meyer, finaliste du prestigieux prix Pulitzer 2014, est porté par trois personnages, trois générations d’une famille texane, les McCullough, dont les voix successives tissent la trame de ce roman exceptionnel.

Eli, enlevé par les Comanches à l’âge de onze ans, va passer parmi eux trois années qui marqueront toute sa vie. Revenu parmi les Blancs, il prend part à la conquête de l’Ouest avant de s’engager dans la guerre de Sécession et de bâtir un empire, devenant, sous le nom de « Colonel », un personnage de légende. À la fois écrasé par son père et révolté par l’ambition dévastatrice de ce tyran autoritaire et cynique, son fils Peter profitera de la révolution mexicaine pour faire un choix qui bouleversera son destin et celui des siens. Porté par un souffle hors du commun, Le Fils est à la fois une réflexion sur la condition humaine et le sens de l’Histoire, et une exploration fascinante de la part d’ombre du rêve américain.

Moisson, Jim Crace, 2014, Rivages, 272 p., 9782743628994*

« Deux panaches de fumée à une période de l’année trop douce pour les feux de cheminée nous surprennent à l’aube. Notre terre est cernée de flammes. »

En quelques jours, le pouvoir change de mains dans le village. Le bien et le mal s’inversent, au point de se confondre. Walter Thirsk doit déchiffrer les règles pour tenter de sauver sa peau. La violence fait rage, poussant l’âme humaine dans ses retranchements, engendrant une lutte sans fin entre l’instinct de survie, la morale et la quête du progrès. L’époque est incertaine et le village sans nom, mais cette histoire est universelle. Avec ce roman haletant au lyrisme puissant, Jim Crace s’impose comme l’un des grands écrivains de notre époque, dans la lignée de Cormac McCarthy ou J. M. Coetzee.

EN FORMAT POCHE

  

Mudwoman, Joyce Carol Oates, 2014, Points, 564 p., 9782757840634*

Abandonnée par sa mère dans les marais des Adirondacks, Mudgirl est miraculeusement sauvée puis adoptée par un couple résolu à lui faire oublier son horrible histoire. Devenue Meredith Neukirchen, première femme présidente d’université, Mudwoman, brillante et irréprochable, se dévoue toute à sa carrière. Un voyage sur les lieux de sa naissance va faire resurgir les fantômes du passé…

Un paradis trompeur, Henning Mankell, 2014, Points, 360 p., 9782757847978*

Hanna a connu le froid avant la chaleur. La misère avant l’opulence. La Suède avant l’Afrique. Deux fois mariée, deux fois veuve, elle échoue au Mozambique où elle se retrouve à la tête d’un bordel. Au milieu des prostituées, sa couleur de peau dérange. Ce pays où la peur de l’autre habite les Blancs comme les Noirs est-il un paradis ou un enfer ?

Les cents derniers jours, Patrick McGuinness, 2014, Livre de poche, 501 p., 9782253099789*

Un jeune professeur d’anglais est nommé en Roumanie trois mois avant la chute de Ceausescu. Confronté à une étrange ambiance dans un pays où couve une révolution silencieuse, il est guidé par Leo, son tuteur, qui fournit de nombreux clients au marché noir. Et tombe amoureux d’une jeune femme.

Blitz et autres histoires, Esther Kreitman, 2014, Points, 298 p., 9782757844663*

Des shelt de la Pologne d’avant-guerre au Londres des années 1940 sous le Blitz, Esther Kreitman dépeint avec une tendre ironie le quotidien de juifs polonais. Voici un monde aujourd’hui disparu, où l’on croise la coquette Madame Tsesho au sac chargé des fortunes léguées par feu ses trois maris, ou l’intrépide Bella, dont le destin est suspendu à de mystérieuses horloges…

Immortelle randonnée, Jean-Christophe Rufin, 2014, Gallimard/Folio, 277 p., 9782070455379*

Jean-Christophe Rufin a suivi le « Chemin du Nord » jusqu’à Saint-Jacques : huit cents kilomètres le long des côtes basque et cantabrique, à travers les montagnes sauvages des Asturies et de Galice. Il s’est peu à peu transformé en clochard céleste, en routard de Compostelle. Il nous raconte, avec une délicieuse autodérision, ce parcours humain et spirituel.

LITTÉRATURE QUÉBÉCOISE ET CANADIENNE

Album Gabrielle Roy, François Ricard, 2014, Boréal, coll. « Édition du centenaire », 152 p., 9782764623428*

Pour marquer la conclusion de la prestigieuse « Édition du centenaire » des œuvres de Gabrielle Roy, dont les deux derniers titres sont parus en octobre 2013, le Boréal est heureux de proposer cet album à tous les admirateurs de la grande romancière. Préparé par François Ricard, le biographe de Gabrielle Roy et l’âme dirigeante de l’« Édition du centenaire », il rassemble une magnifique collection de photos et de documents iconographiques, dont de nombreux inédits, qui rappellent les principales étapes de la carrière de l’auteur de Bonheur d’occasion. Près de 200 photos, dont de nombreux inédits. Album tout en couleurs. Reproductions d’œuvres d’art et de documents reliés à la carrière de Gabrielle Roy. Chronologie complète de la vie et de l’œuvre de la grande romancière.

Sports et divertissements, Jean-Philippe Baril Guérard, 2014, Ta Mère, 246 p., 9782923553696*

Dans une forme inspirée de l’œuvre du même nom d’Erik Satie, Sports et divertissements suit le quotidien à la fois vide et saturé d’un groupe d’amis qui déploient toutes leurs énergies à s’étourdir, à grands coups d’endorphine, d’art et de substances diverses, naviguant entre l’extraordinaire et le banal, le plaisir et l’ennui, en (plus ou moins) dignes représentants de ce que leur époque a de meilleur et de pire à offrir.

Les marges détachables, Ralph Elawani, 2014, Poètes de brousse, « Essai libre », 98 p., 9782923338712*

Ralph Elawani réfléchit brillamment à notre rapport à la contre-culture et à son héritage épineux et incertain. Ne vous y trompez pas, Les marges détachables n’est pas un livre nostalgique sur ce qui n’est plus, mais bien un ouvrage éclairant sur la filiation culturelle et une tentative d’interpeller la culture on peut trop lisse dans laquelle se complait le Québec contemporain.

Igor Grabonstine et le Shining, Mathieu Handfield, 2014, Ta Mère, 168 p., 9782923553719*

Igor Fedorovich Grabonstine est l’acteur le plus talentueux de son époque, de la précédente et, sans aucun doute, de la suivante. Ce n’est donc pas une surprise si Stanley Kubrick le choisit pour interpréter le personnage principal de The Shining, l’adaptation d’un des plus grands romans du maître de l’horreur, Stephen King – dont le visage, soit dit en passant, rappelle étrangement celui d’un chat. Ce contrat prestigieux n’aurait été que routine pour l’acteur stanislavskien, n’eût été la présence inquiétante d’un jeune prodige, Danny Lloyd, six ans, dont les aptitudes dramatiques inexplicablement puissantes menacent de reléguer Igor au rang d’acteur de second ordre. Laissant de côté honneur et morale, Grabonstine ne s’arrêtera devant rien pour empêcher l’enfant d’assombrir sa performance et de lui voler la vedette…

De Rose à Rosa, Michel-Olivier Gasse, 2014, Tête Première, 200 p., 9782924207345*

De Rose à Rosa, c’est le feuilleton que Michel-Olivier Gasse nous a fait découvrir sur Voir.ca, dont les textes et quelques inédits sont réunis ici en un récit témoin d’une époque, d’un quartier et des gens qui l’habitent. On y retrouve bien sûr la plume singulière de Gasse, mais surtout ce regard aigre-doux sur la vie, qui ne peut naître que lorsqu’on prend le temps de la regarder passer.

EN FORMAT POCHE

La traversée du continent, Michel Tremblay, 2014, Leméac/Actes Sud, coll. « Babel », 320 p., 9782330047160*

Ce roman d’une immense tendresse nous fait remonter aux origines mêmes [du projet littéraire de Michel Tremblay], bien avant que Nana devienne l’universelle Grosse femme d’à côté

Le temps du déluge, Margaret Atwood, 2014, 10-18, 604 p., 9782264063670*

Les liogneaux, ou porcons, créatures transgéniques, ont pris le pouvoir tandis qu’une secte religieuse et écologique, les Jardiniers de Dieu, tente de favoriser les conditions nécessaires à la survie puis à la restauration des humains. Pour cela, les adeptes d’Adam Premier se réfugient dans leur jardin loin du monde extérieur.

Dans sa bulle, Suzanne Myre, 2014, Marchand de feuilles, 468 p., 9782923896397*

Un hôpital, c’est comme un petit village doté d’une route principale, où tout le monde finit par se croiser sans le vouloir. Il n’y a pas que les malades pâlichons en posture cercueil-pédic dans les unités de soins prolongés. Miss Gratteux rêve de gagner à la loterie, le plombier-joaillier présente ses bijoux à la foire d’artisanat des employés et le gériatre timide, qui arrive de la Côte-Nord, fait rêver l’infirmière-chef. Mélisse, elle, ses paroles s’écrivent dans des phylactères et elle survit à son travail en nageant.Illustration de la touchante faillibilité des humains, Dans sa bulle est également un livre sur l’importance du père dans la vie d’une femme et une lunette d’approche qui nous permet de poser un regard sur le microcosme d’un hôpital, un lieu de toutes les découvertes.

POÉSIE QUÉBÉCOISE

Marie Réparatrice, Louis-Philippe Hébert, 2014, La Grenouillère, coll. « Grandeur de la poésie », 56 p., 9782923949666*

Marie Réparatrice, c’est cette petite fille de huit ans qui découvre qu’elle a un don. Quelque chose d’unique lui permet de faire ce qu’on aurait appelé autrefois des miracles. Et ces miracles se réalisent pour permettre à ceux qu’elle aime, des plus petits comme son cochon d’Inde et son chat aux plus grands comme sa mère, de traverser des épreuves et de rester vivants. Ce roman poème se déroule sur le fil ténu qui permet à l’amour de passer par-dessus la réalité. Une histoire touchante et vraie qui éclaire le mystère de vivre.

El beso del amor, Robin Aubert, 2014, Oie de Cravan, 140 p., 9782922399912*

El beso del amor, c’est une murale photographiée par l’auteur au Mexique ; c’est surtout, à nouveau, le témoignage poétique de la nécessité de l’amour comme force d’ancrage pour résister aux secousses d’un monde en folie.

Le mal du pays est un art oublié, Joël Pourbaix, 2014, Noroît, 144 p., 9782890189058*

« Sous le hublot, des champs aux arbres reclus, des routes aux lacets dénoués, reformés, cassés. Les gens assis en rang d’oignons sélectionnent déjà leurs films, le but ultime encore et toujours de tuer le temps. Le paysage chaotique des glaces étale deux heures plus tard une beauté brute et abstraite, les failles font signe entre le Labrador, l’île de Baffin, le Groenland. L’implacable lenteur d’un bouleversement défile sous le ventre de l’avion. Personne ne regarde, la terre est un grand miroir déserté. »

Le ciel comme passage, Isabelle Duval, 2014, Herbes rouges, 72 p., 9782894194652*

Avec un langage ancré dans le territoire et une étonnante capacité à s’interroger sur le monde, l’auteure, à travers le voyage – lui-même métaphore de la vie –, rend compte des ciels ayant marqué son chemin. « Le sol est sans nuages. Nos ombres ne peuvent se vêtir. / Nous goûtons au luxe du vide. »

Poésies et opuscules sur la Nouvelle-France de Marc Lescarbot, Isabelle Lachance et Marie-Claire Pioffet, 2014, Nota Bene, 393 p., 9782895184836*

D’une étonnante modernité, les écrits de Lescarbot, anthropologue avant la lettre, résonnent encore aujourd’hui comme un hymne à l’Acadie et à la diversité humaine.

THÉÂTRE QUÉBÉCOIS

Daral Shaga suivi de Maudits les innocents, Laurent Gaudé, 2014, Acte Sud, coll. « Actes Sud-Papiers », 43 p., 9782330034870*

Deux textes écrits pour l’opéra où les liens familiaux se mêlent à la force des convictions.

Tranche-cul, Jean-Philippe Baril Guérard, 2014, Dramaturges éditeurs, 120 p., 9782896370771*

La mort
Dans’ vie
C’est une bonne affaire
Quand ça arrive aux autres

Habiller l’acteur, Pascale Bordet, 2014, Actes Sud, coll. « Théâtre », 87 p., 9782330035761*

Bordet habille Michel Bouquet depuis des années. La costumière et l’acteur témoignent des liens étroits qui se tissent entre le rôle interprété par l’un et les atours créés par l’autre.

Théâtres en utopie, Yann Rocher, 2014, Actes Sud, 332 p., 9782330034962*

Présentation de 90 projets de théâtre qui ne purent être réalisés, de l’Antiquité à nos jours. Ces « projets de papier » forment une sorte d’histoire parallèle du théâtre.

Les Fridolinades, Gratien Gélinas, 2014, Typo, 416 p., 9782892954166*

Bien avant de signer Tit-Coq et Bousille et les justes, Gratien Gélinas était connu comme le « roi du rire » et « l’as des revuistes ». Pendant l’effervescente décennie 1935-1945, le fin satiriste a écrit, mis en scène et produit neuf spectacles annuels qui ont remporté un très vif succès populaire et critique. Revisitant l’actualité au moyen d’un humour souvent grinçant, ces revues à grand déploiement offraient des scènes de genre d’une réelle puissance d’évocation. Pour entendre la savoureuse parlure des Canadiens français d’alors ; pour les voir vivre et combattre, s’aimer et se moquer les uns des autres ; pour se faire une idée de la trame de leurs travaux et de leurs jours, rien ne vaut les revues Fridolinons et leur galerie de portraits plus vrais que nature.

LITTÉRATURE POLICIÈRE

Quand vient la nuit, Dennis Lehane, 2014, Rivages, coll. « Thriller », 269 p., 9782743629052*

Bob est barman à Brooklyn. Son bar est utilisé comme « money drop » pour faire passer de l’argent à la mafia locale. Un jour, l’établissement est cambriolé et une somme importante disparaît. Bob et son cousin Marv doivent impérativement la récupérer.

Debout dans la tombe d’un autre, Ian Rankin, 2014, Du Masque, 476 p., 9782702439289*

L’inspecteur Rebus reprend du service : une jeune femme disparaît, ce qui provoque la réouverture d’un vieux dossier. Réintégré au sein de la brigade criminelle, l’inspecteur ne change pas ses habitudes et se met tout le monde à dos. Mais cette fois, le vieux policier use de méthodes qui pourraient bien le faire basculer de l’autre côté de la loi.

Violence à l’origine, Martin Michaud, 2014, Goélette, 456 p., 9782896905782*

Responsable de la section des crimes majeurs en l’absence de son supérieur, le sergent-détective Victor Lessard se voit confier la mission d’enquêter sur la mort d’un haut gradé du SPVM dont on a retrouvé la tête dans un conteneur à déchets. Formé du jeune Loïc Blouin-Dubois, de l’inimitable Jacinthe Taillon et de Nadja Fernandez, avec qui Victor partage sa vie, le groupe d’enquête qu’il dirige doit faire vite, car l’assassin a laissé un message qui annonce de nouvelles victimes. Confronté à un tueur particulièrement retors, qui peint de lugubres graffitis sur le lieu de ses meurtres et évoque un curieux personnage surnommé le « père Noël », pressé d’obtenir des résultats rapides par sa hiérarchie sans pour autant recevoir l’appui nécessaire, Victor Lessard s’entête envers et contre tout à résoudre « l’affaire du Graffiteur », dédale inextricable d’une noirceur absolue qui ravivera les meurtrissures de son âme, ébranlera ses convictions les plus profondes et le mènera au bord du gouffre. Peut-on vouloir le mal pour faire le bien ?

L’inconnu du grand canal, Donna Leon, 2014, 307 p., 9782702155967*

Le commissaire Brunetti enquête sur la mort d’un inconnu retrouvé dans le Grand Canal de Venise. L’homme, quoique défiguré, semble familier au commissaire, qui grâce à son assistante, mademoiselle Elettra, retrouve son visage sur une vidéo des dernières manifestations d’agriculteurs. Son enquête le mène jusqu’à un abattoir de Mestre où règne la corruption.

L’alphabet du polar, Jean-Bernard Pouy et Marc Villard, 2014, 160 p., 9782362240546*

Vous êtes grand amateur de polar ? Ou à l’inverse, total néophyte ? Alors, ne passez pas à côté de cette Bible. Les deux incontournables du polar français contemporains, Marc Villard et Jean-Bernard Pouy, ont troussé 26 histoires noires – pas de lait, pas de sucre, pour une lecture 100 % plus intense. C’est mieux que Nespresso. Le bel ouvrage vient de sortir,160 pages, une mise en page archi-élégante qui met en valeur les dessins réalisés « on purpose » d’un autre ouvrier au noir, José Correa.

EN FORMAT POCHE

On the Brinks, Sam Millar, 2014, Points, coll. « Policier », 401 p., 9782757848197*

S. Millar raconte, sous forme de roman, son enfance pauvre à Belfast, son emprisonnement pour activisme révolutionnaire avec les Blanket Men, les prisonniers de l’IRA qui refusent de porter l’uniforme pénitentiaire anglais. Il évoque aussi ses activités de délinquant aux États-Unis, qui ont abouti en 1993 au célèbre casse du dépôt de la Brinks à Rochester.

Mémoire morte, Donald Westlake, 2014, Rivages, coll. « Noir », 483 p., 9782743629175*

Acteur en tournée dans une ville de l’Amérique profonde, Paul Edwin Cole commet l’erreur de s’intéresser à une femme mariée. Envoyé à l’hôpital par le mari jaloux, l’acteur souffre de pertes de mémoire et se retrouve sans le sou. Commence alors l’odyssée désespérée d’un homme à la recherche de son passé et dont le présent ne cesse de se dérober. Un roman noir inédit écrit dans les années 1960.

Fantôme, Jo Nesbo, 2014, Folio, coll. « Policier », 600 p., 9782070459018*

Après trois années d’exil volontaire en Asie, Harry revient en Norvège lorsqu’il apprend par sa collègue Beate qu’Oleg, le fils de Rakel, a été arrêté pour le meurtre d’un dealer. Convaincu de l’innocence du jeune homme, Harry décide de mener son enquête. Il découvre alors que la victime officiait pour un mystérieux groupe de trafiquants de drogue dirigé par un individu surnommé Dubaï.

La route de Santa Anna, Serge Brussolo, 2014, De Masque, coll. « Poche », 400 p., 9782702441121*

Markh, cascadeur, est recruté par un trafiquant de drogue pour passer la frontière mexicaine via une rampe de lancement. L’opération, qui s’annonce spectaculaire, doit permettre de faire passer plusieurs millions de dollars du Texas au Mexique. Mais une famille a décidé de braquer le véhicule et le cartel mexicain a des comptes à régler.

L’Appât, José Carlos Somoza, 2014, Actes Sud, coll. « Babel noir », 533 p., 9782330018771*

Un dispositif constitué de profileurs, d’appâts et d’ordinateurs est créé pour traquer l’insaisissable Spectateur qui terrorise Madrid.

SCIENCE-FICTION, FANTASTIQUE & FANTASY


Les groseilles de novembre: Chronique de quelques détraquements dans la contrée des kratts, Andrus Kivirähk, 2014, Tripode, 320 p., 9782370550316*

Le récit évoque la vie quotidienne d’un village, peuplé de créatures étranges et traversé de phénomènes surprenants. Alors que des histoires d’amour se nouent et se dénouent, des serfs trompent leurs seigneurs, des démons commettent des vols, des vaches magiques pâturent sur les rivages, etc.

Wild Cards, George R.R. Martin (dir.), 2014, J’ai lu, 697 p., 9782290061077*

En 1946, un virus extraterrestre a frappé le monde et décimé 90 % de la population. Certains des survivants ont cependant acquis des pouvoirs surnaturels. Le XXe siècle s’en retrouve totalement modifié.

Snowblind, Christopher Golden, 2014, Bragelonne, coll. « Terreur », 360 p., 9782352948018*

Douze ans après la terrible tempête de neige qui frappa la ville de Coventry en faisant de nombreuses victimes, des événements mystérieux se produisent : les disparus de cette nuit maudite réapparaissent alors qu’une nouvelle tempête approche.

Silo T. 3 : Générations, Hugh Howey, 2014, Actes Sud, 417 p., 9782330037505*

Donald a pris la place de Thurman. Juliette, maire du silo 18, s’oppose aux dirigeants et à la logique macabre du silo 1. La poursuite de la vie sur Terre est compromise.

Science-fiction: Les frontières de la modernité, A-F Ruaud, Raphaël Colson, 2014, Mnémos, 398 p., 9782354081744*

Histoire de la science-fiction envisagée d’un point de vue multiculturel, touchant à la fois la littérature, le cinéma, la télévision, la BD, les comics et mangas. La science-fiction est analysée comme fruit de l’époque qui l’a vue naître.

EN FORMAT POCHE

Le dernier loup-garou, Glen Ducan, 2014, Gallimard, 459 p., 9782070459544*

Jacob Marlowe est le dernier lycanthrope de son espèce. Pourchassé par des tueurs, il décide d’arrêter de fuir. La prochaine pleine lune sera pour lui la dernière. Pourtant, lorsqu’il rencontre Talulla Demetriou dans un aéroport, quelques jours avant sa mise à mort programmée, rien ne se déroule comme prévu.

Maximes et pensées de Tyrion Lannister, George R.R. Martin, 2014, J’ai lu, 156 p., 9782290091302*

Sentences et bons mots du nain Tyrion Lannister, héros de la série Le trône de fer.

* Commandez ces titres sur monet.leslibraires.ca en cliquant sur les titres choisis.

* * *

Tous les textes proviennent des éditeurs, sauf lorsqu’il y a mention d’auteur.

Sélection : Benoit Desmarais – litt. étrangère ; Maxime Nadeau – litt. québécoise, poésie et théâtre ; Morgane Marvier – policier ; Caroline Scott – science-fiction.

6 janvier 2015  par nos libraires

Essais et documents : les parutions de fin d’année

Comme chaque mois, notre équipe de libraires passe en revue l’ensemble de l’effarante production du mois écoulé pour en repérer les nouveautés incontournables. Voici un aperçu de ces nouveaux titres, question d’aiguiser votre appétit livresque…

SCIENCES HUMAINES

0 SC HUM

Le salaire au travail ménager : Chronique d’une lutte féministe internationale (1972-1977), Louise Toupin, 2014, Remue-ménage, 452 p., 9782890914940*

C’est par devoir de mémoire qu’est publié cet ouvrage. Il propose, à juste titre, de revisiter un mouvement féministe aujourd’hui tombé dans l’oubli. Un mouvement dont la revendication de base était agitée à l’époque comme un véritable épouvantail : un salaire au travail ménager! À l’aube des années 1970, en pleine émergence du féminisme radical, naît le réseau du Collectif féministe international. Intersectionnels avant la lettre, ces groupes réunissent des femmes blanches hétérosexuelles, mais aussi des lesbiennes, des femmes racisées, des assistées sociales, des serveuses, des infirmières et des mères. L’objectif est scandaleux − et révolutionnaire: il faut refonder la lutte féministe sur de nouvelles bases, à commencer par la reconnaissance et la rémunération du travail domestique invisible. Accusé de piéger les femmes en les renvoyant à leurs fourneaux, ce courant fut voué aux gémonies par la plupart des féministes. Et enterré. En replongeant dans les idées et les actions d’un mouvement qualifié d’« embryon d’Internationale des femmes », Louise Toupin remet à l’avant-scène l’originalité et la force politique de cette pensée, qui s’est incarnée notamment en Italie, en Angleterre, aux États-Unis, en Allemagne, en Suisse et au Canada. Le salaire au travail ménager, fruit de plusieurs années de recherche, réinscrit dans l’histoire des idées féministes un chapitre évanoui, tout en offrant des outils critiques à nombre d’enjeux actuels dont le partage des tâches, le travail de soins, la division sexuée du travail, la conciliation emploi-famille, la sexualité comme travail et la reproduction sociale à l’échelle mondiale. Avec des entretiens accordés par les théoriciennes et pionnières Mariarosa Dalla Costa et Silvia Federici.

Sœurs volées : Enquête sur une féminicide au Canada, Emmanuelle Walter, 2014, Lux, 218 p., 9782895961918*

La vulnérabilité appelle la vulnérabilité. La mort est en embuscade. L’aide sociale inadéquate et l’apathie médiatique renforcent cette hyperfragilité. Les femmes autochtones sont surreprésentées dans cette cohorte livide et silencieuse. Fétus de paille, brindilles, flocons de neige, éphémères, invisibles. Depuis 1980, près de 1 200 Amérindiennes canadiennes ont été assassinées ou ont disparu dans une indifférence quasi totale. Proportionnellement, ce chiffre officiel et scandaleux équivaut à 55 000 femmes françaises ou 7 000 Québécoises. Dans ce récit bouleversant écrit au terme d’une longue enquête, Emmanuelle Walter donne chair aux statistiques et raconte l’histoire de deux adolescentes, Maisy Odjick et Shannon Alexander. Originaires de l’ouest du Québec, elles sont portées disparues depuis septembre 2008. De témoignages en portraits, de coupures de presse en documents officiels, la journaliste découvre effarée ces vies fauchées. Sœurs volées apporte la preuve que le Canada est bel et bien le théâtre d’un féminicide. Avec des textes de Widia Larivière, Laurie Odjick, Connie Greyeyes et Helen Knott.

Une histoire philosophique de la pédagogie. 1 – De platon à John Dewey, Normand Baillargeon, 2014, Poètes de brousse, coll. « Essai libre », 220 p., 9782923338804*

Normand Baillargeon synthétise, avec cette Histoire philosophique de la pédagogie, 25 années d’enseignement et de réflexion sur le sujet. Nous n’avons pas affaire ici à une histoire des techniques pédagogiques ou des institutions, pas plus qu’une simple nomenclature des grands penseurs de l’éducation; ce livre essentiel se veut une histoire du concept ou de l’idée même d’éducation. L’ouvrage se décline à travers les grandes périodes de la pensée humaine (Antiquité, Moyen Âge, Renaissance) jusqu’à nos jours en faisant le pari que la connaissance du passé peut nous aider à mieux comprendre la crise actuelle de l’éducation et à dessiner des avenues de sortie. Une histoire philosophique de la pédago­gie déploie ainsi un modèle original qui invite à réfléchir sur la nécessité d’une éducation basée avant tout sur la connaissance globale acquise par l’être humain, plutôt que sur la formation de bons petits citoyens au service de l’économie de marché.

Le collège classique pour garçons, L. Bienvenue, O. Hubert & C. Hudon, 2014, Fides, 220 p., 9782762137248*

Les collèges classiques québécois étaient les héritiers d’un modèle pédagogique né à la Renaissance qui s’imposa partout en Europe, voire au-delà. Leur dessein était de former les garçons issus de milieux favorisés à l’humanisme chrétien. Du tournant du XIXe siècle aux premières décennies du XXe siècle, le territoire québécois se couvre littéralement de collèges. Ceux-ci jouissent d’un grand prestige jusqu’à la Révolution tranquille. Il y aura bientôt cinquante ans que les portes des collèges classiques se sont refermées pour ne plus s’ouvrir, mettant ainsi fin à plus de 300 ans d’histoire. Que reste-t-il aujourd’hui de ces vénérables maisons qui formaient « l’honnête homme » et préparaient la relève du clergé catholique canadien-français ? Le collège classique semble encore bien vivant dans la mémoire collective. Certains en sont nostalgiques. D’autres s’inquiètent de voir resurgir les principes d’une éducation jugée désuète, élitiste et sexiste. Par-delà les mémoires contrastées, le présent ouvrage propose de rouvrir les portes de ces collèges et de jeter un regard renouvelé sur une institution fondamentale dans l’histoire du Québec. Présentant, tour à tour, les personnages qui forment ce milieu de vie singulier, les auteurs s’intéressent également à l’image que le collège classique a donnée de lui-même au cours de son histoire ainsi qu’à l’empreinte profonde qu’il a laissée dans la culture québécoise.

L’impensable rencontre, Marie Hélène Fraïsse, 2014, Albin Michel, 350 p., 9782226259936*

Le Nouveau Monde, continent « imprévu » ne figurant sur aucune carte, a longtemps troublé les visiteurs venus d’Europe. La radicale étrangeté de ceux qu’ils nommaient « Indiens » par erreur suscitait en effet leur étonnement. Ils admiraient leur hospitalité mais critiquaient leur sexualité débridée, leur cruauté, se demandant si ces êtres étaient des humains à part entière. Le « bon Sauvage » n’était-il pas plutôt un « affreux Barbare » ? De Christophe Colomb et Samuel de Champlain à George Catlin et Edward S. Curtis, en passant par Cabeza de Vaca, Francisco Vasquez de Coronado, Henry Hudson et Vitus Behring, c’est à un formidable voyage à travers l’histoire de l’Amérique et des mondes indiens que nous convie Marie Hélène Fraïssé. Carnets de route, rapports d’expédition, ethnographies sommaires, relevés topographiques et naturalistes : les textes des « découvreurs » recueillis ici expriment à la fois la fascination et la crainte suscitées par cette « impensable rencontre » entre Européens et Amérindiens. Ils permettent aussi de saisir les sociétés indiennes dans leur singularité, à la veille d’une destruction de très grande ampleur, tout comme la perplexité des Européens en Amérique du Nord, confrontés pendant quatre siècles d’expansion à diverses populations de « Sauvages »… ainsi qu’on les appelait encore il y a peu.

PSYCHOLOGIE

L’éveil des sens: Vivre l’instant présent grâce à la pleine conscience, Jon Kabat-Zinn, 2014, Les Arènes, 541 p., 9782352043560*

Un guide de méditation laïque par le biais de la pleine conscience bouddhiste, qui professe une ouverture de tous les sens au monde.

La chair interdite, Diane Ducret, 2014, Albin Michel, 365 p., 9782226257048*

Une histoire de la manière dont le sexe féminin a été représenté par les artistes, les théologiens, les médecins ou les femmes elles-mêmes, depuis l’Antiquité, ainsi que les enjeux sociétaux et politiques qui en ont découlé. L’auteure aborde notamment les thèmes de la virginité, des jouets sexuels, de l’anatomie, des superstitions, de l’épilation, des ceintures de chasteté, etc.

De l’art du bonheur: 25 leçons pour apprendre à vivre heureux, Christophe André, 2014, l’iconoclaste, 224 p., 9782913366770*

À partir de l’étude de 25 tableaux, le psychologue propose un apprentissage du bonheur au quotidien. Ces 25 images incarnent les visages, les formes et les gestes du bonheur. Édition augmentée d’une préface et d’un CD dans lequel l’auteur lit son texte.

Changer d’altitude, Bertrand Piccard, 2014, stock, 295 p., 9782234077256*

Pris dans les turbulences de la vie, nous cherchons tous notre chemin vers la réussite, l’équilibre, le bonheur, la sagesse. Mais développons-nous les bons outils pour y parvenir ? Bertrand Piccard combine son expérience d’explorateur et de médecin psychiatre, spécialisé en hypnose, pour nous proposer des solutions originales, déconcertantes parfois, à mettre en pratique. Dans ce livre accessible à tous, il prend le parti de la curiosité et de la remise en question pour aborder sous un angle concret des thèmes comme la peur de l’inconnu, les crises de l’existence, les relations humaines, la spiritualité. Comment utiliser les doutes et les points d’interrogation pour stimuler notre performance, découvrir les bienfaits de l’hypnose, tirer profit des épreuves et dépasser la souffrance, élargir notre compréhension de l’existence ?

Ralentir, Laurence Roux-Fouillet, 2014, Ixelles éditions, 268 p., 9782875152169*

La slow attitude se caractérise par une tendance à vouloir ralentir le rythme pour regagner en qualité de vie en se débarrassant du sentiment d’urgence permanent généré par la société actuelle. L’ouvrage présente les aspects théoriques du mouvement, aide à amorcer un changement au quotidien et propose des exercices de coaching pour apprendre la lenteur.

 

PHILOSOPHIE

La double impasse : l’universel à l’épreuve des fondamentalistes religieux et marchand, Sophie Bessis, 2014, La Découverte, 230 p., 9782707182913*

En s’appuyant sur les exemples des mouvements modernistes du monde arabe et sur celui des pensées différentialistes occidentales, l’historienne propose des pistes pour faire émerger un nouvel universalisme affranchi de deux formes de réaction postmoderne que sont les fondamentalismes religieux et marchand.

Suicide et politique: la révolte est-elle honorable ?, Lawrence Olivier, 2014, Liber, 149 p., 9782895784555*

« Il n’y a qu’un problème philosophique vraiment sérieux, disait Camus, c’est le suicide. » Oui, mais il existe mille façons de parler de suicide et autant de se suicider. La mort volontaire n’est pas ce qu’on pense généralement. Elle ne se réduit pas à un acte choisi, à un événement précis. À preuve Charles Bukowski. Son existence s’apparente à un suicide lent, à un aller vers la mort qui s’accomplit chaque jour. Ce qu’on voit chez lui d’une manière évidente, c’est un « échapper à l’existence » : jeu, alcool, sexe, fainéantise, indifférence même à toute chose. Si l’existence n’est pas toujours facile, souvent absurde, Bukowski plus que Camus l’a montré. Mais on persiste à donner raison à celui-ci et non au premier. On continue de prétendre qu’il faut non pas abandonner, mais se révolter : là serait notre seule condition. En est-on sûr ? Cet ouvrage, à la croisée de la philosophie, des sciences politiques et de la littérature, mène, dans une perspective radicale – celle qui doute de tout sans compromis et sans aucun désir de proposer autre chose à ce qui est soumis à la question –, une réflexion sur notre rapport à la mort et à l’existence.

Vingt ans et après, Thierry Voeltzel, 2014, Verticales, 213 p., 9782070146659*

Réédition d’un ouvrage d’entretiens, paru en 1978, entre un inconnu de 20 ans et un philosophe célèbre mais resté anonyme. Ils abordent les mutations de la jeunesse de l’époque, évoquant ses rapports à la sexualité, aux drogues, à la famille, au travail, à la religion, à la musique, à la révolution, etc. Dans une postface inédite, l’auteur révèle l’identité du philosophe : Michel Foucault.

Mein Kampf, histoire d’un livre, Antoine Vitkine, 2014, J’ai lu, 317 p., 9782290020005*

De Berlin à Istanbul, en passant par Paris, Le Caire ou Bombay, cette investigation retrace, entre passé et présent, l’histoire du livre d’Hitler qui changea la face du monde. Elle cherche à comprendre les raisons pour lesquelles Mein Kampf continue de se vendre ou de susciter la crainte.

 

RÉFÉRENCE & LINGUISTIQUE

De quel amour blessée: Réflexions sur la langue française, Alain Borer, 2014, Gallimard, coll.« Blanche », 350 p., 9782070145942*

Éloge du français dans lequel l’auteur révèle les richesses de la langue et déplore qu’elle ne soit pas mieux employée.

Dictionnaire amoureux de la langue française, Jean-Lou Chiflet, 2014, Plon, coll. « Dictionnaire amoureux », 736 p., 9782259221573*

La langue française et son histoire, ses subtilités, ses difficultés, ses grands auteurs et lexicographes.

Les traducteurs dans l’histoire, Jean Delisle et Judith Woodsworth (dir.), 2014, Presses de l’Université Laval, 402 p., 9782763721842*

Les traducteurs dans l’histoire a été accueilli dès sa première édition comme un ouvrage incontournable. Cette nouvelle édition, revue et enrichie, comporte d’importantes mises à jour et des sections inédites. Elle tient compte aussi des orientations de la recherche contemporaine et offre une interprétation plus nuancée de certains faits historiques. La bibliographie renferme plus de cent nouveaux titres. Cet ouvrage, indispensable pour les étudiants, les chercheurs et les professionnels de la traduction, intéressera tout autant les chercheurs d’autres disciplines et le grand public, car l’histoire de la traduction recoupe celle des cultures et des civilisations.

Le dico des dictionnaires: Histoire et anecdotes, Jean Pruvost, 2014, Lattès, 538 p., 9782709635684*

L’histoire, émaillée d’anecdotes, du dictionnaire, du Furetière et Vaugelas au Robert en passant par le Littré, le Larousse ou le dictionnaire de l’Académie.

Le grand livre du français, Paul Desalmand et Yves Stalloni, 2014, Chêne, 375 p., 9782812311109*

Explication de plus de 500 expressions de la langue française, de citations grecques ou latines, d’expressions mythologiques, etc.

 

CUISINE

Ainsi cuisinaient les belles-sœurs dans l’œuvre de Michel Tremblay, Anne Fortin, 2014, Flammarion Québec, 224 p., 9782890775350*

Dès ses débuts, Michel Tremblay installe ses « belles-sœurs » dans la cuisine et rend hommage aux figures nourricières du Québec. Avec La diaspora des Desrosiers (1913-1935) et les Chroniques du Plateau-Mont-Royal (1942-1963), ses deux principaux cycles romanesques, il nous entraîne dans une véritable traversée de notre patrimoine culinaire : un demi-siècle d’histoire familiale émaillé d’arômes et de souvenirs gourmands. À partir de cet extraordinaire corpus, Anne Fortin détaille le contenu de l’assiette de nos aïeux, des repas de fêtes aux privations de la guerre, en passant par les recettes traditionnelles et les inoubliables marques de commerce. En puisant dans les manuels, les magazines et autres photos d’archives, elle offre un savoureux contrepoint aux mots de l’écrivain.

Cuisine du Vietnam, Robert Camarck, 2014, Gründ, 368 p., 9782324008542*

Le livre propose de réaliser des mets de cette cuisine, fruit d’influences diverses. Des explications détaillées et illustrées de nombreuses photographies ainsi qu’un guide complet des ingrédients vietnamiens aideront à la réalisation des bouchées et du tofu frit en sauce tomate, de la salade de papaye verte aux crevettes et au porc, de la soupe de pâtes de riz au bœuf, etc.

Tokyo : les recettes culte, Maori Murota, 2014, Marabout, 272 p., 9782501096607*

120 recettes emblématiques de la ville, accompagnées d’un reportage photo pour découvrir les bars à gyozas, les spots de ramen, les pâtisseries au thé vert, etc. Avec des conseils sous forme de dessins pour réaliser les sushis, les gyozas et les bentos.

Les erreurs dans la cuisine : avec les recettes de 33 grands chefs, Gilles Stassart, 2014, Éditions courtes et longues, 143 p., 9782352901266*

Un parcours ludique en 33 erreurs dans l’histoire, les arts graphiques et la gastronomie mondiale. À chaque anecdote, une recette est proposée.

 

BIOGRAPHIES

Alan Turing, Andrew Hodges, 2014, Michel Lafon, 700 p., 9782749924335*

Génie de l’informatique et héros de la Seconde Guerre mondiale, Alan Turing est célèbre pour avoir décrypté les communications codées de l’ armée allemande en venant à bout d’Enigma, la machine de chiffrement utilisée par les nazis, réputée inviolable. Il faut dire que lorsqu’il « casse » le code secret allemand, à 30 ans, le mathématicien n’en est pas à son premier coup d’éclat. Déjà, en 1936, il a dessiné les contours d’une première machine programmable, ou « machine de Turing », capable d’effectuer n’importe quel calcul mathématique : l’ancêtre de l’ordinateur. Après-guerre, Alan Turing poursuit ses recherches et se consacre en pionnier aux possibilités offertes par l’intelligence artificielle. Mais l’ex-héros national est persécuté à cause de son homosexualité et est condamné en 1952 à la castration chimique. Deux années plus tard, à l’âge de 41 ans, Alan Turing met fin à ses jours en croquant une pomme empoisonnée au cyanure.
Cette biographie qui mêle histoire des sciences, politique et philosophie nous dévoile la vie palpitante de l’inventeur, longtemps méconnu, qui a révolutionné nos vies.

Larry Robinson : un grand à la ligne bleue, Larry Robinson et Kevin Shea, 2014, 264 p., 9782764810545*

Plus de quarante ans dans la LNH, deux trophées Norris, un trophée Conn-Smythe, six coupes Stanley comme joueur et trois comme entraîneur-chef ou entraîneur adjoint, intronisé au Temple de la renommée du hockey : Larry Robinson a connu un parcours des plus mémorables. Repêché vingtième par les Canadiens en 1971, alors qu’il était jeune père de famille, il y fait rapidement sa place. C’était les années 1970, l’époque des rivalités avec les Bruins et les Flyers, où le CH enfilait championnats et coupes, ainsi que celle des tournois internationaux et des rencontres épiques avec les équipes nationales russes. Robinson raconte les temps glorieux, mais aussi la suite : son passage aux Kings de Los Angeles, la transition vers l’entraînement, des Devils du New Jersey aux Sharks de San José, ses frustrations et ses succès de coach.
Celui qu’on a surnommé « Big Bird » témoigne de l’incroyable camaraderie qui régnait entre des gars qui se savaient les meilleurs : Guy Lafleur, Jacques Lemaire, Yvan Cournoyer, Serge Savard, Guy Lapointe, Bob Gainey, Pete Mahovlich, Steve Shutt et Ken Dryden. Avec beaucoup de verve, il fait sentir la puissance de chaque mise en échec, la rudesse de chaque plaquage contre la bande, et l’humilité et le dévouement au travail de ce grand à la ligne bleue.

Un cri, un chant, des voix : à la mémoire de la tragédie de Polytechnique, Diane Trépanière, 2014, Remue-ménage, 160 p., 9782890914971*

L’effroi d’un soir de décembre, il y a vingt-cinq ans. Quatorze femmes sont assassinées à Montréal lors d’un attentat misogyne et antiféministe d’une infinie violence. Elles se sont tues, à jamais. Nous avons serré les poings, retenu notre souffle. Puis nous avons crié. Polytechnique devenait l’un des épisodes les plus haineux de l’histoire du Québec.À la suite de pareils drames, la douleur paralyse parfois la parole, le geste, la création. Mais quelquefois, c’est l’art lui-même qui permet de continuer à vivre, qui réaffirme la volonté de ne pas se laisser abattre. C’est la voie qu’a choisie Diane Trépanière. Ce livre choral retrace le parcours d’une artiste qui a voulu faire de son oeuvre un lieu de mémoires vivantes. Autour d’installations commémoratives, elle est allée à la rencontre des femmes, les invitant à ne pas se taire, à se souvenir. À l’occasion du 25e anniversaire, plusieurs écrivaines, militantes et proches des victimes ont également été conviées à réfléchir au sens de cette tragédie. Généreux en mots et en images, un cri un chant des voix ouvre un espace de guérison et de réappropriation à la fois intime et collectif.

Vie de Milena : de Prague à Vienne, Jana Cerna, 2014, Editions la Contre-allée, «la sentinelle, 248 p., 9782917817247*

Biographie écrite par la fille de Milena Jesenska (1896-1944), amie et traductrice de Kafka, mais aussi journaliste brillante, rebelle et généreuse qui se démarqua des dogmatiques communistes et adopta des positions antistaliniennes. Elle soutint plusieurs familles juives, fut arrêtée par la Gestapo et mourut au camp de Ravensbrück.

Ma vie bleu-blanc-rouge, Jean Béliveau, 2014, éditions Hurtubise, 368 p., 9782897235642*

Dès son passage avec les Citadelles puis les As de Québec, Jean Béliveau a été considéré par tous les amateurs comme une grande vedette. Il était le Wayne Gretzky ou le Sidney Crosby de son époque; il a répondu de façon magistrale à toutes les attentes en connaissant l’une des plus brillantes carrières de l’histoire du hockey. Il a gravé son nom sur tous les trophées que sa position de centre lui permettait de remporter, sans oublier la récompense suprême pour ce joueur d’équipe: 10 coupes Stanley! La légende de ce grand gentleman, plus illustre capitaine de l’histoire du Canadien de Montréal, a largement débordé les frontières de son sport.Un ouvrage captivant qui évoque la belle époque des six clubs et des voyages en train, quand les joueurs étaient beaucoup plus proches des amateurs et de leurs propres coéquipiers. Le portrait d’un athlète de légende, le destin d’un homme exemplaire.«Même lorsque je n’avais que six ou sept ans, je voyais que le grand numéro 4 était un être spécial, tant sur la glace qu’en dehors de la patinoire.»Wayne Gretzky«A-t-on déjà vu un autre joueur patiner avec autant de grâce, un joueur aussi talentueux et si respecté, un plus grand leader et un meilleur modèle? Je ne crois pas.»Dickie Moore

 

VIE PRATIQUE

Reconquérir le moment présent… et votre vie : la méditation de la pleine conscience pour les débutants, Jon Kabat-Zinn, 2014, les Arènes, 256p., 9782352043553*

Pratiquée depuis des millénaires, la méditation est une forme d’entraînement mental qui consiste à se reconnecter à soi pour vivre l’instant présent tel qu’il est. Grâce à Jon Kabat-Zinn, dans un cadre laïc, elle est devenue un antidote au stress de la société moderne et se développe dans les écoles, les hôpitaux, les entreprises, le monde du sport et les prisons. Cette méthode (MBSR) est scientifiquement validée et tout le monde peut profiter de ses bienfaits.
Ce livre met à la portée de tous les fondements de la pratique méditative. Les débutants comme les méditants confirmés y trouveront les attitudes clés pour comprendre : le pouvoir guérisseur de la présence à soi, l’importance de revenir sans cesse à l’expérience du corps et des sens, comment vivre dans l’«être» et non dans le «faire», comment stabiliser l’attention dans le tumulte des activités quotidiennes, comment nos pensées se libèrent d’elles-mêmes quand nous les intégrons dans la conscience, etc.

Le grand guide de la petite école, Lucie Rivest, 2014, Marcel Didier, 224p.,9782891446082*

L’école québécoise démystifiée! Quand notre enfant commence la grande aventure de la petite école, on doit comme lui la découvrir, apprendre son fonctionnement, s’y adapter. Mais en tant que parent, on manque parfois de temps et de ressources pour comprendre une école qui a bien changé depuis notre propre passage sur ses bancs. Ce livre vous propose donc de mieux connaître le monde de l’école québécoise (préscolaire et primaire) à travers pas moins de 200 sujets. Sous forme d’abécédaire, vous pouvez le consulter à votre rythme et selon vos besoins. Chaque fiche résume en une seule page et de manière limpide l’information pertinente sur un thème, de telle sorte qu’une fois sa lecture terminée, vous savez enfin de quoi il en retourne, et s’il y a lieu, qui est responsable et quelles sont vos options. Un ouvrage de référence conçu pour toutes les familles, pour faire le lien entre l’école et la maison.

Parler pour les enfants, Dr Gilles Julien, 2014, Libre Expression, 120p., 9782764809792*

Parler aux enfants, je le fais chaque jour. Cela fait partie de mon travail et de mon plaisir. Porter la parole des enfants, c’est la réalisation d’un des droits de tout enfant, celui d’être écouté et respecté. Écrire pour les enfants, cela ne m’était pas encore passé par la tête, jusqu’à ce que l’on me le demande un soir entre Noël et le jour de l’An 2013. Deux fillettes sont venues me rencontrer. « Gilles, m’a dit l’aînée, tu écris des livres sur les enfants pour les adultes, mais pourquoi n’écris-tu pas un livre pour les enfants ? Nous aussi on aimerait savoir ce que tu penses de nous, comprendre pourquoi tu travailles avec les enfants. » Voici donc un premier essai qui s’adresse à vous, les enfants du monde. Peut-être qu’il vous permettra d’expliquer mieux que moi aux adultes ce que je fais pour vous, et pourquoi je le ferai toujours tant que j’en serai capable. Peut-être aussi pourriez-vous leur dire à quel point votre parole est importante quand on sait l’écouter attentivement.

 

ARTS & BEAUX-LIVRES

Bruegel par le détail, Manfred Sellink, 2014, Éditions Hazan, 288 p., 9782754107761*

Il y a tant à voir dans les tableaux de Bruegel que le regard est impuissant à tout saisir. Ses peintures et ses dessins sont si touffus, si riches en personnages et en scènes anecdotiques que, bien que toujours lisibles, nombre d’éléments nous échappent. D’autant que la distance culturelle entre notre monde et celui du XVIe siècle brouille la signification de nombreux détails. Manfred Sellink nous éclaire ce qui se cache sous ce fourmillement : symboles religieux, scènes moralisantes, proverbes de la sagesse populaire, jeux d’enfants ou tout simplement cette saveur humoristique avec laquelle il promène un regard ironique ou bienveillant sur le genre humain.

Creuser avec les mains: Carol Bernier, œuvres 1997-2014, collectif, 2014, Éditions Simon Blais, 123 p., 9782923751108*

Le galeriste Simon Blais est réputé pour son goût sûr et pour sa capacité de repérer de jeunes artistes qui feront leur marque. C’est le cas de Carol Bernier, avec qui il travaille depuis 20 ans. Née en 1963 à Montréal, Carol Bernier aime la peinture, et cela se voit. Couleurs, textures, mouvements, atmosphère, tout y est pour nous enchanter et pour nous emmener loin, bien loin. Si ses premiers tableaux étaient inspirés de grands artistes, tels Tapiès et Motherwell, elle a su découvrir son espace bien à elle. Une œuvre à découvrir… (Robert Beauchamp)

Mayas: Révélation d’un temps sans fin, Dominique Michelet (dir.), 2014, Réunion des musées nationaux – Grand Palais / Musée du Quai Branly, 381 p., 9782711862092*

La civilisation maya est une ancienne civilisation de Mésoamérique, avec celles des Aztèques et des Incas, appelées civilisations précolombiennes. Elle occupait à l’époque précolombienne les territoires correspondant à une partie du sud du Mexique, au Belize, au Guatemala, au Honduras et au Salvador. C’est une des plus anciennes civilisations d’Amérique : ses origines remontent à la préhistoire. (…) Le monde ne savait presque rien des Mayas il y a deux cents ans. La forêt avait repris ses droits sur la plupart de leurs cités, et, peu après la conquête espagnole, aux XVIe et XVIIe siècles, les prêtres européens avaient brûlé la quasi-totalité des livres en écorce de figuier laissés par les Mayas. Seuls quatre d’entre eux ont été retrouvés. Les premiers explorateurs à approcher les vestiges de la civilisation maya au XIXe siècle ont contribué à lui forger une image romantique mais bien différente de la réalité. L’évolution des connaissances a permis de renverser cette vision. Ce magnifique catalogue de l’exposition présentée à Paris jusqu’en février 2015 présente 400 objets de la civilisation maya dont une cinquantaine de chefs-d’œuvre.

Dictionnaire des films québécois, Marcel Jean, 2014, Somme Toute, coll. « Cinéma », 300 p., 9782924283677*

De La petite Aurore l’enfant martyre à Mommy, en passant par Léolo, Les invasions barbares, C.R.A.Z.Y. et Incendies, voici l’ouvrage qui vous permettra de plonger au cœur de la cinématographie québécoise pour y retrouver les classiques, mais aussi les œuvres méconnues ou oubliées… Vous cherchez un documentaire sur les tourbières de la Gaspésie réalisé par Fernand Bélanger (De la tourbe et du restant), un film d’animation en peinture sur verre de Caroline Leaf (The Street), le meilleur court métrage de Gilles Carle (L’âge de la machinn/e), le premier long métrage de fiction réalisé par une femme dans l’industrie privée (La vie rêvée de Mireille Dansereau) ou une bande-vidéo expérimentale de Charles Binamé (Réaction 26)? 1300 films de tous formats et de toutes époques font l’objet d’une entrée, de 2 pouces en haut de la carte à Zikkaron. Chacun des films retenus fait l’objet d’une description et d’une appréciation critique. le Dictionnaire des films québécois est un ouvrage de référence indispensable.

Curieuses histoires de plantes du Canada, A.Asselin, J.Cayouette, J.Mathieu, 2014, Septentrion, 288p., 9782894487976*

Le Vinland que les Vikings visitent vers l’an 1000 pourrait-il se situer dans la région de Québec ? En 1534, Jacques Cartier décrit l’usage du maïs, du tabac et d’une mystérieuse plante, l’annedda, qui guérirait du scorbut et de la syphilis. Mais quel est donc ce miraculeux conifère ? Quel usage fait-on de la gomme de sapin dans les églises en Europe ? Quelle sorte de chapelet mangeaient donc les Amérindiens ? Il est stimulant de constater que plusieurs questions concernant les premières observations des plantes canadiennes demeurent sans réponse et requièrent encore des efforts de recherche. Cette histoire détaillée, palpitante et pleine de rebondissements, est aussi riche en informations scientifiques, culturelles et historiques souvent méconnues. Alain Asselin, Jacques Cayouette et Jacques Mathieu sont partis à la conquête de l’origine de ces plantes et relatent la curieuse et étonnante histoire des usages qu’on en faisait, tant en Amérique qu’en Europe. Alain Asselin est professeur à la retraite et professeur associé du Département de Phytologie de la Faculté des sciences de l’agriculture et de l’alimentation de l’Université Laval. Il a publié de nombreux articles dans ces domaines de recherche. Jacques Cayouette est botaniste et chercheur à Agriculture et Agroalimentaire Canada à Ottawa depuis 1984. Il a participé à la troisième édition de la Flore laurentienne et aux projets Flora of North America et Flore du Québec-Labrador nordique. Jacques Mathieu est professeur émérite de l’Université Laval. Son domaine d’expertise est l’histoire de la Nouvelle-France et les études multidisciplinaires. Il a produit une vingtaine de volumes, notamment sur le peuplement de la vallée du Saint-Laurent.

* Commandez ces titres sur monet.leslibraires.ca en cliquant sur le titre choisi.

***

Tous les textes proviennent des éditeurs, sauf lorsqu’il y a mention d’auteur.

Sélection : Caroline Scott – biographies et vie pratique ; Benoit Desmarais – sciences humaines ; Caroline Le Gal – psycho, philo et cuisine ; Marie-Ève Blais – sciences humaines et arts & beaux-livres ; Robert Beauchamp – arts & beaux-livres ; Maxime Nadeau – référence & linguistique.


23 décembre 2014  par Le Délivré

NOS MEILLEURS VOEUX!

Joyeuses Fêtes.JPG 2


13 décembre 2014  par Le Délivré

La littérature en 2014 : les palmarès personnels de nos libraires

Nos libraires ont un privilège certain: ils sont en première ligne pour repérer les livres qui pourraient susciter leur intérêt, et ce dans tous les genres littéraires. Voici les oeuvres qui ont séduit nos collègues cette année.

MARIE-ÈVE BLAIS

Françoise Collin : anthologie québécoise, 1977-2000, Françoise Collin, Marie-Blanche Tahon, 2014, Remue-Ménage, 267 p., 9782890914780*

« Une diversité de textes s’intéressant à la place des femmes et du féminisme en société. L’auteure développe une pensée qui défend l’importance de la pluralité des individus, processus nécessaire à une libération qui ne serait pas assujettie à la masse. Autant l’impérialisme, le nationalisme, la démocratie que les concepts de culture et de politique sont mis sous sa loupe unique. La nécessité de réfléchir à notre rapport à l’histoire, à la transmission, à l’amitié et à une pratique où les tensions entre les différents féminismes et individus peuvent être positives. Les idées sont malléables, non figées, le style rigoureux. La pensée évolue et se construit avec chaque nouvelle phrase, à chaque nouveau texte. On ne peut en détourner les yeux trop longtemps. » – Marie-Ève Blais

Bleu nuit : histoire d’une cinéphilie nocturne, Éric Falardeau, Simon Laperrière (Dir,), 2014, Somme Toute, 344 p., 9782924283486*

« Réunissant un bouquet de cinéphiles, Bleu nuit : histoire d’une cinéphilie nocturne assemble visions historiques, témoignages et analyses de films. Il y est proposé une réflexion sociale sur les impacts qu’à eu cette plage horaire érotico cinématographique qu’était Bleu nuit. À travers la panoplie de textes, on nous rappelle ces oeuvres à la qualité discutable, ces scènes érotiques qui en montraient si peu et cet interdit qui a créé l’envie chez toute une génération d’adolescents. C’est, au final, la construction de l’imaginaire sexuelle d’une époque qui est mise sous la loupe des auteurs. Agrémenté de quelques créations inédites d’illustrateurs, c’est un livre à poser sur la table de chevet, et à lire, sans interdit. » – Marie-Ève Blais

Forêt contraire, Hélène Frédérick, 2014, Verticales, 159 p., 9782070143894*

« Une femme quitte Paris pour s’installer dans la forêt d’Inverness au Québec où se trouve le chalet de son enfance. Elle explorera sa solitude, ainsi que des vieux souvenirs à travers la lecture de l’oeuvre d’un ami et la rencontre d’André, un voisin comédien qui ne joue plus. Elle s’installe, incognito, dans une petite maison en décrépitude. L’histoire se construit lentement, accompagnée d’une atmosphère particulière à la forêt, aux grands espaces vides. Comme une longue marche dans les bois, on se laisse porter par les phrases et l’ambiance calme que le personnage apprivoise. Différents protagonistes interviennent, à l’occasion, mais les interactions sont souvent indirectes, et n’influencent que très peu le fil du récit. Une plume habile. » – Marie-Ève Blais

La petite communiste qui ne souriait jamais, Lola Lafon, 2014, Actes Sud, 317 p., 9782330027285*

« Un vol plané dans le quotidien de Nadia Comaneci, jeune athlète roumaine ayant fait détraquer les ordinateurs après avoir obtenu une note parfaite aux barres asymétriques, au cours des Jeux Olympique de Montréal, en 1976. Sur fond de conflit Est-Ouest d’avant 1989, Lola Lafon construit un dialogue fictionnel entre une narratrice et cette petite fille qui à vécu une chute aussi brutale que fût rapide son ascension. À l’aide d’une écriture précise, sensible et réflexive, elle nous porte à travers une fable au communisme déchu et à la violence du marché de l’image, et réussi, avec talent, à proposer une lecture différente de cette histoire de la gymnastique. » – Marie-Ève Blais

Ce que dit l’écorce, Catherine Mavrikakis et Nicolas Lévesque, 2014, Nota Bene, coll : « Essais Spirale », 165 p., 9782895184805*

« L’écorce est une partie de la surface de l’arbre, le tissu externe, mort. Les auteur-e-s de  »Ce que dit l’écorce » explorent le thème de ces peaux qu’on revêt ou qu’on dévêt, esquissant cette écorce qui les forme. Écrivant en alternances des courts textes d’environ 5 pages chacun-e, la seule signature qu’on peut y percevoir est celle du féminin ou du masculin, les textes se répondent et se confondent, semant l’ambiguïté qui brouille l’identité des auteur-e-s. Un jeu d’écriture intéressant, bien ficelé. Les textes sont fluides, les mots poétiques et les histoires nous portent à questionner ces différentes couches qui nous forment. On est rapidement plongé-e-s dans les souvenirs présentés. Un livre du travail du deuil, de certaines peaux perdues ou laissées de côté. » - Marie-Ève Blais

Rattrapage :

Nous sommes les oiseaux de la tempête qui s’annonce, Lola Lafon, 2014, Actes Sud, coll : « Babel », 429 p., 9782330032760*

« L’amie de la narratrice est maintenue sous respirateur artificiel, son coeur s’est arrêté subitement de battre, un après-midi, dans un café où elles avaient l’habitude de passer leurs journées. C’est sur cette rupture cardiaque que débute le roman. On sera transporté.e.s dans leur histoire, le partage du vécu d’un viol, la solidarité, et surtout la résistance face à cet État et ses violences répressives. Elles s’approprient le rôle de survivantes plutôt que d’accepter la place de victime qui leur est imposée, brisant les schèmes sociaux étouffants. Inspirée d’un vocabulaire du mouvement et de la danse, Lola Lafon brise les règles de l’habitude, comme le fait la narratrice, une ancienne danseuse qui détruit les cadres classiques. Elle construit des personnages qui découvrent d’autres façons de bouger et de danser; et le corps, qui prend une place particulièrement importante, se pose comme espace de révolte et nouvelle forme de langage. Lafon livre un conte poétique de la révolte comme on en voit peu, des personnages féminins qui se tiennent debout, malgré les tentatives multiples de les affaiblir. » - Marie-Ève Blais

CÉLINE BOUCHARD

Métis Beach, Claudine Bourbonnais, 2014, Boréal, 456p., 9782764623053*

Métis Beach est le grand roman sur les années soixante. Il traduit à merveille l’extraordinaire mouvement de libération qui a marqué cette époque, les dérèglements qui l’ont accompagné, certes, mais surtout l’irrépressible idéalisme qui a emporté alors toute la jeunesse. Métis Beach est l’histoire d’un homme qui a vu son rêve se réaliser puis lui échapper, mais qui lutte jusqu’au bout pour ses idéaux. C’est une célébration de l’héritage inaliénable des sixties, le droit de chacun au bonheur, son bonheur.

Le poison des jours, Lauren B. Davis, 2014, Leméac, 384p., 9782760933729*

Qu’arrive-t-il lorsque nous cessons de considérer ceux qui nous entourent comme nos semblables ? Quel pouvoir insoupçonné recèlent les liens improbables qui se tissent parfois entre les êtres ? Telles sont les questions posées par cette oeuvre forte et touchante, inspirée d’événements réels qui se sont produits en Nouvelle-Écosse, dans les années 1980.

La petite communiste qui ne souriait jamais, Lola Lafon, 2014, Actes Sud, 317 p., 9782330027285*

Le parcours fantasmé de Nadia Comaneci, gymnaste de la Roumanie de Ceausescu, qui sous les yeux émerveillés de la planète, mis à mal guerres froides, ordinateurs et records. Le portrait d’une enfant, puis d’une femme, sacralisée par la pureté de ses gestes et d’une existence dévolue à la recherche de la perfection. Prix de la Closerie des Lilas 2014, prix Ouest-France Etonnants voyageurs 2014.

Une femme discrète, Catherine Perrin, 2014, Québec Amérique, 127p., 9782764427842*

Dans ce récit intime et émouvant, Catherine Perrin raconte le singulier destin de sa mère, une femme douce et discrète, qui a souffert à la fin de sa vie d’une maladie dégénérescente rare qui affecte à la fois les mouvements, l’équilibre et la mémoire, le syndrome cortico-basal. Catherine Perrin entreprend de remonter le fil de la vie de cette femme qu’elle a tant aimée, des jours heureux, en famille, aux jours plus sombres.

Une vie à soi, Laurence Tardieu, 2014, Flammarion, 186p., 9782081330559*

La narratrice, Laurence, en pleine tourmente personnelle, visite par hasard la rétrospective consacrée à la photographe Diane Arbus du Jeu de Paume, et c’est un choc pour elle, d’abord esthétique puis existentiel : elle va revisiter sa vie intime et familiale à la lumière de la photographe. En partant à sa recherche, Laurence se reconnaît dans le miroir. Récit autobiographique.

Rattrapage :

Dans la tanière du loup, Traudl Junge, 2014, Tallandier, 307p., 9791021005143*

T. Junge (1920-2002) a consigné ses souvenirs après la Seconde Guerre mondiale. Elle relate son enfance dans l’Allemagne d’avant guerre et raconte comment elle fut, à partir de 1942, la secrétaire d’A. Hitler jusqu’à la mort de ce dernier en 1945. Elle tente de comprendre comment elle a pu demeurer aveugle face à l’entreprise de destruction décidée par Hitler.

EMMANUELLE CARTIER

Chercher Sam, Sophie Bienvenu, 2014, Cheval d’Août, 172 p., 9782924491003*

Mathieu vit dans la rue. Il l’a choisi. Ce n’est pas un aventurier, et ça n’a rien à voir avec la liberté. Est-ce qu’il s’autodétruit? Est-ce ainsi qu’il se préserve? Peu importe. Sa chienne Sam est là, qui l’aide à continuer. Mais quand elle disparaît, Mathieu doit mettre fin à son errance. Pour la retrouver, il entreprend un voyage dont les bifurcations le ramènent au secret de son passé. Chercher Sam s’intéresse aux survivants. Dans une langue cassée et tendre, Bienvenu déboîte puis remonte le délicat assemblage de poupées gigognes qui constituent la mémoire humaine, jusqu’au coeur, et jusqu’à la plus petite raison d’espérer.

L’imprimeur doit mourir, Vic Verdier, 2014, XYZ, 334 p., 9782892618174*

Dans « L’imprimeur doit mourir », les excès de la rivalité fraternelle servent de carburant à un thriller sur fond de chronique (presque) historique. Campé à Québec, en 1919, ce roman débridé nous fait assister à une soirée de blues avec Tom Millard, à un spectacle de magie à la Houdini et au premier amerrissage d’un hydravion à Québec. On y trouve même les aventures de Phantomax, le feuilleton que Victor-Hugo rédige chaque semaine, en cachette, pour Le Mercure.

Terminus radieux, Antoine Volodine, 2014, Seuil, 616 p., 9782021139044*

Des années après l’irradiation complète de la Sibérie et l’écroulement de la Deuxième Union soviétique, la région est devenue inhabitable. Des soldats fantômes et autres morts-vivants poursuivent obstinément le rêve soviétique. Le centre du monde se nomme désormais Terminus radieux et Solovieï, chef du village, met ses pouvoirs surnaturels au service de son rêve de toute-puissance. Prix Médicis 2014

CLARENCE COLLINGE-LOYSEL

Révolutions, Dominique Fortier et Nicolas Dickner, 2014, Alto, 432 p., 9782896941957*

Les révolutionnaires français ne se contentèrent pas de guillotiner le roi, de prendre la Bastille et de raccourcir bonne quantité d’aristocrates : ils renversèrent aussi le calendrier, créant douze nouveaux mois dont les noms étaient censés évoquer les divers moments de l’année : vendémiaire, pluviôse, germinal. Ce qu’on sait moins, c’est qu’ils en chassèrent aussi tous les saintes et les saints au regard sévère qui leur rappelaient par trop l’Ancien Régime, pour placer chaque jour de l’année sous les auspices d’une plante, d’un animal ou d’un outil censés incarner et exalter les vertus républicaines. Créé par Fabre d’Églantine et André Thoüin, le calendrier révolutionnaire utilisé de 1793 à 1806 semble ainsi procéder à la fois de l’herbier, du bestiaire et de l’encyclopédie. L’année y est divisée en douze mois, chacun constitué de trois décades ; ces mois tous égaux sont suivis de cinq ou six sans-culottides, journées dédiées à des vertus particulières, ce qui donne un tour de l’an complet : une révolution. Deux cent vingt et un ans plus tard, deux citoyens curieux, Dominique Fortier et Nicolas Dickner, ont chargé un certain Reginald Jeeves, ingénieux majordome informatique, de leur envoyer quotidiennement le mot du jour qu’ils revisiteraient jusqu’à combler les 366 cases du calendrier.

Pour que tu ne te perdes pas dans le quartier, Patrick Modiano, 2014, Gallimard, 145 p., 9782070146932*

Un jour, deux inconnus qui prétendent avoir retrouvé le carnet d’adresses de l’écrivain Jean Daragane insistent pour le rencontrer. Celui-ci leur accorde un rendez-vous. Il se retrouve alors embarqué malgré lui dans l’enquête que ces deux jeunes mènent sur un certain Guy Torstel.Prix Nobel de littérature 2014.

Ma vie rouge Kubrick, Simon Roy, 2014, Boréal, 176 p., 9782764623329*

« Véritable hybride littéraire, Ma vie rouge Kubrick ne connaît pas la frontière des genres. Flirtant avec le roman, l’essai, l’autobiographie et même le scénario de film, Simon Roy raconte son expérience d’un film, The Shining, et d’une violente tragédie familiale. C’est un récit aux multiples voies, porté par une langue profondément sensible et poignante. La fascination pour le film et l’héritage familial côtoient la fêlure d’un traumatisme, révélé en filigrane des analyses et anecdotes, couleur sang « rouge Kubrick ». Une expérience de lecture labyrinthique et passionnante par laquelle qui nous happe inévitablement. » – Clarence Collinge-Loysel

BENOIT DESMARAIS

Les mots sans les choses, Éric Chauvier, 2014, Allia, 122 p., 9782844858870*

L’anthropologue analyse les détournements ou contresens dans l’emploi, par le marketing et le monde politique, de concepts et théories du champ des sciences sociales, comme ville-monde, éco-responsabilité, care, etc. Il dénonce une aliénation de la société par ces techniques.

Meursault, contre-enquête, Kamel Daoud, 2014, Actes Sud, 152 p., 9782330033729*

Le frère de l’Arabe tué par Meursault, dans L’étranger de Camus, a soif de reconnaissance, cinquante ans après les faits, dans l’Algérie contemporaine. Premier roman. Prix des Cinq continents de la francophonie 2014.

Le tort du soldat, Erri De Luca, 2014, Gallimard, 88 p., 9782070144419*

Deux hommes et une femme dans une auberge des Dolomites, deux récits qui se font écho. Dans le premier, l’auteur évoque son amour du yiddish. Dans le second, la femme dévoile le passé nazi d’un ancien soldat qui ne se reproche qu’une seule chose : avoir perdu la guerre. Prix Jean Monnet de littérature européenne 2014.

Bad girl, Nancy Huston, 2014, Actes Sud, 144 p., 9782330037185*

Récit autobiographique sur l’enfance de la romancière, marquée par le départ de sa mère à l’âge de six ans. Un abandon qui habitera pour toujours son imaginaire.

Sept ans de bonheur, Etgar Keret, 2014, l’Olivier, 196 p., 9782823603934*

Des chroniques retranscrivant sept années de faits marquants et d’anecdotes vécus à Tel Aviv. L’auteur évoque ici sa soeur ultra-orthodoxe, son frère adepte de marijuana, ses parents, les chauffeurs de taxi irascibles, les journalistes mal élevés.

Rattrapage :

L’ombre de l’eunuque, Jaume Cabré, 2014, Babel/Actes Sud, 479 p., 9782330034405 *

L’histoire d’une famille, les Gensana, à travers la Catalogne de la fin du XIXe siècle jusqu’à nos jours. Lors d’un dîner dans un restaurant à Feixes, Miquel Gensana, chroniqueur dans un journal, dévoile la chute de la famille dont il est le dernier représentant. Le lecteur est alors transporté dans l’histoire personnelle du narrateur et dans celle plus générale de la Catalogne.

CAROLINE LE GAL

Réparer les vivants, Maylis De Kerangal, 2014, Verticales, 9782070144136 *

De retour d’une session de surf dans le pays de Caux, trois lycéens sont victimes d’un accident sur la route qui les ramène au Havre. Simon, 19 ans, blessé à la tête, est déclaré en état de mort cérébrale. Ses parents ayant autorisé le don d’organes, le récit suit le parcours de son coeur et les étapes d’une transplantation qui bouleverse de nombreuses existences.

Deep Winter, Samuel W. Gailey, 2014, Gallmeister, 9782351780787 *

Danny, colosse orphelin et simple d’esprit depuis une tragédie advenue dans son enfance, retrouve le corps de Mindy, sa seule amie à Wyalusing en Pennsylvanie le soir de son quarantième anniversaire. Accusé de ce meurtre, toute la ville finit par le croire coupable. Une chasse à l’homme est alors lancée par le shérif, son adjoint et ses renforts.

Rien que la vie, Alice Munro, 2014, Boréal, 320 p., 9782764623275 *

Dans ce recueil de treize nouvelles, Alice Munro nous emporte avec ses personnages jusqu’aux moments charnières de leurs existences, là où tout peut basculer : une mère perd la trace de son enfant, un soldat saute inopinément du train qui le ramène chez lui, une jeune professeur part enseigner dans un sanatorium reculé, une femme perdue se lie à un inconnu… Le hasard des rencontres, l’étrangeté des actes manqués, les coups funestes du destin : autant de lignes de force que Munro ausculte et nous restitue avec la grâce d?un « Tchekhov de notre temps ». Pour la première fois, elle se confie également sur sa propre vie dans une ultime nouvelle. Alice Munro est, plus que jamais, l’écrivain de l’âme humaine.

La dernière fête, Gil Scott-Heron, 2014, Édition de l’Olivier, 9782823600742 *

Recueil posthume de textes dans lesquels le musicien et poète retrace son enfance, son engagement politique et social, ses rencontres artistiques, ses grands concerts, etc.

Une vie à soi, Laurence Tardieu, 2014, Flammarion, 9782081330559 *

La narratrice, Laurence, en pleine tourmente personnelle, visite par hasard la rétrospective consacrée à la photographe Diane Arbus du Jeu de Paume, et c’est un choc pour elle, d’abord esthétique puis existentiel : elle va revisiter sa vie intime et familiale à la lumière de la photographe. En partant à sa recherche, Laurence se reconnaît dans le miroir. Récit autobiographique.

« Rattrapage » :

Un plaisir trop bref, Truman Capote, 2014, 10-18, 9782264063540 *

Truman Capote écrivait à ses amis comme il leur parlait, en toute franchise et liberté, dans un langage sans fioriture. Il mettait tout de lui-même dans ses lettres ? ses blessures, ses plaisirs, ses succès, ses échecs. Aussi vivantes de nos jours qu’au moment où elles ont été écrites, il en émane un tel feu qu’on est obligés de les lire sans en sauter une ligne. Ami amoureux, potinier insatiable, esprit étincelant ? Capote a été tout cela. Mais aussi, presque jusqu’à la fin, écrivain de la plus haute ambition, se consacrant à l’écriture avec une rigueur spartiate.

MORGANE MARVIER

Bondrée, Andrée A. Michaud, 2014, Québec-Amérique, 304 p., 9782764425053*

Été 67. Le soleil brille sur Boundary Pond, un lac frontalier rebaptisé Bondrée par Pierre Landry, un trappeur canuck dont le lointain souvenir ne sera bientôt plus que légende. Le temps est au rire et à l’insouciance. Zaza Mulligan et Sissy Morgan dansent le hula hoop sur le sable chaud, les enfants courent sur la plage et la radio grésille les succès de l’heure dans l’odeur des barbecues. On croit presque au bonheur, puis les pièges de Landry ressurgissent de la terre, et Zaza disparaît, et le ciel s’ennuage.

Empty mile, Matthew Stokoe, 2014, Gallimard, 415 p., 9782070138807*

« Johnny Richardson rentre en Californie après huit ans d’absence. En retrouvant sa famille, il veut essayer de rattraper ses erreurs. Mais rien ne se passe comme prévu: son frère perd son emploi, son père disparait subitement et tout semble se liguer contre eux. Johnny doit découvrir qui les menace pour les protéger. En plus, il y a le terrain d’Empty Mile dont il a hérité. Pourquoi son père y tenait-il tant? Pour l’or de la rivière? Matthew Stokoe nous présente une galerie de personnages hantés par la culpabilité, persuadés que leur vie ne peut s’améliorer. Il y ajoute toutefois une lueur d’espoir offerte par le frère qui, peut-être, arrivera à convaincre Johnny qu’il faut parfois se pardonner. Un roman noir à l’écriture très forte. » – Morgane Marvier

Crimes à la libraire, sous la dir. de Richard Migneault, 2014, Druide, 240 p., 9782897111083*

« Votre librairie comme vous ne l’avez jamais vue! Un blogueur, Richard Migneault, a eu l’excellente idée de demander à seize auteurs de nous raconter ce qui pourrait se passer si celle-ci devenait scène de crime et ils ont une imagination débordante. Une belle manière de découvrir ou de retrouver des plumes d’ici. Cela donne un recueil de nouvelles très variées : noir, horreur, enquête ou même humoristique, toutes les tendances du polar sont représentées. Le lecteur ne s’ennuie pas un instant et il y en a pour tous les goûts sans répétition. On trouve bien sûr des textes mieux réussis que d’autres, mais l’ensemble se tient très bien et saura ravir les amateurs de polar. Attention, vous ne verrez plus votre libraire de la même manière! » – Morgane Marvier

Police, Jo Nesbo, 2014, Gallimard, 593 p., 9782070141449*

Un policier d’Oslo est assassiné sur les lieux d’un crime non élucidé, le jour de son anniversaire. S’ensuit la mort de deux autres hommes ayant participé à des enquêtes infructueuses. La police est dépassée par les événements, et l’inspecteur Harry Hole ne semble plus en mesure d’aider qui que ce soit.

Créole Belle, James Lee Burke, 2014, Rivages, 619 p., 9782743627362*

Persuadé que la jeune Tee Jolie Melton est venue à son chevet et a laissé sur son iPod le blues My creole belle, Dave Robicheaux apprend que Blue la soeur de Tee Jolie est morte et que cette dernière a disparu depuis des mois.

Rattrapage :

Ils vivent la nuit, Dennis Lehane, 2014, Rivages, coll. Rivages Noirs, 553 p., 9782743628154*

A Boston, en 1926, Joe, le plus jeune fils du capitaine Coughlin, veut entrer dans le milieu de la pègre. Il commet l’erreur de séduire la maîtresse du parrain local et se retrouve en prison. Il y fait la connaissance du parrain Maso Pescatore, qui se charge de son éducation. Joe se retrouve en Floride à la tête d’un trafic de rhum. Mais la prohibition prend fin et c’est le début de la rédemption.

MAXIME NADEAU

Solstice d’hiver, Svetislav Basara, 2014, Noir et blanc, coll. « Notabilia », 136 p., 9782882503299*

A travers l’histoire du lien complexe entre le narrateur et Nana, ce roman offre une variation méditative autour de l’amour : fascination pour l’éternel féminin, contradiction, beauté, cruauté, lubricité, intelligence, etc. Il est suivi d’un court essai sur l’auteur, écrivain et ancien diplomate né en 1953, par D. Albahari.

Où irez-vous armés de chiffres?, Hélène Monette, 2014, Boréal, 132 p., 9782764622957*

En ces temps que les médias n’arrivent plus à qualifier, à la vitesse où le train fonce dans le tunnel bouché, quiconque subit du harcèlement au travail et de la violence psychologique et sociale sera ici en terrain connu. On y lit les moeurs réfrigérantes et le néo-cynisme de l’époque occupée à pleine capacité par la lutte des places, le narcissisme ambiant et la mort de l’empathie. Considérés miroirs déformants, coupables éhontés ou menteurs de première, on abandonne les gens brisés si jamais on a pris le temps d’entendre ce qu’ils peinent à raconter. Stress garanti. Coeurs serrés. Rythme d’enfer. Fidèle à sa manière, Hélène Monette allie prose, poésie, lyrisme et rythme fulgurant. Elle dénonce avec l’énergie du désespoir et la force de ses mots les conditions de travail de ce qu’on nomme maintenant le capital humain.

Rien que la vie, Alice Munro, 2014, Boréal, 320 p., 9782764623275 *

Dans ce recueil de treize nouvelles, Alice Munro nous emporte avec ses personnages jusqu’aux moments charnières de leurs existences, là où tout peut basculer : une mère perd la trace de son enfant, un soldat saute inopinément du train qui le ramène chez lui, une jeune professeur part enseigner dans un sanatorium reculé, une femme perdue se lie à un inconnu… Le hasard des rencontres, l’étrangeté des actes manqués, les coups funestes du destin : autant de lignes de force que Munro ausculte et nous restitue avec la grâce d?un « Tchekhov de notre temps ». Pour la première fois, elle se confie également sur sa propre vie dans une ultime nouvelle. Alice Munro est, plus que jamais, l’écrivain de l’âme humaine.

Price, Steve Tesich, 2014, Monsieur Toussaint Louverture, 536 p., 9791090724143*

L’histoire de Daniel Price, un jeune homme de 17 ans, au sortir de l’adolescence. Une étape majeure chargée d’émotions contradictoires, de moments étranges et de rêves à concrétiser. Le premier roman de Steve Tesich.

La mécanique des fluides, Lidia Yuknavitch, 2014, Denoël, coll. « Et d’ailleurs », 334 p., 9782207117552*

Destinée à la natation, Lidia échappe à son univers familial en acceptant une bourse sportive à l’université du Texas. Après en avoir été renvoyée, elle décide de participer au projet littéraire de Ken Kesey, persuadée que l’écriture est sa vocation. Le chaos de l’alcool, des drogues et de la sexualité s’installe, finalement chassé par l’amour des siens, et son travail d’écrivain.

Rattrapage

Mémoires d’un bison, Oscar Zeta Acosta, 2014, 10/18, 331 p., 9782264062680*

Victime d’ulcères à répétition, usé par dix ans de thérapie, lassé du racisme dont les Chicanos sont victimes, O. Acosta quitte sa vie d’avocat pour explorer l’Ouest américain en 1967. Il raconte son errance californienne et sa vie : l’absence du père, le rejet des communautés américaine et mexicaine, son obésité, la découverte du sexe et des drogues, etc. Premier roman, publié en 1972.

CAROLINE SCOTT

Le carnet écarlate : fragments érotiques lesbiens, Anne Archet, 2014, Remue-Menage, 144 p., 9782890915169*

– Qu’est-ce qu’il y a là-dedans? me demande-t-elle en feuilletant le carnet écarlate. – Le meilleur de moi-même. – Vraiment? Alors je dois lui faire l’amour. Elle lèche une page comme s’il s’agissait de mon sexe, effaçant petit à petit de sa salive tout ce que j’avais écrit, puis offre à ma bouche un petit bout de langue bleue. Vedette anarcha-féministe du wild wild web, Anne Archet fait son entrée officielle dans la littérature papier avec ce recueil joyeux et sans complexe. À la fois torride et tendre, cruel et hilarant, Le carnet écarlate réunit des centaines d’aphorismes et microrécits sulfureux mettant en scène l’érotisme lesbien sous toutes ses formes. Un livre cochon et féministe qui vous fera rire aux éclats, pour un public large (d’esprit).

Tête première dos contre dos, Martine Audet, 2014, le Noroit, 9782890188891*

Fixer l’image, l’occuper ou s’y dissoudre. Les poèmes de Tête première / dos / contre dos explorent ce qui nous précipite, parfois nous saisi, souvent nous invente. En trois mouvements qui articulent la mémoire de ce qui est advenu et la mémoire de ce qui est à venir, ce livre se veut une rencontre, la rencontre de ces fins qui nous tournent et nous retournent, entre crainte et ravissement, parmi les rêves, là où réellement le coeur bât.

Chercher Sam, Sophie Bienvenu, 2014, Cheval d’Août, 172 p., 9782924491003*

Mathieu vit dans la rue. Il l’a choisi. Ce n’est pas un aventurier, et ça n’a rien à voir avec la liberté. Est-ce qu’il s’autodétruit? Est-ce ainsi qu’il se préserve? Peu importe. Sa chienne Sam est là, qui l’aide à continuer. Mais quand elle disparaît, Mathieu doit mettre fin à son errance. Pour la retrouver, il entreprend un voyage dont les bifurcations le ramènent au secret de son passé. Chercher Sam s’intéresse aux survivants. Dans une langue cassée et tendre, Bienvenu déboîte puis remonte le délicat assemblage de poupées gigognes qui constituent la mémoire humaine, jusqu’au coeur, et jusqu’à la plus petite raison d’espérer.

Nan Goldin : guerrière et gorgone, Martine Delvaux, 2014, Héliotrope, coll. «Série K. », 109 p., 9782923975344*

Ce livre est un hommage aux images à la fois tendres et violentes de la photographe Nan Goldin. Goldin est une guerrière, une gardienne de la mémoire. Elle lutte pour qu’on n’oublie pas la vie des femmes, des sidéens, des bannis. Depuis la mort brutale de sa soeur aînée adorée, elle se bat pour le souvenir de ceux qu’elle a perdus. Goldin est une gorgone dont le regard sidère. Elle demande de poser les yeux sur ce qui est étranger, elle exige que les secrets soient dénudés. Martine Delvaux met ici ses pas dans les pas de Goldin, et avance avec elle dans la colère, la rébellion et l’amour fou. L’écrivaine trouve chez la photographe une oeuvre-soeur, un écho de sa propre esthétique et de son engagement à dire, coûte que coûte, ce qu’elle sait et ce qu’elle voit.

Outrenuit, Benoit Jutras, 2014, Herbes Rouges, 130 p., 9782894194591*

« Il y a une autre nuit derrière la nuit. Où ma mémoire est faite d’étoiles tombées et mon corps d’apparitions. Où mon visage et ma voix sont des histoires aveugles. Cette nuit ne ressemble à rien. Sa pureté est terrible, son amour est lapidaire. Elle est mon unique prière, mon renversement. »  – Benoit Jutras

Rattrapage:

Simone de Beauvoir : biographie, Bernadette Costa-Pradès, 2014, Libretto, 99 p., 9782369140764*

« Je n’ai jamais rencontré quelqu’un qui fut aussi doué que moi pour le bonheur. » Ainsi se définissait Simone de Beauvoir. Un don qui a poussé la philosophe à saisir toutes les opportunités, à n’accepter aucune contrainte, à ne refuser aucun amour, aucune amitié. Le couple mythique qu’elle a formé avec Jean-Paul Sartre témoigne de cette belle indépendance qu’elle défendait avec vigueur. C’est l’histoire d’une femme qui ne s’est pas contentée d’être libre, mais a ouvert aussi la voie à toutes les autres, grâce à sa plume et à ses combats.

- 30 -

Pour commander ces livres via notre site monet.leslibraires.ca, veuillez cliquer sur les titres sélectionnés.

 

 


12 décembre 2014  par Le Délivré

LE CHOIX DES LECTEURS 2014 – BANDES DESSINÉES

Une de nos nombreuses passions, à la Librairie Monet, c’est la bande dessinée, et ce depuis nos tout débuts. Notre équipe de libraires spécialisés en BD offre à nos nombreux apasionados le plus grand choix de bandes dessinées en français au Québec. Voici les albums qui vous ont séduit cette année…

BANDES DESSINÉES QUÉBÉCOISES – PREMIÈRES LECTURES

1- Adopte un glurb! Élise Gravel, 2011, Éditions de la Courte échelle, 33 p., 9782896519729

Un glurb, c’est petit, rigolo, et ça pond des œufs. Un glurb pue, mord et crie très fort. Un glurb aime les câlins, et adore jouer à cache-cache. Bref, le glurb est l’animal de compagnie parfait ! Découvrez dans ce livre tout ce qu’il faut savoir pour le rendre heureux. Et éviter les catastrophes…

2- Adopte un gnap!, Élise Gravel, 2013, Éditions de la Courte échelle, 32 p., 9782896952670

Tu cherches un copain poilu, couvert de boue et totalement ADORABLE? Apprends à t’occuper de moi en lisant ce livre et tu pourras m’adopter!

3- Docteur Proutnik, Élise Gravel, 2011, Éditions de la Courte échelle, 32 p., 9782896519736

Le célèbre Docteur Proutnik connaît toutes les maladies de la galaxie, des plus bizarres aux plus inouïes. Son arme : le sirop Proutnik, remède miraculeux aux ingrédients top secrets. Grâce à lui, Docteur Proutnik guérit tout le monde, extraterrestres compris. Mais qui va lesoigner s’il tombe malade ?

4- Les leçons du professeur Zouf Tome 3, Leçon 3 : l’amour, Élise Gravel, ill. d’Iris Boudreau, 2013, Éditions de la Courte échelle, 48 p., 9782896954698

Voici le célèbre, le vénéré Professeur Zouf. Il est le plus grand expert du monde ! Expert en quoi ? En TOUT ! Si vous l’écoutez bien, vous deviendrez aussi intelligent, aussi fort et aussi beau que lui. Vous serez PARFAIT ! (Enfin, surtout si vous ne l’écoutez pas, mais chuuuut!)

5- Les leçons du professeur Zouf Tome 2, Leçon 2 : la santé, Élise Gravel, ill. d’Iris Boudreau, 2013, Éditions de la Courte échelle, 48 p., 9782896953875

 Le Professeur Zouf est un expert autoproclamé, prétentieux et bidon qui donne des leçons, façon pour les nuls, mais avec sa touche absurde et contradictoire. Zouf nous enseigne qu’il est élégant de mettre ses doigts dans le nez devant tout le monde, que les gens adorent qu’on leur postillonne au visage en mangeant, et que les gros mots sont la meilleure façon d’obtenir ce qu’on désire.

BANDES DESSINÉES QUÉBÉCOISES – JEUNES LECTEURS

Capitaine Static a réussi à s’infiltrer dans le palmères largement dominé par l’Agent Jean!

 1- L’agent Jean! Tome 6: Un mouton dans la tête, Alex A., 2014, Presses aventure, 112 p., 9782896608355

Attention, ce résumé ne sera pas facile à suivre ! Vous êtes prêts ? Alors, voilà… L’Agence a mis la main sur l’Intra-neuronal 3000, le plus gros cerveau artificiel jamais créé. Afin d’en parfaire la programmation inachevée par Gabriel Lobe, célèbre informaticien toujours recherché, Billy et Jean sont appelés à voyager virtuellement à bord du cerveau. Pour y parvenir, les deux membres de l’Agence devront brancher leurs consciences à la machine et faire fi de tout ce qui leur semble réel ou pas… Si l’aventure venait à mal tourner, leurs consciences s’évaporeraient pour toujours.

2- L’agent Jean! Tome 1: Le cerveau de l’apocalypse, Alex A, 2011, Presses Aventure, 104 p., 9782896603169

Dans un monde où foisonnent les criminels, les terroristes et les complots gouvernementaux, un petit groupe de personnes contrôle une organisation ultra-giga secrète tout simplement nommée L’Agence. Cette organisation légendaire regroupe les plus grands génies et ceux-ci ont pour mission de protéger notre monde. Cependant, une anomalie vient de se produire… Un agent surdoué, mais aux méthodes insolites, s’apprête à faire son entrée. Son nom : JEAN. Il fera basculer l’équilibre mondial.

3- Capitaine Static Tome 6: Mystère et boule de gomme!, Alain M. Bergeron, ill. par Sampar, 2014, Éditions Québec-Amérique, 64 p., 9782764425145

POP! Une gomme à mâcher éclate. SPLASH! Une bombe à eau arrose aussitôt le Capitaine Static et ceux qui l’entourent. Et ça se produit souvent! Très souvent! Trop souvent! Le Capitaine Static doit vite mettre fin à cette mauvaise blague. Soyez-en avertis : qui s’y frotte, s’y TIC! Telle est la devise du Capitaine Static. Le prolifique duo composé d’Alain M. Bergeron et de Sampar frappe de nouveau. Plus explosifs qu’une bulle de gomme à mâcher et plus surprenants qu’une bombe à eau, ils s’éclatent en proposant la sixième aventure de notre super-héros favori!

4- L’Agent Jean Tome 7: L’ultime symbole absolu, Alex A, 2014, Presses Aventure, 120 p., 9782896609123

Le Castor a piraté le système de communication de l’Agence, Jean est promu au titre d’agent AAA, Théodore se fait enlever, et Billy et Polo se marient. Aucun doute, l’auteur repousse une fois de plus les limites de l’imaginaire.

5- L’agent Jean! Tome 5: Le frigo temporel, Alex A., 2013, Presses Aventure, 136 p., 9782896608850

La vie à l’Agence reprend son cours. Martha est sans nouvelles du Castor, les agents se costument pour la fête d’Halloween, et WXT est pantois devant l’Agent S. L’Agent Jean dans tout ça? Ha oui, il voyage dans le temps… à reculons! De retour à l’âge de pierre, il y a plus de 200 000 ans, il converse avec des dinosaures, se lie d’amitié avec une étrange tribu d’éléphants bleus et tente de retrouver la fille du président et une mystérieuse créature nommée l’entité…

BANDES DESSINÉES QUÉBÉCOISES – LECTEURS ADOS

Mais personne ne résiste aux Nombrils!!!

1- Les nombrils Tome 6, Un été trop mortel !, Dubuc et Delaf, 2013, Éditions Dupuis, 50 p., 9782800157160

En vacances à la mer, Vicky et Jenny rivalisent auprès d’un nouveau voisin et tentent de se réconcilier avec Karine, toujours l’emprise d’Albin. Mais un tueur en série rôde.

2- Les nombrils Tome 5: Un couple d’enfer, Dubuc et Delaf, 2011, Éditions Dupuis, 50 p., 9782800150222

La suite des aventures de Jenny, Vicky et Karine qui, après sa rupture avec Dan, décide de changer totalement d’apparence.

3- Les nombrils Tome 1: Pour qui tu te prends ?, Dubuc et Delaf, 2006, Éditions Dupuis, 46 p., 9782800137728

Jenny et Vicky ne pensent qu’aux garçons, et leur amie Karine, au physique plus androgyne, fait les frais de leur nombrilisme permanent.

4- Les nombrils Tome 4: Duel de belles, Dubuc et Delaf, 2009, Éditions Dupuis, 46 p., 9782800144122

Jenny, Vicky et Karine doivent faire face aux manigances de Mélanie. De retour d’Afrique, celle-ci convoite le petit ami de Jenny après avoir volé celui de Karine, et veut concurrencer Vicky au poste de président de l’école.

5- Les nombrils Tome 3: Les liens de l’amitié, Dubuc et Delaf, 2008, Éditions Dupuis, 46 p., 9782800140315

La suite des histoires des trois filles Jenny, Vicky et Karine, avec au menu des coups bas, quelques beaux garçons, des trahisons, de l’amour, de la haine et un scoop final…

BANDES DESSINÉES QUÉBÉCOISES – LECTEURS ADULTES

1- Le guide du mauvais père Tome 2, Guy Delisle, 2014, Éditions Delcourt, coll. Shampoing, 190 p., 9782756047775

S’acharner sur son fils pour remporter une partie de jeu vidéo. Redoubler de mauvaise foi envers sa fille de 7 ans après avoir perdu à cache-cache. Pire, inventer une histoire de tueur psychopate à la tombée de la nuit… Guy Delisle, un mauvais père ? Non, un auteur de bande dessinée qui sait puiser l’imagination là où elle se trouve, avec un sens aigu de l’observation et une bonne dose d’autodérision.

2- Le pouvoir de l’amour et autres vaines romances, Yves Pelletier, ill. par Iris, 2014, Éditions de la Pastèque, 144 p., 9782923841595

Ah l’amour! On cherche l’oiseau rare, le coup de foudre ou l’amour à distance; il y a tant de variations dans le sentiment amoureux… Yves Pelletier nous propose un concept original sur ce thème. Il explore les relations humaines avec humour et fantaisie et livre un constat singulier sur les différentes façons d’aimer. Le plus grand pouvoir qui soit est-ce l’amour ou le rire?

3- La collectionneuse, Pascal Girard, 2014, Éditions de la Pastèque, 112 p., 9782923841519

Voici le grand retour du dessinateur névrosé et maladroit! Le pauvre Pascal vient de se faire larguer par sa blonde et squatte une chambre chez un couple d’amis. Indifférent au dessin, en manque de sérotonine, incapable de courir à cause d’une entorse lombaire, il retourne sur les chantiers comme apprenti-ferblantier. Bref, l’heure est au bilan.Pascal a beau faire des plans et vouloir atterrir sur ses pieds, une rencontre fortuite avec une cleptomane de livres transforme notre antihéros en Sherlock Holmes de fortune…

4- Les druides Tome 8: Les secrets d’Orient, Jean-Luc Istin et Jacques Lamontagne, 2014, Soleil productions, 56 p., 9782302042292

Gwenc’hlan et Taran enquêtent sur la mort suspecte d’un forgeron retrouvé éventré chez lui, enquête qui les mène tout droit à une forêt mystérieuse et obscure. Des forces anciennes semblent émaner de ce lieu et le seigneur du château d’Orient cache sans aucun doute un lourd secret.

5- Le bestiaire des fruits, Zviane, 2014, Éditions de la Pastèque, coll. Pomélo, 118 p., 9782923841540

La meilleure chose qui soit arrivée à Zviane, sur le plan gustatif, aura été de vivre à ville St-Laurent en 2001. Dans le supermarché où elle faisait son épicerie, elle est tombée sur des fruits… obscurs. Au péril de sa vie, elle a concocté ce savant traité qui vous fera tout connaître des fruits exotiques.

BANDES DESSINÉES ÉTRANGÈRES – PREMIÈRES LECTURES

1- Les Schtroumpfs Tome32: Les Schtroumpfs et l’amour sorcier, scénario d’Alain Jost et Thierry Culliford, dessin de Jeroen De Coninck, couleurs de Nine Culliford, 2014, Éditions Le Lombard, 48 p., 9782803634156

Fatigué de courir après les Schtroumpfs, Gargamel décide de penser à autre chose. Il rêve même d’une histoire d’amour. Les Schtroumpfs sont bien décidés à encourager le sorcier dans cette voie, y voyant une façon de lui tendre un piège. Ils se mettent en quête d’une amoureuse possible.

2- Ainsi va la vie Tome 104:  Lili a trop honte, Dominique de Saint Mars et Serge Bloch, 2014, Éditions Calligram, 43 p., 9782884806718

Devant certaines attitudes paternelles, Lili réalise qu’elle ressent de la honte pour sa famille. Mais la honte est un sentiment intime qu’il est difficile d’assumer et dont il est délicat de parler.

3- Tib & Tatoum Tome 1: Bienvenue au clan !,scénario de Grimaldi, dessin de Bannister, 2012, Éditions Glénat, coll. Tchô !, 48 p., 9782723484244

Les aventures préhistoriques d’un petit garçon, Tib, qui a une tache de naissance autour d’un oeil, et de son dinosaure tout rouge, Tatoum… Prix Bulles de cristal 2013 (catégorie 11-14 ans).

4- Ainsi va la vie Tome 105: Lili invite une copine en vacances, Dominique de Saint-Mars et Serge Bloch, 2014, Éditions Galligram, 43 p., 9782884806787

Lili et Clara passent leurs vacances ensemble. Mais Lili trouve que tout le monde s’occupe bien plus de son amie que d’elle… Une histoire qui aborde les thèmes de l’amitié, du partage et de la jalousie.

5- Tib & Tatoum Tome 2: Mon dinosaure a du talent !, Grimaldi et Bannister, 2013, Éditions Glénat, coll. Tchô !, 48 p., 9782723494915

Tout le monde pensait que Tatoum était l’ami imaginaire de Tib, mais le dinosaure existe bel et bien dans la réalité.

BANDES DESSINÉES ÉTRANGÈRES – JEUNES LECTEURS

1- Les Légendaires : origines Tome 3: Gryfenfer, scénario de Patrick Sobral, dessin et couleur de Nadou, 2014, Éditions delcourt, coll. Jeunesse, 47 p., 9782756041278

Alors qu’il n’est encore qu’un enfant, Gryfenfer rencontre le mystérieux Samaël, qui devient son grand frère de substitution et influence le développement du Légendaire à venir. Mais Samaël, dont le nom n’est autre que la première appellation de Lucifer, cache un côté sombre.

2- Les sisters Tome 8: Tout pour lui plaire !, scénario de Cazenove & William, dessin & couleur de William, 2014, Éditions Bamboo, coll. Humour, 46 p., 9782818925324

Pour Wendy, l’année s’annonce particulièrement bien. Elle reçoit son correspondant italien à la maison et ses parents lui promettent ce voyage aux Etats-Unis dont elle rêve depuis toujours. Mais elle va devoir compter avec sa tornade de petite soeur, jamais à court d’énergie et d’imagination pour lui compliquer la vie.

3- Game over Tome 12: Barbecue royal, Midam et Adam, 2014, Éditions Glénat. coll. Mad fabrik, 48 p., 9782723499767

La suite des aventures du Petit Barbare, au sein d’un monde virtuel semé d’embûches et peuplé de créatures hostiles.

4- Studio danse Tome 8: Quand le coeur mène la danse…, scénario de Béka, dessins de Crip, couleurs de Maëla Cosson, 2014, Éditions Bamboo, coll. Humour, 46 p., 9782818925331

Mary doit répartir les rôles pour la représentation de Blanche-Neige, prévue pour la journée de la danse. Si Bruno constitue la personne idéale pour jouer le prince charmant, Mary hésite pour désigner celle qui doit incarner l’héroïne.

5- Les Légendaires Tome 16: L’éternité ne dure qu’un temps, Patrick Sobral, 2013, Éditions delcourt, coll. Jeunesse, 47 p., 9782756032634

Gryf est confronté à un choix cornélien : sauver celle qu’il aime ou sauver la race humaine de l’extinction.

BANDES DESSINÉES ÉTRANGÈRES – LECTEURS ADOS

1- La rose écarlate Tome 9: Me pardonneras-tu ?, scénario et dessin de Patricia Lyfoung. 2014, Éditions Delcourt, coll. Jeunesse, 47 p., 9782756032603

Guilhem continue à suivre Natalia, au grand désespoir de Maud. Lorsqu’il est fait prisonnier par les Chevaliers teutoniques, elle vole pourtant à son secours, quitte à devoir faire alliance avec sa rivale, particulièrement manipulatrice et retorse.

2- Seuls Tome 8: Les arènes, Gazzotti et Vehlmann, 2014, Éditions Dupuis, 56 p., 9782800157092

Les cinq héros se retrouvent dans les arènes antiques de Néosalem, où de nouveaux périls les guettent.

3- La Rose écarlate : missions Tome 1: Le spectre de la Bastille Tome 1, scénario de Patricia Lyfoung, dessin de Jenny et Mister Choco man, 2014, Éditions delcourt, coll. Jeunesse, 47 p., 9782756040394

Fiancés depuis peu, Maud et Guilhem n’ont pas renoncé à leurs activités de justiciers. Ils doivent démasquer un mystérieux tueur de jeunes femmes rousses. Dans le même temps, Maud est en proie à une terrible crise de jalousie depuis l’arrivée d’Adèle et doit se contrôler pour éviter d’exploser.

4- Louca Tome 3: Si seulement…, Bruno Dequier, 2014, Éditions Dupuis, 56 p., 9782800157412

Louca compte sur le fantôme de Nathan pour l’aider à remporter le match contre l’équipe des Condors, tandis que ce dernier est sur le point de percer le secret de sa mort.

5- Soeurs, Raina Telgemeier, ill. de France Gladu, 2014, Éditions Scholastic, 208 p., 9781443138239

 Raina avait hâte que sa petite soeur vienne au monde, mais elle a déchanté quelque peu depuis qu’elle est là. La petite Amara est souvent grognonne et elle préfère jouer seule qu’avec sa grande soeur. La relation entre les deux soeurs ne s’améliore malheureusement pas avec le temps. Mais lorsqu’un nouveau petit frère apparaît et que quelque chose ne semble pas tourner rond entre leurs parents, Raina et Amara réalisent qu’elles doivent trouver un moyen de s’entendre. Après tout, elles sont soeurs.

BANDES DESSINÉES ÉTRANGÈRES – LECTEURS ADULTES

1- Les aventures de Blake et Mortimer : d’après les personnages d’Edgar P. Jacobs Tome 22: L’onde Septimus, scénario de Jean Dufaux, dessin d’Antoine Aubin & Étienne Schréder,, 2014, Éditions Blake et Mortimer, 70 p., 9782870971895

Mortimer ne parvient pas à percer le mystère de l’onde Mega. Le fonctionnement du Télécéphaloscope de Septimus lui échappe. Il cherche l’origine des interférences. Les auteurs revisitent §§ La marque Jaune§§. Ils prolongent le mythe, s’inspirent de la série britannique The quatermass experiment diffusée par laz BBC dans les années 1950 et signent le grand retour d’Olrik sur les quais de la Tamise.

2- Magasin général Tome 9: Notre-Dame-des-Lacs, Régis Loisel & Jean-Louis Tripp, 2014, Éditions Casterman, 93 p., 9782203062108

Québec, 1926. A Notre-Dame-des-Lacs, les femmes sont prises d’une frénésie d’achats encore jamais vue. Ce dernier volume de la série répond à de nombreuses questions : ce qu’il advient du bateau du vieux Noël, ce qui tourmente tant le jeune prêtre Réjean, ce que cache la grossesse inattendue de Marie, etc.

3- Les vieux fourneaux Tome 1: Ceux qui restent, scénario de Lupano, dessin et couleurs de Paul Cauuet, 2014, Éditions Dargaud, 56 p., 9782505019930

Trois septuagénaires se lancent dans un road-trip rocambolesque : Antoine vient de perdre sa femme quand il apprend qu’elle l’a trompé, il y a quarante ans, avec son patron. Il décide de commettre un crime passionnel rétroactif et ses amis tentent de l’en dissuader. Prix des libraires BD 2014.

4- Les aigles de Rome Tome 4, Marini, 2014, Éditions Dargaud, 58 p., 9782505017974

Arminius prépare une rébellion contre Rome. Marcus, son frère de sang, va devoir s’opposer à lui.

5- XIII mystery Tome 7: Betty Barnowsky, scénario de Joël Callède, dessin de Sylvain Vallée, 2014, Éditions Dargaud, 56 p., 9782505061236

Juste après l’aventure racontée dans Rouge total, Betty retourne dans la jungle du San Miguel et tombe aux mains de déserteurs restés fidèles à Mac Call.

MANGA – PREMIÈRES LECTURES

Où quand le combat entre les chatons et les pandas est féroce…

1- Chi, une vie de chat Tome 10, Kanata Konami, 2014, Éditions Glénat, coll Kids, 152 p., 9782723497503

Les aventures d’un petit chat recueilli par une famille, et sa découverte du monde qui l’entoure : les voitures, les chiens, la litière, les croquettes…

2- Pan’Pan panda : une vie en douceur Tome 1, Sato Horokura, 2014, Éditions Nobi Nobi, 110 p., 9782918857358

La vie quotidienne nippone à travers les aventures de Panettone, surnommé Pan’Pan, un panda qui vit avec Praline, une petite fille adorant la cuisine. Qu’il s’agisse de choisir un foulard, de préparer les fêtes de Noël ou d’accueillir de nouveaux voisins, Panettone, Praline et leurs amis sont toujours au rendez-vous.

3- Chi, une vie de chat Tome 1, Kanata Konami, 2011, Éditions Glénat, coll. Kids, 168 p., 9782723478380

Les aventures d’un petit chat recueilli par une famille et sa découverte du monde qui l’entoure : les autos, les chiens, la litière, les croquettes…

4- Pan’Pan panda : une vie en douceur Tome 2, Sato Horokura, 2014, Éditions Nobi Nobi, 110 p., 9782918857419

C’est le printemps à la résidence Kanda. Les relations entre les personnages s’enrichissent et Pan’Pan et ses amis célèbrent la Saint-Valentin et l’hanami, la fête des cerisiers en fleur.

5- Chi, une vie de chat Tome 3, Kanata Konami, 2011, Éditions Glénat, coll. Kids, 160 p., 9782723478465

Les aventures d’un petit chat recueilli par une famille et sa découverte du monde qui l’entoure : les autos, les chiens, la litière, les croquettes…

MANGA – JEUNES LECTEURS

Il faut l’avouer, Plum le petit chat a d’étranges fréquentations…

1- Naruto Tome 63, Masashi Kishimoto, 2014, Éditions Kana, coll. Shonen Kana, 192 p., 9782505060833

Depuis quelque temps, je sens le poids de l’âge… Je trouve difficilement le sommeil et, même quand j’arrive à dormir un peu, je suis toujours fatigué. Mes yeux se ferment constamment. J’avais déjà dit dans cette rubrique que je sentais que j’avais vieilli, mais je crois que la 1re évolution est passée. Je suis sur le point de subir la 2e et de devenir un vieillard. Les Pokémon se renforcent peut-être avec le temps, mais les humains, eux, s’affaiblissent ! En tout cas, je vais m’accrocher pour le manga.

2- Naruto Tome 62, Masashi Kishimoto, 2014, Éditions Kana, coll. Shonen Kana, 190 p., 9782505060192

Malgré son caractère solitaire, Naruto espère devenir maître Hokage, la plus haute distinction dans l’ordre des ninjas.

3- Naruto Tome 64, Masashi Kishimoto, 2014, Éditions Kana, coll. Shonen Kana, 189 p., 9782505060840

Malgré son caractère solitaire, Naruto espère devenir maître Hokage, la plus haute distinction dans l’ordre des ninjas.

4- Plum, un amour de chat Tome 1, Natsumi Hoshino, 2014, Soleil Productions, coll. Soleil manga, 224 p., 9782302037403

Plum est une petite chatte qui vit heureuse dans sa famille. Un jour, elle voit tomber du ciel un chaton seul et affamé qu’elle prend en affection et ramène à la maison. Ses maîtres décident de l’adopter et de l’appeler Flocon en raison de ses deux petites taches blanches sur la tête.

5- One Piece Tome 70: Doflamingo sort de l’ombre, Eiichiro Oda, 2014, Éditions Glénat, coll. Shonen manga, 224 p., 9782723499330

Suite des aventures de Luffy, toujours à la recherche du trésor One Piece.

MANGA – LECTEURS ADOS

1- Bride stories Tome 6, Kaoru Mori, 2014, Éditions Ki-oon, 194 p., 9782355926556

Contraint de renoncer à Talas, Smith repart pour Ankara en passant par la Perse. La famille de Pariya s’apprête, de son côté, à recevoir le père du jeune homme rencontré à Kalaza.

2- Fairy Tail Tome 34, Hiro Mashima, 2014, Éditions Pika, coll. Pika shônen, 159 p., 9782811613488

Suite du tournoi pour les équipes de Fairy Tail, qui remontent progressivement dans le classement et dans l’estime des spectateurs.

3- Fairy Tail Tome 35, Hiro Mashima, 2014, Éditions Pika, coll. Pika shônen, 187 p., 9782811613327

Lucy termine deuxième de l’épreuve aquatique mais Fairy Tail éprouve toujours de la rancoeur envers Saber Tooth. Les organisateurs du tournoi décident la réunion des équipes A et B et seuls les membres les plus forts de la guilde peuvent continuer. Natsu et Gajil affrontent Sting et Rog. C’est l’occasion de venger Lucy et l’honneur de la guilde.

4- Bakuman Tome 17, Takeshi Obata et Tsugumi Ohba, 2014, Éditions Kana, coll. Shonen Kana, 172 p., 9782505060062

Akito Takagi, le meilleur élève de la classe, désire que ses scénarios soient adaptés en mangas par Moritaka Mashiro.

5- Fairy Tail Tome 36, Hiro Mashima, 2014, Éditions Pika, coll. Pika shônen, 184 p., 9782811613884

Gajil conduit un groupe de chasseurs dans le cimetière qu’il a découvert, où ils apprennent une partie de l’histoire des dragons et d’Acnologia. Mais Arcadios les rejoint et leur révèle la véritable nature du plan Eclipse.

Pour commander ces albums via notre site monet.leslibraires.ca, veuillez cliquer sur les titres sélectionnés.


11 décembre 2014  par nos libraires BD

Les bandes dessinées de 2014 : les palmarès de nos libraires BD

Nous voilà de nouveau placés dans cet exercice presque vain, ne serait-ce que par son idéal inatteignable, mais tout de même divertissant, et utile pour créer quelques conversations et débats pendant les nombreux rencontres et soupers des fêtes: le palmarès de l’année. Sous la forme conventionnelle, mais tout de même contraignante des fameux top dix. La formule est vieille, mais toujours aussi efficace, et si donner simplement  une liste contient  son lot de pièges et de défauts, la diversité des goûts des divers lecteurs soumis à l’exercice donne tout de même un panorama assez diversifié pour pouvoir faire office d’un récapitulatif des œuvres les plus marquantes de 2014. À défaut d’être exhaustif, on peut toujours tenter de viser la pertinence.

L’année 2014 s’est une fois de plus trouvée être très productive du côté de la bande dessinée, et surtout une production très diversifiée. L’œuvre ayant fait le plus grand consensus est le très long et intense Manhwa de Honk Yeon-Sik, Histoire d’un couple avec 4 mentions sur 6. La deuxième bande dessinée la plus nommée est un produit purement québécois : Chroniques du centre-sud de Richard Suicide (3 mentions) a su séduire avec son humour décapant et ses observations cyniques sur un quartier et une époque particulièrement trash de Montréal. C’était une année particulièrement riche pour la bande dessinée d’ici puisque six autres œuvres ont réussi à se hisser au palmarès : le délirant Je sais tout de Pierre Bouchard, le très personnel Journal de Julie Delporte, la continuation de Pascal Girard dans le terrain de l’autofiction avec La Collectionneuse, le pastiche des films d’horreur Les cousines vampires de Cathon et Alexandre Fontaine Rousseau, et le polyphonique témoignage J’aime les filles d’Obom. Il vaut la peine également de nommer l’un des ouvrages marquants de La Pastèque, La famille Carter : don’t forget this song de David Lasky et Frank M. Young.

Dans la production étrangère, la bande dessinée jeunesse a eu d’excellents représentants avec Les Chroniques de Claudette, chasseuse de géants! de Jorge Aguirre et Raphael Rosado, Trik Trak de Stephan Lomp, Des canards trop bizarres de Cecil Castellucci, Star Wars l’académie Jedi de Jeffrey Brown, Caterina de Alessandro Tota et Un été en apnée de Max de Radiguès. On dénote également une présence remarquée des genres biographies (Love in vain, Robert Johnson, 1911-1938 de Jean-Michel Dupont et Mezzo, ainsi qu’Omaha beach, 6 juin 1944, de  Jean-David Morvan, Séverine Tréfouël, Dominique Bertell et Robert Capa) et autobiographies (Carnation de Xavier Mussat et L’arabe du futur de Riad Sattouf).

N’oublions pas également les diverses BD de genre qui jouent brillamment avec leurs codes, tels le sadique Moi, Assassin de Antonio Keko et Altarriba, le rafraîchissant début de série Les Vieux Fourneaux de Lupano et Paul Cauuet, l’expressionniste Docteur Radar : Tueur de savants de Frédéric Bézian et Noël Simsolo (2 mentions), l’anthologie rocambolesque d’espionnage Human Target (2 mentions) de Milligan, Biukovic et Pulido, le polar Fatale de Max Cabanes et Doug Headline, et le très charmant et mélancolique récit de jeunesse Cet été-là (2 mentions) de Mariko Tamaki et Jillian Tamaki. Enfin, ce serait un crime que de ne pas mentionner l’OVNI de l’année, la BD la plus singulière qu’on ait pu voir dans les dernières décennies : Building Stories de Chris Ware, qui, s’il ne réinvente pas complètement son média, réussit à poser une réflexion fascinante sur la narration et la représentation de la vie en fiction.

On pourrait s’étendre encore longtemps, mais il est temps de laisser parler les choix des libraires. Voici donc sans plus attendre le meilleur de 2014.

Boris Nonveiller

 

TOP 10 DE L’ANNÉE SELON PIERRE MONET

1. Wonderball T.1: Le chasseur, Fred Duval, Jean-Pierre Pécau, Fred Blanchard et Colin Wilson, Delcourt, 55 p., 9782756039329*
2. Les vieux fourneaux T.1: Ceux qui restent, Lupano et Paul Cauuet, Dargaud, 56 p., 9782505019930*
3. La Mondaine T.1, Zidrou et Jordi Lafebre, Dargaud, 64 p., 9782505019909*
4. La Mondaine T.2, Zidrou et Jordi Lafebre, Dargaud, 64 p., 9782505019916*
5. Commandant Achab T.5: Toi, mon frère, Stéphane Piatzsek et Stéphane Douay, Casterman, 56 p., 9782203079304*


6. Mystère de la troisième république T.2: Le tueur dévot, Philippe Richelle et Pierre Wachs, Glénat, 56 p., 9782723495592*
7. Mystère de la troisième république T.3: Le complot fasciste, Richelle et Pierre Wachs, Glénat, 56 p., 9782344000649*
8. Perico T.1, Philippe Berthat et Régis Hautière, Dargaud, 64 p., 9782505019268*
9. Détectives T.2: Richard Monroe: who killed the fantastic Mister Leeds?, Herik Hanna et Nicolas Sure, Delcourt, 55 p., 9782756042572*
10. Fatale, Max Cabanes et Doug Headline, Dupuis, 136 p., 9782800152509*

TOP 10 DE L’ANNÉE SELON RÉJEAN ST-HILAIRE

1. Docteur radar: tueur de savants, Noël Simsolo et Frédéric Bézian, Glénat, 64 p., 9782723490788*
2. Histoire d’un couple, Hong Yeon-Sik, Ego comme X, 570 p., 9782910946937*
3. Chroniques du centre-sud, Richard Suicide, Pow Pow, 114 p., 9782924049143*
4. Wet moon T.1, Atsushi Kaneko, Casterman, 256 p., 9782203081482*
5. The black beetle T.1: Sans issue, Franscesco Francavilla, Urban comics, 164 p.,
9782365773706*


6. Un été en apnée, Max de Radiguès, Sarbacane, 60 p., 9782848657042*
7. Je sais tout, Pierre Bouchard, Pow Pow, 108 p., 9782924049167*
8. Punk rock and mobile homes, Derf Backderf, Ça et là, 154 p., 9782916207957*
9. Des canards trop bizarres, Cecil Castellucci et Sara Varon, Rue de Sèvres, 104 p.,
9782369810377*
10. Human Target T.1, Peter Miligan, Edvin Biukovic et Javier Pulido, Urban comics, 392 p., 9782365775359*

TOP 10 DE L’ANNÉE SELON HÉLÈNE BROSSEAU

1. Journal, Julie Delporte, Agrume, 192 p., 9791090743205*
2. Chroniques du Centre-Sud, Richard Suicide, Pow Pow, 114 p., 9782924049143*
3. La collectionneuse, Pascal Girard, La Pastèque, 112 p., 9782923841519*
4. Les cousines vampires, Cathon et Alexandre Fontaine Rousseau, Pow Pow, 112 p., 9782924049181*
5. Histoire d’un couple, Yeon-sik Hong, Ego comme X, 570 p., 9782910946937*
6. L’Arabe du futur T.1: Une jeunesse au Moyen-Orient, 1978-1984, Riad Sattouf, Allary, 158 p., 9782370730145*


7. La famille Carter: Don’t forget this song, David Lasky et Frank M. Young, La Pastèque, 192 p., 9782923841298*
8. J’aime les filles, Obom, L’Oie de Cravan, 92 p., 9782922399882*
9. Docteur Radar: Tueur de savants, Frédéric Bézian et Noël Simsolo, Glénat, 64 p., 9782723490788*
10. Star Wars: L’Académie Jedi, Jeffrey Brown, Scholastic, 160 p., 9781443134132*

TOP 10 DE L’ANNÉE SELON PATRICK PILOTE

1. Une affaire de caractères, François Ayroles, Delcourt, 71 p., 9782756041377*
2. Les vieux fourneaux T.1: Ceux qui restent, Lupano et Paul Cauuet, Dargaud, 56 p., 9782505019930*
3. Omaha Beach, 6 juin 1944, Jean-David Morvan, Séverine Tréfouël, Dominique Bertell et Robert Capa, Dupuis, 97 p., 9782800161983*
4. La Nueve: les républicains espagnols qui ont libéré Paris, Paco Roca, Delcourt, 313 p., 9782756050256*


5. Kräkaendraggon, Mathieu Sapin et Lewis Trondheim, Gallimard, 47 p., 9782070657605*
6. Divisions de fer T.1: Commando rouge : 1946, Jean-L uc Sala et Ronan Toulhoat Soleil, 48 p., 9782302040830*
7. Moi, assassin, Antonio Keko, Altarriba, Denoël Graphics, 134 p., 9782207116883*
8. Les chroniques de Claudette T.1: Chasseuse de géants!, Jorge Aguirre et Raphael Rosado, Akileos, 202 p., 9782355741630*
9. Trik trak, Stephan Lomp, Bang Editions, 38 p., 9788494069574*
10. Solo T.1: Les survivants du Chaos, Oscar Martin, Delcourt, 107 p., 9782756041704*

TOP 10 DE L’ANNÉE SELON BORIS NONVEILLER

1. Building stories, Chris Ware, Delcourt, ??? p., 9782756035970*
2. Histoire d’un couple, Hong Yeon-Sik, Ego comme X, 570 p., 9782910946937*
3. Carnation, Xavier Mussat, Casterman, 247 p., 9782203087767*
4. Love in vain: Robert Johnson, 1911-1938, Jean-Michel Dupont et Mezzo Glénat, 64 p., 9782344003398*


5. Sept Milliards de chasseurs-cueilleurs, Thomas Gosselin, Atrabile, 68 p., 9782889230143*
6. Calavera, Charles Burns, Cornélius, 64 p., 9782360810895*
7. La technique du périnée, Florent Ruppert et Jérôme Mulot, Dupuis, 104 p., 9782800160795*
8. Le jardin de Mimi, Park Yoon-Sun, Misma, 96 p., 9782916254388*
9. Human Target T.1, Peter Miligan, Edvin Biukovic et Javier Pulido, Urban Comics, 392 p., 9782365775359*
10. Cet été-là, Mariko Tamaki et Jillian Tamaki, Rue de Sèvres, 316 p., 9782369810889*

TOP 10 DE L’ANNÉE SELON SYLVAIN CABOT

1. Cet été là, Tamaki, Mariko et Tamiki Jillian, Rue de Sèvres, 320 p., 9782369810889*
2. Le roi des scarabées, Caroline Pandolfo et Terkel Risbjerg, Sarbacane, 221 p., 9782848657400*
3. Histoire d’un couple, Yeon-sik Hong, Ego comme X, 570 p., 9782910946937*
4. Un album de famille, Asa Grennvall, l’Agrume, 112 p., 9791090743243*
5. Jean-Norbert T.1, Mark Retera, Kramiek, 46 p., 9782889330027*


6. Les vestiaires, Timothé Le Boucher, La Boîte à bulles, 128 p., 9782849532010*
7. Louca T.3: Si seulement…, Bruno Dequier, Dupuis, 56 p., 9782800157412*
8. Chroniques de Centre-Sud, Richard Suicide, Pow Pow, 114 p., 9782924049143*
9. Caterina T.1: Le gang des chevelus, Alessandro Tota, Dargaud, 60 p., 9782205072259*
10. Lune l’envers, Blutch, Dargaud, 55 p., 9782205069983*

Mentions Spéciales:

Aâma T.4: Tu seras merveilleuse ma fille, Frederik Peeters, Gallimard, 94 p., 9782070662517*
De Cape et de Crocs T.11: Vingt mois avant, Alain Ayroles et Jean-Luc Masbou, Delcourt, 49p., 9782756040363*
Minimax, François Donatien, Nouvelle Collection Colosse, 130 p., (Pas d’ISBN)*
La lune est blanche, Emmanuel Lepage et Françcois Lepage, Futuropolis, 240 p., 9782754810289*

***

* Commandez ces titres sur monet.leslibraires.ca en suivant les hyperliens des ISBN.
*Disponible en librairie seulement.

 



© 2007 Librairie Monet