Le Délivré

Archive pour la catégorie ‘◦ Aperçus’


17 février 2015  par nos libraires BD

Bandes dessinées : la crème de janvier

Comme chaque mois, notre équipe de libraires spécialisés en bandes dessinées passe en revue l’ensemble de l’effarante production du mois écoulé pour repérer les nouveautés incontournables. Voici un aperçu de ces récits complets et autres premiers tomes, question d’aiguiser votre appétit livresque…

BANDES DESSINÉES ÉTRANGÈRES – PREMIERS LECTEURS

Bill Bolet le roi des champignons, Lionel Serre et Sylvain Alzial, 2015, Bang Éditions, coll. « Mamut », 56 p., 9788494069598*

Un jeune champignon se prend pour le roi de la forêt et fait subir à ses voisins son mauvais caractère. Une petite BD sympathique inspirée d’un conte russe du XIXème siècle. Bill, malgré sont tempérament exécrable, est vraiment rigolo. Il surestime son importance et se met dans des situations catastrophiques. On aime bien suivre ses péripéties et on espère un peu (secrètement) que quelqu’un le remettra à sa place et lui apprendra les bonnes manières. Vive les bolets ! (PP)

BANDES DESSINÉES ÉTRANGÈRES – ADOS

Sunny T.1, Taiyou Matsumoto, 2015, Kana, coll. « Big Kana », 220 p., 9782505061076*

White, abandonné dans un foyer par sa mère qui ne sait pas s’en occuper, se réfugie au volant de la carcasse d’un vieux modèle de voiture, la Sunny 1200. Planqué dans sa base secrète, il rêve d’un futur glorieux, d’indépendance et surtout de retourner dans sa famille, à la maison… Auteur à part, Taiyou Matsumoto possède un style immédiatement identifiable, tant au niveau du dessin que du scénario, sortant des codes rigides de l’industrie japonaise. Ce talentueux individualiste et spécialiste du monde de l’enfance – qu’on se souvienne du très célébré Tekkon Kinkreet, dessin animé adapté de son fameux manga Amer Béton – nous offre, avec cette chronique de la vie quotidienne, son œuvre la plus limpide, intime et émouvante, s’inspirant de sa propre enfance. (HB)

BANDES DESSINÉES ÉTRANGÈRES – ADULTES

Les Crocodiles, Thomas Mathieu, 2015, Le Lombard, 174 p., 9782803634651*

Cette chronique pourrait se résumer en trois mots : lisez ce livre. Thomas Mathieu transcrit en bande dessinée les témoignages de femmes victimes dans leur quotidien du harcèlement de rue et de la misogynie ordinaire. Restitués avec sobriété, nombre de ces témoignages sont pourtant éprouvants. Mais ce qui est illustré avec plus de finesse encore, c’est la profondeur du phénomène. Notamment, à travers le fait que de nombreuses femmes ont intégré dans leurs quotidiens toutes sortes de stratégies pour éviter les agressions ou commentaires des crocodiles. On referme ce livre secoué, terrifié. On pense à notre amoureuse, notre sœur, notre mère, notre fille, qui ont dû essuyer de multiples frayeurs dont – en tant qu’homme – on n’a même pas idée, et on se dit qu’il faut absolument que ça change. Alors, pour commencer : Lisez ce livre! (SC)

Kinderland, Mawil, 2015, Gallimard, 296 p., 9782070663101*

À la veille de la chute du mur de Berlin, de jeunes Allemands de l’est survivent aux grands drames de la cour d’école sans trop se soucier de la guerre froide qui les rattrape pourtant de temps en temps. Le petit Mirco réussit à esquiver la violence de ses camarades et à se lier d’amitié avec le rebelle Torsten (qui n’est même pas pionnier!) grâce à la magie du ping-pong. Avec ce scénario assez singulier, Mawil réussit à capter l’esprit de la jeunesse et le quotidien d’une époque révolue sans être pédagogique. Loin d’être un récit d’époque, Kinderland prend plutôt le contexte de l’Allemagne comme un bruit de fond, intermittent mais toujours présent, comme l’a sans aucun doute vécu son auteur et ses compatriotes. D’un humour touchant et très humain, cette histoire d’initiation à l’âge adulte possède également une qualité assez unique : elle contient le match de ping-pong le plus épique à jamais avoir été lu. (BN)

La gigantesque barbe du mal, Stephen Collins, 2014, Cambourakis, coll. « Bande dessinée », 248 p., 9782366241136*

Avec sa stature imposante, sa couverture d’énorme barbe qui engloutit tout l’espace du livre et son titre aussi amusant qu’intrigant, la première œuvre pour de Stephen Collins est un très bel objet, plein de promesses. À la lecture de cette fable moderne pour adulte, toutes les attentes sont effectivement comblées : un récit intelligent, bien fait, jamais moralisateur, tout en posant une réflexion pertinente sur le conformisme et l’apport de l’art (et du poil) dans la vie quotidienne. L’histoire, à la fois originale et simple, montre comment l’avènement impromptu d’une barbe inarrêtable peut bousculer une société où tout est bien propre et organisé. Le dessin est tout à fait à la hauteur du texte avec son découpage de cases inventif et ses envolées lyriques barbues. Il est difficile de rester insensible à une bande dessinée aussi simple et efficace que La gigantesque barbe du mal. (BN)

Trillium, Jeff Lemire, 2015, Urban comix, coll. « Vertigo deluxe », 216 p., 9782365774291*

Naviguant entre la bande dessinée d’auteur (Essex County, Jack Joseph, soudeur sous-marin) et les comics américains (Animal man, Constantine) Jeff Lemire signe cette fois-ci un roman graphique qui fait véritablement le pont entre les deux, comme quoi ces genres ne sont pas nécessairement si éloignés. Trillium reprend les codes de la science-fiction classique, de 2001 : odyssée de l’espace, aux space-opéras psychédéliques, et joue avec les attentes du lecteur, que celui-ci comprenne les références ou pas. Le récit, au cœur d’une mission pour sauver ce qui reste de l’humanité, navigue entre l’universel et le particulier et entrelace deux temporalités qui voyagent dans les deux directions (l’envers et l’endroit) du livre. À la fois classique et inventive, cette bande-dessinée plaira à tous les amateurs de science-fiction, et réussira peut-être même à convertir quelques néophytes. (BN)

Cinégeek: Petites pépites inutiles mais réjouissantes du cinéma, Pluttark, 2015, Delcourt, coll. « Tapas »,93 p.,  9782756063522*

Un ovni pour amateur de cinéma, Cinégeek n’est pas une BD proprement dite mais plutôt un recueil d’illustrations humoristiques sur le cinéma. On y retrouve un peu de tout : de l’évolution de la coupe de cheveux de Nicolas Cage à la liste des demeures les plus effrayantes du cinéma que l’on peut visiter. Un pur bonheur pour les fans de cinéma, les néophytes y trouveront aussi leur compte, la liste des sujets abordés pouvant intéresser un peu tout le monde. Un ouvrage original et hilarant. (PP)

Adam Clarks, Antonio Lapone et Régis Hautière, 2015, Glénat, coll. « Treize étrange », 64 p., 9782723485654*

Adam Clarks est un personnage fascinant, un flamboyant jet-setter doublé d’un gentleman cambrioleur qui travaille pour la CIA …et le KGB. Homme à femmes séduisant et voleur audacieux, il a tout pour plaire, en tout cas moi, il m’a plu… beaucoup. Cet album est une pure merveille, la facture graphique est originale et éblouissante, l’histoire est prenante et pleine de rebondissements, le héros est brillant, désinvolte et efficace tout en ne prenant pas les événements trop au sérieux. Un immense plaisir de lecture. C’est rétro, c’est moderne, c’est beau, c’est bon. Bravo ! (PP)

RÉÉDITIONS

La nouvelle encyclopédie de Masse T.1 : A-M, Francis Masse, 2015, Glénat, coll. « 1000 Feuilles », 300 p., 9782344004388*

Voici ENFIN rééditée la première partie de la toute Nouvelle encyclopédie de Masse, traité de macro-rhino-épistémologie, cette science moderne qui parle des autres sciences, sans connaissances particulières et en mettant en scène des personnages à grand nez. Élaborée pendant plus de quarante ans, cette œuvre-phare d’humour scientifique, à mi-chemin entre la doctrine et la ‘Pataphysique, a été pour l’occasion remise en forme, revue, corrigée, réintroduite, agrémentée d’un auto-entretien, enrichie d’une série de photos des sculptures métalliques et augmentée d’un peu plus d’une cinquantaine de nouvelles planches inédites. (HB)

***

Sélection et rédaction d’Hélène Brosseau, Sylvain Cabot, Boris Nonveiller, Patrick Pilote et Réjean St-Hilaire.

 

* Commandez ces titres sur monet.leslibraires.ca en suivant les hyperliens des ISBN.

16 février 2015  par nos libraires

Essais et documents : les parutions de janvier

Comme chaque mois, notre équipe de libraires passe en revue l’ensemble de l’effarante production du mois écoulé pour en repérer les nouveautés incontournables. Voici un aperçu de ces nouveaux titres, question d’aiguiser votre appétit livresque…

SCIENCES HUMAINES

Les barbares: Essai sur la mutation, Alessandro Baricco, 2014, Gallimard, 223 p., 9782070131693*

Entre sérieux et humour, cette réflexion contribue au débat sur l’avenir de la culture. L’écrivain essaie de comprendre qui sont ces barbares aujourd’hui, comment ils procèdent, quelle est leur logique, leur mode de fonctionnement, les dégâts qu’ils ont causés et les leçons à en tirer.

Les carnets de Guantanamo, Mohamedou Ould Slahi, 2015, Michel Lafon, 446 p., 9782749924205* (+)

Emprisonné depuis août 2002 à Guantanamo, M. Ould Slahi n’a jamais été inculpé par la justice. Il livre ici ses mémoires, écrites à la main, revenant sur sa vie d’avant, la détention et les interrogatoires.

Les évaporés du japon: Enquête sur le phénomène des disparitions volontaires, Léna Mauger et Stéphane Remael, 2014, Les Arènes, 250 p., 9782352041603* (+)

Une enquête sur ces Japonais qui décident de tout quitter pour repartir à zéro. Ils témoignent de leur expérience, de leurs raisons, de leur reconstruction… Ces disparitions volontaires sont synonymes de honte et d’échec pour la société japonaise, qui préfère les oublier, ne laissant aucun recours aux familles.

Impératif transition: Construire une économie solidaire, Michael Lewis et Pat Conaty, 2015, Écosociété, 394 p., 9782897191689*

Impératif Transition nous invite à opérer un profond changement social, écologique et économique pour effectuer ce passage d’une économie fondée sur le dogme de la croissance infinie, carburant aux énergies fossiles, à des économies diversifiées, locales, résilientes et faibles en carbone. Dans la lignée du Manuel de Transition, de Rob Hopkins, cet ouvrage de référence traite des grands enjeux stratégiques dans les domaines de l’autosuffisance énergétique, de l’agriculture soutenable, des innovations bancaires conviviales (prêt sans intérêt, microcrédit…), du logement abordable, de la démocratie économique et de la durabilité. Il s’appuie sur de très nombreux exemples d’actions entreprises aux quatre coins du globe, du Japon au Québec, en passant par la Suède et les États-Unis.

Renégats, Michael Petrou, 2015, Lux, 402 p., 9782895961949*

Entre 1936 et 1939, près de 1 700 Canadiens ont défié la politique étrangère de leur gouvernement et se sont engagés comme volontaires dans la guerre civile espagnole. En faisant ce choix, ils quittaient la misère des camps de secours, des mines et des grandes villes pour aller combattre le fascisme dans un pays qui leur était inconnu. Ils furent plus de 400 à y perdre la vie. S’appuyant sur des archives de l’Internationale communiste rendues publiques récemment et sur les témoignages de vétérans qu’il a interviewés, Michael Petrou raconte l’histoire de ces hommes. Qui étaient-ils ? Quelles raisons les ont poussés à s’engager ? Comment le gouvernement canadien et la GRC ont-ils réagi en voyant ce flot de compatriotes rejoignant illégalement une guerre outre-mer ? Qu’ont-ils vécu en Espagne ? Récit d’idéalisme et de courage, mais aussi de trahisons et de défaites, Renégats s’adresse à quiconque souhaite mieux comprendre l’amère lutte de la démocratie contre le totalitarisme au cours des années 1930, à l’aube plus grand conflit que l’humanité ait jamais connu.

 

PSYCHOLOGIE

Comment l’éducation sexuelle peut rendre plus intelligent: Orientations sexuelles et homophobie, Patrick Doucet, 2015, Liber, 200 p., 9782895784852*

Comment expliquer que certains d’entre nous soient homosexuels, d’autres hétérosexuels et plusieurs plus ou moins bisexuels? D’où vient notre orientation sexuelle, et l’homosexualité en particulier? Est-elle normale ? contre nature ? Naît-on ainsi? Résulte-t-elle de déterminismes biologiques ? de l’éducation familiale ? d’expériences précoces ? S’agirait-il plutôt d’un choix ? Et pourquoi certains sont-ils homophobes ? L’étendue de l’ignorance en matière d’orientation sexuelle est, encore de nos jours, aussi consternante que regrettable, et notre système d’éducation ne semble pas vouloir remédier à la situation. L’information existe pourtant mais, selon toute apparence, elle est encore très mal diffusée et, lorsqu’elle l’est, souvent confuse. C’est pourquoi l’auteur propose ici une présentation à la fois synthétique et vivante des connaissances actuelles. Ce livre s’adresse à quiconque s’intéresse à ces questions qui, pourtant, nous concernent tous.

Le grand livre de l’ennéagramme, Fabien et Patricia Chabreuil, 2014, Eyrolles, coll. « Le grand livre », 397 p., 9782212560459*

Issu de la tradition orientale et compatible avec les apports récents de la psychologie moderne, l’ennéagramme dépeint le fonctionnement de la personnalité humaine. Cet ouvrage de synthèse explique l’ennéagramme et la façon de l’utiliser pour son évolution personnelle.

 

PHILOSOPHIE

Comment vivre lorsqu’on ne croit à rien?, Alexandre Lacroix, 2014, Flammarion, coll. « Philosophie », 224 p., 9782081343177*

L’auteur tente de déterminer en quoi la philosophie morale peut aider à conduire sa vie lorsque l’on ne croit à rien (religion, morale, marchands de bonheur). Il renvoie dos à dos le dandysme néo-stoïcien et l’hédonisme rationnel, pour renouer avec la profonde ignorance qui caractérise l’homme, et propose quatre règles de vie paradoxales mais fécondes.

La puissance du détail: Phrases célèbres et fragments en philosophie, Jean-Claude Milner, 2015, Grasset, 274 p., 9782246854746*

Pour bien voir un tableau et y prendre plaisir, il faut parfois se rendre attentif à un détail. Il en va de même pour les textes philosophiques. Une phrase, un mot manquant, une fracture du sens, et l’intelligence s’arrête, intriguée. Alors commence un travail de dépliage, d’où naît un texte nouveau.
Pour ceux qui aiment lire, un plaisir leur est alors promis : le plaisir de comprendre. Mais aujourd’hui, ce plaisir s’accompagne d’un devoir. Dans un univers que hantent les bouleversements de l’économie et les travestissements de la politique, ce qu’on ne comprend pas peut conduire à la servitude. On ne saurait s’y résigner, spécialement quand il s’agit de philosophes.
Platon, Kafka, Marx, Nietzsche, Lévi-Strauss, Primo Levi et Benny Lévy, Lacan, Foucault, Lénine, tous m’ont convoqué, un jour ou l’autre, au devoir de comprendre. Pour mon plaisir, j’ai donné à mes dépliages la forme de l’enquête. Amateur de fictions policières, j’en ai retrouvé le style. Mais à la fin, il ne s’agit pas de nommer un coupable. Il s’agit plutôt d’empêcher, détail par détail, la perpétuation d’un préjugé. Par ce moyen, la peinture, la philosophie et la politique s’entrecroisent et concourent à la liberté de penser.

Fascisme et grand capital, Daniel Guérin, 2014, Libertalia, 400 p., 9782918059523*

Dans cet ouvrage, publié pour la première fois en 1936, le militant et théoricien socialiste révolutionnaire analyse l’origine du fascisme, son idéologie, sa tactique, son action contre les ouvriers et sa politique économique. Son étude, centrée sur les cas de l’Italie et de l’Allemagne, a pour but de montrer que son action profite surtout au capital.

L’insurrection des vies minuscules, Guillaume Le Blanc, 2014, Bayard, 152 p., 9782227486102*

Face au pessimisme politique, cet essai philosophique propose l’hypothèse Charlot, une manière de contester le monde commun pour le rendre plus juste et partageable, pour inventer et réinventer la démocratie. Ce personnage précaire de son temps, menant une vie minuscule, remet en question les partages sociaux par le comique de situation.

 

RÉFÉRENCE & LINGUISTIQUE

Minus, lapsus et mordicus: Nous parlons tous latin sans le savoir, Henriette Walter, 2014, Robert Laffont, 315 p., 9782221133422*

Cette odyssée étymologique mêlant érudition et humour témoigne de la persistance du latin dans les langues européennes. Les métamorphoses du latin classique en latin d’église, latin juridique ou scientifique sont retracées puis ses emplois dans les principales langues romanes présentés.

De l’universalité de la langue française, Antoine de Rivarol, 2014, Flammarion, coll. « GF / Littérature française », 128 p., 9782081339095*

Prononcé en 1784 devant l’académie de Berlin, Le Discours sur l’universalité de la langue française demeure le plus fameux des textes écrits sur le sujet. Grammairien et homme du monde, grand esprit et homme d’esprit, Rivarol semble avoir anticipé le débat contemporain sur le français et la francophonie.

500 expressions populaires sous la loupe, Georges Planelles, 2015, Guy Saint-Jean éditeur, 616 p., 9782894559000*

Dans 500 expressions populaires sous la loupe, Georges Planelles invite les amoureux de la langue française à découvrir les origines passionnantes (et souvent cocasses !) de ces petits trésors qui colorent nos conversations. Il appuie son enquête de réflexions humoristiques et de citations de circonstance, comme il le fait dans le fameux site Expressio, dont il est le créateur. Avec ce livre en main, impossible de bayer aux corneilles, c’est garanti !

 

CUISINE

Les domaines coup de cœur: Guide hachette des vins, collectif, 2014, Hachette, 477 p., 9782012314863*

Pour les amateurs et les néophytes, une sélection de 600 domaines avec pour chacun leur histoire, une sélection des cuvées et des informations pratiques. Avec 600 étiquettes apparaissant sur différents crus.

La méthode alcaline: Équilibre et minceur en 14 jours, Stephan Domenig, 2015, Éditions de l’Homme, 176 p., 9782761941464*

Perdez du poids, reprenez votre santé en main et ralentissez le processus de vieillissement, tout en conservant un niveau d’énergie maximal ! Dans ce livre, le Dr Stephan Domenig expose pour la première fois les concepts à la base de la Méthode Alcaline élaborée par le Dr Mayr, un médecin autrichien. L’objectif de ce régime alimentaire est de rétablir l’équilibre de votre système digestif en réduisant le taux d’acidité dans votre organisme. Grâce à un programme simple et précis, vous pourrez acquérir des habitudes alimentaires saines et réfléchies en seulement 14 jours. En plus d’identifier clairement les aliments à privilégier et ceux à éliminer, l’auteur donne des conseils sur les façons de se préparer au changement: listes de courses et menus quotidiens sont prévus pour les deux semaines d’introduction à ce nouveau mode de vie. Dans le dernier chapitre, vous trouverez des recettes pour vous aider à passer de la théorie à la pratique. N’attendez plus pour constater les merveilleux effets de la Méthode Alcaline sur votre bien-être général !

Le régime paléo: 100 recettes santé pour nourrir l’homme des cavernes en vous, Daniel Green, 2015, Trécarré, 176 p., 9782895686422*

Le régime paléo, basé sur l’alimentation de nos ancêtres, est la clé pour une meilleure santé et un bien-être retrouvé.

• Éliminez de votre alimentation tous les aliments transformés, les gras trans et le sucre, qui sont à l’origine de beaucoup de nos maladies modernes (obésité, cancer, diabète, maladies cardiovasculaires, maladies de Parkinson et d’Alzheimer, dépression et infertilité);

• Optez pour des recettes sans produits laitiers, ni gluten ou toxines, toutes validées par un diététiste professionnel;

• Faites le choix de transformer fondamentalement votre style de vie, pour perdre du poids et découvrir les innombrables bienfaits de ce régime sur votre santé;

• 100 recettes conçues par un grand chef : faciles à réaliser, pauvres en gras et pleines de saveur ! Dans cet ouvrage, vous trouverez des recettes pour le petit-déjeuner, des en-cas, des soupes, des salades, des plats ainsi que des desserts. Chaque recette prouve qu’il est possible de concevoir en toute simplicité des menus nourrissants à base de fruits et de légumes frais, de poisson, de viande, de noix et de graines.

 

BIOGRAPHIES

Plonger dans la vie, Émilie Heymans, 2015, La Semaine, 320 p., 9782897031244*

« J’ai lu un jour cette maxime:  »Pour bien se connaître, il faut plonger au plus profond de soi… » J’ignore encore aujourd’hui, après plus de vingt ans d’efforts, après avoir été quatre fois médaillée olympique et après avoir effectué des milliers de plongeons, si descendre au plus profond de soi permet de mieux se connaître. Mais moi, ça m’a permis d’avancer, de me dépasser et d’atteindre mes objectifs. »

George Sand : les carnets secrets d’une insoumise, Catherine Hermary-Vieille, 2014, XO, 282 p., 9782845636019*

Une biographie de l’écrivain qui se concentre sur ses amours pour Musset et Chopin ainsi que sur sa relation conflictuelle avec sa fille Solange.

Robin Williams: Ô capitaine, mon capitaine !, Emily Herbert, 2015, M. Laffon, 285 p., 9782749925073*

Fils unique et enfant solitaire, délaissé par une mère bigote alcoolique et par un père distant et amer, Robin Williams s’invente des vies. Le jour où il dit à son père qu’il veut être acteur, ce dernier lui lance : « OK, vas-y, sois heureux. » Dix années durant, Robin Williams va investir cabarets, théâtres, plateaux télé. Il invente des gags inédits, des personnages jamais vus, des sketches stupéfiants et devient un acteur de génie. Pendant près de quarante ans, il tourne avec les plus grands (Steven Spielberg, Gus Van Sant, Woody Allen, Christopher Nolan… entre autres) et il est récompensé par les plus belles distinctions : un Oscar et deux Emmy Awards. Avec ses yeux pétillants, son énergie, son humour et son enthousiasme enfantin, Robin Williams émeut toutes les générations. Ami de la famille (Madame Doubtfire, Jumanji, Hook, Aladdin), maître à penser (Le Cercle des poètes disparus,Will Hunting, Good Morning, Vietnam), clown (Flubber,Mork et Mindy), ou encore personnage tourmenté (Insomnia, Photo Obsession, Final Cut), ce comédien jovial cache pourtant un homme rongé parle mal-être.Première biographie de Robin Williams depuis son suicide qui ébranla la planète, ce livre nous plonge dans son incroyable carrière caméléon mais aussi dans ses combats contre la dépression, l’addiction à l’alcool et aux drogues dures, ainsi que dans la débâcle financière qui le mina.

Marie Curie : portrait d’une femme engagée, Marie-Noëlle Himbert, 2014, Actes Sud, 221 p., 9782330036782*

Dès août 1914, la physicienne transporte jusqu’au front le matériel de radiologie nécessaire à la localisation des éclats d’obus, sauvant ainsi des milliers de vies. Sa fille Irène, 17 ans, l’accompagne dans les hôpitaux de guerre. Le récit révèle le bilan de son combat : 20 voitures radiologiques sur le front, plus de 200 postes fixes dans les hôpitaux, plus d’un million de soldats secourus, etc.

 

VIE PRATIQUE

Maigrir 2, Chantal Lacroix, 2015, Lacroix, 192 p. + 1 dvd, 9782981427335*

À la suite du succès du livre Maigrir, Chantal Lacroix récidive avec Maigrir 2. Un livre qui sera accompagné d’un DVD de 60 minutes d’entraînement mettant en vedette son fidèle collaborateur Jimmy Sévigny et une quinzaine de personnes de différents niveaux de forme physique qui font un entraînement par intervalle (du jamais vu au Québec).
Atteindre vos résultats et retrouver le chemin de la santé n’aura jamais été aussi facile qu’avec Maigrir 2. Cet outil vous permettra d’atteindre vos résultats de façon saine et sécuritaire sans suivre un plan rigide avec un menu imposé à chaque semaine. Tout a été pensé pour vous faciliter la tâche.

J’aime pas ça ! J’en veux encore !: Astuces et solutions pour des comportements alimentaires sains, Nadia Gagnier et Myriam Géhami, 2015, La Presse, 200 p., 9782897052492*

Pour bien des parents, l’alimentation de leur enfant peut devenir une source quotidienne de soucis. Dans J’aime pas ça ! J’en veux encore !, Nadia Gagnier, psychologue, et Myriam Gehami, nutritionniste, apportent des réponses simples aux parents qui s’interrogent sur l’alimentation de leur enfant. Besoins alimentaires, comportement à table, faim et rassasiement, image corporelle et estime de soi, troubles de l’alimentation: les auteures donnent une foule de conseils pour développer des comportements alimentaires sains chez l’enfant. Pour une famille heureuse dans son assiette !

Des parents comme les autres: Homosexualité et parenté, Anne Cadoret, 2015, Odile Jacob, coll. « Sciences humaines », 305 p., 9782738132017*

La multiplication des modèles familiaux oblige à une reconsidération des normes sociales. L’auteure interroge les phénomènes récents ou latents qui bouleversent la vision classique de la cellule familiale. Une invitation à la réflexion sur les nouvelles familles d’aujourd’hui.

Alex, Nathalie Parent, 2015, Éditions Midi trente, 127 p., 9782923827568*

Je m’appelle Alex et je suis enfin bien dans ma peau ! En fait, je viens de sortir d’une période difficile de ma vie. J’étais tellement mal, c’est fou. Je me sentais un peu comme si je ne voyais pas la lumière au bout du tunnel, tu connais cette expression ?

J’ai surmonté ce que les spécialistes appellent l’anxiété. C’est pour en parler et partager mes découvertes sur le sujet que j’ai créé ce blogue. (Et aussi parce que je suis d’une générosité sans fin !) Sérieusement, c’est surtout parce que je suis sûre que d’autres jeunes vivent ce genre d’expérience. Est-ce ton cas ?

La collection « Perso » propose des récits d’intervention destinés aux ados qui traversent des situations difficiles. « Alex » leur permettra de mieux comprendre ce qu’est l’anxiété, de se sentir moins seuls et, surtout, de trouver des trucs et des exercices pour surmonter leurs difficultés.

 

ARTS & BEAUX-LIVRES

Chronophagia, Robert Polidori, 2014, Steidl, 228 p., 9783869307305*

Plus d’une centaine d’œuvres du photographe, sélectionnées afin d’apporter un point de vue sur le monde, une remise en question de nos idées sur ces lieux mais aussi sur la psychologie de l’espace.

« Chronophagia (qui signifie manger le temps), titre du recueil photographique de Robert Polidori, présente des pièces de son œuvre, photos prises entre 1985 à 2009. De ses visites dans des appartements abandonnés du Lower East Side de New York, de l’après-guerre à Beyrout, aux ravages de l’ouragan Katrina en Nouvelle-Orléans ou la visite des ruines de Tchernobyl, c’est le passage du temps sur les bâtiments, l’espace qui nous saisit. Les petits détails, objets laissés à l’abandon, sont tant de pièces qui forment les ruines, manifestations des vies passées, lieu entre l’existence et la perte. Le travail des couleurs est significatif et rend visible une beauté subsistante malgré les nombreux décombres du temps. À voir, revoir et partager ! » (Marie-Ève Blais)

Respect: Le rock au féminin, Steven Jezo-Vannier, 2014, Le mot et le reste, coll. « Musiques », 342 p., 9782360541508*

Une histoire de la place des femmes dans le monde de la musique, depuis les premières chanteuses de blues au début du XXe siècle jusqu’à aujourd’hui, en passant par J. Joplin, P.J. Harvey ou Beyoncé.

Chevaux de souffrance : Les marathons de danse en Europe (1931-1960), Josseline Bertin et Serge Bertin, 2014, Cénomane, coll : « Histoire et documents », 256 p., 9782916329635*

Les auteurs retracent l’histoire des marathons de danse en Europe durant le XXe siècle, à partir d’articles de presse et des clichés du photographe français Arax.

Art maxi, art mini, Tristan Manco, 2014, Éditions Pyramyd. 253 p., 9782350173214*

Quand les artistes contemporains voient les choses en grand… et en petit ! Cet ouvrage lève le voile sur la création de 45 artistes contemporains. Leur point commun ? Réaliser des œuvres d’art maxi ou mini. Installations géantes ou objets quasiment microscopiques, ils jouent autant avec l’échelle qu’avec les conventions artistiques et les codes de lecture habituels. Tristan Manco dresse leur portrait, retraçant leur parcours, expliquant leurs motivations et mettant en valeur la singularité de leurs œuvres. Ces textes documentés et savoureux sont illustrés par 300 reproductions de créations surprenantes. Engagement éthique, humour corrosif et poésie poignante sont distillés dans ces créations. Qui ne serait pas fasciné par ces statues sous-marines, ces animaux géants qui arpentent une plage, ces squelettes d’animaux devenus œuvres colorées, ces mines de crayon sculptées et tous les autres trésors d’inventivité que ce livre présente ?

Niki de Saint Phalle: 1930-2002, Camille Morineau (dir.), 2014, Réunion des musés nationaux – Grand Palais, 367 p., 9782711861514*

Inspirée par Jean Dubuffet autant que par l’art brut et la culture pop, Niki de Saint Phalle aura marqué les années 70 et 80 par sa douce folie, son humour et sa vision féministe de la représentation du corps. Ses sculptures, parfois gigantesques et toujours joyeusement colorées, souvent mises en confrontations avec celles, sombres et agressantes de Jean Tinguely, ont redéfini, en quelque sorte, une certaine vision de l’art dans la Cité… Ce magnifique livre accompagne l’exposition marquante qui fut présentée récemment à Paris et qui le sera sous peu au Guggenheim de Bilbao. (Robert Beauchamp)

* Commandez ces titres sur monet.leslibraires.ca en cliquant sur le titre choisi.

* * *

Tous les textes proviennent des éditeurs, sauf lorsqu’il y a mention d’auteur.

Sélection : Caroline Scott – biographies et vie pratique ; Benoit Desmarais – sciences humaines ; Caroline Le Gal – psycho, philo et cuisine ; Marie-Ève Blais – sciences humaines et arts & beaux-livres ; Robert Beauchamp – arts & beaux-livres ; Maxime Nadeau – référence & linguistique.


11 février 2015  par nos libraires

Littératures : les parutions de janvier

Comme chaque mois, notre équipe de libraires passe en revue l’ensemble de l’effarante production du mois écoulé pour en repérer les nouveautés incontournables. Voici un aperçu de ces nouveaux titres, question d’aiguiser votre appétit livresque…

LITTÉRATURE ÉTRANGÈRE

Lovestar, Andri Snaer Magnason, 2015, Zulma, 428 p., 9782843047008*

Inspiré par la soudaine déroute de toutes sortes d’espèces − des papillons monarques aux ours polaires −, le génial LoveStar, énigmatique fondateur de l’entreprise du même nom, invente un nouveau mode de transmission, libérant l’humanité, pour son plus grand bonheur, de l’universelle emprise de l’électronique. Le système ReGret permet désormais « d’apurer le passé », les enfants qui filent un mauvais coton sont aussitôt rembobinés et, grâce à inLove, les âmes sœurs sont identifiées en toute objectivité par simple calcul de leurs ondes respectives… Quand Indrioi et Sigriour se retrouvent « calculés », ils tombent des nues : leur moitié est ailleurs. Roméo et Juliette postmodernes contrariés par la fatalité, les voilà pris dans les engrenages d’un système monstrueusement désopilant. LoveStar est un roman incisif, satirique et profond, un roman plein d’invention sur notre condition d’homme moderne et sans fil − et notre étrange rapport au monde.

La machine de bois, Miguel Sanchez Neto, 2015, Lux, 300 p., 9782895961789*

Dans le Brésil esclavagiste de la deuxième moitié du XIXe siècle, pris entre l’héritage colonial et l’impérialisme industriel naissant, Francisco João de Azevedo, prêtre passionné de science et de technique, invente des instruments pour libérer l’être humain du joug du travail et favoriser la mutualisation des savoirs. Il rêve…

Mauvais sang ne saurait mentir, Walter Kirn, 2015, Bourgois, 264 p., 9782267027211*

« Ce livre éblouissant dissèque la psychopathie, les tendances perverses de la génération Internet, l’art, l’argent, et la nature même de la croyance. […] Du journalisme tabloïd sans retenue, une forme de reproche à l’Ancien Testament […] : l’abysse nous attend à la prochaine marche de l’escalier. » — James Ellroy

« Walter Kirn scrute l’un des plus grands imposteurs de notre époque avec une éloquence remarquable et brillante. Au passage, il étudie aussi ses propres penchants à la tromperie, qui l’ont rendu si réceptif aux mensonges de l’autre. Une performance captivante !» — Edmund White

Volcaniques, Léonara Miano (dir.), 2015, Mémoire d’encrier, 220 p., 9782897122720*

« Volcaniques: une anthologie du plaisir est un ensemble riche. Les nouvelles dévoilent des figures féminines et des environnements variés. Les âges de la femme y sont également divers, ce qui est heureux. Certains textes ébranleront par leur puissance poétique et/ou érotique. D’autres séduiront par le ton, le phrasé, l’humour ou par une capacité analytique qui a su ne pas prendre l’ascendant sur la narration. Bien des femmes se reconnaîtront dans ces pages, d’où qu’elles soient. Quant aux hommes, ils trouveront peut-être la clé du grand mystère que semble être, pour certains, le plaisir féminin. » — Léonora Miano

La Divine Chanson, Abdourahman A. Waberi, 2015, Zulma, 237 p., 9782843047329*

La Divine Chanson est un roman, un roman amoureux qui s’empare d’une vie exemplaire, celle d’un chanteur, compositeur, poète afro-américain né à Chicago en 1949, dont nul ne saurait méconnaître l’immense génie et la rude destinée : Gil Scott-Heron, réinventé ici sous le nom de Sammy l’enchanteur. Décidément plus humain que bien des bipèdes, c’est un vieux chat roux recueilli dans une rue de Harlem qui nous entraîne, partout où la Divine Chanson continue de tourner, à travers les ghettos noirs ou sur les scènes internationales du jazz − ce « grand courant électrique qui rivalise avec le Gulf Stream ». Et ce n’est pas un moindre mérite du roman que de nous faire découvrir et aimer ce « Bob Dylan noir », depuis l’arrière-pays de l’enfance, « quelque part entre Clarksdale, Mississippi et Savannah, Tennessee », dans le solide giron de Lily, la grand-mère tant aimée, jusqu’aux années de fulgurance. Au terme de ce mémorable et bouleversant voyage, la Divine Chanson ne nous quittera plus.

EN FORMAT POCHE

Les poissons ne ferment pas les yeux, Erri De Luca, 2014, Gallimard/Folio, 117 p., 9782070459629*

« À dix ans, on est dans une enveloppe contenant toutes les formes futures. On regarde à l’extérieur en adultes présumés, mais à l’étroit dans une pointure de souliers plus petite. »

Comme chaque été, le narrateur descend de Naples pour passer l’été sur l’île. Il y retrouve le monde des pêcheurs et les plaisirs de la mer mais ne peut échapper à la mutation débutée avec son dixième anniversaire. Une fillette fait irruption sur la plage et, avec elle, trois garçons jaloux. De quoi remettre en question son ignorance du verbe aimer et sa vision de la justice. Erri De Luca nous offre ici le récit envoûtant des mues de l’enfance.

Le livre de Dina, Herbjørg Wassmo, 2014, 10/18, 605 p., 9782264064752*

Sur les hauteurs sauvages de l’extrême Norvège, Dina règne en déesse obscure. Enfant coupable et délaissée, future maîtresse du domaine de Reisnes, elle grandit et traverse son destin dans un bouillonnement féroce que rien ne peut brider. Autour d’elle, le drame se noue dans le feu et la glace. Car Dina, Ève brûlante, éternelle indomptée, chevauche à travers vents sans trouver le repos… Déjà entrée au panthéon de la littérature scandinave, Herbjørg Wassmo signe une immense fresque du nord de la Norvège au XIXe siècle.

Pour trois couronnes, François Garde, 2014, Gallimard/Folio, 340 p., 9782070459377*

Dans le bureau de feu Thomas Colbert, un magnat du commerce maritime, Philippe Zafar, le jeune préposé au classement des archives, découvre un bref texte manuscrit, fort compromettant pour celui qui s’en avérerait l’auteur. Aveux déguisés du défunt ? Exercice littéraire sans conséquence ? Philippe Zafar se lance dans une enquête qui va vite prendre une dimension à laquelle rien ne l’avait préparé. On retrouve dans ce roman d’aventures, déployé sur un siècle et trois continents − de l’Amérique du Nord aux tropiques −, l’écriture vive et talentueuse de François Garde dont le précédent livre, Ce qu’il advint du sauvage blanc, a été récompensé par huit prix littéraires, parmi lesquels le Goncourt du premier roman.

L’honnête tricheuse, Tove Jansson, 2014, Gallimard/Folio, 340 p., 9782253068532*

Cet hiver, à Västerby, la vie est rythmée par la tempête de neige qui n’en finit pas, la construction du chantier naval et l’ouverture de l’unique épicerie du village. Katri semble se satisfaire de son quotidien, qu’elle partage entre son métier de comptable et son frère adoré, Mats. Un jour, elle rencontre Anna Aemelin, une célèbre illustratrice de livres pour enfants décidée à finir ses jours retirée de la société. Lentement, Katri s’immisce dans sa vie… Mais son dévouement est-il sincère ?

Tu montreras ma tête au peuple, François-Henri Désérable, 2014, Gallimard/Folio, 205 p., 9782070459674*

Nouvelles mettant en scène à Paris, pendant la Révolution, des condamnés à mort, peu de temps avant leur exécution : Charlotte Corday, Marie-Antoinette, Adam Lux, Danton, etc. Prix littéraire de la Vocation Bleustein-Blanchet 2013.

LITTÉRATURE QUÉBÉCOISE ET CANADIENNE

À l’état sauvage, Robert Lalonde, 2015, Boréal, 168 p., 9782764623763*

Un écrivain vit seul dans sa trop grande maison, encore hantée par la présence de son père, avec qui il y a vécu mais qui est depuis longtemps disparu, et par celle de la femme qui vient de le quitter. Son métier l’appelle sans cesse sur la route et l’amène à croiser des hommes qui, à un moment ou à un autre de sa vie, ont contribué à forger celui qu’il est devenu, ou des enfants, qui lui rappellent l’émerveillement ou la fragilité de celui qu’il a été. Robert Lalonde donne ici un roman-mosaïque composé d’une suite d’histoires qui se font écho. S’y dessinent toutes les figures des relations que les hommes peuvent tisser entre eux, mentor, disciple, rival, ami, amant. Dans une prose somptueuse, il peint de manière éblouissante la nature qui entoure ses personnages et où se reflète le moindre mouvement de leur âme.

Les Luminaires, Eleanor Catton, 2015, Alto, 992 p., 9782896941889*

Nouvelle-Zélande, 1866. En pleine ruée vers l’or, l’île voit débarquer sur ses côtes les ambitieux et les désespérés. Parmi eux, le jeune Britannique Walter Moody se retrouve à son insu au cœur d’une réunion secrète tenue dans son hôtel. Là, douze hommes que tout oppose essaient d’élucider des faits étranges qui ont récemment agité la communauté : dans la même nuit, un riche chercheur d’or a disparu, une prostituée a tenté de mettre fin à ses jours et un pauvre ivrogne est mort chez lui en possession d’une immense fortune. Moody succombe alors à l’irrésistible attrait d’un mystère aux mille et un arcanes, aussi vertigineusement envoûtant qu’un ciel étoilé. Formidable entrelacs d’intrigues dont l’ambitieuse construction emprunte à l’astrologie, Les Luminaires se déploie en harmonie avec le mouvement des planètes tel un horoscope funeste, dévoilant dans ses ramifications un inoubliable roman d’amour, une histoire de fantômes, des jeux de pouvoirs et quelques énigmes insolubles.

Le roman sans aventure, Isabelle Daunais, 2015, Boréal, coll. « Essais littéraires », 224 p., 9782764623640*

Pourquoi le roman québécois est-il si peu lu et reconnu à l’étranger, alors qu’à nous, il a tant à dire et paraît si précieux ? […] [En] quoi consiste la vraie singularité du roman québécois ? Des Anciens Canadiens aux Histoires de déserteurs d’André Major, de Maria Chapdelaine et Trente arpents à Poussière sur la ville et Une saison dans la vie d’Emmanuel, sans oublier les œuvres de Gabrielle Roy, Réjean Ducharme, Hubert Aquin ou Jacques Poulin, ce que le roman québécois, à travers la diversité de ses formes et de ses sujets, a de tout à fait unique, constate Isabelle Daunais, c’est l’expérience existentielle particulière sur laquelle il repose et qu’il ne cesse d’illustrer et d’interroger inlassablement.

Demoiselles-cactus, Clara B.-Turcotte, 2015, Leméac, 176 p., 9782760947030*

« Elles sont toutes sales, merveilleusement offensantes. L’une d’elles a des cheveux épais comme de la paille, tout mêlés en arrière, elle porte de petites lunettes affreuses. L’autre, d’origine moyen-orientale, a l’air de s’être coupé les cheveux elle-même. Ils sont super courts, un peu plus long d’un côté, comme un mohawk manqué. Une mini butch. Une fille-cactus. » Ce singulier roman de chair rose et de corps morose fait entendre une voix gracile et assurée, un humour aussi abrasif que vivifiant. Oscillant entre un grincement de dents et une fête galante, il brille de l’éclat baroque et trash des perles de plastique.

La liberté des détours, Mathieu Blais, 2015, Leméac, 192 p., 9782760947023*

Devant un camp de chasse, le dernier du chemin, la voiture de Roberge est venue s’échouer. Le bout de sa fuite est ici, dans une existence réinventée pour les besoins de la cause, mais quelle cause ? Et comment vivre une vie nouvelle quand l’ancienne se rappelle trop à vous, qu’un secret pèse et qu’il ajoute son poids à ceux des autres, découverts peu à peu ? Roberge croyait avoir trouvé un refuge, mais le danger rôde, dedans, dehors, jusqu’à l’étourdissement, jusqu’à l’aboutissement : la liberté a un prix, et on ne peut pas échapper à son sang. Avec pour décor la splendeur rugueuse de la Côte-Nord, Mathieu Blais dessine ici un théâtre d’ombres et de lumière où le plus petit geste et la moindre parole sont lestés par le plomb des balles de calibre .30-30.

POÉSIE & THÉÂTRE

Le corps encaisse, Roger Des Roches, 2015, Herbes Rouges, 86 p., 9782894194942*

Avec Le corps encaisse, Roger Des Roches refabrique pour nous une langue de l’appétit, de l’éclat, de la bousculade, de la profusion. « Je plante un théâtre ici j’écrase le théâtre ici les décors la trace de la vie la chargée j’attends je suis caché je cherche la nourriture urgente j’écris devant vous je suis caché devant vous. »

Sous l’écorce vive: Poésie au jour le jour 2008-2009, Michel Butor, 2014, Fallois, 140 p., 9782877068659*

Recueil des poèmes écrits par M. Butor en 2008, chaque texte étant dédié à une personne à laquelle il rend hommage.

Odes radiophoniques T. 3, Jean-Paul Daoust, 2015, Poètes de brousse, 160 p., 9782923338828*

Poète public s’il en est un, hantant depuis plus de 40 ans les bars, palaces et autres music-hall de Montréal à Paris en passant par New York et San Francisco, Jean-Paul Daoust poursuit avec ce troisième opus le cycle de ses Odes délirantes livrées pour notre plus grand plaisir aux cabarets Plus on est de fous, plus on lit sur les ondes de Radio-Canada : une œuvre disparate, éclatée, touchante, actuelle, toujours hallucinée par la nuit rose.

Appels entrants illimités, David Paquet, 2015, Leméac / Actes Sud, coll. « Actes Sud – Papiers », 32 p., 9782330047153*

Dans un appartement, les situations s’entrecroisent autour de questions d’argent, de relations avec les autres et d’intimité à préserver malgré tout.

Rimes, Dante Alighieri, 2014, Flammarion, 448 p., 9782082102957*

Les 55 poèmes ont pour sujet l’amour, dans la douleur comme dans le bonheur, dont le mystère est à la fois sauveur et meurtrier. Édition bilingue complétée par un appareil critique.

LITTÉRATURE POLICIÈRE

Le cruciverbiste, Claire Cooke, 2015, Goélette, 504 p., 9782896906819*

Le monde immobilier de la Rive-Nord de Montréal est secoué. Joseph Dunstan, un de ses membres reconnu pour ses dettes de jeu, a été assassiné. Vedette de la Sûreté du Québec, la lieutenante-détective Emma Clarke hérite de cette affaire qui s’avère tout sauf simple. Car les cadavres ne tardent pas à s’empiler, et la policière se retrouve bien vite au centre d’un véritable casse-tête où se mêlent le latin, la religion et une mystérieuse grille de mots croisés qui lui parvient par fragments. Ce jeu ignoble, imaginé par un meurtrier des plus provocants, poussera Emma dans ses derniers retranchements. Entêtée et passionnée, elle s’évertuera à relever le défi intellectuel auquel la convie l’assassin, à un point tel qu’elle finira par y prendre goût et tentera de le démasquer coûte que coûte. Dès cette première enquête, Emma Clarke vous séduira par son obstination, son sens de la déduction et sa personnalité hors norme habilement dépeinte par la plume d’une auteure à l’imagination débordante. Traquez les indices avec Emma Clarke grâce à la grille de mots croisés incluse et découvrez, vous aussi, la solution qui la mènera au tueur.

Dark secrets 3: Le tombeau, Hjorth et Rosenfeldt, 2014, Éditions Prisma, 475 p., 9782810413683*

Dans les collines du Jämtland, deux femmes découvrent une main sortant de terre. La police déterre en tout six cadavres : quatre adultes et deux enfants. Sébastian Bergmann et son équipe de profilers arrivent de Stockholm pour mener l’enquête.

Effet papillon, Jussi Adler-Olsen, 2015, Albin Michel, coll. « Thriller », 648 p., 9782226312457*

Marco, un adolescent de 15 ans, a passé toute sa vie au sein d’une bande de jeunes voleurs exploités par son oncle Zola. Un jour, alors qu’il essaie de sortir de la clandestinité, il découvre le cadavre d’un homme, lié à des affaires de corruption internationale, dans le bois derrière les maisons de son ancien clan, et doit fuir, poursuivi par son oncle qui veut le faire taire.

Prière d’achever, John Connolly, 2014, Ombres noires, 9782081349278*

M. Berger est un écrivain tranquille et solitaire. Installé depuis peu à la campagne, il est témoin de la chute d’une femme sous un train. Quelques jours plus tard, la même personne se jette sur les rails. Déstabilisé, il décide de la suivre et arrive dans une librairie tenue par un vieil érudit.

Alibi Hors série: Les 100 polars incontournables, 2014, Ayoba, 146 p., 9791090058101*

Cent chroniques de polars (romans de la rentrée littéraire 2014, incontournables, intemporels, etc.), avec des portraits d’auteurs et des entretiens pour se plonger dans les coulisses de l’édition policière.

EN FORMAT POCHE

Délivrance, Jussi Adler Olsen, 2015, Livre de poche, 732 p., 9782253184386*

À Wick, en Écosse, une bouteille en verre traîne depuis des années sur le rebord d’une fenêtre d’un commissariat. À l’intérieur, une lettre que personne n’a vue, dont les premiers mots sont un appel au secours, écrit en danois, avec du sang. À Copenhague, Carl Morck prend l’affaire en charge et réalise que le message a été écrit dans les années 1990, par un jeune garçon enlevé avec son frère.

Dark secrets, Hjorth et Rosenfeldt, 2014, 10-18, 550 p., 9782264064493*

À la suite de la disparition inexpliquée de Roger, un adolescent de 16 ans, la police de Västeras sollicite l’aide du profiler réputé Sebastian Bergman. Mais ce dernier n’est plus en service depuis que son épouse et sa fille ont été emportées par un tsunami.

Yeruldelgger¸ Ian Manook, 2015, Livre de poche, coll. « Policier », 646 p., 9782253163886*

En Mongolie, alors qu’une guerre sale d’argent et de pouvoir entoure l’exploitation des terres rares, le commissaire Yeruldelgger est envoyé dans la steppe après la découverte du cadavre d’une petite fille. Premier roman.

Chemins de croix, Ken Bruen, 2014, Gallimard, coll. « Folio policier », 349 p., 9782070458875*

Ex-flic reconverti en détective privé, Taylor arpente les rues sombres de Galway. Il s’est juré de ne plus boire d’alcool et doit affronter avec lucidité et sobriété une déchéance pleine de culpabilité. L’assassinat de Cody, son jeune assistant, le ronge. Il est prêt à tout quitter pour les États-Unis mais avant, il veut trouver l’auteur de la dernière vague de terreur qui a envahi la ville.

À cœur perdu, Boileau et Narcejac, 2014, Gallimard, coll. «Folio policier », 225 p., 9782070455324*

Eve, veuve depuis quelques semaines, reçoit un enregistrement de son défunt mari. Ce dernier a été assassiné par son amant, un jeune pianiste, mais le meurtre est passé pour un accident. Bientôt, Eve reçoit d’autres chansons.

SCIENCE-FICTION, FANTASTIQUE & FANTASY

Perceptions, Anne Robillard, 2014, Wellan éditeur, 448p., 9782924442272*

Logan McEwan, divorcé, dans la quarantaine, satisfait de sa petite routine entre l’atelier de réparation d’ordinateurs et son minuscule appartement à Vancouver, voit sa vie chamboulée à tout jamais lorsqu’il se met à faire des régressions spontanées dans ses vies antérieures. Mais quelle est cette grande destinée vers laquelle on le conduit malgré lui? Avec l’aide d’un nouveau guide, Logan, qui continue d’explorer ses vies antérieures, de l’Irlande à Antioche, en passant par le Pérou, la Rome antique, Alexandria, Constantinople, le Honduras et Cluny, s’ouvre enfin son destin. Mais, comme rien n’est facile dans un monde où le bien et le mal se livrent un combat sans merci, l’illumination de l’âme de Logan illuminera des entités obscures, qui tenteront par tous les moyens de l’empêcher d’accomplir sa mission. Qui sont les guerriers de la lumière chargés de protéger Logan? Y parviendront-ils?

Treize, Seth Patrick, 2014, Super 8 éditions, 565 p., 9782370560087*

Jonah Miller, modeste et introverti, est l’un des revivers les plus talentueux. En touchant la victime d’un assassinat, Jonah a l’impression qu’une présence menaçante est tapie de l’autre côté, du côté des morts. Lorsque Daniel Harker, l’homme qui a révélé au monde l’existence des revivers est assassiné, Jonah est chargé d’élucider les causes de ce nouveau meurtre. Premier roman.

De H.P Lovecraft à J.R.R. Tolkien, Francis Valery, 2014, ActuSF, coll « Les collections de la maison d’ailleurs », 95 p., 9782917689776*

Une exploration des univers des deux écrivains. F. Valéry analyse notamment l’élaboration de mondes immenses et le génie créatif qui l’accompagne.

Le club de l’enfer, Peter Straub, 2014, Bragelonne, 576 p., 9782352948070*

Des femmes dans la force de l’âge, fortunées, résidentes d’une banlieue huppée du Connecticut, sont assassinées les unes après les autres. Nora Chancel, épouse de l’héritier de Chancel House, une prestigieuse maison d’édition, est enlevée à son tour par le tueur.

FORMAT POCHE

Feed, Mira Grant, 2014, Gallimard, coll «Folio. SF», 682 p., 9782070459049*

En 2014, l’humanité a vaincu le cancer mais elle est atteinte d’un autre fléau : un virus prend le contrôle des cerveaux et pousse les individus à manger. Vingt ans plus tard, Georgia et Shaun évoquent sur leur blog la campagne présidentielle en cours. Ils découvrent que les victimes de ce virus sont mêlées à une sinistre conspiration.

Intégrale Z, Max Brooks, 2014, le livre de poche, 1030 p., 9782253195122*

Cette intégrale contient :

World War Z. La guerre des zombies a eu lieu, manquant d’éradiquer l’humanité. Le narrateur, en mission pour l’ONU, a parcouru le monde pour rencontrer les survivants de ces années apocalyptiques, dans des cités en ruine et dans les territoires les plus inhospitaliers de la planèt;

« Closure », « Limited » et autres histoires de zombies. Quatre nouvelles inédites en France, précédées d’une introduction de Max Brooks;

Le Guide de survie en territoire zombie. Ne prenez pas à la légère votre bien le plus précieux : la vie. Proposant des exemples précis et des astuces reconnues par des experts de renommée internationale, ce guide contient toutes les clés pour survivre aux hordes de morts vivants.

Un regard en arrière, Edward Bellamy, 2014, Aux forges de vulcain, 376 p., 9782919176298*

Dans le Boston de la fin du XIXe siècle, Julian West, un jeune homme, s’endort pour se réveiller en 2000. Il découvre alors un pays transformé, où le capitalisme et la société de consommation ont laissé place à une société plus équitable et plus écologique. À travers cette utopie politique empreinte de fantaisie, l’auteur souligne les vices de l’Amérique de son temps.

* Commandez ces titres sur monet.leslibraires.ca en cliquant sur le titre choisi.

* * *

Tous les textes proviennent des éditeurs, sauf lorsqu’il y a mention d’auteur.

Sélection : Benoit Desmarais – litt. étrangère ; Maxime Nadeau – litt. québécoise, poésie et théâtre ; Morgane Marvier – policier ; Caroline Scott – science-fiction.

20 janvier 2015  par nos libraires BD

Bandes dessinées : la crème des parutions de fin d’année

Comme chaque mois, notre équipe de libraires spécialisés en bandes dessinées passe en revue l’ensemble de l’effarante production du mois écoulé pour repérer les nouveautés incontournables. Voici un aperçu de ces récits complets et autres premiers tomes, question d’aiguiser votre appétit livresque…

BANDES DESSINÉES ÉTRANGÈRES – ADOS

Odyssée T.1 : La malédiction des pierres noires, Thomas Gilbert, Michel Honaker et Roger Seiter, 2014, Flammarion, 68 p., 9782081308268*

Les aventures d’Ulysse en bande dessinée. Il y a longtemps qu’Ulysse est parti à la guerre, mais son voyage n’est pas fini. Ainsi en ont décidé les dieux… Il y a bien longtemps qu’Ulysse a quitté Ithaque pour partir à la guerre. Depuis dix ans, la ville de Troie est assiégée par l’armée grecque. Ulysse, héros aux mille ruses, a le destin de tout un peuple entre ses mains. Pour l’accomplir, ne devra-t-il pas renoncer à sa vie de simple mortel ? (L’éditeur)

Moyasimon : Il était une fois les microbes T.1, Masayuki Ishikawa, 2014, Glénat, coll. « Seinen Manga », 224 p., 9782723498845*

Tout commence avec l’arrivée de notre héros, Tadayasu Soemon Sawaki, dans une école agricole. Une seule chose le différencie des autres étudiants : il est capable de voir les micro-organismes à l’œil nu, sous forme de petits personnages !! Pratique pour repérer un aliment contaminé par l’Escherichia coli et éviter une gastro-entérite ou contrôler le degré de fermentation d’un saké. Par contre, détecter des verrues au pied d’une belle femme ou se rendre compte que deux personnes ont partagé leurs flores cutanées peut parfois s’avérer gênant… (L’éditeur)

Le chef de Nobunaga T.1, Takuro Kajikawa et Mitsuru Nishimura, 2014, Komikku, 187 p., 9791091610452*

Les amateurs d’Histoire et les gourmets seront ravis de découvrir cette nouvelle série historique relatant les péripéties d’un chef cuisinier amnésique mystérieusement transporté dans le Japon du XVIe siècle. Il ne faut toutefois pas être rebuté par cette prémisse facétieuse, car nous sommes ici devant un récit rigoureux décrivant les efforts d’Oda Nobunaga, seigneur de guerre et fin stratège ayant le désir d’unifier le pays sclérosé par l’éparpillement du pouvoir exercé par la multitude de seigneurs locaux. Habilement, le scénariste Mitsuru Nishimura mêle la réalité et la fiction en accentuant la curiosité de Nobunaga face aux innovations culinaires de Ken qui, à son insu, deviendra une arme stratégique redoutable. (RSH)

BANDES DESSINÉES ÉTRANGÈRES – ADULTES

Un océan d’amour, Grégory Panaccione et Wilfrid Lupano, 2014, Delcourt, coll. « Mirages », 222 p., 9782756062105*

Le maître de la bande dessinée sans texte a encore frappé. Grégory Panaccione, l’auteur des très amusants Toby mon ami et Match fait cette fois dans la collaboration, et pas des moindres, puisqu’il s’associe avec Wilfrid Lupano, le scénariste des Vieux fourneaux et du Singe de Hartlepool. Ce récit d’aventure rocambolesque suit un petit pêcheur breton qui se perd en haute mer. Alors qu’il essaye de survivre, sa femme part à sa recherche à travers le monde et se retrouve mêlée à diverses complications, dont la révolution mexicaine. Une histoire à la fois divertissante, drôle et qui tient son lecteur en haleine tout le long. (BN)

Love in vain: Robert Johnson 1911-1938, Mezzo et Jean-Michel Dupont, 2014, Glénat, 72 p., 9782344003398*

Véritable légende du blues, Robert Johnson a, pendant sa courte vie, composé des chansons légendaires qui ont inspiré les plus grandes figures du rock, dont Jimi Hendrix, Bob Dylan, Keith Richards, Eric Clapton et Robert Plant. Probablement empoisonné par un de ses rivaux à l’âge de vingt-sept ans, Johnson a tout de même eu le temps de faire son lot de conquêtes musicales et amoureuses. Déjà assez grisant, le récit de sa vie gagne en intensité quand on s’attarde aux diverses légendes loufoques qui circulaient à son sujet, dont la plus célèbre est celle de sa rencontre avec le diable. Très bien construit, le récit est rehaussé par de magnifiques illustrations en noir et blanc qui rappellent souvent le pinceau de Robert Crumb et dont la mélancolie sied parfaitement à la vie romanesque du musicien. (BN)

Magic Pen, Dylan Horrocks, 2014, Casterman, 213 p., 9782203081352*

Véritable pavé dans la marre des romans graphiques, Hicksville avait séduit les amateurs du genre en mettant en scène une ville dont la population se délecte des bandes dessinées. Devenu auteur culte, Dylan Horrocks n’avait rien fait de significatif depuis quinze ans à part quelques scénarios pour Batman et Batgirl. Son retour avec Magic Pen reprend la réflexion autour de l’industrie des comics sans sombrer dans la redite; une réflexion qui part d’un auteur victime de la page blanche et qui se retrouve propulsé dans l’univers des bandes dessinées. Un autre récit « feel good » pour les lecteurs et pour les amateurs qui aiment à s’évader par la fiction. (BN)

Le roi des scarabées, Terkel Risbjerg et Anne-Caroline Pandolfo, 2014, Sarbacane, 221 p., 9782848657400*

Librement adapté du roman Niels Lyhne de Jens Peter Jacobsen, Le Roi des Scarabées est une véritable petite perle. Envoûtant depuis la première jusqu’à la dernière page, ce récit nous emmène dans le Danemark du XIXe siècle, où nous suivons l’existence d’Aksel, un jeune homme qui, pour avoir hérité des aspirations romantiques de sa mère, se destine à devenir poète. Seulement, d’apprentissages en désillusions, le temps passe, et Aksel peine à accomplir son œuvre. L’atmosphère que dégage cette histoire est fascinante. Au moyen d’un récitatif très présent et d’un dessin en noir et blanc qui exploite les contrastes avec beaucoup de finesse, cette bande dessinée traduit à merveille les rêves d’absolu et les hautes ambitions de la jeunesse. (SC)

Little Tulip, Boucq et Charyn, 2014, Lombard, coll. « Signé », 84 p., 9782803634170*

L’action se déroule au début des années 70 à New York. Paul possède un petit salon de tatouage et aide occasionnellement la police en dessinant des portraits-robots. Il se retrouve impliqué dans une série de crimes perpétrés par un meurtrier surnommé « Bad Santa » par les policiers. Ces meurtres vont faire ressurgir son passé alors qu’il a été élevé à l’orphelinat, dans un goulag en Sibérie. Notre héros, débrouillard et doué pour le dessin, était alors le tatoueur officiel de l’un des plus puissants chefs de clan criminel du camp. L’album alterne entre ces deux époques pour nous livrer une histoire des plus palpitantes, mélangeant le polar et la BD historique. Le scénario percutant de Charyn et les dessins sans faute de Boucq nous font souhaiter de ne pas avoir à attendre encore 25 ans pour une nouvelle collaboration entre ces deux génies de la BD. (PP)

Les divisions de fer T.1 : Commando rouge : 1946, Ronan Toulhoat et Jean-Luc Sala, 2014, Soleil, 48 p., 9782302040830*

Une uchronie des plus intéressantes ayant pour thème la Seconde Guerre mondiale. 1946, la guerre se poursuit et les Allemands gagnent sur tous les fronts grâce à leur Mekapanzers, sorte de gigantesques robots blindés et surarmés. Un commando soviétique muni d’armure de combats doit s’infiltrer dans une base de l’armée allemande pour s’emparer du « Wilhelm Gustloff », un des plus puissants de ces Mekapanzers. Le cocktail robots nazis géants, mission désespérée et héros improbable est efficace et cette courte série est des plus prometteuse. Un excellent divertissement. (PP)

RÉÉDITIONS et BEAUX LIVRES

Comte Dracula suivi de Frankenstein, Guido Crepax, 2014, Actes Sud, coll. « BD », 192 p., 9782330012915*

Mieux connu pour ses aventures érotiques et cérébrales mettant en scène la très sophistiquée Valentina, Crepax réalisera de nombreuses adaptations de classiques sulfureux dont Histoire d’O et Emmanuelle, mais également plusieurs versions de classiques de la littérature fantastique. Actes Sud, réunit ici en un beau volume, deux œuvres patrimoniales de ce grand spécialiste du dessin réaliste et onirique en noir et blanc. (HB)

Building Stories, Chris Ware, 2014, Delcourt, coll. « Outsider », 9782756035970*

Sans doute l’une des bandes dessinées les plus hors-normes qu’il nous ait été donné de voir, qui réussit à dépasser le simple exercice de style et pose une réflexion pertinente sur la narration et le temps qui passe. Building Stories est un OVNI dans la bande dessinée et encore un nouveau chef-d’œuvre de Chris Ware. (BN)

***

Sélection et rédaction d’Hélène Brosseau, Sylvain Cabot, Boris Nonveiller, Patrick Pilote et Réjean St-Hilaire.

* Commandez ces titres sur monet.leslibraires.ca en suivant les hyperliens des ISBN.


8 janvier 2015  par nos libraires

Littératures : les parutions de fin d’année

Comme chaque mois, notre équipe de libraires passe en revue l’ensemble de l’effarante production du mois écoulé pour en repérer les nouveautés incontournables. Voici un aperçu de ces nouveaux titres, question d’aiguiser votre appétit livresque…

 LITTÉRATURE ÉTRANGÈRE

Pour que tu ne te perdes pas dans le quartier, Patrick Modiano, 2014, Gallimard, 145 p., 9782070146932*

Un jour, deux inconnus qui prétendent avoir retrouvé le carnet d’adresses de l’écrivain Jean Daragane insistent pour le rencontrer. Celui-ci leur accorde un rendez-vous. Il se retrouve alors embarqué malgré lui dans l’enquête que ces deux jeunes mènent sur un certain Guy Torstel.

Une constellation de phénomènes vitaux, Anthony Marra, 2014, Lattès, 444 p., 9782709642415*

Dans un village reculé de Tchétchénie, Havaa, une fillette de huit ans, cachée en pleine nuit dans les bois, voit des soldats russes emmener son père, accusé d’aider les rebelles. De l’autre côté de la rue, Akhmed, un voisin ami de sa famille, observe lui aussi la scène, redoutant le pire. Lorsqu’il retrouve Havaa dans la forêt, Akhmed décide de chercher refuge dans un hôpital abandonné où il ne reste qu’une chirurgienne russe, Sonja, pour accueillir les blessés. Au cours de cinq jours extraordinaires, le monde de Sonja, d’Akhmed et de Havaa va basculer. Une constellation de phénomènes vitaux, traduit dans treize pays, a été salué par la critique comme un des meilleurs romans américains parus en 2013 et récompensé du prestigieux prix du Premier roman du National Book Critics Circle.

Mon holocauste, Tova Reich, 2014, Cherche-Midi, 358 p., 9782749141039*

Bienvenue dans la famille Messer. Le père et le fils, Maurice et Norman, vivent par et pour le génocide juif. Le premier dirige le musée de l’Holocauste de Washington, le second préside une société, Holocaust Connections, Inc., chargée de distribuer une appellation « Holocauste compatible » aux produits de ses clients. Autour d’eux se presse une foule de donateurs, d’artistes, d’intellectuels, tous soucieux d’obtenir un label socialement désirable et commercialement rentable. Tout va pour le mieux jusqu’au jour où Nechama, la fille de Norman, décide de se convertir au catholicisme et d’entrer au carmel d’Auschwitz. Avec ce roman furieux, sans hypocrisie ni tabou, Tova Reich s’en prend, sous la forme d’une satire irrésistible, aux « professionnels de l’Holocauste ». Salué par la critique américaine, comparé aux œuvres de Philip Roth, Mon Holocauste a fait scandale lors de sa sortie aux États-Unis.

Le fils, Philipp Meyer, 2014, Albin Michel, 670 p., 9782226259769*

Vaste fresque de l’Amérique de 1850 à nos jours, Le Fils de Philipp Meyer, finaliste du prestigieux prix Pulitzer 2014, est porté par trois personnages, trois générations d’une famille texane, les McCullough, dont les voix successives tissent la trame de ce roman exceptionnel.

Eli, enlevé par les Comanches à l’âge de onze ans, va passer parmi eux trois années qui marqueront toute sa vie. Revenu parmi les Blancs, il prend part à la conquête de l’Ouest avant de s’engager dans la guerre de Sécession et de bâtir un empire, devenant, sous le nom de « Colonel », un personnage de légende. À la fois écrasé par son père et révolté par l’ambition dévastatrice de ce tyran autoritaire et cynique, son fils Peter profitera de la révolution mexicaine pour faire un choix qui bouleversera son destin et celui des siens. Porté par un souffle hors du commun, Le Fils est à la fois une réflexion sur la condition humaine et le sens de l’Histoire, et une exploration fascinante de la part d’ombre du rêve américain.

Moisson, Jim Crace, 2014, Rivages, 272 p., 9782743628994*

« Deux panaches de fumée à une période de l’année trop douce pour les feux de cheminée nous surprennent à l’aube. Notre terre est cernée de flammes. »

En quelques jours, le pouvoir change de mains dans le village. Le bien et le mal s’inversent, au point de se confondre. Walter Thirsk doit déchiffrer les règles pour tenter de sauver sa peau. La violence fait rage, poussant l’âme humaine dans ses retranchements, engendrant une lutte sans fin entre l’instinct de survie, la morale et la quête du progrès. L’époque est incertaine et le village sans nom, mais cette histoire est universelle. Avec ce roman haletant au lyrisme puissant, Jim Crace s’impose comme l’un des grands écrivains de notre époque, dans la lignée de Cormac McCarthy ou J. M. Coetzee.

EN FORMAT POCHE

  

Mudwoman, Joyce Carol Oates, 2014, Points, 564 p., 9782757840634*

Abandonnée par sa mère dans les marais des Adirondacks, Mudgirl est miraculeusement sauvée puis adoptée par un couple résolu à lui faire oublier son horrible histoire. Devenue Meredith Neukirchen, première femme présidente d’université, Mudwoman, brillante et irréprochable, se dévoue toute à sa carrière. Un voyage sur les lieux de sa naissance va faire resurgir les fantômes du passé…

Un paradis trompeur, Henning Mankell, 2014, Points, 360 p., 9782757847978*

Hanna a connu le froid avant la chaleur. La misère avant l’opulence. La Suède avant l’Afrique. Deux fois mariée, deux fois veuve, elle échoue au Mozambique où elle se retrouve à la tête d’un bordel. Au milieu des prostituées, sa couleur de peau dérange. Ce pays où la peur de l’autre habite les Blancs comme les Noirs est-il un paradis ou un enfer ?

Les cents derniers jours, Patrick McGuinness, 2014, Livre de poche, 501 p., 9782253099789*

Un jeune professeur d’anglais est nommé en Roumanie trois mois avant la chute de Ceausescu. Confronté à une étrange ambiance dans un pays où couve une révolution silencieuse, il est guidé par Leo, son tuteur, qui fournit de nombreux clients au marché noir. Et tombe amoureux d’une jeune femme.

Blitz et autres histoires, Esther Kreitman, 2014, Points, 298 p., 9782757844663*

Des shelt de la Pologne d’avant-guerre au Londres des années 1940 sous le Blitz, Esther Kreitman dépeint avec une tendre ironie le quotidien de juifs polonais. Voici un monde aujourd’hui disparu, où l’on croise la coquette Madame Tsesho au sac chargé des fortunes léguées par feu ses trois maris, ou l’intrépide Bella, dont le destin est suspendu à de mystérieuses horloges…

Immortelle randonnée, Jean-Christophe Rufin, 2014, Gallimard/Folio, 277 p., 9782070455379*

Jean-Christophe Rufin a suivi le « Chemin du Nord » jusqu’à Saint-Jacques : huit cents kilomètres le long des côtes basque et cantabrique, à travers les montagnes sauvages des Asturies et de Galice. Il s’est peu à peu transformé en clochard céleste, en routard de Compostelle. Il nous raconte, avec une délicieuse autodérision, ce parcours humain et spirituel.

LITTÉRATURE QUÉBÉCOISE ET CANADIENNE

Album Gabrielle Roy, François Ricard, 2014, Boréal, coll. « Édition du centenaire », 152 p., 9782764623428*

Pour marquer la conclusion de la prestigieuse « Édition du centenaire » des œuvres de Gabrielle Roy, dont les deux derniers titres sont parus en octobre 2013, le Boréal est heureux de proposer cet album à tous les admirateurs de la grande romancière. Préparé par François Ricard, le biographe de Gabrielle Roy et l’âme dirigeante de l’« Édition du centenaire », il rassemble une magnifique collection de photos et de documents iconographiques, dont de nombreux inédits, qui rappellent les principales étapes de la carrière de l’auteur de Bonheur d’occasion. Près de 200 photos, dont de nombreux inédits. Album tout en couleurs. Reproductions d’œuvres d’art et de documents reliés à la carrière de Gabrielle Roy. Chronologie complète de la vie et de l’œuvre de la grande romancière.

Sports et divertissements, Jean-Philippe Baril Guérard, 2014, Ta Mère, 246 p., 9782923553696*

Dans une forme inspirée de l’œuvre du même nom d’Erik Satie, Sports et divertissements suit le quotidien à la fois vide et saturé d’un groupe d’amis qui déploient toutes leurs énergies à s’étourdir, à grands coups d’endorphine, d’art et de substances diverses, naviguant entre l’extraordinaire et le banal, le plaisir et l’ennui, en (plus ou moins) dignes représentants de ce que leur époque a de meilleur et de pire à offrir.

Les marges détachables, Ralph Elawani, 2014, Poètes de brousse, « Essai libre », 98 p., 9782923338712*

Ralph Elawani réfléchit brillamment à notre rapport à la contre-culture et à son héritage épineux et incertain. Ne vous y trompez pas, Les marges détachables n’est pas un livre nostalgique sur ce qui n’est plus, mais bien un ouvrage éclairant sur la filiation culturelle et une tentative d’interpeller la culture on peut trop lisse dans laquelle se complait le Québec contemporain.

Igor Grabonstine et le Shining, Mathieu Handfield, 2014, Ta Mère, 168 p., 9782923553719*

Igor Fedorovich Grabonstine est l’acteur le plus talentueux de son époque, de la précédente et, sans aucun doute, de la suivante. Ce n’est donc pas une surprise si Stanley Kubrick le choisit pour interpréter le personnage principal de The Shining, l’adaptation d’un des plus grands romans du maître de l’horreur, Stephen King – dont le visage, soit dit en passant, rappelle étrangement celui d’un chat. Ce contrat prestigieux n’aurait été que routine pour l’acteur stanislavskien, n’eût été la présence inquiétante d’un jeune prodige, Danny Lloyd, six ans, dont les aptitudes dramatiques inexplicablement puissantes menacent de reléguer Igor au rang d’acteur de second ordre. Laissant de côté honneur et morale, Grabonstine ne s’arrêtera devant rien pour empêcher l’enfant d’assombrir sa performance et de lui voler la vedette…

De Rose à Rosa, Michel-Olivier Gasse, 2014, Tête Première, 200 p., 9782924207345*

De Rose à Rosa, c’est le feuilleton que Michel-Olivier Gasse nous a fait découvrir sur Voir.ca, dont les textes et quelques inédits sont réunis ici en un récit témoin d’une époque, d’un quartier et des gens qui l’habitent. On y retrouve bien sûr la plume singulière de Gasse, mais surtout ce regard aigre-doux sur la vie, qui ne peut naître que lorsqu’on prend le temps de la regarder passer.

EN FORMAT POCHE

La traversée du continent, Michel Tremblay, 2014, Leméac/Actes Sud, coll. « Babel », 320 p., 9782330047160*

Ce roman d’une immense tendresse nous fait remonter aux origines mêmes [du projet littéraire de Michel Tremblay], bien avant que Nana devienne l’universelle Grosse femme d’à côté

Le temps du déluge, Margaret Atwood, 2014, 10-18, 604 p., 9782264063670*

Les liogneaux, ou porcons, créatures transgéniques, ont pris le pouvoir tandis qu’une secte religieuse et écologique, les Jardiniers de Dieu, tente de favoriser les conditions nécessaires à la survie puis à la restauration des humains. Pour cela, les adeptes d’Adam Premier se réfugient dans leur jardin loin du monde extérieur.

Dans sa bulle, Suzanne Myre, 2014, Marchand de feuilles, 468 p., 9782923896397*

Un hôpital, c’est comme un petit village doté d’une route principale, où tout le monde finit par se croiser sans le vouloir. Il n’y a pas que les malades pâlichons en posture cercueil-pédic dans les unités de soins prolongés. Miss Gratteux rêve de gagner à la loterie, le plombier-joaillier présente ses bijoux à la foire d’artisanat des employés et le gériatre timide, qui arrive de la Côte-Nord, fait rêver l’infirmière-chef. Mélisse, elle, ses paroles s’écrivent dans des phylactères et elle survit à son travail en nageant.Illustration de la touchante faillibilité des humains, Dans sa bulle est également un livre sur l’importance du père dans la vie d’une femme et une lunette d’approche qui nous permet de poser un regard sur le microcosme d’un hôpital, un lieu de toutes les découvertes.

POÉSIE QUÉBÉCOISE

Marie Réparatrice, Louis-Philippe Hébert, 2014, La Grenouillère, coll. « Grandeur de la poésie », 56 p., 9782923949666*

Marie Réparatrice, c’est cette petite fille de huit ans qui découvre qu’elle a un don. Quelque chose d’unique lui permet de faire ce qu’on aurait appelé autrefois des miracles. Et ces miracles se réalisent pour permettre à ceux qu’elle aime, des plus petits comme son cochon d’Inde et son chat aux plus grands comme sa mère, de traverser des épreuves et de rester vivants. Ce roman poème se déroule sur le fil ténu qui permet à l’amour de passer par-dessus la réalité. Une histoire touchante et vraie qui éclaire le mystère de vivre.

El beso del amor, Robin Aubert, 2014, Oie de Cravan, 140 p., 9782922399912*

El beso del amor, c’est une murale photographiée par l’auteur au Mexique ; c’est surtout, à nouveau, le témoignage poétique de la nécessité de l’amour comme force d’ancrage pour résister aux secousses d’un monde en folie.

Le mal du pays est un art oublié, Joël Pourbaix, 2014, Noroît, 144 p., 9782890189058*

« Sous le hublot, des champs aux arbres reclus, des routes aux lacets dénoués, reformés, cassés. Les gens assis en rang d’oignons sélectionnent déjà leurs films, le but ultime encore et toujours de tuer le temps. Le paysage chaotique des glaces étale deux heures plus tard une beauté brute et abstraite, les failles font signe entre le Labrador, l’île de Baffin, le Groenland. L’implacable lenteur d’un bouleversement défile sous le ventre de l’avion. Personne ne regarde, la terre est un grand miroir déserté. »

Le ciel comme passage, Isabelle Duval, 2014, Herbes rouges, 72 p., 9782894194652*

Avec un langage ancré dans le territoire et une étonnante capacité à s’interroger sur le monde, l’auteure, à travers le voyage – lui-même métaphore de la vie –, rend compte des ciels ayant marqué son chemin. « Le sol est sans nuages. Nos ombres ne peuvent se vêtir. / Nous goûtons au luxe du vide. »

Poésies et opuscules sur la Nouvelle-France de Marc Lescarbot, Isabelle Lachance et Marie-Claire Pioffet, 2014, Nota Bene, 393 p., 9782895184836*

D’une étonnante modernité, les écrits de Lescarbot, anthropologue avant la lettre, résonnent encore aujourd’hui comme un hymne à l’Acadie et à la diversité humaine.

THÉÂTRE QUÉBÉCOIS

Daral Shaga suivi de Maudits les innocents, Laurent Gaudé, 2014, Acte Sud, coll. « Actes Sud-Papiers », 43 p., 9782330034870*

Deux textes écrits pour l’opéra où les liens familiaux se mêlent à la force des convictions.

Tranche-cul, Jean-Philippe Baril Guérard, 2014, Dramaturges éditeurs, 120 p., 9782896370771*

La mort
Dans’ vie
C’est une bonne affaire
Quand ça arrive aux autres

Habiller l’acteur, Pascale Bordet, 2014, Actes Sud, coll. « Théâtre », 87 p., 9782330035761*

Bordet habille Michel Bouquet depuis des années. La costumière et l’acteur témoignent des liens étroits qui se tissent entre le rôle interprété par l’un et les atours créés par l’autre.

Théâtres en utopie, Yann Rocher, 2014, Actes Sud, 332 p., 9782330034962*

Présentation de 90 projets de théâtre qui ne purent être réalisés, de l’Antiquité à nos jours. Ces « projets de papier » forment une sorte d’histoire parallèle du théâtre.

Les Fridolinades, Gratien Gélinas, 2014, Typo, 416 p., 9782892954166*

Bien avant de signer Tit-Coq et Bousille et les justes, Gratien Gélinas était connu comme le « roi du rire » et « l’as des revuistes ». Pendant l’effervescente décennie 1935-1945, le fin satiriste a écrit, mis en scène et produit neuf spectacles annuels qui ont remporté un très vif succès populaire et critique. Revisitant l’actualité au moyen d’un humour souvent grinçant, ces revues à grand déploiement offraient des scènes de genre d’une réelle puissance d’évocation. Pour entendre la savoureuse parlure des Canadiens français d’alors ; pour les voir vivre et combattre, s’aimer et se moquer les uns des autres ; pour se faire une idée de la trame de leurs travaux et de leurs jours, rien ne vaut les revues Fridolinons et leur galerie de portraits plus vrais que nature.

LITTÉRATURE POLICIÈRE

Quand vient la nuit, Dennis Lehane, 2014, Rivages, coll. « Thriller », 269 p., 9782743629052*

Bob est barman à Brooklyn. Son bar est utilisé comme « money drop » pour faire passer de l’argent à la mafia locale. Un jour, l’établissement est cambriolé et une somme importante disparaît. Bob et son cousin Marv doivent impérativement la récupérer.

Debout dans la tombe d’un autre, Ian Rankin, 2014, Du Masque, 476 p., 9782702439289*

L’inspecteur Rebus reprend du service : une jeune femme disparaît, ce qui provoque la réouverture d’un vieux dossier. Réintégré au sein de la brigade criminelle, l’inspecteur ne change pas ses habitudes et se met tout le monde à dos. Mais cette fois, le vieux policier use de méthodes qui pourraient bien le faire basculer de l’autre côté de la loi.

Violence à l’origine, Martin Michaud, 2014, Goélette, 456 p., 9782896905782*

Responsable de la section des crimes majeurs en l’absence de son supérieur, le sergent-détective Victor Lessard se voit confier la mission d’enquêter sur la mort d’un haut gradé du SPVM dont on a retrouvé la tête dans un conteneur à déchets. Formé du jeune Loïc Blouin-Dubois, de l’inimitable Jacinthe Taillon et de Nadja Fernandez, avec qui Victor partage sa vie, le groupe d’enquête qu’il dirige doit faire vite, car l’assassin a laissé un message qui annonce de nouvelles victimes. Confronté à un tueur particulièrement retors, qui peint de lugubres graffitis sur le lieu de ses meurtres et évoque un curieux personnage surnommé le « père Noël », pressé d’obtenir des résultats rapides par sa hiérarchie sans pour autant recevoir l’appui nécessaire, Victor Lessard s’entête envers et contre tout à résoudre « l’affaire du Graffiteur », dédale inextricable d’une noirceur absolue qui ravivera les meurtrissures de son âme, ébranlera ses convictions les plus profondes et le mènera au bord du gouffre. Peut-on vouloir le mal pour faire le bien ?

L’inconnu du grand canal, Donna Leon, 2014, 307 p., 9782702155967*

Le commissaire Brunetti enquête sur la mort d’un inconnu retrouvé dans le Grand Canal de Venise. L’homme, quoique défiguré, semble familier au commissaire, qui grâce à son assistante, mademoiselle Elettra, retrouve son visage sur une vidéo des dernières manifestations d’agriculteurs. Son enquête le mène jusqu’à un abattoir de Mestre où règne la corruption.

L’alphabet du polar, Jean-Bernard Pouy et Marc Villard, 2014, 160 p., 9782362240546*

Vous êtes grand amateur de polar ? Ou à l’inverse, total néophyte ? Alors, ne passez pas à côté de cette Bible. Les deux incontournables du polar français contemporains, Marc Villard et Jean-Bernard Pouy, ont troussé 26 histoires noires – pas de lait, pas de sucre, pour une lecture 100 % plus intense. C’est mieux que Nespresso. Le bel ouvrage vient de sortir,160 pages, une mise en page archi-élégante qui met en valeur les dessins réalisés « on purpose » d’un autre ouvrier au noir, José Correa.

EN FORMAT POCHE

On the Brinks, Sam Millar, 2014, Points, coll. « Policier », 401 p., 9782757848197*

S. Millar raconte, sous forme de roman, son enfance pauvre à Belfast, son emprisonnement pour activisme révolutionnaire avec les Blanket Men, les prisonniers de l’IRA qui refusent de porter l’uniforme pénitentiaire anglais. Il évoque aussi ses activités de délinquant aux États-Unis, qui ont abouti en 1993 au célèbre casse du dépôt de la Brinks à Rochester.

Mémoire morte, Donald Westlake, 2014, Rivages, coll. « Noir », 483 p., 9782743629175*

Acteur en tournée dans une ville de l’Amérique profonde, Paul Edwin Cole commet l’erreur de s’intéresser à une femme mariée. Envoyé à l’hôpital par le mari jaloux, l’acteur souffre de pertes de mémoire et se retrouve sans le sou. Commence alors l’odyssée désespérée d’un homme à la recherche de son passé et dont le présent ne cesse de se dérober. Un roman noir inédit écrit dans les années 1960.

Fantôme, Jo Nesbo, 2014, Folio, coll. « Policier », 600 p., 9782070459018*

Après trois années d’exil volontaire en Asie, Harry revient en Norvège lorsqu’il apprend par sa collègue Beate qu’Oleg, le fils de Rakel, a été arrêté pour le meurtre d’un dealer. Convaincu de l’innocence du jeune homme, Harry décide de mener son enquête. Il découvre alors que la victime officiait pour un mystérieux groupe de trafiquants de drogue dirigé par un individu surnommé Dubaï.

La route de Santa Anna, Serge Brussolo, 2014, De Masque, coll. « Poche », 400 p., 9782702441121*

Markh, cascadeur, est recruté par un trafiquant de drogue pour passer la frontière mexicaine via une rampe de lancement. L’opération, qui s’annonce spectaculaire, doit permettre de faire passer plusieurs millions de dollars du Texas au Mexique. Mais une famille a décidé de braquer le véhicule et le cartel mexicain a des comptes à régler.

L’Appât, José Carlos Somoza, 2014, Actes Sud, coll. « Babel noir », 533 p., 9782330018771*

Un dispositif constitué de profileurs, d’appâts et d’ordinateurs est créé pour traquer l’insaisissable Spectateur qui terrorise Madrid.

SCIENCE-FICTION, FANTASTIQUE & FANTASY


Les groseilles de novembre: Chronique de quelques détraquements dans la contrée des kratts, Andrus Kivirähk, 2014, Tripode, 320 p., 9782370550316*

Le récit évoque la vie quotidienne d’un village, peuplé de créatures étranges et traversé de phénomènes surprenants. Alors que des histoires d’amour se nouent et se dénouent, des serfs trompent leurs seigneurs, des démons commettent des vols, des vaches magiques pâturent sur les rivages, etc.

Wild Cards, George R.R. Martin (dir.), 2014, J’ai lu, 697 p., 9782290061077*

En 1946, un virus extraterrestre a frappé le monde et décimé 90 % de la population. Certains des survivants ont cependant acquis des pouvoirs surnaturels. Le XXe siècle s’en retrouve totalement modifié.

Snowblind, Christopher Golden, 2014, Bragelonne, coll. « Terreur », 360 p., 9782352948018*

Douze ans après la terrible tempête de neige qui frappa la ville de Coventry en faisant de nombreuses victimes, des événements mystérieux se produisent : les disparus de cette nuit maudite réapparaissent alors qu’une nouvelle tempête approche.

Silo T. 3 : Générations, Hugh Howey, 2014, Actes Sud, 417 p., 9782330037505*

Donald a pris la place de Thurman. Juliette, maire du silo 18, s’oppose aux dirigeants et à la logique macabre du silo 1. La poursuite de la vie sur Terre est compromise.

Science-fiction: Les frontières de la modernité, A-F Ruaud, Raphaël Colson, 2014, Mnémos, 398 p., 9782354081744*

Histoire de la science-fiction envisagée d’un point de vue multiculturel, touchant à la fois la littérature, le cinéma, la télévision, la BD, les comics et mangas. La science-fiction est analysée comme fruit de l’époque qui l’a vue naître.

EN FORMAT POCHE

Le dernier loup-garou, Glen Ducan, 2014, Gallimard, 459 p., 9782070459544*

Jacob Marlowe est le dernier lycanthrope de son espèce. Pourchassé par des tueurs, il décide d’arrêter de fuir. La prochaine pleine lune sera pour lui la dernière. Pourtant, lorsqu’il rencontre Talulla Demetriou dans un aéroport, quelques jours avant sa mise à mort programmée, rien ne se déroule comme prévu.

Maximes et pensées de Tyrion Lannister, George R.R. Martin, 2014, J’ai lu, 156 p., 9782290091302*

Sentences et bons mots du nain Tyrion Lannister, héros de la série Le trône de fer.

* Commandez ces titres sur monet.leslibraires.ca en cliquant sur les titres choisis.

* * *

Tous les textes proviennent des éditeurs, sauf lorsqu’il y a mention d’auteur.

Sélection : Benoit Desmarais – litt. étrangère ; Maxime Nadeau – litt. québécoise, poésie et théâtre ; Morgane Marvier – policier ; Caroline Scott – science-fiction.

6 janvier 2015  par nos libraires

Essais et documents : les parutions de fin d’année

Comme chaque mois, notre équipe de libraires passe en revue l’ensemble de l’effarante production du mois écoulé pour en repérer les nouveautés incontournables. Voici un aperçu de ces nouveaux titres, question d’aiguiser votre appétit livresque…

SCIENCES HUMAINES

0 SC HUM

Le salaire au travail ménager : Chronique d’une lutte féministe internationale (1972-1977), Louise Toupin, 2014, Remue-ménage, 452 p., 9782890914940*

C’est par devoir de mémoire qu’est publié cet ouvrage. Il propose, à juste titre, de revisiter un mouvement féministe aujourd’hui tombé dans l’oubli. Un mouvement dont la revendication de base était agitée à l’époque comme un véritable épouvantail : un salaire au travail ménager! À l’aube des années 1970, en pleine émergence du féminisme radical, naît le réseau du Collectif féministe international. Intersectionnels avant la lettre, ces groupes réunissent des femmes blanches hétérosexuelles, mais aussi des lesbiennes, des femmes racisées, des assistées sociales, des serveuses, des infirmières et des mères. L’objectif est scandaleux − et révolutionnaire: il faut refonder la lutte féministe sur de nouvelles bases, à commencer par la reconnaissance et la rémunération du travail domestique invisible. Accusé de piéger les femmes en les renvoyant à leurs fourneaux, ce courant fut voué aux gémonies par la plupart des féministes. Et enterré. En replongeant dans les idées et les actions d’un mouvement qualifié d’« embryon d’Internationale des femmes », Louise Toupin remet à l’avant-scène l’originalité et la force politique de cette pensée, qui s’est incarnée notamment en Italie, en Angleterre, aux États-Unis, en Allemagne, en Suisse et au Canada. Le salaire au travail ménager, fruit de plusieurs années de recherche, réinscrit dans l’histoire des idées féministes un chapitre évanoui, tout en offrant des outils critiques à nombre d’enjeux actuels dont le partage des tâches, le travail de soins, la division sexuée du travail, la conciliation emploi-famille, la sexualité comme travail et la reproduction sociale à l’échelle mondiale. Avec des entretiens accordés par les théoriciennes et pionnières Mariarosa Dalla Costa et Silvia Federici.

Sœurs volées : Enquête sur une féminicide au Canada, Emmanuelle Walter, 2014, Lux, 218 p., 9782895961918*

La vulnérabilité appelle la vulnérabilité. La mort est en embuscade. L’aide sociale inadéquate et l’apathie médiatique renforcent cette hyperfragilité. Les femmes autochtones sont surreprésentées dans cette cohorte livide et silencieuse. Fétus de paille, brindilles, flocons de neige, éphémères, invisibles. Depuis 1980, près de 1 200 Amérindiennes canadiennes ont été assassinées ou ont disparu dans une indifférence quasi totale. Proportionnellement, ce chiffre officiel et scandaleux équivaut à 55 000 femmes françaises ou 7 000 Québécoises. Dans ce récit bouleversant écrit au terme d’une longue enquête, Emmanuelle Walter donne chair aux statistiques et raconte l’histoire de deux adolescentes, Maisy Odjick et Shannon Alexander. Originaires de l’ouest du Québec, elles sont portées disparues depuis septembre 2008. De témoignages en portraits, de coupures de presse en documents officiels, la journaliste découvre effarée ces vies fauchées. Sœurs volées apporte la preuve que le Canada est bel et bien le théâtre d’un féminicide. Avec des textes de Widia Larivière, Laurie Odjick, Connie Greyeyes et Helen Knott.

Une histoire philosophique de la pédagogie. 1 – De platon à John Dewey, Normand Baillargeon, 2014, Poètes de brousse, coll. « Essai libre », 220 p., 9782923338804*

Normand Baillargeon synthétise, avec cette Histoire philosophique de la pédagogie, 25 années d’enseignement et de réflexion sur le sujet. Nous n’avons pas affaire ici à une histoire des techniques pédagogiques ou des institutions, pas plus qu’une simple nomenclature des grands penseurs de l’éducation; ce livre essentiel se veut une histoire du concept ou de l’idée même d’éducation. L’ouvrage se décline à travers les grandes périodes de la pensée humaine (Antiquité, Moyen Âge, Renaissance) jusqu’à nos jours en faisant le pari que la connaissance du passé peut nous aider à mieux comprendre la crise actuelle de l’éducation et à dessiner des avenues de sortie. Une histoire philosophique de la pédago­gie déploie ainsi un modèle original qui invite à réfléchir sur la nécessité d’une éducation basée avant tout sur la connaissance globale acquise par l’être humain, plutôt que sur la formation de bons petits citoyens au service de l’économie de marché.

Le collège classique pour garçons, L. Bienvenue, O. Hubert & C. Hudon, 2014, Fides, 220 p., 9782762137248*

Les collèges classiques québécois étaient les héritiers d’un modèle pédagogique né à la Renaissance qui s’imposa partout en Europe, voire au-delà. Leur dessein était de former les garçons issus de milieux favorisés à l’humanisme chrétien. Du tournant du XIXe siècle aux premières décennies du XXe siècle, le territoire québécois se couvre littéralement de collèges. Ceux-ci jouissent d’un grand prestige jusqu’à la Révolution tranquille. Il y aura bientôt cinquante ans que les portes des collèges classiques se sont refermées pour ne plus s’ouvrir, mettant ainsi fin à plus de 300 ans d’histoire. Que reste-t-il aujourd’hui de ces vénérables maisons qui formaient « l’honnête homme » et préparaient la relève du clergé catholique canadien-français ? Le collège classique semble encore bien vivant dans la mémoire collective. Certains en sont nostalgiques. D’autres s’inquiètent de voir resurgir les principes d’une éducation jugée désuète, élitiste et sexiste. Par-delà les mémoires contrastées, le présent ouvrage propose de rouvrir les portes de ces collèges et de jeter un regard renouvelé sur une institution fondamentale dans l’histoire du Québec. Présentant, tour à tour, les personnages qui forment ce milieu de vie singulier, les auteurs s’intéressent également à l’image que le collège classique a donnée de lui-même au cours de son histoire ainsi qu’à l’empreinte profonde qu’il a laissée dans la culture québécoise.

L’impensable rencontre, Marie Hélène Fraïsse, 2014, Albin Michel, 350 p., 9782226259936*

Le Nouveau Monde, continent « imprévu » ne figurant sur aucune carte, a longtemps troublé les visiteurs venus d’Europe. La radicale étrangeté de ceux qu’ils nommaient « Indiens » par erreur suscitait en effet leur étonnement. Ils admiraient leur hospitalité mais critiquaient leur sexualité débridée, leur cruauté, se demandant si ces êtres étaient des humains à part entière. Le « bon Sauvage » n’était-il pas plutôt un « affreux Barbare » ? De Christophe Colomb et Samuel de Champlain à George Catlin et Edward S. Curtis, en passant par Cabeza de Vaca, Francisco Vasquez de Coronado, Henry Hudson et Vitus Behring, c’est à un formidable voyage à travers l’histoire de l’Amérique et des mondes indiens que nous convie Marie Hélène Fraïssé. Carnets de route, rapports d’expédition, ethnographies sommaires, relevés topographiques et naturalistes : les textes des « découvreurs » recueillis ici expriment à la fois la fascination et la crainte suscitées par cette « impensable rencontre » entre Européens et Amérindiens. Ils permettent aussi de saisir les sociétés indiennes dans leur singularité, à la veille d’une destruction de très grande ampleur, tout comme la perplexité des Européens en Amérique du Nord, confrontés pendant quatre siècles d’expansion à diverses populations de « Sauvages »… ainsi qu’on les appelait encore il y a peu.

PSYCHOLOGIE

L’éveil des sens: Vivre l’instant présent grâce à la pleine conscience, Jon Kabat-Zinn, 2014, Les Arènes, 541 p., 9782352043560*

Un guide de méditation laïque par le biais de la pleine conscience bouddhiste, qui professe une ouverture de tous les sens au monde.

La chair interdite, Diane Ducret, 2014, Albin Michel, 365 p., 9782226257048*

Une histoire de la manière dont le sexe féminin a été représenté par les artistes, les théologiens, les médecins ou les femmes elles-mêmes, depuis l’Antiquité, ainsi que les enjeux sociétaux et politiques qui en ont découlé. L’auteure aborde notamment les thèmes de la virginité, des jouets sexuels, de l’anatomie, des superstitions, de l’épilation, des ceintures de chasteté, etc.

De l’art du bonheur: 25 leçons pour apprendre à vivre heureux, Christophe André, 2014, l’iconoclaste, 224 p., 9782913366770*

À partir de l’étude de 25 tableaux, le psychologue propose un apprentissage du bonheur au quotidien. Ces 25 images incarnent les visages, les formes et les gestes du bonheur. Édition augmentée d’une préface et d’un CD dans lequel l’auteur lit son texte.

Changer d’altitude, Bertrand Piccard, 2014, stock, 295 p., 9782234077256*

Pris dans les turbulences de la vie, nous cherchons tous notre chemin vers la réussite, l’équilibre, le bonheur, la sagesse. Mais développons-nous les bons outils pour y parvenir ? Bertrand Piccard combine son expérience d’explorateur et de médecin psychiatre, spécialisé en hypnose, pour nous proposer des solutions originales, déconcertantes parfois, à mettre en pratique. Dans ce livre accessible à tous, il prend le parti de la curiosité et de la remise en question pour aborder sous un angle concret des thèmes comme la peur de l’inconnu, les crises de l’existence, les relations humaines, la spiritualité. Comment utiliser les doutes et les points d’interrogation pour stimuler notre performance, découvrir les bienfaits de l’hypnose, tirer profit des épreuves et dépasser la souffrance, élargir notre compréhension de l’existence ?

Ralentir, Laurence Roux-Fouillet, 2014, Ixelles éditions, 268 p., 9782875152169*

La slow attitude se caractérise par une tendance à vouloir ralentir le rythme pour regagner en qualité de vie en se débarrassant du sentiment d’urgence permanent généré par la société actuelle. L’ouvrage présente les aspects théoriques du mouvement, aide à amorcer un changement au quotidien et propose des exercices de coaching pour apprendre la lenteur.

 

PHILOSOPHIE

La double impasse : l’universel à l’épreuve des fondamentalistes religieux et marchand, Sophie Bessis, 2014, La Découverte, 230 p., 9782707182913*

En s’appuyant sur les exemples des mouvements modernistes du monde arabe et sur celui des pensées différentialistes occidentales, l’historienne propose des pistes pour faire émerger un nouvel universalisme affranchi de deux formes de réaction postmoderne que sont les fondamentalismes religieux et marchand.

Suicide et politique: la révolte est-elle honorable ?, Lawrence Olivier, 2014, Liber, 149 p., 9782895784555*

« Il n’y a qu’un problème philosophique vraiment sérieux, disait Camus, c’est le suicide. » Oui, mais il existe mille façons de parler de suicide et autant de se suicider. La mort volontaire n’est pas ce qu’on pense généralement. Elle ne se réduit pas à un acte choisi, à un événement précis. À preuve Charles Bukowski. Son existence s’apparente à un suicide lent, à un aller vers la mort qui s’accomplit chaque jour. Ce qu’on voit chez lui d’une manière évidente, c’est un « échapper à l’existence » : jeu, alcool, sexe, fainéantise, indifférence même à toute chose. Si l’existence n’est pas toujours facile, souvent absurde, Bukowski plus que Camus l’a montré. Mais on persiste à donner raison à celui-ci et non au premier. On continue de prétendre qu’il faut non pas abandonner, mais se révolter : là serait notre seule condition. En est-on sûr ? Cet ouvrage, à la croisée de la philosophie, des sciences politiques et de la littérature, mène, dans une perspective radicale – celle qui doute de tout sans compromis et sans aucun désir de proposer autre chose à ce qui est soumis à la question –, une réflexion sur notre rapport à la mort et à l’existence.

Vingt ans et après, Thierry Voeltzel, 2014, Verticales, 213 p., 9782070146659*

Réédition d’un ouvrage d’entretiens, paru en 1978, entre un inconnu de 20 ans et un philosophe célèbre mais resté anonyme. Ils abordent les mutations de la jeunesse de l’époque, évoquant ses rapports à la sexualité, aux drogues, à la famille, au travail, à la religion, à la musique, à la révolution, etc. Dans une postface inédite, l’auteur révèle l’identité du philosophe : Michel Foucault.

Mein Kampf, histoire d’un livre, Antoine Vitkine, 2014, J’ai lu, 317 p., 9782290020005*

De Berlin à Istanbul, en passant par Paris, Le Caire ou Bombay, cette investigation retrace, entre passé et présent, l’histoire du livre d’Hitler qui changea la face du monde. Elle cherche à comprendre les raisons pour lesquelles Mein Kampf continue de se vendre ou de susciter la crainte.

 

RÉFÉRENCE & LINGUISTIQUE

De quel amour blessée: Réflexions sur la langue française, Alain Borer, 2014, Gallimard, coll.« Blanche », 350 p., 9782070145942*

Éloge du français dans lequel l’auteur révèle les richesses de la langue et déplore qu’elle ne soit pas mieux employée.

Dictionnaire amoureux de la langue française, Jean-Lou Chiflet, 2014, Plon, coll. « Dictionnaire amoureux », 736 p., 9782259221573*

La langue française et son histoire, ses subtilités, ses difficultés, ses grands auteurs et lexicographes.

Les traducteurs dans l’histoire, Jean Delisle et Judith Woodsworth (dir.), 2014, Presses de l’Université Laval, 402 p., 9782763721842*

Les traducteurs dans l’histoire a été accueilli dès sa première édition comme un ouvrage incontournable. Cette nouvelle édition, revue et enrichie, comporte d’importantes mises à jour et des sections inédites. Elle tient compte aussi des orientations de la recherche contemporaine et offre une interprétation plus nuancée de certains faits historiques. La bibliographie renferme plus de cent nouveaux titres. Cet ouvrage, indispensable pour les étudiants, les chercheurs et les professionnels de la traduction, intéressera tout autant les chercheurs d’autres disciplines et le grand public, car l’histoire de la traduction recoupe celle des cultures et des civilisations.

Le dico des dictionnaires: Histoire et anecdotes, Jean Pruvost, 2014, Lattès, 538 p., 9782709635684*

L’histoire, émaillée d’anecdotes, du dictionnaire, du Furetière et Vaugelas au Robert en passant par le Littré, le Larousse ou le dictionnaire de l’Académie.

Le grand livre du français, Paul Desalmand et Yves Stalloni, 2014, Chêne, 375 p., 9782812311109*

Explication de plus de 500 expressions de la langue française, de citations grecques ou latines, d’expressions mythologiques, etc.

 

CUISINE

Ainsi cuisinaient les belles-sœurs dans l’œuvre de Michel Tremblay, Anne Fortin, 2014, Flammarion Québec, 224 p., 9782890775350*

Dès ses débuts, Michel Tremblay installe ses « belles-sœurs » dans la cuisine et rend hommage aux figures nourricières du Québec. Avec La diaspora des Desrosiers (1913-1935) et les Chroniques du Plateau-Mont-Royal (1942-1963), ses deux principaux cycles romanesques, il nous entraîne dans une véritable traversée de notre patrimoine culinaire : un demi-siècle d’histoire familiale émaillé d’arômes et de souvenirs gourmands. À partir de cet extraordinaire corpus, Anne Fortin détaille le contenu de l’assiette de nos aïeux, des repas de fêtes aux privations de la guerre, en passant par les recettes traditionnelles et les inoubliables marques de commerce. En puisant dans les manuels, les magazines et autres photos d’archives, elle offre un savoureux contrepoint aux mots de l’écrivain.

Cuisine du Vietnam, Robert Camarck, 2014, Gründ, 368 p., 9782324008542*

Le livre propose de réaliser des mets de cette cuisine, fruit d’influences diverses. Des explications détaillées et illustrées de nombreuses photographies ainsi qu’un guide complet des ingrédients vietnamiens aideront à la réalisation des bouchées et du tofu frit en sauce tomate, de la salade de papaye verte aux crevettes et au porc, de la soupe de pâtes de riz au bœuf, etc.

Tokyo : les recettes culte, Maori Murota, 2014, Marabout, 272 p., 9782501096607*

120 recettes emblématiques de la ville, accompagnées d’un reportage photo pour découvrir les bars à gyozas, les spots de ramen, les pâtisseries au thé vert, etc. Avec des conseils sous forme de dessins pour réaliser les sushis, les gyozas et les bentos.

Les erreurs dans la cuisine : avec les recettes de 33 grands chefs, Gilles Stassart, 2014, Éditions courtes et longues, 143 p., 9782352901266*

Un parcours ludique en 33 erreurs dans l’histoire, les arts graphiques et la gastronomie mondiale. À chaque anecdote, une recette est proposée.

 

BIOGRAPHIES

Alan Turing, Andrew Hodges, 2014, Michel Lafon, 700 p., 9782749924335*

Génie de l’informatique et héros de la Seconde Guerre mondiale, Alan Turing est célèbre pour avoir décrypté les communications codées de l’ armée allemande en venant à bout d’Enigma, la machine de chiffrement utilisée par les nazis, réputée inviolable. Il faut dire que lorsqu’il « casse » le code secret allemand, à 30 ans, le mathématicien n’en est pas à son premier coup d’éclat. Déjà, en 1936, il a dessiné les contours d’une première machine programmable, ou « machine de Turing », capable d’effectuer n’importe quel calcul mathématique : l’ancêtre de l’ordinateur. Après-guerre, Alan Turing poursuit ses recherches et se consacre en pionnier aux possibilités offertes par l’intelligence artificielle. Mais l’ex-héros national est persécuté à cause de son homosexualité et est condamné en 1952 à la castration chimique. Deux années plus tard, à l’âge de 41 ans, Alan Turing met fin à ses jours en croquant une pomme empoisonnée au cyanure.
Cette biographie qui mêle histoire des sciences, politique et philosophie nous dévoile la vie palpitante de l’inventeur, longtemps méconnu, qui a révolutionné nos vies.

Larry Robinson : un grand à la ligne bleue, Larry Robinson et Kevin Shea, 2014, 264 p., 9782764810545*

Plus de quarante ans dans la LNH, deux trophées Norris, un trophée Conn-Smythe, six coupes Stanley comme joueur et trois comme entraîneur-chef ou entraîneur adjoint, intronisé au Temple de la renommée du hockey : Larry Robinson a connu un parcours des plus mémorables. Repêché vingtième par les Canadiens en 1971, alors qu’il était jeune père de famille, il y fait rapidement sa place. C’était les années 1970, l’époque des rivalités avec les Bruins et les Flyers, où le CH enfilait championnats et coupes, ainsi que celle des tournois internationaux et des rencontres épiques avec les équipes nationales russes. Robinson raconte les temps glorieux, mais aussi la suite : son passage aux Kings de Los Angeles, la transition vers l’entraînement, des Devils du New Jersey aux Sharks de San José, ses frustrations et ses succès de coach.
Celui qu’on a surnommé « Big Bird » témoigne de l’incroyable camaraderie qui régnait entre des gars qui se savaient les meilleurs : Guy Lafleur, Jacques Lemaire, Yvan Cournoyer, Serge Savard, Guy Lapointe, Bob Gainey, Pete Mahovlich, Steve Shutt et Ken Dryden. Avec beaucoup de verve, il fait sentir la puissance de chaque mise en échec, la rudesse de chaque plaquage contre la bande, et l’humilité et le dévouement au travail de ce grand à la ligne bleue.

Un cri, un chant, des voix : à la mémoire de la tragédie de Polytechnique, Diane Trépanière, 2014, Remue-ménage, 160 p., 9782890914971*

L’effroi d’un soir de décembre, il y a vingt-cinq ans. Quatorze femmes sont assassinées à Montréal lors d’un attentat misogyne et antiféministe d’une infinie violence. Elles se sont tues, à jamais. Nous avons serré les poings, retenu notre souffle. Puis nous avons crié. Polytechnique devenait l’un des épisodes les plus haineux de l’histoire du Québec.À la suite de pareils drames, la douleur paralyse parfois la parole, le geste, la création. Mais quelquefois, c’est l’art lui-même qui permet de continuer à vivre, qui réaffirme la volonté de ne pas se laisser abattre. C’est la voie qu’a choisie Diane Trépanière. Ce livre choral retrace le parcours d’une artiste qui a voulu faire de son oeuvre un lieu de mémoires vivantes. Autour d’installations commémoratives, elle est allée à la rencontre des femmes, les invitant à ne pas se taire, à se souvenir. À l’occasion du 25e anniversaire, plusieurs écrivaines, militantes et proches des victimes ont également été conviées à réfléchir au sens de cette tragédie. Généreux en mots et en images, un cri un chant des voix ouvre un espace de guérison et de réappropriation à la fois intime et collectif.

Vie de Milena : de Prague à Vienne, Jana Cerna, 2014, Editions la Contre-allée, «la sentinelle, 248 p., 9782917817247*

Biographie écrite par la fille de Milena Jesenska (1896-1944), amie et traductrice de Kafka, mais aussi journaliste brillante, rebelle et généreuse qui se démarqua des dogmatiques communistes et adopta des positions antistaliniennes. Elle soutint plusieurs familles juives, fut arrêtée par la Gestapo et mourut au camp de Ravensbrück.

Ma vie bleu-blanc-rouge, Jean Béliveau, 2014, éditions Hurtubise, 368 p., 9782897235642*

Dès son passage avec les Citadelles puis les As de Québec, Jean Béliveau a été considéré par tous les amateurs comme une grande vedette. Il était le Wayne Gretzky ou le Sidney Crosby de son époque; il a répondu de façon magistrale à toutes les attentes en connaissant l’une des plus brillantes carrières de l’histoire du hockey. Il a gravé son nom sur tous les trophées que sa position de centre lui permettait de remporter, sans oublier la récompense suprême pour ce joueur d’équipe: 10 coupes Stanley! La légende de ce grand gentleman, plus illustre capitaine de l’histoire du Canadien de Montréal, a largement débordé les frontières de son sport.Un ouvrage captivant qui évoque la belle époque des six clubs et des voyages en train, quand les joueurs étaient beaucoup plus proches des amateurs et de leurs propres coéquipiers. Le portrait d’un athlète de légende, le destin d’un homme exemplaire.«Même lorsque je n’avais que six ou sept ans, je voyais que le grand numéro 4 était un être spécial, tant sur la glace qu’en dehors de la patinoire.»Wayne Gretzky«A-t-on déjà vu un autre joueur patiner avec autant de grâce, un joueur aussi talentueux et si respecté, un plus grand leader et un meilleur modèle? Je ne crois pas.»Dickie Moore

 

VIE PRATIQUE

Reconquérir le moment présent… et votre vie : la méditation de la pleine conscience pour les débutants, Jon Kabat-Zinn, 2014, les Arènes, 256p., 9782352043553*

Pratiquée depuis des millénaires, la méditation est une forme d’entraînement mental qui consiste à se reconnecter à soi pour vivre l’instant présent tel qu’il est. Grâce à Jon Kabat-Zinn, dans un cadre laïc, elle est devenue un antidote au stress de la société moderne et se développe dans les écoles, les hôpitaux, les entreprises, le monde du sport et les prisons. Cette méthode (MBSR) est scientifiquement validée et tout le monde peut profiter de ses bienfaits.
Ce livre met à la portée de tous les fondements de la pratique méditative. Les débutants comme les méditants confirmés y trouveront les attitudes clés pour comprendre : le pouvoir guérisseur de la présence à soi, l’importance de revenir sans cesse à l’expérience du corps et des sens, comment vivre dans l’«être» et non dans le «faire», comment stabiliser l’attention dans le tumulte des activités quotidiennes, comment nos pensées se libèrent d’elles-mêmes quand nous les intégrons dans la conscience, etc.

Le grand guide de la petite école, Lucie Rivest, 2014, Marcel Didier, 224p.,9782891446082*

L’école québécoise démystifiée! Quand notre enfant commence la grande aventure de la petite école, on doit comme lui la découvrir, apprendre son fonctionnement, s’y adapter. Mais en tant que parent, on manque parfois de temps et de ressources pour comprendre une école qui a bien changé depuis notre propre passage sur ses bancs. Ce livre vous propose donc de mieux connaître le monde de l’école québécoise (préscolaire et primaire) à travers pas moins de 200 sujets. Sous forme d’abécédaire, vous pouvez le consulter à votre rythme et selon vos besoins. Chaque fiche résume en une seule page et de manière limpide l’information pertinente sur un thème, de telle sorte qu’une fois sa lecture terminée, vous savez enfin de quoi il en retourne, et s’il y a lieu, qui est responsable et quelles sont vos options. Un ouvrage de référence conçu pour toutes les familles, pour faire le lien entre l’école et la maison.

Parler pour les enfants, Dr Gilles Julien, 2014, Libre Expression, 120p., 9782764809792*

Parler aux enfants, je le fais chaque jour. Cela fait partie de mon travail et de mon plaisir. Porter la parole des enfants, c’est la réalisation d’un des droits de tout enfant, celui d’être écouté et respecté. Écrire pour les enfants, cela ne m’était pas encore passé par la tête, jusqu’à ce que l’on me le demande un soir entre Noël et le jour de l’An 2013. Deux fillettes sont venues me rencontrer. « Gilles, m’a dit l’aînée, tu écris des livres sur les enfants pour les adultes, mais pourquoi n’écris-tu pas un livre pour les enfants ? Nous aussi on aimerait savoir ce que tu penses de nous, comprendre pourquoi tu travailles avec les enfants. » Voici donc un premier essai qui s’adresse à vous, les enfants du monde. Peut-être qu’il vous permettra d’expliquer mieux que moi aux adultes ce que je fais pour vous, et pourquoi je le ferai toujours tant que j’en serai capable. Peut-être aussi pourriez-vous leur dire à quel point votre parole est importante quand on sait l’écouter attentivement.

 

ARTS & BEAUX-LIVRES

Bruegel par le détail, Manfred Sellink, 2014, Éditions Hazan, 288 p., 9782754107761*

Il y a tant à voir dans les tableaux de Bruegel que le regard est impuissant à tout saisir. Ses peintures et ses dessins sont si touffus, si riches en personnages et en scènes anecdotiques que, bien que toujours lisibles, nombre d’éléments nous échappent. D’autant que la distance culturelle entre notre monde et celui du XVIe siècle brouille la signification de nombreux détails. Manfred Sellink nous éclaire ce qui se cache sous ce fourmillement : symboles religieux, scènes moralisantes, proverbes de la sagesse populaire, jeux d’enfants ou tout simplement cette saveur humoristique avec laquelle il promène un regard ironique ou bienveillant sur le genre humain.

Creuser avec les mains: Carol Bernier, œuvres 1997-2014, collectif, 2014, Éditions Simon Blais, 123 p., 9782923751108*

Le galeriste Simon Blais est réputé pour son goût sûr et pour sa capacité de repérer de jeunes artistes qui feront leur marque. C’est le cas de Carol Bernier, avec qui il travaille depuis 20 ans. Née en 1963 à Montréal, Carol Bernier aime la peinture, et cela se voit. Couleurs, textures, mouvements, atmosphère, tout y est pour nous enchanter et pour nous emmener loin, bien loin. Si ses premiers tableaux étaient inspirés de grands artistes, tels Tapiès et Motherwell, elle a su découvrir son espace bien à elle. Une œuvre à découvrir… (Robert Beauchamp)

Mayas: Révélation d’un temps sans fin, Dominique Michelet (dir.), 2014, Réunion des musées nationaux – Grand Palais / Musée du Quai Branly, 381 p., 9782711862092*

La civilisation maya est une ancienne civilisation de Mésoamérique, avec celles des Aztèques et des Incas, appelées civilisations précolombiennes. Elle occupait à l’époque précolombienne les territoires correspondant à une partie du sud du Mexique, au Belize, au Guatemala, au Honduras et au Salvador. C’est une des plus anciennes civilisations d’Amérique : ses origines remontent à la préhistoire. (…) Le monde ne savait presque rien des Mayas il y a deux cents ans. La forêt avait repris ses droits sur la plupart de leurs cités, et, peu après la conquête espagnole, aux XVIe et XVIIe siècles, les prêtres européens avaient brûlé la quasi-totalité des livres en écorce de figuier laissés par les Mayas. Seuls quatre d’entre eux ont été retrouvés. Les premiers explorateurs à approcher les vestiges de la civilisation maya au XIXe siècle ont contribué à lui forger une image romantique mais bien différente de la réalité. L’évolution des connaissances a permis de renverser cette vision. Ce magnifique catalogue de l’exposition présentée à Paris jusqu’en février 2015 présente 400 objets de la civilisation maya dont une cinquantaine de chefs-d’œuvre.

Dictionnaire des films québécois, Marcel Jean, 2014, Somme Toute, coll. « Cinéma », 300 p., 9782924283677*

De La petite Aurore l’enfant martyre à Mommy, en passant par Léolo, Les invasions barbares, C.R.A.Z.Y. et Incendies, voici l’ouvrage qui vous permettra de plonger au cœur de la cinématographie québécoise pour y retrouver les classiques, mais aussi les œuvres méconnues ou oubliées… Vous cherchez un documentaire sur les tourbières de la Gaspésie réalisé par Fernand Bélanger (De la tourbe et du restant), un film d’animation en peinture sur verre de Caroline Leaf (The Street), le meilleur court métrage de Gilles Carle (L’âge de la machinn/e), le premier long métrage de fiction réalisé par une femme dans l’industrie privée (La vie rêvée de Mireille Dansereau) ou une bande-vidéo expérimentale de Charles Binamé (Réaction 26)? 1300 films de tous formats et de toutes époques font l’objet d’une entrée, de 2 pouces en haut de la carte à Zikkaron. Chacun des films retenus fait l’objet d’une description et d’une appréciation critique. le Dictionnaire des films québécois est un ouvrage de référence indispensable.

Curieuses histoires de plantes du Canada, A.Asselin, J.Cayouette, J.Mathieu, 2014, Septentrion, 288p., 9782894487976*

Le Vinland que les Vikings visitent vers l’an 1000 pourrait-il se situer dans la région de Québec ? En 1534, Jacques Cartier décrit l’usage du maïs, du tabac et d’une mystérieuse plante, l’annedda, qui guérirait du scorbut et de la syphilis. Mais quel est donc ce miraculeux conifère ? Quel usage fait-on de la gomme de sapin dans les églises en Europe ? Quelle sorte de chapelet mangeaient donc les Amérindiens ? Il est stimulant de constater que plusieurs questions concernant les premières observations des plantes canadiennes demeurent sans réponse et requièrent encore des efforts de recherche. Cette histoire détaillée, palpitante et pleine de rebondissements, est aussi riche en informations scientifiques, culturelles et historiques souvent méconnues. Alain Asselin, Jacques Cayouette et Jacques Mathieu sont partis à la conquête de l’origine de ces plantes et relatent la curieuse et étonnante histoire des usages qu’on en faisait, tant en Amérique qu’en Europe. Alain Asselin est professeur à la retraite et professeur associé du Département de Phytologie de la Faculté des sciences de l’agriculture et de l’alimentation de l’Université Laval. Il a publié de nombreux articles dans ces domaines de recherche. Jacques Cayouette est botaniste et chercheur à Agriculture et Agroalimentaire Canada à Ottawa depuis 1984. Il a participé à la troisième édition de la Flore laurentienne et aux projets Flora of North America et Flore du Québec-Labrador nordique. Jacques Mathieu est professeur émérite de l’Université Laval. Son domaine d’expertise est l’histoire de la Nouvelle-France et les études multidisciplinaires. Il a produit une vingtaine de volumes, notamment sur le peuplement de la vallée du Saint-Laurent.

* Commandez ces titres sur monet.leslibraires.ca en cliquant sur le titre choisi.

***

Tous les textes proviennent des éditeurs, sauf lorsqu’il y a mention d’auteur.

Sélection : Caroline Scott – biographies et vie pratique ; Benoit Desmarais – sciences humaines ; Caroline Le Gal – psycho, philo et cuisine ; Marie-Ève Blais – sciences humaines et arts & beaux-livres ; Robert Beauchamp – arts & beaux-livres ; Maxime Nadeau – référence & linguistique.



© 2007 Librairie Monet