Le Délivré

Archive pour la catégorie ‘◦ Aperçus’


20 août 2014  par nos libraires

Littératures : les parutions de juillet

Comme chaque mois, notre équipe de libraires passe en revue l’ensemble de l’effarante production du mois écoulé pour en repérer les nouveautés incontournables. Voici un aperçu de ces nouveaux titres, question d’aiguiser votre appétit livresque…

LITTÉRATURE ÉTRANGÈRE

Cevdet Bey et ses fils, Orhan Pamuk, 2014, Gallimard, 753 p., 9782070137930

C’est dans le quartier occidental de Nisantasi que Cevdet Bey, un riche marchand musulman, s’installe avec son épouse pour fonder une famille. Nous sommes en 1905 et les élites turques contestent de plus en plus fortement le règne despotique des dirigeants ottomans, le pays se trouve alors à un tournant historique que Cevdet a pour projet de relater dans ses Mémoires. Les fils de Cevdet Bey en profitent pour prendre des directions différentes dans ce pays gagné par la modernité. Et c’est à la troisième génération, en 1970, qu’un besoin de retour vers les origines vient sceller cette fresque turque. Cevdet Bey et ses fils est le premier roman écrit par Orhan Pamuk. Toute son oeuvre affleure déjà dans cette immense fresque à trois temps qui dépeint magistralement l’émergence d’une Turquie moderne, thème qu’il déclinera sans cesse dans la suite de sa production littéraire.

Chasse au trésor, Molly Keane, 2014, Quai Voltaire, 269 p., 9782710370727

Finis le champagne, les journées aux courses, les escapades à Monte-Carlo… Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, les propriétaires de Ballyroden doivent changer drastiquement leur mode de vie. Le benjamin de la famille, sir Philip, décide de faire du château une maison d’hôtes. Il reçoit trois Londoniens fortunés, un frère, sa soeur et la ravissante fille de celle-ci, persuadés de jouir du calme luxueux de la campagne irlandaise. En découvrant des souris dans sa chambre décrépite, Dorothy comprend qu’elle a fait fausse route, mais sa fille et son frère insistent pour rester à Ballyroden. Dans ce roman à mi-chemin entre la comédie de moeurs, le vaudeville et le théâtre policier à l’anglaise, Molly Keane, en grande satiriste, dresse une galerie de portraits tous plus échevelés les uns que les autres.

Neuland, Eshkol Nevo, 2014, Gallimard, 604 p., 9782070138456

Quand Mani Péleg disparaît quelque part en Amérique latine, son fils Dori, jeune père de famille en crise, saisit sa chance. Qui d’autre que lui pourrait partir à la recherche de son père, ancien héros de guerre et éminent conseiller économique, dont les dernières nouvelles laissent entendre qu’il n’a plus toute sa tête ? Au même moment, la jeune journaliste Inbar quitte Berlin, où elle a vainement tenté de se rapprocher de sa mère avec qui les liens s’étaient distendus après le suicide de son frère. Mais au lieu de rentrer en Israël auprès d’un mari qu’elle n’aime plus vraiment, Inbar embarque sur le premier vol en direction de l’Amérique du Sud. Neuland, porté par un souffle romanesque impressionnant, nous raconte l’histoire de ces vies qui auraient pu prendre un autre cours, le destin de ces utopies que l’on n’ose pas, tout comme la force de nos désirs et de nos regrets.

L’homme-dé, Luke Rhinehart, 2014, l’Olivier, 521 p., 9782823604795

Recherché par le F.B.I. : Luke Rhinehart, 32 ans, marié. Profession : psychiatre. Résidence : New York. Motif : subversion de la vie quotidienne. Le psychanalyste Luke Rhinehart a décidé de transformer son existence en un immense jeu de hasard : il laisse de simples dés prendre pour lui toutes les décisions de son existence. Très vite, le «syndrome du dé» se répand dans la population. Et les autorités s’inquiètent. Car le Dr Rhinehart a peut-être inventé, sans le savoir, le moyen d’en finir pour toujours avec la civilisation. L’Homme-dé, manifeste subversif affirmant le droit à l’expression de tous les fantasmes, est devenu très vite une sorte de mot de passe pour initiés. Après sa publication quasi clandestine en France (1971), il fait désormais partie des «livres cultes» dont la lecture s’impose à chacun.

Le chapiteau vert, Ludmila Oulitskaïa, 2014, Gallimard, 498 p., 9782070134977

Trois amis deviennent dissidents par amour pour la littérature : Ilya, Sania et Micha font connaissance à l’école où ils sont les souffre-douleur d’autres camarades. Ilya est laid et pauvre ; Sania un musicien fragile ; quant à Micha, il est juif… Dans cette vaste fresque qui plonge le lecteur au milieu de la tragédie soviétique, Ludmila Oulitskaïa sait tirer le meilleur profit de son immense talent de conteuse pour évoquer aussi bien la grandeur des hommes mus par le courage, les idéaux et l’amour, que les horreurs de la lâcheté, de la trahison et de la violence politique. Un magnifique roman dans la grande tradition russe.

EN FORMAT POCHE

L’archipel du goulag, Alexandre Soljénitsyne, 2014, Points, 904 p., 9782757843260

Fresque littéraire dépeignant l’univers concentrationnaire soviétique. Rédigé entre 1958 et 1967 dans la clandestinité, publié pour la première fois en France en 1974, ce texte fut censuré en URSS jusqu’en 1989.

Un passé en noir et blanc, Michiel Heyns, 2014, Points, 351 p., 9782757838914

Peter, écrivain et journaliste, revient dans sa ville natale en Afrique du Sud. Il souhaite écrire une série d’articles sur l’assassinat de sa cousine Désirée, une femme brillante mariée à Hector, le chef de la police locale. Au fil de ses recherches, Peter est entraîné dans une enquête aux multiples rebondissements au coeur de l’une des provinces les plus marquées par l’apartheid.

Un plaisir trop bref, Truman Capote, 2014, 10/18, 575 p., 9782264063540

Un recueil des lettres et de correspondances de Truman Capote, qui constitue une véritable référence autobiographique : ses blessures, ses plaisirs, ses succès, ses échecs. Des lettres qui expriment avant tout la personnalité flamboyante et généreuse d’un écrivain se consacrant à l’écriture avec une rigueur spartiate.

Paradis (avant liquidation), Julien Blanc-Gras, 2014, Livre de Poche, 188 p., 9782253179221

Un récit de voyage au coeur des îles Kiribati, menacées par la montée des eaux. Le journaliste écrivain dresse une galerie de portraits, des expatriés aux missionnaires en passant par les présidents, les ivrognes et les candidats au départ.

Par le fer et par le feu, Henryk Sienkiewicz, 2014, Phebus/Libretto, 723 p., 9782369140993

En 1648, au fin fond des steppes ukrainiennes, le cosaque Bogdan Chmielnicki parvient à lever une armée d’un demi-million d’hommes qu’il lance contre la Pologne. Face aux attaques des cosaques et des Tatars de Crimée, le peuple polonais fait preuve d’héroïsme, de générosité et de grandeur.

LITTÉRATURE QUÉBÉCOISE ET CANADIENNE

EN FORMAT POCHE

L’amélanchier, Jacques Ferron, 2014, Typo, 192 p., 9782892954111 (+)

L’amélanchier nous plonge dans le monde merveilleux et fascinant de l’enfance, à la recherche de l’identité : « Un pays, c’est plus qu’un pays et beaucoup moins, c’est le secret de la première enfance… ».

Aventuriers et sédentaires: Parcours du roman québécois, Lise Gauvin, 2014, Typo, 296 p., 9782892954135 (+)

La littérature du Québec s’inscrit entre un désir d’enracinement et le besoin du nomadisme, qui l’ont fait passer du roman paysan au roman urbain, de la traversée de la ville à celle du continent. Portée par la forte présence des écrivaines et riche de l’apport des nouveaux arrivants, elle a également été marquée par le questionnement constant des auteurs quant à leur fonction dans l’espace social. Dans un essai aussi vivant qu’érudit, Lise Gauvin nous invite à découvrir l’étonnante aventure d’une littérature francophone et nord-américaine, mais aussi – et peut-être surtout – à lire le roman québécois.

POÉSIE / THÉÂTRE

Au tournant du siècle: regard critique sur la poésie française contemporaine, Jean-Luc Maxence, 2014, Seghers, 177 p., 9782232123566 (+)

Cet essai critique détaille les grands courants et les nouvelles formes de la poésie contemporaine. Performances sonores, digitales, spatiales, slam, rap, qui ont fait leur apparition sur Internet, sont pris en compte.

Hymnes à la nuit, suivi de Chants spirituels, suivi de Disciples à Saïs, Novalis, 2014, Belles lettres, coll. « Bibliothèque allemande », 211 p., 9782251830094

Dans ces trois œuvres emblématiques du romantisme allemand, Novalis explore les thèmes de la nuit, de la religion chrétienne et de la nature. Le traducteur remet également en question l’image d’un Novalis francophile, excessivement latin, qui a contribué à charger sa langue de pathos et à effacer son caractère souvent prosaïque.

Ciel à perdre, Aksinia Mihailova, 2014, Gallimard, coll. « Blanche », 110 p., 9782070145089

Recueil de poèmes qui, par un jeu d’images inattendues, renouvelle avec pudeur le thème de l’amour. Une suite de vers libres qui passent de l’embrasement amoureux à la détresse, de la fusion à la distance, de l’attente à la joie des retrouvailles.

Paroles de feu, Jidi Majia, 2014, Mémoire d’encrier, 200 p., 9782897122232 (+)

La poésie de Jidi Majia suit deux versants très distincts qui semblent écrits par un poète différent : parfois hautement métaphorique et empreinte d’un grand lyrisme, parfois très rhétorique et très proche du discours et de la narration, elle explore divers sujets qui vont de ses souvenirs d’enfance à une posture politique et sociale.

Et avec sa queue, il frappe !, Thomas Gunzig, 2014, Au diable Vauvert, 76 p., 9782846268981 (+)

Un père raconte sa propre adolescence à son fils de 7 ans, période durant laquelle il était introverti et mal dans sa peau. Il relate comment les films de série B l’ont aidé à affronter le monde et à y trouver sa place. Le titre de la pièce fait référence au film de Bruce Lee, La fureur du dragon.

LITTÉRATURE POLICIÈRE

La loi des Wolfe, James Carlos Blake, 2014, Rivages, coll. « Rivages/Thriller », 283 p., 9782743628352

Eddie Wolfe travaille pour un dangereux cartel mexicain. Il s’enfuit avec Miranda, propriété de l’un des gangsters. Ils sont découverts et doivent se réfugier dans le désert.

La faiseuse d’anges, Camilla Läckberg, 2014, Actes Sud, coll « Actes noirs », 436 p., 9782330032104

Pâques 1974, dans l’île de Valö. Le pensionnat de garçons est complètement vidé, seule une petite fille d’1 an et demi est retrouvée par les forces de l’ordre. Sa famille s’est volatilisée et elle est placée en famille d’accueil. Trente ans plus tard, la petite Ebba est devenue grande, s’est mariée et a décidé de retourner dans l’île ouvrir une maison d’hôte.

EN FORMAT POCHE

Trouver une victime, Ross Macdonald, 2014, Gallmeister, coll. « Totem », 272 p., 9782351785423

Lew Archer a pris un auto-stoppeur qui meurt dans sa voiture. La victime était employée dans une société de transports et son camion, chargé d’alcool, a disparu. Archer enquête sur ce mystère, entre escroqueries et intrigues conjugales.

Rosy et John, Pierre Lemaitre, 2014, Livre de poche, coll. 144 p., 9782253175957

Jean Garnier a tout perdu : son travail, sa petite amie et sa mère, qui est en prison depuis peu. Afin d’exprimer son désespoir, Jean cache sept bombes à travers Paris, qui doivent exploser toutes les vingt-quatre heures. Après la première explosion, il se rend à la police et exige la libération de sa mère.

L’été du commissaire Ricciardi, Maurizio De Giovanni, 2014, Rivages, coll. « Rivages/Noir », 406 p., 9782743628345

Naples, août 1931. En pleine montée du fascisme, le commissaire Ricciardi enquête sur le meurtre de la duchesse de Camparino.

Un long moment de silence, Paul Colize, 2014, Gallimard, coll. « Folio Policier », 508 p., 9782070455072

Ce thriller, qui se déploie de 1920 à aujourd’hui, met en scène une organisation clandestine, le Chat, chargée de poursuivre la traque des criminels nazis, abandonnée par Israël après 1960. En 2012, Stanislas Kervyn se met sur sa piste pour résoudre le mystère de la mort de son père dans un attentat. Prix Landerneau-polar 2013, prix du Boulevard de l’imaginaire 2013, prix Polars pourpres 2013.

Jamais vue, Alafair Burke, 2014, Points, coll. « Thriller », 448 p., 9782757837986

En recherche d’emploi depuis plusieurs mois, Alice se voit confier par Drew Campbell le poste de directrice d’une galerie d’art à Manhattan. Deux jours après le vernissage de sa première exposition, la jeune femme retrouve Drew assassiné dans la galerie. Elle devient la première suspecte, d’autant plus qu’une photo d’elle en train d’embrasser la victime semble l’accabler.

SCIENCE-FICTION ET FANTASTIQUE

L’œuf de dragon: 90 ans avant Le Trône de fer, George R. R. Martin, 2014, Pygmalion, coll. « Fantasy », 174 p., 9782756411149 (+)

Quatre-vingt-dix ans avant les péripéties du Trône de fer, l’héritier du trône, Aegon, surnommé l’Oeuf, court les routes incognito comme écuyer de Dunk, un chevalier errant. Ils sont invités par Jehan le ménétrier à participer à un tournoi richement doté qui sera le clou des noces de lord Beurpuits. Le vainqueur recevra un inestimable oeuf de dragon en récompense.

I, robot: La véritable histoire de Susan Calvin T. 2: Obéir, Mickey Zucker Reichert, 2014, Robert Laffont, coll. « Ailleurs et demain », 466 p., 9782221135716 (+)

La robopsychologue Susan Calvin entame sa deuxième année d’internat en psychiatrie à l’hôpital Manhattan Hasbro. Elle se remet de la mort de son petit ami, Remington Hawthorn, tué dans un attentat perpétré par la SPH (Société pour l’humanité), un groupe de fanatiques opposés à la création de robots humanoïdes. Un nouveau drame la frappe : son père, John Calvin, est sauvagement assassiné.

La fille flûte et autres fragments de futurs brisés, Paolo Bacigalupi, 2014, Au diable Vauvert, 433 p., 9782846267984 (+)

Nominées ou lauréates des plus grands prix, ces dix nouvelles ont fait la notoriété de Paolo Bacigalupi et posé le saisissant univers postpétrole de ses fictions ainsi que les thèmes sociaux, politiques et environnementaux chers à l’une des voix les plus puissantes de la sciencefiction contemporaine.

Soleil vert, Harry Harrison, 2014, Nouveaux Millénaires, 315 p., 9782290079409

New York, août 1999. La surpopulation est telle que les ressources naturelles ne suffisent plus à nourrir la population, qui doit se battre pour survivre. C’est dans ce contexte très tendu qu’Andrew Rush enquête sur le meurtre d’un gros bonnet de la politique. Le crime semble crapuleux et Andrew doit parcourir les tréfonds de la mégalopole. Adapté au cinéma en 1974.

EN FORMAT POCHE

Nuit noire, étoiles mortes, Stephen King, 2014, Livre de poche, coll. « Fantastique », 617 p., 9782253195238 (+)

Cinq récits sur la violence des rapports humains à travers l’histoire d’un fermier qui assassine sa femme avec la complicité de son fils, d’une romancière violée au bord d’une route, d’un cancéreux qui échange sa vie contre celle d’un ami et d’une femme qui découvre qu’elle vit depuis vingt ans avec un tueur en série.

Ainsi naissent les fantômes, Lisa Tuttle, 2014, Gallimard, coll. « Folio SF », 308 p., 9782070448760 (+)

Sept nouvelles fantastiques mettant en scène des personnages qui évoluent entre névrose ordinaire et folie, dans des ambiances variées qui plongent le lecteur tour à tour dans la stupéfaction, la fascination, l’horreur et le malaise. Grand Prix de l’imaginaire 2012.

Les Pousse-pierres, Arnaud Duval, 2014, Gallimard, coll. « Folio SF », 528 p., 9782070453955 (+)

En 2170, deux communautés humaines s’affrontent. Les groupes spatiaux imposent leur volonté aux Terriens, cantonnés sur une planète dont les ressources se font de plus en plus rares. Maureen O’Garret, une prospectrice de l’espace, est victime d’un mystérieux accident tandis que Richard Trévise fuit la Terre, accusé d’espionnage. Prix Futuriales de la révélation jeunesse 2012.

L’assassin royal T. 1: Première époque, Robin Hobb, 2014, J’ai lu, coll. « Semi-poche », 1116 p., 9782290085998

Fitz est un jeune garçon issu d’une lignée royale. Il vit dans une sombre forteresse du royaume des Six-Duchés, entouré par un maître d’écurie, un vieux sage et deux molosses. Pour le jeune homme, c’est le début d’un voyage initiatique.

Le cycle de Lanmeur T. 1: Les contacteurs, Christian Léourier, 2014, Gallimard, coll. « Folio SF », 629 p., 9782070457151 (+)

Les trois premiers volets du cycle de Lanmeur, une fresque qui retrace le voyage spatial des hommes de la planète Lanmeur et la découverte d’autres civilisations. Prix spécial du Grand Prix de l’imaginaire 2013.

* Commandez ces titres sur monet.leslibraires.ca en cliquant sur le titre choisi.

* * *

Tous les textes proviennent des éditeurs, sauf lorsqu’il y a mention d’auteur.

Sélection : litt. étrangère – Benoit Desmarais ; litt. québécoise, poésie/théâtre et science-fiction – Maxime Nadeau ; policier – Morgane Marvier.

12 août 2014  par nos libraires BD

Bandes dessinées : la crème de juillet

Comme chaque mois, notre équipe de libraires spécialisés en bandes dessinées passe en revue l’ensemble de l’effarante production du mois écoulé pour repérer les nouveautés incontournables. Voici un aperçu de ces récits complets et autres premiers tomes, question d’aiguiser votre appétit livresque…

BANDES DESSINÉES ÉTRANGÈRES JEUNESSE

Rien n’arrête Bidule Chouette, Cati Baur et Gwendoline Raisson, 2014, L’école des loisirs, 56 p., 9782211217835*

Bidule Chouette, rien ne l’arrête. Rien… sauf peut-être ses chaussures qui ne veulent plus avancer, ou encore; le petit étang qui amortit la chute de sa course endiablée. Mais, pour sûr, quand vient le temps pour Bidule de défendre Ramone El Cochon, pas même le terrible gros monstre à grandes dents baveux et méchant qui veut dévorer son copain, là vraiment, cette mignonne emplumée, rien ne l’arrête… Petites leçons de vie et de courage concoctées par la prolifique auteure de livres jeunesses Gwendoline Raisson en trois courtes histoires agrémentées des jolis dessins expressifs de Cati Baur, qui nous avait offert la délicieuse adaptation en bandes dessinées du roman Les quatre sœurs. À partir de 5 ans. (HB)

Les trois pires histoires de pirates, Perceval Barrier et Thomas Bretonneau, 2014, L’école des loisirs, coll. « Album », 68 p., 9782211215701*

D’entrée de jeu, on peut être intrigué par le sens du titre de cet album. En quoi ces histoires de pirates sont-elles pires que les autres ? Sont-elles les plus sanglantes et cruelles ou alors, tout simplement, les plus mauvaises de toutes ? Ces trois histoires, excellentes, s’amusent plutôt à détourner les thèmes habituels de la piraterie tout en utilisant les codes et la culture de celle-ci comme hameçons de lecture. Par exemple, l’auteur utilise les accessoires du capitaine, comme dans Le garçon qui n’avait pas de perroquet, où le jeune Richard se départira par empathie de son chapeau, bandeau et crochet en les offrant aux créatures démunies de son île, ce qui lui vaudra une récompense magique à la mesure de son geste. Autant d’autres valeurs d’amitié, de partage, de liberté de choix et de travail d’équipe seront abordées dans ce très brillant petit album, orné des également « pires » pages de garde jamais contemplées. À partir de 6 ans. (HB)

Chroniques de Claudette T.1 : Chasseuse de géants!, Rafael Rosado et Jorge Aguirre, 2014, Akileos, 202 p., 9782355741630*

Claudette est une petite fille dégourdie et aventurière qui n’a qu’un objectif : chasser et tuer des géants pour devenir célèbre. Elle a réussi à enrôler sa meilleure amie – Marie, une princesse stagiaire – et son petit frère – Gaston, apprenti pâtissier et forgeron – dans sa quête. Les trois amis vont vivre des aventures palpitantes et rocambolesques qui vont les faire grandir et leur apprendre des choses sur eux-mêmes. Un album très drôle qui ne se prend pas au sérieux, malgré quelques petites leçons de morale, mais sans le ton moralisateur. Les enfants développent leur amitié et découvrent que parfois les apparences peuvent être trompeuses. Un petit bijou, à lire en famille. À partir de 10 ans. (PP)

BANDES DESSINÉES ÉTRANGÈRES ADULTES

Iba, Pierre Maurel, 2014, Casterman, coll. « Professeur Cyclope », 132 p., 9782203088047*

Album après album, Pierre Maurel n’en finit pas de nous surprendre. Il livre ici un récit chargé d’angoisse dessiné avec un aplomb remarquable. Élise souffre d’une récente rupture amoureuse. Entre deux crises de larmes, elle retrouve de façon récurrente Iba, l’amie imaginaire de son enfance. Malheureusement, Élise semble être devenue la proie de cette figure de cauchemar. L’étrangeté de ce récit savamment dosé s’étend comme une ombre, on frissonne. (SC)

J’ai pas volé Pétain mais presque…, Bruno Heitz, 2014, Gallimard, coll. « Bayou », 90 p., 9782070655694*

Il est très fort ce Bruno Heitz. Dès les quatre premières pages, il est capable de composer une évocation de la campagne française d’une saveur irrésistible. Avec son dessin à peu près aussi sophistiqué qu’une Citroën 2CV, Heitz  nous emmène sur la piste des voleurs du cadavre du fameux Maréchal Pétain. Comme dans C’est pas du Van Gogh mais ça aurait pu et J’ai pas tué De Gaulle mais ça a bien failli, c’est encore le brave Jean-Paul qui conduit l’enquête comme il peut. L’intrigue est surprenante à souhait, le récit est mené d’une main de maître. Encore une petite merveille de Bruno Heitz. (SC)

Ed the happy clown, Chester Brown, 2014, Cornélius, 256 p., 9782360810840*

Paru en fascicules dans le comicYummy Fur pendant les années quatre-vingt, l’épopée surréaliste Ed the happy clown est le classique de Chester Brown. Malheureusement, ce chef-d’œuvre de surréalisme trash improvisé n’a malheureusement jamais été traduit en français….jusqu’à maintenant. Le lecteur francophone pourra enfin découvrir les aventures du clown éponyme qui vont du burlesque au scatologique en passant par l’allégorie politique. L’épopée expérimentale de Brown contient, entre autres, un homme qui ne peut s’empêcher de déféquer, des vampires, un pénis dont le gland est remplacé par la tête de Ronald Reagan issu d’une autre dimension et bien d’autres choses. Cela étant dit, cet apparent ramassis de n’importe quoi retrouve une cohérence autonome qui fait d’Ed the happy clown un classique hétéroclite à ne pas manquer. (BN)

Gavrilo Princip : l’homme qui changea le siècle, Henrik Rehr, 2014, Futuropolis, 232 p., 9782754810982*

Tout le monde connaît, ne serait-ce que de nom, l’archiduc Franz Ferdinand et son assassinat qui furent, après un demi-siècle de tensions internationales et de montées nationalistes, l’élément déclencheur de la Première Guerre mondiale. Ce qu’on connaît moins, c’est son meurtrier, le serbe de Bosnie Gavrilo Princip, qui mit le feu aux poudres et enflamma le vingtième siècle. L’histoire peut paraître anecdotique, mais c’est à travers ce fait divers qu’Henrik Rehr profite de l’occasion pour rendre palpable, avec une vigueur plutôt surprenante, l’atmosphère politique et sociale particulièrement chargée de l’époque. Princip est un homme de son temps, un temps révolu, résolu et dépassé. Comprendre ses nuances n’en demeure que plus difficile… et essentiel. (BN)

Choc T.1 : Les fantômes de Knightgrave, Éric Maltaite et Stéphane Colman, 2014, Dupuis, 88 p., 9782800157573*

On revisite ses classiques avec cette excellente BD sur l’adversaire de Tif et Tondu. L’album vise vraisemblablement un public un peu plus âgé que celui de la série originale, mais le résultat final est des plus intéressants. On découvre l’origine de ce méchant énigmatique et on comprend mieux pourquoi il s’est tourné vers le crime. La vie ne lui a pas fait de cadeaux et la terre entière va payer. Une bonne histoire où s’entremêlent le passé et le présent, le criminel revisitant certains lieux et des souvenirs de son enfance lui revenant en mémoire. Le bandit en deviendrait presque sympathique alors qu’il orchestre un attentat majeur avec de multiples bombes dans un aéroport. Un album à découvrir. (PP)

Alexandre, L’Épopée T.1 : Un roi vient de mourir, Gildas Java, David Chauvel, Michaël Le Galli, 2014, Glénat, coll. « Grafica », 64 p., 9782723481236*

Alexandre le Grand est une figure mythique de l’histoire. Ses conquêtes hors du commun et tout ce qu’il a réalisé lors de sa courte vie lui accordent une place particulière dans l’histoire de l’humanité. Les auteurs nous présentent ici ses aventures à travers le regard de Pyrrhus et Eurydice, deux jeunes nobles, ami d’Alexandre, mais ayant tout perdu lors de la disgrâce de leur père sous le règne du roi Philippe. Nos héros verront la montée au pouvoir d’Alexandre et les luttes internes causées par l’avènement d’un nouveau roi. Quelques autres personnages secondaires (un vétéran en quête d’un trésor, l’assistant du médecin d’Alexandre…) nous montrent aussi comment se déroulait la vie à cette époque. Un album aux dessins somptueux et doté d’une riche documentation, à lire. (PP)

BEAUX LIVRES ET INTÉGRALES

C’est en grande partie grâce au casting d’Arnold Schwarzenegger, dans les années 80, que Conan le barbare a été connu du grand public. Et, pourtant, le Cimmérien fit sa première apparition en 1932 dans les pages du magazine Weird Tales pour ensuite être célébré par des dizaines de romans, des centaines de bandes dessinées et des films cultes. Cette monographie écrite par un spécialiste du personnage, richement illustrée et contenant de nombreux documents rares, raconte la longue histoire de cette icône populaire. Conan : Sur les traces du Barbare ( Huginn & Muninn, 9782364801608* ). (HB)

Le revoici! Intuable, bien que longtemps introuvable, le premier héros moderne de la bande dessinée québécoise paraît enfin pour petits et grands en version intégrale. Entre pastiche, parodie et aventures rocambolesques, les péripéties de Michel Risque ( La Pastèque, 9782922585971* ) ont beau dater de presque un demi-siècle, leur humour et leur satire politicosociale, qui ne se prend jamais trop au sérieux, n’ont pas pris une ride. À découvrir ou redécouvrir. (BN)

 ***

Sélection et rédaction d’Hélène Brosseau, Sylvain Cabot, Boris Nonveiller, Patrick Pilote et Réjean St-Hilaire.

 

* Commandez ces titres sur monet.leslibraires.ca en suivant les hyperliens des ISBN.

 


8 août 2014  par nos libraires

Essais et documents : les parutions de juillet

Comme chaque mois, notre équipe de libraires passe en revue l’ensemble de l’effarante production du mois écoulé pour en repérer les nouveautés incontournables. Voici un aperçu de ces nouveaux titres, question d’aiguiser votre appétit livresque…

BIOGRAPHIES

Ma vie de footballeur, Pelé avec Brian Winter, 2014, Globe, 325 p., 9782211218344* (+)

Né au Brésil en 1940, Edson Arantes do Nascimento, dit Pelé, est considéré comme le plus grand joueur de l’histoire du football. Il retrace son parcours, des favelas aux plus grands stades du monde, et commente les évolutions du milieu footballistique des années 1950 à aujourd’hui.

EN POCHE
Man Ray, Serge Sanchez, 2014, Gallimard, coll. « Folio Biographies », 355 p., 9782070449330*

L’écrivain retrace le parcours de Man Ray (1890-1976), qui mêla à ses peintures divers matériaux et employa dans ses créations des procédés industriels tels que la photographie ou l’aérographie. Proche du mouvement Dada, il fut le témoin privilégié des principaux courants artistiques du XXe siècle, et fréquenta André Breton, Pablo Picasso, Paul Eluard, Lee Miller ou encore Kiki de Montparnasse.

Alias Ali, Frédéric Roux, 2014, Gallimard, coll. « Folio », 652 p., 9782070455355* (+)

Cette biographie romancée de Muhammad Ali ne passe pas sous silence les zones d’ombre de la vie du boxeur et retrace ses exploits sportifs, son engagement politique, sa carrière diplomatique, jusqu’à sa consécration en 2005, lorsque G. W. Bush lui attribue la plus haute distinction civile américaine. Prix du livre France Culture-Télérama 2013.

 

SCIENCES HUMAINES

La santé mentale: Vers un bonheur sous contrôle, Mathieu Bellahsen, 2014, la Fabrique, 186 p., 9782358720595*

Après avoir démontré que la question de la santé mentale occupe une place de plus en plus importante dans la vie de chacun, l’auteur explique comment en quelques années elle est passée du champ psychiatrique au champ économique, pour devenir une norme et un moyen de gestion des populations.

24-7 : 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 : Le capitalisme à l’assaut du sommeil, Jonathan Crary, 2014, Zones, 139 p., 9782355220661*

Le titre de cet essai résume l’idéal capitaliste d’une vie sans pause, active à toute heure du jour et de la nuit. L’histoire de ce processus de grignotage du temps, qui n’a cessé de s’intensifier à la période moderne, est ici retracée et illustrée d’analyses de films, de romans populaires ou d’expériences scientifiques. Les effets dévastateurs de cet état d’insomnie globale sont dénoncés.

La migration prise aux mots: mise en récits et en images des migrations transafricaines, C. Canut et C. Mazauric (dir.), 2014, Le Cavalier Bleu, coll. « Mobilisations », 256 p., 9782846705394*

Cette étude des différentes formes de migrations entre pays africains, qui s’appuie sur de nombreux récits, analyse leurs conséquences sur l’individu et les sociétés. Les auteurs montrent comment ces migrations, existant depuis fort longtemps, sont évoquées de manière récurrente dans les œuvres musicales, théâtrales, littéraires et cinématographiques.

 

PSYCHOLOGIE

Histoire du développement des fonctions psychiques supérieures, Lev Semenovitch Vygotski, 2014, La Dispute, 593 p., 9782843032530*

Le psychologue soviétique expose sa conception historico-culturelle du psychisme humain, qu’il a développée entre 1928 et 1931.

Les mères absentes : guérir de l’amour qui vous a manqué, Cori Jasmin Lee, 2014, Ixelles éditions, 299 p., 9782875152213*

L’auteure montre les conséquences de l’attitude d’une mère sur le devenir de ses enfants. Comment le « vide maternel » ressenti est en lien direct avec l’histoire personnelle de la mère et comment on peut combler le fossé entre les deux.

Sabina, la juive de Carl Jung, Alain de Mijolla, 2014, Pierre Guillaume De Roux, 200 p., 9782363710895*

Hospitalisée dans une clinique psychiatrique de Zürich, S. Spielrein devient la patiente de C.G. Jung. Très vite, leur relation prend un tour amical puis amoureux. Mais l’analyste est marié. Rejetée, la jeune femme se tourne alors vers Freud. Une correspondance à trois s’engage, déterminante pour l’avenir de la psychanalyse.

 

PHILOSOPHIE

Théorie des sentiments amoureux, Adam Smith, 2014, PUF, 469 p., 9782130630671*

Paru en 1759, cet ouvrage présente le fait qu’un même individu puisse dans certaines situations manifester des comportements égoïstes, alors que dans d’autres il se révèle agir conformément à une éthique. Enquête sur la conscience morale, touchant au droit, à l’économie et à la politique, cette réflexion philosophique préfigure une approche individualiste de l’économie de marché.

Le mariage et la morale et pourquoi je ne suis pas chrétien, Bertrand Russell, 2014, belles lettres, 292 p., 9782251200422*

Recueil d’essais du prix Nobel de littérature 1950 sur la morale sexuelle et sur les liens entre christianisme et société, écrits de 1929 à 1957.

La violence de l’humanisme : pourquoi nous faut-il persécuter les animaux, Patrice Rouget, 2014, Calmann-Lévy, 155 p., 9782702155356*

Essai sur la régression de la condition animale dans les sociétés modernes. Le philosophe montre que l’humanisme, qui tend à diviniser l’homme, relègue les animaux au statut de choses exploitables, servant en dernière analyse d’exutoires et de boucs émissaires aux pires penchants humains.

 

CUISINE

Festins créoles, Babette de Rozières, 2014, Marabout, 359 p., 9782501094061*

Une petite envie de vacances aux Antilles ? Retrouvez dans cet ouvrage une sélection des plats antillais les plus célèbres : Colombo, acras de morue… Et des meilleurs cocktails, avec la véritable recette du Ti-punch. Un livre indispensable pour tous les amoureux des Antilles !

Brazil, Fa Personnaz, 2014, Hachette, 208 p., 9782012318083*

Brochettes de poulet à la farofa croustillante ou crevettes à l’ananas pour un barbecue brésilien (churrasco), feijoada à partager, petits pains au fromage tout chaud (pao de queijo), mijoté de poisson à la coriandre (moqueca de peixe), caipirinha, douceur à la noix de coco (cocada) ou confiture de lait (dolce de leite) …

De l’Afrique aux Caraïbes en passant par l’Argentine, le Portugal ou l’Amazonie, la cuisine brésilienne a été influencée par de multiples traditions riches et savoureuses. Découvrez toute la diversité culinaire des grandes régions du Brésil de Bahia à Rio et des rendez-vous gastronomiques des brésiliens.

La cuisine du Shabbat en 30 minutes, Phitoussi Laurence, 2014, Chêne, 190 p., 9782812310102*

Dans cet ouvrage, Laurence Phitoussi livre tous ses trucs et astuces pour préparer le repas de sabbat en un clin d’œil, mais le tout dans le respect de la tradition et des principes religieux, bien sûr ! 100 recettes simples et variées, transmises de génération en génération ou bien glanées parmi ses plus fidèles amis, qui répondent scrupuleusement aux principes de sabbat et de la cashrout. Du couscous séfarade en passant par le gefilte fish ashkénaze et la halla, les plus grands plats de sabbat sont revisités et simplifiés. Ce cahier de recettes s’adresse à toutes les femmes modernes qui souhaitent concilier emploi du temps chargé et vie religieuse. L’ouvrage est également agrémenté d’une introduction présentant tous les grands principes de sabbat et comment les mettre en application en toute sérénité.

VIE PRATIQUE

Comprendre le cancer : Quand une cellule déraille, Filip Lardon, 2014, Margada, coll. « Santé en soi », 180 p., 9782804701956*

Une description du cancer (apparition, développement, conséquences, etc.) et de ses aspects cliniques (diagnostic, perspectives et traitements), illustrée de schémas. Avec des questions-réponses, des conseils de lecture.

Plantes aphrodisiaques, Bernard Bertrand, 2014, Plume de carotte, coll. « Terra curiosa », 145 p., 9782366720426*

Recueil d’anecdotes, d’histoires et de croyances, racontées avec humour en faisant la part des choses entre l’avéré et le légendaire, autour de 45 plantes et de leur usage relatif à la sexualité.

Des plantes médicinales pour mon balcon, Serge Schall, 2014, Larousse, 127 p., 9782035884213*

Guide avec tous les conseils nécessaires pour installer et entretenir des plantes médicinales en pots ou en jardinières ainsi que 50 fiches détaillées des plantes qui indiquent la manière de les cultiver, de les récolter, de les conserver, de les préparer et de les utiliser.

Yoga pour maman, papa et moi, Teressa Asencia, 2014, la plage, 166 p., 9782842213817*

Des exercices ludiques autour de plus de 60 postures de yoga pour travailler en famille sur la respiration, le stress ou la concentration des enfants.

 

BEAUX-LIVRES

Écrivains et artistes face à la Grande Guerre, Claude Pommereau et al., 2014, Beaux Arts Éditions, 279 p., 9782842789930*

La Der des Ders, comme on l’appelait alors, plein d’espoir, aura été l’une des guerres les plus commentées et illustrées par les artistes et écrivains de l’époque. La raison en est simple : un nombre impressionnant de créateurs furent appelés sous les drapeaux pour combattre l’ennemi. Cocteau, Alain-Fournier, Giraudoux, Céline, Giono, Apollinaire, Breton, Cendrars, le peintre Fernand Léger, le philosophe Teilhard de Chardin et, de l’autre côté, le romancier allemand Ernst Jünger, les peintres Kirchner, Otto Dix et Franz Marc furent du nombre. Plusieurs n’en revinrent pas, cette guerre ayant été abominablement meurtrière. D’autres en furent marqués à jamais. Et la vie ne fut jamais la même… Cet ouvrage prend la forme d’une éphéméride historique et artistique de la vie de ces mornes années qui s’avérèrent des plus fertiles, afin que la mémoire ne s’éteigne jamais… (Robert Beauchamp)

La disparition des lucioles : collection Lambert en Avignon, collectif, 2014, Actes Sud, 381 p., 9782330032234*

En attendant d’occuper un lieu permanent, les œuvres de la collection d’art contemporain international du renommé galeriste Yvon Lambert sont présentées dans les murs de la prison Sainte-Anne d’Avignon, lieu patrimonial du XVIIIe siècle désaffecté depuis 10 ans. Regroupant des œuvres d’une centaine d’artistes, le thème de l’exposition est l’enfermement, la solitude, l’amour. Formidable panorama de l’art contemporain, c’est à une vision bouleversante de ces grands déchirements de la vie que nous sommes conviés, dans une mise en scène étonnante, tout comme l’est ce catalogue de l’exposition présentée du 18 mai au 25 novembre 2014 à la prison Sainte-Anne, en Avignon. (Robert Beauchamp)

Nicolas de Staël : lumières du Nord, lumières du Sud, collectif, 2014, Éditions Gallimard / Musée d’art moderne André Malraux, Le Havre, 223 p., 9782070145072*

Nicolas de Staël, que nous redécouvrons cette année à l’occasion du centenaire de sa naissance, est un peintre d’origine russe qui se réfugia en Belgique à partir de 1922, puis en France où il vécut jusqu’à sa mort tragique, en 1955. Il connut de son vivant une grande notoriété, étant l’un des phares de la figuration-abstraction, courant de la peinture moderne en France des plus effervescents dans les années 40 et 50.
Ce magnifique catalogue nous propose un voyage dans la peinture de Nicolas de Staël, en mettant en lumière sa passion des paysages, des grands espaces, de la mer et de ces ciels démesurés et de la couleur, qui ont tout pour évoquer en nous, Québécois, des sentiments bien familiers. On pourrait même faire certaines analogies avec des tableaux de Riopelle (ses monumentaux Icebergs) et de Lemieux ( ses paysages d’hiver… ). Nous sommes en terrain ami, c’est évident… (Robert Beauchamp)

Pierre Thibault vu par Teyssot et Ponte : l’Architecture comme paysage / Architecture as landscape, Sophie Gironnay (dir.), 2014,  Maison de l’Architecture du Québec, 191 p., 9782980929755*

Dans ce pays où l’architecture n’a pas eu sa juste part, l’architecte Pierre Thibault a, en quelque sorte, révolutionné notre rapport à la nature et aux éléments naturels comme environnement de vie. Ses splendides réalisations, souvent cachées en plein bois, nous font redécouvrir le bonheur de vivre au cœur de la nature et son utilisation des matériaux locaux, d’une sobriété réjouissante, donne à ces lieux une énergie étonnante. Un livre magnifique, qui nous fait réaliser l’importance de l’architecture pour sa valeur artistique et ses applications novatrices. (Robert Beauchamp)

* Commandez ces titres sur monet.leslibraires.ca en cliquant sur le titre choisi.

* * *

Tous les textes proviennent des éditeurs, sauf lorsqu’il y a mention d’auteur.

Sélection : biographies – Benoit Desmarais ; psycho, philo et cuisine – Caroline Le Gal ; sciences humaines et vie pratique – Marie-Ève Blais ; vie pratique – Caroline Scott ; beaux-livres – Robert Beauchamp.


23 juillet 2014  par nos libraires

Littératures : les parutions de juin

Comme chaque mois, notre équipe de libraires passe en revue l’ensemble de l’effarante production du mois écoulé pour en repérer les nouveautés incontournables. Voici un aperçu de ces nouveaux titres, question d’aiguiser votre appétit livresque…

LITTÉRATURE ÉTRANGÈRE

Sept années de bonheur, Etgar Keret, 2014, l’Olivier, 196 p., 9782823603934* (+)

Si une roquette peut nous tomber dessus à tout moment, à quoi bon faire la vaisselle ? Et les oiseaux du jeu Angry Birds, lancés à pleine vitesse sur de frêles maisons, ne ressemblent-ils pas à de furieux terroristes ? Avec une ironie hors du commun, Etgar Keret relate sept années de sa vie à Tel-Aviv : la naissance de son fils, l’histoire de sa sœur ultra-orthodoxe et de ses onze enfants, les chauffeurs de taxi irascibles, ses parents rescapés de l’Holocauste, les tournées littéraires mouvementées… et l’attitude peu banale qu’il convient d’adopter lors d’une alerte à la bombe.

Etgar Keret offre dans ces chroniques intimes une étonnante radiographie de ses contemporains, où l’émotion et l’humour se conjuguent à tous les temps de l’insolence.

Le vin des morts, Romain Gary, 2014, Gallimard, 237 p., 9782070146000*

Dans un souterrain peuplé de squelettes, le jeune Tulipe cherche désespérément la sortie. En chemin, il dialogue avec des morts aussi effrayants que grotesques : trois sœurs maquerelles régissent un bordel d’outre-tombe, Jim et Joe jouent sadiquement avec les têtes d’un pierrot et de sa colombine, un poilu avoue avoir laissé sa place à un Allemand dans la tombe du Soldat inconnu, etc. Un Dieu ivre et grossier préside aux misères de ce petit monde grouillant de cafards et de mites. Chez les vivants comme chez les morts, l’âme humaine ressemble à « une petite putain crasseuse et malodorante ». Tulipe se réveille dans un cimetière, la gueule de bois et les bras en croix. Sous l’influence de Poe, Céline ou encore Jarry, ce premier roman inédit aux allures de danse macabre, écrit à l’âge de dix-neuf ans, dépeint avec sarcasme la société de l’après-guerre et de la crise des années trente.

Mr Gwyn,Alessandro Baricco, 2014, Gallimard, 183 p., 9782070142361*

Romancier britannique dans la fleur de l’âge, Jasper Gwyn a à son actif trois romans qui lui ont valu un honnête succès public et critique. Pourtant, il publie dans The Guardian un article dans lequel il dresse la liste des cinquante-deux choses qu’il ne fera plus, la dernière étant : écrire un roman. Qu’est-ce qu’un artiste ? s’interroge Alessandro Baricco, dans ce roman intrigant, brillant et formidablement élégant. Pour répondre à cette question, il nous invite à suivre le parcours de son Mr Gwyn, mi-jeu sophistiqué mi-aventure cocasse. Et, s’il nous livre la clé du mystère Gwyn, l’issue sera naturellement inattendue.

Passé imparfait, Julian Fellowes, 2014, Sonatine, 647 p., 9782355842450*

Lorsque cette histoire commence, le narrateur est sans nouvelles de Damian Baxter depuis près de quarante ans. Alors qu’ils étaient inséparables lors de leurs études à Cambridge, leur indéfectible amitié s’est muée en une haine féroce, à la suite de mystérieux événements survenus lors de vacances au Portugal en 1970. Aussi, le jour où notre homme reçoit une invitation de Damian, la surprise est-elle de taille. Après des retrouvailles déconcertantes dans un magnifique manoir de la campagne anglaise où Damian vit seul, entouré de son personnel, celui-ci fait à son invité une révélation inattendue : il est atteint d’une maladie incurable et n’a pas d’héritier à qui léguer son immense fortune. À moins que… C’est le début d’un voyage vers un passé plein de fantômes, de secrets et de révélations surprenantes. Retraçant l’évolution de la haute société anglaise depuis la fin des années 1960, Julian Fellowes, auteur du célèbre Downton Abbey, dresse le tableau d’une classe et d’un pays en pleine mutation.

Meursault, contre-enquête, Kamel Daoud, 2014, Actes Sud, 152 p., 9782330033729*

Il est le frère de « l’Arabe » tué par un certain Meursault dont le crime est relaté dans un célèbre roman du XXe siècle. Soixante-dix ans après les faits, Haroun, qui depuis l’enfance a vécu dans l’ombre et le souvenir de l’absent, ne se résigne pas à laisser celui-ci dans l’anonymat : il redonne un nom et une histoire à Moussa, mort par hasard sur une plage trop ensoleillée. Hommage en forme de contrepoint rendu à L’Étranger d’Albert Camus, Meursault, contre-enquête joue vertigineusement des doubles et des faux-semblants pour évoquer la question de l’identité. En appliquant cette réflexion à l’Algérie contemporaine, Kamel Daoud, connu pour ses articles polémiques, choisit cette fois la littérature pour traduire la complexité des héritages qui conditionnent le présent.

EN FORMAT POCHE

Profanes, Jeanne Benameur, 2014, Actes Sud/Babel, 273 p., 9782330028541*

Ancien chirurgien du cœur, il y a longtemps qu’Octave Lassalle ne sauve plus de vies. À quatre-vingt-dix ans, il anticipe. Mais cette fois-ci, c’est sa propre peau qu’il sauve : comme autour d’une table d’opération, il se compose une « équipe ». Il organise le découpage de ses jours et de ses nuits en quatre temps, confiés à quatre « accompagnateurs » choisis avec soin. Jeanne Benameur bâtit un édifice à la vie à la mort, un roman qui affirme un engagement farouche. Dans un monde où la complexité perd du terrain au bénéfice du manichéisme, elle investit l’inépuisable et passionnant territoire du doute et fait le choix déterminé de la seule foi qui vaille : celle de l’homme en l’homme.

Une fille, qui danse, Julian Barnes, 2014, Gallimard/Folio, 211 p., 9782070454396*

Au lycée, ils étaient trois amis jusqu’à ce qu’Adrian se joigne à eux. Il était différent, brillant et plus mûr. Tous l’admiraient. Ils croyaient alors vivre dans un enclos et qu’ils seraient bientôt lâchés dans la vraie vie. Pourtant, les jeux étaient faits en partie. À l’université, Tony, le narrateur, fréquenta Véronica et découvrit que le corps des filles est parfois défendu comme la zone d’exclusion d’un pays pour la pêche… Quelques mois plus tard, il apprit qu’elle sortait désormais avec Adrian. De rage, il leur écrivit une lettre épouvantable… Pourquoi Adrian s’est-il suicidé ?

Quarante ans plus tard, le passé qui ressurgit révèle une terrible vérité. Elle bouleversera Tony et chacun des lecteurs d’Une fille, qui danse.

À moi seul bien des personnages, John Irving, 2014, Points, 589 p., 9782757841433*

Adolescent ardent et confus, Billy rêve de devenir écrivain. Des béguins secrets pour son beau-père ou ses camarades de classe le bouleversent. Comment lutter contre ces « erreurs d’aiguillage amoureux » ? Il tait aussi son attirance pour Miss Frost, bibliothécaire aux seins juvéniles qui l’initie au plaisir et à la littérature. Quand Billy renoncera-t-il à l’art de la dissimulation ?

Le peintre d’éventail, Hubert Haddad, 2014, Gallimard/Folio, 179 p., 9782070454419*

C’est au fin fond de la contrée d’Atôra, au nord-est de l’île de Honshu, que Matabei se retire pour échapper à la fureur du monde. Dans cet endroit perdu entre montagnes et Pacifique se cache la paisible pension de Dame Hison dont Matabei apprend à connaître les habitués, tous personnages singuliers et fantasques. Attenant à l’auberge se déploie un jardin hors du temps. Insensiblement, Matabei s’attache au vieux jardinier et découvre en lui un extraordinaire peintre d’éventail. Il devient le disciple dévoué de maître Osaki. Fabuleux labyrinthe aux perspectives trompeuses, le jardin de maître Osaki est aussi le cadre de déchirements et de passions, bien loin de la voie du Zen, en attendant d’autres bouleversements… Avec Le peintre d’éventail, Hubert Haddad nous offre un roman d’initiation inoubliable, époustouflant de maîtrise et de grâce.

Crime d’honneur, Elif Shafak, 2014, 10/18, 498 p., 9782264060525*

Jeune immigrée kurde, Esma porte une histoire familiale entachée de sang. Décidée à comprendre, elle retrace sur trois générations le lourd destin qui la lie à ses ancêtres ; des rives de l’Euphrate à l’Angleterre, quand l’émancipation et la quête de liberté se heurtent aux traditions, Esma démêle lentement les fils de l’amour et de la haine…

 

LITTÉRATURE QUÉBÉCOISE ET CANADIENNE

 

Autos biographie, Jacques Godbout, ill. de Rémy Simard, 2014, Somme toute, 168 p., 9782924283257* (+)

L’automobile du grand-père, la quête effrénée du permis de conduire, la première voiture comme un désir enfin comblé, et puis toutes celles qui ont suivi, les rencontres et les aventures qu’elles ont permises forment la trame originale d’Autos biographie. Chaque véhicule est à l’origine d’un tableau drôle, émouvant et inattendu. Au détour de la page, l’illustrateur Rémy Simard, soucieux d’authenticité, retrouve l’objet d’origine qui rappelle que Jacques Godbout, écrivain et cinéaste, a roulé sa bosse sur les routes du monde. Autos biographie est un divertissement littéraire, parfois une œuvre d’autodérision. Un régal en couleurs. (Réédition)

EN FORMAT POCHE
Poussière sur la ville, André Langevin, 2014, Boréal, coll. « Boréal compact », 236 p., 9782764623374* (+)

Salué par la critique dès sa parution en 1953, Poussière sur la ville marque un tournant dans les lettres québécoises. Le traitement de la psychologie des personnages, la dimension symbolique du décor urbain et la place qu’y occupe le thème tragique de l’aliénation, individuelle comme sociale, lui ont assuré une place sûre parmi la courte liste des classiques de la littérature québécoise.

Allegro, Félix Leclerc, 2014, Fides, coll. « Biblio-Fides », 216 p., 9782762134667*

Les bêtes dorment dans l’étable, deux pigeons se posent sur une corniche, un brin de blé se révolte contre la mort. Si les fables instruisent, celles d’Allegro enseignent l’apprentissage de la liberté au fil de la vie quotidienne. Chez Félix Leclerc, le fabuliste se double d’un poète qui prête aux bêtes, aux insectes et aux plantes des propos que les hommes pourraient faire leurs afin de vivre heureux.

La main d’Iman, Ryad Assani-Razaki, 2014, Typo, 368 p., 9782892954142* (+)

Histoire d’attachement et de trahison, de violence et de désespoir, La main d’Iman raconte en filigrane le drame de tout un continent. Premier roman d’une rare force, il a été récompensé du prix Robert-Cliche et a été finaliste au prix du Gouverneur général.

 

POÉSIE / THÉÂTRE

La fleur et le fusil: Poèmes de 1913 à 1919, Bertolt Brecht, 2014, Arche éditeur, 96 p., 9782851818355*

Réunit les premiers poèmes écrits par le jeune B. Brecht, âgé de 16 ans quand éclate la Première Guerre mondiale.

Mariana, Portugaise, Guy Goffette, 2014, Gallimard, coll. « Blanche », 63 p., 9782070145775* (+)

Un recueil de poèmes qui s’inspire des Lettres de la religieuse portugaise de M. Alcoforado sur la souffrance d’aimer.

La voix antérieure : paysages et poétiques, Jean Royer, 2014, Noroît, coll. « Chemins de traverse », 242 p., 9782890188839*

La voix antérieure constitue le deuxième tome du cycle du Veilleur, inauguré en 2013 au Noroît et qui propose des pistes de réflexion et de lecture à partir de quelques aspects et approches de la poésie. Le premier volume, L’arbre du veilleur, s’attachait à des aspects de la poésie au fil des œuvres de poètes divers. La voix antérieure, deuxième titre de l’ensemble, illustre pour sa part des approches de la poésie par des thématiques appartenant à l’histoire de la poésie, à la modernité et à la vérité du poème. En somme, Jean Royer y interroge les origines du poème, cette voix antérieure.

Volpone, Stefan Zweig, 2014, Payot, coll. « Petite bibliothèque Payot », 206 p., 9782228911085*

Au XVIe siècle, à Venise, le marchand vénitien Volpone parvenu riche sur un coup de chance, devient la proie de toutes les convoitises concernant son héritage. Une adaptation très libre de la célèbre pièce de Ben Jonson.

Shakespeare : Théâtre et poésie, Yves Bonnefoy, 2014, Gallimard, coll. « Tel », 348 p., 9782070143825* (+)

Recueil d’articles du poète, traducteur de Shakespeare, consacrés à certains de ses pièces et sonnets, et mettant en avant la dimension poétique son œuvre.

 

LITTÉRATURE POLICIÈRE

Finie la comédie, Donald Westlake, 2014, Rivages, coll. « Thriller », 382 p., 9782743628109*

Peu après la guerre du Viêt Nam, le comique Koo Davis est enlevé par un groupuscule révolutionnaire prêt à tout pour ne pas sombrer dans l’oubli. Koo était un habitué des tournées de soutien aux troupes et un grand ami des militaires.

Ceux qui tombent, Michael Connelly, 2014, Calmann-Lévy, « Robert Pépin présente », 388 p., 9782702141557*

Harry Bosch est de retour pour une nouvelle enquête. Cette fois-ci, il s’agit d’élucider une affaire de viol ayant eu lieu des années auparavant, et le meurtre ou le suicide d’un homme défenestré qui n’est autre que le fils du conseiller Irving, l’ennemi juré de l’inspecteur.

Les anges aquatiques, Mons Kallentoft, 2014, Seuil, 484 p., 9782021095951*

Une petite fille de 5 ans a disparu et ses parents ont été retrouvés assassinés. Cette affaire touche particulièrement la policière Malin Fors, qui vient d’apprendre qu’elle ne pourra pas avoir d’enfant, à la suite d’une grave blessure dont elle a été victime en service. Argent, maternité, adoption et racisme sont au cœur de l’intrigue.

L’avocat, le nain et la princesse masquée, Paul Colize, 2014, Manufacture du livre, 315 p., 9782358870726*

Hugues Tonnon est un avocat bruxellois réputé, spécialisé dans les affaires de divorce. Nolwenn Blackwell, top-modèle, est fiancée à Amaury Lapierre, un chef d’entreprise de trente ans son aîné. Quand ce dernier est photographié en compagnie d’une strip-teaseuse, le mannequin dîne avec l’avocat, qui la raccompagne chez elle. Au petit matin, elle est assassinée.

Allmen et les dalhias, Martin Suter,2014, Bourgois, coll. « Littérature étrangère », 188 p., 9782267026511*

Troisième enquête du détective Allmen. Mme Gutbauer, milliardaire installée dans un hôtel suisse, fait appel aux services de l’agence Allmen International Inquiries pour retrouver un tableau de Fantin-Latour qu’on lui a dérobé. Allmen et la femme de son associé se rendent sur place pour retrouver le bien volé mais se retrouvent confrontés à mille autres péripéties.

EN FORMAT POCHE

Un long moment de silence, Paul Colize, 2014, Folio, coll. « Policier », 508 p., 9782070455072*

Ce thriller, qui se déploie de 1920 à aujourd’hui, met en scène une organisation clandestine, le Chat, chargée de poursuivre la traque des criminels nazis, abandonnée par Israël après 1960. En 2012, Stanislas Kervyn se met sur sa piste pour résoudre le mystère de la mort de son père dans un attentat. Prix Landerneau-polar 2013, prix du Boulevard de l’imaginaire 2013, prix Polars pourpres 2013.

Ils vivent la nuit, Dennis Lehane, 2014, Rivages, coll. « Noir », 553 p., 9782743628154*

À Boston, en 1926, Joe, le plus jeune fils du capitaine Coughlin, veut entrer dans le milieu de la pègre. Il commet l’erreur de séduire la maîtresse du parrain local et se retrouve en prison. Il y fait la connaissance du parrain Maso Pescatore, qui se charge de son éducation. Joe se retrouve en Floride à la tête d’un trafic de rhum. Mais la prohibition prend fin et c’est le début de la rédemption.

Le cinquième témoin, Michael Connelly, 2014, Livre de poche, coll. « Policier », 640 p., 9782253178941*

En pleine crise des subprimes, abandonnée par son conjoint, Lisa Trammel se retrouve criblée de dettes. Sa banque, la Westland, s’apprête à saisir sa maison. Elle engage l’avocat Mickey Haller. Alors que celui-ci essaie de gagner du temps, Lisa est accusée du meurtre d’un cadre de la Westland. Le procès s’annonce particulièrement complexe.

Il ne faut pas parler dans l’ascenseur, Martin Michaud, 2014, Coup d’œil, 416 p., 9782897314873*

Une jeune femme s’éveille après vingt-quatre heures dans le coma et se lance à la recherche d’un homme qui ne semble pas exister. Un meurtrier sans merci décide que chacun doit payer pour ses fautes et applique sa propre justice. Des crimes commis à une journée d’intervalle déroutent les membres de la police de Montréal… dont le sergent-détective Victor Lessard. L’enquêteur vivra des rebondissements troublants pour élucider cette affaire sordide parsemée de revirements inattendus. Un polar parfaitement ficelé qui vous tiendra en haleine jusqu’à la dernière page.

Étranges rivages, Arnaldur Indridason, 2014, Points, coll. « Policier », 352 p., 9782757843024*

Parti en vacances sur les terres de son enfance dans les régions sauvages des fjords de l’est, le commissaire Erlendur est hanté par le passé. Il se souvient de tout ce qui s’est déroulé de tragique dans cette région, en particulier de la disparition d’une jeune fille, et décide de chercher ce qui a pu lui arriver.

 

SCIENCE-FICTION ET FANTASTIQUE

Sadako, Kôji Suzuki, 2014, Fleuve noir, 358 p., 9782265098299*

Graphiste spécialisé dans l’analyse des images, Takanori Andô reçoit la vidéo d’un suicide filmé dans un appartement. Cherchant à déterminer s’il s’agit d’une mise en scène, il la regarde plusieurs fois. À chaque visionnage, le cadre de la vidéo se décale et permet de voir le visage du suicidé : Seiji Kashiwada, un serial killer exécuté peu de temps auparavant.

Silo: Origines, Hugh Howey, 2014, Actes Sud, coll. « Exofictions », 564 p., 9782330032012*

Préquelle de Silo, ce volet prend lieu et place en 2049, lorsque seulement quelques potentats savaient ce que l’avenir réservait. La voie fut ouverte pour aller sous terre, une voie sans retour.

Intégrale raisonnée T. 1: Histoire du futur proche, Roland C. Wagner, 2014, Les Moutons électriques, coll. « Bibliothèque voltaïque », 373 p., 9782361831691* (+)

Trois romans et une nouvelle de jeunesse de l’écrivain, présentant un monde décadent, peu à peu gagné par le changement de réalité découlant du Psycataclysme, la catastrophe décrite dans Les futurs mystères de Paris.

La légende des millénaires T. 2: Le trésor de Mérande et autres récits d’aventure, J.H. Rosny aîné, 2014, Les Moutons électriques, coll. « Le rayon vert », 350 p., 9782361831707*

Ces récits d’aventures mettent en avant l’instinct de survie et les capacités d’adaptation de l’homme, également célébrés par l’auteur dans ses fictions préhistoriques.

Miriam Black T. 1: Blackbird, Chuck Wendig, 2014, Panini Books, coll. « Eclipse », 435 p., 9782809439571* (+)

Miriam Black a le don de voir la mort des gens qu’elle rencontre. Quand elle monte dans le camion de Louis Darling, qui l’a prise en stop, elle sait aussitôt que, dans trente jours, il sera monstrueusement assassiné et prononcera son nom avant de mourir. Cette fois, la jeune femme, qui avait renoncé à l’idée d’empêcher l’inéluctable, doit pourtant essayer.

EN FORMAT POCHE

Blitz T. 1: Black-out, Connie Willis, 2014, J’ai lu, coll. « Science-fiction », 796 p., 9782290071021* (+)

En 2060, les voyages dans le temps sont devenus chose courante et de nombreux historiens partent en mission. Mais, soudain, le labo des voyages temporels les annule tous et modifie les programmes. Le plus terrible, c’est cette impression que l’histoire elle-même échappe à tout contrôle. La règle d’or établissant que nul ne peut modifier le passé semble ne plus être valable.

Les Douze, Justin Cronin, 2014, Pocket, 946 p., 9782266218580* (+)

Alors que le fléau déclenché par l’homme se déchaîne, trois étrangers naviguent dans le chaos : Lila, enceinte, Kittridge, obligé de fuir pour échapper aux mutants, et April, une adolescente luttant pour protéger son frère. Cent ans plus tard, Amy et les siens, héros du premier volet Le Passage, ignorent que les règles ont changé et que l’ennemi a évolué.

Ring: L’intégrale, Kôji Suzuki, 2014, coll. « Thriller », 1056 p., 9782266244138*

Asakawa, journaliste d’investigation, enquête sur plusieurs morts suspectes. Les victimes ont toutes visionné une cassette vidéo maudite capable d’entraîner la mort de celui qui la regarde, exactement une semaine après. Il découvre que les images émanent de l’esprit torturé d’une jeune paysanne japonaise au destin tragique.

Armageddon Rag, George R. R. Martin, 2014, Gallimard, coll. « Folio SF », 591 p., 9782070457014* (+)

Ancien journaliste underground reconverti dans le roman, Sander Blair décide d’enquêter sur le meurtre de Patrick Hobbins, le chanteur du Nazgûl, groupe mythique de la fin des années 1960, et sur celui de son impresario, Jamie Lynch, survenu dix ans plus tard. Décidé à tirer un roman de cette affaire, Sander se retrouve embarqué dans un voyage mystique et hallucinatoire.

Le Temps du Twist, Joël Houssin, 2014, Gallimard, coll. « Folio SF », 292 p., 9782070456994* (+)

Dans une Buick Electra revue et corrigée par un génie du bidouillage, une bande d’adolescents est arrachée à son futur déglingué et transportée dans le Londres des années 1970, au moment où Led Zeppelin est censé amorcer sa formidable carrière. Grand prix de l’imaginaire 1992.

 

* * *

Tous les textes proviennent des éditeurs, sauf lorsqu’il y a mention d’auteur.

Sélection : litt. étrangère – Benoit Desmarais ; litt. québécoise, poésie, théâtre et science-fiction – Maxime Nadeau ; policier – Morgane Marvier.

* Commandez ces titres sur monet.leslibraires.ca en cliquant sur le titre choisi.


18 juillet 2014  par nos libraires

Essais et documents : les parutions de juin

Comme chaque mois, notre équipe de libraires passe en revue l’ensemble de l’effarante production du mois écoulé pour en repérer les nouveautés incontournables. Voici un aperçu de ces nouveaux titres, question d’aiguiser votre appétit livresque…

BIOGRAPHIES

Bonjour M. Mandela, Zelda La Grange, 2014, Edito, 448 p., 9782924402108*

Cet ouvrage relate l’histoire extraordinaire d’une jeune femme qui a vu sa vie, et toutes les idées auxquelles elle adhérait, transformées par le plus grand homme de son temps. Ce livre nous montre que chacun d’entre nous, quel qu’il soit et quoi qu’il ait fait, a la capacité de changer. Un témoignage bouleversant, porteur du message d’espoir de Nelson Mandela.

Montaigne: Une biographie politique, Philippe Desan, 2014, Odile Jacob, 727 p., 9782738130679*

Qui était vraiment Michel de Montaigne ? Peut-on se fier à l’auteur des Essais quand il dépeint un moi universel dans son « humaine condition », autrement dit un moi dissocié des vicissitudes de l’histoire ? À rebours du mythe auquel Montaigne a le premier largement contribué, cette biographie s’interroge sur l’historicité des Essais et leur inscription dans les pratiques politiques et sociales de la fin de la Renaissance. Conseiller au parlement de Bordeaux, ville dont il devint maire et gouverneur, négociateur et ami proche du futur Henri IV, Montaigne incarnait cette noblesse de robe qui voulait s’intégrer à la moyenne noblesse d’épée. Acteur de son temps, il conçut chaque édition de ses Essais comme le corollaire indispensable d’une carrière politique riche en rebondissements.

 SCIENCES HUMAINES

Histoire et Lumières.: Changer le monde par la raison, Z. Sternhell & N. Weill, 2014, Albin Michel, 365 p., 9782226246318*

Auteur francophone observant une France contemporaine qu’il aime et où il a vécu, Zeev Sternhell a fait de ce pays son objet d’études principal, sans concession ni préjugés. Le regard qu’il a porté sur l’Hexagone au tournant des XIXe et XXe siècles l’a amené à des conclusions aussi dérangeantes que controversées : loin d’avoir été épargnée par le fascisme ou d’y être « allergique », la France en aurait été le « laboratoire ». Convaincu de la force des idées dans l’histoire, Zeev Sternhell a étendu le spectre de ses analyses aux racines philosophiques et historiques de la contestation antidémocratique ; sans oublier son propre pays, Israël, où il lutte, au nom d’un sionisme de gauche assumé, contre la colonisation des territoires occupés depuis 1967. À l’heure où l’extrême-droite s’apprête à redevenir en Europe, comme dans les années 1930, une force politique de poids, les travaux de Zeev Sternhell sont plus actuels que jamais.

Smart, Frédéric Martel, 2014, Stock, 406 p., 9782234077348*

Dans ce livre, tout s’accélère. Le numérique amplifie la mondialisation ; internet est mobile ; le téléphone et la télévision deviennent « smart ». Comment la Chine a-t-elle créé des clones de Google ou Facebook et bâti son propre internet censuré ? Comment les pays arabes ont-ils utilisé les réseaux sociaux pour faire leurs révolutions et Israël pour être une « start-up nation » ? Avec Mainstream, Frédéric Martel avait décrit la guerre mondiale de la culture et des médias ; avec Smart, il prolonge l’enquête dans toutes les capitales numériques. Ce faisant, il montre qu’internet n’a jamais été véritablement global, qu’il existe autant d’usages du web qu’il y a de territoires, que les frontières demeurent.

Une histoire du monde sans sortir de chez moi, Bill Bryson, 2014, Payot, coll. « Documents », 599 p., 9782228911061* (+)

Ayant découvert que ce qui s’était passé dans le monde depuis deux siècles s’était retrouvé sous forme d’objets et de rituels quotidiens dans notre intérieur, le plus drôle des écrivains voyageurs américains fait le tour de sa maison pour nous raconter cette grande aventure du génie humain — de l’invention de la tapette à souris à la conception de la tour Eiffel, de la saga des acariens à celle des milliardaires. Une histoire de l’envers du décor.

L’utopie, Norbert Élias, 2014, La Découverte, 151 p., 9782707178435* (+)

Trois études sur l’utopie, publiées par le sociologue allemand au début des années 1980. En s’appuyant en particulier sur l’analyse de L’Utopie de T. More et d’œuvres d’H. G. Wells, il souligne la place de l’utopie dans l’approche sociologique des savoirs et des représentations collectives.

« Les trois textes qui composent L’utopie, écrits entre 1980 et 1987, n’exigent pas que l’on connaisse les arcanes de la pensée socio-historique d’Elias, mais permettent de voir comment fonctionnent certains de ses concepts, appliqués au rapport insécable entre le passé, le présent et l’anticipation, entre le réel et le possible. »

Des femmes rebelles: Olympe de Gouges, Flora Tristan, George Sand, Michelle Perrot, 2014, Éditions Elyzad, coll. « Poche », 219 p., 9789973580665*

Elles étaient belles, libres, avides d’amour, d’écriture et d’action, engagées dans les luttes de leur temps pour l’égalité des sexes et la justice sociale. Olympe de Gouges, Flora Tristan, George Sand incarnent avec éclat la rébellion des femmes : une des grandes forces de l’Histoire. J’ai eu envie de les rencontrer et de les raconter pour celles et ceux qui se battent dans le monde aujourd’hui.

 PSYCHOLOGIE

L’étranger ou Le pari de l’autre, Tobie Nathan, 2014, Autrement, coll. « Les grands mots », 182 p., 9782746734227*

Essai sur l’altérité et la rencontre à travers la figure de l’étranger, qu’il s’agisse de l’inconnu, de l’allogène ou du caché. L’ethnopsychiatre invite à réfléchir sur la notion d’hospitalité, qui permet d’accéder à une dimension plus juste de l’existence.

Ce qui ne figure pas dans mes livres, Viktor Emil Frankl, 2014, InterEditions, coll : « Grandes références », 187 p., 9782729614065 *

Un des derniers livres du grand psychiatre viennois où il revient sur son expérience des camps de la mort, évoque sa famille et son enfance, sa rencontre avec la psychanalyse, les débuts de la logothérapie, son opposition à l’euthanasie…

 PHILOSOPHIE

Subjectivité et vérité: Cours au Collège de France (1980-1981), Michel Foucault, 2014, Seuil, coll. « Hautes études », 335 p., 9782020862592* (+)

Une réflexion sur les rapports entre subjectivité et vérité à partir d’une étude des transformations de l’expérience de la sexualité et du mariage dans l’Antiquité. Foucault s’interroge également sur le déplacement opéré par le christianisme vers un contrôle parfait du désir.

Esthétique et philosophie de l’art: repères historiques et thématiques, L’Atelier d’esthétique, 2014, De Boeck, coll. « L’atelier philosophique », 525 p., 9782804185206*

Panorama de la pensée esthétique occidentale, à travers l’histoire et les œuvres. Une première partie étudie la genèse des concepts, de Platon à Derrida, de la pensée analytique anglo-saxonne à la phénoménologie. Une deuxième partie confronte ces concepts aux interrogations de la philosophie de l’art et de l’esthétique contemporaines.

Le choc de Simone Weil, Jacques Julliard, 2014, Flammarion, coll. « Café Voltaire », 133 p., 9782081332737*

Un essai sur la vie et l’œuvre de S. Weil, révélant la modernité et l’audace de la philosophe.

Modérément moderne, Rémi Brague, 2014, Flammarion, coll. « Philosophie », 383 p., 9782081331112*

Cet essai philosophique aborde de manière érudite et humoristique les paradoxes de la modernité à travers les notions de culture, d’histoire, de sécularisation, de progrès…

EN POCHE

Le primat de la perception et ses conséquences philosophiques, Maurice Merleau-Ponty, 2014, Verdier, coll. « Verdier poche », 90 p., 9782864327530* (+)

Forme instable de la présence et du temps, la perception est ce don singulier du voyant où le visible se fait vision, où le monde se donne à lui-même un point de vue. Ces textes, datant de 1933 et 1934, restent la meilleure introduction à l’œuvre de Maurice Merleau-Ponty.

 CUISINE

Gastronomie des Premières Nations: Rites de passages,Martin Gagné, 2014, Éditions du Sommet, 143 p., 9782896960606*

La cuisine de Martin Gagné, chef exécutif du restaurant La traite de l’Hôtel-Musée Premières Nations de Wendake, se veut un hommage à la culture des Premières Nations et à leurs traditions culinaires. La démarche professionnelle de ce chef consiste principalement à adapter au goût du jour le garde-manger traditionnel provenant d’une culture méconnue, mais faisant néanmoins partie du patrimoine de tous les Québécois. En toute simplicité et en harmonie avec la nature, ses recettes inventives, parfois surprenantes mais pour la plupart accessibles au grand public, permettent de redécouvrir des saveurs oubliées qui ont si longtemps servi à une cuisine de survivance. Des produits de la pêche et de la chasse ainsi que des épices, des herbes, des fleurs, des champignons et des racines tels que muscade boréale, poivre des dunes, cardamome des bois, amélanchier, racine de céleri sauvage, bouquets d’armoises et l’incontournable thé du Labrador sont autant de couleurs sur la palette de cet artiste de la gastronomie autochtone.

Ni cru ni cuit: histoire et civilisation de l’aliment fermenté, Marie-Claire Frédéric, 2014, Alma, 359 p., 9782362791079*

Synthèse encyclopédique des connaissances sur les aliments fermentés et leur histoire, agrémentée de recettes. L’auteure s’appuie sur les découvertes archéologiques et suit ces aliments dans l’Ancienne Égypte, chez les Mésopotamiens, les Grecs, les Mayas, les Chinois et les migrants américains. Elle aborde aussi les contes et les légendes et explique les processus chimiques de la fermentation.

Kei, Kei Kobayashi et al., 2014, Chêne, 319 p., 9782812309359*

Kei est un chef étoile qui allie cuisine française et japonaise. Il ne cesse de chercher l’équilibre entre les saveurs et les textures afin d’offrir une cuisine créative, esthétique, savoureuse et harmonieuse. Les photographies qui composent cet album mettent en relief l’esthétique de ses plats, l’harmonie des goûts et des textures.

Glaces maison,Linda Lomelino, 2014, Marabout, coll. « Les comptoirs Marabout », 106 p., 9782501091268*

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, faire ses glaces maison n’est pas si compliqué. Suivez les conseils de l’auteur et réalisez vos crèmes glacées, sorbets, sherbets, bâtonnets mais aussi gâteaux glacés. De quoi agrémenter vos journées d’été et avoir toujours au congélateur un bon dessert maison de prêt !

We love street food: 60 recettes de street food pour fins gourmets!, Annabelle Schachmes et Damien Eymon, 2014, First, 185 p., 9782754057639*

La cuisine de rue est un véritable art de vivre ! Et si vous en réappreniez les codes ? Burger au haddock, club cajun au poulet, fish and chips, gaufres salées, gyozas façon pot-au-feu, beignets de bananes plantains, cigares figues-pistaches… Des recettes originales, revisitées comme vous ne l’auriez jamais imaginé ! Dans ce livre, vous trouverez : 60 recettes aussi délicieuses qu’étonnantes, des classiques de la street food réinterprétés par des grands chefs, et des « pas à pas » pour réussir à coup sûr les pains (buns de burgers, naans, bagels, tacos) et les étapes délicates.

 LINGUISTIQUE

Grammaire de la langue innue, Lynn Drapeau, 2014, Presses de l’Université du Québec (PUQ), 644 p., 9782760539600*

L’innue, une langue « imagée » à la structure simple et aux moyens réduits? Rien de plus faux! Cette grammaire de référence de la langue innue, inspirée de la basic linguistic theory ou linguistique empirique, déconstruit ce mythe en répertoriant les faits de langue, en les décrivant, en les expliquant et en les reliant entre eux de manière à en élucider la logique.

Poésie du gérondif : vagabondages linguistiques d’un passionné de peuples et de mots, Jean-Pierre Minaudier, 2014, Le Tripode, 80 p., 9782370550163*

Historien de formation, gros consommateur de littérature et de bandes dessinées depuis mon adolescence, j’ai, sur la quarantaine, traversé une drôle de crise : durant plus de cinq ans, je ne suis pratiquement arrivé à lire que des livres de linguistique, essentiellement des grammaires de langues rares et lointaines. Aujourd’hui le gros de l’orage est passé, mais je persiste à consommer nettement plus de linguistique que de romans. Je n’apprends pas ces langues : à part l’espagnol, l’anglais et deux mots d’allemand, je ne sais passablement que l’estonien, et je me suis quand même récemment mis au basque car c’est de loin la langue la plus exotique d’Europe. Mais j’en collectionne les grammaires — je possède à ce jour très exactement 1163 ouvrages de linguistique concernant 856 langues, dont 620 font l’objet d’une description complète. Je les dévore comme d’autres dévorent des romans policiers, comme le rentier balzacien dévorait les cours de la Bourse, comme les jeunes filles du temps jadis dévoraient Lamartine, frénétiquement, la nuit, le jour, chez moi, dans les diligences (pardon, le métro), en vacances, en rêve. Il y a longtemps en revanche que j’ai appris à m’en tenir à d’autres sujets dans les soirées en ville, car je ne tiens pas spécialement à dîner avec Lucullus.

 VIE PRATIQUE

L’épilepsie: 100 questions-réponses pour mieux comprendre l’épilepsie, Sophie Dupont, 2014, Ellipses, 127 p., 9782729884727*

Les différents aspects cliniques et thérapeutiques de l’épilepsie, mais aussi l’image qu’elle génère dans la société.

Eczéma, David De Berker, 2014, Modus Vivendi, coll. « Votre santé », 220 p., 9782895238294*

Démangeaisons, rougeurs, sécheresse, suintement… L’eczéma est l’une des maladies de la peau les plus courantes. Cet ouvrage vous fournit de nombreuses informations pour vous permettre de comprendre cette affection cutanée, ses diverses formes et ses manifestations, en plus de répondre à vos questions dans un langage simple.

Montréal : l’essentiel, Bertin Leblanc, 2014, Éditions Nomades, coll. « Guide capital(es) », 160 p., 9791090163294*

Ce guide pratique propose plus de 160 adresses de bons plans pour découvrir les incontournables de la ville : culture, restauration, mode, etc. Avec des entretiens d’habitants.

Petite philosophie de la course à pied: Avec le souffle des pensées anciennes, Jean Delord, 2014, Éditions François Bourin, coll. « Penser le monde », 120 p., 9791025200353*

Ce texte mêle passé et présent, récit d’une course à pied et glossaire du marathon pour dégager les valeurs poétiques et morales qui sous-tendent l’un des plus anciens sports de l’humanité.

 BEAUX-LIVRES

Tatoueurs, tatoués, Anne & Julien et al., 2014, Éditions Acte sud – Musée du quai Branly, 303 p., 9782330021481*

Qu’ils soient rituels, religieux, initiatiques, esthétiques ou marginaux, les tatouages ont toujours été chargés d’une symbolique intrigante. Cet ouvrage, richement illustré, est une véritable somme anthropologique couvrant les pratiques qui ont eu cours sur les cinq continents, au fil des siècles. Il accompagne une exposition présentée à Paris jusqu’au 15 octobre 2015. (Robert Beauchamp)

Les archives du rêve, dessins du Musée d’Orsay: Carte blanche à Werner Spies, 2014, Éditions Hazan – Musées d’Orsay et de l’Orangerie, 432 p., 9782754107570*

Ce splendide ouvrage nous propose un panorama inusité et terriblement séduisant de l’art des XIXe, XXe et XXIe siècles à travers les immenses collections de dessins de ces deux illustres musées parisiens. Werner Spies, l’un des grands historiens de l’art, nous confirme que le dessin, pourtant considéré comme une étape préparatoire, se révèle souvent plus bouleversant que bien des tableaux dits « achevés ».  (Robert Beauchamp)

Architecture de paysage du Canada, Ron Williams, 2014, Presses de l’Université de Montréal, 672 p., 9782760632592*

Si l’aménagement des villes et du territoire au Canada semble souvent refléter une improvisation et un manque de vision déconcertants, il n’en a pas toujours été ainsi, et ce n’est pas le cas partout. L’établissement de la Nouvelle-France s’est faite de façon ordonnée, avec ses seigneuries et ses rangs, et certaines villes du Haut-Canada ont su respecter et mettre en valeur les beautés naturelles de ce grand espace… Cet ouvrage nous présente une somme impressionnante de réalisations qui devraient nous inspirer pour les développements futurs. (Robert Beauchamp)

Le musée de l’art – Nouvelle édition, collectif, 2014, Éditions Phaidon, 592 p., 9780714865645*

Ce panorama de l’art regroupe, en un seul volume, 600 artistes majeurs de toutes les périodes et de toutes origines, le tout classé de A à Z. Étrange de retrouver Picabia à la suite du Pérugin? Non, pas vraiment, car les bons tableaux, quels que soient leurs styles ou leurs époques, peuvent cohabiter pleinement. C’est la force de la composition et la pertinence du propos de l’artiste qui fait une grande œuvre. Un musée imaginaire qu’on aimerait bien visiter…(Robert Beauchamp)

***

Tous les textes proviennent des éditeurs, sauf lorsqu’il y a mention d’auteur.

Sélection : biographies et sciences humaines – Benoit Desmarais ; cuisine – Maxime Nadeau ; philo, psycho, sciences humaines, vie pratique et linguistique – Marie-Ève Blais ; beaux-livres – Robert Beauchamp.

* Commandez ces titres sur monet.leslibraires.ca en cliquant sur le titre choisi.


10 juillet 2014  par nos libraires BD

Bandes dessinées : la crème de juin

 

Comme chaque mois, notre équipe de libraires spécialisés en bandes dessinées passe en revue l’ensemble de l’effarante production du mois écoulé pour repérer les nouveautés incontournables. Voici un aperçu de ces récits complets et autres premiers tomes, question d’aiguiser votre appétit livresque…

BANDES DESSINÉES ÉTRANGÈRES – PREMIERS LECTEURS

Les Tchouks T.1 : On a fait une cabane!, Kerascoët et Benjamin Richard, 2014, Rue de Sèvres, 32 p., 9782369810506*

Quoi de plus agréable, par une belle journée d’été, que de se construire une cabane dans les arbres. Pour Pitchouk et sa bande, cela deviendra tout un projet, une aventure même, car chacun des petits Tchouks voudra donner son avis. Faut-il la faire grande comme une maison? Tracer un plan d’abord? Et comment faire la salle de bain? Difficile de s’entendre quand on doit décider à plusieurs. Parfois même, il y en a certains qui se mettent en colère. Mais au final, ce sera vraiment, la meilleure cabane du monde! Sortis simultanément avec On a vue la mer, les deux volumes illustrés à l’aquarelle par le duo Kérascoët (c’est tout dire) mettent de l’avant les différents types de personnalité de cette bande d’attachants petits personnages animaliers et explorent, tout en douceur, des thèmes fondateurs du monde de l’enfance, tels que la coopération, la sociabilité et l’imagination. Un régal! (HB)

Robert et les copains, Lucie Deroin, 2014, Bang, coll. « Mamut », 47 p., 9788415051992*

Depuis 2010, Bang Éditions nous charme et nous étonne avec des albums joyeusement déjantés et leur plus récente parution ne déroge pas à la règle. À travers une série de courtes saynètes, nous faisons la connaissance de Robert, un singe sympathique autour duquel gravite une bande d’animaux. Exploitant à merveille les petits travers des personnages, Lucie Deroin nous livre une attachante comédie estivale… et la recette du raflu, cette boisson de trèfles qui en ravit plus d’un. (RSH)

BANDES DESSINÉES ÉTRANGÈRES – JEUNESSE

Caterina T.1 : Le Gang des chevelus, Alessandro Tota, 2014, Dargaud, 60 p., 9782205072259*

Caterina est une petite fille qui vit toute seule, se promène pieds nus, et porte une chevelure grande comme elle. On l’apprend très vite, Caterina n’a peur de rien, sauf du coiffeur. Alors dès que le Gang des chevelus vient la provoquer, elle a tôt fait de prendre la place de leur chef. L’aventure commence véritablement lorsqu’un des membres du Gang se fait expédier par delà les nuages après s’être assis, par erreur, sur la chaise anti-casse-pieds. Aussitôt, Caterina et l’ancien chef du Gang courent à la recherche de leur ami. Mais ils devront passer par la Champi-Maison du redouté Homme Qui Pue pour arriver jusqu’au palais de Monsieur Riche… En utilisant le schéma classique de la quête, l’auteur propose un univers riche et joyeusement loufoque, qui ne demande qu’à être exploré. L’histoire est menée au pas de course, dans une bonne humeur irrésistible. C’est la grande force de ce livre, tout indique que l’auteur s’est amusé en nous racontant cette histoire et son plaisir est parfaitement communicatif. (SC)

BANDES DESSINÉES ÉTRANGÈRES – ADOS

Cet été là, Mariko Tamaki et Jillian Tamaki, 2014, Rue des Sèvres, 320 p., 9782369810889*

Comme tous les étés, Rose, une jeune Ontarienne de 13 ans, se rend quelques jours à Awago Beach avec ses parents. Elle y retrouve toujours Windy, 11 ans et demi, sa copine de plage, mais son séjour sera toutefois perturbé par le comportement hostile de sa mère et la présence du commis du dépanneur du coin qui la fascinera de bien des façons… Avec beaucoup de tendresse et de lucidité, les cousines Tamaki abordent l’incertitude d’une jeune fille entre deux âges. (RSH)

BANDES DESSINÉES ÉTRANGÈRES – ADULTES

Un thé pour Yumiko, Fumio Obata, 2014, Gallimard, coll. « Bayou », 155 p., 9782070657704*

Yumiko, jeune graphiste japonaise émigrée à Londres, y dirige sa propre compagnie. À l’annonce du décès de son père, elle rentrera au bercail pour assister aux obsèques et, renouant avec sa famille en ces moments difficiles, se sentira confuse et incapable de réintégrer sa position au sein de cette société si traditionnelle et codifiée. Partagée entre les idées passéistes de son père qui tentait de la maintenir dans un rôle de femme au foyer soumise et les rêves plus ambitieux de sa mère écrivaine féministe, elle devra trouver la paix pour faire les bons choix… De gracieuses aquarelles exécutées au pinceau, à mi-chemin entre un style moderne et classique, à l’image de ce récit qui, transposé au féminin, s’inspire du parcours personnel de l’auteur et se déguste comme un bon thé vert ou encore un Earl Grey, à votre choix. (HB)

La technique du périnée, Florent Ruppert et Jérôme Mulot, 2014, Dupuis, coll. « Aire Libre », 104 p., 9782800160795*

Ruppert et Mulot persistent et signent, cette fois avec une histoire qui se concentre sur les relations sexuelles et amoureuses à l’âge du cybersocial. JH, un artiste et vidéaste, entretient une relation à distance par Skype avec Sarah. Leurs règles sont simples : parler de sexe, et de rien d’autre. Ils ne se connaissent pratiquement que par leur intimité partagée à travers un écran. JH va tenter de pousser la relation plus loin, ce qui va amener les deux complices à se lancer dans un jeu de séduction avec les défis et rapports de force qui en découlent… Une histoire riche en idées originales illustrée tout en finesse par un trait fin dont l’onirisme ne peut que charmer. Avec des scènes de fantasmes particulièrement réussies, La technique du périnée est une lecture légère mais enivrante dont la réflexion demeure pertinente sans se faire moralisatrice. (BN)

Histoire de la Belgique, pour tous : racontée par Cowboy Henk, Herr Seele et Kamagurka, 2014, FRMK, coll. « Amphigouri », 80 p., 9782930204765*

L’Histoire de la Belgique est un drôle d’objet, à la fois manuel historique et livre d’humour déjanté. Il s’agit bel et bien de retracer les événements marquants de la culture Belge (quelquefois peu connue du lectorat québécois) en gags d’une page, toujours sous l’égide de Cowboy Henk, cette mascotte absurde et irrévérencieuse dont le toupet accompagne et déforme les personnages historiques à travers les âges. Œuvre à lire pour tous ceux qui sont curieux d’en apprendre un peu plus sur le monde… à travers le regard débile et hilarant de Herr Seele et Kamagurka. (BN)

Warship Jolly Roger T.1 : Sans retour, Miki Montllo et Sylvain Runberg, 2014, Dargaud, 56 p., 9782505019879*

Sylvain Runberg revient à la SF. Après le succès mérité de sa série Orbital, il nous présente ici Jon Munro, un héros des guerres spatiales qui est devenu un criminel de guerre dans des circonstances troubles. Munro va réussir à s’évader de la prison où il devait finir ses jours, il va s’emparer de l’un des plus puissants vaisseaux de la flotte confédérée et devenir le plus terrible des pirates stellaires. Il n’a maintenant qu’un objectif : faire payer ceux qui l’on fait accuser à tort… Avec un scénario de base hyper classique, mais très bien réalisé, on a ici une BD qui s’assume et nous en met plein la vue. On se doute bien de ce qui va se passer et on n’est pas déçu : ça tire dans tout les coins, les méchants sont sournois et sans pitié, le héros cache une certaine noblesse et une grandeur d’âme. Pas de prise de tête, un vrai plaisir de lecture. (PP)

Ligne de front : T.1 Stonne, Brada et Jean-Pierre Pécau, 2014, Delcourt, coll. « Série B », 63 p., 9782756032320*

Berlin 1936, un groupe d’hommes et de femmes venant d’horizons différents se rencontrent lors des Jeux olympiques et créent des liens entre eux. L’histoire se déplace ensuite pendant l’invasion de la France en 1940, et nous allons découvrir les destins croisés de ces personnages. Ils prennent part aux événements historiques et se retrouvent parfois opposés les uns aux autres… Un bon début pour cette série historique, les événements relatés sont bien documentés et on nous raconte plutôt les facettes méconnues du conflit. L’histoire reste à échelle humaine, on s’attache aux personnages et l’on s’inquiète de leur sort. Une BD à découvrir. (PP)

INTÉGRALES

Accompagnant la sortie au cinéma de l’animé Albator à la fin de 2013 en France, L’intégrale du Capitaine Albator : le pirate de l’espace ( Kana, 9782505061212* ) nous arrive enfin après plusieurs mois de retard, dans un format brique des plus alléchants. Une lecture d’été formidable qui nous permettra de patienter, tout en rêvant à la venue prochaine du film sur notre territoire. (HB)

***

Sélection et rédaction d’Hélène Brosseau, Sylvain Cabot, Boris Nonveiller, Patrick Pilote et Réjean St-Hilaire.
* Commandez ces titres sur monet.leslibraires.ca en suivant les hyperliens des ISBN.

 



© 2007 Librairie Monet