Le Délivré

Archive pour la catégorie ‘Théâtre’


2 janvier 2017  par nos libraires

Les choix des lecteurs en 2016 – Littératures

Des milliers de nouveautés littéraires parues de l’automne 2015 à la fin de l’année 2016, voici les titres qui ont suscité l’intérêt des habitués de la Librairie Monet. Ce palmarès reflète bien la diversité et la richesse de la production éditoriale actuelle. Vous y trouverez sans aucun doute d’excellentes pistes de découvertes…

ROMANS QUÉBÉCOIS ET CANADIENS

1- La femme qui fuit, Anais Barbeau-Lavalet, 2015, Éditions Marchand de feuilles, 378 p., 9782923896502

2- Vi, Kim Thúy, 2016, Éditions Libre Expression, 144 p., 9782764811030

3- Les maisons, Fanny Britt, 2015, Cheval d’août éditeur, 256 p., 9782924491119

4- Naufrage, Biz, 2016, Leméac éditeur, 136 p., 9782760947238

5- Conversations avec un enfant curieux, Michel Tremblay, 2016, Éditions Leméac / Actes Sud, 152 p., 9782330073831

EN POCHE

1- L’orangeraie, Larry Tremblay, 2016, Éditions Alto, 152 p., 9782896942312

2- Ru, Kim Thúy, 2014, Éditions Stanké, coll. 10/10, 144 p., 9782897220020

3- La fiancée américaine, Éric Dupont, 2015 (NE), Éditions Marchand de feuilles, 878 p., 9782923896496

4- Un ange cornu avec des ailes de tôle, Michel Tremblay, 2015, Leméac éditeur, coll. Nomades, 288 p., 9782760936072

5- Bad girl : classes de littérature, Nancy Huston, 2016, Éditions Actes Sud, coll. Babel, 263 p., 9782330061241

ex-aequo

Ma vie rouge Kubrick, Simon Roy, 2015, Éditions du Boréal, coll. Boréal compact, 180 p., 9782764624135

POÉSIE QUÉBÉCOISE ET CANADIENNE

1- Bleuets et abricots, Natasha Kanapé Fontaine, 2016, Éditions Mémoire d’encrier, 88 p., 9782897123727

2- Femmes rapaillées, sous la direction d’Isabelle Duval et Ouanessa Younsi, 2016, Éditions Mémoire d’encrier, 240 p., 9782897123697

3- Le quotidien du poète, Patrice Desbiens, 2016, Éditions Prise de parole, 62 p., 9782894239698

THÉÂTRE QUÉBÉCOIS ET CANADIEN

1- 887, Robert Lepage, illustrations de Steve Blanchet, 2016, Éditions Québec-Amérique, 168 p., 9782764433317

2- J’t’aime encore : monologue amoureux, Roxanne Bouchard, 2016, VLB éditeur, 128 p., 9782896497089

3- Pour réussir un poulet, Fabien Cloutier, 2016, Éditions L’instant même / Dramaturges éditeurs, 80 p., 9782895023579

ESSAIS LITTÉRAIRES QUÉBÉCOIS ET CANADIENS

1- Treize verbes pour vivre, Marie Laberge, 2015, Éditions Québec-Amérique, 235 p., 9782764429693

2- Album Anne Hébert, Nathalie Watteyne et Bernard Chassé, 2016, Éditions Fides, 375 p., 9782762138702

3- Le droit d’être rebelle : correspondance de Marcelle Ferron avec Jacques, Madeleine, Paul et Thérèse Ferron, textes choisis et présentés par Babalou Hamelin, 2016, Éditions du Boréal, 640 p., 9782764624562

ROMANS ÉTRANGERS

1- Les bottes suédoises, Henning Mankell, 2016, Éditions du Seuil, 352 p., 9782021303896

2- L’amie prodigieuse Volume 2, Le nouveau nom, Elena Ferrante, 2016, Éditions Gallimard, 553 p., 9782070145461

3- La fille de Brooklyn, Guillaume Musso, 2016, XO éditions, 471 p., 9782845638082

4- La nuit de feu, Eric-Emmanuel Schmitt, 2015, Editions Albin Michel, 182 p., 9782226318299

5- Le mystère Henri Pick, David Foenkinos, Éditions Gallimard, 285 p., 9782070179497

EN POCHE

1- L’amie prodigieuse : enfance, adolescence, Elena Ferrante, 2016, Éditions Gallimard, coll. Folio, 429 p., 9782070466122

2- Le secret du mari, Liane Moriarty, 2016, Éditions Le Livre de poche, 499 p., 9782253067948

3- Le siècle Volume 3, Aux portes de l’éternité, Ken Follett, 2016, Éditions Le Livre de poche, 1277 p., 9782253125976

4- Daisy sisters, Henning Mankell, 2016, Éditions Point, 538 p., 9782757858851

5- Les chaussures italiennes, Henning Mankell, 2011, Éditions Points, 372 p., 9782757821626

ESSAIS LITTÉRAIRES ÉTRANGERS

1- Un fauteuil sur la Seine : quatre siècles d’histoire de France, Amin Maalouf, 2016, Éditions Grasset, 329 p., 9782246861676

2- Petit éloge de la lecture, Pef, 2015, Éditions Gallimard, coll. Folio, 141 p., 9782070463404

3- La grande vie, Christian Bobin, 2015, Éditions Gallimard, coll. Folio, 102 p., 9782070465712

POLARS

1- Brunetti entre les lignes. Une enquête du commissaire Brunetti, Donna Leon, 2016, Éditions Calmann-Lévy, 299 p., 9782702157176

2- Il ne faut pas parler dans l’ascenseur, Martin Michaud, 2013, Éditions Coup d’oeil, 512 p., 9782897311766

3- Le fils, Jo Nesbo, 2015, Éditions Gallimard, 514 p., 9782070147403

4- Mariachi Plaza, Michael Connelly, 2016, Éditions Calmann-Lévy, 422 p., 9782702156506

5- La dame de Zagreb, Philip Kerr, 2016, Éditions du Masque, 443 p., 9782702445570

EN POCHE

1- Yeruldelgger, Ian Manook, 2015, Éditions Le Livre de poche, coll. Policier, 646 p., 9782253163886

2- Les temps sauvages, Ian Manook, 2016, Éditions Le Livre de poche, coll. Policier, 573 p., 9782253112099

3- Les enquêtes du département V Volume 4, Dossier 64, Jussi Adler-Olsen, 2016, Éditions Le Livre de poche, coll. Thriller, 664 p., 9782253095156

4- Les nuits de Reykjavik. Une enquête du commissaire Erlendur Sveinsson, Arnaldur Indridason, 2016, Éditions Points, coll. Policiers, 351 p., 9782757857960

5- La fille du train, Paula Hawkins, 2016, Éditions Pocket, coll. Thriller, 452 p., 9782266254489

SCIENCE-FICTION, FANTASTIQUE ET FANTASY

1- Demain les chats, Bernard Werber, 2016, Éditions Albin Michel, 307 p., 9782226392053

2- Faims, Patrick Senécal, 2015, Éditions Alire, 593 p., 9782896151394

3- Station Eleven, Emily St. John Mandel, 2016, Éditions Alto, 432 p., 9782896942640

EN POCHE

1- Silo, Hugh Howey, 2015, Éditions Actes Sud, coll. Babel, 618 p., 9782330037376

2- Silo, Volume 3: Générations, Hugh Howey, 2016, Éditions Actes Sud, coll. Babel, 473 p., 9782330064426

3- Silo, Origines, Hugh Howey, 2015, 2015, Éditions Actes Sud, coll. Babel, 624 p., 9782330056919

Tous ces livres sont disponibles à la Librairie Monet ou via notre site monet.leslibraires.ca. Pour les commander, veuillez cliquer sur les titres sélectionnés.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer


26 octobre 2016  par nos libraires

Les Prix littéraires du Gouverneur général 2016 – Volet francophone

L’automne venu, le milieu littéraire attend avec impatience le dévoilement des Prix littéraires du Gouverneur général du Canada. Chapeauté par le Conseil des arts du Canada, les jurés, émanent de chacune des disciplines concernées, se penchent sur l’abondante production éditoriale parue récemment.

Chaque lauréat reçoit une bourse de 25 000$. Les finalistes reçoivent quant à eux 1 000$, alors que les éditeurs obtiennent une somme de 3 000$ pour faire la promotion des oeuvres primées.

Toutes nos félicitations vont aux lauréat.e.s, aux finalistes et à leur éditeur!

Catégorie Romans et nouvelles

La lauréate est Dominique Fortier

Au péril de la mer, Éditions Alto, 2015

Aux belles heures de sa bibliothèque, le Mont-Saint-Michel était connu comme la Cité des livres. C’est là, entre les murs gris de l’abbaye, que trouva refuge, au quinzième siècle, un peintre hanté par le souvenir de celle qu’il aimait. C’est là, entre ciel et mer, que le retrouvera cinq cents ans plus tard une romancière qui cherche toujours le pays des livres. Ils se rencontreront sur les pages d’un calepin oublié sous la pluie. Avec ferveur et intelligence, Dominique Fortier grave dans notre esprit un texte en forme de révélation, qui a la solidité du roc et l’ivresse des navires aban-donnés. À la fois roman et carnet d’écriture, Au péril de la mer est un fabuleux hommage aux livres et à ceux qui les font.

Les finalistes étaient:

La femme qui fuit, d’Anaïs Barbeau-Lavalette, 2015, Éditions Marchand de feuilles

Les enfants de Liverpool, de Hugues Corriveau, 2015, Éditions Druide

Blanc dehors, de Martine Delvaux, 2015, Éditions Héliotrope

L’année la plus longue, de Daniel Grenier, 2015, Éditions Le Quartanier

Catégorie Poésie

Le lauréat est Normand de Bellefeuille

Le poème est une maison de bord de mer, Éditions du Noroît, 2016

Après Le poème est une maison de long séjour, Le poème est une maison de bord de mer constitue le second volet de la trilogie Catalogues affectueux. L’ensemble se veut une réflexion à la fois théorique et lyrique sur l’inscription de la parole poétique dans ce qu’il est convenu d’appeler très légèrement la biographie. Et cela aurait aussi pu être cyniquement intitulé Tentative d’autobiographie poétique non-autorisée… Ou alors, plus sérieusement Pour une théorie générale de la mélancolie. Car le poème parlant est porteur de cette mélancolie sans doute seule susceptible de réconcilier notre prétentieuse volonté de contrôle sur nos matériaux et notre si difficile acceptation de ce qui nécessairement nous échappera – mieux : doit nous échapper en cours d’écriture.

Les finalistes étaient:

Personne et le Soleil, de Louise Bouchard, 2015, Les Herbes rouges

Au monde. Inventaire, d’Antoine Dumas, 2015, Éditions du Passage

La dureté des matières et de l’eau, de Pierre Nepveu. 2015, Éditions du Noroît

Je suis la fille du baobab brûlé, de Rodney Saint-Éloi, 2015, Éditions Mémoire d’encrier

Catégorie Théâtre

Le lauréat est Wajdi Mouawad

Inflammation du verbe vivre, Leméac éditeur / Actes Sud-Papiers, 2016

Vingt-quatre siècles après la création de Philoctète, Wahid entreprend de monter cette tragédie de Sophocle, l’immortel porteur des peines du monde. Mais le décès du poète Robert Davreu, qui devait en assurer une nouvelle traduction, complique son travail. Afin de retourner aux origines de la pièce et d’en imaginer la scénographie, il entame alors un voyage en Grèce, à la recherche des malheurs du grand Argonaute.

Les finalistes étaient:

Le faux pas de l’actrice dans sa traîne, d’Hervé Bouchard, Éditions Le Quartanier, 2016

La divine illusion, de Michel Marc Bouchard, Leméac éditeur, 2015

Les haut-parleurs, de Sébastien David, Leméac éditeur, 2015

Five kings : l’histoire de notre chute, d’Olivier Kemeid, Leméac éditeur, 2015

Catégorie Essais

Le lauréat est Roland Viau

Amerindia : essais d’ethnohistoire autochtone, Les Presses de l’Université de Montréal, 2015

De nos jours, on ne défend plus l’idée que les peuples autochtones conquis et colonisés étaient sans culture ou sans histoire, tout en reconnaissant néanmoins que leur histoire était obscure et leur univers culturel opaque pour les premiers voyageurs européens. Roland Viau écrit ici la rencontre entre l’Europe et l’Amerindia en donnant la parole à l’Autre. Sa perspective est globale, proche de la world history – symbiose entre les disciplines de la mémoire: ethnologie, histoire et archéologie – et loin de la vision d’un monde façonné par le seul Occident. Sans poursuivre le procès d’intention fait aux colonisateurs de l’Amérique du Nord, l’auteur dresse un portrait saisissant des Autochtones à travers le récit de leurs traditions orales, leurs cosmologies et leurs mythes. Il nous invite à penser le monde dans sa longue durée et dans la compréhension des relations souvent conflictuelles entre les sociétés dominantes du Nord et les nations encore globalement dominées du Sud.

Les finalistes étaient:

La main gauche de Jean-Pierre Léaud, d’André Habib, Éditions du Boréal, 2015

Être et ne pas être, de Michel Morin, Les Herbes rouges, 2016

Exercices d’amitié, d’Yvon Rivard, Leméac éditeur, 2015

La vie flottante. Une pensée de la cération, de Louise Warren, Éditions du Noroît, 2015

Catégorie Littérature jeunesse – texte

Le lauréat est François Gilbert

Hare Krishna, Leméac éditeur, 2016

Mikael Dionne a seize ans, bientôt dix-sept. Il a quitté la Beauce pour une dérive montréalaise qui l’a conduit, après un vol à l’étalage raté, à devenir un dévot de Krishna. Quand il débarque dans son village natal vêtu en moine, le crâne rasé, il fait figure d’extraterrestre. C’est l’occasion de retrouver malgré lui son ancienne identité, son frère, sa parenté, ses amis, le curé de sa paroisse, qui critiquent son choix et cherchent à le ramener dans le « droit chemin ». Mais cette vie tracée d’avance peut-elle encore lui convenir ?

Les finalistes étaient:

Nouvelle-Orléans, de Camille Bouchard, Éditions Québec Amérique, 2016

Quand hurle la nuit, de Mario Brassard, Soulières éditeur, 2015

Fé M Fé, d’Amélie Dumoulin, Éditions Québec Amérique, 2015

Camille, de Patrick Isabelle, Leméac éditeur, 2015

Catégorie Littérature jeunesse – livres illustrés

Les lauréats sont Stéphanie Lapointe et Rogé

Grand père et la Lune, Éditions XYZ, 2015

Quand c’est sa candidature qui est retenue au Concours-de-qui-ira-sur-la-Lune, la jeune héroïne de cette histoire se réjouit de faire plaisir à son grand-père, qui souhaite la voir déployer son plein potentiel. Mais rien ne se passe comme prévu. Sur le ton de la fable, Grand-père et la Lune montre avec beaucoup de sensibilité qu’il faut parfois savoir remettre en question les rêves qui guident nos pas. Un roman graphique poignant, où chacun, qu’il soit petit ou qu’il soit grand, trouvera une histoire qui lui est

Les finalistes étaient:

Le mystère des billes d’or, de Jules Asselin et Ninon Pelletier, Éditions L’Interligne, 2016

Florence et Léon, de Simon Boulerice et Delphie Côté-Lacroix, Éditions Québec Amérique, 2016

Deux garçons et un secret, de Andrée Poulin et Marie Lafrance, Éditions de la Bagnole, 2016

Pikiq, de Yayo, Éditions de la Bagnole, 2015

Catégorie Traduction française

La lauréate est Catherine Ego

La destruction des Indiens des Plaines : maladies, famines organisées, disparition du mode de vie autochtone, de James Daschuk, Presses de l’Université Laval, 2015

La conquête des Plaines constitue l’un des chapitres mythiques de l’histoire du Canada. Mais le mythe a son versant sombre. En quelques années seulement, des milliers d’Autochtones sont morts; les survivants ont été réduits en sujétion. Dans cet ouvrage passionnant et bouleversant, James Daschuk analyse les causes de cet effroyable massacre : les maladies venues de l’Ancien Monde; les rigueurs du climat; mais surtout, la politique ethnocidaire du gouvernement canadien.

Les finalistes étaient:

Elle nage, de Marianne Apostolides, Éditions La Peuplade, 2016, traduction de Madeleine Stratford

Les hautes montagnes du Portugal, de Yann Martel, Éditions XYZ, 2016, traduction de Christophe Bernard

Joshua, de Mordecai Richler, Éditions du Boréal, 2015, traduction de Lori Saint-Martin et Paul Gagné

Le grand retour : le réveil autochtone, de John Ralston Saul, Éditions du Boréal, 2015, traduction de Daniel Poliquin

Source: Conseil des arts du Canada

Tous ces livres et albums sont disponibles à la Librairie Monet ou via notre site monet.leslibraires.ca. Pour les commander, veuillez cliquer sur les titres sélectionnés.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer


9 septembre 2015  par nos libraires

La crème du mois – Littératures – Août 2015

Comme chaque mois, notre équipe de libraires a passé en revue l’ensemble de la production éditoriale pour en repérer les nouveautés incontournables. Voici un aperçu de ces nouveaux titres, question d’aiguiser votre appétit livresque…

Littérature québécoise et canadienne – Une sélection de Caroline Scott

Temps qui installe les miroirs, Nicole Brossard, 2015, Éditions Le Noroît, 60 p., 9782890189379

Nicole Brossard présente, dans « Temps qui installe les miroirs », des poèmes où le réel, le poème et la pensée bondissent l’un vers l’autre d’un même scintillement, d’une même vitalité. Chaque mot est ici un centre actif de tension propice à des collisions de sens et à des résonnances qui créent leurs propres lieux d’étonnement et d’acquiescement. Peurs, certitudes et moi de souplesse dialoguent et font peau neuve d’une nouvelle présence au monde. Poèmes accompagnés d’œuvres de Martha Townsend Par ailleurs, un tiré-à-part de l’embossage et du poème centraux, numéroté et signé par l’auteure et l’artiste, est disponible au Noroît.

Le parfum de Janis, Corinne Larochelle, 2015, Cheval d’août éditeur, 152 p., 9782924491102

À Lisbonne, privée de ses repères, une femme prend la mesure des liens inextricables qui l’unissent à sa mère. Le parfum de Janis, c’est aussi l’histoire d’un couple lancé à vive allure sur la Transcanadienne, des chemins qui bifurquent, beaucoup de trente-trois tours, et ce qu’il reste d’une enfance passée à l’ombre du divorce. Une histoire de famille, qui distille à feu nu la fin des amours libres et des années désinvoltes.

Choir, Rosalie Lavoie, 2015, Leméac éditeur, 160 p., 9782760947078

Dans un aller et retour habilement ficelé entre passé et présent, une femme renverse le miroir que l’on a dressé devant elle pour la définir. Depuis le premier regard, incestueux, qui a ordonné les lignes de son corps, jusqu’à celui de l’homme qu’elle aime, la narratrice plonge au coeur des noeuds dont sa trame est faite.D’une plume lucide et magnifique, Rosalie Lavoie écrit sans compromis les multiples motifs de la chute.

Amanita Virosa, Alexandre Soublière, 2015, Éditions du Boréal, 312 p., 9782764623848

HYAENA. C’est le nom que Winchester Olivier et Samuel Colt ont donné à leur entreprise, qui fonctionne en marge de la société. Leur spécialité : vendre les images, photos, vidéos des personnes qui font fantasmer leurs clients. Pour arriver à leurs fins, ils sont prêts à tout. La loi de la jungle. À l’âge d’Internet, l’image n’est-elle pas – impérissable, éternelle – plus précieuse encore que les corps ? N’est-elle pas, une fois archivée dans le cyberespace, plus forte que la mort ? Entre Win et Sam, leurs clients riches et puissants, et leurs proies, dont la jeune et belle Elsa, chanteuse qui a connu un succès viral sur le web, se dessine un étrange ballet évoquant les scènes de chasse et de carnage qu’apprécient tant les amateurs de documentaires animaliers. Tout à la fois roman d’anticipation, roman d’action, roman d’amour, Amanita virosa est une oeuvre riche et ambitieuse.

Le parfum de la tubéreuse, Élise Turcotte, 2015, Éditions Alto, 128 p., 9782896942282

Professeure de littérature dans un collège de Montréal, Irène retourne enseigner après un long congé de maladie. Le désir de faire voir à ses étudiants le pouvoir de résistance qu’exerce la poésie est toujours là. Et ni un contexte politique assez sombre, ni Théa, sa perfide alliée, ni même la mort n’arrivent à l’éteindre. C’est qu’à l’horizon le printemps rougit, et bientôt l’engagement d’Irène dans la révolte grandissante la forcera à renoncer à son travail. Mais ce n’est pas fini pour elle, car la voici ensuite obligée de donner ses leçons devant une bien étrange assemblée. Avec cette fable où les sucs vénéneux se mêlent aux parfums les plus enivrants, Élise Turcotte signe un envoûtant plaidoyer pour la littérature qui est une arme contre le vacarme des lâches.

En poche – Une sélection de Robert Beauchamp

Une nouvelle collection de poche a vu le jour au Québec: la collection Nomades, fruit de l’association de Leméac éditeur et des Éditions Québec Amérique. Nous y retrouveront de grands classiques contemporains et de plus jeunes auteurs qui ont déjà fait leur marque. À suivre…

 

Les lettres chinoises, Ying Chen, 2015, Leméac éditeur, coll. Nomades, 144 p., 9782760936126

À Shanghai, deux jeunes gens, Yuan et Sassa, sont amoureux. Mais parce qu’il se sent étranger dans son propre pays, Yuan choisit un jour de venir s’établir à Montréal. Sassa, qui se refuse à voir dans l’exil un remède au mal de vivre, décide de ne pas le suivre. Leur amour supportera-t-il cet éloignement ? S’incrivant dans la plus belle tradition du roman épistolaire, Les lettres chinoises racontent le déracinement, les départs, le choc des cultures et les amours impossibles. Ces lettres, où tous les mots sont permis, sauf ceux de la vérité, sont traversées par une inquiétude fondamentale, celle qui s’empare de l’âme lorsqu’elle prend la mesure de sa profondeur.

Le sang des promesses Volume 3, Forêts, Wajdi Mouawad, 200 p., 9782760936164

En remontant le fil de ses origines, Loup ouvre une porte qui la conduira au fond d’un gouffre, où se trouve la mémoire de son sang : une séquence douloureuse d’amours impossibles, qui va d’Odette à Hélène, puis à Léonie, à Ludivine, à Sarah, à Luce, et enfin à Aimée, sa mère… On dirait bien qu’un mauvais sort a décimé cette famille, l’a lancée dans le train des malheurs et l’hallali des grands soirs, au coeur de la forêt des Ardennes. Mais Loup est courageuse, elle veut tordre le cou au destin, lui faire cracher son fiel afin de casser la lignée de toutes les enfances abandonnées.

Les grandes marées, Jacques Poulin, 2015, Leméac éditeur, coll. Nomades, 224 p., 9782760936102

Seul sur une île au milieu du Saint-Laurent, un traducteur de bandes dessinées voit son havre de paix envahi par des individus loufoques et une jeune femme belle, mystérieuse et indépendante avec laquelle il se lie d’amitié. C’en est fini de sa solitude créatrice. Classique de la littérature québécoise, ce livre dit avec force et dans une langue somptueuse que le paradis sur terre ne dure jamais longtemps.

Chroniques du Plateau-Mont-Royal Volume 1, La grosse femme d’à côté est enceinte, Michel Tremblay, 2015, Leméac éditeur, coll. Nomades, 288 p., 9782760936119

Au coeur du Plateau-Mont-Royal, ce quartier populaire de Montréal qui prend des allures de véritable microcosme social, une femme de quarante-deux ans, enceinte de sept mois, devient le centre d’un monde réaliste et fantasmagorique. Dans la journée du samedi 2 mai 1942, alors que tourbillonnent émotions et drames de la vie privée, le romancier met en place, avec un grand bonheur d’écriture, les acteurs du premier tome du puissant cycle romanesque des Chroniques du Plateau-Mont-Royal.

Littérature étrangère – Une sélection de Benoit Desmarais

Petit piment, Alain Mabanckou, 2015, Éditions du Seuil, coll. Fictions et Cie, 288 p., 9782021125092

L’histoire de Petit Piment, un jeune orphelin de Pointe-Noire, au Congo, effectuant sa scolarité dans une institution d’accueil catholique. Il profite de la révolution socialiste pour s’évader. Adolescent, il commet toutes sortes de larcins puis trouve refuge auprès de Maman Fiat 500 et de ses dix filles. Mais de nouvelles épreuves lui feront perdre la tête.

Délivrances, Toni Morrison, 2015, Éditions Bourgois, 196 p., 9782267028782

Dans son onzième roman, qui se déroule à l’époque actuelle, Toni Morrison décrit sans concession des personnages longtemps prisonniers de leurs souvenirs et de leurs traumatismes. Au centre du récit, une jeune femme qui se fait appeler Bride. La noirceur de sa peau lui confère une beauté hors norme. Au fil des ans et des rencontres, elle connaît doutes, succès et atermoiements. Mais une fois délivrée du mensonge – à autrui ou à elle-même – et du fardeau de l’humiliation, elle saura, comme les autres, se reconstruire et envisager l’avenir avec sérénité.

Illska, le mal, Eirikur Orn Norodahl, 2015, Éditions Métailié, coll. Bibliothèque nordique, 596 p., 9791022601658

Agnes et Omar se sont rencontrés par hasard à Reykjavik. Leur histoire d’amour tourne au drame lorsque Omar, fou de jalousie, brûle leur maison et quitte le pays. Quarante ans plus tôt, l’un des arrière-grands-pères de la jeune femme a tué l’autre, lors d’un massacre antisémite. Une introspection vertigineuse dans l’histoire du fascisme et ses avatars contemporains.

L’infinie comédie, David Foster Wallace, 2015, Éditions de l’Olivier, 1486 p., 9782879299822

Dans un futur proche, les Etat-Unis, le Canada et le Mexique ont formé la Société du Spectacle, fédération au sein de laquelle les habitants vivent à travers le culte de l’excellence et de l’ultraconsommation. James et Avril Incandenza et leurs trois fils sont traqués par des séparatistes québécois en lutte contre la fédération, pour une vidéo réalisée par James, qui se révèle une arme redoutable.

En poche – Une sélection de Robert Beauchamp

Je ne suis pas celle que je suis : psychanalyse I, Chahdortt Djavann, 2015, Éditions Le Livre de poche, 519 p., 9782253068402

1994, à Paris : une jeune immigrée iranienne terriblement seule et en proie à la folie décide de consulter un psychanalyste pour tenter de mettre des mots sur son désespoir. 1990, à Bandar Abbas et à Téhéran, en Iran : le quotidien de cette même jeune femme alors étudiante qui tente de s’opposer, de s’extirper de l’oppression du régime politique en place.

Passé imparfait, Julian Fellowes, 2015, Éditions 10/18, 643 p., 9782264065018

Le narrateur et Damian Baxter, amis inséparables durant leurs études, sont devenus ennemis pour d’obscures raisons. Quarante ans plus tard, Damian, très malade, invite son ancien ami et lui annonce qu’une femme prétend qu’il est le père de son enfant. Ne sachant pas à qui léguer sa fortune, Damian demande au narrateur d’enquêter pour retrouver la mère de son enfant, parmi cinqy.anciennes conquêtes. Par le créateur de Downtown Abbey.

Une comédie légère, Eduardo Mendoza, Éditions du Seuil, coll. Points, coll. Signatures, 512 p., 9782757851807

Barcelone, fin des années 1940. Carlos Prullàs, auteur de comédies à succès, assiste aux répétitions de sa dernière pièce, Don Juan. Il se trouve pris dans un imbroglio sentimental qui se complique lorsqu’un homme d’affaires est assassiné dans des circonstances qui l’accusent. A travers ce récit, le tableau d’une bourgeoisie corrompue.

La symphonie de Leningrad, Sarah Quigley, 2015, Éditions Gallimard, coll. Folio, 479 p., 9782070463589

Leningrad, juin 1941, la ville est encerclée. Le compositeur Dimitri Chostakovitch travaille à sa septième symphonie. Staline a alors une idée pour stabiliser l’armée allemande : faire jouer la symphonie en disposant des haut-parleurs en direction de la ligne de front. Inspiré de faits réels.

Cent portes battant aux quatre vents, Steinunn Sigurdardóttir, 2015, Éditions 10/18, 114 p., 9782264058270

A son arrivée à Paris, Brynhildur ignore encore quelle valse de l’amour et quelle ronde des souvenirs elle s’apprête à entamer. Une aventure sans lendemain suscite en elle bien des interrogations. L’étudiante de la Sorbonne qu’elle a été vingt ans auparavant a laissé s’échapper le grand amour. Face aux leçons du passé, elle tente de saisir le bonheur quand il se présente.

Littérature policière – Une sélection de Morgane Marvier

Cartel, Camille Bouchard, 2015, Éditions Alire, coll. GF, 273 p., 9782896151264

Autour du célèbre narcotrafiquant mexicain, une faune hétéroclite s’active à faire régner sa loi, celle du cartel, guère difficile à retenir : « Tu travailles pour moi ou tu es mort ! » Or, à Ciudad Juárez, tous ne sont pas d’accord avec cette règle et, depuis, la ville est devenue l’une des plus violentes de la planète. Entouré de ses tueurs sanguinaires, tel Alejandro le taciturne, de ses hommes de confiance, tel le vieux don Juan, « El Turco » se sait en sécurité. Ce qui ne l’empêche pas de craindre pour sa famille – son talon d’Achille -, car pour don Alfonso, il n’y a rien de plus précieux que les enfants, dont ses trois filles, Paulina, Soledad et Maritere. « Cartel » : une plongée apocalyptique dans l’univers déjanté des narcotrafiquants, à la recherche de ces pathétiques parcelles d’amour et d’humanité qui résistent à la folie des hommes.

Maria. Une enquête de Joseph Laflamme, Hervé Gagnon, 2015, Éditions Libre Expression, coll. Expresison noire, 360 p., 9782764811078

Montréal, janvier 1836. Un livre bouleverse la ville : il relate de sordides histoires de fornication entre les Hospitalières de l’Hôtel-Dieu et les Sulpiciens, évoquant au passage profanation, assassinats et débauche. La bonne société montréalaise est en émoi, et l’évêque de Montréal doit défendre la réputation de son diocèse. Montréal, septembre 1892. Un charnier d’enfants est découvert fortuitement, rue Le Royer. Puis, le corps mutilé d’un banquier est retrouvé à Griffintown et deux fillettes portant de terribles traces d’abus sexuels sont repêchées dans le fleuve, près de la rue de la Commune. Les trois affaires ne semblent pas liées, jusqu’à ce qu’un vieux prêtre remette à Joseph Laflamme un exemplaire du livre de 1836, en lui laissant entendre que l’histoire se répète. Pour réussir à dénouer l’intrigue, Laflamme, l’inspecteur Marcel Arcand et le reste du groupe devront pénétrer dans un univers de corruption aux ramifications insoupçonnées et déterrer un scandale enfoui depuis un demi-siècle.

En poche – Une sélection de Morgane Marvier

L’avocat, le nain et la princesse masquée, Paul Colize, 2015, Éditions Pocket, coll. Best, 344 p., 9782266254328

Hugues Tonnon est un avocat bruxellois réputé, spécialisé dans les affaires de divorce. Nolwenn Blackwell, top-modèle, est fiancée à Amaury Lapierre, un chef d’entreprise de 30 ans son aîné. Quand ce dernier est photographié en compagnie d’une strip-teaseuse, le mannequin dîne avec l’avocat, qui la raccompagne chez elle. Au petit matin, elle est assassinée.

Neuf cercles, R. J. Ellory. 2015, Livre de poche, coll. Thriller, 686 p., 9782253001140

John Gaines, traumatisé par la guerre du Viêt Nam, doit faire face aux secrets d’une petite ville du Mississippi dont il est le shérif. Le corps d’une adolescente, gardé intact par la boue, est découvert vingt ans après le crime. L’enquête du shérif pour démasquer le meurtrier de Nancy Denton l’emmène au coeur de la part la plus sombre de la nature humaine.

L’été des jouets morts, Toni Hill, 2015, Éditions J’ai lu, coll. Thriller, 377 p., 9782290083086

L’inspecteur Héctor Salgado est chargé d’enquêter, de manière officieuse, sur la mort suspecte d’un jeune homme de la haute bourgeoisie barcelonaise. Ses investigations au sein de cette société privilégiée et impitoyable révèlent petit à petit une intrigue de vengeance sombre et labyrinthique.

Le disciple, Michael Hjorth et Hans Rosenfeldt, 2015, Éditions 10/18, coll. Domaine policier, 715 p., 9782264065575

À Lärjungen, Sebastian Bergman réintègre son ancienne équipe afin de pouvoir enquêter sur un assassin qui reproduit les meurtres d’Edward Hinde, un serial killer manipulateur qu’il a lui-même arrêté. Plus l’enquête avance, plus l’investigateur comprend que les victimes sont, de loin ou de près, liées à lui. L’affaire prend alors une tournure personnelle.

Freezing, Clea Koff, 2015, Livre de poche, coll. Thriller, 450 p., 9782253175896

Scott Houston, agent du FBI, apprend que le tueur en série qu’il poursuit depuis des années est réapparu à Los Angeles. Il décide au mépris de la loi d’obtenir des renseignements auprès d’une agence spécialisée dans l’identification de disparus. Premier roman.

Science-fiction, Fantastique, Fantasy – Une sélection d’Emmanuelle Cartier

Ianos : singularité nue, Olivier Bérenval, 2015, Éditions Mnémos, coll. Icares, 450 p., 9782354083168

Sanjay Matheson est un astronaute à la retraite après avoir mené à bien une mission de recherches sur la Singularité, un mystérieux objet cosmique potentiellement dangereux pour l’humanité. La Singularité a désormais laissé place à un autre astre, Ianos, estimé inoffensif. Premier roman.

Mémoires de sable, Emmanuel Jouanne et Jacques Barbéri, 2015, Editions La Volte, coll. Science-fiction, 390 p., 9782370490100

Arec, starthouder pour la Protection Surveillance Intervention, est chargé d’éliminer Anjélina Séléna. Pour la première fois dans sa carrière d’effaceur, l’image de sa cible l’obsède au point qu’il remet en cause l’ordre établi du Bunker dirigé par La Tête, un président dont on ne sait s’il est humain, machine ou extra-terrestre, et par La Girouette chargée d’élaborer les lois et les règlements.

Lankhmar : intégrale Volume 1, Fritz Leiber, 2015, Éditions Bragelonne, coll. Fantasy, 565 p., 9782352948698

Au sein de la cité de Lankhmar, dont les ruelles grouillent de brigands et de magiciens, la rencontre puis les aventures de Fafhrd, barbare des déserts froids, et du Sourcier gris, grand magicien.

La noirceur, François Lévesque, 2015, Éditions Alire, coll. GF, 256 p., 9782896151349

Divorcé depuis peu, Guillaume Kaminski se réjouit d’avoir la garde complète de Daphnée, sa fille de quinze ans. En vérité, il n’a pas eu à se battre pour arriver à ses fins puisque son ex, ne tenant pas à s’occuper d’elle, a choisi de partir à Bali pour une durée indéterminée – afin de se « ressourcer », a-t-elle fait croire à l’adolescente ! Alors qu’il cherche une nouvelle demeure, Guillaume apprend la mort de son père, qui lui lègue sa maison. Si l’héritage tombe à point, Guillaume ne sait trop comment présenter la situation à Daphnée, car il a toujours affirmé qu’il était orphelin. De plus, la découverte de ce mensonge, ajoutée au déménagement qui la mènera loin de la ville et de sa meilleure amie Sophie, risque d’assombrir encore plus l’humeur de l’adolescente, qui le blâme déjà pour le départ de sa mère. Quand Daphnée découvre au grenier une mignonne chambre de petite fille, elle décide de se l’approprier tout en réclamant des explications à son père : ne lui avait-il pas raconté qu’il était enfant unique ? Ne pouvant plus s’esquiver, Guillaume décide de révéler à sa fille tous les secrets de son enfance. Mais les connaît-il vraiment tous ?

Cygne : l’intégrale, Patricia A. McKillip, 2015, Éditions Mnémos, coll. Mnémos. Univers, 544 p., 9782354083120

Corleu aux cheveux de lune est à la recherche de sa tendre Tiel. Mais ayant franchi la porte interdite, dans la forêt, malgré les avertissements des siens, le Roi d’or, la magicienne des marais, et toutes sortes d’enchantements dangereux se dressent sur son chemin.

En poche – Une sélection d’Emmanuelle Cartier

L’homme aux semelles de foudre, Ayerdhal, 2015, Éditions Les Moutons électriques, coll. Hélios, 214 p., 9782361831684

Quand un enquêteur se met à régler ses comptes à coups de revolver, l’image de l’éthique policière s’en trouve ternie. Il faut arrêter le forcené, et vite. Marc Sidzik est donc envoyé sur les traces de Markus Weinmar, son collègue et ami, naguère brillant chercheur en physique des particules.

Faute de temps, John Brunner, 2015, Éditions Le Passager clandestin, coll. Dyschroniques, 125 p., 9782369350392

Le docteur Max Harrow fait un cauchemar récurrent : dans la nuit froide, au milieu d’un groupe de personnes hagardes, dépenaillées et faméliques, il voit un homme accroupi contemplant dans ses mains une phalange humaine. Une nuit, il est appelé d’urgence pour secourir un clochard inconscient. Lorsqu’il l’ausculte, il découvre dans son poing un morceau de doigt humain.

Un vampire – Un cas de somnambulisme, Luigi Capuana, 2015, Éditions La Part commune, coll. La petite part, 94 p., 9782844183040

Considéré comme l’un des plus grands représentants du vérisme, Luigi Capuana (1839-1915) est l’auteur d’une oeuvre débordante, facétieuse, jubilatoire et iconoclaste constituée, entre autres, de contes et de nouvelles, dont il n’a de cesse de détourner les codes. Chez ce Lewis Carroll italien, reconnu et célébré par des auteurs comme Luigi Pirandello ou Italo Calvino, c’est la veine mi-fantastique mi-humoristique qui ressort. Si au prime abord, ces textes font songer à l’univers gothique et inquiétant d’un Edgar Allan Poe, l’élément comique n’est jamais loin. Capuana y moque avec une truculente ironie les certitudes scientifiques et les croyances paranormales, sans jamais révéler où se situe la vérité. Capable de maintenir le lecteur en haleine pendant tout le récit, il le surprend toujours par la pirouette déconcertante du dénouement.

The expanse Volume 1, L’éveil du Léviathan, James S.A. Corey, 2015, Éditions Actes Sud, coll. Babel, 693 p., 9782330051129

L’humanité a colonisé le Système solaire. Jim Holden est second sur un transport de glace qui effectue la navette entre les stations installées dans la ceinture d’astéroïdes. Quand il croise la route de Scopuli, un appareil abandonné, il se retrouve en possession d’un secret bien encombrant.

Le haut-elfique pour les débutants : méthode pour comprendre facilement la langue quenya de Tolkien : grammaire, étymologies, prononciation, vocabulaire, Edouard Kloczko, 2015, Éditions Pocket, coll. Pocket. Science-fiction. Fantasy, 560 p., 9782266260503

Initiation à la langue elfique ou quenya réalisée par un linguiste spécialiste de J.R.R. Tolkien. Le vocabulaire est donné sous forme de lexique bilingue français-elfique, et complété par des rudiments de grammaire.

***

Tous ces livres sont disponbles à la Librairie Monet ou via notre site monet.leslibraires.ca dans leur version papier ou numérique. Pour commander, veuillez cliquer sur les titres sélectionnés.



© 2007 Librairie Monet