Le Délivré

Archive pour la catégorie ‘La Crème du mois’


20 mars 2017  par nos libraires jeunesse

Le choix des libraires – Littérature jeunesse – Janvier 2017

Comme chaque mois, notre équipe de libraires spécialisés en littérature jeunesse passe en revue l’ensemble de l’effarante production du mois écoulé pour en repérer les nouveautés incontournables. Voici un aperçu de ces nouveaux titres et nouvelles séries, question d’aiguiser votre appétit livresque…

ALBUMS QUÉBÉCOIS ET CANADIENS

Je ne suis pas un numéro, Jenny Kay Dupuis et Kathy Kacer, ill. de Gillian Newland, Scholastic, 32 p., 9781443155700

Basé sur une histoire vraie, cet album coup-de-poing jette une lumière crue et nécessaire sur une part sombre de l’histoire du Canada. Les auteures reviennent sur l’existence des pensionnats autochtones, où les enfants qui avaient été retirés des réserves où ils habitaient avec leurs parents étaient obligés de renier leur héritage culturel ancestral, sous couvert d’éducation. Le texte, sans concession, décrit toute la détresse d’Irene Couchie, une jeune Nipissing, confrontée à l’horreur de la vie en pensionnat. Les illustrations de Gillian Newland donnent vie au désespoir et à la résilience d’Irene, mais aussi de ses frères et de ses parents. Un album qui dérange, et qu’on devrait mettre entre toutes les mains. (P.-A. B.)

La merveilleuse machine à se faire des amis, Nick Bland, Scholastic, 9781443157490

Ce nouvel album de Nick Bland aborde la question des dangers de l’internet et des réseaux sociaux, pour les enfants d’âge préscolaire. Avec son texte simple, mais intelligent, et ses illustrations hilarantes, Nick Bland parvient à conscientiser les enfants (et leurs parents) sans verser dans la morale. Au contraire, on rit et on a du plaisir tout au long de la lecture, et on en ressort plus critique devant l’omniprésence des technologies « intelligentes » dans nos vies. Chapeau ! (P.-A. B.)

L’abri, Céline Claire, ill. de Qin Leng, Comme des géants, 48 p., 9782924332344

Céline Claire signe ici un magnifique album sur la peur de l’autre. Alors que les animaux se serrent les coudes à l’approche d’une grosse tempête, l’arrivée de deux étrangers provoque une vague de méfiance qui amène les habitants de la forêt à fermer leur porte et leur cœur. Heureusement, un acte de bonté survient, et sera ensuite payé de la même bonté en retour. Le texte de Céline Claire touche droit au cœur. Quant aux illustrations de Qin Leng, avec leur sublime délavé qui rappelle l’aquarelle, elles mettent en lumière l’absurdité de vivre dans la peur de l’autre, alors qu’on a tant à offrir. Un album incontournable qui enseigne aux enfants (et qui rappelle aux adultes) que la peur est mauvaise conseillère, et que c’est dans les situations difficiles qu’il importe d’ouvrir son cœur à l’autre. À lire absolument ! (P.-A. B.)

ALBUMS ÉTRANGERS

La Mésaventure, Iwona Chmielewska, Format, 50 p., 9788361488934

Quel album poétique ! À l’aide d’une simple forme plus foncée sur la page blanche, Iwona Chmielewska parvient à raconter une histoire qui aurait pu se passer de texte. Heureusement, ses mots sont aussi forts que ses images, et on se retrouve avec une histoire magnifique, qui illustre de manière sensible la relation entre une mère et sa fille, à travers une nappe en dentelle, héritage familial toujours populaire. Un véritable petit bijou ! (P.-A. B.)

Moi, Albert : détestateur de livres, Ingrid Chabert, ill. de Guridi, Frimousse, 32 p., 9782352412991

Il n’est pas toujours facile d’intéresser les enfants à la lecture, et certains peuvent s’avérer très réfractaires. En suivant les mésaventures d’Albert, qui déteste les livres au point de les cacher au fond du jardin, le jeune lecteur découvre le plaisir qui peut être associé à une bonne histoire. Un album à lire en famille ! (P.-A. B.)

Les souvenirs du vieux chêne, Maxime Rovere, ill. de Frédéric Pillot, Milan jeunesse, coll. « Albums », 72 p., 9782745968937

Mêlant événements historiques et contes de fées, cet album présenté sous la forme des mémoires d’un vieux chêne est un appel au voyage dans l’imaginaire. Sous la plume de Maxime Rovere, le chêne devient le témoin privilégié d’une multitude d’histoires, parfois tristes, parfois drôles et à travers les siècles, il se retrouve parfois acteur des événements malgré lui. Magnifiquement illustré par Frédéric Pillot, donc le trait caractéristique donne une dimension épique au récit, cet album est un ovni littéraire. C’est une œuvre qui se découvre à travers plusieurs lectures, ou au gré des envies du lecteur. Un livre-objet avec une histoire poétique et captivante. Tout simplement magique ! (P.-A. B.)

Devine où j’suis ! Richard Marnier, ill. d’Aude Maurel, Frimousse, coll. « Maxi boum », 36 p., 9 782 352 413 011

Dans cet album réjouissant, les contes classiques sont mis à mal avec humour ! La structure répétitive du texte de Richard Marnier participe grandement à l’effet comique, renforcé par les illustrations colorées d’Aude Maurel, qui sont comme autant d’indices permettant de répondre à la fameuse question « Devine où j’suis ! » Un album à lire avec les enfants, pour le plaisir de les voir tenter de deviner où se trouve le Petit chaperon rouge, le loup, l’ogre, le dragon, le chevalier et… la mère du Petit chaperon rouge ! Un beau coup de cœur ! (P.-A. B.)

Alice de l’autre côté du miroir, Lewis Carroll, ill. de Benjamin Lacombe, Soleil, coll. « Métamorphose », 293p., 9782302055971

Benjamin Lacombe a l’indéniable don de sublimer l’étrange. Grâce à son immense talent, le lecteur traverse le miroir de ses illustrations pour se plonger avec délice dans l’Univers d’Alice. L’oeuvre de Lewis Carroll, unique et sublime à souhait, trouve écho entre les ombres et lumières projetées par Lacombe. Les annexes riches offriront aux passionnés d’Alice jeux de langages, contes mathématiques et exercices logiques, permettant d’approfondir l’expérience Carrollesque. (J. H.)

ROMANS QUÉBÉCOIS

Le petit Pousset, Daniel Laverdure, ill. d’Annie Rodrigue, Soulières, coll. « Ma petite vache a mal aux pattes », 72 p., 9782896073818

Une relecture décapante du « Petit Poucet », où l’humour ravageur de Daniel Laverdure fait mouche ! Le jeune Maxime profite de ses pouvoirs pour s’intéresser cette fois au conte du « Petit Poucet », qu’il voudrait bien modifier en profondeur. Les dialogues sont mordants, les situations cocasses. Un roman idéal pour les premiers lecteurs ! (P.-A. B.)

ROMANS ÉTRANGERS

Louis Pasteur contre les loups-garous, Flore Vesco, Didier Jeunesse. 213p., 9782278085552

Flore Vesco a décidément une écriture drôle, intelligente et irrésistible. Et elle en use avec autant d’habileté qu’une rapière qui fait mouche. Dès les premières pages, on est happé par un récit sans temps mort (mais avec quelques cadavres), charmé par des personnages atypiques et crédibles, enchanté par le ton du récit qui a autant de mordant qu’un loup-garou. La science a une belle part dans cette aventure, ne serait-ce que dans les noms des chapitres qui démontrent toute l’ingéniosité de l’auteure. Laissez-vous contaminer par cette histoire mais soyez prévenu : il n’existe pas de vaccin pour s’en remettre. (A. P.)

LIVRES-CD ÉTRANGERS

Georgia : tous mes rêves chantent, Timothée de Fombelle, ill. de Benjamin Chaud, racontée par Cécile de France, Gallimard-Jeunesse Musique, 44p., 9782070601479

L’excellent Timothée de Fombelle fait ici une nouvelle plongée dans l’album jeunesse, mais cette fois, avec un conte musical ! Accompagné par des artistes talentueux, dont notamment la Québécoise Ariane Moffatt, il nous raconte l’enfance de la petite Georgia, aujourd’hui chanteuse accomplie. Au travers des mélodies, tantôt douces, tantôt entrainantes, le lecteur voyage dans le temps et dans l’imaginaire foisonnant de la fillette. Accompagné par les rêves de celle-ci, que Benjamin Chaud personnifie à merveille par son trait singulier, à la fois doux et farfelu, elle tentera de réaliser son rêve absolu : retrouver ses petites sœurs. La dernière chanson est un petit bonheur !
Un livre édité en soutient à l’Association SOS Villages d’enfants.

POÉSIE QUÉBÉCOISE

Souffler dans la cassette, Jonathan Bécotte, Leméac, 129 p., 9782760942288*

Porté par une plume efficace, précise et libre, « Souffler dans la cassette » retrace les premiers émois amoureux d’un jeune garçon pour son meilleur ami. Navigant entre plein de petits moments chargés de signification pour le jeune narrateur, on se love dans les vers de l’auteur comme dans une cabane de draps. Grâce à son approche poétique, Jonathan Bécotte accueille le lecteur au coeur d’une amitié fusionnelle, laissant échapper ici et là des bulles amoureuses.

« Un bouton de ma salopette

Décousu sur un cadre de porte :

Je vais le garder dans mon sac de billes.

Ça va me faire penser à toi quand je les compte.

J’allais faire partie de sa collection. »

DOCUMENTAIRES ÉTRANGERS

Toute la vérité sur l’histoire de l’art, Sylvain Coissard et al., Palette, 117 p., 9782358322195

Dans ce documentaire hilarant, Sylvain Coissard et son équipe prétendent nous révéler l’existence de toiles de grands maîtres jusque là méconnues. Ces tableaux s’insèrent avant l’œuvre connue du grand public et viennent apporter un éclairage nouveau sur le sujet représenté. Ce « mocumentaire » permet d’aborder l’histoire de l’art sans jamais tomber dans le didactisme. Au contraire, on découvre des toiles importantes et des peintres qui ont façonné l’histoire de l’art avec un plaisir constant. À découvrir absolument ! (P.-A. B.)

Avec religion, sans religion, Brigitte Labbé et Pierre-François Dupont-Beurier, ill. de Jacques Azam, Milan, coll. « Les goûters philo », 50 p., 9782745978714

Ce petit ouvrage permet d’aborder de manière ouverte et sans préjugés la question de la religion et la place qu’elle occupe dans la vie de certaines personnes. À travers des mises en situation réalistes et pertinentes, les auteurs permettent de réfléchir à certaines idées reçues et à certains comportements, sans jamais porter de jugement. Idéal pour aborder la notion de foi et les différents cultes, que ce soit à la maison ou à l’école. Un incontournable en cette époque de craintes religieuses qui s’invitent sur la place publique. (P.-A. B.)

* * *

Sélection et rédaction de Caroline Billo, Catherine Bond, Pierre-Alexandre Bonin, Susane Duchesne, Sarah Dufresne-Landry, Joelle Hodiesne, Juliette Lopes Benites, Aurélie Philippe, Louise Pratte et Sonia Simard.

Pour commander ces ouvrages via notre site monet.leslibraires.ca, veuillez cliquer sur les titres sélectionnés.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer


6 décembre 2016  par Le Délivré

Littérature jeunesse – Le choix des libraires – Novembre 2016

Comme chaque mois, notre équipe de libraires spécialisés en littérature jeunesse passe en revue l’ensemble de l’effarante production du mois écoulé pour en repérer les nouveautés incontournables. Voici un aperçu de ces nouveaux titres et nouvelles séries, question d’aiguiser votre appétit livresque…

ALBUMS QUÉBÉCOIS ET CANADIENS

Aaah!bécédaire, Élaine Turgeon, ill. de Martin Laliberté, Druide, coll. « Motifs », 56 p., 9782897113162

Ce nouvel album de l’excellente collection « Motifs » nous propose de revisiter le concept d’abécédaire d’une manière ludique et interactive. En mélangeant des monstres et des interjections, Élaine Turgeon et Martin Laliberté nous proposent un livre riche en possibilités de lectures. Les interjections sont bien choisies et faciles à expliquer. Quant aux illustrations, elles sont magnifiques et donnent à chaque monstre une personnalité qui lui est propre. Un outil à exploiter en classe, mais aussi et surtout, un album à partager avec les enfants. (P.-A. B.)

Le vide, Anna Llenas, 400 coups, coll. « Carré blanc », 84p., 9782895406969

Cet album est un véritable outil pour parler du sentiment de vide, qu’il vienne d’une perte, d’une dépression ou sans raison apparente. Sous le couvert du récit d’une jeune fille, on sent qu’Anna Llenas maîtrise son sujet et nous fournit une parabole tout en psychologie et en finesse. Les illustrations, à la fois enfantines et poétiques, sont l’atout supplémentaire de ce coup de cœur. (A. P.)

Le plus beau sapin du monde, Robert Soulières, ill. de Cathon, Bayard Canada, 24 p., 9782897700249

Quand Robert Soulières et Cathon unissent leurs talents, on ne peut que s’attendre à une histoire pleine d’humour. Et c’est exactement ce qu’ils nous offrent avec ce conte de Noël moderne où les ambitions d’un père au sujet du sapin qu’il veut ramener à la maison se verront contrecarrées à de nombreuses (et hilarantes) reprises par divers obstacles. Hugo est le témoin incrédule de toutes ces péripéties, et il tente tant bien que mal de rassurer son père quant au fait que c’est, malgré tout, le plus beau sapin du monde. Le texte de Soulière est efficace et on sent bien que c’est Hugo qui raconte l’histoire. Quant aux illustrations de Cathon, elles viennent contredire avec humour les commentaires rassurants d’Hugo à l’endroit de son père. Et la scène finale est tout simplement parfaite! Un duo surprenant qui nous donne à lire une histoire de Noël qui fera rire toute la famille installée autour de son sapin! (P.-A. B.)

ALBUMS ÉTRANGERS

Terre, Giancarlo Macri, Carolina Zanotti, ill. de Mauro et Elisa Sacco Vallarino, Nuinui, 26p., 9782889356058

D’une simplicité et d’une efficacité désarmante, « Terre » est un cri du coeur, une mise en garde envoyée par les habitants de la planète Globux. Comme nous, ils ont déforesté, pollué l’air, l’eau et le sol, surconsommé et surconstruit. La beauté de cet album, outre la portée du texte, réside dans les illustrations et la mise en page. Grâce à un jeu de découpes, le lecteur peut voir la planète perdre peu à peu ses morceaux, au fur et à mesure que ses habitants la dégradent. Et, une fois la dernière page tournée, on ne peut que vouloir écouter les « Globuxiens » : aimer et prendre soin de notre planète. (J. H.)

Le chaperon voit rouge. Petites histoires des droits de l’enfant, Joanna Olech, ill. d’Edgar Bąk, Joie de lire, coll. « albums », 87 p., 9782889083374

Quelle bonne idée d’expliquer et de mettre de l’avant les droits des enfants à travers les contes classiques! Avec le Petit chaperon rouge comme guide, l’enfant est amené à découvrir certains de ses droits fondamentaux. Plus que de simples contes réinventés, ce recueil propose une réflexion sur les droits des enfants, mais aussi sur le rapport qu’entretiennent souvent les adultes avec ceux-ci. Un album percutant et intelligent! (P.-A. B.)

Gouniche : les extraordinaires aventures de Gouniche, Delphine Durand, Rouergue, coll. « Album jeunesse », 64 p., 9782812611308

Poursuivant ses travaux éminemment scientifiques, Delphine Durand s’aventure encore une fois là où les autres chercheurs n’osent pas aller. Elle nous en rapporte cette fois ses observations sur une créature incroyable : le Gouniche. Un album à l’humour absurde irrésistible qui ne se prend absolument pas au sérieux. Vivement les prochains travaux de la « professeure » Delphine Durand! (P.-A. B.)

Le pays d’avant, Martine Delerm, Seuil jeunesse, coll. « Albums jeunesse », 28 p., 9791023506990

Martine Delerm signe ici un magnifique album sur le temps. Celui qui précède les événements importants ou spéciaux (rentrée scolaire, première neige, Noël, etc.) Dans un langage d’une grande poésie, elle nous présente Camille, une jeune fille qui collectionne ces moments d’avant et qui les préfère à l’instant où l’attente est terminée. Les magnifiques illustrations aux teintes délavées et au trait doux servent à illustrer chacun des moments collectés par Camille. Un album d’une grande beauté qui nous amène à prendre une pause et à savourer le moment d’avant. (P.-A. B.)

Un amour de Zombie, Kelly DiPucchio, ill. de Scott Campbell, Little Urban, 34 p., 9782374080161

Comment ne pas tomber sous le charme de Morty, le zombie esseulé qui cherche l’amour? Dans ce qui est sans contredit l’un des meilleurs albums édités par la jeune maison d’édition Little Urban, DiPucchio et Campbell unissent leurs talents respectifs pour proposer une histoire drôle, tendre et touchante. Dès la première page, on croit à ce zombie au grand cœur et on espère qu’il trouve l’âme sœur, malgré sa condition… particulière. Et les illustrations regorgent de petits détails qui viennent ajouter de la profondeur à l’histoire. Un gros coup de cœur pour Morty le zombie et un album à offrir à la Saint-Valentin ou… à Halloween! (P.-A. B.)

Les bonshommes de neige sont éternels, Thierry Dedieu, Seuil Jeunesse, 32p., 9791023507904

Lorsqu’on pense à l’hiver, on pense neige, feu de bois, glissade et bonshommes de neige. Pour Écureuil, Chouette, Hérisson et Lapin, Bonhomme de neige est signe d’amitié, de jeux, de découvertes. Mais qu’arrivera-t-il à l’arrivée du printemps ? Nos amis sont bien inquiets, mais Bonhomme a plus d’un tour dans son sac. Une histoire d’amitié, de métamorphose qui nous parle subtilement du cycle de l’eau. Thierry Dedieu nous éblouit encore une fois avec ses illustrations double page.  Les petits vous en redemanderont encore et encore. (S. D.)

Entre chien et poulpe, Martin McKenna, Éditions Père Fouettard, 32 p., 9782371650022

Voici le parfait exemple d’un ovni littéraire. Martin McKenna signe et illustre une histoire d’amitié tout sauf banale entre un garçon et son poulpe de compagnie prénommé Jarvis. Les illustrations complètement décalées font la force de cet album à l’humour délicieusement absurde. Impossible de résister au charme de Jarvis, le poulpe aux nombreux talents! (P.-A. B.)

Mon ami Fred, Eoin Colfer, ill. d’Oliver Jeffers, Gallimard jeunesse, « Gallimard album », 48 p., 9782070601226

Quand Eoin Colfer, auteur de l’excellente série Artemis Fowl s’allie au déjanté Oliver Jeffers, le résultat ne peut qu’être hors du commun. Voici donc un album qui aborde la question de l’amitié et des amis imaginaires sous un angle original et touchant. Colfer signe un texte drôle, tendre et intelligent alors que Jeffers joue avec les traits et les couleurs pour mettre en image cette amitié hors norme entre Sam et Fred. Un album incroyable et un énorme coup de cœur! (P.-A. B.)

La pomme de Magritte, Klaas Verplancke, Éditions du Centre Pompidou, 28 p., 9782844267627

Quel magnifique hommage à l’une des figures de proue du surréalisme! À travers une histoire simple et magnifiquement illustrée, on suit le parcours hors norme de ce peintre de l’extraordinaire. On retrouve plusieurs de ses œuvres célèbres qui sont mises à hauteur d’enfant, ce qui pourrait inciter quelques lecteurs à vouloir en savoir plus sur un peintre qui a marqué l’histoire de la peinture. (P.-A. B.)

Drôles de vacances, Gilad Soffer, Circonflexe, collection « Albums », 38 p., 9782878338287

Les albums interactifs sont toujours appréciés par les jeunes lecteurs qui prennent plaisir à interagir avec le livre, dès qu’un personnage ou que le narrateur le leur demande. Mais cette fois-ci, le personnage ne veut rien savoir! En fait, le lecteur doit désobéir à Canard s’il veut connaître la suite de l’histoire. Cette situation originale donne lieu à des situations cocasses particulièrement en ce qui a trait aux conséquences des pages qui sont tournées. Un plaisir de lecture qui peut être recommencé encore et encore et encore, même si le pauvre Canard aimerait bien profiter de ses vacances en paix! (P.-A. B.)

Vive la danse!, Didier Lévy, ill. de Magali Le Huche, Sarbacane, 34 p., 9782848658933

« La danse, c’est pour les filles! » Voilà le genre de préjugés que certains albums jeunesse cherchent à dénoncer, et le duo Lévy/Le Huche y parvient d’une manière magistrale. En mettant en scène un petit garçon débordant d’énergie qui se découvre une passion pour la danse, l’auteur et l’illustratrice prouvent non seulement que la danse n’est pas que pour les filles, mais aussi qu’elle donne des ailes aux enfants comme aux parents!  Grâce à un texte intelligent et des illustrations expressives, on est loin d’une leçon de morale et complètement dans l’histoire d’une passion pleinement assumée. Un album incontournable! (P.-A. B.)

Cache-cache caïman, Martin McKenna, Éditions Père Fouettard, 32 p., 9782371650138

Impossible de résister à l’humour absurde et complètement déjanté de Martin McKenna. Quand une petite fille adopte le caïman qui est tombé dans son mélange à gâteau qu’elle préparait (ne posez pas de questions, c’est tout à fait logique dans l’histoire!), les mésaventures loufoques s’enchaînent pour le plus grand plaisir du lecteur, jusqu’à ce qu’Ozzy ne puisse plus passer pour une poupée. Heureusement, Adélaïde est pleine de ressources et tout se termine bien pour tout le monde. Un album qui sort des sentiers battus et qui invite le lecteur à entrer dans l’univers éclaté de son auteur et illustrateur. Une proposition qui plaira sans aucun doute à tous les enfants qui rêvent d’avoir un animal de compagnie!

Nocturno : petite fabrique à rêves, Isol, Syros, 32p. 9782748523195

Nocturno présente une douzaine de scènes à contempler, à la lumière du jour puis à la tombée de la nuit. C’est que, dans le noir, l’image d’un rêve se superpose littéralement à l’illustration de départ grâce à la magie de la phosphorescence. Ainsi, l’enfant voit la noirceur de sa chambre éclairée par un rêve fabuleux et poétique, et ce avant même de s’endormir! La douceur des couleurs, le trait fin des illustrations et les sujets développés participent tous à la délicate poésie de l’œuvre. Bref, ce magnifique livre-objet propose au lecteur d’observer des rêves pour mieux considérer les siens. (M. S.)

Le bois dormait, Rebecca Dautremer, Sarbacane, 58p., 9782848659060

Rebecca Dautremer nous livre encore une fois un album à couper le souffle. Dans cette histoire, on retrouve deux niveaux de narration. D’abord, celui des pages blanches où deux personnages masculins, réalisés au trait de crayon, discutent en marchant. Puis celui des illustrations pleine page, tout en couleurs, qui montrent tour à tour les habitants d’une ville endormis. Impossible de ne pas imaginer l’histoire de chaque personnage plongé dans le sommeil, aussi énigmatique qu’impressionnant. Inspiré du conte de la Belle au bois dormant, cet album laisse des silences là où il le faut, tout en offrant des indices au lecteur. Et cela permet à ce dernier de créer sa propre version du conte. (M. S.)

CONTES

Contes au carré, Loïc Gaume, Thierry Magnier, 83p., 9782364749368

Le premier livre de Loïc Gaume, Contes au carré, donne à lire une quarantaine de contes de la manière la plus inventive et économe qui soit. En effet, chaque conte se déploie en quatre cases seulement, texte et illustrations compris! Sophie Van der Linden affirme à ce propos que Gaume a inventé l’essentialisme du conte. À l’aide d’un jeu d’association de couleurs et de pictogrammes, le créateur développe un langage graphique qui permet au lecteur de redécouvrir (ou de découvrir) les contes avec étonnement et délectation. Moult projets pédagogiques sont évidemment possibles à partir de cette œuvre. Les éditions Thierry Magnier, dans un document pédagogique fort pertinent, proposent des activités selon quatre angles : les pictogrammes, la chronologie du récit, la relation entre le texte et l’illustration et le résumé. Ce livre est en plus un objet majestueux avec sa reliure en toile d’un bleu profond et ses embossés dorés. Incroyable! (M. S.)

ROMANS QUÉBÉCOIS ET CANADIENS

Les Fleurs du Nord, Valérie Harvey, Québec-Amérique, coll. « Titan + », 560 p., 9782764432471

Chronique familiale située dans un Japon médiéval aux accents fantastiques, Les Fleurs du Nord nous entraîne dans un voyage des plus dépaysant. Sous la plume de Valérie Harvey, les personnages prennent vie sous nos yeux et on arrive presque à voir les montagnes, les champs et les villes qu’elle décrit. D’une richesse incroyable, l’intrigue est solide et captivante et on ne voit pas les pages se tourner tellement on est pris dans l’histoire. Un incontournable de la littérature québécoise pour adolescents et un coup de cœur absolu! (P.-A. B.)

ROMANS ÉTRANGERS

Un garçon nommé Noël, Matt Haig, ill. de Chris Mould, Hélium, 256p., 9782330066116

Il existe une pléiade d’albums jeunesse sur Noël, mais beaucoup moins de romans pour les 9-12 ans. Qu’importe, puisque dorénavant, il existe ce livre ! Matt Haig nous propose un récit initiatique enchanteur, plein d’aventure, de froid mordant et de magie de Noël. Surtout, l’auteur a su comprendre l’essence du personnage mythique à l’habit rouge : quelqu’un qui, malgré les épreuves, persiste à croire et à être bon et généreux… Un bel exemple à suivre. Un livre à dévorer près du sapin avec quelques sablés et un chocolat chaud! (A. P.)

DOCUMENTAIRES QUÉBÉCOIS ET CANADIENS

Montréal : 375 ans d’histoire, Pierre-Alexandre Bonin, Gilbert Desmarais, Bayard Canada, 96p., 9782895797661

Enfin! Après avoir eu une multitude de documentaires sur Paris, Londres ou Barcelone dans nos rayons jeunesse, on a maintenant un magnifique titre sur Montréal. Ce livre est réussi sur tous les plans : la mise en page est efficace et dynamique, les informations sont à la fois claires et exhaustives, l’ensemble est intéressant et attrayant. Voilà un incontournable pour les écoles et les curieux en général. (A. P.)

DOCUMENTAIRES

Animaux sauvages : voyages en terres du nord,  Dieter Braun, Milan jeunesse, 141p., 9782745977922

Dès la sortie du tome précédent, mettant en scène les animaux sauvages du sud, on attendait avec impatience celui-ci. Il est tout aussi époustouflant que le premier. Son sous-titre  » Voyage en terres du nord  » est tout à fait juste, on a l’impression d’un véritable voyage lorsqu’on feuillette ce livre. Pas besoin de bottes ou de bâton de marche, mais prévoyez un long moment de tranquillité pour savourer de la nature en livre. (A. P.)

Chronologie : une histoire du monde, Peter Goes, Milan, 75 p., 9782745979643

Ce documentaire unique et magnifique retrace l’histoire de la Terre, depuis le big-bang jusqu’à aujourd’hui. Chaque époque est magnifiquement illustrée par une fresque richement détaillée où l’on retrouve les principaux événements, objets ou personnages ayant marqué cette époque. Contrairement à plusieurs documentaires retraçant l’histoire de l’humanité, « Chronologie » s’intéresse également aux civilisations orientales, sud-américaines et non occidentales, ce qui donne un portrait global et pas uniquement axé sur l’Occident. Et pour le vingtième siècle, chaque décennie a sa propre fresque, ce qui permet d’approfondir cette époque riche en événements de toute sorte. Quant au vingt-et-unième siècle, de petits ouvriers sont à l’œuvre pour étendre la fresque, signifiant ainsi que le futur n’est pas encore écrit. Un documentaire extraordinaire et un indispensable pour toutes les bibliothèques! (P.-A. B.)

Sauvage, Katie Cotton, ill. de Stephen Walton, Gautier-Languereau, 36p., 9782013237741

Ce grand livre est à mi-chemin entre l’album et le documentaire, la poésie et l’information nécessaire. Graphiquement, il reprend sa dualité en contrastant des niveaux de gris doux et un orange percutant. Pour compléter sa palette, nous avons le droit à une partie numératie qui fait écho à l’importance des chiffres : ceux inquiétant des espèces menacées ! (A. P.)

Le dictionnaire des grosses bêtises à ne surtout pas faire!, Philippe Jalbert, Larousse, 96 p., 9782035925961

Puisqu’il a déjà écrit un dictionnaire (irrévérencieux!) de la politesse, il était logique que Philippe Jalbert s’intéresse aux bêtises! C’est avec le même humour impertinent qu’il nous présente une liste fort complète de choses à ne pas faire, même si ça peut sembler une bonne idée! Encore une fois, Jalbert s’amuse à opposer le texte, qui contient une mise en garde sérieuse à une illustration loufoque qui fait comprendre de manière humoristique pourquoi ce n’est vraiment pas une bonne idée! À offrir aux enfants gaffeurs, farceurs ou tout simplement distraits! (P.-A. B.)

Fred Bernard & Francois Roca : Créateurs d’aventures, Albin Michel Jeunesse, 63 p., 9782226329400

Le duo Bernard/Roca nous a offert certains des albums les plus marquants de la littérature jeunesse française. Grâce aux textes intelligents et parfois percutants et à travers des illustrations au réalisme troublant, les deux hommes proposent des histoires qui touchent leurs lecteurs. Dans ce magnifique documentaire, Manon Bardin et François-Jean Goudeau rendent un vibrant hommage à ces créateurs d’exception. Chaque album est résumé et mis en contexte dans une fiche où on propose également des pistes de lecture et de réflexion. Bardin et Goudeau proposent parfois des commentaires critiques qui jettent une lumière nouvelle sur certains des albums les plus importants de Bernard et Roca. Un livre qui s’adresse non seulement aux admirateurs du duo français, mais aussi aux professeurs qui voudraient faire découvrir leur univers merveilleux et aux lecteurs curieux. Une réussite éclatante! (P.-A. B.)

 

* * *

 

Sélection et rédaction de Caroline Billo, Catherine Bond, Pierre-Alexandre Bonin, Susane Duchesne, Sarah Dufresne-Landry, Joëlle Hodiesne, Juliette Lopes Benites, Aurélie Philippe, Louise Pratte, May Sansregret et Sonia Simard.

 

Pour commander ces ouvrages via notre site monet.leslibraires.ca, veuillez cliquer sur les titres sélectionnés.

 

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer


15 novembre 2016  par Le Délivré

Littérature jeunesse – Le choix des libraires – Octobre 2016

Comme chaque mois, notre équipe de libraires spécialisés en littérature jeunesse passe en revue l’ensemble de l’effarante production du mois écoulé pour en repérer les nouveautés incontournables. Voici un aperçu de ces nouveaux titres et nouvelles séries, question d’aiguiser votre appétit livresque…

ALBUMS QUÉBÉCOIS ET CANADIENS

Je ne suis pas ta maman, Marianne Dubuc, Comme des géants, 68p., 9782924332290

Marianne Dubuc nous revient avec un nouvel album craquant et rempli de tendresse. C’est une magnifique histoire sur l’amitié et sur le fait qu’on peut parfois choisir qui fait partie de la famille. Bien que le texte soit simple et lumineux, ce sont véritablement les illustrations qui volent la vedette. Comment ne pas tomber sous le charme de Piou, l’étrange créature née d’une boule verte et d’Otto, l’écureuil rapidement dépassé par les événements ? Un album à offrir sans modération et à lire, même si on n’a pas d’enfant ! Un énorme coup de cœur ! (P.-A. B.)

Le petit roi, Kate Beaton, Scholastic, 40p., 9781443154307

Adorable, juste et drôle… Kate Beaton a encore frappé! Tous les parents retrouveront un peu de leurs progénitures dans le petit roi et prendront plaisir de voir si bien retranscrit leur vie avec bébé. Pour les plus jeunes lecteurs, cet album est parfait pour montrer que l’on grandit et qu’un jour le petit roi devient un grand garçon qui doit laisser sa couronne… parfois à un autre bébé. Pour rajouter à la qualité du livre, les illustrations sont aussi belles que cocasses. Un incontournable. (A. P.)

La belle histoire d’une vieille chose, Louis Émond, ill. de Steve Adams, De la bagnole, 38p., 9782897141776

Dans La belle histoire d’une vieille chose, Louis Emond met en scène une vieille automobile qui, mise au rancart, se souvient des grands moments de sa vie. On la voit belle et fière parcourant villes et campagnes. Un jour, la vieillesse se pointe entraînant avec elle son lot de maux : carcasse trouée, rouille, phare brûlé… Les illustrations magnifiques de Steve Adams enveloppent tout l’album de nostalgie et nous rappellent que nous serons tous un jour cette vieille voiture… (S. S.)

Si j’étais ministre de la culture, Carole Fréchette, Thierry Dedieu, D’eux, 36p., 9782924645062

D’abord écrit comme une réflexion dans le cadre d’une campagne électorale, le texte de Carole Fréchette a été adapté dans un hybride entre l’album et le pamphlet d’opinion. Puissant et dérangeant, cet album se veut un véritable cri du cœur en faveur de l’importance de la culture dans nos sociétés et un rappel en ce sens aux politiciens à courte vue. De son côté, Thierry Dedieu amène la réflexion à un autre niveau, en illustrant par l’absurde les situations aberrantes que décrit Carole Fréchette. Bref, un album coup-de-poing, court, mais efficace, qui devrait être remis d’office à tous les ministres de tous les pays lors de leur assermentation. En attendant cette utopie, contentons-nous d’agir en tant que passeurs de culture, comme l’incite la quatrième de couverture, et faisons circuler cet album percutant. (P.-A. B.)

Le jardinier qui cultivait des livres, Nadine Poirier, ill. de Claude K. Dubois, D’eux, 32p., 9782924645079

Voici une magnifique histoire sur le pouvoir des livres et sur l’importance de la lecture. Nadine Poirier signe un texte fort et empreint de poésie, alors que les illustrations de Claude K. Dubois, dans les teintes pâles et le dessin aux contours flous qu’on lui connaît, viennent donner vie aux personnages. Un album incontournable et un gros coup de cœur! (P.-A. B.)

La peine de Sophie-Fourire, Nadine Poirier, Amélie Dubois, Les 400 coups, coll. « carré blanc » 32p., 9782895406686

Rarement aura-t-on vu un album aborder la question du deuil d’une manière aussi sensible et délicate. Prenant le parti de raconter la mort de la mère du point de vue de l’enfant, Nadine Poirier parvient à mettre en mots le tourbillon d’émotions qu’on ressent à la perte d’un être cher, sans jamais tomber dans le pathos, et toujours en gardant en tête que cet album s’adresse à des enfants. Les illustrations d’Amélie Dubois, quant à elles, insufflent une bonne dose de douceur qui, plutôt que d’atténuer le propos, se propose plutôt de l’accompagner, et de montrer à l’enfant ce que les mots sont parfois incapables de dire. Un album magistral et un coup de cœur absolu ! (P.-A. B.)

Racines, Marianne Ferrer, Monsieur Ed, 16p. (livre accordéon), 9782924663042

On ne peut pas raconter ce livre. Il faut déplier ses pages, le lire, et le ressentir. Se laisser bercer par le charme sombre et profond de l’illustration, par la douce tristesse du texte. Et permettre à Marianne Ferrer, en quelques mots d’une justesse incontestable, nous marquer de manière indélébile. C’est la deuxième publication seulement pour la jeune maison d’édition M. Ed, et déjà, celle-ci nous prouve son grand talent.  (J. L.-B.)

ALBUMS ÉTRANGERS

Imagine encore, Aaron Becker, Gautier-Languereau, 40p., 9782013237567

Après «Imagine» et «Voyage», Aaron Becker nous propose de continuer l’aventure avec ce nouvel album. Les récits se suivent et donnent un côté épique à cette saga sans texte. «Imagine encore» est à la hauteur de son titre et nous plonge dans un imaginaire coloré que l’on soit enfant ou adulte. Ce n’est pas le père de l’héroïne, qui se retrouve dans cet univers magique, qui vous dira le contraire… (A. P.)

La fourmi et le loup, Jeanne Ashbé, École des loisirs, coll. « Pastel », 45p., 9782211229371

La vérité peut avoir plusieurs points de vue. La preuve ? L’avis de cette petite fourmi sur l’histoire du chaperon rouge est étonnant. Pourtant cet insecte ne ment pas, il raconte selon sa propre perception des choses… Ce qui donne un drôle de résultat tout en décalage. Tout en étant amusant, cet album plein d’inférences permet une grande réflexion.  (A. P.)

L’enfant des livres, Oliver Jeffers, ill. de Sam Winstom, Scholastic, 40p., 9781443155007

Immense hommage à la littérature, «L’enfant des livres» subjugue par la beauté de son texte et de ses illustrations. Le texte, véritable plaidoyer pour la lecture et l’imaginaire, emporte le lecteur et le fait voguer sur les sublimes illustrations de Jeffers. Illustrations par ailleurs extraordinaires! Chaque page regorge de détails et de références au livre avec un grand L. Ici, des extraits de classiques forment l’océan sur lequel vogue un radeau dont la voile est fait d’une page, là des myriades de «A» forment les constellations d’un ciel étoilé.  Je peux dire sans conteste que ce chef-d’oeuvre est désormais mon album préféré à vie. (J. H.)

Le bain de Berk, Julien Béziat, École des loisirs, coll. « Pastel », 36p., 9782211229104

Cet album est une véritable aventure à hauteur d’enfant. En effet, l’imagination se mélange au familier pour donner une histoire truculente. Racontées à voix haute, les onomatopées rajouteront au plaisir de lecture. Cerise sur le sundae, la révélation finale est… tout à fait digne de Berk! (A. P.)

La petite boutique des objets perdus, Agnès de Lestrade, ill. de Sébastien Chebret, Alice jeunesse, coll. « Histoires comme ça », 25p., 9782874262968

La petite boutique de Mara n’est pas comme les autres. On n’y retrouve pas le dernier article branché, mais bien des objets perdus, qui attendent patiemment qu’on vienne les chercher. Il y a le chemin de Christophe, le temps qu’a perdu Igor, le fameux chat de la mère Michel… Et si Mara tient si bien sa boutique, c’est qu’elle connaît bien le sentiment de la perte. Mais tout changera pour elle le jour où quelqu’un lui apportera un coeur perdu. Encore une fois, Agnès de Lestrade charme le lecteur avec une histoire sensible, utilisant l’ordinaire et le quotidien pour parler de petites choses grandes et essentielles. (J. H.)

June & Jo : Le rire des oursins, Séverine Vidal, ill. d’Amélie Graux, Gallimard-jeunesse,  25p., 9782070604197

Voilà le retour de June et Jo, nos deux compères si attachants et curieux ! Dans Le rire des oursins, ils s’interrogent sur ce qui fait rire ou non chacun d’entre nous, découvrant rapidement que l’humour est une notion plus complexe qu’il n’y parait… Encore une réussite pour le duo Vidal-Graux ! Le texte dégage à la fois intelligence et insouciance enfantine, et les illustrations sont toujours aussi irrésistibles ! Une série qui, je l’espère, a de beaux jours devant elle. (J. L.-B.)

Maman Ours, Rian T. Higgins, Albin-Michel Jeunesse, 46p., 9782226325174

Pas évident, les joies de la maternité, quand on est un ours grincheux qui tient à son confort! Pourtant, notre ours s’accommodera éventuellement de son encombrante progéniture et trouvera même une manière originale de combler leurs natures respectives et diamétralement opposées! Rian T. Higgins signe ici un album extrêmement drôle, avec des illustrations qui font mouche et un texte intelligent rempli d’humour. À lire avec des enfants, que ce soit les vôtres… ou pas! (P.-A. B.)

Petit Elliot et la grande famille, Mike Curato, ill. de Rémi Stefani, 40p., 9782203098367

Dans sa nouvelle aventure, Petit Elliot nous rappelle que la famille va au-delà des liens de sang, et que parfois, une amitié peut se transformer en quelque chose de beaucoup plus profond. Mike Curato parvient encore une fois à nous toucher par la tendresse de ses illustrations et la justesse de son texte. Un album magnifique, à lire seul ou en famille, mais à partager absolument avec ceux qu’on aime! (P.-A. B.)

Cours, Davide Cali, ill. de Maurizio A. C. Quarello, Sarbacane, 40p., 9782848659015

Plus qu’une simple histoire sur la résilience, ce magnifique album de Cali et Quarello est un véritable hommage aux gens extraordinaires qui croisent parfois notre chemin et qui, par de simples gestes ou paroles, transforment complètement nos vies. Il s’agit probablement du meilleur album de Davide Cali, qui nous offre ici un texte fort et empreint d’émotions. Cali ne craint pas de laisser son histoire prendre son temps. Ce n’est donc pas un album qui convient à tous les lecteurs. Mais ceux qui le liront jusqu’au bout seront touchés droit au cœur. Saluons également la qualité des illustrations de Maurizio A. C. Quarello, qui donne un aspect rétro qui colle parfaitement avec le texte de Cali. Bref, un coup de cœur absolu pour une œuvre forte et percutante. (P.-A. B.)

Le totem, Gilles Baum, ill. de Thierry Dedieu, Seuil jeunesse, 36p., 9791023506617

Voici un album résolument engagé! Le duo Baum/Dedieu frappe fort avec cette fable sur l’orgueil démesuré des puissants et sur le ridicule de leurs ambitions. Une œuvre puissante, véritable pied de nez à la folie des grandeurs de ceux qui nous gouvernent, il s’agit ici d’un album coup-de-poing extrêmement efficace. Bravo à Baum et Dedieu pour leur audace et leur talent, nous avons besoin d’artistes comme eux pour brasser la cage en littérature jeunesse! (P.-A. B.)

Le jardin d’Abdul Gasazi, Chris Van Allsburg, D’eux, 28p., 9782924645055

Voici donc le premier album publié de Chris Van Allsburg. Une histoire fantastique, bien qu’ancrée dans la réalité. Ce livre publié en 1979 a gagné le Caldecott’s Honor Books en 1980. Les illustrations très détaillées jouent avec les ombres et la lumière et ajoutent une note de mystère au texte. On reconnaît déjà le pouvoir de Chris Van Allsburg à envouter le lecteur et l’amener dans un monde imaginaire qui le fera réfléchir sur le doute qu’il peut entretenir sur la magie. Un texte qui nous parle de responsabilité, aventure et magie, une fin ouverte, des éléments indispensables pour des discussions animées. Ce livre nous rappelle le monde mystérieux et magique de « Les Mystères de Harris Burdick ». Merci à la maison d’édition Deux qui nous offre ce texte traduit en français pour la première fois. (S. D.)

Ce que papa m’a dit, Astrid Desbordes, ill. de Pauline Martin, Albin Michel-Jeunesse, 40p., 9782226328434

Après «Mon amour» et «Un amour de petite sœur», le duo Desbordes/Martin nous livre, encore une fois, un album plein de tendresse. Nous retrouvons la même petite famille, mais cette fois nous écoutons une discussion entre le père et le fils. À chaque inquiétude du garçon, le père propose une réponse poétique et philosophique. Ainsi, il donne à son fils (mais aussi au lecteur) des bases solides pour grandir et avoir confiance en soi. (A. P.)

Drôle d’oiseau, Aaron Reynolds, ill. de Matt Davies, Le genévrier, 48p., 9782362900747

Habituellement, les albums portant sur la différence et sur la solitude se terminent avec le personnage principal qui fait maintenant partie d’un groupe d’amis qui l’accepte tel qu’il est et qui met de l’avant ses qualités. Avec Drôle d’oiseau, Reynolds et Davies ont choisi de pousser les choses un peu plus loin… Une magnifique histoire sur la différence et l’amitié véritable.  (P.-A. B.)

Ce livre ne fonctionne pas, Richard Byrne, Scholastic, 32p., 9781443154192

Décidément, Bruno, Bella et son chien ne sont pas au bout de leurs peines! Ce sympathique trio en est à sa troisième (més)aventure avec un livre récalcitrant. Encore une fois, c’est au lecteur qu’il revient de tout mettre en ordre. Un concept drôle et efficace qui réussit encore à nous surprendre avec son inventivité. Idéal pour les lecteurs énergiques! (P.-A. B.)

Cambouis, Geoffroy de Pennart, Kaléidoscope, 37p., 9782877679039

Lorsque Geoffroy de Pennart s’amuse à détourner le conte de Cendrillon, on sait que tout ne se déroulera pas comme on pourrait le croire ! Une relecture actuelle, pertinente (c’est un garçon qui tient le rôle de Cendrillon) et totalement drôle, qui porte la marque de Pennart. Un album à lire, que vous soyez amateurs de mécanique ou pas ! (P.-A. B.)

Petit-Arbre ne veut pas grandir, Loren Lang, Circonflexe, 40p., 9782878338324

Parfois on s’accroche alors qu’on devrait laisser tomber ; car dans notre société qui prône la réussite et la persévérance, on dit rarement que parfois il faut juste lâcher prise. C’est ce que nous rappelle ce joli album : que parfois la meilleure chose à faire, c’est d’accepter les choses comme elles sont et que l’on peut sortir grandit de cette expérience. Une parabole tout en poésie. (A. P.)

Le problème avec les oursons trop mignons, Myriam Ouyessad, ill. d’Éric Gasté, Élan vert, 26p., 9782844554185

Quel parent n’a pas envie de faire plaisir à son enfant ? De tout faire pour le voir sourire à pleines dents ? Pourtant avec cet album, les lecteurs (que ce soit celui qui raconte ou celui qui écoute) vont se rendre compte que tout permettre n’amène pas forcément le bonheur et qu’un non peut être au final très positif. Voilà un album bien drôle pour expliquer l’autorité parentale.(A. P.)

Il était trop de fois, Muriel Zürcher, ill. de Ronan Badel, Thierry Magnier, 26p., 9782364749252

Pas facile de raconter une histoire quand on est sans cesse interrompu par quelqu’un qui veut constamment modifier ce qu’on raconte. Heureusement, Muriel Zürcher et Ronan Badel sont là et vont faire tourner en bourrique le censeur qui tente de sévir dans leur nouvel album. On retrouve avec bonheur leur humour irrésistible et intelligent, jusqu’à la finale qui prouve qu’on doit toujours se battre pour ses idées ! (P.-A. B.)

La révolte des Lavandières, John Yeoman, ill. de Quentin Blake, Gallimard-jeunesse, coll. « l’heure des histoires », 30p., 9782070604074

Sur un ton humoristique et porté par les truculents dessins de Quentin Blake, John Yeoman aborde des grands thèmes comme les droits du travail, la rébellion et l’égalité hommes/femmes. Ainsi, dans cette histoire à deux niveaux, on peut soit se laisser porter par l’histoire, soit en profiter pour lancer une grande discussion avec nos enfants. (A. P.)

ROMANS QUÉBÉCOIS ET CANADIENS

Chroniques postapocalyptiques d’une enfant sage, Annie Bacon, Bayard Canada, 119 p., 9782897700133

Il s’agit ici de l’œuvre la plus intimiste d’Annie Bacon. Complètement à l’opposée des dystopies tonitruantes à la mode, elle fait le pari d’un court roman qui délaisse l’action au profit de la psychologie de son personnage principal. Ce choix fonctionne parfaitement et on s’attache immédiatement à la jeune Astride. Une œuvre touchante portée par la plume magnifique de son auteure et dont le rythme a été volontairement altéré par l’éditeur avec une mise en page audacieuse. Un incontournable de la littérature québécoise contemporaine et un coup de cœur absolu!  (P.-A. B.)

Nous, Patrick Isabelle, Leméac, coll. « Domaine jeunesse », 120 p., 9782760942257

C’est avec empressement que je me suis replongé dans l’univers du personnage rencontré dans le roman Eux. Personnage qui doit maintenant faire face aux conséquences de ses gestes. Enfermé en centre jeunesse et attendant son procès, nous ressentons la solitude du protagoniste et l’univers suffocant dans lequel il se trouve. Le passage se déroulant durant Noël est particulièrement crève-cœur et démontre la grande douleur que ces jeunes peuvent ressentir. Un roman où l’on donne une voix à une jeunesse qui ne veut qu’être entendue. Un sujet bouleversant qui ne peut laisser quiconque indifférent. (S. D.-L.)

Henri & Cie vol.1 : Opération Béatrice, Patrick Isabelle, Fou Lire, 160p., 9782895912897

Patrick Isabelle nous a habitué à des romans pour adolescents percutants et qui traitent de sujets difficiles avec une maîtrise rarement égalée. Cette fois, il se lance dans le roman humoristique pour des lecteurs plus jeunes, et c’est encore une fois une réussite! Il met en scène une galerie de personnages qu’on prend plaisir à découvrir (et parfois à détester! Oui, je pense à toi, Henri O’Neill!) et des préoccupations à hauteur d’un enfant de 11 ans presque 12. Un roman drôle et touchant qui marque le début d’une nouvelle série dont on attend avec impatience les tomes suivants! (P.-A. B.)

Justine Chevalière, Émilie Rivard, ill. de Mika, Québec Amérique, coll. « Petit poucet », 64p., 9782764432006

Une histoire pleine de magie sur les pouvoirs de l’imagination et l’importance des professeurs dans la vie des enfants. Avec des filles dans des rôles traditionnellement masculins (et une surprise au sujet de l’identité de la comtesse!), Émilie Rivard nous prouve que les stéréotypes de genres n’ont rien à faire en littérature pour la jeunesse. De son côté, Mika donne vie au texte de l’auteure avec un plaisir et un humour contagieux. Un roman idéal pour les lecteurs débutants. (P.-A. B.)

Les méchants : épisode 1, Aaron Blabey,  Scholastic, 144p., 9781443154857

Que se passe-t-il quand un loup, un requin, un serpent et un piranha, quatre des animaux les plus méchants et terrifiants de la planète unissent leurs forces pour commettre de bonnes actions ? Une série de mésaventures rocambolesques ! Suivez les quatre amis dans leur quête de l’affection et de la reconnaissance, dans ce roman bourré d’humour. Vous serez conquis ! Et si vous ne l’êtes pas, faites quand même semblant, Monsieur Loup a tendance à être susceptible et croyez-moi, vous ne voulez pas l’offusquer ! Un roman illustré à mettre entre toutes les mains ! (P.-A. B.)

ROMANS ÉTRANGERS

Les aventures de Lester et Bob, Ole Könnecke, École des loisirs, coll. « Mouche  », 9782211223522

Ces deux amis aussi différents qu’inséparables nous convient à les suivre dans de courtes histoires rigolotes. Lester est gourmand, trop sûr de lui et parfois insupportable. Mais Bob, discret et généreux est là pour son meilleur ami. Un véritable délice qu’on prend plaisir à relire ! (P.-A. B.)

BGG, Le Bon Gros Géant, édition anniversaire, Roald Dahl, ill. de Quentin Blake,  Gallimard Jeunesse, coll. « Grand format littérature », 210p., 9782070604227

Autant le dire de suite, le Bon Gros Géant est un indispensable. Premièrement, c’est un Roald Dahl. (Argument qui se suffit à lui même : je pourrais même finir mon commentaire ici.) Deuxièmement, il y a un géant qui capture les rêves et qui en fait des recettes ! Et cela, c’est d’une imagination magnifique. Troisièmement :  la frambouille… La frambouille ! Tous les enfants du monde voudraient boire de la frambouille. Je pourrais continuer, mais la liste va être trop longue. Je dirais juste qu’avec cette version tout en couleur et dont la taille fait hommage au BGG, ce serait dommage de s’en priver. (A. P.)

Génération K T.1, Marine Carteron, Rouergue. Coll. « Epik », 302p., 9782812611087

Voilà la nouvelle trilogie de Marine Carteron, l’auteure de l’excellente série Les Autodafeurs ! Cependant, pas de comparaison possible avec ses romans précédents, si ce n’est le franc-parler et l’humour décapant de ses personnages ! Plus mature et sombre, Génération K nous offre une histoire complexe qui se tisse au fil des pages et nous tient en haleine jusqu’au bout, nous laissant intrigués et avides de la suite! De l’hémoglobine, de la rage, du heavy métal, et une touche de fantastique… Un cocktail explosif pour une série à suivre ! (J. L.-B.)

Les travaux d’Apollon T. 1 : L’oracle caché, Rick Riordan, Albin Michel jeunesse, coll. « Wiz », 427 p., 9782226329394

Amateurs de Percy Jackson, réjouissez-vous! Rick Riordan nous invite de nouveau dans l’univers du Camp des sangs-mêlés, mais cette fois, c’est le dieu Apollon qui devra faire ses preuves! Avec l’humour qu’on lui connaît, Riordan propose une nouvelle série qui plaira aux amateurs de mythologie et aux mordus des deux séries précédentes de Percy Jackson. (P.-A. B.)

Illuminae T. : Dossier Alexander, Amie Kaufman, Jay Kristoff, ADA,  608p., 9782897675219

L’originalité de ce roman vient entre autres de sa mise en page. Ici, l’histoire n’est pas racontée de façon romancée. L’auteur a plutôt choisi de faire un assemblage de retranscriptions de conversations, de correspondance numérique, de rapports militaires et médicaux, de rapports de surveillance, etc. On pourrait croire que cette présentation alourdit la lecture, mais au contraire, cela permet au lecteur d’être aux premières loges d’un récit prenant, qui glace le sang. En effet, le tandem Kaufman et Kristoff nous offre un terrible et haletant thriller de science-fiction dont la majeure partie se passe à bord d’un vaisseau spatial, pris entre une épidémie transformant pratiquement les gens en zombie, un vaisseau ennemi lancé à leur poursuite, et une intelligence artificielle quelque peu déjantée… (JH)

DOCUMENTAIRES QUÉBÉCOIS ET CANADIENS

En voiture! L’Amérique en chemin de fer, Pascal Blanchet, la Pastèque, 80p., 9782897770075

Dès la couverture, ce livre attire et nous invite pour un voyage fabuleux de Montréal à Los Angeles. Et quel voyage! Entre 15 grandes villes et des trains de légende, nous sommes époustouflés par l’ambiance art déco et charmé par la qualité du service (autrement dit la qualité du papier) 4 étoiles. Les informations sont concises, mais dépeignent tout d’une époque, car on voyage aussi dans le temps. Maintenant, il ne vous reste plus qu’à composter votre billet!

DOCUMENTAIRES ÉTRANGERS

Abeilles, Piotr Socha, De la Martinière Jeunesse, 72p., 9782732477602

Ce livre pourrait déjà valoir le détour seulement pour ses illustrations magnifiques qui s’étalent sur de très grandes pages. Mais en plus de cela, il nous offre des informations complètes sur les abeilles. En effet, on y parle d’abeilles, de ruches, d’apiculture et de pollinisation, mais aussi de leur impact sur l’humain, sur notre civilisation, notre histoire et… notre cuisine. Avec quelques anecdotes en plus pour agrémenter le tout, ce documentaire à décidément un goût de miel. (A. P.)

Professeur Astrocat : les lois de la science, Dominiv Walliman, ill. de Ben Newman, Gallimard-Jeunesse, 58p., 9782070600946

Astrocat revient à notre plus grand plaisir, car quel meilleur professeur qu’un chat astronaute pour enseigner la science ? On retrouve dans ce volume des illustrations magnifiques et rétro, un papier épais qui rajoute au charme du livre et, bien sur, des informations concises et pertinentes . Voilà un livre qui vulgarise la science et qu’on aura envie de garder pour toujours dans notre bibliothèque. (A. P.)

TOUT-CARTONS QUÉBÉCOIS ET CANADIENS

Une patate à vélo, Elise Gravel, Courte échelle, 32p., 9782897740160

Après « Je suis terrible ! », Élise Gravel récidive avec un nouvel album tout-carton destiné aux tout-petits ! Avec des situations absurdes et improbables, l’auteure-illustratrice convie les petits à une lecture hilarante. Plongez avec délice et sans remords dans le monde fou, fou, fou d’Élise Gravel, où les carottes prennent leur bain, les poubelles jouent du tambour, et les patates font du vélo ! Vos bouts de choux en redemanderont ! (P.-A. B.)

TOUT-CARTONS ÉTRANGERS

Un bisou tout là-haut, Émile Jadoul, École des loisirs, coll. « Pastel », 26p., 9782211227209

Depuis Les mains de papa, le petit garçon a grandi. Et cette fois, Émile Jadoul nous le montre alors qu’il entreprend d’escalader son père pour lui donner un bisou. Cet album plein de tendresse met en scène la relation entre un petit garçon et son papa. Le texte très simple est agrémenté par des illustrations emplies de douceur. Un album à lire avec papa… et maman ! (P.-A. B.)

Le ruban, Adrien Parlange, Albin Michel-Jeunesse, coll. « Trapèze », 46 p., 9782226329271

Quel magnifique objet que cet imagier! Des illustrations graphiques d’une grande richesse toujours agrémentées du fameux ruban jaune qui donne tout son sens aux images. J’ai eu beaucoup de plaisir à découvrir ce que le ruban représentait et l’ingéniosité du créateur. J’aime tous les détails de ce cartonné; du choix des couleurs jusqu’au choix des représentations créés. Un plaisir qui ravira les yeux des tout-petits jusqu’aux plus grands. (S. D.-L..)

* * *

Sélection et rédaction de Caroline Billo, Catherine Bond, Pierre-Alexandre Bonin, Susane Duchesne, Sarah Dufresne-Landry, Joelle Hodiesne, Juliette Lopes Benites, Aurélie Philippe, Louise Pratte et Sonia Simard.

 

Pour commander ces ouvrages via notre site monet.leslibraires.ca, veuillez cliquer sur les titres sélectionnés.

Enregistrer

Enregistrer



© 2007 Librairie Monet