Le Délivré

Archive pour la catégorie ‘▪ Essais et documents’


11 mars 2015  par nos libraires

Essais et livres pratiques – Le choix des lecteurs – Février 2015

Voici les titres que les habitués de la Librairie Monet ont préférés en ce mois de février 2015, parmi les milliers d’essais et de livres pratiques de tous genres que nous leur proposons, qu’il s’agisse de parutions récentes ou de titres déjà plébiscités.

Biographies et témoignages

1- Jean-François Lépine : sur la ligne de feu, Jean-François Lépine, 2014, Éditions Libre Expression, 448 p., 9782764809457

Pendant quarante-deux ans à la télévision et à la radio, j’ai toujours eu à portée de main un de mes carnets de notes. À l’écran, ils faisaient partie de l’image. Quand Marc Laurendeau m’a invité à participer à sa magnifique série radiophonique Nos témoins sur la ligne de feu, consacrée aux correspondants de Radio-Canada à l’étranger, j’ai eu envie de redécouvrir et de raconter, à travers les anecdotes tirées de ces carnets, les grands moments de mes expéditions sur la planète, quitte à en être bouleversé. Durant ma vie de journaliste, j’ai couvert deux référendums qui ont déchiré les Québécois. J’ai vu des foules gagner leur liberté, contre l’apartheid en Afrique du Sud, contre l’empire soviétique en Europe. J’ai vu les enfants palestiniens contre les chars israéliens, les Arabes contre leurs dictateurs. J’ai vu les Chinois rejeter Mao pour partir à la conquête du monde. J’ai vu la guerre, au Liban, en Irak, en Iran, en Afghanistan. J’ai vu le monde changer. Issu du parcours noté dans mes carnets, Sur la ligne de feu est un portrait personnel de l’état du monde et de son avenir.

2- Alan Turing : le génie qui a décrypté les codes secrets nazis et inventé l’ordinateur, Andrew Hodges, 2014, Éditions Michel Lafon, 702 p., 9782749924335

Biographie d’Alan Turing (1912-1954), figure importante dans le domaine des sciences mathématiques du XXe siècle puisque son article de logique mathématique paru en 1936 est devenu plus tard un texte fondateur de la science informatique. L’accent est mis sur la personnalité paradoxale de ce génie scientifique, mort par empoisonnement, après avoir été condamné à la castration chimique.

3- Le journal d’Anne Frank – Nouvelle édition, Anne Frank, texte établi par Otto H. Franck et Mirjam Pressler, 2013, Éditions Le Livre de poche, 357 p., 9782253177364

En 1942, la jeune Anne Frank a 13 ans. Elle vit heureuse à Amsterdam avec sa soeur Margot et ses parents, malgré la guerre. En juillet, ils s’installent clandestinement dans «l’Annexe» de l’immeuble du 263, Prinsenchracht. En 1944, ils sont arrêtés sur dénonciation. Anne est déportée à Auschwitz, puis à Bergen-Belsen, où elle meurt du typhus au début de 1945, peu après sa soeur. Son journal, qu’elle a tenu du 12 juin 1942 au 1er août 1944, est un des témoignages les plus bouleversants qui nous soient parvenus sur la vie quotidienne d’une famille juive sous le joug nazi. Depuis près de soixante-dix ans, la voix de cette jeune fille pleine d’espoir hante des millions de lecteurs dans le monde entier.

4- Raymond Gravel : le dernier combat, Carl Marchand, 2015, Éditions du CRAM, 124 p., 9782897210953

J’ai besoin que le monde m’aime.» Voilà, c’est dit… Après neuf mois d’entretiens et de rencontres, Raymond Gravel laisse tomber cette toute petite phrase. Si quelques mots suffisaient à le définir, ce serait ceux-là: ce besoin d’amour viscéral, profond, est à la base de sa personnalité et constitue l’objet de sa quête existentielle. S’il y a une chose que la maladie n’a pas changée chez lui, c’est bien cette soif de communiquer, de discuter pendant des heures. Or, quand vient le temps de parler de lui-même, Raymond Gravel se transforme en homme de peu de mots. Comme si ce n’était pas important. Comme s’il n’en valait pas la peine. (…) Au fil de ses entretiens avec l’abbé Gravel, au crépuscule de sa vie, Carl Marchand nous donne à lire l’émouvant récit, au jour le jour, du difficile et ultime combat d’un grand humaniste.

5- Wild, Cheryl Strayed, 2014, Éditions 10-18, 500 p., 9782264062208

Ancienne toxicomane ayant vécu la disparition précoce de sa mère et une séparation compliquée, Cheryl a décidé de parcourir seule le chemin des crêtes du Pacifique, long de 1.700 km et réputé difficile.

Histoire du Québec et du Canada

1- Sans faire d’histoire : anecdotes méconnues qui ont fait le Québec, Anne de Léan, 2014, Éditions de l’Homme, 192 P., 9782761939812

On connaît l’histoire – avec un grand H – du Québec contemporain. Maintenant, découvrons celle qui est juste derrière, celle qu’on connaît moins, qui surprend, qui vous fera rire et réfléchir. Saviez-vous qu’Elizabeth Taylor a contribué à l’implantation du mariage civil au Québec ? Qu’une femme de chambre a aidé à démasquer un véritable espion allemand en Gaspésie ? Que la Pologne a accusé le Québec de vol de biens culturels devant l’ONU ? Sans faire d’histoire, ce sont de courtes anecdotes historiques de notre 20e siècle. Aussi invraisemblables qu’elles puissent paraître, elles n’en sont pas moins 100% véridiques. Alimentées des souvenirs de certaines personnalités qui ont elles-mêmes contribué à l’histoire, elles sont toutes rigoureusement fouillées, mais ne se prennent pas au sérieux. Ni dans leur ton, ni dans leur présentation ! Enfin un livre d’histoires qui se racontent à la machine à café… Un livre d’histoire… pas plate pantoute !

2- Quartiers disparus : Red Light, Faubourg à m’lasse, Goose Village, Ss la dir. de Catherine Charlebois et Paul-André Linteau, 2014, Éditions Cardinal, 311 p., 9782924155868

Au cours des années 1950 et 1960, Montréal est une ville qui bouge très vite. Y souffle un fort vent de modernisation, alimenté par le discours de la Révolution tranquille et par l’atmosphère enfiévrée d’Expo67. Cette poussée de modernisation amène les urbanistes et les dirigeants politiques – le maire Jean Drapeau en tête – à repenser l’aménagement de la ville en n’hésitant pas à faire table rase du passé. Ceci entraîne une puissante vague de démolition de logements anciens, souvent justifiée par la néces sité d’éliminer les taudis considérés comme insalubres. Dans cet ouvrage composé de témoignages éloquents et de photos d’archives extraordinaires provenant des Archives de Montréal (pour la plupart inédites), le lecteur pourra replonger dans la vie de trois quartiers disparus : le Red Light, le Faubourg à m’lasse et Goose Village. Né de la suite de l’exposition du même nom et conçu par le Centre d’histoire de Montréal en collaboration avec le Laboratoire d’histoire et de patrimoine de Montréal de l’UQÀM et les Archives de la Ville de Montréal, Quartiers disparus se veut une mise en contexte photographique de ce pan important de l’histoire de la métropole québécoise.

3- De remarquables oubliés Volume 1: Elles ont fait l’Amérique, Serge Bouchard et Marie-Christine Lévesque, illustrations de Francis Back, 2011, LUX éditeur, coll. Mémoire des Amériques, 448 p., 9782895960973

Les femmes sont absentes de l’histoire officielle de l’Amérique – ne le dit-on pas assez ? Les Amérindiennes certainement, mais aussi toutes les autres, sans distinction culturelle?: Inuites, Canadiennes, Anglaises, Noires, Françaises et Métisses. Plusieurs d’entre elles sont des êtres d’exception dont le contact avec ce vaste continent a révélé l’intelligence et le caractère. Elles ont fait l’Amérique rétablit la mémoire de quinze de ces «?remarquables oubliées?», héroïnes aux exploits invisibles, résistantes, pionnières, aventurières, diplomates, scientifiques, exploratrices ou artistes…Ce livre s’inspire du matériau et de la philosophie de la série radiophonique De remarquables oubliés, produite et diffusée par la Première Chaîne de Radio-Canada. La version littéraire donne une nouvelle vie à l’ambition des deux auteurs?: regarder l’envers de l’histoire pour éclairer le visage des gens ordinaires, qui souvent en sont les véritables acteurs.

4- Montréal d’antan à travers la carte postale ancienne, texte de Jacques Saint-Pierre, iconographie de Pierre Monette, 2014, Éditions HC, coll. Images d’antan, 109 p., 9782357201965

Le Montréal du premier quart du XXe siècle est parfois appelé le Paris de l’Amérique. On y mange assez bien, les distractions ne manquent pas, tant en hiver qu’en été, et les conditions de vie s’améliorent à la faveur de la croissance économique. » Au fil de plus de 200 clichés et sous la plume experte de Jacques Saint-Pierre, Montréal d’antan invite à se plonger dans le quotidien des Montréalais à la Belle Époque. Le début du XXe siècle marque une nouvelle ère. Alors que le port se modernise, que les premiers gratte-ciels sortent de terre rue Saint-Jacques, Montréal grignote petit à petit la zone industrielle du canal de Lachine et les villages alentour. En quête d’espace et d’air pur, les classes aisées se déplacent vers les nouveaux quartiers qui poussent autour du mont Royal. La vieille ville ne perd pas pour autant de son charme pittoresque, notamment au marché Bonsecours. Les années 1900 sont aussi synonymes de loisirs. Raquettes, patins, traîneaux et festivités au palais de glace en hiver… alors que l’été fait place au golf, aux régates et aux parcs d’attractions. Une véritable Belle Époque !

5- Pointe-Saint-Charles : l’ urbanisation d’un quartier ouvrier de Montréal, 1840-1930, Gilles Lauzon, 2014, Éditions du Septentrion, 194 p., 9782894487938

À la Pointe, comme on dit couramment, cohabitent d’abord des Irlandais catholiques, des protestants d’origine britannique et des francophones venus des campagnes environnantes, rejoints au début du XXe siècle par des immigrants d’Europe de l’Est. À l’échelle du quartier et à travers le parcours des Mullins d’Irlande, des Turnbull venus d’Écosse et des Galarneau mariés à L’Assomption, on découvre les lieux de travail issus de l’industrialisation, à commencer par les ateliers ferroviaires près du pont Victoria, de même que les églises, les écoles, les rues commerciales et, surtout, les maisons où l’on habitait, une approche qui permet de conjuguer découvertes patrimoniales et connaissances renouvelées sur les conditions de vie. Les joies et la confiance en l’avenir y occupaient certainement autant de place que les malheurs et les moments de découragement. Sommes-nous si loin d’eux ? Diplômé en architecture de l’Université de Montréal et en histoire de l’Université du Québec à Montréal, Gilles Lauzon a travaillé dans les domaines de l’habitation communautaire, de l’histoire sociale et de l’histoire du patrimoine. Devenu un spécialiste du Vieux-Montréal, il a maintenu un intérêt marqué pour les quartiers ouvriers anciens. Avec la collaboration de la Société d’histoire de Pointe-Saint-Charles.

Histoire mondiale

1- Les Romanov : une dynastie sous le règne du sang (NE), Hélène Carrère d’Encausse, 2015, Éditions Pluriel, 440 p., 9782818503850

En 1613, les Romanov ont été portés sur le trône de Russie à l’issue de siècles tragiques où le pouvoir a été transmis ou conquis par le meurtre. De 1613 à 1917, quinze souverains dont trois femmes ont incarne cette dynastie exceptionnellement brillante qui a permis à la Russie de devenir une très grande puissance européenne puis mondiale. Pourtant, le sang n’a cessé de couler au pied du trône. De là, trois questions : l’histoire russe a-t-elle créé les conditions de cette violence ininterrompue ? Le destin tragique de cette dynastie était-il écrit dans son passé ? Ce rapport inédit du pouvoir légitime et de la violence conduisait-il inéluctablement à la tragédie finale et au système totalitaire dont la capacité de durer et la violence furent non moins exceptionnelles ?

2- Les décisions les plus absurdes de l’histoire, Luc Mary, 2014, Guy Saint-Jean éditeur, 456 p., 9782894558874

Les livres d’histoire relatent les succès, les triomphes et les coups d’éclat. Pourtant, les événements ne se résument pas qu’à des victoires! À y regarder de plus près, les grands hommes, qui font les grandes nations, sont bien souvent les auteurs de décisions aberrantes. Luc Mary a décidé de feuilleter les pages peu glorieuses de notre passé et offre une chronique de l’absurde qui traverse toutes les époques et n’épargne aucun pays. Des siècles d’erreurs stratégiques et de camouflets diplomatiques, soigneusement dissimulés sous des événements fameux : le fiasco des batailles de Crécy et d’Azincourt, les conquêtes chinoises avortées, le désastreux massacre de la Saint-Barthélemy, la campagne de Waterloo, le traité de Versailles… Rien n’y échappe!

3- Mémoires de préhistoriens : l’extraordinaire aventure de la préhistoire : les hommes, les outils, les cultures, Henry et Marie-Antoinette de Lumley, 2014, Éditions Odile Jacob, 234 p., 9782738131010

Les préhistoriens commentent leurs soixante ans de carrière et présentent les grandes étapes de la recherche préhistorique, des premiers hominidés aux premiers peuples agriculteurs et pasteurs, en passant par le paléolithique et l’art des grands peuples chasseurs.

Philosophie

1- Du bonheur : un voyage philosophique, Frédéric Lenoir, 2014, Éditions Fayard, coll. documents, 222 p., 9782213661360

Qu’entendons-nous par «bonheur» ? Dépend-il de nos gènes, de la chance, de notre sensibilité ? Est-ce un état durable ou une suite de plaisirs fugaces ? N’est-il que subjectif ? Faut-il le rechercher ? Peut-on le cultiver ? Souffrance et bonheur peuvent-ils coexister ? Pour tenter de répondre à ces questions, Frédéric Lenoir propose un voyage philosophique, joyeux et plein de saveurs. Une promenade stimulante en compagnie des grands sages d’Orient et d’Occident. Où l’on traversera le jardin des plaisirs avec Épicure. Où l’on entendra raisonner le rire de Montaigne et de Tchouang-tseu. Où l’on croisera le sourire paisible du Bouddha et d’Épictète. Où l’on goûtera à la joie de Spinoza et d’Etty Hillesum. Un cheminement vivant, ponctué d’exemples concrets et des dernières découvertes des neurosciences, pour nous aider à vivre mieux.

2- Petit cours d’autodéfense intellectuelle, Normand Baillargeon, illustrations de Charb, 2006, LUX éditeur, coll. Instinct de liberté , n° 8, 344 p., 9782895960447

Rédigé dans une langue claire et accessible et illustré par Charb, cet ouvrage constitue une véritable initiation à la pensée critique, plus que jamais indispensable à quiconque veut assurer son autodéfense intellectuelle. On y trouvera d’abord un large survol des outils fondamentaux que doit maîtriser tout penseur critique : le langage, la logique, la rhétorique, les nombres, les probabilités, la statistique etc. ; ceux-ci sont ensuite appliqués à la justification des croyances dans trois domaines cruciaux : l’expérience personnelle, la science et les médias.

3- Comment vivre lorsqu’on ne croit à rien ?, Alexandre Lacroix, 2015, Éditions Flammarion, coll. Philosophie, 224 p., 9782081343177

L’auteur tente de déterminer en quoi la philosophie morale peut aider à conduire sa vie lorsque l’on ne croit à rien (religion, morale, marchands de bonheur). Il renvoie dos à dos le dandysme néo-stoïcien et l’hédonisme rationnel, pour renouer avec la profonde ignorance qui caractérise l’homme, et propose quatre règles de vie paradoxales mais fécondes.

Religions et spiritualité

1- Petit traité d’histoire des religions, Frédéric Lenoir, 2014, Éditions Points, coll. Points Essais, n° 654, 373 p., 9782757841761

Quelle est la toute première religion de l’humanité ? Comment sont apparues les notions de dieu, de sacrifice, de salut, de prière, de clergé ? Pourquoi est-on passé du culte de divinités féminines à celui de divinités masculines ? de la croyance en plusieurs dieux à la foi en un Dieu unique ? Pourquoi la violence est-elle souvent liée au sacré ? Qui sont les fondateurs des grandes traditions et quel est leur message ? Quelles sont les ressemblances et les différences fondamentales entre les religions ? Des premiers rituels funéraires aux grandes religions actuelles, Frédéric Lenoir explore l’univers foisonnant du sacré. Une question parcourt ce livre : à quoi servent les religions et pourquoi accompagnent-elles l’aventure humaine depuis l’aube des temps ?

2- Marie de Magdala : l’apôtre préférée de Jésus, Patrick Banon, 2014, Éditions Michel Lafon, 317 p., 9782749923529

L’ouvrage présente d’un point de vue historique, sociologique et théologique le personnage souvent décrié de Marie de Magdala, plus connue sous le nom de Marie-Madeleine. Première messagère de la résurrection de Jésus de Nazareth, la jeune Galiléenne a joué un rôle important dans l’édification du christianisme, comme le témoignent des documents mis à jour depuis le XIXe siècle.

Science

1- Des bonobos et des hommes : voyage au cœur du Congo, Deni Béchard, 2014, Éditions Écosociété, coll. Parcours, 448 p., 9782897191566

«La pauvreté n’égale pas l’ignorance» dit souvent Deni Béchard en entrevue ces dernières semaines. Il nous raconte comment l’ONG conservationniste BCI est allée à la rencontre des populations congolaises pour les écouter et défendre la protection de la forêt équatoriale du Congo, deuxième poumon de la planète, et des Bonobos, qui partagent presque 99% de l’ADN avec les humains. Nous vous invitons avec enthousiasme à plonger dans cet ouvrage où se croisent le matriarcat des bonobos et leur sexualité source de pacifisme, l’histoire du Congo traversé par les guerres postocoloniales, les moments en pleine brousse et les histoires de vie des Congolais.e.s, toute la question de la coopération internationale trop souvent imposée par les schémas occidentaux… Enfin, c’est aussi toute la dimension humaniste de ce texte à la croisée des chemins entre récit et essai qui fait des Bonobos et des Hommes un ouvrage à part, un voyage dans lequel on plonge avec délectation.

2- Le chat de Schrödinger : physique quantique et réalité, John Gribbin, 2009, Éditions Flammarion, coll. Champs. Sciences, n° 874, 330 p., 9782081223073

La mécanique quantique permet de comprendre la réalité. Grâce au paradoxe mis en avant par le scientifique Schrödinger, prenant pour exemple un chat, l’auteur montre que la vision de la réalité n’a cessé d’évoluer depuis Newton et que, plus récemment, pour la mécanique quantique, seul ce qui est observé est réel.

Sciences sociales

1- Louis Bernard : entretiens, recueillis par Michel Sarra-Bournet, 2015, Éditions du Boréal, coll. Trajectoires, 304 p., 9782764623756

Louis Bernard a été une des personnes les plus influentes au sein de l’État québécois pendant plus de trois décennies. Il a tour à tour été qualifié de «mandarin des mandarins», parce qu’il a été le patron de tous les fonctionnaires, et d’«éminence grise», en raison de sa participation aux décisions gouvernementales sous plusieurs premiers ministres. La plupart des Québécois savent peu de choses de celui qui a pourtant été un proche collaborateur de René Lévesque et de Jacques Parizeau, et qui a également conseillé Jean Lesage, Daniel Johnson, Jean-Jacques Bertrand, Robert Bourassa, Lucien Bouchard et Bernard Landry. En recueillant son témoignage sur les événements politiques qu’il a vécus et ses propos sur la gouvernance et l’avenir du Québec, cet ouvrage rend compte de sa contribution aux affaires publiques.

2- Les barbares : essai sur la mutation, Alessandro Baricco, 2015, Éditions Gallimard, 223 p., 9782070131693

Entre sérieux et humour, cette réflexion contribue au débat sur l’avenir de la culture. L’écrivain essaie de comprendre qui sont ces barbares aujourd’hui, comment ils procèdent, quelle est leur logique, leur mode de fonctionnement, les dégâts qu’ils ont causés et les leçons à en tirer.

3- Dans la peau d’une djihadiste : enquête au coeur des filières de recrutement de l’Etat islamique, Anna Erelle, 2015, Éditions Robert Laffont, 262 p., 9782221156858

Enquête dans un réseau fondamentaliste musulman recrutant de jeunes Françaises pour faire le djihad en Syrie. La journaliste raconte comment au printemps 2014 sous une fausse identité elle est entrée en contact avec un terroriste français basé en Syrie.

3- PKP dans tous ses états, Pierre Dubuc, 2015, Éditions du Renouveau québécois, 180 p., 9782981225986

Du fils héritier d’un empire à l’homme providentiel Pierre Karl Péladeau, candidat à la direction du Parti Québécois, soulève les passions. Sa profession de foi indépendantiste, le poing en l’air, a rallumé la flamme chez de nombreux nationalistes, qui le voient comme « l’homme providentiel », apte à mener le Québec à l’indépendance nationale. Pour de nombreux syndicalistes et progressistes, PKP porte la tache indélébile des multiples lock-out décrétés dans ses entreprises et son nom figure dans le groupe de tête du palmarès des pires patrons du Québec. Pour ses supporteurs, PKP est un bâtisseur, doté d’un sens des affaires remarquable, doublé d’un esprit visionnaire, dont l’empire médiatique et culturel constitue une des plus belles réussites du Québec Inc.(…).

4- Un peuple à genoux 2014, Collectif, 2014, Éditions Poètes de brousse, coll. Essai libre, 152 p., 9782923338811

Corruption, détournement du bien public, abus de pouvoir, copinage, mensonge pathologique : l’année 2014 est un grand cru en matière de malversations de toutes sortes et de front tout le tour de la tête. Des février l’cx-mairc de Laval, Gilles Vaillancourt, profitait de son condo floridien malgré des accu­sations de corruption et gangstérisme. L’infâme triumvirat à la tête de notre gouvernement – Couillard, Bolduc, Barrette – collectionne les squelettes dans le placard et nous offre chaque semaine un nouveau scandale. « M’excuse », martèlent tour à tour tous nos voleurs la main dans le sac. Ce mot magique semble investi d’un curieux pouvoir, alors que les bandits repentants retrouvent au Québec sans peine l’immunité médiatique et populaire. Pas de doute, le peuple en 2014 est encore à genoux et parfois même à plat ventre. La preuve se trouve dans ce petit almanach colligé et commenté par des indignés qui n’ont qu’un seul but, encore une fois : que le peuple se relève. Place au nouvel almanach du peuple!

ex-aequo

Le capital au XXIe siècle, Thomas Piketty, 2014, Éditions du Seuil, coll. Les livres du nouveau monde, 969 p., 9782021082289

Sillonnant trois siècles et plus de vingt pays, l’auteur démontre que si le taux de rendement du capital dépasse à long terme le taux de croissance de la production et du revenu, le capitalisme produit mécaniquement des inégalités arbitraires où le mérite n’a plus guère droit de cité. Des solutions existent mais la marge de manœuvre est étroite. Prix Pétrarque de l’essai 2014.

ex-aequo

Les orphelins politiques, Paul St-Pierre Plamondon, 2014, Éditions du Boréal, 256 p., 9782764623589

Dégoûtés par la corruption qui régnait sous le précédent gouvernement libéral, épuisés par le discours entêté et approximatif des souverainistes, échaudés par l’approche intransigeante des carrés rouges et inquiets du degré d’improvisation des nouveaux partis, de nombreux Québécois étaient très embêtés au moment de voter lors des deux dernières élections provinciales. Résultat : plus de 60 % d’entre eux ont donné leur voix à un parti de droite, tant en 2012 qu’en 2014. Convaincu que la majorité des Québécois est d’abord et avant tout progressiste, Paul St-Pierre Plamondon plaide pour l’émergence d’un nouveau mouvement qui viendra combler le vide ressenti par plusieurs orphelins politiques. Ce mouvement de gauche modéré sera porté par une élite intellectuelle et économique qui croit au progrès social et mise sur l’éducation publique de même que sur la promotion du français pour rassembler la nation québécoise.

Affaires et finances personnelles

1- La jeune millionnaire et les secrets (parfois tristes) de son succès : une histoire vraie, Eliane Gamache Latourelle et Marc Fisher, 2014, Éditions un monde différent, 192 p., 9782892258622

Croulant à 24 ans sous 20 000 $ de dettes (d’études et autres), Eliane Gamache Latourelle a pourtant réalisé cet exploit incroyable de changer complètement sa vie et de devenir millionnaire à 30 ans ! Traumatisée dans son enfance par un père si angoissé financièrement que leurs seules « vacances » se résumaient à louer une chambre à Mirabel pour regarder les avions partir, elle se fait la promesse que jamais elle ne deviendra esclave de l’argent et que, le plus tôt possible, elle deviendra. la jeune millionnaire. Déçue par l’amour, elle se jette dans le travail et livre en ce document unique et véridique les secrets (parfois tristes) de son incroyable succès. Que toute millionnaire en herbe pourra suivre avec succès !

2- L’indépendance financière grâce à l’immobilier : la référence pour votre réussite dans l’immobilier au Québec : une méthode simple et efficace accessible à tous (NE), Jacques Lépine, 2014, Éditions un monde différent, coll. Entrepreneuriat, 272 p., 9782892258530

La référence sur l’investissement immobilier au Québec. Vendue à plus de 25 000 exemplaires depuis 2007, voici une toute nouvelle édition qui propose deux nouveaux chapitres, dont un sur la fiscalité immobilière de base. Il existe en quelque sorte une loi du silence sur tous ces trucs et astuces utilisés par les prosde l’immobilier. Ce livre rompt cette omerta. Présenté de façon simple et compréhensible, il est accessible à tous ceux qui aimeraient acheter de l’immobilier, allant du duplex au multiplex de 100 logements et plus. Découvrirez les techniques d’acquisition qui ont permis à tant de gens de s’enrichir dans ce domaine où l’on pense souvent, à tort, que pour être de la partie il faut beaucoup d’argent.

Cuisine

1- 3 fois par jour Volume 1, Marilou et Alexandre Champagne, 2014, Éditions Cardinal, 256 p., 9782924155745

Avec le premier livre de Trois fois par jour, nous proposons plus de 99 recettes inédites, délicieuses et faciles à réaliser. On vous invite à découvrir notre histoire d’amour avec une cuisine simple et décomplexée à travers des recettes sans lactose, sans gluten, végétariennes, économiques, rapides, pour recevoir & mâles (approuvées par Alex).

2- Sirop d’érable : les 30 recettes culte, Frédérique Chartrand, 2013, Éditions Marabout, coll. Les tout-petits de Marabout, 56 p., 9782501081955

30 recettes simples et gourmandes à base de sirop d’érable, pour nous transporter directement vers le Québec! Des traditionnels «pets de soeurs» et «croustades», aux plus insolites «camemberts fondus aux amandes» ou «salades de miettes de boudin noir», le sirop d’érable nous ouvre les portes de saveurs insoupçonnées! Pain perdu aux fruits rouges et sirop d’érable, smoothie «p’tit dej», canard sauté aux prunes et sirop d’érable, omelette au cheddar vieux et sirop d’érable..

ex-aequo

Ainsi cuisinaient les belles-soeurs dans l’oeuvre de Michel Tremblay, Anne Fortin, 2014, Éditions Flammarion Québec, 224 p., 9782890775350

Dès ses débuts, Michel Tremblay installe ses « belles-sœurs » dans la cuisine et rend hommage aux figures nourricières du Québec. Avec La diaspora des Desrosiers (1913-1935) et les Chroniques du Plateau-Mont-Royal (1942-1963), ses deux principaux cycles romanesques, il nous entraîne dans une véritable traversée de notre patrimoine culinaire : un demi-siècle d’histoire familiale émaillé d’arômes et de souvenirs gourmands. À partir de cet extraordinaire corpus, Anne Fortin détaille le contenu de l’assiette de nos aïeux, des repas de fêtes aux privations de la guerre, en passant par les recettes traditionnelles et les inoubliables marques de commerce. En puisant dans les manuels, les magazines et autres photos d’archives, elle offre un savoureux contrepoint aux mots de l’écrivain.

ex-aequo

Ottolenghi : 140 recettes exquises, Yotam Ottolenghi, 2014, Éditions Rogers, 288 p., 9780888967046

Inspirées de la cuisine méditerranéenne, avec des emprunts à l’Italie, à la Californie, à l’Asie, les 140 recettes du livre ont en commun l’intensité et l’originalité des saveurs. Aucun plat banal, rien que des propositions étonnantes, alléchantes. Le tout adapté pour les gourmands québécois, avec des ingrédients disponibles ici. Salades et mariages de légumes aux couleurs et aux parfums explosifs. Plats de viande, de volaille, de poissons et de fruits de mer archi-goûteux. Pâtisseries et douceurs à se rouler par terre.

Psychologie et développement personnel

1- Le miracle : que ferait l’amour?, Christine Michaud, 2015, Éditions un monde différent, coll. Développement personnel, 160 p., 9782892258738

Je sais aujourd’hui que les miracles existent et qu’ils peuvent prendre différentes formes. Mais je sais aussi que nous avons parfois tendance à oublier l’essentiel qui nous permettrait de les voir se manifester dans notre vie. Voici quelques pistes de réflexion en guise de rappel.

2- Se changer, changer le monde : ils proposent des solutions pour mieux vivre ensemble, Christophe André, Jon Kabat-Zinn, Pierre Rabhi et Matthieu Ricard, 2014, Éditions Transcontinental, 284 p., 9782894729571

Ce sont des hommes d’une grande sagesse, réunis pour la première fois : un moine bouddhiste, un psychiatre, un agriculteur philosophe et un professeur de médecine. Face au mal-être contemporain, à la crise de sens et aux désastres écologiques, ils proposent des remèdes. Après avoir discuté, dialogué, échangé avec les trois autres auteurs, chacun a écrit un chapitre, fruit de son expérience, donnant au lecteur des pistes pour agir et des conseils pratiques.

ex-aequo

21 jours sans se plaindre : changez d’habitude, changez votre vie, changez le monde, Will Bowen, 2015, Éditions de l’Homme, 248 p., 9782761941532

Avez-vous remarqué à quel point les plaintes, les sarcasmes et les critiques contaminent nos vies? Selon Will Bowen, auteur et instigateur du mouvement A Complaint Free World, notre propension à nous plaindre est tellement exacerbée qu’elle nous prive d’une vie satisfaisante.Dans ce livre, Bowen nous enseigne à enrayer cette mauvaise habitude une bonne fois pour toutes. Sa méthode? Porter le bracelet A Complaint Free World et le changer de poignet chaque fois qu’une récrimination, si minime soit-elle, franchit nos lèvres. Le but: ne pas toucher au bracelet pendant vingt et un jours, période que les scientifiques estiment nécessaire pour qu’une nouvelle habitude s’enracine.En plus de vous guider vers la réalisation de cet objectif, l’auteur détaille les raisons qui vous poussent à vous plaindre, explique en quoi cette habitude est néfaste, et vous indique des pistes pour surmonter les obstacles qui peuvent survenir en cours de route. Cet ouvrage instructif et lumineux vous permettra de dire adieu à vos schémas destructeurs!

ex-aequo

Choisir sa vie : 101 expériences pour saisir sa chance, Tal Ben-Shahar, 2014, Éditions Belfond, coll. L’esprit d’ouverture, 295 p., 9782714455048

Thé ou café ? Fromage ou dessert ? Jupe ou pantalon ? Cravate ou noeud pap ? Notre quotidien se résume bien souvent à une succession de petits choix sans conséquence. Il y a aussi les grandes décisions, de celles qui changent radicalement notre existence. Et puis, il y a ces choix auxquels nous prêtons rarement attention et qui pourtant ont un réel impact sur notre vie, sur notre bien-être et celui de notre entourage. Dans Choisir sa vie, Tal Ben-Shahar, expert renommé en psychologie positive, mondialement célèbre pour ses cours de bonheur à Harvard, nous démontre qu’il ne tient qu’à nous de saisir les opportunités pour devenir acteurs de notre vie. Choisir. Choisir de s’arrêter, de respirer, de sourire, d’écouter ; choisir le verre à moitié plein ; et surtout choisir de choisir. S’inspirant d’anecdotes personnelles ou de discussions avec ses étudiants, mais aussi des lectures de Saint-Exupéry, Kant ou encore Lao-tseu, l’auteur de L’Apprentissage du bonheur nous propose 101 expériences simples et ludiques pour saisir sa chance et choisir enfin sa vie.

Santé et bien-être

1- La santé repensée : cessez de chercher la pilule miracle, agissez différemment, Gaétan Brouillard, 2015, Éditions de l’Homme, 208 p., 9782761941389

Nous cherchons souvent le remède miracle à nos maux, la pilule qui permettrait d’enrayer rapidement nos symptômes. Il n’existe toutefois aucune solution «toute prête» pour nous prémunir contre les nombreuses maladies chroniques qui prolifèrent actuellement. Cela dit, le Dr Brouillard nous invite à prendre notre santé en mains en adoptant une vision globale qui réconcilie le corps, le cœur et l’esprit. En s’appuyant sur la recherche scientifique, il bouleverse notre perception du corps et de ce qui l’entoure en démontrant à quel point notre mode de vie, notre environnement, nos dispositions émotives ou mentales et même nos pratiques spirituelles influent sur notre bien-être au quotidien. Puisant autant dans la médecine occidentale que dans la sagesse ancestrale et les traditions orientales, il suggère des pistes de solutions pour prévenir la maladie et augmenter la vitalité. Dans cette optique, la santé devient un art de vivre à cultiver ici et maintenant.

2- Comment j’ai vaincu la douleur et l’inflammation chronique par l’alimentation, Jacqueline Lagacé, 2011, Éditions Fides, 300 p., 9782762131031

Alors qu’elle lutte contre l’arthrite/arthrose qui la fait souffrir sévèrement et la prive presque entièrement de l’usage de ses doigts, Jacqueline Lagacé découvre le régime hypotoxique du docteur Seignalet. Estimant n’avoir plus rien à perdre, elle décide de le suivre. Les résultats sont spectaculaires. En dix jours, la douleur a disparu et en seize mois, elle recouvre totalement l’usage de ses doigts.

ex-aequo

Plus jamais mal au ventre : la solution FODMAPS pour soulager vos troubles digestifs, Pierre Nys, 2015, Éditions Édito, 320 p., 9782924402351

Souffrez-vous de ballonnements, de maux de ventre ou de troubles intestinaux ? Éprouvez-vous de la difficulté à digérer certains aliments ? Manquez-vous d’énergie après un repas ? Si vous répondez oui à l’une de ces questions, vous êtes peut-être sujet à une intolérance aux FODMAPS, une catégorie de glucides susceptibles de causer ce type d’inconfort. Cet ouvrage vous permet d’identifier précisément cette intolérance et les aliments qui la provoquent, et vous propose un programme alimentaire en 60 recettes simples et savoureuses qui vous redonneront le plaisir de manger. En Australie, pays précurseur de ce programme alimentaire, on enregistre 85% de réussite chez les personnes qui l’ont expérimenté. Pourquoi pas vous ?

Voyages

1- Le tour du monde à Montréal (NE), Linda Aïnouche, 2014, Guides de voyage Ulysse, coll. Art de vivre Ulysse, 336 p., 9782894649442

En quête de dépaysement? Montréal abrite une mosaïque de communautés culturelles issues des quatre coins du globe. Ce guide unique en son genre vous invite à les découvrir et à faire le tour du monde sans quitter les limites de la ville. Vous y trouverez la présentation d’une soixantaine de communautés culturelles, l’histoire de leur immigraiton et leurs quartiers d’implantation dans la métropole québécoise. Pour chacune d’entre elles, vous découvrirez de multiples adresses d’institutions culturelles, de lieux de culte, de restaurants, d’épiceries, de boutiques en tout genre et de sorties.

2- Barcelone (NE), Séverine Bascot, Carole Saturno, Virginia Rigot-Muller et al., 2015, Éditions Gallimard loisirs, coll. Cartoville Gallimard, 52 p., 9782742436842

Ce guide de la ville de Barcelone invite à découvrir six quartiers, à travers des lieux sélectionnés qui incarnent l’esprit de la ville et les moeurs des habitants. Des adresses de restaurants, de cafés, d’hôtels ou de magasins, des idées de visites et des informations pratiques sont fournies pour chaque carte.

ex-aequo

Barcelone et la Catalogne, Collectif, 2013, Éditions Libre Expression, coll. Guides Voir, 210 p., 9782764809365

Restaurants, promenades, art… Du quartier d’Eixample à la Costa Brava, découvrez les sites remarquables ou insolites de Barcelone et de la Catalogne tout en images ! Quartier par quartier, des cartes illustrées, des conseils de visites détaillés, des itinéraires de promenades.« Pas à pas », des plans de ville ingénieux, en 3D, pour mieux vous repérer et explorer le Barri Gòtic, le Quadrat d’Or, Montjuïc… De spectaculaires dessins d’architecture vous dévoilent l’intérieur du Palau Güell, de la Sagrada Família ou du monastère de Poblet… Toutes nos bonnes adresses pour vous loger, vous restaurer et profiter pleinement de votre séjour !

ex-aequo

Chicago, Claude Morneau, 2013, Guides de voyage Ulysse, 320 p., 9782894645635

Avec le guide Ulysse Chicago, partez à la découverte de la Ville des Vents! Ce guide dévoile les secrets de Chicago : son architecture unique, ses parcs qui longent le lac Michigan, ses quartiers ethniques, ses grands musées et ses incomparables boîtes de blues. Du Millennium Park au Magnificent Mile et de l’Art Institute of Chicago au Museum of Contemporary Art, tous les incontournables de Chicago sont couverts.

Pour commander ces livres via notre site monet.leslibraires.ca, veuillez cliquer sur les titres sélectionnés.


10 mars 2015  par nos libraires

Essais et documents : les parutions de février

Comme chaque mois, notre équipe de libraires passe en revue l’ensemble de l’effarante production du mois écoulé pour en repérer les nouveautés incontournables. Voici un aperçu de ces nouveaux titres, question d’aiguiser votre appétit livresque…

SCIENCES HUMAINES

1945: La découverte, Annette Wieviorka, 2015, Seuil, 281 p., 9782021182637*

La découverte des camps de concentration nazis par les Alliés en avril et mai 1945 se fit au hasard de la progression des troupes. Libérer les déportés n’était pas un but de guerre et rien ou presque n’avait été prévu pour eux. Dans chaque camp où ils pénètrent, les soldats alliés découvrent les corps décharnés des survivants, les pyramides de cadavres laissés par les nazis. Correspondants de guerre, deux hommes sont parmi les premiers à entrer dans cet enfer : Meyer Levin, américain, écrivain et journaliste, et Éric Schwab, français, photographe de l’AFP. Tous deux circulent à bord d’une Jeep aux côtés de l’armée américaine. Tous deux sont juifs. Tous deux sont animés par une quête obsédante : le premier recherche ce qui reste du monde juif, le second recherche sa mère déportée. À leurs côtés, nous vivons les premiers moments de cet événement immense dont l’onde de choc n’a cessé d’ébranler la conscience mondiale.

Pré-ludes: autour de l’homme préhistorique, Yves Coppens, 2014, Odile Jacob, 403 p., 9782738131423*

Yves Coppens nous convie dans ce nouveau livre à l’exploration de l’homme et de son mystère. Éminent préhistorien, il nous invite à nous demander comment est née l’humanité, comment, de bipède végétarien doté d’un petit cerveau, l’homme est devenu un être intelligent et omnivore. Yves Coppens revient sur la relation entre l’évolution de l’homme et l’évolution du climat. Il y a 3 millions d’années, en Afrique tropicale, un sévère rafraîchissement ayant en effet asséché la savane, les premiers humains ont dû s’adapter ou disparaître. Il y a dix millénaires, un autre important changement climatique eut lieu : la dernière glaciation s’acheva et les températures se firent plus clémentes. L’homme mit alors fin à sa vie de nomade et se fit agriculteur, puis éleveur. C’est à cette interaction entre le vivant et son milieu qu’Yves Coppens nous convie ici. Car les 7 milliards que nous sommes aujourd’hui appartiennent tous à ce genre humain qui a su s’adapter pour survivre.

La page de l’Antiquité à l’ère du numérique: Histoires, usages, esthétique, Anthony Grafton, 2015, Hazan et Musée du Louvre, coll. « Bibliothèque Hazan », 173 p., 9782754108126* (+)

Issu de quatre conférences données à Paris en juin 2012, l’ouvrage montre que les modes de production et de réception des textes ont été transformés par le numérique. Néanmoins, certains modes de lecture numérique coïncident avec des pratiques présentes depuis l’Antiquité, issues de la tradition manuscrite et du livre imprimé.

Des femmes respectables : Classe et genre en milieu populaire, Beverley Skeggs, 2015, Agone éditeur, coll. « L’ordre des choses », 422 p., 9782748902174* (+)

Enquête auprès de femmes issues de milieux populaires sur leur façon de se construire une position de respectabilité. Pour la sociologue britannique, l’élaboration de l’identité et de la féminité est déterminée par la classe sociale, les relations de pouvoir avec les hommes, l’acquisition de responsabilités, la résistance aux modèles imposés ou encore l’acceptation des normes sexuelles.

Villes rebelles: Du droit à la ville à la révolution urbaine, David Harvey, 2015, Buchet Chastel, coll. « Essais et documents », 295 p., 9782283027516* (+)

Des réflexions sur le modèle citadin et sur son histoire. D.W. Harvey perçoit dans les communautés urbaines une nouvelle classe qu’il nomme le précariat et qui tend à remplacer le prolétariat. Issue de la vie urbaine et de la financiarisation du capitalisme, cette classe se fait de plus en plus revendicative, occupant les places publiques pour résister au système capitaliste.

 

PSYCHOLOGIE

Un lit pour deux: La tendre guerre, Jean-Claude Kaufmann, 2015, Lattès, 200 p., 9782709647588*

Le sociologue mène l’enquête pour décrypter le comportement des couples dans le lit conjugal.

La madeleine et le savant: Balade proustienne du côté de la psychologie cognitive, André Didierjean, 2015, Seuil, 187 p., 9782021105391*

L’auteur propose de faire le lien entre psychologie et littérature en s’appuyant sur l’un des plus grands textes du XXe siècle, l’œuvre de Proust. Il explore ici des thèmes tels que l’attention, la mémoire, l’apprentissage.

Un psychanalyste ordinaire, Francis Hofstein, 2015, Le Félin, coll. « Les marches du temps », 218 p., 9782866458201*

Parus initialement dans la revue L’ordinaire du psychanalyste dans les années 1970, ces articles évoquent la psychanalyse dans ses dimensions pratique, technique et éthique. L’auteur y aborde tour à tour son rapport à J. Lacan, à son rôle, à la clinique, à l’argent ou à la langue.

 

PHILOSOPHIE

Walter Benjamin, Nicolas Hauck, 2015, Sémaphore, coll. « Libre à vous », 96 p., 9782924461051*

Cet essai est une réflexion philosophique sur la pensée de Walter Benjamin appliquée à notre société contemporaine. Cinq thèmes majeurs sont abordés : le fragment(aire) de l’existence ; le souvenir et la mémoire ; la rédemption du langage et la rédemption de l’écriture ; les pertes et les possibilités de l’expérience et, enfin, l’architecture du rêve collectif, ou la psychanalyse de la ville.

La maladie de l’absolu : l’origine du mal et la recherche du bien, Franco Crespi, 2015, Mimesis Edizioni, coll. « Philosophie », 113 p., 9788857524481*

Le sociologue démontre que le mal prend ses racines dans les théories morales métaphysiques, les tentatives d’évasion de l’existence et le manque de reconnaissance réciproque des individus et des groupes sociaux.

L’imaginaire de la greffe: le même et l’autre dans la peau, Philippe St-Germain, 2015, Liber, 146 p., 9782895784814*

La greffe dont il est question ici est celle dont parle la culture relayée par des œuvres d’imagination. Reprenant le Frankenstein de Mary Shelley aussi bien que les films de David Cronenberg, en passant par L’île du docteur Moreau de H. G. Wells et Les yeux sans visage de Georges Franju, l’auteur recense les multiples formes de la greffe au travers desquelles on ne cesse de reprendre l’ambiguïté de la tentation prométhéenne de créer un nouvel homme. Certes souvent sans fondement scientifique, les récits qui en résultent sont pourtant d’une grande richesse pour toutes les tensions qu’ils mettent en lumière : entre corps et âme, intérieur et extérieur, unité et dualité, vie et mort. Car si elle affecte directement le corps, la greffe touche également le greffé dans sa vie intime et psychologique, et soulève un grand nombre de questions identitaires. À l’époque du post-humain, où la médecine procède à des greffes de manière routinière, cette réflexion invite à s’interroger sur ce que nous sommes et sur les effets du déplacement des frontières qui nous définissent.

 

CUISINE

25 assiettes vegan, Marie Laforêt, 2015, La Plage, 70 p., 9782842214043* (+)

Pour composer des assiettes repas végétaliennes et équilibrées, propose des recettes de falafels, de brochettes de tofu fumé et légumes marinés, de velouté de poivron grillé et tartines avocat-tempeh, de galettes avoine-azukis et poêlée aux shiitakés, etc.

Bouillons : les recettes de base, tous les ustensiles et tous les ingrédients !, Sarah Schmidt, Mango, coll. « Les petits basiques », 76 p., 9782317005664*

Recettes de bouillons à base de viande, de poisson, de légumes, etc., classées selon les envies : cuisine du monde, express, tendance ou détoxifiant.

Faire pousser ses graines germées, Rita Galchus, 2015, Broquet, 160 p., 9782896544547*

Excellente source de vitamines et de minéraux, les graines germées sont une délicieuse manière de se faire du bien ! Alfalfa, céréales, lentilles, radis… : chaque graine germée a des qualités nutritionnelles différentes. Alors, prenez votre germoir et faites-les pousser vous-même afin d’en agrémenter vos salades, d’en faire des soupes, des purées, ou même d’en garnir vos wraps ou hamburgers… Pour les réussir à coup sûr, il faut le bon volume d’eau à la température adéquate, assez de lumière, un minimum de matériel… et les nombreux conseils de ce livre. Fraîchement sorties de leur germoir, vos graines germées maison sont croquantes, saines, savoureuses… et économiques !

 

BIOGRAPHIES

Tant que battra mon cœur, Charles Aznavour, 2015, Points, 228 p., 9782757849682*

Le chanteur d’origine arménienne se livre à travers réflexions et souvenirs intimes.

Jean-Michel Basquiat, Michel Nuridsany, 2015, Flammarion, coll. « Grandes biographies », 454 p., 9782081277649*

La vie et l’œuvre de Jean-Michel Basquiat (1960-1988), artiste peintre américain d’origine haïtienne et portoricaine, dont la vie a été traversée par la drogue, le sexe et les rencontres artistiques. Son parcours est replacé dans le contexte social et culturel du New York des années 1970 et 1980.

Roland Barthes, Tiphaine Samoyault, 2015, Seuil, coll. « Fictions & Cie » , 715 p., 9782021010206*

Figure centrale de la pensée de son temps, Roland Barthes (1915-1980) était aussi un être à la marge. Un père mort à la Première Guerre, l’amour inaltérable d’une mère, de longues années passées en sanatorium, la découverte précoce de son homosexualité lui donnent très tôt le sentiment de sa différence. Il a vécu à distance les grands événements de l’histoire contemporaine. Pourtant sa vie est prise dans le mouvement précipité, violent et intense de ce siècle qu’il a contribué à rendre intelligible. Fondée sur un matériau inédit jamais exploré jusqu’ici (archives, journaux, agendas), cette biographie de Barthes éclaire d’un jour nouveau ses engagements, ses refus, ses désirs. Elle détaille la quantité des objets dont il a parlé, les auteurs qu’il a défendus, les mythes qu’il a épinglés, les polémiques qui ont fait sa célébrité, l’écoute des langages de son temps. Et sa puissance d’anticipation ? : si on aime tant le lire encore, c’est qu’il a exploré des territoires originaux et qui sont aujourd’hui les nôtres. Le récit de sa vie donne de la substance et de la cohérence à la trajectoire de Barthes, conduite par le désir, la perspicacité et une extrême sensibilité à la matière du monde. À quoi on peut ajouter une forte réticence à tout discours d’autorité. En faisant reposer la pensée sur le fantasme, il a fait d’elle à la fois un art et une aventure. Entrer dans sa vie, approcher la forme de son existence aident à comprendre comment il fut écrivain et comment il fit de la littérature la vie même.

Raymond Gravel: Le dernier combat, Carl Marchand, 2015, Éditions du Cram, coll. « Portrait », 124 p., 9782897210953*

« J’ai besoin que le monde m’aime. » Voilà, c’est dit… Après neuf mois d’entretiens et de rencontres, Raymond Gravel laisse tomber cette toute petite phrase. Si quelques mots suffisaient à le définir, ce serait ceux-là : ce besoin d’amour viscéral, profond, est à la base de sa personnalité et constitue l’objet de sa quête existentielle. S’il y a une chose que la maladie n’a pas changée chez lui, c’est bien cette soif de communiquer, de discuter pendant des heures. Or, quand vient le temps de parler de lui-même, Raymond Gravel se transforme en homme de peu de mots. Comme si ce n’était pas important. Comme s’il n’en valait pas la peine. Je me suis souvent demandé, en l’écoutant, ce qu’il serait devenu s’il était né une génération plus tard. Ses sermons en chaire auraient peut-être pris une autre forme. Politicien de carrière, homme de scène, motivateur, ou même journaliste pour la télévision : il aurait sans aucun doute exercé un métier lui permettant de capter l’attention des foules. Après tout, si tant de gens l’écoutent, c’est peut-être parce qu’il a quelque chose d’intéressant à raconter. Au fil de ses entretiens avec l’abbé Gravel, au crépuscule de sa vie, Carl Marchand nous donne à lire l’émouvant récit, au jour le jour, du difficile et ultime combat d’un grand humaniste.

Michelle Tisseyre, Michelle Tisseyre, 2015, Pierre Tisseyre, 287 p., 9782896333424*

Née à Montréal le 13 mars 1918, Michelle Tisseyre a été une des pionnières et des personnalités les plus marquantes de la « grande époque » de la télévision de Radio-Canada. Son émission Rendez-vous avec Michelle fut le premier talk-show au Canada. Music-Hall, l’émission de variétés qu’elle animera, fut pendant des années le grand rendez-vous du dimanche soir du Québec tout entier. Aujourd’hui, l’émission phare d’affaires publiques qu’elle anima tour à tour avec Wilfrid Lemoine et Jacques Languirand joua un rôle très important dans l’épanouissement de la Révolution tranquille, dont les grands acteurs passaient sur le plateau quotidiennement et en direct.

Dans cet ouvrage très personnel, elle nous raconte non seulement sa vie intime, son enfance, son adolescence, ses mariages, sa carrière et sa vie de famille, mais ce sont des pans entiers de notre histoire qu’elle fait revivre. Des années folles à l’avènement du Québec contemporain, auquel elle contribua par ses émissions d’avant-garde et par son exemple de femme moderne menant de front une grande carrière et une vie de famille à part entière, c’est un peu notre histoire qu’elle nous raconte. Cette nouvelle édition de son autobiographie, qu’elle a révisée à l’âge de 96 ans, révèle une femme passionnante et se lit comme un roman.

 

VIE PRATIQUE & SPORTS

Mon cours de relaxation pour les enfants, Stéphanie Couturier, 2015, Marabout, 139 p., 9782501098694*

Afin d’apaiser les enfants de leurs peurs ou angoisses, cet ouvrage propose des exercices de respiration et de relaxation.

Sur le beat du Canadien, Jonathan Bernier, 2015, Éditions de l’Homme, 272 p., 9782761941693*

La vie sur le beat du Canadien, c’est bien sûr le plaisir d’être sur la passerelle et de côtoyer les idoles, mais c’est aussi le stress de la chasse aux primeurs, une collaboration parfois ardue avec l’équipe, d’innombrables ennuis techniques et des problèmes éthiques difficiles à résoudre. Jonathan Bernier a rencontré 29 journalistes de divers horizons affectés à la couverture du Tricolore afin de recueillir leurs plus savoureuses anecdotes. Découvrez le travail de ces artisans qui étanchent chaque jour la soif des fans et revivez de l’intérieur des moments marquants du Bleu-Blanc-Rouge: les trois retraites de Guy Lafleur, l’annonce du cancer de Saku Koivu, l’échange de Mike Cammalleri en plein match, la nuit en prison de Tom Kostopoulos et de Chris Higgins, et la bataille du Vendredi saint. Vous refermerez cet ouvrage en saisissant pleinement le sens de la phrase la plus souvent lancée au sein de la confrérie : « Dire que nos femmes pensent qu’on s’amuse ! »

Le père d’aujourd’hui : qui est-il?, Gérald Boutin et Martine de Fréminville, 2015, Éditions Nouvelles, 9782923446479*

Aujourd’hui plus que jamais, la paternité fait parler d’elle, mais comment s’y retrouver dans ce flot d’informations, de prises de positions souvent radicales concernant le père ? Les auteurs ont voulu tendre un fil conducteur à travers ces discours et proposer aux lecteurs un éclairage le plus objectif possible. Entre le père « manquant » et le père trop présent, « encombrant », il existe un espace pour une « paternité revisitée », estiment-ils. La fonction paternelle a beaucoup évolué au cours des dernières décennies : plusieurs recherches indiquent que le « nouveau » père partage davantage avec la mère les tâches reliées à l’éducation des enfants et aux soins de base. Il se montre plus préoccupé que ses prédécesseurs de l’avenir de ses enfants. Cette évolution s’explique par de nombreux facteurs socioculturels, notamment par le fait que les femmes font de plus en plus partie du marché du travail. Tous ces changements ont une influence considérable sur la façon dont les hommes et les femmes conçoivent la paternité aujourd’hui. Plusieurs questions restent encore en suspens : Qui est vraiment le père d’aujourd’hui ? Comment voit-il son rôle par rapport à celui de sa compagne ? Comment vit-il les diverses phases de sa paternité ? Quelle part prend-il à l’éducation de ses enfants et quelle relation établit-il avec eux ? Et enfin, quelle place lui accorde-t-on dans la société actuelle ? Les auteurs ont tenté de répondre à ces questions en recourant à diverses sources d’information, dont des observations cliniques et des témoignages.

Défis rigolos et astuces de pro, Ève Ménard, 2015, Éditions de l’Homme, 136 p., 9782761940580*

Souhaitez-vous aider votre enfant à exprimer ses émotions et à tisser des liens harmonieux ? Son cheminement vers l’autonomie vous semble-t-il interminable ? Aimeriez-vous lui donner un coup de pouce pour développer une meilleure estime de soi, pour apaiser ses craintes à l’idée d’entrer à l’école ? Cherchez-vous des trucs pour encadrer plus efficacement ses comportements inadéquats et mieux récompenser ses efforts ? Les astuces de pro présentées dans ce livre vous proposent des moyens simples et efficaces pour aider votre enfant à s’épanouir au quotidien, tout en s’amusant. Que ce soit sous la forme de jeux et de défis à relever ou d’outils éducatifs à confectionner, ces activités insuffleront de la légèreté dans votre vie de famille et vous fourniront tous les trucs nécessaires pour aider votre enfant à mieux grandir.

 

ARTS & BEAUX-LIVRES

L’imaginaire de l’espace dans le cinéma québécois, Andrée Fortin, 2015, Presses de l’Université Laval (PUL), coll. « Monde culturel », 288 p., 9782763724782*

La façon de concevoir l’espace et les déplacements ne se révèle pas uniquement en scrutant des plans et des cartes : cela exige de saisir l’imaginaire sous-jacent, la représentation de ce qu’est et devrait être la ville, la banlieue ou la campagne, les identités spatiales et l’appropriation de l’espace, dans leur dimension de mémoire et de projet. Les œuvres de création et en particulier le cinéma de fiction présentent un imaginaire, une vision de l’espace habité et habitable. L’imaginaire de l’espace dans le cinéma québécois est ici exploré dans un itinéraire partant des espaces habités (la ville, la banlieue et la campagne), pour aboutir aux espaces identitaires en passant par les espaces de déplacement et de circulation, la place publique et l’espace public.

Fun house: Les années Rock & Folk, Paul Alessandrini, 2015, Le mot et le reste, coll. « Musiques », 278 p., 9782360541621*

Une anthologie des principaux articles de l’auteur, journaliste pour Rock & Folk à partir de 1969 et critique de référence de la musique rock. Ce livre permet de suivre son travail pendant une décennie : concerts, rencontres, découvertes, etc. Au-delà de l’anecdote, il replace le courant rock dans une époque et un contexte social.

Entre cours et jardins d’illusion: Le ballet en Europe (1515-1715), Nathalie Lecomte, 2015, Centre national de la danse, coll. « Histoires », 476 p., 9782914124515*

Cet ouvrage retrace les étapes cruciales de l’histoire du ballet entre 1515 et 1715 : son émergence dans le contexte de la Renaissance humaniste, son apogée au Grand Siècle et le développement de son influence en Europe, son institutionnalisation au sein de l’Académie royale de musique puis son déclin à la mort de Louis XIV, alors que d’autres genres de spectacles dansés prennent sa place.

Jeff Koons: La rétrospective, Scott Rothkopf (dir.), 2015, Éditions du Centre Pompidou, 311 p., 9782844266866*

Génial, imposteur, innovateur, mercantile, que dire de Jeff Koons ? Cet artiste américain qui, dès les années 70, propulsa l’art contemporain au royaume du kitsch le plus accompli, a suivi les traces d’un Andy Warhol des plus sobres, en comparaison… Mais comment se surprendre de l’engouement que connaît Jeff Koons à travers le monde. Ce mélange de porno à la Walt Disney et de Pop Art bon enfant a de quoi scandaliser – ou réjouir, c’est selon – l’Amérique et ceux qu’elle fascine… Ne nous y trompons pas cependant : ce diable d’homme a une connaissance de l’histoire de l’art évidente et son sens de la provocation démontre une intelligence rare. (Robert Beauchamp)

* Commandez ces titres sur monet.leslibraires.ca en cliquant sur le titre choisi.

***

Tous les textes proviennent des éditeurs, sauf lorsqu’il y a mention d’auteur.

Sélection : Caroline Scott – biographies et vie pratique & sports ; Benoit Desmarais – sciences humaines ; Caroline Le Gal – psycho, philo et cuisine ; Marie-Ève Blais – sciences humaines et arts & beaux-livres ; Robert Beauchamp – arts & beaux-livres.


16 février 2015  par nos libraires

Essais et documents : les parutions de janvier

Comme chaque mois, notre équipe de libraires passe en revue l’ensemble de l’effarante production du mois écoulé pour en repérer les nouveautés incontournables. Voici un aperçu de ces nouveaux titres, question d’aiguiser votre appétit livresque…

SCIENCES HUMAINES

Les barbares: Essai sur la mutation, Alessandro Baricco, 2014, Gallimard, 223 p., 9782070131693*

Entre sérieux et humour, cette réflexion contribue au débat sur l’avenir de la culture. L’écrivain essaie de comprendre qui sont ces barbares aujourd’hui, comment ils procèdent, quelle est leur logique, leur mode de fonctionnement, les dégâts qu’ils ont causés et les leçons à en tirer.

Les carnets de Guantanamo, Mohamedou Ould Slahi, 2015, Michel Lafon, 446 p., 9782749924205* (+)

Emprisonné depuis août 2002 à Guantanamo, M. Ould Slahi n’a jamais été inculpé par la justice. Il livre ici ses mémoires, écrites à la main, revenant sur sa vie d’avant, la détention et les interrogatoires.

Les évaporés du japon: Enquête sur le phénomène des disparitions volontaires, Léna Mauger et Stéphane Remael, 2014, Les Arènes, 250 p., 9782352041603* (+)

Une enquête sur ces Japonais qui décident de tout quitter pour repartir à zéro. Ils témoignent de leur expérience, de leurs raisons, de leur reconstruction… Ces disparitions volontaires sont synonymes de honte et d’échec pour la société japonaise, qui préfère les oublier, ne laissant aucun recours aux familles.

Impératif transition: Construire une économie solidaire, Michael Lewis et Pat Conaty, 2015, Écosociété, 394 p., 9782897191689*

Impératif Transition nous invite à opérer un profond changement social, écologique et économique pour effectuer ce passage d’une économie fondée sur le dogme de la croissance infinie, carburant aux énergies fossiles, à des économies diversifiées, locales, résilientes et faibles en carbone. Dans la lignée du Manuel de Transition, de Rob Hopkins, cet ouvrage de référence traite des grands enjeux stratégiques dans les domaines de l’autosuffisance énergétique, de l’agriculture soutenable, des innovations bancaires conviviales (prêt sans intérêt, microcrédit…), du logement abordable, de la démocratie économique et de la durabilité. Il s’appuie sur de très nombreux exemples d’actions entreprises aux quatre coins du globe, du Japon au Québec, en passant par la Suède et les États-Unis.

Renégats, Michael Petrou, 2015, Lux, 402 p., 9782895961949*

Entre 1936 et 1939, près de 1 700 Canadiens ont défié la politique étrangère de leur gouvernement et se sont engagés comme volontaires dans la guerre civile espagnole. En faisant ce choix, ils quittaient la misère des camps de secours, des mines et des grandes villes pour aller combattre le fascisme dans un pays qui leur était inconnu. Ils furent plus de 400 à y perdre la vie. S’appuyant sur des archives de l’Internationale communiste rendues publiques récemment et sur les témoignages de vétérans qu’il a interviewés, Michael Petrou raconte l’histoire de ces hommes. Qui étaient-ils ? Quelles raisons les ont poussés à s’engager ? Comment le gouvernement canadien et la GRC ont-ils réagi en voyant ce flot de compatriotes rejoignant illégalement une guerre outre-mer ? Qu’ont-ils vécu en Espagne ? Récit d’idéalisme et de courage, mais aussi de trahisons et de défaites, Renégats s’adresse à quiconque souhaite mieux comprendre l’amère lutte de la démocratie contre le totalitarisme au cours des années 1930, à l’aube plus grand conflit que l’humanité ait jamais connu.

 

PSYCHOLOGIE

Comment l’éducation sexuelle peut rendre plus intelligent: Orientations sexuelles et homophobie, Patrick Doucet, 2015, Liber, 200 p., 9782895784852*

Comment expliquer que certains d’entre nous soient homosexuels, d’autres hétérosexuels et plusieurs plus ou moins bisexuels? D’où vient notre orientation sexuelle, et l’homosexualité en particulier? Est-elle normale ? contre nature ? Naît-on ainsi? Résulte-t-elle de déterminismes biologiques ? de l’éducation familiale ? d’expériences précoces ? S’agirait-il plutôt d’un choix ? Et pourquoi certains sont-ils homophobes ? L’étendue de l’ignorance en matière d’orientation sexuelle est, encore de nos jours, aussi consternante que regrettable, et notre système d’éducation ne semble pas vouloir remédier à la situation. L’information existe pourtant mais, selon toute apparence, elle est encore très mal diffusée et, lorsqu’elle l’est, souvent confuse. C’est pourquoi l’auteur propose ici une présentation à la fois synthétique et vivante des connaissances actuelles. Ce livre s’adresse à quiconque s’intéresse à ces questions qui, pourtant, nous concernent tous.

Le grand livre de l’ennéagramme, Fabien et Patricia Chabreuil, 2014, Eyrolles, coll. « Le grand livre », 397 p., 9782212560459*

Issu de la tradition orientale et compatible avec les apports récents de la psychologie moderne, l’ennéagramme dépeint le fonctionnement de la personnalité humaine. Cet ouvrage de synthèse explique l’ennéagramme et la façon de l’utiliser pour son évolution personnelle.

 

PHILOSOPHIE

Comment vivre lorsqu’on ne croit à rien?, Alexandre Lacroix, 2014, Flammarion, coll. « Philosophie », 224 p., 9782081343177*

L’auteur tente de déterminer en quoi la philosophie morale peut aider à conduire sa vie lorsque l’on ne croit à rien (religion, morale, marchands de bonheur). Il renvoie dos à dos le dandysme néo-stoïcien et l’hédonisme rationnel, pour renouer avec la profonde ignorance qui caractérise l’homme, et propose quatre règles de vie paradoxales mais fécondes.

La puissance du détail: Phrases célèbres et fragments en philosophie, Jean-Claude Milner, 2015, Grasset, 274 p., 9782246854746*

Pour bien voir un tableau et y prendre plaisir, il faut parfois se rendre attentif à un détail. Il en va de même pour les textes philosophiques. Une phrase, un mot manquant, une fracture du sens, et l’intelligence s’arrête, intriguée. Alors commence un travail de dépliage, d’où naît un texte nouveau.
Pour ceux qui aiment lire, un plaisir leur est alors promis : le plaisir de comprendre. Mais aujourd’hui, ce plaisir s’accompagne d’un devoir. Dans un univers que hantent les bouleversements de l’économie et les travestissements de la politique, ce qu’on ne comprend pas peut conduire à la servitude. On ne saurait s’y résigner, spécialement quand il s’agit de philosophes.
Platon, Kafka, Marx, Nietzsche, Lévi-Strauss, Primo Levi et Benny Lévy, Lacan, Foucault, Lénine, tous m’ont convoqué, un jour ou l’autre, au devoir de comprendre. Pour mon plaisir, j’ai donné à mes dépliages la forme de l’enquête. Amateur de fictions policières, j’en ai retrouvé le style. Mais à la fin, il ne s’agit pas de nommer un coupable. Il s’agit plutôt d’empêcher, détail par détail, la perpétuation d’un préjugé. Par ce moyen, la peinture, la philosophie et la politique s’entrecroisent et concourent à la liberté de penser.

Fascisme et grand capital, Daniel Guérin, 2014, Libertalia, 400 p., 9782918059523*

Dans cet ouvrage, publié pour la première fois en 1936, le militant et théoricien socialiste révolutionnaire analyse l’origine du fascisme, son idéologie, sa tactique, son action contre les ouvriers et sa politique économique. Son étude, centrée sur les cas de l’Italie et de l’Allemagne, a pour but de montrer que son action profite surtout au capital.

L’insurrection des vies minuscules, Guillaume Le Blanc, 2014, Bayard, 152 p., 9782227486102*

Face au pessimisme politique, cet essai philosophique propose l’hypothèse Charlot, une manière de contester le monde commun pour le rendre plus juste et partageable, pour inventer et réinventer la démocratie. Ce personnage précaire de son temps, menant une vie minuscule, remet en question les partages sociaux par le comique de situation.

 

RÉFÉRENCE & LINGUISTIQUE

Minus, lapsus et mordicus: Nous parlons tous latin sans le savoir, Henriette Walter, 2014, Robert Laffont, 315 p., 9782221133422*

Cette odyssée étymologique mêlant érudition et humour témoigne de la persistance du latin dans les langues européennes. Les métamorphoses du latin classique en latin d’église, latin juridique ou scientifique sont retracées puis ses emplois dans les principales langues romanes présentés.

De l’universalité de la langue française, Antoine de Rivarol, 2014, Flammarion, coll. « GF / Littérature française », 128 p., 9782081339095*

Prononcé en 1784 devant l’académie de Berlin, Le Discours sur l’universalité de la langue française demeure le plus fameux des textes écrits sur le sujet. Grammairien et homme du monde, grand esprit et homme d’esprit, Rivarol semble avoir anticipé le débat contemporain sur le français et la francophonie.

500 expressions populaires sous la loupe, Georges Planelles, 2015, Guy Saint-Jean éditeur, 616 p., 9782894559000*

Dans 500 expressions populaires sous la loupe, Georges Planelles invite les amoureux de la langue française à découvrir les origines passionnantes (et souvent cocasses !) de ces petits trésors qui colorent nos conversations. Il appuie son enquête de réflexions humoristiques et de citations de circonstance, comme il le fait dans le fameux site Expressio, dont il est le créateur. Avec ce livre en main, impossible de bayer aux corneilles, c’est garanti !

 

CUISINE

Les domaines coup de cœur: Guide hachette des vins, collectif, 2014, Hachette, 477 p., 9782012314863*

Pour les amateurs et les néophytes, une sélection de 600 domaines avec pour chacun leur histoire, une sélection des cuvées et des informations pratiques. Avec 600 étiquettes apparaissant sur différents crus.

La méthode alcaline: Équilibre et minceur en 14 jours, Stephan Domenig, 2015, Éditions de l’Homme, 176 p., 9782761941464*

Perdez du poids, reprenez votre santé en main et ralentissez le processus de vieillissement, tout en conservant un niveau d’énergie maximal ! Dans ce livre, le Dr Stephan Domenig expose pour la première fois les concepts à la base de la Méthode Alcaline élaborée par le Dr Mayr, un médecin autrichien. L’objectif de ce régime alimentaire est de rétablir l’équilibre de votre système digestif en réduisant le taux d’acidité dans votre organisme. Grâce à un programme simple et précis, vous pourrez acquérir des habitudes alimentaires saines et réfléchies en seulement 14 jours. En plus d’identifier clairement les aliments à privilégier et ceux à éliminer, l’auteur donne des conseils sur les façons de se préparer au changement: listes de courses et menus quotidiens sont prévus pour les deux semaines d’introduction à ce nouveau mode de vie. Dans le dernier chapitre, vous trouverez des recettes pour vous aider à passer de la théorie à la pratique. N’attendez plus pour constater les merveilleux effets de la Méthode Alcaline sur votre bien-être général !

Le régime paléo: 100 recettes santé pour nourrir l’homme des cavernes en vous, Daniel Green, 2015, Trécarré, 176 p., 9782895686422*

Le régime paléo, basé sur l’alimentation de nos ancêtres, est la clé pour une meilleure santé et un bien-être retrouvé.

• Éliminez de votre alimentation tous les aliments transformés, les gras trans et le sucre, qui sont à l’origine de beaucoup de nos maladies modernes (obésité, cancer, diabète, maladies cardiovasculaires, maladies de Parkinson et d’Alzheimer, dépression et infertilité);

• Optez pour des recettes sans produits laitiers, ni gluten ou toxines, toutes validées par un diététiste professionnel;

• Faites le choix de transformer fondamentalement votre style de vie, pour perdre du poids et découvrir les innombrables bienfaits de ce régime sur votre santé;

• 100 recettes conçues par un grand chef : faciles à réaliser, pauvres en gras et pleines de saveur ! Dans cet ouvrage, vous trouverez des recettes pour le petit-déjeuner, des en-cas, des soupes, des salades, des plats ainsi que des desserts. Chaque recette prouve qu’il est possible de concevoir en toute simplicité des menus nourrissants à base de fruits et de légumes frais, de poisson, de viande, de noix et de graines.

 

BIOGRAPHIES

Plonger dans la vie, Émilie Heymans, 2015, La Semaine, 320 p., 9782897031244*

« J’ai lu un jour cette maxime:  »Pour bien se connaître, il faut plonger au plus profond de soi… » J’ignore encore aujourd’hui, après plus de vingt ans d’efforts, après avoir été quatre fois médaillée olympique et après avoir effectué des milliers de plongeons, si descendre au plus profond de soi permet de mieux se connaître. Mais moi, ça m’a permis d’avancer, de me dépasser et d’atteindre mes objectifs. »

George Sand : les carnets secrets d’une insoumise, Catherine Hermary-Vieille, 2014, XO, 282 p., 9782845636019*

Une biographie de l’écrivain qui se concentre sur ses amours pour Musset et Chopin ainsi que sur sa relation conflictuelle avec sa fille Solange.

Robin Williams: Ô capitaine, mon capitaine !, Emily Herbert, 2015, M. Laffon, 285 p., 9782749925073*

Fils unique et enfant solitaire, délaissé par une mère bigote alcoolique et par un père distant et amer, Robin Williams s’invente des vies. Le jour où il dit à son père qu’il veut être acteur, ce dernier lui lance : « OK, vas-y, sois heureux. » Dix années durant, Robin Williams va investir cabarets, théâtres, plateaux télé. Il invente des gags inédits, des personnages jamais vus, des sketches stupéfiants et devient un acteur de génie. Pendant près de quarante ans, il tourne avec les plus grands (Steven Spielberg, Gus Van Sant, Woody Allen, Christopher Nolan… entre autres) et il est récompensé par les plus belles distinctions : un Oscar et deux Emmy Awards. Avec ses yeux pétillants, son énergie, son humour et son enthousiasme enfantin, Robin Williams émeut toutes les générations. Ami de la famille (Madame Doubtfire, Jumanji, Hook, Aladdin), maître à penser (Le Cercle des poètes disparus,Will Hunting, Good Morning, Vietnam), clown (Flubber,Mork et Mindy), ou encore personnage tourmenté (Insomnia, Photo Obsession, Final Cut), ce comédien jovial cache pourtant un homme rongé parle mal-être.Première biographie de Robin Williams depuis son suicide qui ébranla la planète, ce livre nous plonge dans son incroyable carrière caméléon mais aussi dans ses combats contre la dépression, l’addiction à l’alcool et aux drogues dures, ainsi que dans la débâcle financière qui le mina.

Marie Curie : portrait d’une femme engagée, Marie-Noëlle Himbert, 2014, Actes Sud, 221 p., 9782330036782*

Dès août 1914, la physicienne transporte jusqu’au front le matériel de radiologie nécessaire à la localisation des éclats d’obus, sauvant ainsi des milliers de vies. Sa fille Irène, 17 ans, l’accompagne dans les hôpitaux de guerre. Le récit révèle le bilan de son combat : 20 voitures radiologiques sur le front, plus de 200 postes fixes dans les hôpitaux, plus d’un million de soldats secourus, etc.

 

VIE PRATIQUE

Maigrir 2, Chantal Lacroix, 2015, Lacroix, 192 p. + 1 dvd, 9782981427335*

À la suite du succès du livre Maigrir, Chantal Lacroix récidive avec Maigrir 2. Un livre qui sera accompagné d’un DVD de 60 minutes d’entraînement mettant en vedette son fidèle collaborateur Jimmy Sévigny et une quinzaine de personnes de différents niveaux de forme physique qui font un entraînement par intervalle (du jamais vu au Québec).
Atteindre vos résultats et retrouver le chemin de la santé n’aura jamais été aussi facile qu’avec Maigrir 2. Cet outil vous permettra d’atteindre vos résultats de façon saine et sécuritaire sans suivre un plan rigide avec un menu imposé à chaque semaine. Tout a été pensé pour vous faciliter la tâche.

J’aime pas ça ! J’en veux encore !: Astuces et solutions pour des comportements alimentaires sains, Nadia Gagnier et Myriam Géhami, 2015, La Presse, 200 p., 9782897052492*

Pour bien des parents, l’alimentation de leur enfant peut devenir une source quotidienne de soucis. Dans J’aime pas ça ! J’en veux encore !, Nadia Gagnier, psychologue, et Myriam Gehami, nutritionniste, apportent des réponses simples aux parents qui s’interrogent sur l’alimentation de leur enfant. Besoins alimentaires, comportement à table, faim et rassasiement, image corporelle et estime de soi, troubles de l’alimentation: les auteures donnent une foule de conseils pour développer des comportements alimentaires sains chez l’enfant. Pour une famille heureuse dans son assiette !

Des parents comme les autres: Homosexualité et parenté, Anne Cadoret, 2015, Odile Jacob, coll. « Sciences humaines », 305 p., 9782738132017*

La multiplication des modèles familiaux oblige à une reconsidération des normes sociales. L’auteure interroge les phénomènes récents ou latents qui bouleversent la vision classique de la cellule familiale. Une invitation à la réflexion sur les nouvelles familles d’aujourd’hui.

Alex, Nathalie Parent, 2015, Éditions Midi trente, 127 p., 9782923827568*

Je m’appelle Alex et je suis enfin bien dans ma peau ! En fait, je viens de sortir d’une période difficile de ma vie. J’étais tellement mal, c’est fou. Je me sentais un peu comme si je ne voyais pas la lumière au bout du tunnel, tu connais cette expression ?

J’ai surmonté ce que les spécialistes appellent l’anxiété. C’est pour en parler et partager mes découvertes sur le sujet que j’ai créé ce blogue. (Et aussi parce que je suis d’une générosité sans fin !) Sérieusement, c’est surtout parce que je suis sûre que d’autres jeunes vivent ce genre d’expérience. Est-ce ton cas ?

La collection « Perso » propose des récits d’intervention destinés aux ados qui traversent des situations difficiles. « Alex » leur permettra de mieux comprendre ce qu’est l’anxiété, de se sentir moins seuls et, surtout, de trouver des trucs et des exercices pour surmonter leurs difficultés.

 

ARTS & BEAUX-LIVRES

Chronophagia, Robert Polidori, 2014, Steidl, 228 p., 9783869307305*

Plus d’une centaine d’œuvres du photographe, sélectionnées afin d’apporter un point de vue sur le monde, une remise en question de nos idées sur ces lieux mais aussi sur la psychologie de l’espace.

« Chronophagia (qui signifie manger le temps), titre du recueil photographique de Robert Polidori, présente des pièces de son œuvre, photos prises entre 1985 à 2009. De ses visites dans des appartements abandonnés du Lower East Side de New York, de l’après-guerre à Beyrout, aux ravages de l’ouragan Katrina en Nouvelle-Orléans ou la visite des ruines de Tchernobyl, c’est le passage du temps sur les bâtiments, l’espace qui nous saisit. Les petits détails, objets laissés à l’abandon, sont tant de pièces qui forment les ruines, manifestations des vies passées, lieu entre l’existence et la perte. Le travail des couleurs est significatif et rend visible une beauté subsistante malgré les nombreux décombres du temps. À voir, revoir et partager ! » (Marie-Ève Blais)

Respect: Le rock au féminin, Steven Jezo-Vannier, 2014, Le mot et le reste, coll. « Musiques », 342 p., 9782360541508*

Une histoire de la place des femmes dans le monde de la musique, depuis les premières chanteuses de blues au début du XXe siècle jusqu’à aujourd’hui, en passant par J. Joplin, P.J. Harvey ou Beyoncé.

Chevaux de souffrance : Les marathons de danse en Europe (1931-1960), Josseline Bertin et Serge Bertin, 2014, Cénomane, coll : « Histoire et documents », 256 p., 9782916329635*

Les auteurs retracent l’histoire des marathons de danse en Europe durant le XXe siècle, à partir d’articles de presse et des clichés du photographe français Arax.

Art maxi, art mini, Tristan Manco, 2014, Éditions Pyramyd. 253 p., 9782350173214*

Quand les artistes contemporains voient les choses en grand… et en petit ! Cet ouvrage lève le voile sur la création de 45 artistes contemporains. Leur point commun ? Réaliser des œuvres d’art maxi ou mini. Installations géantes ou objets quasiment microscopiques, ils jouent autant avec l’échelle qu’avec les conventions artistiques et les codes de lecture habituels. Tristan Manco dresse leur portrait, retraçant leur parcours, expliquant leurs motivations et mettant en valeur la singularité de leurs œuvres. Ces textes documentés et savoureux sont illustrés par 300 reproductions de créations surprenantes. Engagement éthique, humour corrosif et poésie poignante sont distillés dans ces créations. Qui ne serait pas fasciné par ces statues sous-marines, ces animaux géants qui arpentent une plage, ces squelettes d’animaux devenus œuvres colorées, ces mines de crayon sculptées et tous les autres trésors d’inventivité que ce livre présente ?

Niki de Saint Phalle: 1930-2002, Camille Morineau (dir.), 2014, Réunion des musés nationaux – Grand Palais, 367 p., 9782711861514*

Inspirée par Jean Dubuffet autant que par l’art brut et la culture pop, Niki de Saint Phalle aura marqué les années 70 et 80 par sa douce folie, son humour et sa vision féministe de la représentation du corps. Ses sculptures, parfois gigantesques et toujours joyeusement colorées, souvent mises en confrontations avec celles, sombres et agressantes de Jean Tinguely, ont redéfini, en quelque sorte, une certaine vision de l’art dans la Cité… Ce magnifique livre accompagne l’exposition marquante qui fut présentée récemment à Paris et qui le sera sous peu au Guggenheim de Bilbao. (Robert Beauchamp)

* Commandez ces titres sur monet.leslibraires.ca en cliquant sur le titre choisi.

* * *

Tous les textes proviennent des éditeurs, sauf lorsqu’il y a mention d’auteur.

Sélection : Caroline Scott – biographies et vie pratique ; Benoit Desmarais – sciences humaines ; Caroline Le Gal – psycho, philo et cuisine ; Marie-Ève Blais – sciences humaines et arts & beaux-livres ; Robert Beauchamp – arts & beaux-livres ; Maxime Nadeau – référence & linguistique.


5 février 2015  par Le Délivré

ESSAIS – LE CHOIX DES LECTEURS – JANVIER 2015

Lire des essais, c’est s’offrir un regard sur le monde, c’est tenter de comprendre les êtres, les événements et la vie. Et c’est une bonne façon d’approfondir les informations qui nous inondent, mais qui nous laissent trop souvent sur notre faim. Voici les essais qui ont attiré l’attention de nos lecteurs et de nos lectrices en ce début d’année…

ARTS ET BEAUX LIVRES

1- Lumières d’Afrique, textes de Sophie Langlois, photos de Normand Blouin, 2014, Éditions Cardinal, 240 p., 9782924155851

L’Afrique. Le mot à lui seul effraie et captive : un continent immense, 54 pays, un milliard d’habitants qui chantent dans des milliers de langues. Avec des photographies puissantes et des histoires touchantes, Lumières d’Afrique dessine un continent fier, qui se tient debout. L’ouvrage permet au lecteur de se laisser guider vers ce continent méconnu, berceau de l’humanité.

2- Le Père-Lachaise : jardin des ombres…, Nathalie Rheims, 2014, Éditions Michel Lafon, 221 p., 9782749923406

Ce nom, à lui seul, suffit à évoquer un lieu dont il est parfaitement inutile de préciser la nature. Chaque année, le plus grand espace vert parisien accueille trois millions et demi de visiteurs venus des quatre coins du monde célébrer le souvenir d’êtres chers, bien sûr, rendre un hommage posthume aux personnalités, nombreuses, qui y reposent (Chopin, Balzac, Wilde, Piaf, Morrison…). Ou voyager dans le temps… Car la magie du Père-Lachaise se trouve à l’ombre de ses allées ô combien arborées (5 300 arbres, dont plusieurs centenaires), et dans ses profondeurs qui pourraient dire l’histoire pluriséculaire de cette colline de Charonne, laquelle connut son heure de gloire au XVIIe siècle. En pleine Fronde, le jeune roi Louis XIV vint en effet y trouver refuge, puis il y installa avec faste son ami et confesseur, le père jésuite François d’Aix de La Chaise, qui donnerait son nom à l’endroit. Un siècle plus tard, la fermeture du cimetière intra-muros des Innocents, devenu insalubre, obligea la Ville de Paris à ouvrir des nécropoles à l’extérieur de la capitale. À cette fin, elle acquit cette propriété de l’Est parisien laissée à l’abandon et, au printemps 1804, le cimetière, conçu par Brongniart (l’architecte du palais de la Bourse), fut inauguré avec l’inhumation d’une petite fille de cinq ans, Adélaïde Paillard de Villeneuve. C’est en suivant les traces de cette enfant que Nathalie Rheims nous ouvre les portes d’un endroit unique au monde. Elle nous en livre les secrets, nous en dévoile les mystères, dans une fiction historique où le temps se dilue pour permettre la rencontre des vivants et des morts.

3- L’expressionnisme en Allemagne et en France : de Van Gogh à Kandinsky, Timothy O. Benson et Frauke Josenhans, 2014, Éditions Prestel / Musée des beaux-arts de Montréal, 295 p., 9783791353418

Une lecture renouvelée des échanges riches et variés qui se produisirent entre 1900 et 1914 lors de la découverte de l’art français de Braque, Cézanne, Gauguin, Van Gogh, Matisse, Picasso, Rousseau, Signac, Vlaminck… par les artistes allemands Heckel, Kandinsky, Kirchner, Marc, Nolde, Pechstein. Ce livre apporte un éclairage inédit sur les relations franco-allemandes et ouvre de nouvelles perspectives sur le rôle que jouèrent, dans le domaine des arts visuels, les concepts d’identité nationale et d’héritage culturel. Catalogue de l’exposiiton présentée récememnt au Musée des beaux-arts de Montréal.

ex-aequo

Découvrir et comprendre le graffiti : des origines à nos jours, Bernard Fontaine, 2014, Éditions Eyrolles, 160 p., 9782212560046

Panorama chronologique et illustré de l’histoire du graffiti, des grottes de Lascaux au début du XXIe siècle. Il décrypte le mouvement du street art sur les cinq continents et montre comment le graffiti, entre reconnaissance et répression, tisse des liens avec l’histoire.

4- L’art chinois : regard contemporain sur 6.000 ans d’histoire, Colin Mackenzie et al. , 2014, Éditions Phaidon, 352 p., 9780714867540

Présentation synthétique de l’art chinois à travers une sélection de 300 oeuvres, depuis les dynasties anciennes jusqu’aux artistes contemporains : peinture, calligraphie, céramique et bronze, mais aussi installations, photographie et art de la performance. Des exemples appartenant aux différentes périodes sont reliés par des analyses croisées. Un calendrier situe les oeuvres dans leur contexte.

BIOGRAPHIES ET TÉMOIGNAGES

1- Robin Williams : Ô capitaine, mon capitaine !, Emily Herbert, 2015, Éditions Michel Lafon, 285 p., 9782749925073

Robin Williams… Qui ne se souvient pas de son légendaire « Ô capitaine, mon capitaine ! » du Cercle des poètes disparus ? De sa prestation aussi touchante que délirante de Madame Doubtfire ? Tour à tour ami de la famille, maître à penser ou clown, ce comédien jovial cachait pourtant un homme tourmenté. Fils unique et enfant solitaire mal aimé par ses parents, Robin s’invente des vies. Jusqu’au jour où il annonce à son père qu’il veut devenir acteur. « Vas-y, sois heureux », lui répond celui-ci. Dix années durant, Robin investit cabarets, théâtres et plateaux télé, où ses gags, ses personnages inédits et ses sketches stupéfiants le font connaître du public et des professionnels. Une star est née. Pourtant, ni la gloire ni la reconnaissance ne lui permettent de se délivrer de ses démons intérieurs, et chaque jour de sobriété est une victoire sur son addiction à la drogue et à l’alcool, seuls remparts à sa dépression. Comment un être aussi solaire et altruiste a-t-il pu se laisser ainsi ronger par le mal-être ? Dans cette seule biographie consacrée à Robin Williams depuis son suicide, Emily Herbert rend ici hommage à l’un des acteurs les plus aimés de sa génération.

ex-aequo

Les clandestines de Kaboul : la vie cachée des jeunes Afghanes travesties en garçons, Jenny Nordberg, 2014, Éditions JC Lattès, 444 p., 9782709643894

Une étude de la coutume afghane qui consiste à travestir, dans les familles sans fils, une petite fille en garçon jusqu’à sa puberté. L’auteure a interrogé une trentaine de fillettes, ainsi qu’Azita, l’une des rares femmes à avoir siégé au Parlement de Kaboul.

No hero, Mark Owen et Kevin Maurer, 2014, Éditions du Seuil, 283 p., 9782021170450

Le raid qui a conduit à la mort de Ben Laden le 2 mai 2011 n’était pas la mission la plus impressionnante de Mark Owen. Loin de là. Au sein de la fameuse Team Six des Navy SEAL, l’unité d’élite des forces spéciales de la marine de guerre américaine, il a couvert des centaines d’opérations. No Hero raconte ses missions les plus éprouvantes, les plus émouvantes, celles que les SEAL se transmettent entre eux. Se dessine ainsi une histoire intime de la guerre par ceux qui la mènent en secret. Au plus près de leur combat au quotidien, de leur entraînement et des commandos sur les champs de bataille, loin des États-Unis. Mark Owen considère ce livre comme un testament pour ses camarades.

Les acteurs ne savent pas mourir : récits d’un urgentologue, Alain Vadeboncoeur, 2014, LUX Éditeur, 288 p., 9782895961895

La médecine d’urgence n’est pas un travail sans histoires, le docteur Alain Vadeboncoeur en sait quelque chose. Exerçant ce métier depuis près de 25 ans, il a été le témoin de fins violentes, il a vu des personnes revenir de la mort, il a sauvé des vies in extrémis, il a été confronté à de coriaces malades imaginaires, mais surtout, il a accompagné la douleur de ceux qui perdaient un proche et la joie de ceux qui l’échappaient belle. Cette expérience lui donne une vision sensible et originale de la mort, indissociable de la vie, qu’il transmet ici dans ces récits d’urgence, mais aussi en racontant ses propres expériences, dont celle du décès de son père, l’écrivain Pierre Vadeboncoeur. Expert autoproclamé de l’agonie, il nous révèle aussi une vérité jusqu’ici ignorée du grand public : même les meilleurs acteurs ne savent pas jouer la mort… sauf ceux qu’il a lui-même formés.

2- Les âmes blessées, Boris Cyrulnik, 2014, Éditions Odile Jacob, 288 p., 9782738131461

«À cause de la guerre, du fracas de mon enfance, j’ai été, très jeune, atteint par la rage de comprendre. J’ai cru que la psychiatrie, science de l’âme, pouvait expliquer la folie du nazisme. J’ai pensé que le diable était un ange devenu fou et qu’il fallait le soigner pour ramener la paix. Cette idée enfantine m’a engagé dans un voyage de cinquante ans, passionnant, logique et insensé à la fois. Ce livre en est le journal de bord. Pour maîtriser ce monde et ne pas y mourir, il fallait comprendre ; c’était ma seule liberté. La nécessité de rendre cohérent ce chaos affectif, social et intellectuel m’a rendu complètement psychiatre dès mon enfance. Cinquante ans d’aventure psychiatrique m’ont donné des moments de bonheur, quelques épreuves difficiles, le sentiment d’avoir été utile et le bilan de quelques méprises. Mon goût pour cette spécialité est un aveu autobiographique. L’histoire de ces cinquante années raconte aussi comment j’ai traversé la naissance de la psychiatrie moderne, depuis la criminelle lobotomie, l’humiliante paille dans les hôpitaux, Lacan le précieux, la noble psychanalyse malgré ses dérives dogmatiques, l’utile pharmacologie devenue abusive quand elle a prétendu expliquer tout le psychisme, et l’apaisement que m’a apporté la théorie de l’attachement, dont la résilience, mon chapitre préféré, étudie une nouvelle manière de comprendre et de soulager les souffrances psychiques. Ce long chemin m’a conduit à tenter d’expliquer, de soulager et parfois de guérir les souffrances psychiques. Il m’a donné le plaisir de comprendre et le bonheur de soigner les âmes blessées.» B. C.

3- Moi, Malala, je lutte pour l’éducation et je résiste aux talibans, Malala Yousafzai et Christina Lamb, 2014, Le Livre de Poche, 404 p., 9782253194958

Témoignage de la jeune Pakistanaise victime de l’obscurantisme taliban qui gêne les extrémistes par son engagement en faveur de l’éducation des filles dans le monde et qui a obtenu le prix Nobel de la paix en 2014.

HISTOIRE DU QUÉBEC ET DU CANADA

1- Pointe-Saint-Charles : l’ urbanisation d’un quartier ouvrier de Montréal, 1840-1930, Gilles Lauzon, 2014, Éditions du Septentrion, 194 p., 9782894487938

À la Pointe, comme on dit couramment, cohabitent d’abord des Irlandais catholiques, des protestants d’origine britannique et des francophones venus des campagnes environnantes, rejoints au début du XXe siècle par des immigrants d’Europe de l’Est. À l’échelle du quartier et à travers le parcours des Mullins d’Irlande, des Turnbull venus d’Écosse et des Galarneau mariés à L’Assomption, on découvre les lieux de travail issus de l’industrialisation, à commencer par les ateliers ferroviaires près du pont Victoria, de même que les églises, les écoles, les rues commerciales et, surtout, les maisons où l’on habitait, une approche qui permet de conjuguer découvertes patrimoniales et connaissances renouvelées sur les conditions de vie. Les joies et la confiance en l’avenir y occupaient certainement autant de place que les malheurs et les moments de découragement. Sommes-nous si loin d’eux ?

2- La gouvernance montréalaise : de la ville-frontière à la métropole, sous la direction de Léon Robichaud, Harold Bérubé et Donald Fyson, 2014, Éditions Multimondes, 182 p., 9782895444831

Gouvernance montréalaise, deux mots qui ont fait la manchette depuis quelques années. Afin de dépasser le discours médiatique, des chercheurs se sont penchés sur l’évolution de la gouvernance de la ville de Montréal et de son agglomération. Résultats d’une journée d’étude tenue en avril 2012, les textes dans ce volume présentent les enjeux et les objets de gouvernance à différentes époques et sous différentes structures administratives. Cet exercice ne vise pas à définir les racines d’une gouvernance dysfonctionnelle, mais à bien comprendre les cadres à l’intérieur desquels les autorités ont dû manoeuvrer. En mettant de l’avant les objets, les pratiques et les acteurs du quotidien, ce volume suscite une réflexion plus large sur les caractéristiques et la nature de la gouvernance montréalaise qui dépassera les formes institutionnelles théoriques, les crises ponctuelles ou les personnages les plus marquants. La succession d’études portant sur différentes périodes permet d’observer des autorités montréalaises soumises à la monarchie absolue et l’emprise coloniale, animées par le libéralisme économique ou par le progressisme, voire confrontées à l’action citoyenne. À travers cette démarche, le volume contribue à renouveler l’historiographie et à recadrer les débats concernant la gouvernance montréalaise.

3- De remarquables oubliés Tome 2: Ils ont couru l’Amérique, Serge Bouchard et Marie-Christine Lévesque, illustrations de Francis Back, 2014, LUX Éditeur, 420 p., 9782895961611

Voici les pérégrinations de quatorze coureurs des bois – hommes des montagnes, cavaliers des plaines, muletiers, navigateurs des glaces et commerçants des déserts. Voici ceux qui ont couru l’Amérique. En suivant leurs traces, nous pénétrons au cœur de l’infrahistoire – cette part plus obscure de la grande épopée humaine, mais qui en donne souvent le meilleur éclairage. Voyons leurs exploits. Créons leur légende. Car les grands récits nord-américains ont systématiquement omis de parler de ces «Canadiens» – ainsi qu’on appelait les Canadiens français jusqu’au début du XXe siècle. De même, nos propres élites bourgeoises et cléricales n’ont guère jugé à propos d’en cultiver le souvenir. Et pourtant. Depuis Étienne Brûlé, «l’ensauvagé», jusqu’au père Lacombe, dit le «petit sauvage», chacun de ces découvreurs mérite de figurer parmi les icônes de la grande aventure de l’Amérique. S.B. et M.-C.L.Inspirée de la série radiophonique produite et diffusée par Ici Radio-Canada Première, l’histoire des Remarquables oubliés continue de s’écrire dans ce deuxième tome. Avec un art consommé du récit, Serge Bouchard et Marie-Christine Lévesque lèvent cette fois le voile sur le formidable parcours de quatorze coureurs des bois délaissés par notre histoire.

4- L’histoire du Québec pour les nuls, Éric Bédard, 2012, First Éditions, coll. Pour les nuls, 394 p., 9782754038850

(… ) Le Québec, c’est surtout un peuple vaillant, déterminé, opiniâtre. C’est qu’il en a fallu de la volonté, de l’endurance et du courage aux premiers habitants pour affronter les rigueurs de l’hiver, élever des familles nombreuses, explorer et nommer un immense continent, survivre aux attaques des Iroquois, à l’hostilité des colonies américaines, à la cupidité des grands marchands, aux inégalités criantes de la Révolution industrielle et au chômage de la crise des années 1930. C’est l’histoire de cette grande aventure, faite de sursauts héroïques, de patience et de frustrations, qui sera racontée dans ce livre. L’histoire d’un peuple de résistants qui a surmonté les difficultés et les épreuves, vaincu le découragement et la résignation. L’histoire d’un rêve, celle d’une grande Amérique française, d’une épreuve, celle de la Conquête anglaise, et surtout, celle d’une longue et difficile reconquête qui amènera les Québécois à lentement reprendre possession de leur territoire, de leur économie et de leur vie politique, non sans difficultés.

ex-aequo

L’histoire du Québec en 30 secondes : les événements les plus marquants, expliqués en moins d’une minute, Jean-Pierre Charland et Sabrina Moisan, 2014, Éditions Hurtubise, 160 p., 9782897233426

La Conquête fut-elle une « heureuse calamité » ou une catastrophe? Quel a été le rôle des femmes dans la construction de la colonie? Et quel rôle a joué le FLQ sur le développement du mouvement national? La question « Quelle histoire faut-il apprendre? » n’est pas simple. Doit-on écrire l’unique récit de l’aventure historique des Québécois? Mais que faire de l’histoire des Amérindiens, des Noirs en Nouvelle-France et de tous les autres membres de cette société qui ne se reconnaissent pas dans le peuple canadien-français? Faut-il alors présenter l’histoire des différents groupes composant la société ou simplement se borner aux limites territoriales? Par des textes brefs rédigés dans un langage accessible, les deux auteurs relèvent le défi et livrent une extraordinaire synthèse du Québec à travers 55 événements importants de son histoire, depuis les premiers occupants avant même l’implantation de la colonie jusqu’aux accommodements raisonnables, en passant par la Nouvelle-France, les Patriotes, l’Expo 67, la Loi 101 et les référendums. L’ouvrage nous livre également le portrait de 8 personnalités importantes, plus ou moins connues, qui ont marqué l’histoire du pays. Le tout est magnifiquement illustré avec une iconographie vintage spectaculaire.

HISTOIRE MONDIALE

1- Le sceptre et le sang : rois et reines en guerre : 1914-1945, Jean Des Cars, 2014, Éditions Perrin, coll. Synthèses historiques, 474 p., 9782262041106

A l’été 1914, l’Europe est très majoritairement monarchique : sur vingt-deux Etats, dix-neuf sont des royaumes, des empires, des principautés ou des grands-duchés. Aujourd’hui, ils ne sont plus que dix sur vingt-huit. Les deux guerres mondiales provoquent l’écroulement de quatre empires pour la première (Allemagne, Russie, Autriche-Hongrie, Empire ottoman) et de quatre royaumes (Italie, Yougoslavie, Roumanie, Bulgarie) pour la seconde. Ces souverains, qui étaient-ils ? Et les femmes qui partageaient leur existence, qui étaient-elles ? De l’ambition à l’aveuglement, du courage à la faiblesse, de la jalousie à l’abnégation, quels furent leurs triomphes et leurs échecs ? Comment vécurent-ils leur gloire, leurs épreuves et la montée des extrêmes de l’entre-deux-guerres marquée par l’avènement des totalitarismes ? Etaient-ils conscients des conséquences de leurs actes ? Ou furent-ils incapables d’arrêter l’engrenage des nationalismes ? Quelles furent leurs vies personnelles, leurs amours et leurs passions secrètes ? Circonstance exceptionnelle : ces monarques, qui vont s’unir, se combattre et parfois se trahir, sont presque tous parents, liés par le sang et leurs mariages respectifs. Ainsi la «guerre des rois» sera-t-elle un incroyable règlement de comptes familial à l’échelle d’un continent puis du monde. Avec le talent qui le caractérise, Jean des Cars raconte un demi-siècle de drames humains (l’errance des Habsbourg), de crimes (l’assassinat des Romanov), de guerres, de défaites, de créations et de disparitions d’Etats. Un demi-siècle où la peur côtoie la grandeur et la barbarie la geste héroïque.

ex-aequo

Mémorial du génocide des Arméniens, sous la direction de Raymond H. Kévorkian, et Yves Ternon, 2014, Éditions du Seuil, 498 p., 9782021139402

Une synthèse des connaissances actuelles autour de la question du génocide arménien. Organisé chronologiquement, l’ouvrage offre des commentaires et des analyses d’illustrations, de tableaux démographiques, de fac-similés de textes législatifs et de discours officiels.

Dictionnaire amoureux du Liban, Alexandre Najjar, desins d’Alain Bouldouyre, 2015, Éditions Plon, 850 p., 9782259219242

Un voyage dans l’espace et dans le temps à la découverte du Liban : les lieux emblématiques (Beyrouth, Byblos), les personnages célèbres (l’émir Fakhréddine II, Alexandre le Grand…), les mythes et légendes, les écrivains voyageurs (Lamartine, Flaubert, Nerval), les auteurs libanais (Gibran, Andrée Chédid, Amin Maalouf), les problèmes de la société actuelle et d’autres informations diverses.

PHILOSOPHIE

1- Petit cours d’autodéfense intellectuelle, Normand Baillargeon, illustrations de Charb, 2006, LUX Éditeur, coll. Instinct de liberté, 344 p., 9782895960447

Rédigé dans une langue claire et accessible et illustré par Charb, cet ouvrage constitue une véritable initiation à la pensée critique, plus que jamais indispensable à quiconque veut assurer son autodéfense intellectuelle. On y trouvera d’abord un large survol des outils fondamentaux que doit maîtriser tout penseur critique : le langage, la logique, la rhétorique, les nombres, les probabilités, la statistique etc. ; ceux-ci sont ensuite appliqués à la justification des croyances dans trois domaines cruciaux : l’expérience personnelle, la science et les médias.

2- Du bonheur : un voyage philosophique, Frédéric Lenoir, 2014, Éditions Fayard, 222 p., 9782213661360

Qu’entendons-nous par «bonheur» ? Dépend-il de nos gènes, de la chance, de notre sensibilité ? Est-ce un état durable ou une suite de plaisirs fugaces ? N’est-il que subjectif ? Faut-il le rechercher ? Peut-on le cultiver ? Souffrance et bonheur peuvent-ils coexister ? Pour tenter de répondre à ces questions, Frédéric Lenoir propose un voyage philosophique, joyeux et plein de saveurs. Une promenade stimulante en compagnie des grands sages d’Orient et d’Occident. Où l’on traversera le jardin des plaisirs avec Épicure. Où l’on entendra raisonner le rire de Montaigne et de Tchouang-tseu. Où l’on croisera le sourire paisible du Bouddha et d’Épictète. Où l’on goûtera à la joie de Spinoza et d’Etty Hillesum. Un cheminement vivant, ponctué d’exemples concrets et des dernières découvertes des neurosciences, pour nous aider à vivre mieux.

ex-aequo

Les grands penseurs du monde occidental : l’éthique et la politique de Platon à nos jours, 3e éd., Jean-Marc Piotte, Éditions Fides, 637 p., 9782762126235

Aristote, Thomas d’Aquin, Pascal, Rousseau, Kant, Tocqueville, Nietzsche, Arendt: de Platon à nos jours, plusieurs grands penseurs ont façonné la civilisation occidentale. Cet ouvrage présente une trentaine des plus importants philosophes de l’Occident. La profondeur et l’originalité de leur pensée ainsi que leur influence immense les placent au tout premier rang des auteurs dont l’œuvre continue de nourrir nos sociétés. Qui sont-ils ? Quelle est leur conception de la politique, de l’éthique et des rapports qu’entretiennent éthique et politique ? Quelle vision de l’homme et de la femme proposent-ils ? Présentés de façon chronologique, les penseurs retenus sont situés dans leur époque et dans leur contexte social, politique et religieux. On pourra ainsi non seulement connaître l’essentiel de la pensée morale et politique de chacun d’entre eux, mais aussi mieux comprendre l’évolution idéologique du monde qui est le nôtre. Jean-Marc Piotte est professeur au département de science politique de l’Université du Québec à Montréal. Il a publié plusieurs ouvrages consacrés aux idéologies, notamment Sens et politique, La communauté perdue et La pensée politique de Gramsci, qui a été traduit en plusieurs langues. Le livre qu’il signe ici est le fruit de dix ans d’enseignement et de recherche.

Comment vivre ? : une vie de Montaigne en une question et vingt tentatives de réponse, Sarah Bakewell, 2014, Éditions Le Livre de Poche, 563 p., 9782253000648

Comment tirer parti de chaque instant ? Accepter la fin d’un amour ? Fuir l’habitude ? En deux mots : comment vivre ? Ces questions, que chacun se pose, Montaigne y a longuement réfléchi et y a apporté des réponses dans ses Essais. En écrivant sur sa vie, il nous a fourni les clés d’un véritable art de vivre. Phénomène d’édition en Angleterre et aux États-Unis, ce livre de Sarah Bakewell, abondamment nourri de citations des Essais, aborde de manière chronologique et thématique la vie de Montaigne et tend un miroir où chacun peut se reconnaître

 ex-aequo

Philosophies en 30 secondes : les 50 concepts philosophiques les plus marquants, expliqués en moins d’une minute, Barry Loewer et al., 2011, Éditions Hurtubise, 160 p., 9782896475278

Enfin un livre de vulgarisation intelligente, qui vous aidera à comprendre en un temps record les 50 principaux concepts philosophiques par une approche révolutionnaire. Avec un langage simple et imagé et une mise en perspective éclairante, chaque idée est présentée sur une double page et expliquée en 30 secondes. Les notions philosophiques que vous teniez autrefois pour hermétiques vous seront enfin accessibles. Grâce à cet ouvrage, vous pénétrerez dans le cerveau bouillonnant des plus grands penseurs et obtiendrez des pistes de réponses aux questions existentielles qui parfois vous habitent et aux petits dilemmes quotidiens qui, à votre insu, vous renvoient à la conscience du bien et du mal ou au sens de la vie. Socrate n’affirmait-il pas à Platon qu’«une vie sans examen ne vaut pas la peine d’être vécue»?

SCIENCES

1- Le beau livre de la Terre : de la formation du système solaire à nos jours, Patrick de Wever et Jean-François Buoncristiani, 2014, Éditions Dunod, 413 p., 9782100701759

De la violence des premiers temps géologiques au foisonnement de la vie et à l’apparition de l’Homme, ce livre retrace 200 grandes étapes de l’histoire de la Terre. Chaque événement est expliqué et illustré par une magnifique image. Les plus grands savants sont présents : retrouvez Georges Cuvier, Charles Darwin ou encore Alfred Wegener ! Plongez dans ce livre, lisez-le d’une traite ou dégustez-le au gré de vos envies, pour découvrir les mystères de notre planète.

2- Éléments en 30 secondes, Eric Scerri, 2013, Éditions Hurtubise, 160 p., 9782897232122

Les éléments chimiques composent tout ce qui vit et respire, mais seriez-vous capable de discuter du tableau périodique avec vos amis? Quels éléments donnent le bleu du Blu-ray et le blanc du fer-blanc? De quelle couleur était, à l’origine, la statue de la Liberté? Les réponses à ces questions et bien d’autres vous seront révélées dans ce guide passionnant. Cet ouvrage de vulgarisation intelligente vous aidera à connaître les 50 éléments chimiques les plus importants en une double page, 300 mots et une image, pour une compréhension claire et rapide. Le livre présente aussi, plus brièvement, les 68 autres éléments, pour un grand total de 118 éléments observés à ce jour. Il dresse le portrait des chimistes qui ont transformé la connaissance scientifique et résolu le mystère de la vie elle-même – le tout agrémenté d’illustrations explosives qui vous permettront de démêler l’arsenic de l’europium en un clin d’œil.

ex-aequo

Hawking en 3 minutes, Paul Parsons, 2012, Éditions Hurtubise, 160 p., 9782896479658

Grâce à Hawking en 3 minutes, vous saurez tout de l’oeuvre de ce célèbre cosmologiste. Hawking en 3 minutes vous familiarisera instantanément avec la pensée de ce génie de notre temps, considéré comme l’héritier d’Einstein. Confiné à un fauteuil roulant, il n’en a pas moins repoussé les limites de la science et est devenu une star populaire, faisant même une apparition dans Les Simpsons !

3- Le kaléidoscope de la physique, Attilio Rigamonti, Andrey Varlamov et Jacques Villain, 2014, Éditions Belin, coll. Bibliothèque scientifique, 255 p., 9782701164878

Pourquoi les cours d’eau dessinent-ils des méandres ? Comment faire chanter un verre à pied ? Pourrait-on installer un porte-voix entre Paris et Marseille ? Quelles lois régissent la forme des gouttes et des bulles ? Que se passe-t-il lors de la cuisson d’un rôti ? Est-il possible de déguster un plat de pâtes al dente en haut de l’Éverest ? Et d’y boire un bon café ? Toutes ces questions, et bien d’autres, trouvent leur réponse dans ce livre. Véritable invitation à l’émerveillement, cet ouvrage met à la portée de tous la physique qui sous-tend nombre d’observations de notre quotidien. Il n’oublie pas les avancées les plus récentes de la discipline, et contient une initiation aux mystères de la mécanique quantique et de la supraconductivité, tout en détaillant les innombrables applications qui en découlent, de l’IRM à la cryptographie quantique. De chapitre en chapitre, le lecteur découvre ainsi les innombrables facettes d’un kaléidoscope de phénomènes où des résultats fondamentaux, récompensés par des prix Nobel, voisinent avec des expériences en apparence insignifiantes, qui posent pourtant de véritables « colles » aux scientifiques ! Redécouvrez le monde à travers le prisme de la physique !

ex-aequo

Physique quantique en 30 secondes : les 50 théories quantiques les plus importantes, expliquées en moins d’une minute, Brian Clegg, 2014, Éditions Hurtubise, 160 p., 9782897234485

Vous savez tout sur le chat de Schrödinger, mais connaissez-vous son équation? Comment fonctionnent le laser, le transistor et le microscope électronique? À quoi pourra servir un ordinateur quantique? Ce guide fascinant sur la physique quantique révèle les origines de certaines des plus grandes découvertes scientifiques et vous permettra de réfléchir à l’avenir de la physique et de la technologie. Cet ouvrage de vulgarisation vous aidera à comprendre les 50 théories quantiques les plus importantes. Chaque théorie est expliquée de manière claire, rapide et accessible en une double page, 300 mots et une image. Vous découvrirez aussi les grands scientifiques qui ont passé leur vie à voir plus loin que la réalité en tentant de percer les mystères du monde quantique. Vous en apprendrez suffisamment pour discuter avec assurance du principe d’indétermination et dénouer l’énigme de l’intrication quantique.

SCIENCES SOCIALES

1- Chroniques des années molles, Normand Baillargeon, 2014, Leméac éditeur, 280 p., 9782760912229

Il y a eu Occupons Montréal et le printemps étudiant, le débat sur la Charte des valeurs et le business as usual de l’économie de marché. Il y a d’un côté les soubresauts de l’histoire et de l’autre les tentatives pour en tirer profit. Les discours s’entrechoquent, les pensées s’enchevêtrent. Souvent, le débat fait rage plutôt que de nous éclairer. Mais, au cours de ces années molles, Normand Baillargeon a tenu chronique dans les pages de l’hebdomadaire Voir, nous ramenant sans cesse au devoir de réfléchir, à la nécessité des faits, à l’exercice de la pensée. Avec une retenue qui est la marque des grands pédagogues, parfois avec humour, toujours avec une intelligence de la complexité des choses et des êtres, Baillargeon poursuit son oeuvre d’enseignant, d’anarchiste, d’humaniste. Ceci est, au fond, le journal d’un combat pour la vérité.

2- Le collège classique pour garçons : études historiques sur une institution québécoise disparue, Louise Bienvenue, Ollivier Hubert et Christine Hudon, 2014, Éditions Fides, 424 p., 9782762137248

Par-delà les mémoires contrastées, le présent ouvrage propose de rouvrir les portes de ces collèges et de jeter un regard renouvelé sur une institution fondamentale dans l’histoire du Québec. Les différentes contributions qui composent l’ouvrage cherchent à revisiter la représentation monolithique du collège classique qui a cours encore. Elles examinent l’institution en tant que pépinière d’hommes, disséminant tant bien que mal un modèle de masculinité et une éducation sentimentale qui n’ose dire son nom. Présentant, tour à tour, les personnages qui forment ce milieu de vie singulier, les auteurs s’intéressent également à l’image que le collège classique a donnée de lui-même au cours de son histoire ainsi qu’à l’empreinte profonde qu’il a laissée dans la culture québécoise.

3- Théories économiques en 30 secondes : les 50 théories économiques les plus marquantes, expliquées en moins d’une minute, Donald Marron et al., 2011, Éditions Hurtubise, 159 p., 9782896475285

Divisé en huit sections pratiques (les grandes écoles de pensée, les systèmes économiques, les cycles, la croissance, le marché global, etc.), cet ouvrage expose en une double page les 50 théories les plus importantes qui régissent l’univers de l’économie. Que l’on s’intéresse au capital humain ou au principe du pollueur-payeur en passant par la courbe de Phillips, que l’on veuille en savoir plus sur la vision de Marx ou de Keynes, 30 secondes suffisent pour en saisir les fondements !

4- Les barbares : essai sur la mutation, Alessandro Baricco, 2015, Éditions Gallimard, 223 p., 9782070131693

Entre sérieux et humour, cette réflexion contribue au débat sur l’avenir de la culture. L’écrivain essaie de comprendre qui sont ces barbares aujourd’hui, comment ils procèdent, quelle est leur logique, leur mode de fonctionnement, les dégâts qu’ils ont causés et les leçons à en tirer.

5- Fêtes, traditions et symboles chrétiens : pour comprendre la culture québécoise, Guy Durand et Jocelyne Massé, 2014, Éditions Fides, 9782762137620

La vie quotidienne au Québec, voire la culture québécoise, comme la culture occidentale d’ailleurs, est largement marquée par le christianisme. Cette culture remonte à Jésus qui a vécu en Palestine au temps de l’Empire romain. Elle s’enracine dans le sacré des peuples et les religions qui l’ont précédée et qu’elle a côtoyés au cours des âges, de même que dans le symbolisme de la nature et des saisons. Le christianisme a tellement marqué l’Occident, voire le monde, qu’on en est venu à nommer la présente période historique l’ère chrétienne. Ce livre s’adresse à un large public: parents qui désirent transmettre leur héritage; enseignants qui ont à présenter la culture religieuse du Québec; immigrants qui cherchent à connaître le pays qui les accueille; agents de pastorale qui désirent élargir leurs connaissances. Son premier objectif est de faire connaître la part chrétienne (événementielle et symbolique) de la culture québécoise, voire occidentale. Le second est d’offrir des pistes de réflexion à ceux et celles qui désirent donner plus d’intériorité à leur quotidien.

ex-aequo

Devenir soi : prenez le pouvoir sur votre vie !, Jacques Attali, 2014, Éditions Fayard, 187 p., 9782213685601

Qui que vous soyez, agissez comme si rien n’était impossible, écrit l’auteur après avoir évoqué ceux qui à ses yeux ont su se libérer des déterminismes et des idéologies, de Gandhi à Steve Jobs en passant par Picasso. Un exposé des réformes à mettre en oeuvre pour sortir de la crise et une présentation des étapes à suivre pour que chacun fasse sa propre révolution.

Pour commander ces ouvrages via notre site monet.leslibraires.ca, veuillez cliquer sur les titres sélectionnés.

 


6 janvier 2015  par nos libraires

Essais et documents : les parutions de fin d’année

Comme chaque mois, notre équipe de libraires passe en revue l’ensemble de l’effarante production du mois écoulé pour en repérer les nouveautés incontournables. Voici un aperçu de ces nouveaux titres, question d’aiguiser votre appétit livresque…

SCIENCES HUMAINES

0 SC HUM

Le salaire au travail ménager : Chronique d’une lutte féministe internationale (1972-1977), Louise Toupin, 2014, Remue-ménage, 452 p., 9782890914940*

C’est par devoir de mémoire qu’est publié cet ouvrage. Il propose, à juste titre, de revisiter un mouvement féministe aujourd’hui tombé dans l’oubli. Un mouvement dont la revendication de base était agitée à l’époque comme un véritable épouvantail : un salaire au travail ménager! À l’aube des années 1970, en pleine émergence du féminisme radical, naît le réseau du Collectif féministe international. Intersectionnels avant la lettre, ces groupes réunissent des femmes blanches hétérosexuelles, mais aussi des lesbiennes, des femmes racisées, des assistées sociales, des serveuses, des infirmières et des mères. L’objectif est scandaleux − et révolutionnaire: il faut refonder la lutte féministe sur de nouvelles bases, à commencer par la reconnaissance et la rémunération du travail domestique invisible. Accusé de piéger les femmes en les renvoyant à leurs fourneaux, ce courant fut voué aux gémonies par la plupart des féministes. Et enterré. En replongeant dans les idées et les actions d’un mouvement qualifié d’« embryon d’Internationale des femmes », Louise Toupin remet à l’avant-scène l’originalité et la force politique de cette pensée, qui s’est incarnée notamment en Italie, en Angleterre, aux États-Unis, en Allemagne, en Suisse et au Canada. Le salaire au travail ménager, fruit de plusieurs années de recherche, réinscrit dans l’histoire des idées féministes un chapitre évanoui, tout en offrant des outils critiques à nombre d’enjeux actuels dont le partage des tâches, le travail de soins, la division sexuée du travail, la conciliation emploi-famille, la sexualité comme travail et la reproduction sociale à l’échelle mondiale. Avec des entretiens accordés par les théoriciennes et pionnières Mariarosa Dalla Costa et Silvia Federici.

Sœurs volées : Enquête sur une féminicide au Canada, Emmanuelle Walter, 2014, Lux, 218 p., 9782895961918*

La vulnérabilité appelle la vulnérabilité. La mort est en embuscade. L’aide sociale inadéquate et l’apathie médiatique renforcent cette hyperfragilité. Les femmes autochtones sont surreprésentées dans cette cohorte livide et silencieuse. Fétus de paille, brindilles, flocons de neige, éphémères, invisibles. Depuis 1980, près de 1 200 Amérindiennes canadiennes ont été assassinées ou ont disparu dans une indifférence quasi totale. Proportionnellement, ce chiffre officiel et scandaleux équivaut à 55 000 femmes françaises ou 7 000 Québécoises. Dans ce récit bouleversant écrit au terme d’une longue enquête, Emmanuelle Walter donne chair aux statistiques et raconte l’histoire de deux adolescentes, Maisy Odjick et Shannon Alexander. Originaires de l’ouest du Québec, elles sont portées disparues depuis septembre 2008. De témoignages en portraits, de coupures de presse en documents officiels, la journaliste découvre effarée ces vies fauchées. Sœurs volées apporte la preuve que le Canada est bel et bien le théâtre d’un féminicide. Avec des textes de Widia Larivière, Laurie Odjick, Connie Greyeyes et Helen Knott.

Une histoire philosophique de la pédagogie. 1 – De platon à John Dewey, Normand Baillargeon, 2014, Poètes de brousse, coll. « Essai libre », 220 p., 9782923338804*

Normand Baillargeon synthétise, avec cette Histoire philosophique de la pédagogie, 25 années d’enseignement et de réflexion sur le sujet. Nous n’avons pas affaire ici à une histoire des techniques pédagogiques ou des institutions, pas plus qu’une simple nomenclature des grands penseurs de l’éducation; ce livre essentiel se veut une histoire du concept ou de l’idée même d’éducation. L’ouvrage se décline à travers les grandes périodes de la pensée humaine (Antiquité, Moyen Âge, Renaissance) jusqu’à nos jours en faisant le pari que la connaissance du passé peut nous aider à mieux comprendre la crise actuelle de l’éducation et à dessiner des avenues de sortie. Une histoire philosophique de la pédago­gie déploie ainsi un modèle original qui invite à réfléchir sur la nécessité d’une éducation basée avant tout sur la connaissance globale acquise par l’être humain, plutôt que sur la formation de bons petits citoyens au service de l’économie de marché.

Le collège classique pour garçons, L. Bienvenue, O. Hubert & C. Hudon, 2014, Fides, 220 p., 9782762137248*

Les collèges classiques québécois étaient les héritiers d’un modèle pédagogique né à la Renaissance qui s’imposa partout en Europe, voire au-delà. Leur dessein était de former les garçons issus de milieux favorisés à l’humanisme chrétien. Du tournant du XIXe siècle aux premières décennies du XXe siècle, le territoire québécois se couvre littéralement de collèges. Ceux-ci jouissent d’un grand prestige jusqu’à la Révolution tranquille. Il y aura bientôt cinquante ans que les portes des collèges classiques se sont refermées pour ne plus s’ouvrir, mettant ainsi fin à plus de 300 ans d’histoire. Que reste-t-il aujourd’hui de ces vénérables maisons qui formaient « l’honnête homme » et préparaient la relève du clergé catholique canadien-français ? Le collège classique semble encore bien vivant dans la mémoire collective. Certains en sont nostalgiques. D’autres s’inquiètent de voir resurgir les principes d’une éducation jugée désuète, élitiste et sexiste. Par-delà les mémoires contrastées, le présent ouvrage propose de rouvrir les portes de ces collèges et de jeter un regard renouvelé sur une institution fondamentale dans l’histoire du Québec. Présentant, tour à tour, les personnages qui forment ce milieu de vie singulier, les auteurs s’intéressent également à l’image que le collège classique a donnée de lui-même au cours de son histoire ainsi qu’à l’empreinte profonde qu’il a laissée dans la culture québécoise.

L’impensable rencontre, Marie Hélène Fraïsse, 2014, Albin Michel, 350 p., 9782226259936*

Le Nouveau Monde, continent « imprévu » ne figurant sur aucune carte, a longtemps troublé les visiteurs venus d’Europe. La radicale étrangeté de ceux qu’ils nommaient « Indiens » par erreur suscitait en effet leur étonnement. Ils admiraient leur hospitalité mais critiquaient leur sexualité débridée, leur cruauté, se demandant si ces êtres étaient des humains à part entière. Le « bon Sauvage » n’était-il pas plutôt un « affreux Barbare » ? De Christophe Colomb et Samuel de Champlain à George Catlin et Edward S. Curtis, en passant par Cabeza de Vaca, Francisco Vasquez de Coronado, Henry Hudson et Vitus Behring, c’est à un formidable voyage à travers l’histoire de l’Amérique et des mondes indiens que nous convie Marie Hélène Fraïssé. Carnets de route, rapports d’expédition, ethnographies sommaires, relevés topographiques et naturalistes : les textes des « découvreurs » recueillis ici expriment à la fois la fascination et la crainte suscitées par cette « impensable rencontre » entre Européens et Amérindiens. Ils permettent aussi de saisir les sociétés indiennes dans leur singularité, à la veille d’une destruction de très grande ampleur, tout comme la perplexité des Européens en Amérique du Nord, confrontés pendant quatre siècles d’expansion à diverses populations de « Sauvages »… ainsi qu’on les appelait encore il y a peu.

PSYCHOLOGIE

L’éveil des sens: Vivre l’instant présent grâce à la pleine conscience, Jon Kabat-Zinn, 2014, Les Arènes, 541 p., 9782352043560*

Un guide de méditation laïque par le biais de la pleine conscience bouddhiste, qui professe une ouverture de tous les sens au monde.

La chair interdite, Diane Ducret, 2014, Albin Michel, 365 p., 9782226257048*

Une histoire de la manière dont le sexe féminin a été représenté par les artistes, les théologiens, les médecins ou les femmes elles-mêmes, depuis l’Antiquité, ainsi que les enjeux sociétaux et politiques qui en ont découlé. L’auteure aborde notamment les thèmes de la virginité, des jouets sexuels, de l’anatomie, des superstitions, de l’épilation, des ceintures de chasteté, etc.

De l’art du bonheur: 25 leçons pour apprendre à vivre heureux, Christophe André, 2014, l’iconoclaste, 224 p., 9782913366770*

À partir de l’étude de 25 tableaux, le psychologue propose un apprentissage du bonheur au quotidien. Ces 25 images incarnent les visages, les formes et les gestes du bonheur. Édition augmentée d’une préface et d’un CD dans lequel l’auteur lit son texte.

Changer d’altitude, Bertrand Piccard, 2014, stock, 295 p., 9782234077256*

Pris dans les turbulences de la vie, nous cherchons tous notre chemin vers la réussite, l’équilibre, le bonheur, la sagesse. Mais développons-nous les bons outils pour y parvenir ? Bertrand Piccard combine son expérience d’explorateur et de médecin psychiatre, spécialisé en hypnose, pour nous proposer des solutions originales, déconcertantes parfois, à mettre en pratique. Dans ce livre accessible à tous, il prend le parti de la curiosité et de la remise en question pour aborder sous un angle concret des thèmes comme la peur de l’inconnu, les crises de l’existence, les relations humaines, la spiritualité. Comment utiliser les doutes et les points d’interrogation pour stimuler notre performance, découvrir les bienfaits de l’hypnose, tirer profit des épreuves et dépasser la souffrance, élargir notre compréhension de l’existence ?

Ralentir, Laurence Roux-Fouillet, 2014, Ixelles éditions, 268 p., 9782875152169*

La slow attitude se caractérise par une tendance à vouloir ralentir le rythme pour regagner en qualité de vie en se débarrassant du sentiment d’urgence permanent généré par la société actuelle. L’ouvrage présente les aspects théoriques du mouvement, aide à amorcer un changement au quotidien et propose des exercices de coaching pour apprendre la lenteur.

 

PHILOSOPHIE

La double impasse : l’universel à l’épreuve des fondamentalistes religieux et marchand, Sophie Bessis, 2014, La Découverte, 230 p., 9782707182913*

En s’appuyant sur les exemples des mouvements modernistes du monde arabe et sur celui des pensées différentialistes occidentales, l’historienne propose des pistes pour faire émerger un nouvel universalisme affranchi de deux formes de réaction postmoderne que sont les fondamentalismes religieux et marchand.

Suicide et politique: la révolte est-elle honorable ?, Lawrence Olivier, 2014, Liber, 149 p., 9782895784555*

« Il n’y a qu’un problème philosophique vraiment sérieux, disait Camus, c’est le suicide. » Oui, mais il existe mille façons de parler de suicide et autant de se suicider. La mort volontaire n’est pas ce qu’on pense généralement. Elle ne se réduit pas à un acte choisi, à un événement précis. À preuve Charles Bukowski. Son existence s’apparente à un suicide lent, à un aller vers la mort qui s’accomplit chaque jour. Ce qu’on voit chez lui d’une manière évidente, c’est un « échapper à l’existence » : jeu, alcool, sexe, fainéantise, indifférence même à toute chose. Si l’existence n’est pas toujours facile, souvent absurde, Bukowski plus que Camus l’a montré. Mais on persiste à donner raison à celui-ci et non au premier. On continue de prétendre qu’il faut non pas abandonner, mais se révolter : là serait notre seule condition. En est-on sûr ? Cet ouvrage, à la croisée de la philosophie, des sciences politiques et de la littérature, mène, dans une perspective radicale – celle qui doute de tout sans compromis et sans aucun désir de proposer autre chose à ce qui est soumis à la question –, une réflexion sur notre rapport à la mort et à l’existence.

Vingt ans et après, Thierry Voeltzel, 2014, Verticales, 213 p., 9782070146659*

Réédition d’un ouvrage d’entretiens, paru en 1978, entre un inconnu de 20 ans et un philosophe célèbre mais resté anonyme. Ils abordent les mutations de la jeunesse de l’époque, évoquant ses rapports à la sexualité, aux drogues, à la famille, au travail, à la religion, à la musique, à la révolution, etc. Dans une postface inédite, l’auteur révèle l’identité du philosophe : Michel Foucault.

Mein Kampf, histoire d’un livre, Antoine Vitkine, 2014, J’ai lu, 317 p., 9782290020005*

De Berlin à Istanbul, en passant par Paris, Le Caire ou Bombay, cette investigation retrace, entre passé et présent, l’histoire du livre d’Hitler qui changea la face du monde. Elle cherche à comprendre les raisons pour lesquelles Mein Kampf continue de se vendre ou de susciter la crainte.

 

RÉFÉRENCE & LINGUISTIQUE

De quel amour blessée: Réflexions sur la langue française, Alain Borer, 2014, Gallimard, coll.« Blanche », 350 p., 9782070145942*

Éloge du français dans lequel l’auteur révèle les richesses de la langue et déplore qu’elle ne soit pas mieux employée.

Dictionnaire amoureux de la langue française, Jean-Lou Chiflet, 2014, Plon, coll. « Dictionnaire amoureux », 736 p., 9782259221573*

La langue française et son histoire, ses subtilités, ses difficultés, ses grands auteurs et lexicographes.

Les traducteurs dans l’histoire, Jean Delisle et Judith Woodsworth (dir.), 2014, Presses de l’Université Laval, 402 p., 9782763721842*

Les traducteurs dans l’histoire a été accueilli dès sa première édition comme un ouvrage incontournable. Cette nouvelle édition, revue et enrichie, comporte d’importantes mises à jour et des sections inédites. Elle tient compte aussi des orientations de la recherche contemporaine et offre une interprétation plus nuancée de certains faits historiques. La bibliographie renferme plus de cent nouveaux titres. Cet ouvrage, indispensable pour les étudiants, les chercheurs et les professionnels de la traduction, intéressera tout autant les chercheurs d’autres disciplines et le grand public, car l’histoire de la traduction recoupe celle des cultures et des civilisations.

Le dico des dictionnaires: Histoire et anecdotes, Jean Pruvost, 2014, Lattès, 538 p., 9782709635684*

L’histoire, émaillée d’anecdotes, du dictionnaire, du Furetière et Vaugelas au Robert en passant par le Littré, le Larousse ou le dictionnaire de l’Académie.

Le grand livre du français, Paul Desalmand et Yves Stalloni, 2014, Chêne, 375 p., 9782812311109*

Explication de plus de 500 expressions de la langue française, de citations grecques ou latines, d’expressions mythologiques, etc.

 

CUISINE

Ainsi cuisinaient les belles-sœurs dans l’œuvre de Michel Tremblay, Anne Fortin, 2014, Flammarion Québec, 224 p., 9782890775350*

Dès ses débuts, Michel Tremblay installe ses « belles-sœurs » dans la cuisine et rend hommage aux figures nourricières du Québec. Avec La diaspora des Desrosiers (1913-1935) et les Chroniques du Plateau-Mont-Royal (1942-1963), ses deux principaux cycles romanesques, il nous entraîne dans une véritable traversée de notre patrimoine culinaire : un demi-siècle d’histoire familiale émaillé d’arômes et de souvenirs gourmands. À partir de cet extraordinaire corpus, Anne Fortin détaille le contenu de l’assiette de nos aïeux, des repas de fêtes aux privations de la guerre, en passant par les recettes traditionnelles et les inoubliables marques de commerce. En puisant dans les manuels, les magazines et autres photos d’archives, elle offre un savoureux contrepoint aux mots de l’écrivain.

Cuisine du Vietnam, Robert Camarck, 2014, Gründ, 368 p., 9782324008542*

Le livre propose de réaliser des mets de cette cuisine, fruit d’influences diverses. Des explications détaillées et illustrées de nombreuses photographies ainsi qu’un guide complet des ingrédients vietnamiens aideront à la réalisation des bouchées et du tofu frit en sauce tomate, de la salade de papaye verte aux crevettes et au porc, de la soupe de pâtes de riz au bœuf, etc.

Tokyo : les recettes culte, Maori Murota, 2014, Marabout, 272 p., 9782501096607*

120 recettes emblématiques de la ville, accompagnées d’un reportage photo pour découvrir les bars à gyozas, les spots de ramen, les pâtisseries au thé vert, etc. Avec des conseils sous forme de dessins pour réaliser les sushis, les gyozas et les bentos.

Les erreurs dans la cuisine : avec les recettes de 33 grands chefs, Gilles Stassart, 2014, Éditions courtes et longues, 143 p., 9782352901266*

Un parcours ludique en 33 erreurs dans l’histoire, les arts graphiques et la gastronomie mondiale. À chaque anecdote, une recette est proposée.

 

BIOGRAPHIES

Alan Turing, Andrew Hodges, 2014, Michel Lafon, 700 p., 9782749924335*

Génie de l’informatique et héros de la Seconde Guerre mondiale, Alan Turing est célèbre pour avoir décrypté les communications codées de l’ armée allemande en venant à bout d’Enigma, la machine de chiffrement utilisée par les nazis, réputée inviolable. Il faut dire que lorsqu’il « casse » le code secret allemand, à 30 ans, le mathématicien n’en est pas à son premier coup d’éclat. Déjà, en 1936, il a dessiné les contours d’une première machine programmable, ou « machine de Turing », capable d’effectuer n’importe quel calcul mathématique : l’ancêtre de l’ordinateur. Après-guerre, Alan Turing poursuit ses recherches et se consacre en pionnier aux possibilités offertes par l’intelligence artificielle. Mais l’ex-héros national est persécuté à cause de son homosexualité et est condamné en 1952 à la castration chimique. Deux années plus tard, à l’âge de 41 ans, Alan Turing met fin à ses jours en croquant une pomme empoisonnée au cyanure.
Cette biographie qui mêle histoire des sciences, politique et philosophie nous dévoile la vie palpitante de l’inventeur, longtemps méconnu, qui a révolutionné nos vies.

Larry Robinson : un grand à la ligne bleue, Larry Robinson et Kevin Shea, 2014, 264 p., 9782764810545*

Plus de quarante ans dans la LNH, deux trophées Norris, un trophée Conn-Smythe, six coupes Stanley comme joueur et trois comme entraîneur-chef ou entraîneur adjoint, intronisé au Temple de la renommée du hockey : Larry Robinson a connu un parcours des plus mémorables. Repêché vingtième par les Canadiens en 1971, alors qu’il était jeune père de famille, il y fait rapidement sa place. C’était les années 1970, l’époque des rivalités avec les Bruins et les Flyers, où le CH enfilait championnats et coupes, ainsi que celle des tournois internationaux et des rencontres épiques avec les équipes nationales russes. Robinson raconte les temps glorieux, mais aussi la suite : son passage aux Kings de Los Angeles, la transition vers l’entraînement, des Devils du New Jersey aux Sharks de San José, ses frustrations et ses succès de coach.
Celui qu’on a surnommé « Big Bird » témoigne de l’incroyable camaraderie qui régnait entre des gars qui se savaient les meilleurs : Guy Lafleur, Jacques Lemaire, Yvan Cournoyer, Serge Savard, Guy Lapointe, Bob Gainey, Pete Mahovlich, Steve Shutt et Ken Dryden. Avec beaucoup de verve, il fait sentir la puissance de chaque mise en échec, la rudesse de chaque plaquage contre la bande, et l’humilité et le dévouement au travail de ce grand à la ligne bleue.

Un cri, un chant, des voix : à la mémoire de la tragédie de Polytechnique, Diane Trépanière, 2014, Remue-ménage, 160 p., 9782890914971*

L’effroi d’un soir de décembre, il y a vingt-cinq ans. Quatorze femmes sont assassinées à Montréal lors d’un attentat misogyne et antiféministe d’une infinie violence. Elles se sont tues, à jamais. Nous avons serré les poings, retenu notre souffle. Puis nous avons crié. Polytechnique devenait l’un des épisodes les plus haineux de l’histoire du Québec.À la suite de pareils drames, la douleur paralyse parfois la parole, le geste, la création. Mais quelquefois, c’est l’art lui-même qui permet de continuer à vivre, qui réaffirme la volonté de ne pas se laisser abattre. C’est la voie qu’a choisie Diane Trépanière. Ce livre choral retrace le parcours d’une artiste qui a voulu faire de son oeuvre un lieu de mémoires vivantes. Autour d’installations commémoratives, elle est allée à la rencontre des femmes, les invitant à ne pas se taire, à se souvenir. À l’occasion du 25e anniversaire, plusieurs écrivaines, militantes et proches des victimes ont également été conviées à réfléchir au sens de cette tragédie. Généreux en mots et en images, un cri un chant des voix ouvre un espace de guérison et de réappropriation à la fois intime et collectif.

Vie de Milena : de Prague à Vienne, Jana Cerna, 2014, Editions la Contre-allée, «la sentinelle, 248 p., 9782917817247*

Biographie écrite par la fille de Milena Jesenska (1896-1944), amie et traductrice de Kafka, mais aussi journaliste brillante, rebelle et généreuse qui se démarqua des dogmatiques communistes et adopta des positions antistaliniennes. Elle soutint plusieurs familles juives, fut arrêtée par la Gestapo et mourut au camp de Ravensbrück.

Ma vie bleu-blanc-rouge, Jean Béliveau, 2014, éditions Hurtubise, 368 p., 9782897235642*

Dès son passage avec les Citadelles puis les As de Québec, Jean Béliveau a été considéré par tous les amateurs comme une grande vedette. Il était le Wayne Gretzky ou le Sidney Crosby de son époque; il a répondu de façon magistrale à toutes les attentes en connaissant l’une des plus brillantes carrières de l’histoire du hockey. Il a gravé son nom sur tous les trophées que sa position de centre lui permettait de remporter, sans oublier la récompense suprême pour ce joueur d’équipe: 10 coupes Stanley! La légende de ce grand gentleman, plus illustre capitaine de l’histoire du Canadien de Montréal, a largement débordé les frontières de son sport.Un ouvrage captivant qui évoque la belle époque des six clubs et des voyages en train, quand les joueurs étaient beaucoup plus proches des amateurs et de leurs propres coéquipiers. Le portrait d’un athlète de légende, le destin d’un homme exemplaire.«Même lorsque je n’avais que six ou sept ans, je voyais que le grand numéro 4 était un être spécial, tant sur la glace qu’en dehors de la patinoire.»Wayne Gretzky«A-t-on déjà vu un autre joueur patiner avec autant de grâce, un joueur aussi talentueux et si respecté, un plus grand leader et un meilleur modèle? Je ne crois pas.»Dickie Moore

 

VIE PRATIQUE

Reconquérir le moment présent… et votre vie : la méditation de la pleine conscience pour les débutants, Jon Kabat-Zinn, 2014, les Arènes, 256p., 9782352043553*

Pratiquée depuis des millénaires, la méditation est une forme d’entraînement mental qui consiste à se reconnecter à soi pour vivre l’instant présent tel qu’il est. Grâce à Jon Kabat-Zinn, dans un cadre laïc, elle est devenue un antidote au stress de la société moderne et se développe dans les écoles, les hôpitaux, les entreprises, le monde du sport et les prisons. Cette méthode (MBSR) est scientifiquement validée et tout le monde peut profiter de ses bienfaits.
Ce livre met à la portée de tous les fondements de la pratique méditative. Les débutants comme les méditants confirmés y trouveront les attitudes clés pour comprendre : le pouvoir guérisseur de la présence à soi, l’importance de revenir sans cesse à l’expérience du corps et des sens, comment vivre dans l’«être» et non dans le «faire», comment stabiliser l’attention dans le tumulte des activités quotidiennes, comment nos pensées se libèrent d’elles-mêmes quand nous les intégrons dans la conscience, etc.

Le grand guide de la petite école, Lucie Rivest, 2014, Marcel Didier, 224p.,9782891446082*

L’école québécoise démystifiée! Quand notre enfant commence la grande aventure de la petite école, on doit comme lui la découvrir, apprendre son fonctionnement, s’y adapter. Mais en tant que parent, on manque parfois de temps et de ressources pour comprendre une école qui a bien changé depuis notre propre passage sur ses bancs. Ce livre vous propose donc de mieux connaître le monde de l’école québécoise (préscolaire et primaire) à travers pas moins de 200 sujets. Sous forme d’abécédaire, vous pouvez le consulter à votre rythme et selon vos besoins. Chaque fiche résume en une seule page et de manière limpide l’information pertinente sur un thème, de telle sorte qu’une fois sa lecture terminée, vous savez enfin de quoi il en retourne, et s’il y a lieu, qui est responsable et quelles sont vos options. Un ouvrage de référence conçu pour toutes les familles, pour faire le lien entre l’école et la maison.

Parler pour les enfants, Dr Gilles Julien, 2014, Libre Expression, 120p., 9782764809792*

Parler aux enfants, je le fais chaque jour. Cela fait partie de mon travail et de mon plaisir. Porter la parole des enfants, c’est la réalisation d’un des droits de tout enfant, celui d’être écouté et respecté. Écrire pour les enfants, cela ne m’était pas encore passé par la tête, jusqu’à ce que l’on me le demande un soir entre Noël et le jour de l’An 2013. Deux fillettes sont venues me rencontrer. « Gilles, m’a dit l’aînée, tu écris des livres sur les enfants pour les adultes, mais pourquoi n’écris-tu pas un livre pour les enfants ? Nous aussi on aimerait savoir ce que tu penses de nous, comprendre pourquoi tu travailles avec les enfants. » Voici donc un premier essai qui s’adresse à vous, les enfants du monde. Peut-être qu’il vous permettra d’expliquer mieux que moi aux adultes ce que je fais pour vous, et pourquoi je le ferai toujours tant que j’en serai capable. Peut-être aussi pourriez-vous leur dire à quel point votre parole est importante quand on sait l’écouter attentivement.

 

ARTS & BEAUX-LIVRES

Bruegel par le détail, Manfred Sellink, 2014, Éditions Hazan, 288 p., 9782754107761*

Il y a tant à voir dans les tableaux de Bruegel que le regard est impuissant à tout saisir. Ses peintures et ses dessins sont si touffus, si riches en personnages et en scènes anecdotiques que, bien que toujours lisibles, nombre d’éléments nous échappent. D’autant que la distance culturelle entre notre monde et celui du XVIe siècle brouille la signification de nombreux détails. Manfred Sellink nous éclaire ce qui se cache sous ce fourmillement : symboles religieux, scènes moralisantes, proverbes de la sagesse populaire, jeux d’enfants ou tout simplement cette saveur humoristique avec laquelle il promène un regard ironique ou bienveillant sur le genre humain.

Creuser avec les mains: Carol Bernier, œuvres 1997-2014, collectif, 2014, Éditions Simon Blais, 123 p., 9782923751108*

Le galeriste Simon Blais est réputé pour son goût sûr et pour sa capacité de repérer de jeunes artistes qui feront leur marque. C’est le cas de Carol Bernier, avec qui il travaille depuis 20 ans. Née en 1963 à Montréal, Carol Bernier aime la peinture, et cela se voit. Couleurs, textures, mouvements, atmosphère, tout y est pour nous enchanter et pour nous emmener loin, bien loin. Si ses premiers tableaux étaient inspirés de grands artistes, tels Tapiès et Motherwell, elle a su découvrir son espace bien à elle. Une œuvre à découvrir… (Robert Beauchamp)

Mayas: Révélation d’un temps sans fin, Dominique Michelet (dir.), 2014, Réunion des musées nationaux – Grand Palais / Musée du Quai Branly, 381 p., 9782711862092*

La civilisation maya est une ancienne civilisation de Mésoamérique, avec celles des Aztèques et des Incas, appelées civilisations précolombiennes. Elle occupait à l’époque précolombienne les territoires correspondant à une partie du sud du Mexique, au Belize, au Guatemala, au Honduras et au Salvador. C’est une des plus anciennes civilisations d’Amérique : ses origines remontent à la préhistoire. (…) Le monde ne savait presque rien des Mayas il y a deux cents ans. La forêt avait repris ses droits sur la plupart de leurs cités, et, peu après la conquête espagnole, aux XVIe et XVIIe siècles, les prêtres européens avaient brûlé la quasi-totalité des livres en écorce de figuier laissés par les Mayas. Seuls quatre d’entre eux ont été retrouvés. Les premiers explorateurs à approcher les vestiges de la civilisation maya au XIXe siècle ont contribué à lui forger une image romantique mais bien différente de la réalité. L’évolution des connaissances a permis de renverser cette vision. Ce magnifique catalogue de l’exposition présentée à Paris jusqu’en février 2015 présente 400 objets de la civilisation maya dont une cinquantaine de chefs-d’œuvre.

Dictionnaire des films québécois, Marcel Jean, 2014, Somme Toute, coll. « Cinéma », 300 p., 9782924283677*

De La petite Aurore l’enfant martyre à Mommy, en passant par Léolo, Les invasions barbares, C.R.A.Z.Y. et Incendies, voici l’ouvrage qui vous permettra de plonger au cœur de la cinématographie québécoise pour y retrouver les classiques, mais aussi les œuvres méconnues ou oubliées… Vous cherchez un documentaire sur les tourbières de la Gaspésie réalisé par Fernand Bélanger (De la tourbe et du restant), un film d’animation en peinture sur verre de Caroline Leaf (The Street), le meilleur court métrage de Gilles Carle (L’âge de la machinn/e), le premier long métrage de fiction réalisé par une femme dans l’industrie privée (La vie rêvée de Mireille Dansereau) ou une bande-vidéo expérimentale de Charles Binamé (Réaction 26)? 1300 films de tous formats et de toutes époques font l’objet d’une entrée, de 2 pouces en haut de la carte à Zikkaron. Chacun des films retenus fait l’objet d’une description et d’une appréciation critique. le Dictionnaire des films québécois est un ouvrage de référence indispensable.

Curieuses histoires de plantes du Canada, A.Asselin, J.Cayouette, J.Mathieu, 2014, Septentrion, 288p., 9782894487976*

Le Vinland que les Vikings visitent vers l’an 1000 pourrait-il se situer dans la région de Québec ? En 1534, Jacques Cartier décrit l’usage du maïs, du tabac et d’une mystérieuse plante, l’annedda, qui guérirait du scorbut et de la syphilis. Mais quel est donc ce miraculeux conifère ? Quel usage fait-on de la gomme de sapin dans les églises en Europe ? Quelle sorte de chapelet mangeaient donc les Amérindiens ? Il est stimulant de constater que plusieurs questions concernant les premières observations des plantes canadiennes demeurent sans réponse et requièrent encore des efforts de recherche. Cette histoire détaillée, palpitante et pleine de rebondissements, est aussi riche en informations scientifiques, culturelles et historiques souvent méconnues. Alain Asselin, Jacques Cayouette et Jacques Mathieu sont partis à la conquête de l’origine de ces plantes et relatent la curieuse et étonnante histoire des usages qu’on en faisait, tant en Amérique qu’en Europe. Alain Asselin est professeur à la retraite et professeur associé du Département de Phytologie de la Faculté des sciences de l’agriculture et de l’alimentation de l’Université Laval. Il a publié de nombreux articles dans ces domaines de recherche. Jacques Cayouette est botaniste et chercheur à Agriculture et Agroalimentaire Canada à Ottawa depuis 1984. Il a participé à la troisième édition de la Flore laurentienne et aux projets Flora of North America et Flore du Québec-Labrador nordique. Jacques Mathieu est professeur émérite de l’Université Laval. Son domaine d’expertise est l’histoire de la Nouvelle-France et les études multidisciplinaires. Il a produit une vingtaine de volumes, notamment sur le peuplement de la vallée du Saint-Laurent.

* Commandez ces titres sur monet.leslibraires.ca en cliquant sur le titre choisi.

***

Tous les textes proviennent des éditeurs, sauf lorsqu’il y a mention d’auteur.

Sélection : Caroline Scott – biographies et vie pratique ; Benoit Desmarais – sciences humaines ; Caroline Le Gal – psycho, philo et cuisine ; Marie-Ève Blais – sciences humaines et arts & beaux-livres ; Robert Beauchamp – arts & beaux-livres ; Maxime Nadeau – référence & linguistique.


20 novembre 2014  par Le Délivré

Les Prix littéraires du Québec

Si la  course aux Prix littéraires est moins effrénée au Québec qu’en France, il n’en demeure pas moins que l’attribution d’un prix accorde aux lauréats une visibilité médiatique qui est bien difficile à obtenir, en temps normal. Ce panorama vous convaincra de la qualité et de la diversité de la création littéraire québécoise.

Prix des libraires du Québec 2014 – Roman québécois

L’orangeraie, Larry Tremblay, 2013, Éditions Alto, 168 p., 9782896941698

Quand Amed pleure, Aziz pleure aussi. Quand Aziz rit, Amed rit aussi. Ces frères jumeaux auraient pu vivre paisiblement à l’ombre des orangers. Mais un obus traverse le ciel, tuant leurs grands-parents. La guerre s’empare de leur enfance et sépare leurs destins. Des hommes viennent réclamer vengeance pour le sang versé. Amed, à moins que ce ne soit Aziz, devra consentir au plus grand des sacrifices. Et tous payeront le tribut des martyrs, les morts comme ceux qui restent. Larry Tremblay frappe encore un grand coup, mais vise cette fois le coeur, laissant au lecteur le soin de départager les âmes pures des fourbes, les fanatiques des héros. Un texte à la fois actuel et hors du temps qui possède la force brute des grandes tragédies et le lyrisme des légendes du désert. Lauréat 2014, Prix littéraire des enseignants; Lauréat 2014, Prix du meilleur roman du Salon du livre du Saguenay; Lauréat 2014, Prix des lecteurs du Salon du livre du Saguenay.

Prix des libraires du Québec 2014 – Roman Hors-Québec

Le quatrième mur, Sorj Chalandon, 2013, Éditions Grasset, 325 p., 9782246808718

1976. Sam rêve de monter Antigone d’Anouilh sur un champ de bataille au Liban. Les personnages représenteraient les peuples et croyances de la région : chrétien, Palestinien, druze, chiite, etc. Il espère une heure de répit que tous acceptent. Mais Sam est à l’agonie et fait alors jurer à son ami Georges de prendre sa suite. Prix Goncourt des lycéens 2013.

Prix du Québec Athanase-David 2014

Jean Royer

Le Prix Athanase-David est un des 14 Prix du Québec remis à des personnalités issues des arts et des sciences pour l’ensemble de leurs réalisations. Le prix Athanase-David est décerné en hommage à la carrière d’un écrivain. Beaucoup parmi les plus illustres l’ont reçu : Félix-Antoine Savard (le premier lauréat, 1968), Gabrielle Roy, Hubert Aquin, Anne Hébert, Gaston Miron, etc.

Cette année, c’est à Jean Royer que l’honneur a été accordée.  Poète, Monsieur Royer est également journaliste littéraire et écrit des récits, ainsi que des ouvrages de référence sur la littérature. Il fonde en 1976 la revue de poésie l’Estuaire, encore bien vivante aujourd’hui. De 1978 à 1991, il dirige les pages culturelles du journal Le Devoir où il donne visibilité et priorité aux auteurs québécois. Dans sa carrière, Jean Royer a mené plus de 200 entrevues d’écrivains, avec entre autres Julio Cortázar, Marguerite Duras, Milan Kundera, Georges Perec et Marie Cardinal. Ces entrevues sont réunies en cinq tomes aux éditions l’Hexagone sous le titre Écrivains contemporains. Il dirige les Éditions l’Hexagone de 1991 à 1998 et préside la Rencontre québécoise internationale des écrivains et l’Académie des lettres du Québec de 1996 à 2005.

Pour découvrir les oeuvres de Jean Royer, veuillez cliquer ici.

Grand Prix du livre de Montréal

Le feu de mon père, Michael Delisle, 2014, Éditions du Boréal, 128 p., 9782764622940

Quand Michael Delisle était enfant, ses « oncles », c’est-à-dire les amis de son père, ne disaient pas « arme » mais morceau ou de façon plus métonymique, feu. « J’avais mis mon feu dans le coffre à gant. » « Il s’est débarrassé de son feu. » « Oublie pas ton feu. » Dans ce poignant récit, le poète se remémore son père, le bandit devenu chrétien charismatique, l’homme violent qui ne parlait plus que de Jésus, l’homme détesté qu’on ne peut faire autrement qu’aimer, en dépit de tout. La question qui revient éternellement est celle-ci : où va le feu ? Et la question me revient au chevet de mon père. Je passe mon doigt sur son vieux tatouage de marin (une ancre avec les lettres MN pour merchant navy) qui n’est plus qu’une pastille noire et floue. Ces cellules sont aussi les miennes. Je reconnais la parenté organique et l’odeur qui monte de son corps : un parfum de vieux drap gorgé de phéromones. Cet encens sébacé est mon seul lien avec cet homme, le seul que je reconnaisse. Cet animal m’a donné la vie.

Grand Prix Québécor du Festival International de la Poésie 2014

Sans toi, je n’aurais jamais regardé si haut, Denise Desautels,  2013, Éditions du Noroît, 88 p., 9782890188402

« Lettre à mon fils aurait pu être un autre sous-titre. Le parc Lafontaine, en un seul mot comme autrefois. C’est ce que j’avais spontanément répondu à Paul, ami poète et éditeur, qui m’invitait – il y a déjà dix ans – à participer à la collection « Lieu dit » qu’il venait de créer aux Éditions du Noroît. Pourquoi ? Parce que j’y ai passé presque toute ma vie, de la petite enfance à aujourd’hui, et qu’il occupe depuis près de 40 ans beaucoup de place et de pages dans mon travail de création – qu’il est donc déjà lié à l’acte d’écrire. En fait, il se retrouve, conjugué à plusieurs temps – époques et saisons diverses – dans plusieurs de mes livres, et tout particulièrement dans La promeneuse et l’oiseau (1980), Tombeau de Lou (2000), Pendant la mort (2002) et La marathonienne (2004). Comme lieu de refuge ou de liberté, de plaisir ou d’effroi, de promenade ou d’enlisement, de réflexion ou de fuite. Mais surtout – surtout – parce que tout récemment j’ai pris conscience qu’il était beaucoup plus qu’un lieu à côté duquel j’avais vécu. Qu’il était en fait ma maison, la maison d’enfance ou de famille que je n’ai jamais eue. S’y empilent – comme dans un grenier ou une cave – des tas de souvenirs, des plus intimes aux plus historiques. C’est dans ce coeur francophone de Montréal, en pleine « grande noirceur », entre le monument à L.-H. La Fontaine, les ours noirs de l’ancien zoo et la statue à Dollard, que j’ai entendu pour la première fois le mot « orpheline » ; là que, depuis, la mort n’a jamais cessé de rôder ; là pourtant que l’art et les livres existent. Or, c’est parce que la mort y a été très présente – comme dans mes livres -, et que mon fils m’en a fait un jour la remarque, que j’ai eu envie de m’adresser à lui dans ce texte, sorte d’autofiction qui comporte deux parties : une première d’une trentaine de fragments disons… archéologiques où s’entremêlent le privé et le collectif, et une seconde où, après Joe Brainard, Georges Perec et quelques autres, je reprends la forme des Je me souviens. » D.D.

Prix littéraires du Gouverneur général du Canada 2014

Romans et nouvelles

Bondrée, Andrée A. Michaud, 2014, Éditions Québec Amérique, 304 p., 9782764425053

Été 67. Le soleil brille sur Boundary Pond, un lac frontalier rebaptisé Bondrée par Pierre Landry, un trappeur canuck dont le lointain souvenir ne sera bientôt plus que légende. Le temps est au rire et à l’insouciance. Zaza Mulligan et Sissy Morgan dansent le hula hoop sur le sable chaud, les enfants courent sur la plage et la radio grésille les succès de l’heure dans l’odeur des barbecues. On croit presque au bonheur, puis les pièges de Landry ressurgissent de la terre, et Zaza disparaît, et le ciel s’ennuage.

Poésie

Anarchie de la lumière, José Acquelin, 2014, Éditions du passage, 74 p., 9782922892970

Avec Anarchie de la lumière, José Acquelin signe une suite en prose poétique, qui succède à sa trilogie Critique de l’horizon pur. Concepteur et animateur de nombreuses soirées mêlant poésie et musique, il a pour conviction centrale que tout vrai poème est simultanément le premier et le dernier, un testament et une déclaration de naissance.

Théâtre

Small talk, Carole Fréchette, 2014, Éditions Leméac/Actes Sud, 96 p., 9782760912700

Justine a du mal à communiquer avec ses contemporains. Entre sa mère aphasique, son père retiré dans un silence méditatif, son frère animateur de télé et sa belle-soeur explosive, elle décide de se prendre en main, à coups de conseils glanés sur Internet et d’ateliers divers. Traversant la pièce, un jeune homme blessé dont le destin croisera le sien… De rencontres ardues en discussions improbables, Justine observe les humains un peu comme elle se penche sur son microscope, notant, envieuse, leurs tentatives d’entrer en contact et de « parler petit ». Qu’est-ce qui émane de soi, qu’est-ce qui mène à l’autre dans une conversation ? et qu’est-ce qui se construit ?

Prix Jean-Éthier-Blais 2014 de la Fondation Lionel-Groulx

Évangéline : contes d’Amérique, Joseph Yvon Thériault, 2013, Éditions Québec-Amérique, 400 p., 9782764421352

Qui est Évangéline ? L’héroïne d’un poème de Henry Wadsworth Longfellow, imaginée pour incarner les idéaux d’une Amérique en train de se définir ? Une référence identitaire, muse de la renaissance acadienne ? Un symbole rassembleur des racines des Cadiens de la Louisiane ? La réponse, constate le sociologue Joseph Yvon Thériault, n’a cessé d’évoluer et se trouve aujourd’hui quelque part entre poésie et histoire. Avec Évangéline : Contes d’Amérique, l’auteur explore la naissance et le déploiement de ces trois récits de société, ainsi que le rôle qu’y a joué Évangéline sous ses différentes incarnations. Au ?fil des différentes parties du livre, le lecteur est ainsi amené à rencontrer « Évangéline l’Américaine», « Évangéline l’Acadienne », « Évangéline la Cadienne », héroïnes de trois récits tirant leur source du même conte, Evangeline a Tale of Acadie, relu et réinterprété, voire renié, au gré des traductions et des adaptations successives.Une quatrième partie, « Évangéline postmoderne », s’intéresse à l’avenir d’Évangéline : ces trois contes seraient-ils en voie de se fusionner ? Les identités distinctes survivront-elles à la mondialisation ? C’est à une histoire de l’Amérique du Nord, à travers la voix et le regard d’Évangéline, que ce livre vous convie. Une histoire qui débute à l’aube du XVII????e siècle, sur les côtes de l’Atlantique Nord, avec l’arrivée des premiers colons européens en Acadie française et en Nouvelle-Angleterre, et qui se poursuit jusqu’à la célébration contemporaine de l’Amérique plurielle.

Prix Jovette-Bernier- Ville de Rimouski 2014

Fruits, Carl Leblanc, 2013, Éditions XYZ, 160 p., 9782892617696

« C’est le plus grand des romanciers », disait Balzac. Le hasard est aussi un auteur fécond. Voici quelquesuns de ses fruits : un ami qui resurgit de nulle part à point nommé, un livre qui bouleverse un voyage, un navire improbable, une tache récurrente, des yeux noirs qui nous hantent, Freud qui s’invite… Certaines des coïncidences racontées ici auraient, bien sûr, été retranchées d’un scénario de fiction ; le producteur les aurait jugées trop peu plausibles. Mais voilà, il s’agit d’histoires vraies. Qui donc a le pouvoir de disqualifier le réel ? De rejeter ses pépites ? Pourquoi ne pas s’amuser ? Les fruits du hasard ne demandent qu’à être cueillis. Pas besoin d’être mystique pour y goûter ; ces coïncidences surviennent, voilà tout.

Prix du Québec Georges-Émile-Lapalme 2014

Denis Vaugeois

Monsieur Vaugeois s’est vu octroyer le prix Georges-Émile-Lapalme pour la promotion de la langue française. Monsieur Vaugeois fonde en 1988 les éditions du Septentrion dont la vocation première était et est encore de publier des documents historiques. Plus de 700 ouvrages sont aujourd’hui au catalogue. Denis Vaugeois est lui-même l’auteur de plusieurs livres d’histoire, dont America, Champlain. La naissance de l’Amérique française, Les premiers Juifs d’Amérique et Vivre la Conquête.

Pour découvrir les oeuvres de Denis Vaugeois, veuillez cliquer ici.

Prix de l’Assemblée nationale du Québec 2014

Les Wendats du Québec : territoire, économie et identité, 1650-1930, Alain Beaulieu, Stéphanie Béreau et Jean Tanguay, 2013, Éditions GID, 340 p., 9782922668186

L’établissement à Québec en 1650 marque un tournant dans l’histoire des Wendats. Implantés au coeur de la colonie française, ils en subissent rapidement les influences, se convertissant à la religion catholique et adoptant plusieurs éléments de la culture de leurs voisins canadiens. Malgré ces rapprochements, ils « n’en restent pas moins distincts, par leurs habitudes et leur caractère », déjouant les prédictions de ceux qui, au xixe siècle, prévoyaient leur disparition prochaine par amalgame avec la population coloniale. Comme le montre cet ouvrage, les activités de subsistance des Wendats restent inscrites au coeur de leur identité spécifique. Cela est manifeste dans le cas de la chasse, mais aussi des autres activités, comme l’agriculture et l’artisanat, par lesquelles les Wendats assurent non seulement leur survie, mais aussi leur prospérité après le choc de la destruction de la Huronie. S’ils ont une connotation identitaire certaine, les changements qui ponctuent la vie économique des Wendats sont aussi largement influencés par les bouleversements qui touchent le territoire, la manière de se l’approprier, de l’occuper ou de l’utiliser.

Prix littéraires du Gouverneur général du Canada 2014

Essais

Tenir tête, Gabriel Nadeau-Dubois, 2013, Lux Éditeur, 224 p., 9782895961758

Dans ce livre, écrit avec le style qu’on lui connaît, on suit pas à pas Gabriel Nadeau-Dubois au fil des luttes, des rencontres décisives, des assemblées générales, des confrontations avec journalistes, ministres, juges et policiers, mais aussi dans son analyse de la grève de 2012. Chemin faisant, le lecteur prendra acte, non sans stupéfaction, de la misère morale et intellectuelle d’une certaine élite québécoise. Il renouera surtout avec la formidable vigueur des étudiants qui se sont opposés au mercantilisme de cette élite. Tenir tête doit être lu par ceux qui ont partagé la colère des étudiants, mais aussi par les autres, qui se surprendront peut-être à admettre que la cause des étudiants est également la leur.

Traductions

Daniel Poliquin, pour la traduction de :

L’Indien malcommode : un portrait inattendu des Autochtones d’Amérique du Nord, Thomas King, 2014, Éditions du Boréal, 320 p., 9782764622599

L’Indien malcommode est à la fois un ouvrage d’histoire et une subversion de l’histoire officielle. En somme, c’est le résultat de la réflexion personnelle et critique que Thomas King a menée depuis un demi-siècle sur ce que cela signifie d’être Indien aujourd’hui en Amérique du Nord.

Prix Lionel-Groulx 2014 de l’Institut d’histoire de l’Amérique française

Archéologie de l’Amérique coloniale française, Marcel Moussette et Gregory A. Waselkov, 2014, Lévesque éditeur, 464 p., 9782924186381

Un ouvrage de référence incontournable. La première synthèse de la recherche archéologique sur l’Amérique coloniale française. Marcel Moussette et Gregory A. Waselkov proposent une synthèse de la recherche archéologique accomplie sur le vaste territoire de l’Amérique coloniale française. Leur intention est d’en arriver à une meilleure compréhension et explication du fonctionnement ainsi que du développement des colonies françaises d’Amérique à partir des traces et vestiges matériels laissés par les colons. Les auteurs offrent une vision renouvelée d’un domaine riche de promesses.

Prix Michel-Brunet 2014 de l’Institut d’histoire de l’Amérique française

Hydro-Québec et l’État québécois, 1944-2005, Stéphane Savard, 2013, Éditions du Septentrion, 452 p., 9782894487563

Quels ont été les débats, dans le cercle des responsables politiques et administratifs, concernant Hydro-Québec, les territoires qu’elle gère, les techniques qu’elle utilise et l’impact de ses activités sur la vie et l’identité des Québécois et des Autochtones? Stéphane Savard présente, de façon exhaustive et perspicace, le rôle prédominant de la société publique dans la construction nationale, ainsi que son instrumentalisation politique à des fins étatiques ou partisanes. Stéphane Savard est professeur au Département d’histoire de l’Université du Québec à Montréal (UQAM) et membre régulier du Centre interuniversitaire de recherche sur la science et la technologie (CIRST). Il se spécialise en histoire politique du Québec et du Canada au XXe siècle. Ses plus récents travaux portent sur les différentes manifestations de la culture politique québécoise, plus particulièrement celles entourant les luttes politiques et prises de parole citoyenne à l’égard des enjeux énergétiques.

Prix Alain-Grandbois 2014 de l’Académie des lettres du Québec

Noeud coulant, Michaël Trahan, 2013, Éditions Le Quartanier, 200 p., 9782896980758

Un mur, le pied d’un mur, l’angle formé par le sol et ce mur, un angle presque droit, une allumette et le noir, le bruit que fait l’allumette en craquant, un puits, le fond d’un puits, une corde, sa lumière noire, une toute petite corde, un monde à usage unique, la peur, la peur dans le corps, la peur en nuage autour de soi et de l’allumette, la pluie qui tombe, un ongle gratte la paroi, un chien pisse, minuit sonne, le sol manque sous les pieds, la honte, le cœur qui bat, la corde de plus en plus usée, un corbeau, une porte, le ciel quand même, la lune, les morts sont de plus en plus morts, c’est noir, le nœud coule, une allumette craque et le mur s’éloigne à mesure que j’approche.

Prix Ringuet 2014 de l’Académie des lettres du Québec

Le voyage d’Ulysse, Yvon Paré, 2013, Éditions XYZ, 450 P., 9782892615890

Ulysse a quitté le Bout du Monde, son village natal, pour un long voyage. Devant lui s’étend le Grand Lac sans fin ni commencement, car Yvon Paré a situé sa version moderne de L’Odyssée dans le paysage grandiose du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Accompagné d’un renard et d’un tamia, Ulysse croise des personnages empruntés tout autant à L’Odyssée qu’à la réalité et aux légendes québécoises et amérindiennes. Et il s’ennuie de Manouane, la belle et ensorcelante Innue. Pourra-t-elle l’attendre comme Pénélope, tricotant un monde à l’endroit, un monde à l’envers ? Le Bout du Monde est peut-être l’île d’Ithaque, car, c’est connu, nous répétons les mêmes histoires, peu importe le temps et les époques…
Prix Victor-Barbeau 2014 de l’Académie des lettres du Québec

Le naufragé du vaisseau d’or : les vies secrètes de Louis Dantin, Yvette Francoli, 2013, Éditions Del Busso, 454 p., 9782923792361

La littérature québécoise a un secret – bien et mal gardé à la fois – qui se cache depuis plus de cent ans sous le nom d’Émile Nelligan. L’une des oeuvres poétiques les plus accomplies et les plus novatrices a été attribuée à un adolescent inculte, sans expérience, et atteint d’une maladie qui affectait à ce point ses facultés qu’il dut vivre interné de l’âge de dix-huit ans jusqu’à sa mort. On a voulu croire que Louis Dantin, préfacier du livre Nelligan et son oeuvre, n’était qu’un simple compilateur qui aurait opéré un tri arbitraire dans de mystérieux cahiers jamais retrouvés, et aurait même dénaturé les textes par des corrections intempestives. Ce livre est pourtant à l’évidence l’ouvre d’un grand mystificateur qui, sous le masque d’un autre, s’amuse à faire sa propre apologie et à créer une énigme faite pour confondre les historiens. Dans une démonstration magistrale qui mettra fin aux spéculations, Yvette Francoli dévoile enfin la vie fascinante de l’un des personnages les plus intrigants de l’histoire littéraire québécoise, celui en qui ses confrères voyaient « une âme d’artiste, une intelligence lumineuse, un esprit d’élite ».

Prix Saint-Pacôme du roman policier 2014

Bondrée, Andrée A. Michaud, 2014, Éditions Québec Amérique, 304 p., 9782764425053

Été 67. Le soleil brille sur Boundary Pond, un lac frontalier rebaptisé Bondrée par Pierre Landry, un trappeur canuck dont le lointain souvenir ne sera bientôt plus que légende. Le temps est au rire et à l’insouciance. Zaza Mulligan et Sissy Morgan dansent le hula hoop sur le sable chaud, les enfants courent sur la plage et la radio grésille les succès de l’heure dans l’odeur des barbecues. On croit presque au bonheur, puis les pièges de Landry ressurgissent de la terre, et Zaza disparaît, et le ciel s’ennuage.

Prix Tenebris 2014 – Meilleur roman, littérature policière de langue française, distribué au Québec 

Sous la surface: on a tous quelque chose à cacher, Martin Michaud, 2013, Éditions Goélette, 384 p.,9782896906000

À Lowel, au Massachussetts, Leah vit avec son mari Patrick, candidat à l’investiture du parti démocrate. À la veille du Super Tuesday, Leah est replongée dans un drame survenu durant sa jeunesse. Vingt-cinq ans plutôt, Chase son grand amour est mort en essayant de sauver une jeune fille de la noyade. Mais elle apprend aujourd’hui que son mari aurait peut-être été impliqué dans cet événement tragique…

Prix Tenebris 2014 – Meilleur vendeur, littérature policière québécoise de langue française 

Saccages, Chrystine Brouillet, 2013, Éditions de la Courte échelle, 320 p., 9782896952892

Dans une rue paisible de Québec, un homme est retrouvé mort, poignardé. Tout le voisinage est sous le choc. Pourquoi ce comptable, si tranquille en apparence, a-t-il été tué ? La détective Maud Graham sent que ce meurtre cache un lourd secret. Ailleurs dans la ville, une jeune femme est bouleversée par la mort de cet homme qui réveille en elle de douloureux souvenirs. Mais autour d’elle, le danger rôde…

Prix littéraires du Gouverneur général du Canada 2014

Littérature jeunesse – Texte

Le jardin d’Amsterdam, Linda Amyot, 2013, Éditions Leméac, 88 p., 9782760942165

Il existe des endroits où la vérité se dévoile plus facilement qu’ailleurs. Le jardin d’Amsterdam est manifestement un de ces lieux propices aux confidences, un jardin où les révélations s’égrènent au rythme d’une tendre amitié. Amyot entrecroise le récit d’Adèle, une vieille femme hantée par un amour d’enfance, et celui de la jeune Élaine, la même héroïne que dans La fille d’en face. Transporté de l’époque de la Deuxième Guerre mondiale à aujourd’hui, de l’Europe à l’Amérique, d’une génération qui s’éteint tranquillement à une autre qui s’engage vers le monde des adultes, le lecteur se trouve confronté à l’écho de son premier amour. Également lauréate du Prix du livre jeunesse des Bibliothèques de Montréal 2014

Littérature jeunesse – illustrations

Le lion et l’oiseau, Texte et illustrations de Marianne Dubuc, 2013, Éditions de la Pastèque, 60 p., 9782923841458

Un jour d’automne, un lion trouve un oiseau blessé de son jardin. Alors que le reste des oiseaux continuent leur route sans lui, le lion décide de prendre soin de l’oiseau. Pourtant, un jour, l’oiseau devra poursuivre sa route…

Prix Cécile-Gagnon de l’Association des écrivaines et des écrivains québécois pour la jeunesse (AEQJ)

Les tranches de vie de Félix Volume 1: Un automne de blé entier, Annie Dubreuil, 2014, Éditions Vents d’Ouest, 176 p., 9782895373483

Grand amateur de biscuits Whippet, Félix mord à pleines dents dans la vie. Sous ses airs de gamin, il dissimule un être surprenant qui ne craint jamais les ennuis, les cicatrices ou le ridicule. Toujours prêt à aider un ami en difficulté ou pour se sortir lui-même d?une impasse, il devient en quelque sorte l?antihéros des temps modernes. Sous forme de chroniques, c?est avec beaucoup d?humour et d?imagination que le jeune garçon nous raconte des tranches de sa vie. Puisque son quotidien n?est pas toujours un feu roulant d?événements rocambolesques, il nous présente son top trois de l?automne. Entre un combat redoutable pour remporter le concours du Roi de l?été, un virage dramatique sur l?autoroute de la saine alimentation et un séjour précoce en classe neige, Félix ressort toujours de ses aventures avec un minimum de dignité et un maximum de plaisir. Telle une poussière de titan, rien ne peut l?arrêter !

Prix TD de littérature pour l’enfance et la jeunesse 2014

La plus grosse poutine du monde, Andrée Poulin, 2013, Bayard Canada Livres, 160 p., 9782895795674

Thomas a peu de souvenirs de sa mère. Il se rappelle seulement que pour ses cinq ans, elle lui a fait la meilleure poutine au monde. Le lendemain, elle n’était plus là. Elle n’est jamais revenue. Pour souligner ses quatorze ans, Thomas décide de soumettre une idée aux livre Guinness des records. Aidé de son meilleur ami Samuel et de son équipe de soccer, il va cuisiner la plus grosse poutine au monde. Si son record fait le tour de la planète, sa mère le saura et elle reviendra. Il se met alors en quête de commanditaires. La fromagère accepte de l’aider, à condition qu’il prenne sa fille Élie à bord du projet. Il tente ensuite de convaincre la mairesse que l’aréna est l’endroit idéal pour préparer les 600 kilos de poutine et servir les consommateurs. Mme Tartatcheff n’est pas enchantée à l’idée d’y faire entrer de la malbouffe. Thomas et ses amis échafaudent les plans les plus fous pour surmonter ces obstacles, mais des révélations viennent remettre en question le projet « Prodigieuse Poutine ».

Prix Bédélys Québec 2014

L’Amérique ou le Disparu, Réal Godbout, 2013, Éditions de La Pastèque, 182 p., 9782923841359

Dans cette adaptation, l’auteur a cherché à rester aussi fidèle que possible au roman, en respectant généralement le récit, les personnages et l’esprit de l’auteur. Il ne s’agit pas d’une oeuvre sombre et sinistre, mais d’un récit vivant et imagé, avec une touche d’humour absurde. Réal Godbout a mis plus de sept ans de travail pour parvenir à adapter«son» Kafka.

Pour commander ces livres via notre site monet.leslibraires.ca, veuillez cliquer sur les titres sélectionnés



© 2007 Librairie Monet