Le Délivré

Archive pour la catégorie ‘▪ Essais et documents’


18 juillet 2014  par nos libraires

Essais et documents : les parutions de juin

Comme chaque mois, notre équipe de libraires passe en revue l’ensemble de l’effarante production du mois écoulé pour en repérer les nouveautés incontournables. Voici un aperçu de ces nouveaux titres, question d’aiguiser votre appétit livresque…

BIOGRAPHIES

Bonjour M. Mandela, Zelda La Grange, 2014, Edito, 448 p., 9782924402108*

Cet ouvrage relate l’histoire extraordinaire d’une jeune femme qui a vu sa vie, et toutes les idées auxquelles elle adhérait, transformées par le plus grand homme de son temps. Ce livre nous montre que chacun d’entre nous, quel qu’il soit et quoi qu’il ait fait, a la capacité de changer. Un témoignage bouleversant, porteur du message d’espoir de Nelson Mandela.

Montaigne: Une biographie politique, Philippe Desan, 2014, Odile Jacob, 727 p., 9782738130679*

Qui était vraiment Michel de Montaigne ? Peut-on se fier à l’auteur des Essais quand il dépeint un moi universel dans son « humaine condition », autrement dit un moi dissocié des vicissitudes de l’histoire ? À rebours du mythe auquel Montaigne a le premier largement contribué, cette biographie s’interroge sur l’historicité des Essais et leur inscription dans les pratiques politiques et sociales de la fin de la Renaissance. Conseiller au parlement de Bordeaux, ville dont il devint maire et gouverneur, négociateur et ami proche du futur Henri IV, Montaigne incarnait cette noblesse de robe qui voulait s’intégrer à la moyenne noblesse d’épée. Acteur de son temps, il conçut chaque édition de ses Essais comme le corollaire indispensable d’une carrière politique riche en rebondissements.

 SCIENCES HUMAINES

Histoire et Lumières.: Changer le monde par la raison, Z. Sternhell & N. Weill, 2014, Albin Michel, 365 p., 9782226246318*

Auteur francophone observant une France contemporaine qu’il aime et où il a vécu, Zeev Sternhell a fait de ce pays son objet d’études principal, sans concession ni préjugés. Le regard qu’il a porté sur l’Hexagone au tournant des XIXe et XXe siècles l’a amené à des conclusions aussi dérangeantes que controversées : loin d’avoir été épargnée par le fascisme ou d’y être « allergique », la France en aurait été le « laboratoire ». Convaincu de la force des idées dans l’histoire, Zeev Sternhell a étendu le spectre de ses analyses aux racines philosophiques et historiques de la contestation antidémocratique ; sans oublier son propre pays, Israël, où il lutte, au nom d’un sionisme de gauche assumé, contre la colonisation des territoires occupés depuis 1967. À l’heure où l’extrême-droite s’apprête à redevenir en Europe, comme dans les années 1930, une force politique de poids, les travaux de Zeev Sternhell sont plus actuels que jamais.

Smart, Frédéric Martel, 2014, Stock, 406 p., 9782234077348*

Dans ce livre, tout s’accélère. Le numérique amplifie la mondialisation ; internet est mobile ; le téléphone et la télévision deviennent « smart ». Comment la Chine a-t-elle créé des clones de Google ou Facebook et bâti son propre internet censuré ? Comment les pays arabes ont-ils utilisé les réseaux sociaux pour faire leurs révolutions et Israël pour être une « start-up nation » ? Avec Mainstream, Frédéric Martel avait décrit la guerre mondiale de la culture et des médias ; avec Smart, il prolonge l’enquête dans toutes les capitales numériques. Ce faisant, il montre qu’internet n’a jamais été véritablement global, qu’il existe autant d’usages du web qu’il y a de territoires, que les frontières demeurent.

Une histoire du monde sans sortir de chez moi, Bill Bryson, 2014, Payot, coll. « Documents », 599 p., 9782228911061* (+)

Ayant découvert que ce qui s’était passé dans le monde depuis deux siècles s’était retrouvé sous forme d’objets et de rituels quotidiens dans notre intérieur, le plus drôle des écrivains voyageurs américains fait le tour de sa maison pour nous raconter cette grande aventure du génie humain — de l’invention de la tapette à souris à la conception de la tour Eiffel, de la saga des acariens à celle des milliardaires. Une histoire de l’envers du décor.

L’utopie, Norbert Élias, 2014, La Découverte, 151 p., 9782707178435* (+)

Trois études sur l’utopie, publiées par le sociologue allemand au début des années 1980. En s’appuyant en particulier sur l’analyse de L’Utopie de T. More et d’œuvres d’H. G. Wells, il souligne la place de l’utopie dans l’approche sociologique des savoirs et des représentations collectives.

« Les trois textes qui composent L’utopie, écrits entre 1980 et 1987, n’exigent pas que l’on connaisse les arcanes de la pensée socio-historique d’Elias, mais permettent de voir comment fonctionnent certains de ses concepts, appliqués au rapport insécable entre le passé, le présent et l’anticipation, entre le réel et le possible. »

Des femmes rebelles: Olympe de Gouges, Flora Tristan, George Sand, Michelle Perrot, 2014, Éditions Elyzad, coll. « Poche », 219 p., 9789973580665*

Elles étaient belles, libres, avides d’amour, d’écriture et d’action, engagées dans les luttes de leur temps pour l’égalité des sexes et la justice sociale. Olympe de Gouges, Flora Tristan, George Sand incarnent avec éclat la rébellion des femmes : une des grandes forces de l’Histoire. J’ai eu envie de les rencontrer et de les raconter pour celles et ceux qui se battent dans le monde aujourd’hui.

 PSYCHOLOGIE

L’étranger ou Le pari de l’autre, Tobie Nathan, 2014, Autrement, coll. « Les grands mots », 182 p., 9782746734227*

Essai sur l’altérité et la rencontre à travers la figure de l’étranger, qu’il s’agisse de l’inconnu, de l’allogène ou du caché. L’ethnopsychiatre invite à réfléchir sur la notion d’hospitalité, qui permet d’accéder à une dimension plus juste de l’existence.

Ce qui ne figure pas dans mes livres, Viktor Emil Frankl, 2014, InterEditions, coll : « Grandes références », 187 p., 9782729614065 *

Un des derniers livres du grand psychiatre viennois où il revient sur son expérience des camps de la mort, évoque sa famille et son enfance, sa rencontre avec la psychanalyse, les débuts de la logothérapie, son opposition à l’euthanasie…

 PHILOSOPHIE

Subjectivité et vérité: Cours au Collège de France (1980-1981), Michel Foucault, 2014, Seuil, coll. « Hautes études », 335 p., 9782020862592* (+)

Une réflexion sur les rapports entre subjectivité et vérité à partir d’une étude des transformations de l’expérience de la sexualité et du mariage dans l’Antiquité. Foucault s’interroge également sur le déplacement opéré par le christianisme vers un contrôle parfait du désir.

Esthétique et philosophie de l’art: repères historiques et thématiques, L’Atelier d’esthétique, 2014, De Boeck, coll. « L’atelier philosophique », 525 p., 9782804185206*

Panorama de la pensée esthétique occidentale, à travers l’histoire et les œuvres. Une première partie étudie la genèse des concepts, de Platon à Derrida, de la pensée analytique anglo-saxonne à la phénoménologie. Une deuxième partie confronte ces concepts aux interrogations de la philosophie de l’art et de l’esthétique contemporaines.

Le choc de Simone Weil, Jacques Julliard, 2014, Flammarion, coll. « Café Voltaire », 133 p., 9782081332737*

Un essai sur la vie et l’œuvre de S. Weil, révélant la modernité et l’audace de la philosophe.

Modérément moderne, Rémi Brague, 2014, Flammarion, coll. « Philosophie », 383 p., 9782081331112*

Cet essai philosophique aborde de manière érudite et humoristique les paradoxes de la modernité à travers les notions de culture, d’histoire, de sécularisation, de progrès…

EN POCHE

Le primat de la perception et ses conséquences philosophiques, Maurice Merleau-Ponty, 2014, Verdier, coll. « Verdier poche », 90 p., 9782864327530* (+)

Forme instable de la présence et du temps, la perception est ce don singulier du voyant où le visible se fait vision, où le monde se donne à lui-même un point de vue. Ces textes, datant de 1933 et 1934, restent la meilleure introduction à l’œuvre de Maurice Merleau-Ponty.

 CUISINE

Gastronomie des Premières Nations: Rites de passages,Martin Gagné, 2014, Éditions du Sommet, 143 p., 9782896960606*

La cuisine de Martin Gagné, chef exécutif du restaurant La traite de l’Hôtel-Musée Premières Nations de Wendake, se veut un hommage à la culture des Premières Nations et à leurs traditions culinaires. La démarche professionnelle de ce chef consiste principalement à adapter au goût du jour le garde-manger traditionnel provenant d’une culture méconnue, mais faisant néanmoins partie du patrimoine de tous les Québécois. En toute simplicité et en harmonie avec la nature, ses recettes inventives, parfois surprenantes mais pour la plupart accessibles au grand public, permettent de redécouvrir des saveurs oubliées qui ont si longtemps servi à une cuisine de survivance. Des produits de la pêche et de la chasse ainsi que des épices, des herbes, des fleurs, des champignons et des racines tels que muscade boréale, poivre des dunes, cardamome des bois, amélanchier, racine de céleri sauvage, bouquets d’armoises et l’incontournable thé du Labrador sont autant de couleurs sur la palette de cet artiste de la gastronomie autochtone.

Ni cru ni cuit: histoire et civilisation de l’aliment fermenté, Marie-Claire Frédéric, 2014, Alma, 359 p., 9782362791079*

Synthèse encyclopédique des connaissances sur les aliments fermentés et leur histoire, agrémentée de recettes. L’auteure s’appuie sur les découvertes archéologiques et suit ces aliments dans l’Ancienne Égypte, chez les Mésopotamiens, les Grecs, les Mayas, les Chinois et les migrants américains. Elle aborde aussi les contes et les légendes et explique les processus chimiques de la fermentation.

Kei, Kei Kobayashi et al., 2014, Chêne, 319 p., 9782812309359*

Kei est un chef étoile qui allie cuisine française et japonaise. Il ne cesse de chercher l’équilibre entre les saveurs et les textures afin d’offrir une cuisine créative, esthétique, savoureuse et harmonieuse. Les photographies qui composent cet album mettent en relief l’esthétique de ses plats, l’harmonie des goûts et des textures.

Glaces maison,Linda Lomelino, 2014, Marabout, coll. « Les comptoirs Marabout », 106 p., 9782501091268*

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, faire ses glaces maison n’est pas si compliqué. Suivez les conseils de l’auteur et réalisez vos crèmes glacées, sorbets, sherbets, bâtonnets mais aussi gâteaux glacés. De quoi agrémenter vos journées d’été et avoir toujours au congélateur un bon dessert maison de prêt !

We love street food: 60 recettes de street food pour fins gourmets!, Annabelle Schachmes et Damien Eymon, 2014, First, 185 p., 9782754057639*

La cuisine de rue est un véritable art de vivre ! Et si vous en réappreniez les codes ? Burger au haddock, club cajun au poulet, fish and chips, gaufres salées, gyozas façon pot-au-feu, beignets de bananes plantains, cigares figues-pistaches… Des recettes originales, revisitées comme vous ne l’auriez jamais imaginé ! Dans ce livre, vous trouverez : 60 recettes aussi délicieuses qu’étonnantes, des classiques de la street food réinterprétés par des grands chefs, et des « pas à pas » pour réussir à coup sûr les pains (buns de burgers, naans, bagels, tacos) et les étapes délicates.

 LINGUISTIQUE

Grammaire de la langue innue, Lynn Drapeau, 2014, Presses de l’Université du Québec (PUQ), 644 p., 9782760539600*

L’innue, une langue « imagée » à la structure simple et aux moyens réduits? Rien de plus faux! Cette grammaire de référence de la langue innue, inspirée de la basic linguistic theory ou linguistique empirique, déconstruit ce mythe en répertoriant les faits de langue, en les décrivant, en les expliquant et en les reliant entre eux de manière à en élucider la logique.

Poésie du gérondif : vagabondages linguistiques d’un passionné de peuples et de mots, Jean-Pierre Minaudier, 2014, Le Tripode, 80 p., 9782370550163*

Historien de formation, gros consommateur de littérature et de bandes dessinées depuis mon adolescence, j’ai, sur la quarantaine, traversé une drôle de crise : durant plus de cinq ans, je ne suis pratiquement arrivé à lire que des livres de linguistique, essentiellement des grammaires de langues rares et lointaines. Aujourd’hui le gros de l’orage est passé, mais je persiste à consommer nettement plus de linguistique que de romans. Je n’apprends pas ces langues : à part l’espagnol, l’anglais et deux mots d’allemand, je ne sais passablement que l’estonien, et je me suis quand même récemment mis au basque car c’est de loin la langue la plus exotique d’Europe. Mais j’en collectionne les grammaires — je possède à ce jour très exactement 1163 ouvrages de linguistique concernant 856 langues, dont 620 font l’objet d’une description complète. Je les dévore comme d’autres dévorent des romans policiers, comme le rentier balzacien dévorait les cours de la Bourse, comme les jeunes filles du temps jadis dévoraient Lamartine, frénétiquement, la nuit, le jour, chez moi, dans les diligences (pardon, le métro), en vacances, en rêve. Il y a longtemps en revanche que j’ai appris à m’en tenir à d’autres sujets dans les soirées en ville, car je ne tiens pas spécialement à dîner avec Lucullus.

 VIE PRATIQUE

L’épilepsie: 100 questions-réponses pour mieux comprendre l’épilepsie, Sophie Dupont, 2014, Ellipses, 127 p., 9782729884727*

Les différents aspects cliniques et thérapeutiques de l’épilepsie, mais aussi l’image qu’elle génère dans la société.

Eczéma, David De Berker, 2014, Modus Vivendi, coll. « Votre santé », 220 p., 9782895238294*

Démangeaisons, rougeurs, sécheresse, suintement… L’eczéma est l’une des maladies de la peau les plus courantes. Cet ouvrage vous fournit de nombreuses informations pour vous permettre de comprendre cette affection cutanée, ses diverses formes et ses manifestations, en plus de répondre à vos questions dans un langage simple.

Montréal : l’essentiel, Bertin Leblanc, 2014, Éditions Nomades, coll. « Guide capital(es) », 160 p., 9791090163294*

Ce guide pratique propose plus de 160 adresses de bons plans pour découvrir les incontournables de la ville : culture, restauration, mode, etc. Avec des entretiens d’habitants.

Petite philosophie de la course à pied: Avec le souffle des pensées anciennes, Jean Delord, 2014, Éditions François Bourin, coll. « Penser le monde », 120 p., 9791025200353*

Ce texte mêle passé et présent, récit d’une course à pied et glossaire du marathon pour dégager les valeurs poétiques et morales qui sous-tendent l’un des plus anciens sports de l’humanité.

 BEAUX-LIVRES

Tatoueurs, tatoués, Anne & Julien et al., 2014, Éditions Acte sud – Musée du quai Branly, 303 p., 9782330021481*

Qu’ils soient rituels, religieux, initiatiques, esthétiques ou marginaux, les tatouages ont toujours été chargés d’une symbolique intrigante. Cet ouvrage, richement illustré, est une véritable somme anthropologique couvrant les pratiques qui ont eu cours sur les cinq continents, au fil des siècles. Il accompagne une exposition présentée à Paris jusqu’au 15 octobre 2015. (Robert Beauchamp)

Les archives du rêve, dessins du Musée d’Orsay: Carte blanche à Werner Spies, 2014, Éditions Hazan – Musées d’Orsay et de l’Orangerie, 432 p., 9782754107570*

Ce splendide ouvrage nous propose un panorama inusité et terriblement séduisant de l’art des XIXe, XXe et XXIe siècles à travers les immenses collections de dessins de ces deux illustres musées parisiens. Werner Spies, l’un des grands historiens de l’art, nous confirme que le dessin, pourtant considéré comme une étape préparatoire, se révèle souvent plus bouleversant que bien des tableaux dits « achevés ».  (Robert Beauchamp)

Architecture de paysage du Canada, Ron Williams, 2014, Presses de l’Université de Montréal, 672 p., 9782760632592*

Si l’aménagement des villes et du territoire au Canada semble souvent refléter une improvisation et un manque de vision déconcertants, il n’en a pas toujours été ainsi, et ce n’est pas le cas partout. L’établissement de la Nouvelle-France s’est faite de façon ordonnée, avec ses seigneuries et ses rangs, et certaines villes du Haut-Canada ont su respecter et mettre en valeur les beautés naturelles de ce grand espace… Cet ouvrage nous présente une somme impressionnante de réalisations qui devraient nous inspirer pour les développements futurs. (Robert Beauchamp)

Le musée de l’art – Nouvelle édition, collectif, 2014, Éditions Phaidon, 592 p., 9780714865645*

Ce panorama de l’art regroupe, en un seul volume, 600 artistes majeurs de toutes les périodes et de toutes origines, le tout classé de A à Z. Étrange de retrouver Picabia à la suite du Pérugin? Non, pas vraiment, car les bons tableaux, quels que soient leurs styles ou leurs époques, peuvent cohabiter pleinement. C’est la force de la composition et la pertinence du propos de l’artiste qui fait une grande œuvre. Un musée imaginaire qu’on aimerait bien visiter…(Robert Beauchamp)

***

Tous les textes proviennent des éditeurs, sauf lorsqu’il y a mention d’auteur.

Sélection : biographies et sciences humaines – Benoit Desmarais ; cuisine – Maxime Nadeau ; philo, psycho, sciences humaines, vie pratique et linguistique – Marie-Ève Blais ; beaux-livres – Robert Beauchamp.

* Commandez ces titres sur monet.leslibraires.ca en cliquant sur le titre choisi.


16 juillet 2014  par Le Délivré

Nos meilleurs ventes de juin: Essais

Chaque mois, nous analysons les ventes de nos divers secteurs, histoire de valider nos sélections et de constater où nous portent les goûts de nos lecteurs. Voici les romans qui ont su gagner la faveur des lecteurs et des lectrices de la Librairie Monet. De bonnes pistes de lecture pour les vacances qui approchent à grands pas, non?

Arts

1- Le meilleur de mon cinéma : les 300 films incontournables des 30 dernières années, Marc-André Lussier, 2013, Éditions La Presse, 288 p., 9782897052058

Critique de cinéma à La Presse, Marc-André Lussier retrace dans cet ouvrage ses trente années de cinéphile à travers ses listes personnelles des dix meilleurs films de l’année, telles qu’établies annuellement depuis 1983. À la fin de chacune d’entre elles, l’auteur revient sur ses choix de l’époque en proposant une nouvelle analyse et dresse le portrait d’une personnalité marquante du 7e art. Un portrait global de ce que la cinématographie mondiale a produit de meilleur depuis trois decennies se dessine au fil des 300 oeuvres sélectionnées.

2- Léonard de Vinci en 3 minutes, Marina Wallace, 2014, Éditions Hurtubise, 160 p., 9782897230463

Anatomiste, architecte, botaniste, cartographe, ingénieur, mathématicien, musicien, peintre et sculpteur : Léonard de Vinci fait bel et bien figure d’esprit universel. Si vous ne connaissez de lui que Mona Lisa, son célèbre portrait au sourire énigmatique, tant de fois reproduit, ce livre vous dévoilera ses plus grandes théories, inventions et oeuvres d’art. Léonard de Vinci en 3 minutes vous éclaireraen un rien de temps sur l’étendue de la pensée de ce génie, dans des registres aussi différents que la géométrie dans l’espace, la stratégie militaire, l’engrenage hydraulique, la dissection du corps humain ou la maîtrise picturale du clairobscur. Chaque sujet, résumé sur deux pages incluant un texte de 300 mots et une illustration, est conçu pour se lire en 3 minutes. Grâce à cet ouvrage agrémenté d’études des tableaux majeurs de Léonard de Vinci, vous prendrez la mesure de ses talents exceptionnels, recueillerez des informations fascinantes sur ses trouvailles scientifiques et son oeuvre artistique, et apprendrez en quoi il incarne l’archétype de l’homme de la Renaissance.

3- Morrice et Lyman en compagnie de Matisse, Collectif, Musée des beaux-arts du Québec, 2014, 256 p., Éditions de l’Homme , 9782761941006

Les artistes d’origine montréalaise James W. Morrice et John Lyman font figure de pionniers de l’art moderne au Canada. Leur quête d’un art empreint de liberté et d’authenticité les a menés à Paris, au coeur du bouillonnement des avant-gardes, où ils ont côtoyé le célèbre peintre Henri Matisse. Lyman fut notamment l’élève du maître à l’Académie Matisse, en 1910. Quelques années plus tard, Morrice et Matisse se lièrent d’amitié lors de séjours à Tanger, au Maroc. Cet ouvrage, dans lequel se côtoient les oeuvres de trois artistes aux parcours singuliers, livre le récit de leurs affinités et de leurs connivences. Éternels voyageurs, séduits par la finesse des couleurs nord-africaines ou par l’été sans fin des plages des Caraïbes, Morrice et Lyman auront capté les lumières chaudes et texturées qui ont tant fasciné Matisse.

4- La traversée de la pornographie : politique et érotisme dans l’art féministe, Julie Lavigne, 2014, Éditions du Remue-ménage, 234 p., 9782890914407

Dès la fin des années 1970, la pornographie commerciale conditionne déjà largement la représentation artistique de la sexualité, brouillant les frontières, transformant les définitions. Cet essai nous replonge dans la période tout juste avant l’ère numérique, au début des années 1990, et s’intéresse de près au travail des premières artistes féministes qui se sont réapproprié les codes de la porno. Cet ouvrage propose donc une réflexion approfondie sur les concepts d’érotisme, de pornographie, de politique et d’intersubjectivité, combinée à une analyse d\’oeuvres d’art féministes majeurs.

5- Le monde d’Alfred II : 40 ans d’affiches d’Alfred Halasa, Marc H. Choko, 2014, Éditions de l’Homme, 224 p., 9782761940528

40 ans d’affiches d’Alfred Halasa. Créer comme une oeuvre personnelle une publicité placardée dans les rues de nos villes; réunir les éléments symboliques d’une affiche pour en composer soigneusement le message graphique; faire en sorte que l’image vive au-delà du temps et des modes: voilà les exploits maintes fois répétés au cours des 40 dernières années par Alfred Halasa. Cet ouvrage, qui contient 200 affiches et 60 photos personnelles du designer, retrace la carrière de celui qui a grandement contribué à la reconnaissance internationale de l’École de design de l’UQAM. À travers la vie de cet affichiste primé, découvrez l’histoire d’une discipline, de cinq mille étudiants et d’un monde graphique en bouleversement.

Biographies et témoignages

1- La vie cachée de Fidel Castro : les révélations explosives de son garde du corps personnel, Juan Reinaldo Sanchez et Axel Gyldén, 2014, Éditions Michel Lafon, 328 p., 9782749922133

Dans ce livre rédigé avec un grand reporter à L’Express, Juan Reinaldo Sanchez, ancien garde du corps de Fidel Castro, emprisonné de 1994 à 1996 pour avoir osé démissionner, dévoile la face cachée du règne du dirigeant cubain : île secrète paradisiaque, obsession de la sécurité, village fantôme servant de base d’entraînement à des guérilleros du monde entier, etc.

2- Bonjour M. Mandela, Zelda La Grange, 2014, Éditions Édito, 448 p., 9782924402108

Cet ouvrage relate l’histoire extraordinaire d’une jeune femme qui a vu sa vie, et toutes les idées auxquelles elle adhérait, transformées par le plus grand homme de son temps. Ce livre nous montre que chacun d’entre nous, quel qu’il soit et quoi qu’il ait fait, a la capacité de changer. Un témoignage bouleversant, porteur du message d’espoir de Nelson Mandela.

3- Ma vie en partage : entretiens avec Mélanie Loisel, Martin Gray, 2014, Éditions de l’Aube, 221 p., 9782815909631

Dans cet entretien, M. Gray s’adresse aux jeunes générations au nom des siens et de ceux qui se sont battus pour la liberté, la justice et la dignité humaine. Il témoigne notamment des drames qui ont jalonné sa vie, les années passées dans le ghetto de Varsovie et les camps de concentration dont il revient seul, la mort de sa femme et de ses enfants dans un incendie de forêt, etc.

4- En mission : une vie au sein de la Croix-Rouge, Elisabeth Carrier, 2014, Éditions Québec Amérique, 568 p., 9782764412312

Assistance médicale dans les prisons du Rwanda, secours aux déplacés du Darfour, diffusion du Droit international humanitaire en Croatie, assistance aux blessés de guerre en Afghanistan, support médical aux hôpitaux à Haïti… Élisabeth Carrier a passé une grande partie de sa vie à visiter les coins les plus « chauds » de la planète et exercé mille et un métiers pour venir en aide aux populations les plus ébranlées. Dans En mission, elle partage son expérience humanitaire et son regard sur le monde. À travers le récit de son quotidien, Élisabeth Carrier rapporte avec justesse les joies, les aléas et les moments poignants de ses missions. Témoin de l’horreur et de la barbarie, elle décrit aussi ce qu’elle a vu de plus beau chez l’humain, comme la solidarité et le courage. Elle raconte avec émotion le combat des femmes prisonnières de leur culture et celui des femmes dans la guerre. Elle évoque également avec passion la richesse culturelle des peuples qu’elle a côtoyés. En relatant de nombreuses anecdotes, parfois amusantes, voire carrément loufoques, elle nous permet de mieux comprendre comment les humanitaires parviennent à supporter l’insoutenable et à poursuivre leur mission, envers et contre tous les obstacles.

5- Des femmes d’honneur, Lise Payette, Nouvelle édition 2014, Éditions Québec Amérique, 736 p., 9782764427439

Elle s’appelle Lise, Madame Lise Payette… Vous l’avez peut-être connue comme redoutable animatrice de radio, sur la scène du célèbre talk-show Appelez-moi Lise, ou encore en train de récompenser le plus bel homme du Canada. Mais savez-vous qu’elle a été la «chef d’orchestre» de la mémorable Fête nationale du Québec de 1975 ? C’est lors de cet événement que Gilles Vigneault a, pour la première fois, fait résonner son Gens du pays dans les oreilles comme dans le coeur des Québécois. Vous souvenez-vous que Lise Payette a été ministre sous le premier gouvernement de René Lévesque ? C’est à elle qu’on doit la création de la Société d’assurance automobile du Québec et le Je me souviens qui figure sur les plaques d’immatriculation. Elle était même aux premières loges lors du tumultueux référendum de 1980. Vous devez connaître Lise Payette la réalisatrice de téléromans, qui a mis en scène les célèbres Dames de coeur et autres Marilyn. Peut-être avez-vous aussi lu ses essais ou ses chroniques dans plusieurs quotidiens. Au-delà de sa carrière prolifique, ce qui caractérise Lise Payette, c’est qu’elle a toujours été inspirée par les femmes, comme sa grand-mère Marie-Louise, dont les enseignements et l’humour n’ont jamais cessé de l’habiter. Féministe engagée, elle aura fièrement illustré l’un des préceptes de cette dernière : «Ce n’est pas plus fatigant de vivre debout que de vivre à genoux. » En 1999, Lise Payette publie son autobiographie, aujourd’hui augmentée d’un nouveau chapitre.

Histoire du Québec et du Canada

1- De remarquables oubliés Volume 2: Ils ont couru l’Amérique, Serge Bouchard et Marie-Christine Lévesque, 2014, LUX Éditeur, 420 p., 9782895961611

Voici les pérégrinations de quatorze coureurs des bois – hommes des montagnes, cavaliers des plaines, muletiers, navigateurs des glaces et commerçants des déserts. Voici ceux qui ont couru l’Amérique. En suivant leurs traces, nous pénétrons au coeur de l’infrahistoire – cette part plus obscure de la grande épopée humaine, mais qui en donne souvent le meilleur éclairage. Voyons leurs exploits. Créons leur légende. Car les grands récits nord-américains ont systématiquement omis de parler de ces «Canadiens» – ainsi qu’on appelait les Canadiens français jusqu’au début du XXe siècle. De même, nos propres élites bourgeoises et cléricales n’ont guère jugé à propos d’en cultiver le souvenir. Et pourtant. Depuis Étienne Brûlé, «l’ensauvagé», jusqu’au père Lacombe, dit le «petit sauvage», chacun de ces découvreurs mérite de figurer parmi les icônes de la grande aventure de l’Amérique.

2- L’histoire du Québec en 30 secondes : les événements les plus marquants, expliqués en moins d’une minute, Jean-Pierre Charland et Sabrina Moisan, 2014, Éditions Hurtubise, 160 p., 9782897233426

Par des textes brefs rédigés dans un langage accessible, les deux auteurs relèvent le défi et livrent une extraordinaire synthèse du Québec à travers 55 événements importants de son histoire, depuis les premiers occupants avant même l’implantation de la colonie jusqu’aux accommodements raisonnables, en passant par la Nouvelle-France, les Patriotes, l’Expo 67, la Loi 101 et les référendums. L’ouvrage nous livre également le portrait de 8 personnalités importantes, plus ou moins connues, qui ont marqué l’histoire du pays. Le tout est magnifiquement illustré avec une iconographie vintage spectaculaire.

3- Histoires vécues du débarquement : 6 juin 1944, le matin des Canadiens, Alain Stanké et Jean-Louis Morgan, 2014, Editions de L’Archipel, 265 p., 9782809814705

Ce jour-là, à Juno Beach, ils furent des milliers à perdre la vie. Leur bravoure fut déterminante pour la libération de l’Europe. Nombre de ces combattants de l’autre bord de l’Atlantique avaient une lointaine parenté avec les Français qu’ils venaient secourir. Francophones ou anglophones, tous étaient canadiens. Témoignages à l’appui, Alain Stanké et Jean-Louis Morgan racontent l’épopée oubliée des fantassins et officiers canadiens engagés dans l’opération Overlord, mais aussi celle de ces Normands dont plus de vingt mille furent les victimes « collatérales » des bombardements. Soixante-dix ans après l’événement, Maurice Tremblay révèle qu’il fut le premier à soigner le parachutiste américain John Steele, resté accroché au clocher de Sainte-Mère-Église. Charly Forbes, lieutenant d’infanterie devenu le combattant canadien le plus décoré de la guerre, livre enfin ses souvenirs. Et le colonel Ernest Côté, aujourd’hui centenaire, explique comment il devint l’un des héros de la bataille de Juno Beach… Documents classés « secrets », souvenirs de pilotes, exploits peu croyables des agents canadiens du MI9 et du SOE, redécouverte d’un souterrain par les enfants qui s’y cachèrent… Autant de récits émouvants et authentiques, livrés souvent pour la première fois.

4- De remarquables oubliés Volume 1: Elles ont fait l’Amérique, Serge Bouchard et Marie-Christine Lévesque, 2011, LUX Éditeur, 448 p., 9782895960973

Les femmes sont absentes de l’histoire officielle de l’Amérique – ne le dit-on pas assez ? Les Amérindiennes certainement, mais aussi toutes les autres, sans distinction culturelle : Inuites, Canadiennes, Anglaises, Noires, Françaises et Métisses. Plusieurs d’entre elles sont des êtres d’exception dont le contact avec ce vaste continent a révélé l’intelligence et le caractère.

5- Perdu sous la banquise: L’histoire du HMS Investigator, Andrew Cohen, 2014, Dundurn Press, 160 p., 9781459719620 * en vente en librairie seulement.

L’histoire du voyage audacieux du HMS Investigator et de la decouverte moderne de son epave par les archeologues subaquatiques de Parcs Canada.

Histoire mondiale

1- Apocalypse : la 1ère Guerre mondiale, Daniel Costelle et Isabelle Clarke, 2014, Éditions Flammarion, 255 p., 9782081313743

A partir d’un fonds d’archives filmées, mises en couleur, ainsi que de photographies provenant d’une soixantaine de collections, cet ouvrage revient sur les champs de batailles de la Première Guerre mondiale et en fait l’histoire à travers cinq stades : la furie, la peur, l’enfer, la rage et la délivrance.

2- Atlas de la Shoah : la mise à mort des Juifs d’Europe, 1939-1945, Georges Bensoussan et Mélanie Marie, 2014, Éditions Autrement, 96 p., 9782746732308

Une histoire de l’extermination des Juifs d’Europe pendant la Seconde Guerre mondiale et des racines du génocide. Présente la diffusion des thèses antisémites au début du XXe siècle, la répartition géographique du judaïsme européen, la montée du nazisme, le camp d’Auschwitz, les rafles, les spoliations, les résistances juives, etc.

3- Le Sahara : 5.000 ans d’histoire, Jean-Pierre Filiu et al., 2014, Éditions Histoire, 96 p., 9791091529112

Du Sahara ancien aux conflits actuels, en passant par les routes de l’or blanc, les Almoravides, les explorateurs comme Charles de Foucauld ou encore le partage colonial, l’histoire de cette zone stratégique éclaire les rapports de force contemporains.

4- Les somnambules : été 1914, comment l’Europe a marché vers la guerre, Christopher Clark, 2013, Éditions Flammarion, 668 p., 9782081216488

Retrace les origines de la Première Guerre mondiale depuis les dernières décennies du XIXe siècle à l’attentat de Sarajevo. L’auteur met en lumière ce qui a rendu l’Europe, apparemment prospère et bien portante en 1914, aussi vulnérable à l’impact de l’assassinat de l’archiduc François-Ferdinand. Prix Aujourd’hui 2014, prix du Livre d’histoire de l’Europe 2014.

5- Qu’est-ce que l’esclavage ? : une histoire globale, Olivier Grenouilleau, 2014, Éditions Gallimard, coll. Bibliothèque des Histoires, 407 p., 9782070786176

Constatant que l’esclavage ne possède toujours pas de définition claire sur le plan légal, l’auteur tente d’en déterminer les ressorts et propose quelques pistes, en s’appuyant sur des analyses globales et des exemples concrets à travers l’histoire. L’esclave apparaît comme un homme-frontière, susceptible d’être utilisé comme une chose, et dont l’appartenance à la société dépend de son maître.

Philosophie et spiritualité

1- La guérison du monde, Frédéric Lenoir, 2014, Le Livre de Poche, 327 p., 9782253176473

Constatant l’essoufflement d’un système fondé sur la prééminence du cerveau rationnel et logique par rapport au cerveau émotionnel, sur l’exploitation mercantile de la nature, sur la domination masculine, l’auteur montre que le changement est possible et que l’humanité peut dépasser cette crise planétaire par une profonde transformation des modes de vie.

 2- En compagnie des Grecs : une introduction à la philosophie, Benoît Castelnérac et Mathieu Fortin (Dir.), 2014, Éditions Fides Éducation, 296 p., 9782923989914

S’initier à une discipline intellectuelle comme la philosophie constitue une aventure fascinante sur les plans de la connaissance et de l’expérience. C’est à cette aventure que nous convie le présent ouvrage à travers un parcours menant des grands textes philosophiques aux manières d’argumenter et de raisonner.

3- De l’amour : une philosophie pour le XXIe siècle, Luc Ferry, 2014, Éditions Odile Jacob, coll. Poche O. J. , 246 p., 9782738130808

« Ce que j’appelle la « révolution de l’amour », c’est-à-dire la naissance de la famille moderne, enracinée dans le passage du mariage arrangé au mariage choisi par et pour l’amour, a transformé nos vies. Elle apporte un nouveau principe de sens, qui requiert une nouvelle philosophie. Elle ne bouleverse pas seulement nos existences privées, mais tout notre rapport au collectif. C’est ce que j’appelle le « deuxième humanisme ». Le premier fut un humanisme de la loi et de la raison. C’était celui des Lumières et des droits de l’homme, des républicains français et de Kant. Le deuxième humanisme est un humanisme de la fraternité et de la sympathie. Ma conviction est qu’il est désormais la seule vision du monde portée par le souffle d’une utopie positive. Car l’idéal qu’elle vise à réaliser n’est plus celui des nationalismes ni de l’idée révolutionnaire. Il ne s’agit plus d’organiser de grands massacres au nom de principes mortifères qui se voulaient extérieurs et supérieurs à l’humanité, mais de préparer l’avenir de ceux que nous aimons le plus, c’est-à-dire des générations futures. » L.F.

4- La joie d’amour : pour une érotique du bonheur, Robert Misrahi, 2014, Éditions Autrement, 250 p., 9782746736306

L’auteur propose une philosophie de l’amour, qui est pour lui un des principaux enjeux de l’existence, fondée sur l’expérience et construite par la pensée. A partir d’exemples personnels ou tirés de la littérature et de la philosophie, il aborde les thèmes de la morale du devoir, de la faute et du regard social, des relations désastreuses, de la fidélité, du libertinage, du désir, du secret, etc.

5- Atlas de l’islam : lieux, pratiques et idéologie, Anne-Laure Dupont et Guillaume Balavoine, Nouvelle édition 2014, Éditions Autrement, 96 p., 9782746732889

Cette synthèse sur l’islam présente l’histoire de sa naissance et de son expansion, les musulmans dans le monde aujourd’hui, les symboles et les pratiques de l’islam, le culte musulman, les pèlerinages, les grandes organisations musulmanes. Dresse le portrait des grands Etats musulmans avec leurs politiques et idéologies.

Sciences

 1- Histoire de la médecine au Québec, 1800-2000 : de l’art de soigner à la science de guérir, Denis Goulet et Robert Gagnon, 2014, Éditions du Septentrion, 456 p., 9782894487709

La médecine n’a pas toujours été celle que l’on connaît aujourd’hui. Il aura fallu plus de deux siècles pour passer de la naissance de la médecine clinique aux fulgurants développements de l’approche biomédicale. Denis Goulet et Robert Gagnon présentent l’évolution des pratiques et des institutions médicales ainsi que les processus de professionnalisation et de spécialisation des soins médicaux. Au cours de cette longue période, de modestes hôpitaux sont devenus de grands complexes hospitaliers, de petits regroupements de médecins ont donné naissance aux grandes fédérations médicales et de timides mesures sanitaires ont pavé la voie au développement de la médecine préventive. Dans ce long et passionnant parcours, les auteurs montrent que certains phénomènes récents tels que la surconsommation de produits thérapeutiques, la pénurie de médecins ou les débordements des hôpitaux ne datent pas d’hier et que l’évolution de la médecine au Québec est le reflet de celle de la société en général. Cet ouvrage met aussi en lumière l’importante contribution de la médecine québécoise à l’avancement des pratiques et des savoirs médicaux.

2- Espace : de la Lune à Mars, Collectif, 2014, Le Monde Éditions, 103 p., 9782361561062

Spoutnik, Gagarine, Apollo… Des noms qui ont fait vibrer la Terre entière tout en nourrissant la compétition entre Moscou et Washington pendant la guerre froide. Mais en conquérant la Lune en 1969, les Américains ont placé la barre si haut que, depuis, la conquête spatiale, bien que les satellites aient changé notre vie quotidienne, semble presque devenue normale. En attendant que l’envoi d’hommes sur Mars réactive la machine à rêves…

3- Nanotoxiques : une enquête, Roger Lenglet, 2014, Éditions Actes Sud, coll. Questions de société, 232 p., 9782330030346

Etude sur la toxicité des nanotechnologies, qui devaient rendre la vie plus simple et plus saine. R. Lenglet montre comment les produits contenant des nanoparticules et utilisés quotidiennement (cosmétiques, sous-vêtments, etc.) sont commercialisés sans tenir compte de l’obligation préalable d’évaluation de leur toxicité. Un danger pour la santé humaine.

4- Histoire populaire des sciences, Clifford D. Conner, 2014, coll. Points sciences, 662 p., 9782757836798

Une histoire, du néolithique à aujourd’hui, des savoirs établis par les chasseurs-cueilleurs, les petits paysans, les marins, les mineurs, les forgerons et tant d’autres qui devaient assurer leur subsistance au contact quotidien de la nature. Ainsi l’auteur raconte comment la médecine ou les mathématiques sont apparus, et évoque le basculement du XIXe siècle, marquant le début de la technoscience.

5- Les sons en 150 questions, Marie-Christine de La Souchère, 2014, Éditions Ellipses, 173 p., 9782729882594

Les sons sont perçus de façon différente par le musicien, l’homme de la rue, le physicien ou le médecin. A travers 150 questions-réponses, cet ouvrage aborde les sons dans leur diversité, selon une approche historique et au moyen de l’anecdote et de l’expérience.

Sciences sociales et humaines

1- Le capital au XXIe siècle, Thomas Piketty, 2014, Éditions du Seuil, 969 p., 9782021082289

Sillonnant trois siècles et plus de vingt pays, l’auteur démontre que si le taux de rendement du capital dépasse à long terme le taux de croissance de la production et du revenu, le capitalisme produit mécaniquement des inégalités arbitraires où le mérite n’a plus guère droit de cité. Des solutions existent mais la marge de manœuvre est étroite. Prix Pétrarque de l’essai 2014.

2- Le temps des décisions : 2008-2013, Hillary Rodham Clinton, 2014, Éditions Fayard, 600 p., 9782213681832

Après sa participation à l’élection présidentielle de 2008, Hillary Rodham Clinton s’attendait à reprendre son siège de sénatrice de New York. À sa grande surprise, son ancien rival dans la course à l’investiture démocrate, Barack Obama, lui a demandé de devenir sa secrétaire d’État. Dans ce livre, elle raconte les quatre années qui ont suivi, extraordinaires et historiques, les décisions qu’elle et ses collègues ont dû prendre, et explique en quoi cette expérience a façonné sa vision de l’avenir. S’appuyant sur des échanges avec de nombreux leaders et experts, elle expose les défis que les États-Unis devront relever pour rester compétitifs et continuer de prospérer dans un monde interdépendant. Défendant passionnément les droits de l’homme, elle se bat pour une plus grande participation des femmes, des jeunes et des minorités sexuelles dans la société. Témoin attentif du changement social de ces dernières décennies, elle sait distinguer les tendances profondes et décrire les progrès visibles chaque jour dans le monde. Elle propose ici une véritable leçon de politique internationale dans un monde en mutation rapide – un monde qui ne peut pas se passer de l’Amérique.

3- Guerre nucléaire et catastrophe écologique : entretiens avec Laray Polk, Noam Chomsky, 2014, Agone Éditeur, 190 p., 9782748902044,

Une analyse des menaces nucléaires et des catastrophes environnementales qui pèsent sur le monde. A travers des thèmes tels que les dangers du nucléaire, l’industrie des énergies renouvelables ou encore les mouvements conservateurs s’opposant à toute réglementation, N. Chomsky revient sur l’urgence de renforcer les liens entre luttes écologistes, exigences démocratiques et justice sociale.

 4- Une histoire du monde sans sortir de chez moi, Bill Bryson, 2014, Éditions Payot, 599 p., 9782228911061

Si l’Américain Bill Bryson nous a déjà régalés de désopilantes chroniques sur ses compatriotes, c’est dans un vieux presbytère anglais qu’il a élu domicile. Mais au lieu de s’y reposer après avoir aussi exploré l’univers (Une histoire de tout, ou presque), il découvre que beaucoup d’événements qui se sont produits sur Terre depuis au moins deux siècles se retrouvent sous forme d’objets et de rituels dans notre intérieur. Il entreprend alors un Grand Tour à l’échelle d’une maison pour raconter de pièce en pièce l’aventure du génie humain. Au fil de cette histoire humoristique et sérieuse de l’envers du décor, vous croiserez des personnages aussi différents que Virginia Woolf (qui n’aimait pas sa bonne) et Karl Marx (qui couchait avec la sienne). Vous saurez tout sur l’invention de la tapette à souris et la construction de la tour Eiffel ; vous pénétrerez dans d’immenses châteaux, mais aussi dans votre matelas, que squattent deux millions d’acariens ; et puis vous comprendrez que sans les «water-closets à chasse d’eau» il n’y aurait pas eu de révolution industrielle.

5- Constituer le Québec : pistes de solution pour une véritable démocratie, Roméo Bouchard, 2014, Atelier 10, 9782924429051

Notre démocratie est malade. Cynisme et abstention s’accroissent au fil de campagnes électorales toujours plus vides, décidées par les faiseurs d’images et les dollars publicitaires. À l’heure où nous devons faire des choix de société déterminants, nous sommes plus loin que jamais d’un véritable gouvernement par et pour le peuple. Notre voix peut-elle encore compter, alors que l’idée même de bien commun semble devenue archaïque? Oui, nous dit Roméo Bouchard, des solutions existent. Puisant dans sa longue expérience politique et dans de nombreux exemples étrangers, il nous présente des pistes de solution concrètes pour nous permettre de reprendre le contrôle de notre démocratie, avant qu’il ne soit trop tard.

Pour commander ces ouvrages via notre site monet.leslibraires.ca, veuillez cliquer sur les titres sélectionnés.

***

 


8 juillet 2014  par nos libraires

Mais que liront nos libraires cet été? – Seconde partie

Nos libraires ont le plaisir de voir la quasi-totalité de la production littéraire francophone passer sous leurs yeux, semaines après semaines. Certaines lectures sont essentielles, selon la spécialisation de l’un ou de l’autre, mais nous avons comme particularité commune d’être curieux de tout… Il faut être éclectique pour assumer pleinement ce métier bien particulier et si passionnant..

Aurélie Philippe

« Pour cet été, j’ai décidé de lire tout Jane Austen pour savourer les titres que j’ai déjà dévorés (maintes et maintes fois) mais surtout pour découvrir les titres que je n’ai pas encore eu l’occasion d’avoir dans les mains. Je vais continuer ce plaisir avec une petite discrétion et lire Une saison à Longbourn de Jo Baker, enfin de me retrouver dans les coulisses (celles des serviteurs) du monde d’Elisabeth et de Mr.Darcy. J’aurais en plus une excuse pour manger des scones et regarder les épisodes de Downton Abbey pour rester dans l’ambiance. Ensuite, je vais continuer à lire la brique que constituent les 2 tomes de Jean Markale sur le Cycle du Graal, que j’avais commencé l’été dernier. Ce sera d’autant plus parfait que je vais en Irlande pour mes vacances ! En bref mes lectures seront British et Irish mais j’espère quand même avoir droit à du soleil avec mon thé ! »

Benoit Desmarais

Libraire depuis des lunes, Benoit est particulièrement intéressé par la littérature internationale. Vous cherchez un roman turc, il en a plusieurs à vous conseiller. Un roman coréen, idem.. Mais l’un des auteurs préférés de Benoit Desmarais demeure Romain Gary, sur qui il tout juste de publier un essai: Romain Gary : l’impossible dérobade.

Crise d’asthme, Etgar Keret, Éditions Actets Sud / Leméac, coll. Babel, 206 p., 9782742756537

Recueil composé de quarante-huit récits courts et percutants, mettant en scène les failles de la condition humaine, ébranlant les convictions des uns, se moquant des autres. Des textes explosifs qui font voir le côté obscurt de l’humanité tout en le confrontant à d’indispensables valeurs humaines. « Aussi, après le drôlissime et émouvant 7 années de bonheur, je vais me replonger dans l’univers un brin déjanté d’Etgar Keret. » B.D.

L’invité du soir, Fiona McFarlane, 2014, Éditions de l’Olivier, 268 p., 9782823601664

Ruth, 75 ans, vit avec ses chats dans une maison isolée du bord de mer. Un soir, une aide-ménagère, Frida, se présente à elle. Ruth accepte cette femme au fort caractère et, peu à peu, la confiance s’installe. La nuit, Ruth croit entendre un tigre rugir dans son salon. Puis Frida emménage chez Ruth, sans l’avoir prévenue. Premier roman. « … une sombre histoire que l’on dit « hitchcockienne », mais qui fait surtout penser aux intrigues des romans de la grande Patricia Highsmith. » B.D.

Mr Gwyn, Alessandro Baricco, 2014, Éditions Gallimard, 183 p., 9782070142361

En dépit du succès de ses trois premiers romans, Jasper Gwyn, jeune écrivain britannique, décide de rompre avec l’écriture romanesque. Il décide de réaliser des portraits écrits dépassant la simple description et se met en quête de modèles, dont il relate l’histoire. A travers la fiction se dévoile l’interrogation de l’auteur sur la nature véritable de l’artiste. « … le romancier italien semble continuer son œuvre dans une tonalité fort différente (après le déjà surprenant et magnifique Emmaüs, tout juste paru en Folio) de celle qui l’a fait connaître avec Soie et Océan Mer. » B.D.

Le vin des morts, Romain Gary, 2014, Éditions Gallimard, 237 p., 9782070146000

Tulipe déambule dans un souterrain gouverné par un Dieu ivre, peuplé de cadavres de maquerelles, de policiers, d’anciens combattants de la Grande Guerre, de moines et d’enfants. A travers ce récit, l’auteur dépeint la misère de l’après-guerre et celle, plus profonde, de l’âme humaine. Ce premier roman, signé de son vrai nom, Romain Kacew, sera source d’inspiration pour toute son oeuvre. « … Enfin, une fausse nouveauté : le tout premier roman de Romain Gary, Le vin des morts, écrit dans les années 30, refusé à l’époque par tous les éditeurs, et dont on dit qu’il contiendrait les origines de l’oeuvre qu’il écrivit quarante ans plus tard sous le nom  d’Émile Ajar. » B.D.

Les voix du Pamano, Jaume Cabré, 2012, coll. 10/18, 763 p., 9782264051783

Dans les Pyrénées catalanes, Elisenda, une femme séduisante et fortunée, veut asseoir son pouvoir par tous les moyens. Elle s’est promis de venger son père et son frère assassinés en 1936 par les hordes rouges. Elle est la maîtresse d’Oriol, un homme qui semble phalangiste le jour et rejoint le maquis la nuit. A sa mort, elle fait tout pour le faire canoniser martyr des hordes rouges. « Au chapitre du « rattrapage », j’espère lire Les voix du Pamano de Jaume Cabré, qui nous a donné cette année l’immense Confiteor. » B.D.

Walter Benjamin : une vie dans les textes : essai biographique, Bruno Tackels, 2013, Éditions Actes Sud / Leméac, coll. Babel, 9782330018061

B. Tackels consacre une monographie à l’un des plus grands intellectuels européens du XXe siècle, dont l’oeuvre fut considérable et fragmentaire, couvrant de nombreux domaines.

Caroline Billo

Libraire jeunesse, Caroline a le goût de tout découvrir et d’aller partout. Elle s’intéresse à tout: illustrations jeunesse, art contemporain, design, gastronomie, voyages, tout ce qui est beau l’attire.

Confiteor, Jaume Cabré, 2013, Éditions Actes Sud, 752 p., 9782330022266

Avant que la lucidité ne le quitte à jamais, un homme écrit à la femme de sa vie, dans le chaos absolu d’une mémoire vacillante, de longs feuillets recto/verso. D’un côté : l’itinéraire d’un enfant sans amour et l’affliction d’un adulte sans dieu,  de l’autre : l’histoire du Mal souverain. Confiteor (en latin : je confesse) est une véritable cathédrale profane

Couleurs, Hervé Tullet, 2014, Éditions Bayard Jeunesse, 64 p., 9782747051309

Au fil des pages, des instructions pour frotter, tapoter et secouer les couleurs permettent d’observer les résultats de différents mélanges : vert, orange, violet, couleurs sombres ou claires, gris, etc.

Rébellion chez les crayons, Drew Daywalt, ill. par Oliver Jeffers, 2014, Éditions Kaléidoscope, 34 p., 9782877678087

Les crayons de couleur du petit Duncan se révoltent et demandent à leur jeune propriétaire de ne plus être prédisposés aux mêmes objets et illustrations. Celui-ci décide alors d’intervertir toutes les couleurs, créant ainsi un dessin plein d’inventivité.

 Le quatrième mur, Sorj Chalandon, 2013, Éditions Grasset, 325 p., 9782246808718

1976. Sam rêve de monter Antigone d’Anouilh sur un champ de bataille au Liban. Les personnages représenteraient les peuples et croyances de la région : chrétien, Palestinien, druze, chiite, etc. Il espère une heure de répit que tous acceptent. Mais Sam est à l’agonie et fait alors jurer à son ami Georges de prendre sa suite. Prix Goncourt des lycéens 2013, Prix des libraires du Québec 2014.

Vango : édition intégrale, Timothée de Fombelle, 2013, Éditions Gallimard-Jeunesse, 762 p., 9782070655892

Paris, 1934. Sur le parvis de Notre-Dame, une course-poursuite s’engage entre la police et Vango, 19 ans, qui allait être ordonné prêtre. Vango leur échappe. Il est accusé d’un crime.

Caroline Le Gal

Bretonne d’origine, avec tout la bagoût et le caractère que cela comporte, Caroline adore transmettre sa passion des livres, tant auprès de nos visiteurs que dans les chroniques radio qu’elle anime à CIBL ou au Cercle de lecture de la Librairie Monet, qu’elle coanime avec son collègue Maxime Nadeau…

Agaat, Marlene Van Niekerk, 2014, Éditions Gallimard, coll. Du monde entier, 719 p., 9782070783878

Jakkie De Wet, traumatisé par la guerre en Angola, a quitté l’Afrique du Sud pour le Canada. Il retourne sur les terres de son enfance pour revoir Milla, sa mère mourante. Cette dernière revient alors sur sa vie auprès de Jak, son mari, qui n’a eu de cesse de vouloir l’éloigner de son fils et d’Agaat, la petite fille noire qu’elle avait recueillie et qu’il avait reléguée au rang de servante.

L’art de la joie, Goliarda Sapienza, 2008, Éditions Pocket, 835 p., 9782266178013

Modesta naît en Sicile le 1er janvier 1900, dans un monde frustre et rapidement englouti. Pauvre, elle se rendra forte en lisant et en étudiant. Elle vivra une vie mouvementée dans l’Italie de Mussolini, luttant contre le fascisme, la religion, le poids des traditions et la frustration sexuelle avant de trouver le bonheur dans les bras de Marco.

Le diable à Westease, Vita Sackville-West, 2014, Éditions Autrement, coll. Littératures, 204 p., 9782746737143

Roger Liddiard, un jeune romancier, raconte les événements troublants qu’il a vécus à Westease, où il s’est installé. Le recteur du village est assassiné et sa fille semble être la coupable idéale. Amoureux de la jeune femme, Liddiard ne veut pas croire en sa culpabilité et mène sa propre enquête. Il soupçonne Wyldbore Ryan, un peintre célèbre, cynique et capricieux.

Géographie de l’instant, Sylvain Tesson, 2014, Éditions Pocket, 405 p.,9782266241342

Recueil des chroniques mensuelles parues dans le magazine Grands Reportages. L’écrivain a voyagé en Russie, en Afghanistan, à Haïti, en Islande, à New York. Il s’est aussi intéressé à l’actualité et s’est engagé pour la défense des femmes. Les chroniques forment le journal de voyage d’un homme de son temps.

Meurtre à Tombouctou, Moussa Konaté, 2014, Éditions Métaillé, coll. Noir, 174 p., 9782864249535

Le commissaire Habib, assisté de son adjoint Sosso et de Guillaume, un agent du renseignement français, est chargé d’enquêter sur le meurtre d’un jeune Touareg non loin de Tombouctou. Tandis que la famille accuse un clan rival et que notables et autorités locales tentent de l’écarter, Habib parcourt la ville et tout en découvrant ses étranges coutumes, se fraye un chemin vers la vérité.

Monstres en cavale, Cloé Mehdi, 2014, Éditions du Masque, coll. Masque poche, 616 p., 9782702440933

Damien a tué toute sa famille à coups de hachette. Condamné et emprisonné, puis transféré dans un établissement où les prisonniers sont exhibés comme des animaux au zoo, il réussit à s’évader. En cavale, il fait la connaissance d’une petite fille, Cab, et avec elle, il cherche à rejoindre l’endroit dont il est dit que les criminels y sont libres. Prix du premier roman du festival de Beaune 2014.

Notre quelque part, Nii Ayikwei Parkes, 2014, Éditions Zulma, 301 p., 9782843046759

Yao Poku raconte l’histoire d’une jeune femme qui, de passage, poursuit un bel oiseau jusque dans la case de Kofi. Ce qu’elle y découvre entraîne l’arrivée de la police criminelle d’Accra, puis celle du médecin légiste. Ce dernier, récemment rentré d’Angleterre, se met à l’écoute d’Oduro, le féticheur du village. Prix Baudelaire de traduction de l’anglais 2014 (SGDL) pour Sika Fakambi.

Teldj, 30 ans, enseigne la littérature érotique arabe. Elle assiste horrifiée à l’émergence de l’obscurantisme et de la sauvagerie islamique dans tout le Moyen-Orient à la faveur du prétendu printemps arabe, qu’elle met en parallèle avec les émeutes de 1988, qui avaient conduit l’Algérie à la guerre civile.

Chantal Chabot

Chantal, la bonne fée techno de la Librairie Monet, est une lectrice avide de découvertes. Outre les romans historiques qu’elle dévore, surtout s’il sont consistants, elle aime bien les polars bien relevés…

Une enquête de l’inspecteur Harry Hole: Le léopard, Jo Nesbo, 2014, Éditions Gallimard, coll. Folio Policier, 864 p., 9782070458660

Quand deux femmes sont retrouvées mortes, noyées dans leur sang à Oslo, Kaja Solness de la brigade criminelle est envoyée à Hong Kong pour retrouver Harry Hole, le seul spécialiste norvégien en matière de tueurs en série.

Hélène Brosseau

Libraire au savoir encyclopédique et passionnée de bandes dessinées depuis toujours, Hélène est également une artiste en arts visuels des plus imaginatives.

Capitaine Albator : le pirate de l’espace : l’intégrale, Leiji Matsumoto, 2014, Éditions Kana, coll. Sensei, 1082 p., 9782505061212

En 1977, le peuple des guerrières de l’espace envahit la Terre. Le capitaine Albator et son équipage déploient leur force pour tenter de stopper leur entreprise.

Histoire d’un couple, Yeon-sik Hong, 2014, Éditions Ego comme X, 570 p., 9782910946937

Récit autobiographique de la tentative d’installation de l’auteur et son épouse à la campagne, malgré les difficultés auxquelles ils sont confrontés. Il livre sa vision de l’autosubsistance, de la jouissance de l’observation de la nature et des plaisirs simples d’une vie rustique.

Jimjilbang, Jérôme Dubois, 2014, Éditions Cornélius, coll. Solange, 128 p., 9782360810789

Parti pour le Japon, où il devait faire un voyage d’études, J. Dubois se retrouve finalement en Corée, pays dont il ignore tout. La découverte de ce pays de contrastes où tout lui semble hostile est une mauvaise expérience pour lui. Rentré en France, il réalise que ce voyage n’a fait que révéler la peur et la solitude qu’il avait en lui.

La technique du périnée, Florent Ruppert et Jérôme Mulot, 2014, Éditions Dupuis, coll. Aire libre,109 p., 9782800160795

JH et Sarah se rencontrent sur un site Internet. Ils font connaissance via Skype et découvrent les plaisirs charnels virtuels. Lorsqu’ils se rencontrent, Sarah lance un défi à JH : l’abstinence.

Joëlle Hodiesne

L’une de nos libraires spécialisées en littérature jeunesse, Joëlle aurait beaucoup de difficultés à trancher entre la poésie à la littérature jeunesse. Au fond, c’est la liberté du coeur et de l’imaginaire qui explique le mieux son attirance envers ces deux passions…

Autobiographie de l’esprit, Élise Turcotte, 2013, Éditions La Mèche, 232 p., 9782897070342

Ceci est un autoportrait animé, un portrait vivant de moments précis dans le travail de l’écriture. J’ai imaginé que mon esprit avait une histoire, et que cette histoire pouvait être toute entière contenue dans une boîte, à l’instar des mondes créés par l’artiste Joseph Cornell. J’ai souvent envié le discours de peintres sur leurs propres oeuvres, leur façon de parler de langage pictural, des objets, animaux, personnes et matériaux trouvés qui les habitent. Écrivant, j’habite le langage, et je me suis demandé comment ce serait si je donnais à voir ma maison, si j’offrais aux autres la visite de mon atelier.
Un homme seul, obèse et sale est amené au commissariat. Au cours de l’interrogatoire, il livre sa vie et explique comment il a, un jour, lâché prise, et est parti sur les routes à la recherche du Blast, cet instant magique où tout s’illumine et où la vie devient parfaite. Prix des libraires de BD 2010.

Miss Peregrine et les enfants particuliers Volume 2: Hollow city, Ransom Riggs, 2014, Éditions Bayard jeunesse, 509 p., 9782747044981

Livrés à eux-mêmes suite à l’attaque des Estres ayant changée Miss Peregrine en oiseau, Jacob et les enfants particuliers échouent sur une rive de Grande-Bretagne, en 1940. En fuyant leurs ennemis, les enfants trouvent refuge dans une boucle temporelle où vivent d’étranges animaux qui leur révèlent qu’une Ombrune, Miss Wren, aurait le pouvoir de redonner à leur directrice sa forme humaine.

Louise Pratte

Les métiers du livre, Louise Pratte les a presque tous faits: représentante, attachée commerciale, animatrice en milieu scolaire, déléguées aux bibliothèques et libraire. Ouf! Elle conserve la flamme et la pasion de lire…

Confiteor, Jaume Cabré, 2013, Éditions Actes Sud, 752 p., 9782330022266

Avant que la lucidité ne le quitte à jamais, un homme écrit à la femme de sa vie, dans le chaos absolu d’une mémoire vacillante, de longs feuillets recto/verso. D’un côté : l’itinéraire d’un enfant sans amour et l’affliction d’un adulte sans dieu,  de l’autre : l’histoire du Mal souverain. Confiteor (en latin : je confesse) est une véritable cathédrale profane. Prix Courrier international du meilleur livre étranger 2013.

L’énigme du retour, Dany Laferrière, 2010, Éditions du Boréal, coll. Boréal compact, 296 p., 9782764620793

Un jeune homme de vingt-trois ans a quitté son pays de façon précipitée. Un homme épuisé y retourne, trente-trois ans plus tard. Le jeune homme est passé de l’étouffante chaleur de Port-au-Prince à l’interminable hiver de Montréal. Du Sud au Nord. De la jeunesse à l’âge mûr. Entre ces deux pôles se trouve coincé le temps pourri de l’exil.

Métis Beach, Claudine Bourbonnais, Éditions du Boréal, 2014, 456 p., 9782764623053

« Croyez-vous en Dieu, monsieur Carr ? » Cette question, on me la poserait souvent désormais, et toujours avec un air entendu. Comme si, déjà, on cherchait à débusquer en moi l’imposteur. Après tout : ne pas croire en Dieu dans ce pays n’est-il pas antiaméricain ? À cinquante ans, le scénariste Roman Carr est au sommet de sa gloire. Sa série télévisée In Gad We Trust, satire cinglante de l’Amérique et de sa relation avec Dieu, fait un tabac. Roman Carr, né Romain Carrier, se taille une place enviable à Hollywood, aboutissement d’un long parcours tortueux pour ce Gaspésien qui a fui son village dans des circonstances troubles en 1962, à l’âge de dix-sept ans. À la fois roman d’apprentissage et fresque historique, Métis Beach est le grand récit de l’Amérique des sixties. Il traduit à merveille l’extraordinaire mouvement de libération qui a marqué cette époque, les dérèglements qui l’ont accompagné, mais surtout l’irrépressible idéalisme qui a emporté toute une jeunesse. Métis Beach est l’histoire d’un homme qui a vu son rêve se réaliser puis lui échapper. C’est une célébration du bien suprême qu’une certaine Amérique a rêvé de léguer : le droit de chacun à la liberté.

Ba

Une enquête de l’inspecteur Harry Hole: Le bonhomme de neige, Jo Nesbo, 2014, Éditions Gallimard, coll. Folio, 592 p., 9782070458653

Oslo, novembre 2004. Un bonhomme de neige apparaît mystérieusement dans le jardin de la famille Becker. La nuit même, Birte, la mère, disparaît, laissant pour seule trace son écharpe autour du cou du bonhomme de neige. Katherine Bratt, nouvelle dans l’équipe d’Harry Hole, fait le lien avec de nombreuses autres disparitions de mères de famille dont le corps n’a pas été retrouvé ou juste en partie.

Une enquête de l’inspecteur Harry HoleL: Fantôme, Jo Nesbo, 2013, Éditions Gallimard, Coll. Série noire, 546 p., 9782070136711

Après trois années d’exil volontaire en Asie, Harry Hole revient en Norvège en apprenant par sa collègue Beate qu’Oleg, le fils de Rakel, a été arrêté pour le meurtre d’un dealer. Convaincu de l’innocence du jeune homme, Harry décide de mener son enquête. Il découvre alors que la victime officiait pour un mystérieux groupe de dealers dirigé par un individu surnommé Dubaï.

Une enquête de l’inspecteur Harry Hole: Police, Jo Nesbo, 2014, Éditions Gallimard, coll. Série noire, 593 p., 9782070141449

Un policier d’Oslo est assassiné sur les lieux d’un crime non élucidé, le jour de son anniversaire. S’ensuit la mort de deux autres hommes ayant participé à des enquêtes infructueuses. La police est dépassée par les événements, et l’inspecteur Harry Hole ne semble plus en mesure d’aider qui que ce soit.

Morgane Marvier

Morgane Marvier est une fana de Polars comme on en connaît peu. Elle publie régulièrement, sur son excellent blogue Carnets noirs, des critiques, entrevues et autres réflexions sur ce genre littéraire en pleine ébulition…

Allmen et les dahlias, Martin Suter, 2014, Éditions Bourgois, 188 p., 9782267026511

Troisième enquête du détective Allmen. Mme Gutbauer, milliardaire installée dans un hôtel suisse, fait appel aux services de l’agence Allmen International Inquiries pour retrouver un tableau de Fantin-Latour qu’on lui a dérobé. Allmen et la femme de son associé se rendent sur place pour retrouver le bien volé mais se retrouvent confrontés à mille autres péripéties.

L’avocat, le nain et la princesse masquée, Paul Colize, 2014, Éditions La Manufacture de livres, 315 p., 9782358870726

Hugues Tonnon est un avocat bruxellois réputé, spécialisé dans les affaires de divorce. Nolwenn Blackwell, top-modèle, est fiancée à Amaury Lapierre, un chef d’entreprise de trente ans son aîné. Quand ce dernier est photographié en compagnie d’une strip-teaseuse, le mannequin dîne avec l’avocat, qui la raccompagne chez elle. Au petit matin, elle est assassinée.

Creole belle, James Lee Burke, 2014, Éditions Rivages, 619 p., 9782743627362

Dave Robicheaux est en convalescence dans un hôpital de la Nouvelle-Orléans. Tee Jolie Melton lui rend visite et lui laisse une chanson My Creole Belle sur son ipod. Il apprend par la suite que la jeune femme a disparu depuis des mois et se demande si cette rencontre est bien réelle. Lorsque Blue, la soeur de Tee Jolie, est morte, il décide de partir à sa recherche.

La trace de l’escargot, Benoît Bouthillette, 2005, Éditions JCL, 364 p., 9782894313275

L’inspecteur Benjamin Sioui, Amérindien d’origine, anticonformiste et daltonien de son état, consommateur occasionnel de cocaïne, fan de Kurt Cobain et amoureux fou d’une collègue médecin légiste, enquête sur une série de meurtres, au coeur d’un Montréal nocturne et marginal. Fait particulier, le tueur s’inspire des tableaux du peintre britannique Francis Bacon pour élaborer la mise en scène de ses crimes… Voilà un livre qu’on aura peine à classer dans les rayons d’une bibliothèque dite conventionnelle… Même si la plupart des repères du polar s’y trouvent, la forme, parfois savante, parfois anarchique, parfois résolument iconoclaste, est si riche en aspects divers qu’elle en devient véritablement fascinante. La Trace de l’escargot, roman touffu écrit dans un style parlé à mi-chemin entre la plume de Richard Desjardins et celle de Pierre Foglia, oeuvre d’art audacieuse et jouissive dans un format populaire et un cadre tout à fait typé, sort du nombre avec un aplomb admirable. Un thriller qui laissera des traces…

Pierre-Alexandre Bonin

Un de nos deux libraires masculins spécialisés en Littérature jeunesse et  jeune adulte, Pierre-Alexandre anime également notre Club de lecture jeunesse. Inutile de vous dire que c’est un lecteur boulimique…Avant de se lancer dans la série télé au succès retentissant, Pierre-Alexandre va carrément relire tous la série du Trône de fer.

Le trône de fer : l’intégrale Volume 1: Le trône de fer – Le donjon rouge, George R.R. Martin, 2010, Éditions J’ai lu, 785 p., 9782290019436

Le trône de fer : l’intégrale Volume 2:  La bataille des rois – L’ombre maléfique – L’invincible forteresse, George R.R. Martin, 2010, Éditions J’ai lu, 954 p., 9782290019443

Le trône de fer : l’intégrale Volume 3: Intrigues à Port-Réal – L’épée de feu -Les noces pourpres – La loi du régicide, George R.R. Martin, 2010, Éditions J’ai lu, 1149 p., 9782290022160

Le trône de fer : l’intégrale Volume  4: Le chaos – Les sables de Dorne – Le festin pour les corbeaux, George R. R. Martin, 2010, Éditions J’ai lu, 894 p., 9782290022177

Le trône de fer Volume 13: Le bûcher d’un roi, George R.R. Martin, 2012, Éditions Pygmalion, 477 p., 9782756405865

Le trône de fer Volume 14: Les dragons de Meereen, George R.R. Martin, 2012, Éditions Pygmalion, 472 p., 9782756405872

Le trône de fer Volume 15: Une danse avec les dragons, George R.R. Martin, 2013, Éditions Pygmalion, 429 p., 9782756406763

Et pourchanger de siècle, pousuivra sa lecture de la série Ennemis..

Ennemis Volume 3: La peur, Charles Higson, 2014, Éditions Pocket jeunesse, 510 p., 9782266210614

L’épidémie qui sévit à Londres frappe toutes les personnes de plus de 14 ans. Les morts-vivants sont affamés, assoiffés de sang et dénués de toute pitié. Boulechien et les autres survivants vont tenter de leur échapper en escaladant la Tour de Londres.

Susane Duchesne

Susane, la grande manitou de la Littérature jeunesse à la Librairie Monet, lit évidemment un nombre impressionnant d’albums et de romans jeunesse tout au long de l’année. Mais elle est toujours preneuse pour un bon polar, surtout lorsqu’ils sont d’origine scandinaves..

Confiteor, Jaume Cabré, 2013, Éditions Actes sud, 752 p., 9782330022266

Avant que la lucidité ne le quitte à jamais, un homme écrit à la femme de sa vie, dans le chaos absolu d’une mémoire vacillante, de longs feuillets recto/verso. D’un côté : l’itinéraire d’un enfant sans amour et l’affliction d’un adulte sans dieu,  de l’autre : l’histoire du Mal souverain. Confiteor (en latin : je confesse) est une véritable cathédrale profane.

Grandclapier : un roman de l’ancien temps, Joann Sfar, 2014, Éditions Gallimard-Jeunesse, 255 p., 9782070656820

A Nissa, la reine Mathilde soumet ses deux prétendants, le Balafré et l’ogre Grandclapier, à une épreuve irréalisable afin de les départager : rapporter une licorne, espèce disparue. Cette quête entraîne l’ogre dans une série d’aventures jusqu’au jour où il rencontre Brasque-le-Noir, un géant barbare. Tous deux décident de s’allier, massacrant sans pitié ceux qui croisent leur route.
A 14 ans, la jeune Tya entre comme les autres Substituts au service d’une famille de Hauts. Mais la puce qui limite le développement des capacités intellectuelles de tout Substitut et assure ainsi sa docilité est défectueuse, chez elle.

Pour commander ces excellentes sugegstions via notre site monet.leslibraires.ca, veuillez cliquer sur les titres sélectionnés.


21 juin 2014  par nos libraires

Mais que liront nos libraires cet été? – Première partie…

Nos libraires ont le plaisir de voir la quasi-totalité de la production littéraire francophone passer sous leurs yeux, semaines après semaines. Certaines lectures sont essentielles, selon la spécialisation de l’un ou de l’autre, mais nous avons comme particularité commune d’être curieux de tout… Il faut être éclectique pour assumer pleinement ce métier bien particulier et si passionnant..

 Alexandre Fontaine-Rousseau, libraire du secteur Bandes dessinées, a sélectionné ces titres:

Comment faire, Pascaline Lefebvre, 2014, Éditions La mauvaise tête. 160 p., 9782923942094

« Avis aux asthmatiques : assurez-vous d’avoir une pompe de ventolin à portée de main en lisant ceci. Rire à en faire un malaise respiratoire. » — Jimmy Beaulieu

Histoire d’un couple, Yeon-Sik Hong, 2014, Éditions Ego comme X. 570 p., 9782910946937

Récit autobiographique de la tentative d’installation de l’auteur et son épouse à la campagne, malgré les difficultés auxquelles ils sont confrontés. Il livre sa vision de l’autosubsistance, de la jouissance de l’observation de la nature et des plaisirs simples d’une vie rustique.

Vampire : Intégrale, Joann Sfar, 2014, Éditions Delcourt, 553 p., 9782756050423

Fernand est un vampire traditionaliste mais, sentimental, il ne tue jamais personne. Pour oublier Liou, la mandragore volage, il sort dans des rave-parties avec Aspirine, une vampire qui cultive un tout autre état d’esprit concernant ses victimes. Il passe également une nuit au Louvre avec une jolie Japonaise, mais aucune des deux ne peut lui faire oublier Liou.

Claude Lussier, libraire attaché au Service aux institutions, est à la fois un homme très drôle et fort sérieux, comme le démontre bien ses choix :

La Première Guerre mondiale,Volume 1: Combats, ss la direction de Jay Murray Winter et al, 2014, Éditions Fayard, 816 p., 9782213668789

La Première Guerre mondiale,Volume 2: États, ss la direction de Jay Murray Winter et al, 2014, Éditions Fayard,887 p., 9782213678948

Voici l’ouvrage de référence sur la Première Guerre mondiale. Sous la direction de Jay Winter, professeur à l’université de Yale, avec le Centre international de recherche de l’Historial de la Grande Guerre et coordonné par Annette Becker, il réunit les plus grands spécialistes internationaux du conflit. Il paraît simultanément chez Fayard et dans la très prestigieuse collection «Cambridge History», au Royaume-Uni.Véritable oeuvre transnationale, et manifeste d’une génération d’historiens, ce livre englobe tous les espaces et les temps de la guerre qui, si elle est née en Europe, devient très vite mondiale par le jeu des Empires coloniaux des grandes puissances. (…) À l’heure du centenaire, ce livre, appelé à faire date, porte la plume d’une mémoire encore à vif, en deuil de près de 10 millions de combattants et de centaines de milliers de civils. Il soulève le voile des illusions perdues pour retrouver la guerre, telle qu’elle fut.

Les mille et une gaffes de l’ange gardien Ariel Auvinen, Arto Paasilinna, 2014, Éditions Denoël, 209 p., 9782207115688

Aaro Korhonen décide d’ouvrir une brocante-bouquinerie-salon de thé à Helsinki, où il retrouve un ami, Oskari Matto. Lorsqu’un ange gardien, Ariel Auvinen, est chargé de veiller sur Aaro, celui-ci voit ses projets contrariés par son protecteur, l’ange tentant de l’empêcher de vendre de l’alcool dans son salon et prétendant choisir son épouse pour lui. Un démon tente alors d’évincer Ariel.

Katia Courteau, libraire du secteur Jeunesse, aime la littérature jeunesse, la poésie et tant d’autres choses…

L’ombilic des limbes suivi de Le pèse-nerfs et autres textes, Antonin Artaud, 1968, Éditions Gallimard, coll. Poésie, 256 p., 9782070300198

« Une grande ferveur pensante et surpeuplée portait mon moi comme un abîme plein. ».

Miss Peregrine et les enfants particuliers Volume 2: Hollow city, Ransom Riggs, 2014, Éditions Bayard Jeunesse, 450 p., 9782747044981

Livrés à eux-mêmes suite à l’attaque des Estres ayant changée Miss Peregrine en oiseau, Jacob et les enfants particuliers échouent sur une rive de Grande-Bretagne, en 1940. En fuyant leurs ennemis, les enfants trouvent refuge dans une boucle temporelle où vivent d’étranges animaux. Ceux-ci leur révèlent qu’une Ombrune, Miss Wren, aurait le pouvoir de redonner à leur directrice sa forme humaine.

Théorie de la vilaine petite fille, Hubert Haddad, 2014, Éditions Zulma, 397 p., 9782843046735

En 1848 aux Etats-Unis, Leah découvre avec intérêt les expériences spirites menées par deux fillettes, les soeurs Kate et Margaret Fox, et imagine tout le profit qui pourrait en être tiré avec l’appui d’hommes d’affaires et de financiers.

Vingtièmes siècles, Jean-Marc Desgent, 2005, Écrits des Forges, 64 p., 9782890469105

Vingtièmes siècles (Prix du Gouverneur général 2005)  fait aussi surgir de lumineux moments de tendresse au creux d’images et de mots qui sont parmi les plus insupportables de l’aventure humaine. Mais l’auteur a également voulu que son recueil soit le livre de la lucidité, que ses poèmes soient comme des « (l)ames aux poignets à la guerre comme à la guerre : des tueries semblent nécessaires au milieu des événements du monde ».

Marie-Ève Blais, libraire du secteur Général et universitaire, est férue le littérature, d’art, de politique et d’études féministes. Ses choix reflètent bien ses multiples intérêts : 

Drama Queens, Vicky Gendreau, 2014, Le Quartanier, Coll. « Série QR », 160 p., 9782896981014

« Ce livre pourrait s’appeler *Tes dialogues de Tarantino* ou *Demandes spéciales*. Je parle de cinéma tout le temps. Je dis tout le temps que je vais écrire dix livres et que je vais vivre dix ans. Que celui-là va s’appeler *Cinéma expérimental*. *Drama Queens*, c’est comme son nom de danseuse. Je tape à une main, avec un oeil fermé. À tout moment, je pourrais partir en convulsions. Partir comme dans ne plus jamais revenir. Chaque phrase est un combat. Au Salon du livre de Rimouski, une dame a pris mon premier livre pour lire la quatrième de couverture. Elle l’a reposé en évitant mon regard. C’est lourd, le cancer, la mort pis ces affaires-là. J’aimerais que ça soit plus interactif comme objet, le livre. Comme une manette de jeu vidéo. Que ça vibre à chaque fin de chapitre. Mais c’est pas comme ça que ça marche, la vie. Comment est-ce que ça se passe, mourir? Est-ce qu’on vibre et qu’il est écrit GAME OVER? »

Françoise Collin : anthologie québécoise, 1977-2000, Marie-Blanche Tahon (Dir.), Éditions du Remue-Ménage, 2014, 267 p., 9782890914780

« Françoise Collin a fait entrer le féminisme dans la philosophie, et la philosophie dans le féminisme. Originale, radicalement plurielle, à la fois moderne et postmoderne, sa pensée nous rappelle que le féminisme n’est pas qu’une théorie ou une action politique. Il est aussi une façon d’être au monde. Figure marquante des lettres francophones, la romancière et philosophe belge a nourri durant toute sa carrière une vive affection pour le Québec. Cette anthologie préparée par Marie-Blanche Tahon rassemble ainsi des textes présentés au Québec dès les années 1970, entre autres dans les revues Spirale, Liberté, La Vie en rose et Recherches féministes. »

Le petit livre des couleurs (N.É), Michel Pastoureau et Dominique Simonet, 2014, Points, Coll: « points histoire », 121 p., 9782757841532

« Les couleurs ne sont jamais là par hasard, elles véhiculent des sens cachés, des codes, des tabous ou des préjugés. Elles pèsent sur la vie quotidienne, le langage et l’imaginaire. Elles ne sont ni immuables ni universelles et ont une histoire mouvementée. Conversations avec l’historien anthropologue M. Pastoureau sur leurs significations. »

Pourquoi être heureux quand on peut être normal, Jeanette Winterson, 2013, Points, 258 p., 9782757835951

« Récit autobiographique de la quête d’identité de l’auteure, et à travers elle, celle des femmes engagées dans la bataille pour leur liberté. Mères, amantes, amies, écrivains, modèles, adorées ou honnies, J. Winterson leur rend hommage dans ces mémoires d’une jeune fille issue du prolétariat de Manchester. »

Thérèse et Isabelle, Violette Leduc, 2013, Éditions Gallimard, Coll, Folio, 142 p., 9782070454334

« Au printemps 1948, V. Leduc, encouragée par S. de Beauvoir, entame la rédaction de ce texte auquel elle consacre trois années. Il constituait la première partie, censurée au début des années 1950, de son roman Ravages. Il paraît, sous une forme elle aussi censurée, en 1966. Il s’agit ici du texte intégral du récit de la passion de deux collégiennes. »

Trois guinées (N.E.), Virginia Woolf, accompagné de: L’autre corps, Viviane Forrester, 2014, Éditions Des femmes-Antoinette Fouque, 300 p., 9782721006240

« Réflexion sur la condition féminine, passée et présente (jusqu’en 1938, date de parution de l’ouvrage), et sur les inégalités de traitement entre les sexes : l’éducation des femmes, les femmes et l’accès à une vie professionnelle et à la culture. »

Une chambre à soi, Virginia Woolf, 2001, 10/18, 171 p., 9782264033604

« Un pamphlet où l’auteur s’interroge sur le fait qu’à travers l’histoire, tant de génies féminins ont été réduits au silence, voire condamnés à s’ignorer. »

Maxime Nadeau, libraire du secteur Général et universitaire, linguiste de formation et grand amateur de poésie, lira :

Grammaire de la langue innue, Lynn Drapeau, 2014, P.U.Q., 644 p., 9782760539600

L’innue, une langue « imagée » à la structure simple et aux moyens réduits? Rien de plus faux! Cette grammaire de référence de la langue innue, inspirée de la basic linguistic theory ou linguistique empirique, déconstruit ce mythe en répertoriant les faits de langue, en les décrivant, en les expliquant et en les reliant entre eux de manière à en élucider la logique.

Cet essai présente la vie de Siddartha Gotama. Ce jeune prince abandonna sa riche famille et son environnement confortable afin de consacrer sa vie à la recherche de l’illumination. Reprenant une grande variété de scènes canoniques, ce texte offre une nouvelle version de la vie de Bouddha tout en reprenant de manière concise les principaux enseignements du bouddhisme.

Sade vivant, Jean-Jacques Pauvert, 2013, Éditions Le Tripode, 1204 p., 9782370550033

Biographie de l’écrivain libertin, de sa jeunesse parisienne à sa fin de vie dans un asile d’aliénés, en passant par les scandales qu’il a provoqués, son implication dans la Révolution et ses années en prison. Le premier éditeur de l’oeuvre intégrale de Sade démêle la réalité de la légende pour mieux éclairer la radicalité de son oeuvre littéraire.

Sur la route et autres romans, Jack Kerouac, 2014, Éditions Gallimard, coll. Quarto, 1500 p., 9782070768455

Ce volume contient les principaux romans de La Légende de Duluoz, le cycle autobiographique conçu par Kerouac lui-même ainsi qu’un choix de lettres. « La Légende de Duluoz compte à présent 7 volumes, quand j’aurai terminé, dans environ dix, quinze ans, elle couvrira toutes les années de ma vie, comme Proust, mais au pas de course, un Proust qui court… Je vois à présent la Cathédrale de la Forme que cela représente, et je suis tellement content d’avoir appris tout seul (avec un peu d’aide de messieurs Joyce & Faulkner) à écrire la prose spontanée, de sorte que, même si la Légende court pour finir sur des millions de mots, ils seront tous spontanés et donc purs et donc intéressants et en même temps, ce qui me réjouit le plus : rythmiques…» Jack Kerouac, Lettre à Malcolm Cowley, 11 septembre 1955

Patrick Isabelle, libraire du secteur Jeunesse, est romancier et fervent lecteur. Il a choisi de lire cet été :

Le quatuor d’Alexandrie (N.E.), Lawrence Durrell, 2012, Éditions Buchet Chastel, 1454 p., 9782283025703

Principalement écrite en France pendant les années cinquante, cette fresque majestueuse, opulente et sensorielle, tient de la symphonie littéraire. Des femmes et des hommes exceptionnels la peuplent, entre histoires d’amour et événements politiques, avec, à l’arrière-plan, l’exotique et cosmopolite Alexandrie avant et pendant la Seconde Guerre mondiale. Dans Justine, le premier des quatre romans du Quatuor, on rencontre Darley, un Anglais qui se souvient de sa liaison avec Justine, pourtant mariée à Nessim… Balthazar, le deuxième volet, introduit ce personnage éponyme qui propose à Darley un tout autre angle de vue sur sa liaison ; manifestement, il a été manipulé par Justine et Nessim dans le cadre d’un complot venu de l’étranger…  Mountolive, le troisième épisode de la fresque, narre l’histoire de Mountolive, l’ex-amant de la mère de Nessim, devenu ambassadeur anglais en Égypte… Tandis que Clea voit Darley, le narrateur, revenir à Alexandrie. Publiées à la fin des années cinquante et rassemblées en un volume en 1962, les quatre fictions du Quatuor d’Alexandrie connurent un succès immédiat et dotèrent Lawrence Durrell d’une stature universelle qui ne s’est – jusqu’à aujourd’hui – jamais démentie.

Strom : l’intégrale, Benoît & Emmanuelle de Saint-Chamas, 2013, Éditions Nathan Jeunesse, 960 p., 9782092546871

Depuis les sous-sols du Louvre, une société œuvre dans le plus grand secret pour protéger l’humanité: la confrérie des Chevaliers de l’Insolite. Grâce au pouvoir du Strom, elle dissimule au commun des mortels l,existence de monde invisible. À douze ans, Raphaëlle et Raphaël sont recrutés par la Confrérie. Maîtrise des sciences paranormales, télépathie, lévitation, les jumeaux développent, en parallèle de leur vie de collégiens ordinaires, la capacités inexplorées de leur cerveau. Désormais initiés au pouvoir du Strom, ils sont prêts à accomplir leurs missions…

Réjean St-Hilaire, responsable du secteur Bandes dessinées, lit des dizaines de BD chaque mois. Il en a tout de même choisi deux de plus, ainsi qu’un excellent roman :

Kamandi T. 1, Jack Kirby, 2013, Urban comics, 457 p., 9782365773157

Issu de l’imaginaire sans égal de Jack Kirby, le Roi des comics, Kamandi suit le périple du « Dernier Garçon de la Terre » à travers un monde dévasté où les animaux gouvernent une humanité réduite à l’esclavage. Cette édition offre pour la première fois au lectorat français l’intégralité de la série en deux tomes, et en couleur.

Kamandi T. 2, Jack Kirby & Gerry Conway, 2014, Urban comics, 427 p., 9782365773324

Dans un monde dévasté où les hommes servent d’esclaves aux animaux, Kamandi, seul individu libre, poursuit son périple. Il rencontre des dauphins supérieurement intelligents, dresse des aigles géants ou retrouve les dernières reliques d’un certain Homme d’acier.

Trois vies de saints, Eduardo Mendoza, 2014, Éditions du Seuil, 205 p., 9782021052725

Trois récits sur des personnes prêtes à tout pour mettre en oeuvre leur idée, qu’elle soit géniale ou absurde : un évêque latino-américain au passé trouble hébergé dans une famille catalane à l’occasion d’un congrès eucharistique, le fils d’une célèbre ophtalmologue rentré d’Afrique pour recevoir un prix au nom de sa mère récemment décédée, et un criminel qui s’initie à la littérature en prison.

Robert Beauchamp, libraire responsable des communications, sites et médias sociaux, se promet de lire :

Crimes à la librairie, Collectif ss la dir. de Richard Migneault, 2014, Éditions Druide, 240 p., 9782897111083

Ils écrivent des polars. Des polars qu’on dévore. Et à la demande d’un lecteur passionné, Richard Migneault, ils se sont réunis autour d’un thème séduisant : crimes à la librairie. Mario Bolduc, Camille Bouchard, Benoît Bouthillette, Chrystine Brouillet, Jacques Côté, Ariane Gélinas, André Jacques, Martine Latulippe, Geneviève Lefebvre, Florence Meney, Sylvain Meunier, Martin Michaud, Patrick Senécal, Johanne Seymour, Robert Soulières, Richard Ste-Marie. Ces seize écrivains québécois de grand talent nous invitent dans autant de librairies. De ces lieux généralement paisibles, ils ont fait de véritables scènes de crime. Ils ont dénaturé ces carrefours de tous les imaginaires en transformant chaque livre qui s’y trouve en témoin de l’énigme, du suspense, de l’insoutenable. Leurs nouvelles nous permettent de découvrir leur style, leurs intrigues et leurs personnages: un tueur à gages littéraire, un homme qui détestait les livres, un général croate sanguinaire, un agent du FBI, une libraire incendiaire, un voleur d’incunables… Parions qu’après avoir lu ce recueil, vous ne verrez plus tout à fait votre librairie préférée du même œil…

En finir avec Eddy Bellegueule, Édouard Louis, 2014, Éditions du Seuil, 219 p., 9782021117707

Elevé dans une famille ouvrière pauvre de Picardie, Eddy subit les quolibets et la violence de ses camarades, de son père alcoolique et de sa mère revêche qui le trouvent trop efféminé. Lui-même finit par se poser la question de son homosexualité. Premier roman.

En une vingtaine de chapitres, L.-B. Robitaille, correspondant d’un grand quotidien nord-américain, dresse le portrait du Parisien et de sa ville. Sur un ton humoristique, il évoque, entre autres, les artistes, écrivains, personnalités politiques, serveurs, coursiers croisés au cours de ces dernières décennies.

Mr Gwyn, Alessandro Baricco, 2014, Éditions Gallimard, 183 p., 9782070142361

En dépit du succès de ses trois premiers romans, Jasper Gwyn, jeune écrivain britannique, décide de rompre avec l’écriture romanesque. Il décide de réaliser des portraits écrits dépassant la simple description et se met en quête de modèles, dont il relate l’histoire. A travers la fiction se dévoile l’interrogation de l’auteur sur la nature véritable de l’artiste.

Sonia Simard, libraire attachée au Service aux institutions, est une lectrice invétérée. Elle a choisi, dans la longue liste des ses projets de lecture :

Les mille et une gaffes de l’ange gardien Ariel Auvinen, Arto Paasilinna, 2014, Éditions Denoël, 209 p., 9782207115688

Aaro Korhonen décide d’ouvrir une brocante-bouquinerie-salon de thé à Helsinki, où il retrouve un ami, Oskari Matto. Lorsqu’un ange gardien, Ariel Auvinen, est chargé de veiller sur Aaro, celui-ci voit ses projets contrariés par son protecteur, l’ange tentant de l’empêcher de vendre de l’alcool dans son salon et prétendant choisir son épouse pour lui. Un démon tente alors d’évincer Ariel.

Mr Gwyn, Alessandro Baricco, 2014, Éditions Gallimard, 183 p., 9782070142361

En dépit du succès de ses trois premiers romans, Jasper Gwyn, jeune écrivain britannique, décide de rompre avec l’écriture romanesque. Il décide de réaliser des portraits écrits dépassant la simple description et se met en quête de modèles, dont il relate l’histoire. A travers la fiction se dévoile l’interrogation de l’auteur sur la nature véritable de l’artiste.

Pour commander ces livres via notre site monet.leslibraires.ca dans leur version papier ou numérique, veuillez cliquer sur les titres sélectionnés.

À suivre…

***


18 juin 2014  par nos libraires

Essais et documents : les parutions de mai

Comme chaque mois, notre équipe de libraires passe en revue l’ensemble de l’effarante production du mois écoulé pour en repérer les nouveautés incontournables. Voici un aperçu de ces nouveaux titres, question d’aiguiser votre appétit livresque…

BIOGRAPHIES

Ma vie en partage, Martin Gray & Mélanie Loisel, 2014, L’Aube, 221 p., 9782815909631*

Dans cet entretien, M. Gray s’adresse aux jeunes générations au nom des siens et de ceux qui se sont battus pour la liberté, la justice et la dignité humaine. Il témoigne notamment des drames qui ont jalonné sa vie, les années passées dans le ghetto de Varsovie et les camps de concentration dont il revient seul, la mort de sa femme et de ses enfants dans un incendie de forêt, etc.

Gorbatchev, Bernard Lecomte, 2014, Perrin, 462 p., 9782262031435*

Vingt-cinq ans après la chute du Mur de Berlin, voici la première grande biographie de son principal protagoniste : Mikhaïl Gorbatchev. Au terme de plusieurs années d’enquête, le journaliste Bernard Lecomte raconte la vie du dernier dirigeant du Parti communiste soviétique. Parvenu au sommet du pouvoir (en 1985), il lança la glasnost et la perestroïka, mit fin à la guerre froide et provoqua l’éclatement de l’URSS, après un parcours politique exceptionnellement mouvementé qui fait de sa vie un véritable roman. Prix Nobel de la paix, personnage charismatique, ambigu et attachant, Mikhaïl Gorbatchev reste un mystère : a-t-il voulu mettre fin à la plus puissante idéologie du siècle, ou a-t-il été dépassé par les événements qu’il a provoqués ? À cette question clef, Bernard Lecomte — qui couvrit tous ces événements pour le magazine L’Express — apporte des réponses précises et parfois surprenantes.

La vie cachée de Fidel Castro, J. R. Sanchez et A.Gyldén, 2014, M. Lafon, 328 p., 9782749922133*

Qui sait que Fidel Castro possède une île secrète paradisiaque, où il se rend à bord de son yacht privé et s’adonne à la chasse sous-marine ? Qu’il dort avec son fusil, ne part jamais sans un goûteur et deux donneurs de sang compatibles ? Qui sait qu’il a eu douze enfants issus de cinq unions, une femme officielle depuis 1961, et des maîtresses auxquelles il rend visite en suivant un rituel unique en son genre ? Juan Reynaldo Sanchez, chargé de la sécurité de Fidel Castro de 1977 à 1994, sait tout, lui, du « Líder Máximo ». Des coulisses de la guerre d’Angola jusqu’au secret de l’alliance avec le Venezuela, en passant par les échanges saugrenus avec Kim II-Sung ou Kadhafi, Juan l’a servi avec le tambour de la révolution au cœur. Jusqu’au jour où une sombre affaire de trafic de drogue accuse et condamne à l’exécution Ochoa, un des plus sûrs compagnons de route de Fidel. Outré par cette affaire dont il connaît les dessous, Juan demande à prendre sa retraite. Il sera jeté en prison pour cette insolence. Là-bas, dans un infect cachot, il s’est promis de révéler au grand jour la face cachée d’El Commandante.

Lawrence d’Arabie, Christian Destremeau, 2014, Perrin, 492 p., 9782262040482*

Thomas E. Lawrence est écrasé par le mythe qu’il a contribué à créer avec Les Sept Piliers de la sagesse. Sa vérité est pourtant plus insaisissable que la légende propagée par ses hagiographes comme par ses détracteurs. Archéologue et agent de renseignements, chef de guerre audacieux et téméraire, soldat de la RAF, Lawrence se rêvait avant tout écrivain. Personnalité envoûtante, le « garçon adoré » de Gertrude Bell a incontestablement marqué l’histoire et les lettres britanniques. Mais Lawrence a aussi sa part d’ombre. La révolte arabe de 1916-1918 ne se résume pas à une glorieuse épopée, les massacres de prisonniers en témoignent. De même, son action vis-à-vis des leaders arabes comme de l’administration anglaise laisse entrevoir un opportunisme parfois déroutant. Quant au statut de héros de la Première Guerre mondiale, il n’aura de cesse de le rejeter. Il n’en demeure pas moins que la vie de l’Emir dynamit est exceptionnellement romanesque. Christian Destremau la restitue pleinement dans cette grande biographie historique.

SCIENCES HUMAINES

Qu’est-ce que l’esclavage ?, Olivier Grenouilleau, 2014, Gallimard, 407 p., 9782070786176*

L’esclavage, chacun croit savoir ce que c’est, et pourtant… Les cours pénales elles-mêmes statuent difficilement sur ses formes contemporaines, faute de définition juridique claire. Pour tenter d’en cerner les contours, Olivier Grenouilleau s’est posé trois questions : pourquoi est-il si difficile de le définir ? Comment peut-on néanmoins y parvenir ? Comment les systèmes esclavagistes arrivent-ils à durer ? Comparant l’esclavage aux autres formes d’exploitation de l’homme, il parcourt l’espace et le temps, depuis l’invention même de l’esclavage, au néolithique, jusqu’à nos jours. Associant exemples et analyses au service d’une approche globale, il s’inscrit, au-delà même de son sujet, dans de nouvelles manières de penser l’histoire.

Histoire du terrorisme, Gilles Ferragu, 2014, Perrin, 488 p., 9782262033460*

Sans cette forme de violence politique qu’est le terrorisme, la France serait-elle encore une monarchie ? Les puissances européennes auraient-elles, sans l’attentat de Sarajevo, basculé dans une guerre mondiale en août 1914 ? Et l’État d’Israël aurait-il pu naître sans l’action décidée de quelques extrémistes ? L’influence de cette violence politique, dans l’Histoire comme au quotidien, pèse lourd : le moindre portique d’aéroport nous en rappelle aujourd’hui la prégnance.

Le phénomène reste pourtant difficile à appréhender. Le terrorisme ne répond en effet à aucune définition satisfaisante ; mais il a indéniablement une histoire. Éparpillé entre divers groupes, tributaire des idéologies les plus variées, ce passé ne saurait pour autant se réduire à une succession d’attentats, de revendications et de procès. Cet ouvrage entend donc proposer une approche historique globale afin de le replacer dans un contexte et une dynamique plus larges.

Une histoire du bon goût, Didier Masseau, 2014, Perrin, 415 p., 9782262039912*

Des gestes, des attitudes, des expressions sont perçus par les adeptes et les praticiens du « bon goût » comme les marques de la pire « vulgarité », quand bien même le sujet s’efforce en toute sincérité d’être poli et attentif aux autres. Un rire un peu trop fort, un geste trop brusque, un « Au revoir Messieurs dames » ou un « Au plaisir » lancés à la cantonade, classent immédiatement le parleur parmi les réprouvés de la distinction. Pourquoi le mot « merde » est-il parfaitement admis, alors que le mot «  mince » est proscrit dans certains milieux sociaux ? Ce livre répond à ces questions en procédant à une histoire inédite des codes de distinction du Moyen-âge à nos jours. Il témoigne d’une histoire sociale des mentalités et de la permanence d’une civilité reflet d’une culture de Cour qui forme un des fils d’Ariane de l’histoire de France.

Le corps-marché : La marchandisation de la vie humaine à l’ère de la bioéconomie, Céline Lafontaire, 2014, Seuil, coll. « La couleur des idées », 267 p., 9782021038880*

Réflexions sur la réification du corps humain, découpé comme autant de produits commercialisables : sang, organes, cellules, embryons, tissus. La sociologue détermine les trois fondements de la bioéconomie : chosification du corps, conservation in vitro de ses morceaux et vente. Elle démontre que les corps exploités par cette nouvelle branche du capitalisme sont ceux des plus démunis.

The Wire : L’Amérique sur écoute, Marie-Hélène Bacqué et al., 2014, La Découverte, 9782707175984* (+)

Issues d’un colloque, ces contributions s’appuient sur la série américaine culte The Wire ainsi que sur des investigations de terrain, afin d’étudier les inégalités sociales aux États-Unis.

PSYCHOLOGIE

Je ne comprends pas de quoi vous me parlez : Pourquoi refusons-nous parfois de reconnaitre la réalité ?, Henri Rey-Flaud, 2014, Aubier, 373 p. , 9782700704921*

À partir de cas cliniques, l’auteur renouvelle la représentation psychanalytique de la condition humaine. Pour lui, la conception classique du psychisme centrée sur le refoulement doit être complétée par ce que Lacan a appelé le démenti : un processus produisant un clivage entre croyance du sujet et réalité, pendant longtemps considéré comme relevant de la psychose ou de la perversion.

Intelligents, trop intelligents : Les surdoués : de l’autre côté du miroir, Carlos Tinoco, 2014, Lattès, 359 p., 9782709643733*

Au lieu de considérer les aptitudes supérieures des surdoués, l’auteur réfléchit à ce qui inhibe l’intelligence dite normale. Selon lui, il n’y a pas de dons particuliers mais un certain type de positionnement psychique qui produit des résultats remarquables sans pour autant relever d’une faculté cérébrale supérieure. À travers cette réflexion, il pose la question de l’essence de l’intelligence.

La révolution du plaisir, Shereen El Feki, 2014, Autrement, 367 p. , 9782746736900*

Du Maroc à l’Irak, l’auteur révèle le ressenti lié à la révolution de la sexualité. Il pointe le joug du patriarcat, dont les mères de famille sont souvent garantes, en dépit de leur lutte pour l’éducation sexuelle de leurs enfants. Il dévoile une société en mutation et adopte un regard affranchi de tout cliché à travers le portrait d’un islam pacifique constitué de féministes.

EN POCHE

La vie psychique des réfugiés, Élise Pestre, 2014, Payot, coll. «Petite bibliothèque Payot», 377 p., 9782228910651*

Conflits armés, génocides, pauvreté, changement climatique : le nombre de réfugiés augmente, et, avec lui, celui des demandeurs d’asile. Ces derniers doivent, dans l’urgence, prouver qu’ils ont subi des dommages, des violences, des persécutions, ce qui engendre d’autres conséquences psychiques. Issu d’une thèse de doctorat, cet ouvrage trace les grandes lignes d’une clinique de l’asile.

Les adultes tyrans, Didier Pleux, 2014, Odile Jacob, 232 p., 9782738131195*

Cet ouvrage décrypte le comportement tyrannique de certains adultes incivils, égoïstes ou mal élevés et donne des clés pour savoir comment se comporter face à ces individus, qu’il est possible de rencontrer aussi bien dans la sphère sociale et professionnelle que dans la sphère amoureuse et amicale.

PHILOSOPHIE

Les continents de l’ignorance, Firestein Stuart, 2014, Odile Jacob, 181 p, 9782738130921*

L’auteur révèle comment l’ignorance, au même titre que la connaissance, constitue le savoir scientifique. Il se fonde sur des exemples empruntés à la psychologie cognitive, à la physique théorique, à l’astronomie et aux neurosciences pour illustrer son utilisation quotidienne dans les laboratoires comme dans l’esprit des scientifiques, de manière plus ou moins consciente.

De Nietzsche à Maître Eckhart : L’athéisme est une maladie des yeux, la religion aussi, Jean-Yves Leloup, 2014, Almora, Odile Jacob, 121 p., 9782351181805*

Réflexion sur l’athéisme et la notion de Dieu chez le philosophe et le théologien, à travers leurs points communs.

L’invention de dieu, Römer Thomas, 2014, Seuil, 331 p., 9782021088151*

À partir du judaïsme, la plus ancienne religion monothéiste, l’auteur s’intéresse à la naissance du concept de Dieu unique et à sa propagation au christianisme et à l’islam. En analysant les textes bibliques, il montre que Yavhé n’a pas été la seule et unique divinité depuis toujours, mais qu’il s’est installé au fil du temps, en écartant les autres dieux.

ARTS ET BEAUX-LIVRES

La traversée de la pornographie : Politique et érotisme dans l’art féministe, Julie Lavigne, 2014, Remue-ménage, 234 p., 9782890914407*

Un essai phare pour l’histoire de l’art. À la suite d’un travail de longue haleine, Julie Lavigne présente ici une étude d’artistes femmes œuvrant dans le domaine des arts visuels, figuratifs et numériques. Elle y pose la question de la subversion, d’une part de l’art féministe, et d’autre part de l’art pornographique. S’intéressant entre autres aux tensions entre érotisme et pornographie ainsi qu’à l’esthétisme dans la création féministe, ce livre est un ouvrage nécessaire pour réfléchir et poser un regard différent sur l’art pornographique et ces codes stricts, trop souvent indestructibles. (Marie-Ève Blais)

Quand la musique prend corps, Monique Desroches, Sophie Stévance et Serge Lacasse, 2014, Presses de l’Université de Montréal, 390 p., 9782760633803*

Recueil de textes dirigé par trois musicologues, cet assemblage présente une réflexion sur l’espace qu’occupe le corps dans la musique. Rassemblant des professeurs, étudiants et chercheurs, les thèmes traités sont divers : le corps comme outil de travail, comme lieu de performance, l’utilisation de la voix comme environnement sonore, les liens entre le mouvement du corps et celui de la musique, etc. Autant la pratique de la danse, le théâtre, le chant que l’utilisation des différents instruments, sont mis sous la loupe de l’analyse corporelle. Un ouvrage complet et utile pour les passionnés de musique. (Marie-Ève Blais)

Indiens des Plaines, 2014, Arthur Amiotte et al., Éditions Skira / Musée du quai Branly, 317 p., 9782370740014*

Catalogue d’une exposition présentée au Musée du quai Branly, consacré aux arts premiers, cet ouvrage nous révèle la richesse culturelle des diverses communautés autochtones peuplant les Grandes Plaines, qui couvrent le centre du continent, du Texas à l’Alberta. Les grandes étapes de leur Histoire nous sont révélées, prenant appui sur un panorama des arts appliqués et des arts graphiques d’une grande finesse. Cet ouvrage nous révèle un passé qu’on a voulu, trop longtemps, faire taire. Magistral ! (Robert Beauchamp)

Morrice et Lyman en compagnie de Matisse, Michèle Grandbois (dir.), 2014, Éditions de l’Homme, Musée national des beaux-arts du Québec, 256 p., 9782761941006*

Alors que les portraitistes et les paysagistes classiques avaient la cote au Canada anglais, James W. Morrice, tout comme John Goodwin Lyman, deux membres de la bonne bourgeoisie anglophone de Montréal, décidèrent de prendre le large et d’aller s’inspirer, en Europe, de la modernité alors en pleine ébullition. Quelques voyages avec Matisse en Afrique du Nord marqueront Morrice, attiré par le dépaysement et la lumière des lieux. John Goodwin Lyman subit quant à lui l’influence de Morrice, son aîné, mais il rencontra également Matisse et de nombreux autres peintres lors de ses séjours parisiens. C’est là qu’il rencontrera Borduas, avec qui il fondera plus tard à Montréal la Société d’art contemporain. Critique d’art et essayiste, il enseignera également et poursuivra avec détermination sa volonté de rendre l’art moderne plus accessible. Deux grands artistes à découvrir, mis en lumière par les couleurs radieuses d’Henri Matisse lors de cette magnifique exposition présentée à Québec jusqu’au 7 septembre 2014. (Robert Beauchamp)

Robert Mapplethorpe, Jérôme Neutres, 2014, Réunion des musées nationaux / Grand Palais, 288 p., 9782711861408*

Photographe célébré et conspué à la fois, souvent pour les mêmes raisons, Robert Mapplethorpe fut certainement l’une des icônes de la vie new-yorkaises des années 70-80. Si Warhol et sa clique amusaient souvent la galerie, Mapplethorpe la faisait plutôt frémir, avec ses photographies des plus explicites et sa vie quelque peu déjantée. Son amitié avec Patti Smith et d’autres artistes d’importance en feront l’une des figures marginales marquantes de cette époque. Mapplethorpe est avant tout un artiste d’une rare qualité. Ses portraits, ses mises en scène, ses natures mortes, tout comme ses études s’inspirant de l’Antiquité frisent la perfection esthétique. Atteint du sida, Mapplethorpe deviendra l’un des symboles d’une génération sacrifiée. (Robert Beauchamp)

Ron Mueck, collectif, 2014, Fondation Cartier pour l’art contemporain, 242 p., 9782869251014*

Découvert par plusieurs amateurs d’art canadiens lors d’une magnifique exposition présentée au Musée des beaux-arts du Canada, en 2007, cet artiste australien vivant dorénavant à Londres présentait en 2013 une nouvelle exposition d’envergure à la Fondation Cartier pour l’art contemporain de Paris. Marionnettiste de formation, ce sont ses personnages hyperréalistes qui ont fait la renommée de Ron Mueck. En plus de la qualité technique de ses créations, c’est la démesure de certains personnages qui frappe le plus souvent le spectateur. Malgré leurs tailles, Mueck réussit à recréer une intimité certaine avec ses sujets, et ce malgré le gigantisme de certaines de ses œuvres majeures, ce qui s’avère souvent particulièrement troublant. À découvrir sans faute! (Robert Beauchamp)

CUISINE

Smoothie, Louise Rivard, 2014, Modus Vivendi, 256 p., 9782895238126*

Un smoothie peut être un tonique vivifiant, une délicieuse collation, la base d’un régime amaigrissant ou un repas à part entière. Cette nouvelle édition de La bible des smoothies, vendue à des milliers d’exemplaires au Québec et à travers l’Europe, vous fournit toute l’information dont vous avez besoin pour préparer vos propres smoothies à la maison.

La cuisine moléculaire : La physique culinaire sort du laboratoire pour entrer dans votre cuisine, Josef Youssef, 2014, Marabout, 238 p. , 9782501091275*

50 recettes originales de cuisine moléculaire à réaliser chez soi à l’aide de quinze techniques : fumage, évaporateur rotatif, azote liquide, sphérification, etc.

Un diner à Marrakech, Laure Siriex, 2014, Hachette cuisine, coll. « Un diner à », 91 p. , 9782012387539*

37 recettes marocaines traditionnelles sucrées et salées : salade méchouia, tajine d’agneau aux pruneaux et aux amandes, cornes de gazelle, makrouts aux dattes, couscous de poulet aux carottes et aux figues, etc.

Barbecue : pas de d’cochon dans mon salon, Samuel Leclair, 2014, la presse, 208 p. , 9782897052317*

Voici le nouveau livre québécois sur le barbecue, préparé par quatre fous de ce type de cuisson! Les chefs de Pas d’cochon dans mon salon proposent plus de 80 recettes, de la poitrine de poulet Buffalo aux crevettes cajun, en passant par le pulled pork et les hamburgers, sans oublier les légumes ou même les desserts, avec des recettes comme le brocoli au BBQ et noix de cajou et la croustade aux pommes et cheddar. À cela s’ajoutent quantité de rubs, marinades et sauces en fonction des différents types d’aliments. Les chefs de Pas d’cochon dans mon salon sont des spécialistes du barbecue, ils en profitent donc pour partager dans ce livre des conseils qui couvrent tant le choix et l’entretien d’un barbecue que les temps de cuisson, les coupes de viandes à privilégier et la préparation des poissons et légumes.

VIE PRATIQUE

Digestion et ulcères, C.J. Hawkey, N.J.D. Wight, 2014, Modus Vivendi, coll. « Votre santé », 104 p., 9782895238270*

Tout le monde a déjà eu une indigestion au cours de sa vie. Souvent, il s’agit d’un désagrément mineur. Toutefois, lorsque les symptômes persistent, ceux-ci doivent être étudiés plus soigneusement. Cet ouvrage vous fournit de nombreuses informations pour vous permettre de comprendre comment se fait la digestion, de distinguer les différents troubles digestifs, en plus de répondre à vos questions dans un langage simple.

Circuits de vélos : Découverte des plus beaux villages du Québec, Francine Saint-Laurent, 2014, Tête première, 132 p., 9782924207192*

L’originalité de ce livre tient dans la sélection des destinations, la précision des itinéraires proposés et des cartes qui accompagnent chaque chapitre, ainsi que ce soupçon d’histoires et d’anecdotes donnant à l’ensemble la saveur de l’évasion à la portée de tous. Cette invitation au voyage ravira débutants et adeptes puisque les parcours, conçus par l’auteure, sont classés suivant leur difficulté. Il ne s’agit pas de foncer tête baissée dans le guidon, mais plutôt de se faire plaisir en prenant le temps de découvrir, d’apprécier et de savourer, en vélo, les secrets de villages jalousement conservés. Nouvelle édition, revue et augmentée du livre à succès.

Jardiner sur mon balcon : L’essentiel pour réussir la culture des plantes en pot, Jean-Michel Groult, 2014, Ulmer, coll. « Mini-maxi », 64 p., 9782841387090* (+)

Des conseils pour aménager son balcon en fonction des différents types de plantes (à fleurs, bulbeuses, aromatiques) accompagnés des bases pour jardiner en pot (planter, entretenir, fertiliser, rempoter) et des idées d’associations de plantes. Avec des QR codes.

 * Commandez ces titres sur notre site monet.leslibraires.ca en cliquant sur le titre choisi.

***

Tous les textes proviennent des éditeurs, sauf lorsqu’il y a mention d’auteur.

Sélection : biographies et sciences humaines – Benoit Desmarais ; psycho, philo et cuisine – Caroline Le Gal ; sciences humaines, arts et vie pratique – Marie-Ève Blais ; beaux-livres – Robert Beauchamp.

6 juin 2014  par Le Délivré

Nos meilleures ventes de mai : Essais

Chaque mois, nous analysons les ventes de nos divers secteurs, histoire de valider nos sélections et de constater où nous portent les goûts de nos lecteurs. Voici les romans qui ont su gagner la faveur des lecteurs et des lectrices de la Librairie Monet. De bonnes pistes de lecture pour les vacances qui approchent à grands pas, non?

Histoire

 1- De remarquables oubliés T.2: Ils ont couru l’Amérique, Serge Bouchard & Marie- Christine Lévesque, ill. de Francis Back, 2014, LUX Éditeur, 750 p., 9782895961611

« Voici les pérégrinations de quatorze coureurs des bois – hommes des montagnes, cavaliers des plaines, muletiers, navigateurs des glaces et commerçants des déserts. Voici ceux qui ont couru l’Amérique. En suivant leurs traces, nous pénétrons au coeur de l’infrahistoire – cette part plus obscure de la grande épopée humaine, mais qui en donne souvent le meilleur éclairage. Voyons leurs exploits. Créons leur légende. Car les grands récits nord-américains ont systématiquement omis de parler de ces Canadiens – ainsi qu’on appelait les Canadiens français jusqu’au début du XXe siècle. De même, nos propres élites bourgeoises et cléricales n’ont guère jugé à propos d’en cultiver le souvenir. Et pourtant. Depuis Étienne Brûlé, l’ensauvagé, jusqu’au père Lacombe, dit le petit sauvage, chacun de ces découvreurs mérite de figurer parmi les icônes de la grande aventure de l’Amérique.» S.B. et M.-C.L. Inspirée de la série radiophonique produite et diffusée par Ici Radio-Canada Première, l’histoire des Remarquables oubliés continue de s’écrire dans ce deuxième tome. Avec un art con – sommé du récit, Serge Bouchard et Marie-Christine Lévesque lèvent cette fois le voile sur le formidable parcours de quatorze coureurs des bois délaissés par notre histoire.

2- L’histoire du Québec en 30 secondes : les événements les plus marquants, expliqués en moins d’une minute, Jean-Pierre Charland & Sabrina Moisan, 2014, Éditions Hurtubise, 160 p., 9782897233426

La Conquête fut-elle une « heureuse calamité » ou une catastrophe? Quel a été le rôle des femmes dans la construction de la colonie? Et quel rôle a joué le FLQ sur le développement du mouvement national? La question « Quelle histoire faut-il apprendre? » n’est pas simple. Doit-on écrire l’unique récit de l’aventure historique des Québécois? Mais que faire de l’histoire des Amérindiens, des Noirs en Nouvelle-France et de tous les autres membres de cette société qui ne se reconnaissent pas dans le peuple canadien-français? Faut-il alors présenter l’histoire des différents groupes composant la société ou simplement se borner aux limites territoriales? Par des textes brefs rédigés dans un langage accessible, les deux auteurs relèvent le défi et livrent une extraordinaire synthèse du Québec à travers 55 événements importants de son histoire, depuis les premiers occupants avant même l’implantation de la colonie jusqu’aux accommodements raisonnables, en passant par la Nouvelle-France, les Patriotes, l’Expo 67, la Loi 101 et les référendums. L’ouvrage nous livre également le portrait de 8 personnalités importantes, plus ou moins connues, qui ont marqué l’histoire du pays. Le tout est magnifiquement illustré avec une iconographie vintage spectaculaire.

3- De remarquables oubliés T. 1: Elles ont fait l’Amérique, Serge Bouchard & Marie-Christine Lévesque, ill. de Francis Back, 2013, LUX Éditeur, 448 p., 9782895960973

Les femmes sont absentes de l’histoire officielle de l’Amérique – ne le dit-on pas assez ? Les Amérindiennes certainement, mais aussi toutes les autres, sans distinction culturelle : Inuites, Canadiennes, Anglaises, Noires, Françaises et Métisses. Plusieurs d’entre elles sont des êtres d’exception dont le contact avec ce vaste continent a révélé l’intelligence et le caractère.

 4- Apocalypse : la 1ère Guerre mondiale, Daniel Costelle & Isabelle Clarke, 2014, Éditions Flammarion, 255 p., 9782081313743

A partir d’un fonds d’archives filmées, mises en couleur, ainsi que de photographies provenant d’une soixantaine de collections, cet ouvrage revient sur les champs de batailles de la Première Guerre mondiale et en fait l’histoire à travers cinq stades : la furie, la peur, l’enfer, la rage et la délivrance. Cet ouvrage accompagne la série télévisée présentée récemment sur les ondes de TV%.

5- Sorcières ! : la grande chasse, Ludovic Viallet, 2013, Éditions Armand Colin, 220 p., 9782200279608

L’auteur retrace l’histoire de la chasse aux sorcières qui a sévi dans toute l’Europe de la fin du Moyen Age au XVIIIe siècle et explique comment un tel phénomène est né et en quoi il servait les intérêts des puissants. Il s’interroge également sur la perception de la sorcellerie dans les sociétés modernes.

Sciences sociales et humaines

1- Le capital au XXIe siècle, Thomas Piketty, 2014, Éditions du Seuil, 969 p., 9782021082289

Sillonnant trois siècles et plus de vingt pays, l’auteur démontre que si le taux de rendement du capital dépasse à long terme le taux de croissance de la production et du revenu, ce qui sera sans doute la norme au XXIe siècle, le capitalisme produit mécaniquement des inégalités arbitraires où le mérite n’a plus guère droit de cité. Des solutions existent mais la marge de manœuvre est étroite.

2- Contes et comptes du prof Lauzon T. 5: La vraie nature du capitalisme, 2014, Éditions Michel Brûlé, 300 p., 9782894856499 

À  l’heure où il y a de plus en plus de vire-capot au Québec, le prof Lauzon maintient le cap. Il dénonce avec toujours autant de véhémence le néo-libéralisme et toutes ses dérives, comme le monopole des banques, le gaz de schiste et les paradis fiscaux. Avec le prof Lauzon, les bandits à cravate n’ont plus le beau jeu. Au lieu de les mettre sur un piédestal comme le font certains de nos médias serviles, il les montre du doigt, les critique et les fustige. Sexagénaire, le prof Lauzon n’a pas perdu de sa fougue et de sa foi. En ce sens, il est un modèle pour les jeunes et les moins jeunes qui rêvent d’un monde meilleur et surtout plus juste. Avec lui, finis les compromis, les compromissions et les clubs des petits amis. Dans le monde idéal que le prof Lauzon souhaite, il n’y a plus de passe-droits, de privilèges et d’exploitation.

3- Le nouvel art de la guerre : Dirty wars, Jeremy Scahill, 2014, LUX Éditeur, 750 p., 9782895961796

Comme dans un roman noir trop réel, Jeremy Scahill entraîne le lecteur de l’Afghanistan au Yémen en passant par le Pakistan, la Somalie et, bien entendu, les États-Unis, où il recueille des témoignages bouleversants des différents acteurs d’une guerre cachée et interminable. Ce saisissant reportage démontre que, sous Obama, les bavures et les missions secrètes sont non seulement loin de prendre fin mais qu’elles contribuent à créer toujours plus d’ennemis contre lesquels les États-Unis et l’Occident peuvent prétendre lutter. Le nouvel art de la guerre porte un éclairage nouveau sur la guerre au terrorisme à l’échelle mondiale dirigée depuis Washington. Scahill brosse un portrait alarmant des opérations secrètes et clandestines des nouveaux groupes d’intervention qui vont jusqu’à traquer et assassiner des citoyens américains. Loin des lignes de tirs, des fronts de guerres déclarées, là où trop peu de journalistes vont, il enquête sur les nouvelles formes que prennent les guerres modernes.

 4- L’édition au XXIe siècle, Kelvin Smith, 2014, Éditions Pyramid, 209 p., 9782350172965

Ce guide retrace toutes les étapes de la vie d’un ouvrage : choix éditoriaux, travail sur le texte, conception graphique, fabrication, impression, distribution, etc. Illustré de projets, complété de données sur le marché du livre, de tableaux, de citations, d’études de cas et d’exercices, il accorde une large place à l’édition numérique et aux évolutions qu’elle génère.

5- J’apprends à parler : le développement du langage de 0 à 5 ans, Marie-Eve Bergeron Gaudin, 2014, Hôpital Ste-Justine, 320 p., 9782896196432

Qu’il soit d’un naturel volubile ou plutôt réservé, l’enfant apprend à parler en observant et en écoutant ceux qui l’entourent. J’apprends à parler explique de façon détaillée les différentes étapes qui marquent le développement du langage durant les cinq premières années de l’enfant.

Biographies

1- Guide d’un astronaute pour la vie sur Terre, Chris Hadfield, 2014, Éditions Libre Expression, 320 p.,9782764810286

Chris Hadfield nous entraîne dans sa réflexion sur l’être humain, l’éducation, la curiosité de la vie, l’amitié et la famille. À la fois humoristique et inspirant, humble et touchant, son récit dévoile des anecdotes inédites de sa vie et révèle comment faire de l’impossible une réalité.

2- De Cora à Cora Déjeuners : une biographie, Jacqueline Cardinal, 2014, P.U.Q., 249 p., 9782760540309

Comment devient-on la reine incontestée du petit déjeuner? Découvrez le parcours de Cora Tsouflidou qui, devant subvenir seule aux besoins de ses enfants, a ouvert un restaurant, puis un autre, puis un autre… jusqu’à parvenir à la tête d’un réseau de franchises Cora Déjeuners qui compte aujourd’hui plus de 130 établissements partout au Canada. Sa biographie constitue autant une leçon sur les affaires que sur la vie.

3- Des femmes d’honneur, Lise Payette, Nouvelle édition 2014, Éditions Québec Amérique, 736 p., 9782764427439

Elle s’appelle Lise, Madame Lise Payette… Vous l’avez peut-être connue comme redoutable animatrice de radio, sur la scène du célèbre talk-show Appelez-moi Lise, ou encore en train de récompenser le plus bel homme du Canada. Mais savez-vous qu’elle a été la «chef d’orchestre» de la mémorable Fête nationale du Québec de 1975 ? (…) Vous souvenez-vous que Lise Payette a été ministre sous le premier gouvernement de René Lévesque ? C’est à elle qu’on doit la création de la Société d’assurance automobile du Québec et le Je me souviens qui figure sur les plaques d’immatriculation. Elle était même aux premières loges lors du tumultueux référendum de 1980 (…) Peut-être avez-vous aussi lu ses essais ou ses chroniques dans plusieurs quotidiens. Au-delà de sa carrière prolifique, ce qui caractérise Lise Payette, c’est qu’elle a toujours été inspirée par les femmes, comme sa grand-mère Marie-Louise, dont les enseignements et l’humour n’ont jamais cessé de l’habiter. Féministe engagée, elle aura fièrement illustré l’un des préceptes de cette dernière : «Ce n’est pas plus fatigant de vivre debout que de vivre à genoux. »

4- Je m’appellerai François : biographie, Pierre Lunel, 2014, First Éditions, 425 p., 9782754056168

Inconnu ou presque du grand public, le premier pape argentin ne l’était pas de ses pairs et des connaisseurs de l’Église catholique. Premier jésuite nommé primat d’Argentine par Jean-Paul II, il recueillit le plus grand nombre de voix après Joseph Ratzinger au conclave de 2005. Mais qui est ce pape dont les attitudes, les paroles ont tant séduit les croyants, les non-croyants et les médias depuis son élection ? Pierre Lunel nous livre ici le portrait fidèle, précis et sans complaisance, d’un pape dont on peut dire qu’il est resté l’homme qu’il a toujours été : loin des fastes et des ors de l’Église, il a choisi de vivre pour et par les plus pauvres. Sera-t-il celui qui rendra à l’Église sa dignité, sa pureté et sa bonne réputation ? Grâce au travail de fond de Pierre Lunel, le lecteur saisira en tous cas l’ampleur de la tâche qui attend François et comprendra mieux la farouche détermination qui conduit cet homme inclassable.

5- Princesse Grace, Jeffrey Robinson, 2014, Éditions Michel Lafon, 381 p., 9782749921709

Le prince Rainier a fait de J. Robinson son confident en lui racontant l’histoire de la dynastie des Grimaldi. Il lui a ainsi relaté sa rencontre avec Grace. Cette biographie contient les témoignages des enfants : Albert, Stéphanie et Caroline. Il évoque les personnalités qui ont fréquenté le Rocher comme F. Sinatra, W. Churchill, C. Grant, C. de Gaulle et A. Gardner.

Pour commander ces ouvrages via notre site monet.leslibraires.ca, veuillez cliquer sur les titres sélectionnés.

 



© 2007 Librairie Monet