Le Délivré

Archive pour la catégorie ‘▪ Bande dessinée’


29 avril 2016  par nos libraires BD

Bandes dessinées : le choix des libraires

Comme chaque mois, notre équipe de libraires spécialisés en bandes dessinées passe en revue l’ensemble de l’effarante production du mois écoulé pour repérer les nouveautés incontournables. Voici un aperçu de ces récits complets et autres premiers tomes, question d’aiguiser votre appétit livresque…

BANDES DESSINÉES ÉTRANGÈRES – JEUNESSE QUÉBÉCOIS

Simone, joli monstre !, Rémy Simard, 2016, Bayard, 56 p., 9782895797531*

Bande dessinée pour enfant, Simone, joli monstre ! raconte les aventures de Simone, seule humaine dans un monde de monstres. La BD déconstruit savamment des situations de tous les jours que vivent les enfants, avec un trait humoristique qui met en vedette des monstres au lieu des humains et ainsi rend Simone, la petite humaine, l’étrangeté au milieu de cette population. Néanmoins, Simone est acceptée par ses amis monstres, même s’ils la trouvent souvent effrayante – étant, pour eux, l’équivalent d’un monstre pour nous. (CH)

BANDES DESSINÉES QUÉBÉCOISES – JEUNESSE

La poudre d’escampette, Chloé Cruchaudet, 2016, Delcourt, coll. « Les enfants gâtés », 26 p., 9782756075839*

Ce qui saute aux yeux immédiatement, c’est la maestria graphique de Chloé Cruchaudet. On connaissait déjà ses qualités de dessinatrice à l’œuvre dans Mauvais Genre et Ida, pourtant l’artiste parvient encore à nous tirer des « oh » d’admiration avec cette splendide bande dessinée jeunesse. La poudre d’escampette est une véritable invitation au rêve, d’enfants, bien entendu. On y suit le peu téméraire Paul Dubreuil, embarqué malgré lui sur le radeau d’une bande de gamins qui cherchent leur place : un ailleurs… parce qu’ailleurs, c’est peut-être mieux. Cette échappée naïve sur un ruisseau idyllique offre une pure tranche de bonheur. Et vous pouvez, en plus, construire le radeau en papier offert à la fin du livre. (SC)

One-Punch Man T.01, One et Yusuke Murata, 2016, Kurokawa, 189 p., 9782368522257*

L’arrivée de cet antihéros était grandement attendue au Québec. Heureusement, One-Punch Man s’est montré à la hauteur des rumeurs qui l’entouraient. Saitama est un héros complètement blasé : en effet, il est tellement fort que personne ne résiste à ses spectaculaires coups de poing. À la recherche d’un sens à sa vie ennuyeuse, il passe le temps en éliminant des nuisibles. Une bonne dose d’humour est concentrée dans ce premier tome, accompagnée par de bonnes bagarres typiques du genre. (CC)

Omega – Alien mégalo sous contrôle T.01, Tomohito Oda, 2016, Kaze, coll. « Shonen », 194 p., 9782820322807*

Premier volume d’une série de trois mangas, Omega raconte l’histoire d’un extraterrestre surpuissant qui se retrouve malgré lui à répondre à une humaine parce qu’il a été piégé par un autre extraterrestre qui voulait en faire son esclave. Omega est donc coincé sur terre et doit faire ce que Shiho lui demande. Contrairement à Fairy Tail et One Piece, où le rôle principal féminin – Lucy, Nami – est un peu effacé ou faible comparé au protagoniste et tient un peu le rôle de princesse à sauver parfois, Shiho est une fille forte qui tient tête aux garçons de son école ainsi qu’au protagoniste masculin, Omega, même s’il est l’être le plus fort de l’univers. Ce manga n’est peut-être pas tout public – on regarde sous la jupe de Shiho, Omega se fait traiter d’obsédé – mais pour les lecteurs et lectrices de 14 ans et plus c’est excellent. Et puis avec une série en trois tomes, on a un autre avantage face à Fairy Tail et One Piece: l’histoire ne risque pas de traîner et de perdre son essence à la longue. (CH)

BANDES DESSINÉES ÉTRANGÈRES ADOS

Une aventure des Spectaculaires T.01: Le cabaret des ombres, Arnaud Poitevin et Régis Hautière, 2016, Rue de Sèvres, 54 p., 9782369811831*

Dans le Paris du début du siècle, une troupe d’artistes de cirque sur le déclin se voit proposer une mission particulière : récupérer l’arme secrète inventée par le professeur Pipolet. Il s’agirait d’une arme si terrible qu’elle serait capable d’anéantir une armée entière. En utilisant diverses inventions farfelues du professeur, nos artistes devront s’improviser superhéros chargés de sauver le monde. La fantaisie qui anime ce récit de bout en bout est d’une réelle efficacité; gaffeurs et souvent inefficaces, nos héros ne parviennent jamais vraiment à cet héroïsme bien peigné que le récit tente de leur faire atteindre. Une comédie d’aventure rythmée et habilement tissée. (SC)

Underwater: Le village immergé T.01, Yuki Urushibara, 2016, Ki-Oon, coll. « Latitudes », 246 p., 9782355929410*

Au milieu d’une ville privée d’eau, Chinami s’effondre suite à un entrainement trop poussé. Elle se réveille dans un village inconnu, mais vaguement familier, où la pluie tombe sans cesse. Elle y rencontre un jeune garçon et un vieil homme. En racontant cette aventure à sa famille, elle lève peu à peu le voile sur cet endroit mystérieux, situé entre le réel et l’imaginaire. On retrouve dans ce manga une agréable poésie, sans toutefois perdre de vue des problèmes plus actuels. (CC)

Roger et ses humains T.01, Paka et Cyprien, 2016, Dupuis, 86 p., 9782800164199*

Roger est un robot créé par l’armée pour être une arme, mais comme l’ingénieur travaillant sur ce projet ne veut pas de ce destin pour Roger, il le cache chez Hugo, son fils. Hugo et sa petite amie adoptent Roger même si telle n’était pas l’intention principale de l’ingénieur. Ne connaissant pas Cyprien d’avance, c’est à l’aveugle que je me suis plongée dans sa bande dessinée. Je n’ai rien regretté. L’humour noir et sarcastique de Roger le robot qui ne peut pas mentir, mais qui est très susceptible, doublé des vannes de la petite amie d’Hugo fait de Roger et ses humains une BD très drôle. Les dessins simples sont accrocheurs. À travers ce format humoristique sont tout de même traités des sujets sociaux tels que le ridicule de la télé-réalité, l’omniprésence de la technologie, le chômage chez les artistes, l’avancement professionnel et le danger du développement d’armes surpuissantes. (CH)

Heartbeats T.01, Risa Konno, 2016, Panini Manga, coll. « Shojo », 192 p., 9782809453508*

La déléguée de classe, Tsukasa, et le nouvel élève, Arima, deviennent meilleurs amis dès l’arrivée de celui-ci. Tsukasa développe toutefois des sentiments un peu différents envers Arima et se fait rejeter lorsqu’elle lui avoue son amour. Ne se laissant pas démonter, Tsukasa lui promet de ne pas jeter l’éponge et d’attendre qu’il partage ses sentiments. À priori un shojo (manga pour filles) tout ce qu’il y a de plus classique – voire cliché – celui-ci se démarque par l’immense impression de douceur qu’il dégage. Le style de dessin fait beaucoup penser à celui d’Io Sakisaka, auteure de Strobe Edge et Blue Spring Ride, et l’histoire est tout aussi attirante que celles de ces autres mangas. Les efforts incessants de Tsukasa font d’elle un personnage tout à fait attachant et ses moments de faiblesse passagers la rendent humaine. (CH)

Spider-Gwen T.01, Jason Rodriguez et Jason Latour, 2016, Panini Comics, coll. « 100% Marvel », 112 p., 9782809453690*

Gwen Stacy est mordue par une araignée radioactive et elle développe des pouvoirs fantastiques. Elle prendra conscience des responsabilités que ces pouvoirs lui imposent lorsqu’elle sera témoin de la mort de son ami Peter Parker. Elle devra éviter les pièges tendus par Frank Castle, le nouveau chef de police qui cherche à l’accuser de ce meurtre, ainsi que résister à la tentation de devenir une super-criminelle aux ordres du Caïd et de Matt Murdock. On revisite l’univers Marvel dans cette nouvelle BD qui mélange les cartes et donne de nouveaux rôles à plusieurs personnages connus. Un univers parallèle vraiment intéressant et rafraichissant par son inventivité. Vive Spider-…Woman! (PP)

BANDES DESSINÉES ÉTRANGÈRES ADULTES

La vraie vie, Grégory Mardon et Thomas Cadène, 2016, Futuropolis, 131 p., 9782754812085*

Mardon et Cadène, l’alliance de ces deux auteurs ne pouvait que nous enthousiasmer, tant ils ont su jusqu’ici proposer des œuvres de qualités. Jean est un trentenaire célibataire. Sa vie est simple. Il travaille en tant qu’employé de mairie, et le soir, son ordinateur lui tient compagnie : Internet, sites d’infos, sites pornos, Tweeter, podcast, jeux en ligne, etc… Jean vit sereinement la vie moderne, en homme de son époque. Évidemment, ça éveille des perplexités; la vie sur les écrans, ce n’est pas la vraie vie, bien sûr. Mais… Et si, en dépit des apparences, la vie avec Internet, c’était la vie quand même? Avec ce récit surprenant et touchant, Cadène prouve une fois encore qu’il sait parler de l’air du temps avec beaucoup de crédibilité. (SC)

Breizhskin, Craoman et Dav Guedin, 2016, Ankama, coll. « Label 619 », 92 p., 9782359108903*

Trois jeunes skinheads désireux de gagner leurs premiers galons de nazillons partent à la rencontre d’une sommité locale du mouvement fasciste. Au lieu d’un modèle duquel ils pourraient s’inspirer, ils trouveront un skin fou dangereux, qui n’hésitera pas à les mettre à l’épreuve, voire les mettre en danger. Livrés à cette brute sans limites, leur weekend va tourner au cauchemar. Les faits (présentés comme étant inspirés de situations réelles) sont hallucinants. La violence qui y est évoquée est stupéfiante de gratuité. Pour autant, il ne s’agit pas d’un livre qui ne serait que brutalité. Le dessin colle idéalement au sujet, l’ensemble est impeccable de cohérence et, au passage, soulève intelligemment la question de la recherche d’identité, de volonté d’appartenance à un groupe, quand on est un jeune adulte un peu paumé. (SC)

Juliette: Les fantômes reviennent au printemps, Camille Jourdy, 2016, Actes sud, coll. « BD », 240 p., 9782330057510*

Fatiguée de sa vie parisienne, Juliette retourne dans sa ville natale pour quelque temps. Elle y retrouve sa mère débordante d’énergie, son père retraité à la dérive, et sa sœur qui trompe son mari tous les jeudis avec un amant déguisé en loup, en lapin, en fantôme… Camille Jourdy nous avait déjà séduits avec Rosalie Blum, œuvre adaptée au cinéma par Julien Rappeneau en 2016. Avec Juliette, on retrouve la même ambiance, le même charme, faits d’un quotidien ronronnant traversé de quelques éclairs de fantaisie. Et là aussi, l’auteure met en scène cette France provinciale avec un naturel confondant, grâce à un sens du dialogue et de la situation qui sonne juste en permanence (mention spéciale pour les décors, qui sont d’une force d’évocation quasi émouvante). Cette comédie subtile sait créer de vrais moments de drôlerie, où chacun est un peu clown à sa manière : une vraie petite perle. (SC)

L’Oiseau bleu, Takashi Murakami, 2016, Ki-Oon, coll. «Latitudes», 209 p., 9782355928857*

La vie parfaite de Yuki vole en éclats au moment où la voiture familiale sort de la route. Son fils décède sur le coup, et comme si ce drame n’était pas suffisant, son époux se retrouve hospitalisé pour une longue période. Un homme vieillissant doit faire le deuil de ses souvenirs et accepter sa maladie, malgré les autres dont la vie continue. L’oiseau bleu, partagé entre ces deux récits fondamentalement reliés, nous raconte l’histoire de deuils profondément différents. La plume de Takashi Murakami est empreinte de sensibilité et d’espoir, autant dans le dessin que dans le texte. On referme ce manga presque à contrecœur, comme lorsqu’on quitte un vieil ami. (CC)

Championne du monde de flippette: Manuel de survie à l’usage des angoissées et autres anxieuses, Gemma Correll, 2016, Jungle, 109 p., 9782822213226*

Championne du monde de flippette est une bande dessinée qui dépeint les mésaventures des femmes qui sont trop anxieuses dans la vie. Certaines pages comportent des faits qui sont probablement arrivés à toutes les filles ou femmes, anxieuses ou non, alors que d’autres pages exagèrent certaines absurdités de notre société d’aujourd’hui. Je me suis reconnue dès la page 9. Je m’attendais à avoir de la difficulté à être touchée par cette bande dessinée puisqu’elle provient de France et que nous n’avons pas exactement le même mode de vie ou les mêmes expressions, mais au final, c’est généralement facile à comprendre et à y voir une réflexion de soi-même. On ne peut évidemment pas se reconnaître dans toutes les pages puisque la bande dessinée se veut en partie une exagération, mais certaines pages donnent envie de s’exclamer « Oui, c’est tellement moi, ça! » Si quelques gags tombent tout de même à l’eau à cause des différences culturelles, on reste avec le sourire aux lèvres du début à la fin. (CH)

Birthright T.01: Le retour, Andrei Bressan et Joshua Williamson, 2016, Delcourt, coll. « Contrebande », 144 p., 9782756069968*

L’histoire commence par un événement tragique, Mickey un jeune garçon qui s’apprête à fêter ses dix ans, disparait sans laisser de trace alors qu’il jouait dans un parc avec son père. La famille va vivre une année infernale et sera détruite par cet événement, le père est même soupçonné d’avoir tué son fils. Un an après sa disparition, la famille est convoquée par la police pour rencontrer un étrange personnage. Il prétend être Mickey, mais il a visiblement entre vingt et trente ans et il a l’allure de Conan le barbare. Une histoire très bien construite qui mélange les éléments classiques de la fantaisie en y ajoutant plusieurs innovations originales. Un grand plaisir de lecture. À découvrir. (PP)

Sykes, Armand et Pierre Dubois, 2016, Lombard, coll. « Signé », 78 p., 9782803632268*

Un nouveau western dans la collection Signé au Lombard. « Sentence » Sykes est un marshall réputé et craint, il travaille parfois aux limites de la légalité, mais quand il se lance à la poursuite d’un criminel, il attrape toujours sa proie. Ce personnage froid, méticuleux et efficace va devoir affronter un de ses plus grands défis en pourchassant une bande de tueurs sans pitié pour aider un jeune garçon à se venger. Les dessins sont somptueux, le scénario solide, venez chevaucher avec Sykes dans cette BD d’une très grande qualité. (PP)

L’été diabolik, Alexandre Clérisse et Thierry Smolderen, 2016, Dargaud, 160 p., 9782205073454*

Lors de l’été 1967, Antoine a 15 ans et il va vivre une série d’événements étranges qui marqueront sa vie à jamais. Il lui faudra vingt ans pour comprendre et assembler toutes les pièces du puzzle, mais il finira par comprendre ce qui est arrivé à son père lors de cet « été diabolik ». Un style graphique époustouflant et un scénario hyper bien ficelé, que demander de plus! Une œuvre originale, superbe et prenante. L’album garde ses secrets jusqu’aux toutes dernières pages pour notre plus grand plaisir, attention : chef d’œuvre! (PP)

 

***

Sélection et rédaction d’Hélène Brosseau, Sylvain Cabot, Cynthia Couture, Christina Huard, Patrick Pilote et Réjean St-Hilaire.

 

* Commandez ces titres sur monet.leslibraires.ca en suivant les hyperliens des ISBN.

 


12 avril 2016  par nos libraires

Les Prix Bédéis Causa – Édition 2016

Le Festival de la Bande dessinée francophone de Québec aura lieu du 13 au 17 avril 2016. Comme à chaque année, c’est à cette occasion que sont remis les Prix Bédéis Causa.

Remis par l’organisation du Festival de la Bande dessinée francophone de Québec depuis les débuts de l’événement, en 1988, les Prix Bédéis Causa cherchent à récompenser ce qui se fait de mieux en matière de bande dessinée, particulièrement celle créée par les auteurs d’ici. En plus des cinq prix décernés aux albums parus dans l’année, ou à leurs auteurs, les Bédéis Causa rendent également hommage avec le prix Albert-Chartier aux artisans et aux organismes qui ont marqué la bande dessinée québécoise. En 2016, le FBDFQ a aussi ajouté une nouvelle récompense, le prix Jacques-Hurtubise, une bourse destinée à encourager les auteurs émergents.

Les albums éligibles pour les Bédéis Causa doivent avoir été publiés entre le 1er janvier et le 31 décembre de l’année précédant la remise. La sélection des finalistes est effectuée par un jury formé de libraires et de chroniqueurs spécialisés.

Bonne chance à tous les finalistes!

Finalistes 2016

Prix Réal-Fillion

Auteur québécois, scénariste ou dessinateur, s’étant le plus illustré avec son premier album professionnel.

 Valérie Amiraux, scénariste, pour Salomé et les hommes en noir (Bayard)

Grégoire Normand, scénariste, pour La Petite patrie (La Pastèque)

Mat Ordog, pour Les Pieds palmés, tome 1 – Les terres arides (Michel Quintin)

Grand prix de la ville de Québec

Meilleur album de langue française publié au Québec.

La Petite Patrie, de Julie Rocheleau et Grégoire Normand, d’après l’œuvre de Claude Jasmin (La Pastèque)

Paul dans le Nord, de Michel Rabagliati (La Pastèque)

Promise, tome 3 – Incubus, de Mikaël et Thierry Lamy (Glénat Québec)

Whitehorse, première partie, de Samuel Cantin (Pow Pow)

C’est pas facile d’être une fille, tome 2 – Tout va bien aller, de Bach (Mécanique générale)

Prix Albéric-Bourgeois

Meilleur album de langue française publié à l’étranger par un auteur québécois, dessinateur ou scénariste.

La Colère de Fantomas, tome 3 – À tombeau ouvert, de Julie Rocheleau et Olivier Bocquet (Dargaud)

Les Nombrils, tome 7 – Un bonheur presque parfait, de Delaf et Dubuc (Dupuis)

Broadway, une rue en Amérique, tome 2, de Djief (Quadrants)

Prix Maurice-Petitdidier

Coup de cœur du jury pour album francophone publié à l’étranger.

 

Undertaker, tome 1 – Le Mangeur d’or, de Ralph Meyer et Xavier Dorison (Dargaud)

Les Équinoxes, de Cyril Pedrosa (Dupuis)

Le Rapport de Brodeck, tome 1 – L’autre, de Manu Larcenet et Philippe Claudel (Dargaud)

Prix traduction

Coup de cœur du jury pour album publié en français et issu d’une traduction.

 

 

Le Sculpteur, de Scott McCloud (Rue de Sèvres)

Trashed, de Derf Backderf (Ça et Là)

Je n’ai rien oublié, de Ryan Andrews (Delcourt)

Lors de la cérémonie, l’organisation du FBDFQ remettra également le Prix Albert-Chartier, décerné à chaque année en hommage à un individu ou organisme ayant marqué le monde de la bande dessinée francophone au Québec.

Pour en savoir plus sur le FBDFQ, cliquez ici.

Pour commander les albums mis en nomination sur notre site monet.leslibraires.ca, veuillez cliquer sur les titres sélectionnés.


6 avril 2016  par nos libraires

Le choix des lecteurs – Littérature jeunesse et Bandes dessinées – Mars 2016

Nos jeunes lecteurs et lectrices ont eu l’embarras du choix ce mois-ci, avec plusieurs nouveautés fort sympathiques, et ce tant dans notre rayon albums jeunesses qu’en bandes dessinées jeunes lecteurs. Mais les plus vieux ont fait quelques belles découvertes également….

Littérature jeunesse

1- Une cachette pour les bobettes, d’Andrée Poulin, illustrations de Boum, 2015, Éditions Druide, coll. Motifs, 32 p., 9782897112479

« Ce nouvel album d’Andrée Poulin est très bien réussi. On y retrouve une histoire qui montre comment un petit geste peut faire une grande différence. L’intérêt principal de cet album vient de la présence de quatre versions de la même journée, qui illustrent le point de vue des différents personnages impliqués dans la « crise des bobettes ». On pourra donc utiliser l’album en classe pour étudier l’importance du point de vue dans un histoire, ou tout simplement pour reconstituer les différents événements dont les personnages n’ont pas conscience, selon leur implication dans l’histoire. Quant aux illustrations de Boum, elles sont magnifiques et appuient avec tendresse et justesse le très beau texte d’Andrée Poulin. Bref, un album chouchou! » – Suggéré par notre libraire Pierre-Alexandre Bonin

2- Juliette à Paris Tome 5, Rose-Line Brasset, illustrations de Géraldine Charette, 2016, Éditions Hurtubise, 220 p., 9782897237332

Les vacances d’été viennent tout juste de débuter quand Juliette et sa mère s’envolent vers Paris. Même si elle aurait préféré passer ses après-midi au bord de la piscine chez son amie Gina, Juliette est plutôt contente de contempler la ville du haut de la tour Eiffel, de se promener en bateau mouche sur la Seine, de magasiner aux Galeries Lafayette, et de se lier d’amitié avec quatre garçons! Et pourtant, dans les plus ténébreux souterrains de la Ville lumière, l’adolescente vivra une aventure terrifiante…Un carnet de voyage Sur les pas de Juliette est disponible à la fin du roman. Les lectrices y puiseront des informations sur certains des principaux attraits et monuments de la capitale française, ainsi que sur son histoire. Elles pourront même tester leurs connaissances grâce à un jeu-questionnaire dont les réponses se trouvent en fin de livre. Un complément enrichissant à des péripéties époustouflantes!

3- En disparition sous le Baobab, d’Andrée Poulin, 2015, Éditions Québec Amérique, coll. Gulliver jeunesse, 136 p., 9782764412237

Intrigue et amitié sous le soleil d’Afrique. Béa doit passer les deux prochaines années au Burkina Faso avec ses parents. Elle déteste ce pays étrange où il y a trop de soleil, trop de poussière et trop de lézards. Heureusement, la situation s’améliore quand elle se fait de nouveaux amis, notamment une vendeuse d’arachides et son adorable petit-fils. Mais voilà que Béa fait un échange irréfléchi, qui déclenchera un drame mystérieux…

4- Journal d’un dégonflé Tome 9: Un looong voyage, de Jeff Kinney, 2016, Éditions du Seuil Jeunesse, coll. Fiction grand format, 223 p., 9791023506327

Greg Heffley part en vacances avec sa famille. Mais les catastrophes s’accumulent sur la route, entre une mouette folle et un porcelet fugueur. Leur périple en voiture n’est pas de tout repos.

5- Ce n’est pas l’histoire…, Michaël Escoffier, illustrations d’Amandine Piu, 2015, Éditions Frimousse, 28 p., 9782352412557

« Cet album est un catalogue d’histoires qui auraient pu être racontées mais dont on n’a que la couverture et le titre. Le génie d’Escoffier est d’avoir imaginé des histoires ridicules qu’on aurait probablement pas envie de lire, en plus de s’amuser avec les informations qu’on retrouve sur la couverture d’un livre. Admirablement bien servi par les illustrations d’Amandine Piu, qui met en image la folie d’Escoffier, cet album est une très belle découverte. Et lorsque vous comprendrez de quelle histoire il s’agit, vous ne pourrez vous empêcher de sourire. » – Suggéré par notre libraire Pierre-Alexandre Bonin

6- Les atypiques Tome 2: Le masque de l’avant-centre, Camille Bouchard, 2016, Éditions Québec Amérique, coll. Gulliver jeunesse, 168 p., 9782764430590

La nouvelle équipe de Rivière-aux-Moustiques, les Atypiques, doit mériter sa place au sein de la ligue de soccer du comté. Pour faire ses preuves, elle affronte les Cailloux-de-feu de Grosse-Pierre. Ces adversaires rudes et costauds expriment toutefois une demande d’une générosité surprenante : laisser un enfant malade joindre leurs rangs. Et voilà que cette jeune recrue, d’une habileté étonnante, déstabilise les Atypiques. Rivière-aux-Moustiques, avec ses joueurs disparates, ses uniformes dépareillés et un entraîneur bourru, a-t-elle ce qu’il faut pour se qualifier ?

7- Star Wars – Réveil de la Force : cherche et trouve, Collectif, 2016, Presses Aventure, 20 p., 9782897512125

Repérez des personnages et des objets dans huit scènes remplies d’action tirées de l’univers de la série Disney – Star Wars.

8- Pat le chat: La grande fête de Pâques, James Dean et Kimberly Dean, 2016, Éditions Scholastic, 24 p., 9781443151436

Le matin de Pâques, Pat trouve une lettre plutôt que les traditionnels cocos dans son panier. Elle provient du lapin de Pâques qui lui demande de l’aide. Pat devra trouver des oeufs et les décorer pour ensuite les cacher, le tout en se coiffant de fausses oreilles de lapin. Pat réussira-t-il à accomplir toutes ces tâches pour le lapin? Une histoire amusante aux couleurs vives, qui porte sur l’entraide.

9- L’arbragan, Jacques Goldstyn, 2015, Éditions de la Pastèque, 96 p., 9782923841700

« Ce petit album nous offre une grande histoire d’amitié. Dans un texte d’une grande sensibilité, l’auteur aborde les thèmes de la différence, de la solitude, mais aussi de l’amitié et de l’imagination. Et comme toujours, les illustrations de Goldstyn sont magnifiques, et viennent appuyer le texte tout en lui insufflant une bonne dose de poésie. L’arbragan représente ce qui se fait de mieux dans l’album québécois : une voix unique, un propos intelligent et sensible, mais jamais condescendant ou moralisateur, et des illustrations tout en finesse qui viennent chercher le lecteur. Vraiment, il s’agit là sans contredit d’un album exceptionnel ! » – Une suggestion de notr elibraire Pierre-Alexandre Bonin

10- Le crapaud, Élise Gravel, 2016, Éditions de la Courte échelle, Les petits dégoûtants n° 7, 32 p., 9782896957880

Saviez-vous que les crapauds sont originaires d’Amérique du Sud, qu’ils sont parfois moustachus et qu’ils peuvent respirer par la peau ? Oui, les amphibiens sont vraiment bizarres ! Mais vous n’en avez jamais rencontré d’aussi hilarants que ceux d’Elise Gravel !

ex-aequo

10- La chauve-souris, Élise Gravel, 2016, Éditions de la Courte échelle, Les petits dégoûtants n° 8, 32 p., 9782896959877

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le pou, la limace, l’araignée, le rat, le ver, la mouche et le crapaud! Dans les sept tomes de la série Les petits dégoûtants, Elise Gravel nous rappelle, avec un humour délicieux, à quel point ces bestioles sont utiles et fabuleuses !

Bandes dessinées

1- Max et Lili La copine de Lili n’a pas de papa, scénario de Dominique de Saint-Mars, dessin de Serge Bloch, 2016, Éditions Calligram, coll. Ainsi va la vie 110, 43 p., 9782884807104

Une histoire de Max et Lili sur l’absence de père dans la vie d’une petite fille, sur les raisons de cette absence, sur la tristesse qu’elle engendre, sur le manque qu’elle crée et sur la façon de respecter et d’accompagner cette situation.

2- Nelson Tome 16, Déplorable suprise, Bertschy, 2016, Éditions Dupuis, 47 p., 9782800158990

Nelson, le diablotin orange, déborde d’imagination pour empoisonner la vie de son entourage. Il met son grain de sel dans les relations de sa maîtresse avec ses collègues, mais trouve une rivale en la personne de Lucie, la fille du directeur de Julie.

3- Capitaine Static Tome 8 : Le duel des super-héros, Alain M. Bergeron, illustrations de Sampar, 2016, Éditions Québec-Amérique, 80 p., 9782764430507

La ville est trop petite pour deux super-héros ! Maintenant que Capitaine Static n’est plus le seul à posséder de puissants pouvoirs énergétiques, il lui faut défendre son titre. Mais ses chances de remporter le combat contre Paul Magnétic semblent bien minces. Même son fan-club prend parti pour son adversaire : un garçon qui arrive à produire de la foudre en boule !

4- Les carnets de Cerise Tome 4 : La déesse sans visage, scénario de Joris Chamblain,  dessins et couleurs d’Aurélie Neyret, 2016, Soleil productions, coll. Métamorphose, 76 p., 9782302048508

L’heure des vacances a sonné. La visite d’un étrange manoir annonce une nouvelle enquête pour Cerise : chaque pièce est une énigme, chaque objet est un indice.

5- Enola & les animaux extraordinaires Tome 1 : La gargouille qui partait en vadrouille, scénario de Joris Chamblain, dessin et couleur de Lucile Thibaudier, 2015, Editions de la Gouttière, 32 p., 9791092111187

Enola est vétérinaire pour animaux fantastiques. Accompagnée de son chat Maneki, elle s’envole à bord de son hélicoptère pour sauver monsieur Gargouille, une statue qui ne tient plus en place.

6- Ariol Tome 11 : La fête à la grenouille, scénario d’Emmanuel Guibert,  dessin de Marc Boutavant, 2016, Éditions BD Kids, coll. Les héros. J’aime lire , 124 p., 9782747059374

Douze nouveaux épisodes de la vie d’Ariol, le petit âne à lunettes timide et attachant. Dans la classe de monsieur Le Blount, Ariol s’entend avec tout le monde. Si bien qu’il se retrouve chargé de l’organisation d’une collecte pour acheter un cadeau à Vanesse, la petite grenouille, lorsqu’elle perd sa grand-mère.

7- Les dragouilles Tome 16 : Les bleues de Toronto, de Karine Gottot, illustrations de Maxim Cyr, 2016, Éditions Michel Quintin, 84 p., 9782897620912

Fais ton cinéma et mets le monde à tes pieds en visitant le Bata Shoe Museum. Explore le St. Laurence Market et goûte au célèbre peameal bacon. Saute sur la glace du Temple de la renommée du hockey et visite les plages de Toronto.

8- Amulet Tome 1, Le gardien de la pierre, Kazu Kibuishi, 2016, Éditions Scholastic, 192 p., 9781443145398

À la suite d’une tragédie familiale, Émily, Navin, et leur mère emménagent dans une très vieille maison afin d’y commencer une nouvelle vie. Au cours de leur première nuit dans cet étrange endroit, la mère d’émily et de Navin est enlevée par une créature à tentacules. Les deux enfants sauront-ils se débrouiller et la sauver?

9- Téa Stilton Tome 5 : Le secret de la chute dans les bois, Collectif, 2016, Éditions Origo, 50 p., 9782923499680

Une aventure de Téa Stilton et ses amies en bandes dessinées ! Le collège de Raxford prévoit une excursion à la chute dans les bois, mais des ours en colère pourraient bien faire annuler ces plans! Est-ce que Vissia de Vissen serait encore responsable de cette étrange situation? Si Colette, Nicky, Pamela, Paulina et Violette ne découvrent pas ce qu’il se passe, toute la forêt sera sans dessus dessous!

10- Super patate Tome 5, scénario et dessins d’Artur Laperla, 2016, Bang Éditions, coll. Mamut, 59 p., 9788416114474

Super patate doit stopper un robot géant qui terrorise les clients d’un centre commercial. Dans le même temps, une grande spécialiste en robotique disparaît mystérieusement.

Pour commander ces livres sur notre site monet.leslibraires.ca, veuillez cliquer sur les titres sélectionnés.



© 2007 Librairie Monet