Le Délivré
Afficher :  tout ce mois-ci | cette année

Articles récents

25 mai 2015  par nos libraires

Littératures – Retour sur les parutions d’avril 2015

Comme chaque mois, notre équipe de libraires passe en revue l’ensemble de l’effarante production pour en repérer les nouveautés incontournables. Voici un aperçu de ces nouveaux titres, question d’aiguiser votre appétit livresque…

Littérature québécoise et canadienne – La sélection de Caroline Scott

La Bête à sa mère, David Goudreault, 2015, Éditions internationales Alain Stanké, 232 p., 9782760411708

« Ma mère se suicidait souvent. Elle a commencé toute jeune, en amatrice. Très vite, maman a su obtenir la reconnaissance des psychiatres et les égards réservés aux grands malades. Pendant que je collectionnais des cartes de hockey, elle accumulait les diagnostics. » Le drame familial d’un homme seul. Et des chats qui croisent sa route.

Ce qu’il reste de moi, Monique Proulx, 2015, Éditions du Boréal, 432 p., 9782764623817

Qu’ont en commun l’hassid de la rue Durocher se pressant vers la synagogue, l’artiste qui donne une performance au Quartier des spectacles et la foule au Centre Bell, galvanisée par un but des Canadiens ? Ils ont Montréal. Ils ont la ferveur, l’appel au dépassement qui palpite dans le sol montréalais. Un gisement mystique est bel et bien enfoui sous les artères de Montréal depuis que Jeanne Mance, empreinte d’absolu, est venue il y a plus de trois cents ans et y a laissé son cœur. Avec ce roman d’aventures multiples et d’êtres intenses, Monique Proulx nous propose une brûlante réflexion sur les liens qui nous unissent aux origines.

Ouvrir une porte : sur dix grandes oeuvres de la poésie québécoise du XXe siècle, Claude Paradis, 2015, Éditions du Noroît, coll. Chemins de traverse, 240 p., 9782890189355

Dans cet ouvrage, Claude Paradis présente 10 grandes œuvres qui ont marqué l’histoire de la poésie québécoise au XXe siècle. Tout au long de ses lectures, l’essayiste reste fidèle à la construction des recueils sélectionnés, suivant les poètes de poème en poème selon l’ordre de présentation suggéré par la structure même de leur livre. Sa conviction est qu’un recueil de poèmes s’avère une œuvre construite, au même titre que peut l’être un roman.

La tour du docteur Brinkley, Robert Hough, 2015, Éditions Marchand de feuilles, 450 p., 9782923896434

Ce roman vivant, puissant et débordant d’imagination, nous emporte dans le Mexique des années 1930, plus précisément à Corazón de la Fuente, une petite ville frontalière ravagée par la guerre où la seule entreprise est un bordel dans lequel toutes les filles sont prénommées Maria. Entre en scène le docteur John Romulus Brinkley, l’inventeur d’une « miraculeuse opération » impliquant la greffe de glandes de bouc et réputée guérir l’impuissance masculine. Lorsque Brinkley décide de construire une gigantesque tour radio pour faire la promotion de ses services sur les ondes, c’est à Corazón de la Fuente, et nulle part ailleurs, qu’il choisit de l’ériger. La fortune de la ville change du jour au lendemain, mais pas seulement pour le meilleur : la nouvelle de sa prospérité soudaine se répand, et Corazón est envahie par des despérados et des mercenaires brûlant de rouvrir d’anciennes blessures. Pire que tout, le docteur Brinkley s’est attiré les faveurs de la plus belle des citoyennes, Violeta Cruz. Cependant, avec l’aide d’une bande d’alliés hétéroclites mais exaltés – parmi lesquels se trouvent un Casanova octogénaire, un sombre aristocrate espagnol et la sorcière du village méprisée de tous -, Francisco, le fiancé éconduit de Violeta, décide de répliquer.

en poche

Du fond de mon arrière-cuisine – Les salicaires, Jacques Ferron, 2015, Bibliothèque québécoise, 272 p., 9782894063729

Ce recueil de trente-sept textes illustre avec ardeur l’engagement politique du docteur Ferron, ses relations avec le Québec d’avant la Deuxième Guerre mondiale, mais aussi sa connaissance intime des oeuvres de Gabrielle Roy, de Louis-Ferdinand Céline, de Louis Hémon et de Damase Potvin, des contes de La chasse-galerie, de la dialectique du chanvre, de Molière, d’Albert Camus, de Marguerite Yourcenar, d’Anne Hébert, de Saint-Denys-Garneau, d’Albert Memmi et de son célèbre Portrait du colonisé. Dans « Claude Gauvreau », le docteur rend un hommage posthume au poète, mort en 1971, qu’il a bien connu et dont il a suivi les séjours à Saint-Jean-de-Dieu. Enfin, dans « Les salicaires », il se livre à une douloureuse confession autobiographique, autour d’une réflexion sur la mort, la folie et la création. Selon Jean-Marcel Paquette, ami de l’écrivain et exégète de l’oeuvre, « ce texte est un sommet du lyrisme ferronnien et constitue sans aucun doute l’un des plus forts de toute la littérature québécoise ».

Forêt contraire, Hélène Frédérick, 2015, Éditions Héliotrope, coll. Série P , 168 p., 9782923975481

« Je ne marchais plus droit, et j’avais la liberté qui me brûlait entre les jambes. » La jeune femme qui habite intensément ce roman choisit de fuir Paris, sa ville d’adoption, pour rejoindre la forêt d’Inverness, au Québec. Elle s’installe incognito dans le chalet familial à l’abandon, peuplé d’absents, de cicatrices, de silences. Installée dans ce refuge provisoire, elle fait la connaissance d’André, un ancien comédien, et travestit son passé sous un prénom d’emprunt, Sophie. Au hasard de ses lectures, remonte à la surface le souvenir d’un intellectuel allemand d’extrême gauche, croisé à Montréal, puis disparu avant que Sophie n’ait pu approfondir ce qui l’attirait vers lui. Un troublant jeu de masques fait alors surgir entre ces êtres l’ambiguïté de la fiction.

Métis Beach, Claudine Bourbonnais, 2015, Éditions du Boréal, format poche 456 p., 9782764623824

« Croyez-vous en Dieu, monsieur Carr ? » Cette question, on me la poserait souvent désormais, et toujours avec un air entendu. Comme si, déjà, on cherchait à débusquer en moi l’imposteur. Après tout : ne pas croire en Dieu dans ce pays n’est-il pas antiaméricain ? À cinquante ans, le scénariste Roman Carr est au sommet de sa gloire. Sa série télévisée In Gad We Trust, satire cinglante de l’Amérique et de sa relation avec Dieu, fait un tabac. Roman Carr, né Romain Carrier, se taille une place enviable à Hollywood, aboutissement d’un long parcours tortueux pour ce Gaspésien qui a fui son village dans des circonstances troubles en 1962, à l’âge de dix-sept ans.

Littérature étrangère – La sélection de Benoit Desmarais

Le blues du troglodyte, Kenneth Cook, 2015, Éditions Autrement, coll. Littératures , 294 p., 9782746734333

Simon Crown, 35 ans, divorcé, alcoolique et au bord de la faillite, vit dans une maison troglodyte de l’arrière-pays australien. Lorsqu’un homme d’affaire véreux lui propose une affaire pour éviter la banqueroute, il accepte et ouvre la voie à une série de mésaventures.

Le coeur qui tourne, Donal Ryan, 2015, Éditions Albin Michel, col. Grandes traductions, 209 p., 9782226314789

Bobby Mahon était une figure respectée du village. L’ancien contremaître de l’entreprise locale est désormais, comme la majorité des habitants, au chômage. Sans indemnités ni espoir de retrouver du travail. La crise qui frappe de plein fouet l’Irlande comme toute l’Europe déchire les liens de sa communauté autrefois soudée. Les langues se délient, les rumeurs circulent, les tensions et les rivalités émergent. Et, faute de pouvoir s’en prendre au patron qui a mis la clé sous la porte, Bobby devient la cible d’hommes et de femmes démunis et amers. Jusqu’à l’irréparable… Donal Ryan tisse dans ce premier roman qui allie noirceur et humour une fresque humaine et sociale saisissante. À la manière d’un roman choral, dont la construction ambitieuse n’est pas sans rappeler le Faulkner de Tandis que j’agonise, vingt-et-un narrateurs se succèdent pour raconter l’histoire d’un naufrage. Mais aussi d’un espoir. À l’image de ce coeur rouillé, planté sur la porte de la maison où Bobby a grandi, qui persiste à tourner au gré du vent.

Derrière la porte, Sarah Waters, 2015, Éditions Alto, 600 p., 9782896942145

Au sud de Londres, dans une villa triste et silencieuse, la vie est sur le point de changer pour la veuve Wray et sa « vieille » fille de vingt-six ans. La Grande Guerre a fait des ravages, les temps sont durs, elles doivent se résigner à sous-louer un étage de leur demeure pour éponger leurs dettes. Les nouveaux occupants, un couple de jeunes mariés, secouent les habitudes de la maisonnée et apportent avec eux gramophone et joie de vivre. Mais quand le désir des unes s’enflamme et que la rancoeur des autres instille son venin, la table est mise pour le drame. Avec le doigté et la malice qui la caractérisent, l’auteure de L’Indésirable livre le récit d’un amour aux limites du convenable où sensualité et obsession esquissent un funeste et envoûtant pas de deux.

Mémoires d’un bon à rien, Gary Shteyngart, 2015, Éditions de l’Olivier, 397 p., 9782823604979

Le petit Igor vit les dernières heures de l’Union soviétique avant d’émigrer aux Etats-Unis, à 7 ans. De son éducation russo-américaine à ses déconvenues amoureuses, en passant par le désarroi de ses parents face à leur fils rêveur et asthmatique, qu’ils renomment Gary, l’écrivain revient sur ses origines, le poids des traditions et des attentes familiales, ainsi que sur son parcours personnel.

Quelle terreur en nous ne veut pas finir ?, Frédéric Boyer, 2015, Éditions POL, 102 p., 9782818020579

Dans cet essai, l’auteur se livre à un exercice d’analyse, de critique et de condamnation de certaines thèses xénophobe et raciste, en interrogeant son propre itinéraire, la notion d’identité, ce qu’il y aurait à défendre sous la menace d’autrui, l’amour de ses parents, les notions d’honneur, de morale, etc.

en poche

Les collines d’eucalyptus, Thu Huong Duong, 2015, Livre de poche, 875 p., 9782253099918

La descente aux enfers de Thanh, un jeune homme homosexuel sans histoire, excellent élève et fils modèle, tombé sous la coupe d’un mauvais garçon, avec qui il a fui sa famille et sa ville natale. Manipulé par son compagnon, ne pouvant se confier à personne, le jeune homme est condamné aux travaux forcés. Il finit par s’enfuir à Saïgon, croyant s’en sortir dans l’anonymat de la ville.

Gilead, Marilynne Robinson, 2015, Éditions Actes Sud, coll Babel, 328 p., 9782330043438

En 1956, sentant sa fin prochaine, le révérend John Ames rédige à l’attention de son très jeune fils une longue lettre en forme de méditation, seul héritage que sa pauvreté matérielle l’autorise à transmettre. Ames avait lui-même pour père un prêcheur de l’Iowa et pour grand-père un pasteur engagé, durant la guerre civile, dans la lutte pour l’abolition de l’esclavage. En rapportant les tensions dont il fut le témoin entre l’ardent pacifisme de l’un et l’activisme belliqueux de l’autre, le révérend Ames évoque au fil des pages le lien sacré qui, entre tendresse et inévitables conflits, unit les pères aux fils. De l’exercice du souvenir aux illuminations, des défaites de l’esprit à ses incertaines victoires, des enivrements de la chair ou des errements du coeur aux vertiges du mysticisme, c’est dans une langue aussi émouvante qu’inspirée que l’ultime sermon du révérend Ames élève à l’étrange grâce de vivre un hymne superbe, ample comme le pays dont il narre, à sa façon, l’histoire, bouleversant comme une prière.

La préface du nègre, Le Minautaure 504 : et autres nouvelles, Kamel Daoud, 2015, Éditions Actes Sud, coll Babel, 139 p., 9782330039462

Un athlète algérien qui court le marathon des JO d’Athènes se sent investi des attentes de tout un peuple. Un chauffeur de taxi livre sa détestation d’Alger au long d’une logorrhée hallucinée. Un militaire expose à la Foire internationale un prototype d’avion qu’il a conçu seul ou presque, espérant susciter l’intérêt des habitants de la capitale. Un écrivain embauché pour faire le nègre se rebiffe et outrepasse son rôle. Un Arabe imaginaire s’identifie au sauvage, au nègre, à Vendredi, cherchant dans ces figures inventées par d’autres la place censée être la sienne. Toutes ces voix d’hommes perdus, dépossédés de leurs rêves, se confrontent à une même question : qu’est-ce qu’être algérien aujourd’hui ? Égarés dans le labyrinthe de leurs obsessions, entravés dans leurs tentatives de révolte, les personnages de ces nouvelles donnent à voir l’Algérie contemporaine dans sa violence refoulée et son absurdité.

Un certain mois d’avril à Adana, Daniel Arsand, 2015, Éditions Libretto, 326 p., 9782752908094

Adana, au sud de la Turquie, en avril 1909, la communauté chrétienne arménienne est victime d’un massacre perpétré par les étudiants d’Union et progrès, prélude au génocide de 1915-1916. Toros Véramian, Diran Mélikian, Atom Papazian et leurs amis assistent impuissants à la montée de la haine et combattent comme ils peuvent. Premier prix Chapitre du roman européen 2011.

Vivre, penser, regarder, Siri Hustvedt, 2015, Éditions Actes Sud, coll Babel Essai, 510 p., 9782330039493

Dans ces essais écrits entre 2006 et 2011, la célèbre romancière Siri Hustvedt, après avoir pris pour sujet d’étude le matériau autobiographique (« Vivre »), examine les complexes fonctionnements de l’esprit, de la mémoire, des émotions et de l’imaginaire chez l’être humain (« Penser ») et explicite le rapport qui est le sien à la création visuelle dans tous ses états (« Regarder »). Authentique somme intellectuelle retraçant le parcours de son auteur, l’ouvrage pose des questions essentielles quant à la manière dont tout individu se constitue en tant que tel, élabore, à travers la pensée, la mémoire, le langage, son problématique « être-au-monde » et interagit avec autrui. Dans le souci de réinventer le dialogue trop souvent malaisé entre les « humanités » et les sciences, Siri Hustvedt convoque de multiples disciplines – de la psychologie aux neurosciences en passant par la philosophie, l’art et la littérature – pour en tenter l’ambitieuse synthèse et, ce faisant, dévoile les arcanes de sa vocation et de sa pratique d’écrivain.

Littérature policière – La sélection de Morgane Marvier

La pieuvre : thriller, Jacques Saussey, 2015, Éditions du Toucan, coll. Toucan noir, 552 p., 9782810006397

Tandis que Lisa Heslin, officier de police judiciaire à Paris, se rend à Marseille, au chevet de sa mère mourante, ses collègues sont chargés de faire la lumière sur le meurtre d’un coursier retrouvé exécuté dans l’entrée d’un immeuble chic de la capitale. Le service balistique assure que l’arme utilisée est identique à celle qui a tué le juge Heslin, le père de Lisa, en 1992.

Pike, Benjamin Whitmer, 2015, Éditions Gallmeister, coll. Neonoir, 285 p., 9782351780855

Pike, un vieux truand rangé, vit d’expédients dans une petite ville des Appalaches, en compagnie de Rory, qui l’aide à combattre ses démons. Lorsque la fille de Pike meurt d’overdose, il se retrouve en charge de sa petite-fille de 12 ans, et fait face à de nouveaux ennuis.

Ratlines, Stuart Neville, 2015, Éditions Rivages, coll. Rivages-Thriller, 397 p., 9782743631659

En 1963 en Irlande, alors que le président Kennedy est attendu en visite officielle, un ressortissant allemand est assassiné. Il s’agit du troisième en quelques jours. Le ministre de la Justice tente le tout pour le tout pour étouffer l’affaire et cacher que ces trois hommes sont d’anciens dignitaires nazis recueillis par le gouvernement. Il charge le lieutenant Albert Ryan de l’enquête.

Tout doit disparaître, Jean-Bernard Pouy, 2015, Éditions Gallimard, coll. Série noire, 702 p., 9782070147472

A la recherche de l’honneur perdu de Jeanne d’Arc, des mystères de l’épouse suicidaire ou de ceux, honteux, d’une famille militante. A la recherche de l’enfant disparu ou d’une victime devenue proie. Cinq récits graves mais stylistiquement suffisamment décalés pour que l’humour apaise un peu la douleur du monde. Cinq récits métaphoriques ou brutalement réalistes, parcours initiatiques menés par des rebelles littéraires, des adolescents piétinés, des maris aimants mais floués, des mères douloureuses, des fils en manque. Cinq romans noirs datant des années 1980 et 1990 et publiés dans la Série Noire.

Une enquête du commissaire Brunetti: Le garçon qui ne parlait pas, Donna Leon, 2015, Éditions Calmann-Lévy, 284 p., 9782702154526

Brunetti enquête sur un handicapé mental mort d’une overdose de somnifères, qui travaillait dans le pressing de la femme de son chef. Cet homme n’a ni acte de naissance, ni passeport, ni permis de conduire, ni carte de crédit : il n’a jamais existé pour l’administration italienne. Au fil des révélations, le commissaire commence à soupçonner les Lembo, des aristocrates, d’être mêlés à cette mort…

en poche

Collusion, Stuart Neville, 2015, Éditions Rivages, coll. Rivages-Noir, 480 p., 9782743631574

En Irlande du Nord, malgré les ordres de ses supérieurs, le policier catholique Jack Lennon refuse d’arrêter ses recherches pour retrouver sa fille Ellen, 6 ans, et son ex-femme. Il trouve de l’aide auprès de l’ex-tueur de l’IRA Gerry Fegan.

L’évasion, Dominique Manotti, 2015, Éditions Gallimard, coll. Folio Policier, 224 p., 9782070462742

En Italie, Filippo se lie d’amitié avec Carlo, un ancien leader des Brigades rouges. Ensemble, ils parviennent à s’échapper puis se séparent rapidement. Alors que Filippo se cache dans les bois dans le nord de l’Italie, il apprend par la presse le décès de Carlo lors d’un hold-up dans une banque à Milan. Il décide alors de passer la frontière pour trouver refuge en France et se met à l’écriture.

Extorsion, James Ellroy, 2015, Éditions Rivages, coll. Rivages-Noir, 100 p., 9782743631727

Un ex-policier corrompu qui traquait les stars de cinéma pour leur faire du chantage dans les années 1950 se retrouve au purgatoire, torturé par ses anciennes victimes : Marylin, Ava Gardner, Montgomery Clift. Pour bénéficier d’une remise de peine, il devra rédiger ses confessions.

Meurtres à l’Académie, Jô Soares, 2015, Éditions Gallimard, coll. Folio Policier, 310 p., 9782070462285

Tout est pour le mieux à Rio de Janeiro en cette année 1924. Mais un certain désordre règne lorsque les immortels de l’Académie des lettres s’écroulent les uns après les autres. Pour Machado Machado, un policier lettré que son éternel panama rend irrésistible aux yeux des dames, cela n’a rien d’une coïncidence.

Science-fiction, Fantastique et Fantasy – La sélection d’Emmanuelle Cartier

Le fou et l’assassin Volume 2, La fille de l’assassin, Robin Hobb, 2015, Éditions Pygmalion, 384 p., 9782756415055

Fitz doit apprendre à vivre avec sa fille, Abeille, après la mort de sa femme, Molly. Etrangement précoce et intelligente, l’enfant poursuit une existence à demi sauvage dans le domaine de Flétribois. Livrée à elle-même, elle découvre les passages secrets que dissimulent les murs de la maison, se lie d’amitié avec un chat et découvre le passé de son père.

Gretel and the dark, Eliza Granville, 2015, Mirobole éditions, coll. Horizons pourpres, 440 p., 9791092145373

A Vienne, en 1889, le psychanalyste Josef Breuer rencontre une jeune fille qui prétend ne pas avoir de nom ni de sentiments. Il tente de comprendre d’où viennent ses troubles. Quelques années plus tard, Krysta s’aperçoit que le monde autour d’elle se transforme en conte de fées et que son imagination est plus puissante qu’elle ne l’aurait imaginé. Premier roman.

Prime time, Jay Martel, 2015, Super 8 éditions, 472 p., 9782370560223

La Terre et ses habitants sont, depuis des années, les acteurs involontaires d’un programme de télé-réalité, suivi par toute la galaxie qui s’amuse des péripéties humaines. Mais le spectacle a fini par lasser, obligeant les producteurs à programmer l’ultime épisode : la fin du monde. Seul Perry Bunt découvre la machination et ne dispose que de trois semaines pour sauver la planète. Premier roman.

Sovok, Cédric Ferrand, 2015, Éditions Les Moutons électriques, coll. Bibliothèque voltaïque, 219 p., 9782361831943

A Moscou, dans un futur imaginaire, Manya et Vinkenti travaillent comme urgentistes de nuit. A bord de leur ambulance volante, le couple d’ambulanciers observe l’agonie économique et politique de la société russe, ainsi que la dégradation de leurs propres conditions de vie. Un soir, leur compagnie leur confie Méhoudar, un stagiaire.

Le voyage de Simon Morley : roman illustré, Jack Finney, 2015 (NE), Éditions Denoel, cill. Lunes d’encre, 538 p., 9782207124994

Pour remonter dans le passé lointain, la théorie du professeur Danzinger suggère de se conditionner mentalement et physiquement dans le temps désiré. Simon Morley, jeune dessinateur dans une agence new-yorkaise, fait partie des recrues du professeur. Le mystère qui entoure le suicide d’un aïeul de son amie Kate, disparu à la fin du XIXe siècle, le décide à tenter l’expérience.

en poche

Les annales de la Compagnie noire : l’intégrale Volume 1, Glen Cook, 2015, Éditions J’ai lu, coll. Fantasy, 1117 p., 9782290102343

On dit que les mercenaires n’ont pas d’âme, mais ils ont une mémoire. La nôtre, celle de la dernière des compagnies franches de Khatovar, vous la tenez entre vos mains. Ce sont nos entrailles, chaudes et puantes, étalées là devant vous. Vous qui lisez ces annales, ne perdez pas votre temps à nous maudire, car nous le sommes déjà… Le présent recueil rassemble les trois premiers volumes du cycle : La Compagnie noire, Le château noir et La Rose Blanche.

Avilion, Robert Holdstock, 2015, Éditions Gallimard, coll. Folio SF, 512 p., 9782070462537

Mi-humaine par son père, mi-imago par sa mère Guiwenneth, Yssobel voyage vers Avilion, le coeur du bois des Ryhope, pour essayer d’y retrouver un roi du passé grièvement blessé : son grand-père maternel, Peredur. Mais en chemin, elle se perd. Jack, son frère part à sa recherche.

Janua Vera : récits du vieux royaume, Jean-Philippe Jaworski, 2015 (NE), Éditions Gallimard, coll. Folio SF, 488 p., 9782070464265

Ces récits relatent les hurlements qui hantent chaque nuit Leodegar le Resplendissant dans son palais, le désenchantement de Suzelle, la petite paysanne, devant la cruauté de la vie, la panique de maître Calame, le copiste, face aux maléfices qui somnolent dans ses archives, le scrupule d’Aedam, le chevalier, à manquer aux lois d’honneur, etc. Prix du Cafard cosmique 2008.

Omale : l’aire humaine Volume 1, Laurent Genefort, 2015, Éditions Gallimard, coll. Folio SF, 1041 p., 9782070462759

Ce volume rassemble les premiers textes du cycle d’Omale. Dans une sphère de matière qui englobe un soleil et offre une surface gigantesque, cohabitent plusieurs espèces. Les humains, arrivés par une porte Vangk, sont repartis de zéro et ont tissé des liens avec leurs voisins extraterrestres, les Chiles et les Hodgqins.

Spin, Robert Charles Wilson, 2015 (NE), Éditions Gallimard, coll. Folio SF, 611 p., 9782070464302

Une nuit d’octobre, trois adolescents, Tyler Dupree, Jason et Diane Lawton, assistent à la disparition des étoiles. La Terre est entourée d’une barrière à l’extérieur de laquelle le temps s’écoule très vite. La lune disparaît et le soleil vieillit. Jason, le génie, tente de combattre le phénomène. Diane se réfugie dans la religion et Tyler poursuit son parcours pour être médecin. Prix Hugo 2006.

Tous ces livres sont disponibles en librairie et via note site monet.leslibraires.ca dans leur version papier ou numérique, si disponible. Pour commander, veuillez cliquer sur les titres sélectionnés.

14 mai 2015  par Réjean St-Hilaire

BD : ÇA VA RUER DANS LES BRANCARDS !

Attachez vos tuques avec de la broche!!! Les éditions Ankama, Dargaud, Dupuis, Lombard, Urban comics et Kana nous ont préparé un printemps et un été 2015 chargés d’adrénaline avec de nouvelles séries mettant en scène un croque-mort atypique, des pirates revanchards, un oligarque russe fugitif et des rednecks peu commodes.

Vous en saurez plus en consultant le nouveau numéro de PITCH*, le programme des nouvelles parutions en BD de la Boîte de Diffusion, qui vous est offert avec un Ex-libris publié à tirage limité exclusivement pour les habitués de la Librairie Monet. Un incontournable pour tout collectionneur de BD qui se respecte!

On peut donc remercier Nob qui vient insuffler une bonne dose de tendresse et d’humour dans ce programme viril avec Dad, décrivant les déboires familiaux d’un éternel adolescent élevant seul ses quatre filles.

Nous attendons toutefois avec impatience le premier tome de la série Jim Hawkins. Cette adaptation anthropomorphique de L’île au trésor de Stevenson est un régal pour les yeux et a tout pour devenir un classique.

Quelques suites très attendues feront également leur apparition: Maggy Garrison est de retour pour notre plus grand bonheur, les protagonistes de Dent d’ours reprennent du service et le plus que prolifique Zidrou reprend les rênes de la série Ric Hochet. Une rumeur circule d’ailleurs à l’effet que si Zidrou sort de chez lui et voit son ombre, nous aurons eu un printemps hâtif.

Bonnes lectures!

Réjean St-Hilaire, responsable du secteur BD de la Librairie Monet

* Le tirage de chacun des numéros de PITCH étant limité, venez vite chercher votre exemplaire à la Librairie Monet.

Tous ces albums seront disponibles dès leur parution en librairie mais aussi via notre site monet.leslibraires.ca.


13 mai 2015  par nos libraires jeunesse

Le Prix Jeunesse des libraires du Québec 2015 – Les finalistes sont…

Pour une cinquième année, le Prix Jeunesse des libraires du Québec a dévoilé ses finalistes. Des 36 livres composant la liste préliminaire, 18 sont toujours dans la course, tous des livres qui ont su charmer les libraires et qui sauront combler l’appétit des petits et grands lecteurs. Des livres à offrir en récompense pour la fin de l’année scolaire qui approche, des livres à se mettre sous la dent pendant l’été !

Le Prix Jeunesse des libraires du Québec vise à mettre en lumière la qualité et l’originalité de la littérature pour enfants et adolescents, en honorant les auteurs et illustrateurs qui la font. Cette célébration, coordonnée par l’Association des libraires du Québec (ALQ), comporte deux catégories, Québec et hors Québec, elles-mêmes divisées en trois volets: 0-5 ans, 6-11 ans et 12-17 ans.

Les finalistes sont…

Catégorie Québec 0-5 ans

La petite truie, le vélo et la lune, Pierrette Dubé, Ill. d’Orbie, 2014, Éditions les 400 coups, coll. Grimace, 32 p., 9782895406419

« Rosie, la petite truie, avait tout pour être heureuse : un grand carré de boue pour s’amuser, de la moulée à volonté, une porcherie délicieusement parfumée. Jouer, manger, dormir, la petite truie ne désirait rien de plus. Jusqu’au jour où apparut dans la cour un vélo rouge qui lui sembla une pure merveille! »

Le Grand livre des petits trésors, Nadine Robert, Ill. de Aki, 2015, Éditions Comme des géants, 40 p., 9782924332115

Il n’est jamais trop tôt ni trop tard pour collectionner des petits trésors.Tatsuo adore ramasser et collectionner toutes sortes de petits objets qu’il trouve dans la nature. Sa mamie le sait bien. Elle lui offre un beau sac rouge pour y mettre ses petits trésors. Mamie, elle, adore accompagner Tatsuo dans ses promenades et partager ses découvertes. Ensemble, ils parcourent six lieux différents: le bord de la rivière, la ville, la forêt, la campagne, le parc et la plage. Nos deux promeneurs contemplent ce qui les entoure, s’émerveillent des beautés de la nature et des petites traces laissées par l’Homme.

Mauvais poil, Charlotte Zolotow, Ill. de Geneviève Godbout, 2014, Éditions Comme des géants, 32 p., 9782924332047

C’est un matin de pluie tout gris. Monsieur James oublie d’embrasser madame James avant de quitter la maison. À cause de ça, madame James est de très mauvais poil. Elle s’en prend à Jonathan, qui s’en prend à Sally, qui s’en prend à Marjorie, qui s’en prend à son tour à son petit frère Eddie. Heureusement que Charlot le chien, lui, n’a rien à faire de la pluie!

Catégorie Hors Québec 0-5 ans

Aujourd’hui c’est le grand jour. Le Chevalier de Ventre-à-Terre combat son rival Corne-Molle. Mais avant de partir, cet escargot bien pressé doit régler quelques détails… Oh, trois fois rien ! Prendre son petit déjeuner, mettre à jour sa page Facebook, embrasser sa femme et ses enfants, délivrer une princesse, faire une petite partie d’échecs… Arrivé sur le champ de bataille, c’est l’heure de déjeuner. Il est décidé que l’on reprendra le combat après un bon repas et une sieste réparatrice, mais le temps manque et on n’aime pas bâcler. Le rendez-vous est fixé au lendemain, histoire de faire les choses comme il faut. Mais le lendemain…

Henny, Elisabeth Rose Stanton, 2014, Éditions Seuil Jeunesse, coll. Albums jeunesse, 40 p., 9791023503005

Henny, une petite poule, a des grands bras dont elle ne sait que faire et qui lui attirent les railleries de ses camarades. Quand elle s’en sert pour aider monsieur le fermier, de nouveaux horizons s’ouvrent à elle.

Un renard affamé rencontre une oie bien dodue, l’invite dans sa cuisine… et l’oie accepte l’invitation. Mais l’affaire se complique, car question soupe, ils n’ont pas Du tout la même recette ! Quel rôle jouera l’oie dans la recette du rusé renard ?

Catégorie Québec 6-11 ans

L’arbragan, Jacques Goldstyn, 2015, Éditions de la Pastèque, 96 p., 9782923841700

Quand on est un petit garçon pas comme les autres et que cette différence ne nous embête pas, on peut très bien se lier d’amitié avec un arbre et l’appeler Bertolt. Il est un chêne très vieux et son immense feuillage est non seulement une cachette mais aussi une maison, un labyrinthe ou une forteresse. Un jour, un nouveau printemps arrive et Bertolt meurt. Quand un chat ou un oiseau décèdent, on sait quoi faire, mais pour un arbre, on fait quoi? Nouveau titre de Jacques Goldstyn à La Pastèque, L’arbragan est un récit d’une amitié hors du commun.

Le grand Antonio, Élise Gravel, 2014, Éditions de la Pastèque, coll. Pamplemousse, 56 p., 9782923841557

À vingt ans, Antonio arrive au Canada par bateau. Il est immense et très, très fort. Il mesure un mètre quatre-vingt-treize et pèse 225 kilos. Le grand Antonio aime montrer sa force; il tire des autobus bondés de gens avec ses cheveux et combat des champions japonais. Ses cheveux sont des tresses épaisses et lorsqu’il met des tiges de métal à l’intérieur, elles deviennent des antennes qui lui permettent de communiquer avec les extraterrestres!

Le voleur de sandwichs, André Marois, Ill. de Patrick Doyon, 2014, Éditions de la Pastèque, coll. Roman jeunesse, 168 p., 9782923841267

Marin s’est fait voler son sandwich, celui du lundi au jambon-cheddar-laitue, son préféré ! Quel malfaisant a pu commettre un acte aussi cruel ? Le mardi, c’est le jour de son deuxième sandwich préféré : celui au thon que sa mère prépare avec sa fameuse mayonnaise et des tomates séchées. Pour ne pas mourir de faim, Marin décide de tendre un piège au voleur…

Catégorie Hors Québec 6-11 ans

Le seul et unique Ivan, Katherine Applegate, Ill. de Patricia Castelano, 2015, Éditions Seuil Jeunesse, coll. Fiction grand format, 270 p., 9791023502886

Ivan est un gorille tranquille qui vit dans un vieux centre commercial abandonné, où il s’adonne à sa passion, le dessin, entouré de ses amis, Stella, la vieille éléphante, Bob, le chient errant, et Julia, la fille du gardien. Sa paisible existence est bouleversée par sa rencontre avec Ruby, petite éléphante fragile et triste, qu’il décide d’aider par tous les moyens.

Rébellion chez les crayons, Drew Daywalt, Ill. d’Oliver Jeffers, 2014, Éditions Kaléidoscope, 34 p., 9782877678087

Les crayons de couleur du petit Duncan se révoltent et demandent à leur jeune propriétaire de ne plus être prédisposés aux mêmes objets et illustrations. Celui-ci décide alors d’intervertir toutes les couleurs, créant ainsi un dessin plein d’inventivité.

Le chevalier noir, Michaël Escoffier, Ill. de Stéphane Sénégas, 2014, Éditions Frimousse, coll. Sa majesté du soir, 28 p., 9782352411888

Le chevalier noir ordonne à une princesse de lui livrer les clés de son château, faute de quoi il ordonnera à son géant de les prendre par la force. Mais la princesse est bien décidée à ne pas se laisser faire.

Catégorie Québec 12-17 ans

La cache Volume 1, L’effet jus d’orange, Sandra Dussault, 2015, Éditions Québec-Amérique, coll. Magellan, 344 p., 9782764428306

Une catastrophe oblige des jeunes à se réfugier dans un abri inconnu de tous, situé sous leur école… Le scénario a-il été écrit d’avance? Les jours s’écoulent, les tensions s’accentuent, l’énergie s’agglutine comme dans un concentré de jus d’orange et des pouvoirs étonnants se développent: télékinésie, don de guérison, transferts d’énergie… Les élèves sont-ils en sécurité ou tenus prisonniers? Pourquoi eux ? Que s’est-il réellement passé le 18 décembre ? Qu’est-ce qui les attend hors de la Cache ?

Jessie Elliot a peur de son ombre, Élise Gravel, 2014, Éditions Scholastic, 184 p., 9781443138673

« Mon nom est Jessie Elliot. Je suis une nerd et je suis toujours en train de lire, surtout des bandes dessinées d’Archie. C’est mon dernier été en tant qu’enfant. À l’automne, j’entrerai à l’école secondaire, à la polyvalente Maisonneuve. Là-bas, les jeunes se donnent tous des airs de je-m’en-foutistes. Ils trainent avec leur face suintante et leurs yeux maquillés comme des ratons laveurs en se lançant des insultes. Ils fument des cigarettes, s’imaginant sans doute qu’ils ressemblent à des vedettes de hip-hop. Peut-être qu’il y a une réaction chimique dans le cerveau humain qui se déclenche quand on a 13 ans et qui nous rend instantanément bêtes? »

Ma vie autour d’une tasse John Deere, Émilie Rivard, 2015, Bayard Canada Livres, 179 p., 9782895796718  

Étienne est en cinquième secondaire. Il est homosexuel, mais jamais ne s’en est-il senti différent aux autres. Il est bon élève et s’affirme avec un vocabulaire riche… et parfois cinglant! Arrive le jour où un concours de bénévolat à l’école lui permettrait, s’il le remportait, de s’offrir un kayak et de faire un road trip avec ses amis, avant le début des années de cégep, pour certains. Pour arriver à ses fins, il aura besoin de l’aide de mémé Poulette et de ses complices de la maison de retraite. Étienne y fera la rencontre de Monsieur Julien. Il écoute avec attention les confidences du vieil homme, et leur amitié ne fera pas l’unanimité, mais le courage et l’ouverture d’esprit sauront faire passer Étienne d’un adolescent qui se cherche à un jeune adulte épanoui.

Catégorie Hors Québec 12-17 ans

La vie par 7, Holly Goldberg Sloan, 2014, Éditions Gallimard-Jeunesse, coll. Hors série littérature, 359 p., 9782070657711

Willow a 12 ans. Adoptée par des parents blancs, elle est noire, se passionne pour les plantes et est obsédée par les maladies et le chiffre 7. Suite à un score parfait lors d’une évaluation, la principale l’accuse d’avoir triché. Dans le bureau du conseiller psychopédagogique, elle apprend la mort de ses parents, dans un accident de voiture.

C.I.E.L. Volume 1, L’hiver des machines, Johan Heliot, 2014, Éditions du Gulf Stream, 248 p., 9782354882389

Au début de sa vie, l’intelligence artificielle remplit parfaitement son rôle jusqu’au jour où elle décide que les choses doivent changer. Et c’est le début d’une nouvelle ère, celle des machines.

Les mots bleus de Félicie, Natalie Lloyd, 2014, Éditions Seuil Jeunesse, 358 p., 9791023502084

Depuis que la malédiction du coeur vagabond est tombée, les habitants de Midnight Guich partent les uns après les autres. De passage dans la ville avec sa mère, Félicie se sent chez elle et voudrait rester : elle récolte les mots des habitants dans son cahier bleu et tente de percer le mystère de Midnight Gulch.

À propos du Prix Jeunesse des libraires du Québec

Créé en 2011 par l’Association des libraires du Québec, le Prix Jeunesse des libraires du Québec, qui célèbre cette année son 5e anniversaire, propose d’honorer des livres qui éveillent les sens et appellent la curiosité, des histoires de tous les jours, faites de rires et de peurs, des mondes imaginaires, qui transportent et font rêver. Il valorise en outre la mission du libraire: intermédiaire de choix entre le livre et le jeune lecteur – souvent à travers le parent, le libraire contribue, par ses conseils éclairés, à initier les enfants et les adolescents à la lecture, à solidifier leur lien avec les mots, à provoquer des rencontres inspirantes, souvent marquantes.

Source : Prix Jeunesse des Libraires du Québec 2015

Pour commander ces albums et ces romans via notre site monet.leslibraires.ca, veuillez cliquer sur les titres sélectionnés.


12 mai 2015  par nos libraires

Les Prix des libraires du Québec 2015 – Et les gagnants sont…

Roulements de tambour, sonneries de trompettes, salves de canon: les Prix des libraires du Québec 2015 ont été remis hier à Montréal à deux oeuvres d’exception. Toutes nos félicitations aux récipiendaires, aux finalistes et à leurs éditeurs!

Prix des libraires 2015 : Roman québécois

Ma vie rouge Kubrick, Simon Roy, 2014, Éditions du Boréal, 9782764623329

The Shining, de Stanley Kubrick, cette histoire étrange située dans un hôtel où s’installent hors saison un écrivain, sa femme et leur garçon aux pouvoirs extrasensoriels, a impressionné une foule de spectateurs depuis sa sortie en 1980. C’est à l’âge de dix ans que Simon Roy a découvert ce film, médusé par une réplique : « Tu aimes les glaces, canard ? » Depuis, il l’a revu au moins quarante-deux fois, sans doute parce qu’il « contient les symptômes tragiques d’une fêlure » qui l’habite depuis des générations. La relation méticuleuse entretenue avec le maléfique récit lui aura permis d’intégrer les éléments troubles de sa « généalogie macabre », d’en accuser le coup. Un ouvrage singulier, stupéfiant.

Le lauréat québécois se verra attribuer une bourse de 5 000 $ du Conseil des arts et des lettres du Québec, ainsi qu’une œuvre de l’artiste Louis-Georges L’Écuyer, que recevra également le lauréat hors Québec. De plus, l’Association internationale des études québécoises offre au lauréat québécois la possibilité de faire une tournée de promotion dans l’un des pays étrangers où elle a des membres.

Les autres finalistes étaient:

Le Feu de mon père, Michael Delisle, 2014, Éditions du Boréal, 9782764622940

Quand Michael Delisle était enfant, ses « oncles », c’est-à-dire les amis de son père, ne disaient pas « arme » mais morceau ou de façon plus métonymique, feu. « J’avais mis mon feu dans le coffre à gant. » « Il s’est débarrassé de son feu. » « Oublie pas ton feu. » Dans ce poignant récit, le poète se remémore son père, le bandit devenu chrétien charismatique, l’homme violent qui ne parlait plus que de Jésus, l’homme détesté qu’on ne peut faire autrement qu’aimer, en dépit de tout. La question qui revient éternellement est celle-ci : où va le feu ? Et la question me revient au chevet de mon père. Je passe mon doigt sur son vieux tatouage de marin (une ancre avec les lettres MN pour merchant navy) qui n’est plus qu’une pastille noire et floue. Ces cellules sont aussi les miennes. Je reconnais la parenté organique et l’odeur qui monte de son corps : un parfum de vieux drap gorgé de phéromones. Cet encens sébacé est mon seul lien avec cet homme, le seul que je reconnaisse. Cet animal m’a donné la vie.

Forêt contraire, Hélène Frédérick, 2014, Éditions Verticales, 9782070143894

Lassée de l’anonymat urbain et sans le sou, la narratrice quitte Paris, où elle faisait ses études, pour retrouver son Québec natal. N’ayant prévenu personne de son retour, elle se construit une nouvelle identité et renoue avec ses désirs, au coeur de la forêt d’Inverness. Elle fait la connaissance d’André, un ancien comédien.

Azami, Aki Shimazaki, 2014, Leméac / Actes Sud, 9782330038199

Mitsuo Kawano est étonné quand il croise par hasard un ancien copain d’école devenu président d’une importante compagnie. Il est encore plus surpris lorsque celui-ci l’invite dans un club très sélect où travaille une autre ancienne camarade de classe, la belle et mystérieuse Mitsuko, devenue entraîneuse. Mitsuo est un homme satisfait, un père de famille attentionné, et il a un bon métier. Certes, son mariage est désormais sexless, mais il se contente de soulager ses besoins dans les salons érotiques. Revoir Mitsuko, son premier amour, le poussera à revisiter ses années de jeunesse et ses rêves d’alors. Avec ce premier roman d’un nouveau cycle, Aki Shimazaki place sans pitié ses personnages au carrefour de leur vie, là où des choix importants s’imposent, là aussi où se multiplient les inconnus et les possibles.

L’Angoisse du poisson rouge, Mélissa Verreault, 2014, Éditions La Peuplade, 9782923530826

Manue aime se faire croire que son existence, « digne d’un scénario hollywoodien », est catastrophique. Fabio, jeune Italien immigrant, ne se sent chez lui nulle part, car « lorsqu’on a choisi de quitter sa maison, elle nous devient à jamais interdite ». Leurs chemins se croisent alors que Manue recherche son poisson rouge mystérieusement disparu. Le récit de leur relation s’entremêle avec celui de Sergio, soldat de la Seconde Guerre mondiale, homme mort cent fois. Tous trois s’embarqueront dans une épopée improbable où les méduses détiennent la réponse aux questions existentielles, où les messages sont livrés par pigeon voyageur et où il est parfois nécessaire d’entrer par effraction dans sa propre demeure. Ce roman choral embrasse l’idée que les êtres humains sont liés par des destins communs, donne faim et soif, creuse le passé et désigne l’avenir qu’il est encore permis d’espérer.

Prix des libraires 2015: Roman hors Québec

Silo, Hugh Howey, 2013, Éditions Actes Sud, 9782330024307

L’atmosphère de la Terre étant devenue toxique, les survivants vivent dans un immense silo souterrain, avec pour seul lien avec la surface des caméras. Mais les bannis de la société, renvoyés dehors, vont tous, de manière inexpliquée, nettoyer les capteurs des caméras avant de mourir.

Les autres finalistes étaient:

Réparer les vivants, Maylis de Kerangal, 2014, Éditions Verticales, 9782070144136

De retour du pays de Caux, trois jeunes ont un accident sur la route du Havre. Simon, 19 ans, est déclaré en état de mort cérébrale. Ses parents ayant autorisé le don d’organes, le récit suit le parcours d’une transplantation. Prix étudiants France Culture-Télérama 2014, Grand prix RTL-Lire 2014, prix Orange du Livre 2014, prix Relay 2014, prix Paris Diderot-Esprits libres, 2014.

La condition pavillonnaire, Sophie Divry, 2014, Éditions Noir sur blanc, 9782882503473

La vie d’une femme, M.-A., dans la province française des années 1950 à 2025. Elle grandit, fait des études, trouve un travail, achète une maison, a des enfants, part à la retraite et meurt. Il y a des exutoires à son ennui : l’adultère, l’engagement humanitaire ou l’ésotérisme. Un roman sur la condition féminine des classes moyennes. Mention spéciale du jury au Prix Wepler-Fondation La Poste 2014.

Un homme amoureux, Karl Ove Knausgaard, 2014, Éditions Denoël, 9782207110010Dans le deuxième tome de cette autobiographie littéraire, l’auteur aborde le sentiment amoureux, la paternité et le désir d’écrire, à travers le récit de son installation à Stockholm. Dans cette ville, il se lie d’amitié avec Geir, Norvégien exilé comme lui, et reprend contact avec Linda, une poétesse rencontrée l’année précédente. Un choix entre l’amour et la solitude s’impose à lui.

Abysses, Mary Swan, 2014, Éditions Les Allusifs, 9782923682396

1918. La Première Guerre mondiale achève de déverser ses orages d’acier quand Esther et Ruth, des jumelles issues de la bonne société américaine, se portent volontaires pour servir comme cantinières sur le front de bataille français. Les deux jeunes femmes, liées corps et âme par leur gémellité, livrent un récit choral de leur expérience de la barbarie, en plaçant peu à peu, avec l’aide de ceux qui les ont côtoyées, les morceaux d’une tragique mosaïque. Se révèleront graduellement le mystère des ombres de leur passé et les raisons qui les ont poussées à s’engager à préserver l’humanité des êtres, jusqu’à la surprise du dénouement, tout de grâce silencieuse et d’éloquence contenue. Par-delà la pluralité des voix, les fragments qui composent Abysses disent aussi l’absurdité de la tragédie guerrière et l’impossibilité pour l’homme de retenir les enseignements de l’Histoire. Le centenaire de la Grande Guerre est célébré en 2014 ; un siècle peut sembler une éternité, mais il s’agit en réalité d’un bref moment en regard des leçons universelles qu’on tarde à tirer de cette tragédie. Court texte au style puissant et peu conventionnel, rare récit de guerre envisagé d’un point de vue féminin, Abysses est un livre majeur, dans la lignée d’Un siècle de novembre de Walter Wetherell (Les Allusifs).

Pour en savoir plus sur les Prix des libraires du Québec, cliquez ici.

Pour commander les livres mis en nomination pour les Prix des libraires via notre site monet.leslibraires.ca, veuillez cliquer sur les titres sélectionnés.


7 mai 2015  par nos libraires BD

Bandes dessinées – Le choix des lecteurs – Avril 2015

Voici les bandes dessinées et les manga que les habitué.es de la Librairie Monet, jeunes ou moins jeunes,  ont préférés en ce mois d’avril 2015, parmi les milliers de BD de tous genres que nous leur proposons, qu’il s’agisse de parutions récentes ou de titres déjà plébiscités.

Bandes dessinées québécoises – Premières lectures

1- Les leçons du professeur Zouf Tome 1, Leçon 1 : la politesse, Élise Gravel, ill. d’Iris Boudreau, 2013, Éditions de la Courte échelle. 48 p., 9782896953868

Le Professeur Zouf est un expert autoproclamé, prétentieux et bidon qui donne des leçons, façon pour les nuls, mais avec sa touche absurde et contradictoire. Zouf nous explique tout ce qu’il faut savoir pour être, comme lui, énergique, athlétique et resplendissant. Il nous apprend entre autres que les légumes sont très dangereux et que les bonbons sont excellents pour donner de jolies couleurs aux dents.

2- Adopte un gnap!, Élise Gravel, 2013, Éditions de la Courte échelle. coll. Album, 32 p., 9782896952670

Tu cherches un copain poilu, couvert de boue et totalement ADORABLE? Apprends à t’occuper de moi en lisant ce livre et tu pourras m’adopter!

3- Les leçons du professeur Zouf Tome 3, Leçon 3 : l’amour, Élise Gravel, ill. d’Iris Boudreau, 2013, Éditions de la Courte échelle. 48 p., 9782896954698

Voici le célèbre, le vénéré Professeur Zouf. Il est le plus grand expert du monde ! Expert en quoi ? En TOUT ! Si vous l’écoutez bien, vous deviendrez aussi intelligent, aussi fort et aussi beau que lui. Vous serez PARFAIT ! (Enfin, surtout si vous ne l’écoutez pas, mais chuuuut!)

4- Les leçons du professeur Zouf Tome 2, Leçon 2 : la santé, Élise Gravel, ill. d’Iris Boudreau, 2013, Éditions de la Courte échelle. 48 p., 9782896953875

Le Professeur Zouf est un expert autoproclamé, prétentieux et bidon qui donne des leçons, façon pour les nuls, mais avec sa touche absurde et contradictoire. Zouf nous enseigne qu’il est élégant de mettre ses doigts dans le nez devant tout le monde, que les gens adorent qu’on leur postillonne au visage en mangeant, et que les gros mots sont la meilleure façon d’obtenir ce qu’on désire.

Bandes dessinées étrangères – Premières lectures

1- Max et Lili trouvent leur cousin angoissé, Dominique de Saint-Mars et Serge Bloch, 2015, Éditions Calligram, coll. Ainsi va la vie, 13 p., 9782884806947

Le cousin de Max et Lili est en vacances chez eux, mais il passe son temps à dormir ou à s’énerver. Cet album sur la dépression montre que souffrir n’est pas honteux et qu’il ne faut pas hésiter à en parler autour de soi pour se faire aider et se sentir mieux.

2- Un ballon sous la pluie, Liniers, 2015, Éditions de la Pastèque, 48 p., 9782923841687

Quand sa petite soeur, Clémi, refuse de sortir sous la pluie, Mathilda se propose de lui apprendre tous les plaisirs d’un samedi pluvieux! Liniers, auteur des Macanudo, nous offre un portrait drôle et doux de ses filles avec cette bande dessinée jeunesse qui capture l’innocence et l’amour de deux soeurs

3- Ariol Tome 10, Les petits rats de l’Opéra, textes d’Emmanuel Guibert, dessins de Marc Boutavant, 2015, Éditions BD Kids, coll. Les héros. J’aime lire, 124 p., 9782747052993

Douze nouvelles histoires : le cours de gymnastique se transforme en cours de danse et Ariol veut devenir un petit rat de l’Opéra pour pouvoir danser avec Pétula ; Ariol parvient à acheter en cachette un cheval gonflable…

4- Ana Ana Tome 5, Super-héros en herbe, scénario d’Alexis Dormal et Dominique Roques, dessin d’Alexis Dorma, 2015, Éditions Dargaud, 28 p., 9782205074109

De nouvelles aventures pour Ana Ana et Pico Bogue.

5- Avni Tome 1, Animal vraiment non identifié, Romain Pujol et Vincent Caut, 2015, Éditions BD Kids, 57 p., 9782745957535

Avni est comme tout le monde, ou presque. Si tous ses camarades sont identifiés comme crocodile, flamand rose ou poule, lui ne ressemble à aucune autre espèce animale. Il peut aussi déformer tout son corps, changer de taille et de couleur.

Bandes dessinées québécoises – Jeunes lecteurs

1- Les dragouilles Tome 14, Les rouges de Beijing, Karine Gottot, ill. de Maxim Cyr, 2015, Éditions Michel Quintin, 84 p., 9782894357606

Découvre la légende du monstre Nian et devine pourquoi, en Chine, 4 est le plus mal aimé des chiffres. Exerce-toi à compter sur tes doigts à la chinoise. «Feng shuize» ta chambre et apprends à manger avec des baguettes. Admire le chef-d’oeuvre d’ingéniosité qu’est la Grande Muraille de Chine.

2- Bande dessinée Tome 3, Pourrir de rire, Tristan Demers, 2015, Éditions Presses Aventure, coll. The Trash Pack, 44 p., 9782897510565

Humour, aventures… et arrière-goûts ! Les Trashies sont de retour dans un album haut en couleur! Nul doute, ces personnages-ordures sortent de l’ordinaire! Pourris de talents, ils arrivent toujours à voler la vedette. Rock’Cafard, Bagelleux et Répugn’Coq ont certainement plus d’un tour dans leur sac… poubelle !

3- Guiby Tome 3, Double face-à-face, Sampar, 2015, Éditions Michel Quintin, 118 p., 9782894357613

La nuit, quand les gens dorment, un monde s’agite dans l’ombre…

4- Bine Tome 1, L’affaire est pet shop, Daniel Brouillette, scénario de Alcante, dessin de Steven Dupré, 2015, Éditions Les Malins, 48 p., 9782896572830

Fruit de la collaboration entre Daniel Brouillette, Didier Alcante et le bédéiste Steven Dupré, connu entre autres pour les illustrations des séries à succès Coma et Kaamelott, la série BD relatant l’histoire de Bine sera disponible au Québec en janvier 2015! Benoit-Olivier est le plus vieux, le plus grand et le plus niaiseux de son école. Il est aussi le jeune au surnom le plus original. Il mène la vie dure à Mme Béliveau, son enseignante de 6e année, spécialiste de la mauvaise humeur, des copies et des retenues. Avec les vacances des Fêtes qui arrivent enfin, il espère que ses parents lui offriront le cadeau tant désiré et que la belle Maxim se décidera enfin à sortir avec lui.

5- L’agent Jean! Tome 7, L’ultime symbole absolu, Alex A., 2014, .ditions Presses Aventure, 120 p., 9782896609123

Le Castor a piraté le système de communication de l’Agence, Jean est promu au titre d’agent AAA, Théodore se fait enlever, et Billy et Polo se marient. Aucun doute, l’auteur repousse une fois de plus les limites de l’imaginaire.

Bandes dessinées étrangères – Jeunes lecteurs

1- Geronimo Stilton Tome 15, Un pour tous, tous pour GeronimoGeronimo Stilton, 2015, Éditions Origo, 48 p., 9782923499642

Geronimo Stilton est le directeur de L’Écho du rongeur, le quotidien le plus réputé de l’île des Souris. Durant son temps libre, il adore raconter des histoires amusantes tirées de ses voyages dans le temps. Au début du XVIIe siècle, avec l’aide des chats pirates, le cardinal de Richelieu ourdit de sombres complots pour renverser le roi Louis XIII. Fort heureusement, les héros Athos, Porthos, Aramis, D’Artagnan et Geronimo Stilton, s’improvisant « cinquième mousquetaire », sont là pour déjouer ses plans machiavéliques ! La plus courageuse des souris revient pour de nouvelles aventures dans un épisode inspiré du célèbre roman d’Alexandre Dumas et digne des meilleurs films de cape et d’épée ! Un pour tous, tous pour Geronimo !

2- Les carnets de Cerise Tome 3, Le dernier des cinq trésors, scénario de Joris Chamblain, dessin et couleurs d’Aurélie Neyret, 2015, Soleil productions, coll. Métamorphose, 88 p., 9782302042988

Cerise s’intéresse à Sandra, qui dirige un atelier de reliure rempli de livres anciens. Parmi eux, il y en a un qui n’a jamais été réparé. Il y a aussi les cinq trésors liés à la vie de la jeune femme. Accompagnée de Line et Erica, Cerise suit ce jeu de piste pour tenter de rendre à Sandra ce qu’elle a perdu.

3- Les Simpson Tome 26, Confidentiel, Matt Groening, 2015, Éditions Jungle, 56 p., 9782822209564

Deux aventures de la famille Simpson. Dans la première, Bart et Lisa doivent entamer une correspondance avec des enfants défavorisés suite au sabotage d’une fête organisée lors de la semaine internationale. Dans la seconde, un Olmèque, du nom d’Aztèkdecheval, choisit Bart pour accomplir une prophétie vieille de plusieurs siècles.

4- Plumo et Phobie: Sauve qui peut!, James Burks, 2015, Éditions Scholastic, 128 p., 9781443143479

Plumo est un oiseau toujours content et sans ennuis tandis que Phobie a peur de tout, y compris de son ombre. Lorsque Phobie perd sa réserve de glands pour l’hiver en portant secours à Plumo, les deux amis doivent se diriger vers le sud où il fait beau et où il y a de quoi manger en abondance! Cependant, le trajet ne sera pas sans danger. Une bande dessinée remplie d’humour et d’action qui raconte l’histoire d’une amitié improbable.

ex-aequo

Super patate Tome 4, scénario et dessins d’Artur Laperla, 2015, Bang Editions, coll. Mamut, 54 p., 9788416114214

Olivia Bartavelle a été enlevée, un poulet mutant sème la terreur, la chienne Truffe se met à parler : beaucoup de soucis en perspective pour Super patate.

Plants vs zombies Tome 2, Le temps de l’apocalypse !, Paul Tobin, dessin de Ron Chan, couleurs de Matthew J. Rainwater, lettrage de Steve Dutro, 2015, Éditions Jungle, 76 p., 978282220957

La paix était revenue à Voisinville mais c’était sans compter sur le redoutable Edgar Zombiboss qui était bien décidé à se venger. Dave le Dingo met alors au point une machine à remonter le temps pour retrouver le terrifiant docteur.

Nate: Au jeu!, Lincoln Peirce, 2015, Éditions Scholastic, 224 p., 9781443143493

Nate a toute une nouvelle! La BD Nate: Au jeu! est désormais entièrement en couleurs! Plus de 4,5 millions d’exemplaires de la série Nate ont été vendus et depuis plus d’un an cette série figure sur la liste des succès du New York Times. Nate Wright est un jeune de sixième année pour lequel la vie est un immense jeu. Ainsi, quand il se prépare pour un événement sportif, il le fait avec une arrogance sans équivoque. Il raffine ses insultes sur le terrain de basketball et se permet d’avoir une attitude dédaigneuse dans le filet de soccer. Autrement dit, il présente un plus grand défi à ses coéquipiers qu’à ses adversaires! Profitez des moments sportifs souvent malchanceux de Nate et de ses amis dans cette bande dessinée tout en couleurs.

Bandes dessinées québécoises – Ados

1- Les nombrils Tome 6, Un été trop mortel !, scénario de Dubuc, dessin de Delaf, 2013, Éditions Dupuis, 50 p., 9782800157160

En vacances à la mer, Vicky et Jenny rivalisent auprès d’un nouveau voisin et tentent de se réconcilier avec Karine, toujours l’emprise d’Albin. Mais un tueur en série rôde.

2- Glorieux printemps Tome 1, Sophie Bédard, 2012, Éditions Pow Pow, 146 p., 9782924049037

Émilie n’a d’yeux que pour la nuque de Raphaël, mais c’est plutôt l’excentrique Antoine qui la suit partout. Pendant ce temps, Micheline est folle des beaux mollets de son âme sour, et Mathieu observe de très loin la trop parfaite Andréanne. Bref, vous voyez le genre.

ex-aequo

Glorieux printemps Tome 2, Sophie Bédard, 2012, Éditions Pow Pow, 146 p., 9782924049051

La fin de l’année scolaire approche. Émilie s’imagine tranquille dans son emploi d’été. Ce qui ne sera le cas ni pour elle, ni pour Micheline. Et contrairement à Antoine, Mathieu ne sais pas ce qu’il veut. Bref, on pensait s’ennuyer.

Les nombrils Tome 3, Les liens de l’amitié, scénario de Dubuc, dessin de Delaf, 2008, Éditions Dupuis, 46 p., 9782800140315

La suite des histoires des trois filles Jenny, Vicky et Karine, avec au menu des coups bas, quelques beaux garçons, des trahisons, de l’amour, de la haine et un scoop final…

Bandes dessinées étrangères – Ados

1- Tamara Tome 13, Entre les deux, mon coeur balance…, de Darasse, Bosse et Zidrou, couleurs de Benoît Bekaert, 2015, Éditions Dupuis, 55 p., 9782800163208

Tamara est dans une situation délicate : elle doit choisir entre Kessi qui est beau, intelligent et passionné, et Diego, son petit ami qui est si loin dans son pensionnat.

2- Miss Peregrine et les enfants particuliers, Ransom Riggs, ill. de Cassandra Jean, 2015, Éditions BD Kids, 256 p., 9782747051699

Jacob est fils unique et destiné à reprendre la pharmacie familiale. Son grand-père lui raconte des histoires sur un orphelinat mystérieux dirigé par Miss Peregrine et des enfants aux capacités surnaturelles censées les protéger des monstres. Personne ne le croit. Un jour, Jacob trouve son grand-père mort et aperçoit l’assassin : une créature avec des griffes et des tentacules plein la bouche.

3- Les filles au chocolat Tome 1, Coeur cerise, Raymond Sébastien et Anna Merli, 2014, Éditions Jungle, coll. Miss Jungle, 46 p., 9782822208147

Cherry, 13 ans, et son père Paddy s’installent en Angleterre chez Charlotte, la nouvelle compagne de ce dernier, qui a quatre filles. L’adolescente, ravie de faire partie d’une famille nombreuse, craque malgré elle pour Shay, le petit ami de Honey, la fille aînée. Cette situation n’arrange pas la cohabitation déjà difficile avec Honey, la seule à ne pas accepter l’arrivée de son nouveau beau-père.

ex-aequo

Jean-Norbert Tome 2, Mark Retera, 2015, Éditions Kramiek, 46 p., 9782889330126

Les aventures cocasses, absurdes ou scatologiques de Jean-Norbert, qui doit affronter la vie affublé de son éternel pull orange, entouré d’aliens, de lutins et de superhéros.

4- Les mondes de Thorgal; Louve Tome 5, Skald, scénario de Yann, dessin de R. Surzhenko, couleurs de Roman Surhenko, 2015, Éditions Le Lombard, 48 p., 9782803635405

Louve traverse la forêt pour regagner son village et échapper à Crow. Aaricia tente de faire le deuil de sa fille et envisage une nouvelle vie avec Lundgen. Toutes deux peuvent compter sur la protection de Skald, un bûcheron muet.

5- Bran : une histoire de l’île d’Errance, scénario de Grimaldi, dessin et couleur de Plenzke, 2015, Éditions Glénat, coll. Tchô !, 64 p., 9782344001493

Lors d’une partie de chasse, le jeune et arrogant Bran tue une biche aux cornes d’or qui s’avère être une Créature, un être aux pouvoirs redoutables. Elle lui jette un sort : le jour, Bran sera un corbeau et ne redeviendra humain qu’à la tombée de la nuit. Rejeté par les siens, Bran trouve refuge auprès d’une sorcière capable de se transformer en renard…

Bandes dessinées québécoises – Adultes

1- Le guide du mauvais père Tome 3, Guy Delisle, 2015, Éditions Delcourt, coll. Shampooing, 190 p., 9782756066479

La paternité est abordée avec autodérision : transformer l’histoire du soir en cours de grammaire, apprendre les pires bêtises à ses enfants, tricher aux jeux, etc.

ex-aequo

Red Ketchup : l’ intégrale Tome 2, Réal Godbout, 2015, Éditions de la Pastèque, 152 p., 9782923841694

La réédition intégrale d’une des oeuvres majeures de la bande dessinée québécoise. Red Ketchup n’a pas pris une ride depuis ses premières aventures en 1982. Personnage phare d’un tandem légendaire de la bande dessinée québécoise, Red Ketchup casse la baraque depuis plus de 30 ans. Godbout et Fournier signent avec lui une satire percutante de l’Amérique plus-que-profonde, sur trame d’aventures de tous les excès. Ce deuxième volume reprend les histoires suivantes: Red Ketchup s’est échappé !, Le couteau aztèque et L’oiseau aux sept surfaces.

2- Le guide du mauvais père Tome 2, Guy Delisle, 2014, Éditions Delcourt, coll. Shampooing, 190 p., 9782756047775

S’acharner sur son fils pour remporter une partie de jeu vidéo. Redoubler de mauvaise foi envers sa fille de 7 ans après avoir perdu à cache-cache. Pire, inventer une histoire de tueur psychopate à la tombée de la nuit… Guy Delisle, un mauvais père ? Non, un auteur de bande dessinée qui sait puiser l’imagination là où elle se trouve, avec un sens aigu de l’observation et une bonne dose d’autodérision.

Bandes dessinées étrangères – Adultes

1- Ms. Marvel Tome 1, Métamorphose, scénario de G. Willow Wilson, dessin d’Adrian Alphona, couleurs d’Ian Herring, 2015, Panini comics, coll. Marvel Now, 122 p., 9782809447637

Kamala Khan, une adolescente musulmane en admiration devant Carol Danvers, se réveille avec des superpouvoirs. Elle découvre que cela implique de grandes responsabilités qui sont difficiles à gérer pour une jeune fille de Jersey City.

2- Le grand mort Tome 5, Panique, scénario de Régis Loisel et Jean-Blaise Djian, dessin de Vincent Mallié, couleur de François Lapierre, 2015, Éditions Vents d’ouest, 56 p., 9782749307800

Après le tremblement de terre qui a dévasté Paris, Pauline et Gaëlle tentent de retourner en Bretagne. Erwan et Blanche sont au milieu des ruines et découvrent peu à peu le lien entre la petite fille et Sombre, le garçon de l’autre monde, ainsi que les causes du désastre. Prix adulte 2015 (Festival BD de l’Alpe d’Huez).

3- Carthago adventures Tome 3, Aipaloovik, scénario de Christophe Bec et Alcante, dessin et couleur de Brice Cossu et Alexis Sentenac, 2015, Éditions Humanoïdes associés, 56 p., 9782731652031

Kotik Creek, en Arctique. Après la mort de sa petite amie, London Donovan se retire dans le village de pêcheurs de son enfance. Lorsque des touristes sont mystérieusement attaqués, la traque reprend pour Donovan sur la piste d’un monstre marin cannibale inspiré d’une légende inuit.

4- L’homme de l’année Tome 8, – 44 : l’homme qui voulut venger César, scénario de Sébastien Latour, dessin de Tommaso Bennato, couleur de Michele Nucera, 2015, Éditions Delcourt, coll. Série B; Histoire & histoires, 63 p., 9782756051581

Depuis l’assassinat de Jules César, Quintus Falco, son garde du corps, mène l’enquête. Il cherche à savoir pourquoi, ce jour-là, celui qui voulait réformer la République lui avait demandé de ne pas l’escorter au Sénat.

5- Undertaker Tome 1, Le mangeur d’or, scénario de Xavier Dorison, dessin de Ralph Meyer, 2015, Éditions Dargaud, 64 p., 9782505061373

Juste avant de décéder, Joe Cusco, ancien mineur devenu millionnaire, a avalé son or pour l’emmener avec lui dans l’éternité. Alors que Jonas Crow, croque-mort, doit convoyer le cercueil, le secret est éventé et provoque la fureur des mineurs d’Anoki City qui refusent de laisser enterrer une telle fortune.

Manga – Premières lectures

1- Pan’Pan panda : une vie en douceur Tome 5, Sato Horokura, 2015, Éditions Nobi Nobi, 109 p., 9782918857747

La vie quotidienne nippone à travers les aventures de Panettone, surnommé Pan’Pan, un panda qui vit avec Praline, une petite fille adorant la cuisine.

2- Chi, une vie de chat Tome 4, Kanata Konami, 2011, Éditions Glénat, coll. Kids, 160 p., 9782723478472

Chaleur du soleil, douceur des caresses, onctuosité du bon lait et bêtises en pagaille… C’est beau une vie de chat !

3- Chi, une vie de chat Tome 2, Kanata Konami, 2011, Éditions Glénat, coll. Kids, 160 p., 9782723478458

Les aventures d’un petit chat recueilli par une famille et sa découverte du monde qui l’entoure : les autos, les chiens, la litière, les croquettes…

4- Chi, une vie de chat Tome 3, Kanata Konami, 2011, Éditions Glénat, coll. Kids, 160 p., 9782723478465

5- Kamisama Tome 1, La mélodie du vent, Keisuke Kotobuki, 2015, Éditions Ki-oon, coll. Kids, 136 p., 9782355927614

Dans le monde merveilleux de Kamisama, la petite Lucie se retrouve dans le ventre d’un chat, les animaux parlent et il faut toujours se méfier d’un chien facétieux.

ex-aequo

Kamisama Tome 2, Les contes de la colline, Keisuke Kotobuki, 2015, Éditions Ki-oon, coll. Kids, 132 p., 9782355927720

Trois récits féeriques qui mettent en scène une déesse de la colline, puis un cerisier électrique et enfin Shimashima, un chaton au grand coeur.

Le combat contre Obito et Madara fait rage. Alors que Naruto essaie tant bien que mal de protéger ses amis, les assauts répétés de ses ennemis mortels ne permettront pas à Naruto de résister bien longtemps… Un duel entre Kakashi et son ancien camarade Obito s’engage alors, laissant la communauté du village de Konoha seule face à un adversaire redoutable, Madara.

2- Plum, un amour de chat Tome 5, scénario et dessin de Natsumi Hoshino, 2015, Soleil productions, coll. Soleil manga, 224 p., 9782302043732

La suite des aventures des chats Plum et Flocon.

3- Liselotte et la forêt des sorcières Tome 1, Natsuki Takaya, 2015, Éditions Delcourt, coll. Tonkam. Shojo, 176 p., 9782756063690

Liselotte et ses domestiques s’installent dans une forêt mystérieuse réputée peuplée par des sorcières. Le jour où elle en rencontre une, elle est sauvée de ses maléfices par Engetsu, un jeune homme qui ressemble à une de ses vieilles connaissances.

ex-aequo

Liselotte et la forêt des sorcières Tome 2, Natsuki Takaya, 2015, Éditions Delcourt, coll. Tonkam. Shojo, 188 p., 9782756063706

Exilée sur ordre de son frère, Liselotte s’habitue à la campagne en compagnie du petit démon Yomi et d’Engetsu. Mais lorsque la sorcière de la forêt réapparaît, le passé de Liselotte refait surface et les secrets d’Engetsu sont révélés.

4- Détective Conan Tome 78, Gosho Aoyama, 2015, Éditions Kana, coll. Shonen Kana, 192 p., 9782505062417

Le détective Conan poursuit ses enquêtes et résout des affaires mystérieuses.

ex-aequo

Super Mario : manga adventures Tome 1, scénario et dessin de Yukio Sawada, 2015, Soleil productions, coll. Soleil manga, 192 p., 9782302043350

Les aventures de Mario et Luigi racontées en une série de gags.

Manga – Ados

1- Nura, le seigneur des yôkai Tome 21, Hiroshi Shiibashi, 2015, Éditions Kana, coll. Shonen Kana, 208 p., 9782505018513

Une aventure qui oscille entre le monde des démons et celui des humains.

2- Chihayafuru Tome 11, Yuki Suetsugu, 2015, Éditions Pika, coll. Pika shôjô, 169 p., 9782811618230

Le club de Mizusawa affronte celui de Hokuô pour le tournoi national catégorie lycées. Les deux finalistes sont qualifiés pour le championnat, mais ils ne se feront pas de cadeaux. En fin de partie, chaque joueur se retrouve avec une seule carte au compteur. Dans le dernier tour fatidique, Hokuô pourrait tirer son épingle du jeu…

3- Orange Tome 3, Ichigo Takano, 2015, Éditions Akata, 191 p., 9782369740537

Suite à la révélation que Suwa lui a faite, Naho est troublée. Si elle a conscience qu’elle ne peut répondre aux sentiments de son ami, elle sait qu’il sera son meilleur allié pour changer le futur de Kakeru dont elle est amoureuse. Mais a-t-elle le droit d’abuser de la gentillesse de Suwa ?

ex-aequo

Log horizon Tome 1, scénario de Mamare Tono, dessin de Kazuhiro Hara, 2014, Éditions Kana, 192 p., 9782505061946

Shioroe se retrouve prisonnier, avec 30.000 autres joueurs, dans l’univers sans pitié du jeu de rôle Elder Tale.

 

 

6 mai 2015  par nos libraires jeunesse

Littérature jeunesse : la crème d’avril 2015

Comme chaque mois, notre équipe de libraires spécialisés en littérature jeunesse passe en revue l’ensemble de l’effarante production du mois écoulé pour en repérer les nouveautés incontournables. Voici un aperçu de ces nouveaux titres et nouvelles séries, question d’aiguiser votre appétit livresque…

ALBUMS

Un million de questions ! Marie-Louise Gay, Domonique et cie, 56 p., 9782897390563*

« C’est avec humour, bonne humeur et générosité que Marie-Louise Gay nous revient avec un tout nouvel album. Elle y aborde les nombreuses questions posées par les enfants lors de rencontres dans les écoles et les bibliothèques. Elle en profite pour y expliquer en mots et en images le processus de création d’un album, en invitant des enfants à compléter son travail, que ce soit au niveau du texte ou des illustrations. Le résultat est tout simplement magnifique. Pour les inconditionnels, on retrouve régulièrement des personnages de l’univers de Gay, mais les néophytes y trouveront aussi leur compte. Véritable initiation à l’écriture et à l’illustration d’un album, Un million de questions marque le retour en force d’une grande dame de l’album jeunesse québécois ! » (P.-.A. B.)

Rosalie entre chien et chat, Mélanie Perreault, ill. de Marion Arbona, Dominique et compagnie, 32 p., 9782896869848*

« Ce magnifique album réussit à aborder le divorce d’une manière sensible et lumineuse. Mélanie Perreault y démontre que la vie ne se termine pas avec la séparation, tout en insistant sur le fait que l’enfant n’y est pour rien dans la décision de ses parents. Quant aux illustrations de Marion Arbona, leur douceur vient appuyer le texte pour en faire une histoire qui réchauffe le cœur malgré un sujet qui peut faire peur aux parents comme aux enfants. Bref, il s’agit d’un album incontournable pour parler du divorce, mais qu’on aime aussi lire simplement pour la beauté de ses mots et de ses images. » (P.-A. B.)

Les ennuis de Lapinette, Cathon, Comme des géants, 48 p., 9782924332153*

« Pour son premier album jeunesse, Cathon nous présente les aventures d’une petite lapine qui est juste un peu trop serviable ! Le texte, idéal pour un après-midi pluvieux, sonne juste et fera tour à tour rire et frissonner les petits comme les grands. Mais la véritable force de ce livre réside dans les magnifiques illustrations de Cathon. Le dessin est vif et coloré, les personnages sont très expressifs et le résultat est fort attachant. Bref, voilà un premier album prometteur qui laisse présager une longue carrière pour Cathon, en espérant qu’elle nous réserve d’autres aventures de Lapinette ! » (P.-A. B.)

bande 02

Sophie et sa courge, Pat Zietlow Miller, ill. de Anne Wilsdorf, Kaléidoscope, 34 p., 9782877678476*

« Voici une histoire d’amitié rigolote et touchante entre une fillette et une courge. Oui, oui, une courge! Zietlow Miller et Wilsdorf réussissent à rendre crédible cette improbable relation. Le texte est savoureux et quelques clins d’œil feront particulièrement rire les parents. Quant aux illustrations, elles sont douces et chaleureuses et nous invitent à croquer avec entrain dans cette délicieuse histoire. On prendra plaisir à partager ce succulent album avec les grands et les petits. » (P.-A. B.)

Jasmine : Le concours de flaques d’eau, Guillaume Bianco, ill. de Thomas Bianco, Glénat, coll. « Vitamine », 32 p., 9782344004661*

« Qui n’a jamais joué dans les flaques d’eau après une bonne averse, question d’étrenner ses nouvelles bottes de pluie ? Dans cet album craquant, on retrouve une histoire qui semble toute simple, mais qui, par sa douceur, son humour et sa tendresse, nous fait autant de bien qu’une couverture en laine et un chocolat chaud après un après-midi passé à jouer sous la pluie. Et les illustrations de Thomas Bianco sont tout simplement irrésistibles. Il a su donner une profondeur à l’histoire, tout en accentuant le côté espiègle de Jasmine la souris. Une fois arrivé à la fin de l’album, on ne peut s’empêcher de sourire devant le dénouement totalement inattendu. Un plaisir pour les yeux et le coeur ! » (P.-A. B.)

Moi devant, Nadine Brun-Cosme, ill. de Olivier Tallec, Flammarion, coll. « Albums du Père Castor », 28 p., 9782081330634*

« Ce nouvel album signé par le tandem Brun-Cosme/Tallec reprend le thème de l’amitié et de la différence qu’on retrouvait dans les aventures de Grand Loup et Petit Loup. La plume de Brun-Cosme est toujours aussi vive et touche droit au cœur. Quant aux illustrations de Tallec, elles soulignent l’imaginaire mis de l’avant par le texte. Encore une fois, il s’agit d’une très belle réussite qui fait rêver. À lire seul, à deux, à trois ou à plusieurs. Chacun est sûr d’y trouver son compte ! » (P.-A. B.)

bande 03

Maman, comment on fait les bébés ?Soledad Bravi, École des Loisirs, coll. « Loulou et Cie », 36p., 9782211221689*

« Comment on fait les BÉBÉS ? : c’est LA question qui hante les parents! Les choux, la cigogne, le supermarché de bébés… tout y passe ! Soledad Bravi est toujours aussi habile pour nous embarquer dans l’univers des petits et elle le fait, comme à son habitude, avec beaucoup d’humour et de justesse. Une mention spéciale à l’intervention tendre et hilarante du papa ! » (J. L.-B.)

Bien fait pour vous!, Claire Clément, ill. par Aurélie Guillerey, Milan, 36 p., 9782745955999*

« Abordant avec délice un thème peu exploité, cet album raconte comment Blaise s’imagine « mourir », faisant regretter à tous ses proches d’avoir été méchant avec lui. Comme la plupart des enfants, il ne voit pas la finalité de la mort, mais les « avantages » qui viennent avec. Soudainement, la personne décédée devient extraordinaire, tout le monde loue ses qualités, regrettent toutes ces choses qui ont blessé notre protagoniste. Malgré le thème qui peut faire grincer des dents à de nombreux adultes, puisqu’étant conscient de ce que la mort implique, le ton est plutôt guilleret, les illustrations douces, avec une toute petite pointe de mélancolie. Cet album est un petit délice sucré-salé à déguster sans arrière-pensée. (J. H.)

Regarde, je ne pleure plus, Marie-Christophe Ruata-Arn, ill. par Chiara Carrer, Notari, coll.« L’oiseau sur le rhino », 38 p., 9782940408948*

« Évoquant avec douceur et lyrisme une séparation, cet album offre un voyage sur le dos des mots. Au fil des pages, le personnage s’ouvre sur ce qui l’entoure, remarquant pour la première fois mille et une petites végétations parvenant à germer dans les interstices du béton, les craquelures de la ville. De ces failles, de ces trous, il en fait naître des phrases, des petits bouts de poèmes racontant leur histoire à tous les deux… Les illustrations, faites de crayonnages, de collages, de superpositions, rendent à merveille l’ambiance belle et mélancolique de cet album qui sait aller droit au cœur. » (J. H.)

ROMANS

 

Le Dragon Vert, Jacques Goldstyn, Bayard Canada, 72 p., 9782895795988*

« C’est avec plaisir qu’on retrouve l’humour et la sensibilité de Jacques Goldstyn dans ce roman qui retrace l’enfance de Van, l’inventeur de génie de la bande des Débrouillards. Mais au-delà du récit de vie, Goldstyn parvient à aborder de manière honnête et touchante le destin des « boat-people », ces immigrants vietnamiens qui ont traversé l’océan entassé sur des bateaux de fortune dans des conditions déplorables afin d’immigrer en Europe et au Canada. Appuyé par des illustrations toutes en finesse, le texte se déploie entre la nostalgie du pays de l’enfance et le plaisir d’amitiés qui se renforcent grâce à des confidences. Bref, un magnifique roman qui plaira à tous, qu’ils connaissent les personnages des Débrouillards ou non. » (P.-A. B.)

Victor Cordi, Cycle 2, T.1 : la première attaque, Annie Bacon, ill. de Mathieu Benoit, Courte échelle. 176 p., 9782896954827*

« C’est avec joie qu’on renoue avec Victor Cordi pour une nouvelle aventure dans ce premier tome du deuxième cycle. L’action s’y déroule tambour battant, et le lecteur est entraîné à vive allure dans une aventure où les enjeux n’auront jamais été aussi élevés. On retrouve encore la plume alerte de Bacon qui rendait les tomes précédents si palpitants, mais, cette fois, le lecteur n’a aucun répit, et l’auteure n’a pas peur de malmener ses personnages. Même si elle ajoute de nouvelles races et que le nombre de personnages augmente en conséquence, il est très facile de se replonger dans le monde d’Exégor, même si certains choix sont difficiles et si certains sacrifices n’ont pas eu la portée qu’on espérait. Bref, voilà un solide roman qui saura ravir les amateurs de Victor Cordi. Vivement le prochain tome! » (P.-A. B.)

C.I.E.L. volume 2, Le printemps de l’espoir, Johan Heliot, Gulf Stream, 232 p., 9782354882426*

« C’est avec délice que nous retrouvons Tomi, Peter, Thomas, Jenny et Sarah, sans oublier CIEL, l’intelligence artificielle. Dans ce deuxième tome d’une tétralogie qui s’annonce fort prometteuse, les mécanismes du totalitarisme exposés rappellent les événements de la Seconde Guerre mondiale. Manipulation et contrôle des masses, travail forcé, éradication des plus faibles, mais aussi l’éveil de la résistance avec ses coups d’éclat. Chaque personnage se retrouve à devoir survivre dans ce contexte, à faire germer dans ce printemps sombre les graines de l’espoir… » (J. H.)

LIVRES-JEUX

Cherche et trouve les animaux sauvages: de A à Z, Coralie Saudo, ill. de Prisca Le Tandé, Millepages, 36p., 9782842183714*

« Voilà un cherche et trouve qui retient l’attention : les solutions sont simples mais les illustrations et le ton sont riches. On rit à chaque page devant ces animaux décalés et touchants, pendant qu’on craque devant les illustrations colorées et pleines de vie. Petit plus pas négligeable, le livre multiplie ses talents : il est aussi un brin abécédaire et quelque peu documentaire animalier. On s’instruit mine de rien mais on s’amuse surtout beaucoup ! » (A. P.)

TOUT-CARTON

C’est à moi!, Laure Monloubou, Amaterra, coll. « Mes petits cartonnés », 26 p., 9782368560648*

« Laure Monloubou nous revient avec son petit bonhomme aux idées bien arrêtées. Cette fois, il refuse catégoriquement de prêter ses jouets, ponctuant chaque appropriation d’un nouvel objet d’un « C’EST À MOI ! » bien senti. Mais à force de tout vouloir garder pour soi, on risque de perdre gros. Un magnifique tout-carton sur la difficulté pour les jeunes enfants de prêter leurs jouets, mais aussi sur le plaisir du partage et du fait de jouer ensemble. Le dessin minimaliste de Monloubou vient appuyer le texte et le tout dégage un humour bon-enfant auquel il est impossible de résister. Alors tenez-vous le pour dit, ce livre, C’EST À MOI ! » (P.-A. B.)

Le petit chaperon rouge, Xavier Deneux, Milan, coll. « Les imagiers gigognes », 14 p., 9782745972200*

« Au-delà de l’histoire archiconnue que tous les enfants ont déjà entendue au moins une fois, on retrouve, encore une fois, tout le talent graphique de Xavier Deneux. Grâce à une utilisation judicieuse et inventive des creux et des reliefs, il parvient à insuffler une bonne dose de magie dans ce conte. Quant à ses illustrations, leur simplicité sert à merveille l’histoire qui a, pour l’occasion, été quelque peu épurée. Le résultat est un petit bijou qui réjouira petits et grands. » (P.-A. B.)

* * *

Sélection et rédaction de Caroline Billo, Pierre-Alexandre Bonin, Susane Duchesne, Sonia Fontaine, Joelle Hodiesne, Juliette Lopes Benites, Aurélie Philippe, Louise Pratte et Sonia Simard.

* Commandez ces titres sur monet.leslibraires.ca en suivant les hyperliens des ISBN.



© 2007 Librairie Monet