Le Délivré
Afficher :  tout ce mois-ci | cette année

Articles récents

31 octobre 2014  par Le Délivré

Rature et lit: Métier critique

Rature et lit souhaite animer le débat autour de la littérature, hors des cadres fermés dans lesquels on s’enferme trop souvent pour parler des arts et de la culture.

Aujourd’hui, on s’interroge sur le rôle de la critique culturelle dans notre société, un rôle en péril, semble-t-il.Quelle est la mission du critique ? L’apparition du web a-t-elle transformé le métier de critique ? On en discute avec nos invités : Myriam Daguzan-Bernier, Christian Saint-Pierre et Catherine Voyer-Léger.

Pour visionner cette webémission produite par airelibre.tv, veuillez cliquer ici.

Nos invités:

Fanny Britt  – Annie Cloutier – Louise Dupré  -

Myriam Daguzan-Bernier

Jadis libraire et disquaire, Myriam est fondatrice et rédactrice en chef de Ma Mère Etait Hipster. Pigiste à temps complet, vous pouvez la lire sur Nightlife.ca, mais aussi au Huffington Post  Québec, chez BRBR. Elle est également gestionnaire de communauté pour l’émission LIRE à ICI ARTV et pour MuseomixMTL. Dans ses temps libres (ça existe ça?) rien ne la rend plus heureuse que de passer des heures à fouiner sur le web pour dénicher plein de choses: musique, art, projets, bouffe, nouveautés, etc. Bref, vous ne la trouverez jamais loin d’un ordinateur ou de son téléphone un ti-peu intelligent.

Christian Saint-Pierre

Formé en littérature à l’Université du Québec à Rimouski et en théâtre à l’Université du Québec à Montréal, Christian Saint-Pierre est critique de théâtre depuis 1999. Collaborateur de l’hebdomadaire Voir Montréal pendant huit ans, dont quatre à titre de chef de section, il est depuis 2011 rédacteur en chef de la revue de théâtre JEU. On peut aussi lire Christian Saint-Pierre dans les pages du Devoir et dans celles de la revue Esse. Président de l’Association québécoise des critiques de théâtre depuis 2006, il lui arrive aussi d’enseigner les tenants et les aboutissants de la critique de théâtre à l’École supérieure de théâtre de l’UQAM.

Catherine Voyer-Léger

Après des études supérieures en science politique à l’Université du Québec à Montréal (UQAM), Catherine Voyer-Léger fait carrière comme gestionnaire dans le milieu culturel. Très active dans les réseaux sociaux, elle lançait en 2013 Détails et dédales (Hamac), un choix de textes tirés de son blogue. Elle a participé au collectif Les tranchées : maternité, ambigüité et féminisme, en fragments, paru aux Éditions Atelier 10, et son nouvel essai, Métier critique, vient  de paraître aux Éditions du Septentrion. Elle collabore à plusieurs périodiques et projets collectifs, est souvent invitée à prendre la parole dans l’espace public et tient une chronique mensuelle au Journal de Montréal.

Edouard H. Bond

Pour commander les livres de Catherine Voyer-Léger via monet.leslibraires.ca, veuillez cliquer sur les titres sélectionnés.

Animation:

Elsa Pépin

Journaliste et chroniqueuse culturelle, Elsa Pépin est avant tout une amoureuse de la littérature. Elle a été chef du pupitre Arts de la scène à l’hebdomadaire Voir, recherchiste pour des émissions littéraires à Radio-Canada, codirectrice du très remarqué collectif Amour et libertinage par les trentenaires d’aujourd’hui (Les 400 coups, 2011) et a publié des nouvelles dans de nombreuses revues. Quand j’étais l’Amérique, série de portraits de famille doublée d’un portrait saisissant de notre époque, son premier livre, est paru en avril 2014 chez XYZ Éditeur.

Pour commander le nouveau recueil de nouvelles d’Elsa Pépin via monet.leslibraires.ca, veuillez cliquer sur les titres sélectionnés.

L’émission :

Rature et lit font bien littérature est une citation tirée du Calepin d’un flâneur de Félix Leclerc, un recueil de maximes où l’on retrouve le goût de Leclerc pour les jeux de mots.

Voilà qui donne le ton de l’émission, ce désir de renverser l’ordre, l’esprit bricoleur, artisanal que l’on veut privilégier : construire et déconstruire les idées, débattre, penser hors des structures rigides, parce que c’est à force d’essais et d’erreurs qu’on bâtit une société. On souhaite animer le débat autour de la littérature, hors des cadres fermés dans lesquels on s’enferme trop souvent pour parler des arts et de la culture.

 Bon visionnement!


28 octobre 2014  par Le Délivré

Alexandre Jardin à la Librairie Monet : la webémission

Il y a quelques semaines, nous avons eu le plaisir de recevoir Alexandre Jardin, à l’occasion de la parution aux Éditions Grasset de son tout nouveau roman Juste une fois,.

Cette rencontre était animée par Tristan Malavoy-Racine.

Voici la webémission que nos partenaires d’airelibre.tv ont réalisée à cette occasion.

Alexandre Jardin est un ami du Québec, qu’il a visité un grand nombre de fois et où il retrouve toujours un lectorat toujours enthousiaste. En tant qu’écrivain, les thèmes privilégiés d’Alexandre Jardin sont l’amour et la pédagogie. Il aborde régulièrement la peur de la monotonie et le regain de la première flamme amoureuse.

Le livre

3 heures avant son mariage, César comprend que la femme de sa vie est la sœur de celle qu’il épouse. Il propose alors à Hannah qu’ils s’unissent une fois dans leur vie et lui laisse le choix du moment. 15 ans plus tard, Hannah est sur le point de se marier, César est veuf et ils se retrouvent au bord d’un lac au Québec. C’est une histoire d’amour qui se passe en partie au Québec, dans les Laurentides. Alexandre Jardin revient à un roman « romanesque », et s’est inspiré de ses observations des mœurs québécoises pour créer ses personnages.

L’auteur

Né en 1965, Alexandre Jardin publie à 20 ans son premier roman, Bille en tête, qui obtint le Prix du 1er roman en 1986. Il obtient en 1986 son diplôme de Sciences po et publie en 1988 Le zèbre, qui est couronné quant à lui par le Prix Fémina. Ce roman a été adapté au cinéma par Jean Poiret en 1992, avec Thierry Lhermitte dans le rôle principal.

Avec plusieurs romans fort populaires, tels que Fanfan, Le Zubial, Mademoiselle liberté, Chaque femme est un roman, Quinze ans après et Joyeux Noël et plusieurs autres, sans oublier des romans pour la jeunesse, dont la série Les Coloriés. Alexandre Jardin s’attaque par la suite à un portrait de sa famille des plus grinçants avec Le Roman des Jardin et Des gens très bien. Et l’année dernière, il nous proposait avec Mes trois zèbres : Guitry, de Gaulle et Casanova un roman sur sa vision d’une France idéale.

Chroniqueur littéraire à Canal+ puis au Figaro, il est également le réalisateur de plusieurs films dont Fanfan ou Oui.

Interpellé par la lecture et l’éducation, Alexandre Jardin est à l’origine, en 1999, de la création en France de l’association Lire et faire lire, qui est dorénavant implantée au Québec. Cette association favorise l’implication de grands-parents lecteurs auprès des enfants de leurs régions. En 2002, il crée également l’association Mille Mots qui favorise l’intervention de bénévoles retraités dans le milieu carcéral.

Pour commander les livres de notre invité via notre site monet.leslibraires.ca, veuillez cliquer ici.

Airelibre.tv

Diffusion aire libre produit, diffuse et fait la promotion des arts et de la culture à travers une galerie d’art, l’aire libre et une webtélé, airelibre.tv. L’aire libre est à la frontière (#HorsZone) entre la littérature, les arts visuels et les arts médiatiques.

Mandat:

La galerie l’aire libre, située dans la Librairie Monet, diffuse et fait la promotion des artistes de la relève et artistes émanant de sa communauté immédiate d’Ahuntsic-Cartierville à Montréal et de ses régions environnantes. L’aire libre propose une exposition collective bisannuelle, Livre imaginé, tissant des liens entre le 5e art, la littérature et les arts visuels.

Airelibre.tv s’impose comme une webtélé qui témoigne de la pensée de créateurs et des réflexions de nos intellectuels, moteurs nécessaires à l’avancement de la société. La langue définit notre culture, qu’elle est l’outil de communication, de création, d’échange et d’enseignement, airelibre.tv diffuse un contenu culturel francophone. La littérature, les arts visuels et le théâtre sont les formes d’arts qui sont traités par la programmation d’airelibre.tv.

Pour en savoir plus et pour consulter l’ensemble des webémissions produites par airelibre.tv, veuillez cliquer ici.

***


27 octobre 2014  par nos libraires

Littératures : les parutions de septembre

Comme chaque mois, notre équipe de libraires passe en revue l’ensemble de l’effarante production du mois écoulé pour en repérer les nouveautés incontournables. Voici un aperçu de ces nouveaux titres, question d’aiguiser votre appétit livresque…

LITTÉRATURE ÉTRANGÈRE

Hérétiques, Leonardo Padura, 2014, Métailié, 620 p., 9782864249610* (+)

En 1939, un bateau transportant 900 Juifs jette l’ancre à La Havane en attendant l’autorisation de débarquer ses passagers. Daniel Kaminsky et son oncle attendent sur le quai l’arrivée de leur famille et du trésor qu’ils transportent pour payer les contrôleurs : une toile de Rembrandt. Mais le bateau repart vers l’Allemagne. Des années plus tard, le tableau est mis en vente à Londres.

Enon, Paul Harding, 2014, Le Cherche Midi, coll. Lot 49, 286 p., 9782749120805* (+)

« La plupart des hommes de ma famille font de leurs épouses des veuves, et de leurs enfants des orphelins. Je suis l’exception. Ma fille unique, Kate, est morte renversée par une voiture alors qu’elle rentrait de la plage à bicyclette, un après-midi de septembre, il y a un an. Elle avait treize ans. Ma femme Susan et moi nous sommes séparés peu de temps après. »

Ainsi commence Enon, du nom de la bourgade de Nouvelle-Angleterre où Charlie Crosby, détruit par cette tragédie, va entamer une longue descente aux enfers qui le mènera aux confins de la folie. Dans un paysage de fin du monde, Charlie se débat avec les démons de la drogue et le peuple des fantômes qui ne cessent de l’assaillir : celui de sa fille, dont l’existence trop brève se reconstitue à travers le prisme de ses souvenirs chaotiques, mais aussi celui des autres morts d’Enon, endormis sous la terre du petit cimetière paroissial que hante Charlie, errant nuit et jour à la recherche de la délivrance.

Petits oiseaux, Yoko Ogawa, 2014, Actes Sud/Leméac, 268 p., 9782330034382*

Il est le seul à pouvoir apprendre la langue pawpaw afin de communiquer avec son frère aîné, cet enfant rêveur qui ne parle que le langage des oiseaux, n’emploie que ces mots flûtés oubliés depuis longtemps par les humains. Après la mort de leurs parents, les deux hommes demeurent ensemble dans la maison familiale. Parfois, les deux frères décident de « partir en voyage ». Valises en main, ils font halte devant la volière. Ravis de palabrer avec les moineaux de Java, les bengalis ou les canaris citron, ils oublient dans l’instant tout projet de départ. Un jour pourtant le calme du quartier semble en danger, une enfant de l’école disparaît.

La peau de l’ours, Joy Sorman, 2014, Gallimard, 156 p., 9782070146437*

Le narrateur, hybride monstrueux né de l’accouplement d’une femme avec un ours, raconte sa vie malheureuse. Ayant progressivement abandonné tout trait humain pour prendre l’apparence d’une bête, il est vendu à un montreur d’ours puis à un organisateur de combats d’animaux, traverse l’océan pour intégrer la ménagerie d’un cirque où il se lie avec d’autres créatures extraordinaires, avant de faire une rencontre décisive dans la fosse d’un zoo. Ce roman en forme de conte, qui explore l’inquiétante frontière entre humanité et bestialité, nous convie à un singulier voyage dans la peau et la tête d’un ours.

Comment s’en mettre plein les poches en Asie mutante, Mohsin Amid, 2014, Grasset, 252 p., 9782246807827*

Le héros de cette édifiante et rocambolesque épopée, né dans la plus insigne pauvreté, au cœur de la campagne d’un pays anonyme du continent indien, va monter à la ville, parfaire son éducation, rencontrer l’amour, flirter avec la tentation politique, puis faire fortune par le plus inattendu des moyens. Ce sont, en une poignée de pages, quatre-vingts années d’une vie d’homme, « un homme fait de tous les hommes et qui les vaut tous et que vaut n’importe qui » à l’heure de la mondialisation galopante.

EN FORMAT POCHE

Rue des voleurs, Mathias Enard, 2014, Actes Sud/Babel, 345 p., 9782330028619*

À l’heure du Printemps arabe et des révoltes indignées, la Méditerranée s’embrase, l’Europe vacille. Il faut toute la jeunesse, toute la naïveté, toute l’énergie du jeune Tangérois pour s’aventurer sur le champ de bataille. Parcours d’un combattant sans cause, Rue des Voleurs est porté par le rêve d’improbables apaisements, dans un avenir d’avance confisqué, qu’éclairent pourtant la compagnie des livres, l’amour de l’écrit et l’affirmation d’un humanisme arabe.

Le livre de Jonas, Dan Chaon, 2014, Points, 471 p., 9782757836842*

Jonas est un être manquant. Le genre qui garde des cicatrices. Celles qui se voient et celles qui se taisent. La vie lui a volé son frère aîné, Troy, abandonné à la naissance. Et si partir à sa recherche donnait un sens à son existence et guérissait ses blessures ? Au fin fond du Nebraska, Jonas retrouve celui qu’il n’a jamais connu. Réussira-t-il à lui dire la vérité ? Leur bonheur en dépend…

L’homme des hautes solitudes, James Salter, 2014, Points, 249 p., 9782757845561*

Las d’un travail abrutissant sous un soleil de plomb, Rand quitte les plaines californiennes pour Chamonix. C’est le début d’une vie de bohème, rythmée par la pratique de l’escalade, sa passion. Il se lie à Jack, grimpeur qui cherche comme lui à défier les sommets alpins. Au gré d’ascensions de plus en plus ardues, les deux amis n’aspirent qu’à une chose : conquérir enfin la paix des hautes solitudes.

L’invention de nos vies, Karine Tuil, 2014, Livre de Poche, 494 p., 9782253179450*

Sam Tahar, brillant avocat au barreau de New York, semble tout avoir : la célébrité, la fortune, un beau mariage… Mais sa réussite repose sur une imposture. Pour se fabriquer une autre identité en Amérique, il a emprunté les origines juives de son ami de jeunesse Samuel, écrivain raté qui s’enlise dans une banlieue française sous tension. Vingt ans plus tôt, la belle Nina était restée – par pitié – au côté du plus faible. À mi-vie, ces trois comètes se rencontrent à nouveau, et c’est la déflagration… L’histoire d’un triangle amoureux qui percute avec violence la grande Histoire de notre début de siècle.

LITTÉRATURE QUÉBÉCOISE ET CANADIENNE

Révolutions, Nicolas Dickner et Dominique Forter, 2014, Alto, 432 p., 9782896941957* (+)

Les révolutionnaires français ne se contentèrent pas de guillotiner le roi, de prendre la Bastille et de raccourcir bonne quantité d’aristocrates : ils renversèrent aussi le calendrier, créant douze nouveaux mois dont les noms étaient censés évoquer les divers moments de l’année : vendémiaire, pluviôse, germinal. Deux siècles plus tard, une paire de citoyens curieux, Dominique Fortier et Nicolas Dickner, ont chargé un certain Reginald Jeeves, ingénieux majordome informatique, de leur envoyer quotidiennement le mot du jour qu’ils revisiteraient jusqu’à combler les 366 cases du calendrier. Truffé de petites et de grandes révélations, Révolutions est une entreprise littéraire sans précédant qui décapite joyeusement les idées reçues.

Rien que la vie, Alice Munro, 2014, Boréal, 320 p., 9782764623275* (+)

« Son recueil le plus personnel et le plus autobiographique. [...] Avec Rien que la vie, Alice Munro nous emporte avec ses personnages jusqu’aux moments charnières de leurs existences, là où tout peut basculer… » — ICI Radio-Canada

Numéro six, Hervé Bouchard, 2014, Le Quartanier, coll. « Série QR », 176 p., 9782896981793* (+)

C’est l’histoire d’un personnage portant le numéro six dans le hockey mineur. L’histoire très simple de son apprentissage, alors qu’il évolue dans les catégories atome, moustique, pee-wee, bantam, midget, de six à seize ans à peu près. Je connais très bien cette histoire. Tout le monde connaît très bien cette histoire. C’est là que l’écriture commence : dans le rendre étranger des choses familières. On pourrait penser qu’il s’agit d’un récit de formation. Oui. Mais il s’agit surtout d’un récit de déformation. Sur le mode comique, le numéro six fait l’apprentissage de la vie; au bout, il en ressort défait. Telle est la leçon du numéro six.

Une enfance mal fermée, Jean-François Beauchemin, 2014, Leméac, 184 p., 9782760933873*

Il y a dans ces pages un fin saisissement du réel, appréhendé à travers de brefs récits et des escales de réflexion qui ouvrent les portes d’un ermitage salutaire. L’écriture de Jean-François Beauchemin, leste et attentive, filtre à travers les interstices de cette vieille baraque de l’univers d’où nous sortons et où nous finirons tous.

Azami, Aki Shimazaki, 2014, Leméac/Actes Sud, 136 p., 9782330038199* (+)

Mitsuo Kawano, jeune trentenaire, est étonné quand il croise par hasard Gorô Kida, un ancien camarade de classe devenu le président d’une importante compagnie. Il est encore plus surpris lorsque celui-ci l’invite dans un club très sélect où travaille une autre ancienne amie d’école, la belle et mystérieuse Mitsuko, devenue entraîneuse. Mitsuko mène une carrière de rédacteur pour une publication culturelle en attendant de fonder sa propre revue d’histoire. En dépit d’un certain détachement sexuel, il s’entend bien avec Atsuko, la mère de ses deux enfants. Il se contente de fréquenter les salons érotiques pour combler ses besoins. Mais ces retrouvailles fortuites ravivent en lui les rêves et les désirs de jeunesse. Avec sa prose intimiste et précise, Aki Shimazaki explore cette fois ce que l’on devine derrière la paroi trop lisse des apparences.

EN FORMAT POCHE

 Tonbo: Au cœur du Yamato, Aki Shimazaki, Leméac/Actes Sud, coll. « Babel », 120 p., 9782330038175* (+)

« Un court roman tellement simple et limpide qu’on ne doute pas un seul instant que Shimazaki y a travaillé très longuement et consciencieusement afin de poser les mots comme elle pose son regard depuis tant d’années sur ce Japon secret et ouvert aux plus grandes surprises. » — Le blogue La littérature japonaise

Béatrice et Virgile, Yann Martel, 2014, BQ, 216 p., 9782894063552* (+)

« Il y a des images fortes. Et un désir sincère d’approcher autrement une des pires tragédies de l’humanité. [...] L’écrivain de 47 ans a réussi, sans l’ombre d’un doute, ceci : écrire un roman sur la difficulté de représenter, par la fiction, l’Holocauste. » — Danielle Laurin, Le Devoir

Des cailloux blancs pour les forêts obscures, Jovette Marchessault, 2014, BQ, 192 p., 9782894063569* (+)

Ce livre raconte un moment dans la vie de Jeanne – depuis sa retraite des Appalaches, au sein d’une petite communauté d’esprits nouveaux –, alors que se meurt sa compagne, Noria. Aviatrice, cette dernière sauve des laboratoires les bêtes torturées à des fins de recherches expérimentales. Sur le seuil de sa vie revient son père avec qui elle s’était réconciliée. Ce médecin lève enfin pour Jeanne l’écrivaine les derniers voiles sur la vie de Noria : sa naissance, son enfance au sein du Ku Kluk Klan, ce fils qu’elle a perdu, et cet amour infini qu’il lui porte.

POÉSIE

Outrenuit, Benoit Jutras, 2014, Herbes Rouges, 130 p., 9782894194591*

Il y a une autre nuit derrière la nuit. Où ma mémoire est faite d’étoiles tombées et mon corps d’apparitions. Où mon visage et ma voix sont des histoires aveugles. Cette nuit ne ressemble à rien. Sa pureté est terrible, son amour est lapidaire. Elle est mon unique prière, mon renversement.

À la croisée des silences, Chloé Sainte-Marie, musique d’Yves Desrosiers et Sylvie Paquette, 2014, Films Gilles Carle, 128 p. (contient deux disques audio totalisant 57 pistes, d’une durée totale de 1:29:43), 622406497026.

Chloé Sainte-Marie repousse les limites de la notion d’album, en présentant À la croisée des silences, une immersion vers la poésie, à travers le parcours d’un livre accessible à tous par sa sensibilité. Sur cet album Chloé Sainte-Marie s’est entourée d’une vingtaine de poètes québécois, dont les mots ont été mis en musique par Yves Desrosiers et Sylvie Paquette, tous les arrangements sont signés Réjean Bouchard. Un album chargé en émotion, qui pointe vers le sacré de la vie, ce qui s’y partage et ce qui s’y perd, mais aussi ce qui s’y crée et ce qui s’y espère.

Le poème est une maison de long séjour, Normand de Bellefeuille, 2014, Noroît, 154 p., 9782890188938* (+)

le poème n’est pas une rue à sens
unique
ni un chien du voisinage
mais plutôt
piano cadencé
et voix querelleuse
le poème est une maison
de long séjour
où l’on fait de mauvais rêves

30 ans de poésie québécoise, Gaston Bellemare (dir.), 2014, de la Grenouillère, coll. « Grandeur de la poésie », 136 p., 9782923949635*

Il y a dans cette anthologie quelque chose de vivant à l’image même de la poésie québécoise. En publiant ces 30 ans de poésie québécoise, nous avons voulu que ce recueil soit un hommage rendu du fond du cœur aux poètes. Nous allions créer une «archive vivante» des lauréats et lauréates d’un des prix les plus prestigieux en poésie.

De l’air, Pierre Ouellet, œuvres de David Moore, 2014, Noroît, coll. « Chemins de traverse », 186 p., 9782890188877*

Il n’y a pas de porte d’entrée à un livre. Tous les livres sont des sorties. Celui-ci s’appelle De l’air : il aurait pu s’appeler Exit, Issue de secours, sortie d’urgence. Pas d’introduction au Grand Dehors, pas de conclusion à l’Air. Il faut simplement leur laisser le passage… et s’engouffrer derrière, aspirés par les puissants courants qui nous emportent ailleurs, loin de nos petites Histoires, de notre pauvre Monde, dans des espaces et des temps qui ne comptent pas, qu’on ne mesure pas, parce qu’ils sont ceux du souffle innombrable, inchiffrable et incommensurable que la langue du poème emprunte à ce que les physiciens appellent brise sidérale, tempête solaire, vent cosmique et les théologiens neume, pneuma, paraclet, première et dernière respiration en quoi les corps naissent et renaîtront par l’ouverture du grand diaphragme que l’exercice de la Parole pratique dans le mur de l’Être pour qu’apparaisse enfin ce qui n’est pas. Cet air, ce rien. Que j’entends de loin… dans les rimes et les rythmes où toute langue prend sa source.

THÉÂTRE

Un regard qui te fracasse: Propos sur le théâtre et la mise en scène, Brigitte Haentjens, 2014, Boréal, coll. « Essais et documents », 224 p., 9782764623541* (+)

Brigitte Haentjens est une des figures majeures du théâtre contemporain. Elle a gagné un fidèle auditoire grâce à son audace dans la programmation et à l’exigence qui marque chacune des productions portant sa signature. Elle propose ici un livre hors norme qui nous montre une artiste en plein processus de création. Elle retrace son parcours depuis l’école de théâtre en France. Elle évoque son passage en Ontario francophone, où sa carrière de metteur en scène a éclos, et son installation au Québec. Surtout, elle parle au présent du travail accompli avec la compagnie qu’elle a fondée, Sibyllines.

Monsieur Toussaint, Édouard Glissant, 2014, Mémoire d’encrier, 300 p., 9782897122430* (+)

Toussaint Louverture, le Spartacus noir, héros de la révolution populaire haïtienne, représente un modèle pour l’humanité. Cet ancien esclave chemine, entre paradoxes et clairvoyances, à travers les chemins sinueux de la liberté. Monsieur Toussaint, c’est l’Histoire, la tragédie dans sa part de lumière, de puissance d’errance. Édouard Glissant revisite Toussaint, évoquant la légende mais surtout ce qu’il appelle « La vision prophétique du passé ».

Pour réussir un poulet, Fabien Cloutier, 2014, L’instant même/Dramaturges éditeurs, 80 p., 9782895023579* (+)

On retrouve dans Pour réussir un poulet les personnages qui jalonnent l’univers de Fabien Cloutier. Des êtres dépassés qui, en tentant d’améliorer leur sort, ne peuvent faire autrement que de glisser dans le vortex de la déchéance. Si Fabien Cloutier réussit à nous faire rire, c’est pour mieux nous rappeler que les choses vont mal. De plus en plus mal.

Peroxyde, Simon Boulerice, 2014, Leméac, coll. « Théâtre Leméac », 96 p., 9782760904415* (+)

Une femme dans la cinquantaine, mariée à un culturiste amateur qui ne la regarde plus, cherche à ensoleiller son existence en se faisant teindre les cheveux en couleurs toujours plus ahurissantes. Son coloriste, entre-temps, devient l’amant d’un homme marié qui fait du culturisme… La narratrice de cette double trame, une patineuse artistique au sourire fendu par la lame d’un partenaire, devient elle-même personnage de ce chassé-croisé où virevoltent des êtres atypiques en quête d’autonomie, de rêve, d’humanité.

Le jeu des positions: Discours du théâtre québécois, Louis Patrick Leroux et Hervé Guay (dir.), 2014, Nota Bene, coll. « Séminaires », 407 p., 9782895184928* (+)

Dans un contexte d’émergence de pratiques individuelles reposant sur la singularité artistique, que dit le théâtre québécois actuel ? De quoi cause-t-il s’il n’est plus forcément lié à une cause ? Quel est le nouveau discours de ses artisans ? Notre collectif entend préciser quelles sphères du privé et du public les discours du théâtre québécois contemporain s’approprient, tout en tentant de comprendre l’évolution de ses discours à une époque où les arts de la scène oscillent entre « écritures du plateau » et retour en force de l’auteur dramatique au-devant de la scène.

LITTÉRATURE POLICIÈRE

Meurtres à Westmount, David Montrose, 2014, Hurtubise, 264 p., 9782897234607*

Montréal, fin des années 1940. Russell Teed est enquêteur privé à l’emploi de compagnies, habituellement pour tirer au clair des affaires de fraude. Une vieille connaissance de son Westmount natal lui confie une enquête qui le change de son ordinaire : Martha Scaley veut connaître le véritable état matrimonial de son gendre, John Sark. Une lettre anonyme lui fait soupçonner qu’il était déjà marié avant de convoler en justes noces avec sa fille Inez. Et chez les Scaley, on est riche et respectable, et on ne fait pas dans la bigamie. Arpentez le Montréal bouillonnant de l’après-guerre au côté de Russell Teed, dans une savoureuse traduction de Sophie Cardinal-Corriveau. Si vous avez aimé Chandler, Chase ou Jim Thompson, Meurtre à Westmount vous comblera.

Le détroit du Loup¸ Olivier Truc, 2014, Métailié, coll. « Noir », 409 p., 9782864249634*

Hammerfest est une petite ville de l’extrême nord de la Laponie, habitée par des éleveurs de rennes. Au détour du détroit du Loup, les morts se succèdent, laissant aux compagnies pétrolières tout pouvoir sur la ville. Klemet et Nina enquêtent pour découvrir le fin mot de l’histoire.

Deep Winter, Samuel W. Gailey, 2014, Gallmeister, coll. «Noire », 314 p., 9782351780787*

Danny, colosse orphelin et simple d’esprit depuis une tragédie advenue dans son enfance, retrouve le corps de Mindy, sa seule amie à Wyalusing en Pennsylvanie le soir de son quarantième anniversaire. Accusé de ce meurtre, toute la ville finit par le croire coupable. Une chasse à l’homme est alors lancée par le shérif, son adjoint et ses renforts.

EN FORMAT POCHE

Écorchée, Donato Carrisi, 2014, Livre de poche, coll. « Thriller », 519 p., 9782253179122*

Quand des personnes disparues depuis longtemps réapparaissent pour tuer, Mila Vasquez tente d’échafauder une hypothèse rationnelle pour expliquer ces faits.

SCIENCE-FICTION

Malphas T.4: Grande Liquidation, Patrick Senécal, 2014, Alire, 587 p., 9782896151103*

Parole de Sarkozy, je m’étais juré de ne pas remettre les pieds à Saint-Trailouin. Après tout, la vie de mon fils en dépendait, et c’est pour être près de lui que j’ai ouvert il y a quelques mois une boutique de livres d’occasion à Drummondville. Or, quand Émile m’a annoncé qu’il partait pour la France avec mon ex, j’ai un peu pété les plombs… avant de réaliser que je pourrais peut-être tirer avantage de cette situation. Me voilà donc de retour à Malphas. Avec l’aide de Simon Gracq – ça n’a pas été simple de le convaincre de me faire à nouveau confiance –, je compte enfin mener à terme mon enquête sur ce qui se passe dans la cave du cégep. Et régler une fois pour toutes mon différend avec les Archlax père et fils. Et découvrir la véritable identité de Rachel Red et les motivations secrètes qui l’animent… et rêvons un peu, l’animer à mon tour. Hélas, malgré le subterfuge qui me permettait d’évoluer en sécurité à Malphas, je dois admettre que le plan que j’avais imaginé pour arriver à mes fins a rapidement foiré. Et me voilà de nouveau dans le « gros trouble ». Mais cette fois, je ne suis pas le seul dans le pétrin, car la grève étudiante est imminente à Malphas. Et un raz-de-marée de carrés rouges à Saint-Trailouin, ça risque d’être plus intense qu’ailleurs…

The expanse T.1: L’éveil du Léviathan, James S.A.Corey, 2014, Actes Sud, 624 p., 9782330033118*

L’humanité a colonisé le système solaire. Jim Holden est second sur un transport de glace qui effectue la navette entre les anneaux de Saturne et les stations installées dans la Ceinture d’Astéroïdes. Quand il croise la route du Scopuli, un appareil à l’abandon, il se retrouve en possession d’un secret bien encombrant. Un secret pour lequel certains sont prêts à tuer. De son côté, l’inspecteur Miller recherche une jeune femme. Quand l’enquête le mène au Scopuli et à Holden, Miller comprend que cette jeune femme est peut-être la réponse à tout. S’il ne découvre pas rapidement qui a abandonné ce vaisseau, et pourquoi, le conflit latent entre le gouvernement de la Terre et les Rebelles risque de se réveiller. Avec ce premier volume de la série  Expanse, James S. A. Corey signe « un space opera à tomber à la renverse » (George R. R. Martin).

Après la chute, Nancy Kress, 2014, ActuSF, 260 p., 9782917689684*

L’Apocalypse a eu lieu. Ils ne sont plus qu’une poignée et leur survie ne tient qu’à une machine. Remontant dans le temps, avant la Chute, ils volent nourriture, vêtements… enfants. Mais ces kidnappings ne passent pas inaperçus. Le FBI est sur les dents. Au même moment, une mutation bactérienne affole les scientifiques. Le compte à rebours a commencé. Entre thriller écologique et drame postapocalyptique, Après la chute, couronné par les prix Locus et Nebula, est un vibrant appel à la préservation de la planète. Par l’auteur de L’une rêve, l’autre pas (Grand Prix de l’Imaginaire).

EN FORMAT POCHE

L’armée des morts: Une anthologie zombie, collectif, 2014, Panini, coll. « Eclipse », 515 p., 9782809441345*

Les morts se relèvent et errent dans les rues en traquant les derniers survivants. Christopher Golden, auteur américain à succès, rassemble dans ce recueil 19 nouvelles de zombies par les plus grands auteurs d’aujourd’hui : Joe Hill, Max Brooks, Kelley Armstrong, Tad Williams, John Connolly et bien d’autres…

Fugues, Lewis Shiner, 2014, Gallimard, coll. « Folio SF », 488 p., 9782070455737*

Ray Shackleford, réparateur de matériel hi-fi, se noie dans l’alcool et la musique pour tenter d’oublier une vie de couple chaotique et les brimades de son père. À la mort de ce dernier, sa vie bascule. Il se découvre un don singulier : il a le pouvoir de se projeter dans l’univers de ses groupes de rock favoris, d’enregistrer des versions inédites de leurs chansons. Poussé par Graham Hudson de Carnival Records, il accepte d’enregistrer l’album mythique et inédit des Doors : Celebration of the Lizard. Mais ces fugues vers le passé sont-elles sans conséquence ? Roman initiatique, réflexion sur le deuil, Fugues est aussi un magnifique hommage au rock des années 1960-1970 où l’on croise, entre autres, Jim Morrison, Brian Wilson, Jimi Hendrix ou les Beatles. Il a reçu le World Fantasy Award en 1994.

* Commandez ces titres sur monet.leslibraires.ca en cliquant sur le titre choisi.

* * *

Tous les textes proviennent des éditeurs, sauf lorsqu’il y a mention d’auteur.

Sélection : Benoit Desmarais – litt. étrangère ; Maxime Nadeau – litt. québécoise, poésie et théâtre ; Morgane Marvier – policier ; Caroline Scott – science-fiction.

 


24 octobre 2014  par nos libraires jeunesse

Nos meilleures ventes de septembre 2014 – Documentaires pour la jeunesse

La rentrée scolaire, c’est l’occasion de se remettre aux recherches et aux travaux, mais c’est également la reprise des acticités parascolaires…  Voici donc les livres qui ont aiguisé la curiosité de nos jeunes lecteurs.. et celle de leurs parents!

ACTIVITÉS ET LOISIRS

1- Bijoux en élastiques Rainbow loom, Delphine Glachant, 2014, Éditions Didier Carpentier, coll. Do it yourself , 9782841678938

Crée tes bijoux avec des élastiques colorés. Découvre de nombreux modèles et personnalise-les. Partage et échange tes créations avec tes amis.

2- Scoubidous : pour s’amuser comme des fous!, Hélène Manche, 2014, Éditions Temps apprivoisé, coll. Jeunes talents, 64 p., 9782299002149

Fini les scoubidous sans vie : place aux scoubidous tout fous qui deviennent bijoux, objets déco ou personnages rigolos. Même les bonbons en forme de fils seront mis à l’honneur pour réaliser de jolies décos sur les gâteaux d’anniversaire ! Punaise en forme d’hélicoptère ou de poisson, porte-clés bonhomme ou sucette, fanion indien ou bracelets tressés, les petits créateurs vont pouvoir se fabriquer tout un univers coloré et amusant.

3- Feutrine : 26 modèles à créer au fil des saisons, Agathe de Frayssinnet-Orhan, 2014, Éditions Temps apprivoisé, coll. Jeunes talents, 64 p., 9782299002118

Quand la feutrine s’amuse avec les saisons ! Découvrez des créations en feutrine pour suivre avec votre enfant les moments forts de l’année : la rentrée des classes, Noël, la galette des rois, les goûters d’anniversaire… Les petits créateurs vont adorer réaliser des objets simples et amusants pour jouer, imaginer, rêver : trousse à crayons, couronne des rois, poissons d’avril, déguisement de pirate…

4- Princesses : apprendre à dessiner étape par étape!, Collectif, Nouvelle édition 2014, Presses aventure, coll. Allez hop, on dessine!, 40 p., 9782896609697

Es-tu prêt à dessiner une grenouille princière? Des bijoux étincelants? Une couronne royale? Une reine majestueuse? Ce livre te montrera comment faire, une étape à la fois! Et devine quoi? C’est simple et amusant! Cette trousse de jeune artiste inclut :• des instructions visuelles simples et par étapes pour réaliser 18 dessins royaux;• un cahier de croquis détachable de 48 pages;• 4 crayons bicolores;• des heures de plaisir et de création!

5- Dessine avec tes mains : les animaux de la ferme, Maïté Balart, 2014, Éditions Mila, coll. Jeux de mains, 48 p., 9782840067757

Amuse-toi à créer plus de 20 animaux et personnages de la ferme à partir du contour de tes mains ! Avec seulement un crayon, tu vas pouvoir réaliser en quelques étapes une vache, un lapin, un mouton… Ce livre contient, pour chaque dessin, une page d’explications claires à suivre, étape par étape, et l’image du modèle à reproduire. Tu peux ensuite créer de véritables décors avec tous les animaux et les personnages que tu préfères ! Attention ! Ne convient pas aux enfants de moins de 36 mois.

ALIMENTATION ET CUISINE

1- Les pommes : croquantes et juteuses, Martha E H Rustad, illustrations d’Amanda Enright, 2013, Éditions Scholastic, coll. Vive l’automne!, 24 p., 9781443129787

Que se passe-t-il en automne? Les enfants le découvriront dans Vive l’automne! Ces livres illustrés, avec des textes simples et des illustrations, permettent de lire en s’amusant! Une visite au verger! Ce livre documentaire permettra aux jeunes lecteurs de connaître tout sur les pommes. Ils apprendront comment on les cultive et aussi tout ce qu’on en fait – de la tarte aux pommes au délicieux cidre.

2- Les citrouilles, Martha E H Rustad, illustrations d’Amanda Enright, 2013, Éditions Scholastic, coll. Vive l’automne!, 24 p., 9781443129800

Que se passe-t-il en automne? Les enfants le découvriront dans Vive l’automne! Ces livres illustrés, avec des textes simples et des illustrations, permettent de lire en s’amusant! Il est temps d’aller faire un tour dans un champ de citrouilles! Ce livre illustré permet aux enfants de comprendre la façon dont les citrouilles poussent. Ils verront également tout ce que l’on peut faire avec des citrouilles.

3- Allons aux pommes!, Megan Faulkner, photographies d’Adam Krawesky, 2005, Éditions Scholastic, 30 p., 9780439957144

Des pommes, du bourgeon à la fleur, de la fleur au fruit. Pour tout savoir sur ce fruit charnu, ses variétés, sa pollinisation, son histoire, l’auteure invite les jeunes au verger. Elle fournit même une recette de pomme au chocolat pour les petits qui ont passé la journée au grand air.

4- La fraise, Recettes du chef Pierre-Olivier Lenormand, illustrations de Julie Mercier, 2014, Éditions Milan jeunesse, coll. Les recettes du casse-noisette, 25 p., 9782745969309

Cinq recettes du chef cuisinier autour de la fraise : tiramisu de fraise à la crème de citron, fraisier, gratin de fraises, pannacotta à la fraise et soupe de fraises à la menthe.

5- Les petits gâteaux, Recettes du chef Pierre-Olivier Lenormand, illustrations de Julie Mercier, 2014, Éditions Milan jeunesse, coll. Les recettes du casse-noisette, 24 p., 9782745969316

Cinq recettes du chef cuisinier sur le thème des desserts : brownies chocolat noisettes, muffins aux framboises, scones aux raisins, choux à la crème chantilly et petites meringues légères.

HISTOIRE ET CIVILISATIONS

1- Comme on se sent bien ici!, Julie-Ann André et Mindy Willett, 2013, Éditions Fifth House, coll. Notre territoire, un livre d’histoires, 32 p., 9781897252857

« Comme on se sent bien ici ! » est l’histoire de Julie-Ann André. Elle est une Ranger canadienne, une mère, une femme d’affaires, une étudiante qui chasse et qui pratique le piégeage. Dans ce livre, elle nous raconte l’histoire de sa famille et de son territoire, Khaii Luk, l’endroit du poisson d’hiver. Comme Julie-Ann le dit : « Si vous savez bien écouter, vous allez entendre l’histoire que les terres ont à raconter ». Joignez-vous à Julie-Ann et à ses filles à Tsiigehtchic et à Inuvik et apprenez-en plus sur leur chez-soi et les traditions de leur peuple, les Gwich’in.

2- Fiers d’être Inuvialuits; Quviahuktunga Inuvialuugama, James Pokiak et Mindy Willett, 2013, Éditions Fifth House, coll. Notre territoire, un livre d’histoires, 32 p., 9781927083062

James Pokiak est fier d’être Inuvialuit. Les Inuvialuits ou « le vrai peuple » sont les Inuits qui vivent à l’extrême ouest du Canada. James vit à Tuktoyaktuk, TNO, une collectivité au-dessus du cercle polaire sur la rive de l’océan Arctique. Même s’il vit désormais dans une collectivité, James a grandi sur les terres où il a appris les valeurs traditionnelles et les techniques de survie de son peuple. Dans ce cinquième livre de la série « Notre territoire, un livre d’histoires », James et sa fille Rebecca vont à la chasse au béluga. Chasser et préparer les bélugas avec sa famille sont d’une grande importance pour James. Cela fait partie intégrale de ce que cela veut dire d’être inuvialuit. Viens avec James et sa famille apprendre comment les bélugas sont intimement reliés à la culture et à l’histoire des Inuvialuits.

3- Nos histoires sont vivantes, Therese Zoe, Philip Zoe et Mindy Willett,2013, Éditions Fifth House, coll. Notre territoire, un livre d’histoires, 32 p., 9781897252994

Therese Zoe est une femme Thchq de Gamèti aux Territoires du Nord-Ouest. Dans « Nos histoires sont vivantes », elle partage son amour pour sa collectivité et traduit les histoires sacrées de la sagesse traditionnelle de son beau-frère l’Aîné Philip Zoe et de sa sœur Elizabeth Chocolate. Accompagne des jeunes Thchq pendant qu’ils apprennent à faire du poisson séché, des arcs et des flèches ainsi que des paniers en écorce de bouleau, les pratiques de la personne-médecine et les histoires vivantes qui racontent l’histoire et les Lois de leur peuple. Therese montre comment les Thchq ont hérité de la sagesse traditionnelle des Aîné(e)s comme Philip et Elizabeth, ainsi que des pratiques modernes et des connaissances à l’école et dans leur milieu de travail.

4- Aujourd’hui, le Brésil, Adriana Brandao et Patrick Straumann, 2014, Editions Casterman / RFI, 143 p., 9782203075757

Longtemps l’image du Brésil s’est réduite à son climat tropical, à ses rythmes musicaux chaloupés, à la magie de ses footballeurs… À l’aube du XXIe siècle, figure de proue des « nations émergentes », le Brésil a intégré le cercle des grandes puissances du monde, et l’on met désormais en avant l’abondance de ses ressources naturelles, l’énergie et la vitalité de sa société, la dynamique de ses entreprises, la créativité de ses artistes. Ce livre invite à rencontrer un pays en mouvement, non dépourvu d’incertitudes mais riche d’ambitions et de promesses. Il propose des clés pour découvrir son identité, loin des clichés et des stéréotypés.

5- L’enfant de Schindler, Leon Leyson, Marilyn J. Harran et Elisabeth B. Leyson, 2014, Éditions Pocket jeunesse, coll. Grands formats, 221 p., 9782266246927

Témoignage du plus jeune et dernier survivant sauvé par Schindler : Leon Leyson. Dans le ghetto juif de Cracovie, Oskar Schindler recrute le père et le frère de Léon avant d’engager le jeune adolescent de 13 ans, qu’il prend sous sa protection. Il meurt en janvier 2013, à l’âge de 83 ans.

MONDE ANIMAL

1- Super animaux, Harvey Derek, 2013, Éditions Hurtubise, 256 P., 9782897231828

« Super Animaux » vous présente les 100 animaux les plus fascinants de la Terre. Venez faire plus ample connaissance avec les plus rapides, forts, féroces, endurants, visqueux, nauséabonds ou bruyants d’entre tous! À l’aide d’images saisissantes, de faits étonnants et de statistiques précises, cette encyclopédie dévoile les grandes vedettes du règne animal, que vous verrez comme jamais auparavant, notamment en coupe pour découvrir le détail de leur anatomie.•Découvrez quel animal mord le plus fort.•Voyez pourquoi le guépard est le coureur le plus rapide.•Faites face aux animaux les plus féroces de la Terre.

2- Mon premier animalier du Québec et d’ailleurs, Patrick David et Jérôme Carrier, 2014, Éditions Philippe Auzou, 9782733825846

Un ouvrage interactif et ludique pour comprendre la vie des animaux du monde, richement illustré en dessins originaux et en photographies exceptionnelles.

3- Les homards, Alain M. Bergeron et Michel Quintin, illustrations de Sampar, Éditions Michel Quintin, coll. Savais-tu? En couleurs , n° 17, 64 p., 9782894356937

Savais-tu…qu’il y a des homards qui sont droitiers et d’autres qui sont gauchers? – que chacune des pinces du homard a une utilité propre?- que, selon sa taille, la femelle peut pondre jusqu’à 100 000 œufs? – qu’un homard peut vivre plus de 50 ans?

4.- Je découvre les animaux domestiques en m’amusant…, Alexia Romatif et Christine Pompéï, 2014, Grenouille éditions, 44 p., 9782366530964

Découvre les animaux domestiques, leurs particularités et leurs habitudes, à travers de belles photographies et des fiches aux textes courts et amusants. Retrouve également des conseils pour bien choisir ton animal de compagnie et pour lui donner les meilleurs soins. Une manière ludique et pédagogique d’aborder les animaux domestiques !

5- Ton chien en 50 questions, Emmanuelle Figueras, illustrations de Sébastien Chebret, Éditions Milan jeunesse, 29 p., 9782745967626

Chaque double page est dédiée à un thème avec des questions-réponses, des conseils et des activités. Un questionnaire conclut l’ouvrage.

 SCIENCES, ENVIRONNEMENT ET NATURE

 

1- Le temps au fil des jours, Martha E.H. Rustad, illustrations d’Amanda Enright, 2014, Éditions Scholastic, coll.Vive l’automne!, 32 p., 9781443136426

Brr! Il commence à faire froid! Avec cet album informatif, les jeunes lecteurs apprendront une foule de faits intéressants sur l’automne et découvriront comment les humains et les animaux s’y préparent.

2- Les feuilles au cours des saisons, Martha E.H. Rustad, illustrations d’Amanda Enright, Éditions Scholastic, coll.Vive l’automne!, 32 p., 9781443136433

À l’automne, les feuilles changent de couleurs. Avec cet album, les jeunes suivront l’évolution d’une feuille et sa croissancejusqu’à ce qu’elle tombe. À vos râteaux! Il est temps de ramasser les feuilles mortes!

3- Les récoltes, Martha E.H. Rustad, illustrations d’Amanda Enright, Éditions Scholastic, coll.Vive l’automne!, 32 p., 978144313641

À l’automne, la nourriture est abondante. Après de longs mois de travail, les fermiers vont récolter les citrouilles, les pacanes,le maïs, les pommes de terre et beaucoup d’autres fruits et légumes. Miam, quel régal!

4-Les catastrophes naturelles, Emilie Beaumont et Cathy Franco, dessins de Jacques Dayan, 2014 (NE), Éditions Fleurus, coll. La grande imagerie, 27 p., 9782215141785

Un album illustré pour tout savoir sur les catastrophes naturelles : séismes, tsunamis, tornades…

5- Le Soleil et la Lune, Rosalind Mist, 2014, Éditions Scholastic, 24 p., 9781443132657

Dans l’espace. De quoi les étoiles sont-elles faites? Qu’est-ce qui les entoure dans notre système solaire? Cette série permet d’apprendre de nombreuses choses sur les planètes et les étoiles. Composés de phrases simples et de belles images, les jeunes lecteurs apprécieront ces titres. Quel âge a le Soleil? Comment le Soleil fait-il un arc-en-ciel? Pourquoi la Lune change-t-elle de forme?

 … ET, POUR LES TOUT-PETITS

 

1- Mon petit livre de hockey, Collectif, 2014, Éditions Scholastic, 32 p. tout-carton , 9781443132268

Un incontournable pour tous les enfants canadiens! Cet album tout carton ludique et amusant est un premier regard sur le merveilleux monde du hockey. Des mots simples sur le thème de notre sport national sont accompagnés de photos hautes en couleur. Le livre propose également des jeux pour permettre aux tout-petits d’apprendre à compter et à reconnaître les formes et les couleurs.

2- P’tit land art rouge, Marc Pouyet, 2014, Éditions Petite plume de carotte, coll. P’tit land art, 24 p., tout-carton, 9782361540968

Un imagier land art pour les tout-petits… et les parents aussi ! Pyramide de cerises gourmandes, arabesques de poires, joli coeur de pétales de rose… Une multitude de formes et de trésors naturels offrant aux tout-petits une balade à travers la nature.

3- Rocket et ses mots préférés, Tad Hills, 2014, Éditions Scholastic, 22 p. tout-carton, 9781443138802

Rocket, l’adorable chiot des albums « Rocket veut lire » et « Rocket écrit une histoire », meilleurs vendeurs au Palmarès du « New York Times », est de retour. En compagnie d’un petit oiseau jaune mignon et sympathique, Rocket présente dans ce bel album tout carton, ses mots préférés.

4- T’choupi découvre l’anglais, illustrations de Thierry Courtin, 2014, Éditions Nathan Jeunesse, coll. T’choupi, l’ami des petits, 14 p., tout-carton, 9782092545430

Pour découvrir une dizaine de mots simples du vocabulaire anglais de tous les jours.

5- Jardin, Marc Pouyet, 2014, Éditions Petite plume de carotte, coll. P’tit land art, 24 p., tout-carton, 9782361540951

Étoile de tomates gourmandes, damier de cornichons croquants, couronne de chicorée, bouquet de fleurs d’artichauts, etc., cet imagier invite l’enfant à découvrir formes, couleurs et trésors naturels à travers une série de compositions créatives et artistiques.

Pour commander ces albums via notre site monet.leslibraires.ca, veuillez cliquer sur les titres sélectionnés.

***


17 octobre 2014  par nos libraires

Essais et documents : les parutions de septembre

Comme chaque mois, notre équipe de libraires passe en revue l’ensemble de l’effarante production du mois écoulé pour en repérer les nouveautés incontournables. Voici un aperçu de ces nouveaux titres, question d’aiguiser votre appétit livresque…

 

BIOGRAPHIES

Les carnets d’Edith, Edith Velmans, 2014, Libretto, 294 p., 9782369141228*

À La Haye en 1939, une enfant juive de 14 ans est confrontée à la menace nazie. En 1940, la Hollande est envahie : très vite ont lieu les premières déportations. Edith est cachée sous une fausse identité dans une famille protestante, et assiste de loin à la mort des siens. Écrire dans son journal l’aide cependant à tenir.

Chronique d’un cancer ordinaire: Ma vie avec Igor, Dominique Demers, 2014, Québec Amérique, 187 p., 9782764427217*

Le cancer. Un mot horrible, qui fait peur. Pour mieux dompter, apprivoiser et haïr tout à la fois la tumeur maligne qui s’était incrustée dans son sein, l’auteure Dominique Demers a choisi de lui donner un nom : Igor. Armée de son humour, énergisée par son amour du sport et du voyage, la dynamique et impatiente patiente a entrepris les traitements comme elle mène la barque de sa vie : en se lançant des défis, en osant rire de l’absurde et questionner l’intolérable. En acceptant, aussi, qu’il y a des jours gris. Elle livre ici la chronique de cette période charnière, rédigée sous forme de courts billets parfois drôles et parfois déchirants : autant d’instantanés de moments clés, depuis cette sieste fatidique où elle a repéré la masse, le fameux et monstrueux Igor, jusqu’à l’orée de sa rémission. Car, en plus d’être un récit qui propose des réflexions éclairantes pour qui côtoie la réalité du cancer, c’est une histoire qui finit bien.

Deux garçons à la mère, Guylaine Guay, 2014, Libre Expression, 152 p., 9782764810781*

Si la vie est un voyage, certains sont moins linéaires que d’autres. Celui de Guylaine Guay ressemble à s’y méprendre à un joyeux tortillard. Son périple est tout à fait unique puisqu’elle a frappé très fort à la loto-probabilité : ses deux fils, Léo, treize ans, et Clovis, onze ans, sont autistes. Et cent fois par jour, elle fait l’aller-retour sur la planète de ses enfants, ses deux petits extraterrestres, comme elle les surnomme.

Pourtant, elle a choisi de prendre la vie avec mordant et humour afin de dédramatiser et d’apprivoiser tous les jours, toutes les heures, toutes les minutes, cette condition encore méconnue qu’est l’autisme. Rien ne semble vouloir l’arrêter ou la démonter. Au contraire, son enthousiasme est contagieux. Dans Deux garçons à la mère, elle propose un aller simple émotionnel dans la singularité qu’est SA famille. Ce touchant récit nous fait découvrir toute la tendresse d’une femme aux yeux et au cœur ouverts à la différence. La vision de Guylaine Guay est loin d’être ordinaire et ennuyante : c’est une comique, après tout !

Georges Brossard : audace et démesure, Barbara Kahle, 2014, Québec Amérique, 297p., 9782764427262*

Georges Brossard a recueilli des centaines de milliers de bestioles dans plus de 110 pays, fondé l’Insectarium de Montréal, fait l’apologie des arthropodes sur toutes les tribunes médiatiques. Mais il est bien plus que le « fou des insectes » ! Visionnaire, humaniste et philanthrope, il défend tous les laissés-pour-compte.

 

SCIENCES HUMAINES

Les mots sans les choses, Éric Chauvier, 2014, Allia, 122 p., 9782844858870*

« Travailler dans l’événementiel », en d’autres termes dans « ce qui fait le buzz ». Tel est le souhait de Younes, adolescent de 16 ans de la Seine-Saint-Denis. Quant à vous, peut-être habitez-vous dans une « ville­monde », où le flâneur ne flânerait plus mais participerait au flux mondial d’information. Ces concepts surplombants, plaqués sur des faits ou sur des groupes sans pouvoir les relier à l’expérience individuelle, voilà ce contre quoi Éric Chauvier s’insurge. Dans un même élan, il déboulonne quelques-uns des grands penseurs du monde social, Bourdieu, Lévi-Strauss ou Foucault mais aussi les gender studies tant à la mode, ou encore les théories du care. Freud s’était en son temps inquiété de l’usage intempestif des termes de psychiatrie, tels que « paranoïa » ou « schizophrénie ». Non par élitisme mais par peur du danger que cela représentait : employer des mots lourds de sens pour les appliquer à des situations et des personnes qui ne présenteraient aucun des critères cliniques à même d’en justifier l’emploi. Éric Chauvier dénonce à sa suite les dommages de la vulgarisation scientifique. Plus encore met-il au jour les faux effets d’autorité qui en découlent.

Liberté et propriété, Ellen Meiksins Wood, 2014, Lux, coll. « Humanités », 434 p., 9782895961864*

« La meilleure façon de mettre en lumière les limites des doctrines dominantes, c’est de connaître la tradition canonique et le contexte historique qui les ont vu naître. » Suivant ce précepte, Liberté et propriété retrace l’histoire sociale de la pensée politique de la modernité. Sondant les grands moments politiques de cette période (la cité-État de la Renaissance, la Réforme, les empires espagnols et néerlandais, l’absolutisme français et la Révolution anglaise), Ellen Meiksins Wood pense ensemble la naissance de l’État moderne et la formation du capitalisme. Cet ouvrage fait suite à Des citoyens aux seigneurs, qui couvrait la période allant de l’Antiquité à la fin du Moyen Âge. La grande thèse qui sous-tend cette imposante recherche peut être résumée ainsi : la pensée politique est intrinsèquement liée à l’évolution historique de la relation conflictuelle entre État et propriété privée, et c’est dans cette tension que les sociétés modernes ont accouché d’idées riches et équivoques encore vivantes de nos jours : les droits de la personne, la liberté, l’égalité et la propriété.

Libres d’apprendre: Plaidoyers pour la gratuité scolaire, Gabriel Nadeau-Dubois (dir.), 2014, Écosociété, 200 p., 9782897191504*

Objet d’un large consensus parmi les protagonistes de la Révolution tranquille, la gratuité scolaire est aujourd’hui généralement considérée comme une proposition politique marginale, voire utopique. Portée par des milliers de personnes au printemps 2012, cette revendication est souvent jugée irréaliste dans le contexte budgétaire actuel. Comment a pu s’opérer un tel glissement ? Avec la marchandisation grandissante des universités, la gratuité des études supérieures n’a pourtant jamais été aussi pertinente. C’est ce que cherchent à démontrer les auteur.e.s rassemblé.e.s dans cet ouvrage, chacun.e livrant son plaidoyer selon sa génération, son domaine et sa sensibilité. Unissant leurs voix, ils et elles rappellent qu’instaurer la gratuité scolaire, c’est permettre à tous et toutes d’être libres d’apprendre.

Démocratie.com: Pouvoir, culture et résistance à l’heure des géants de la Silicon Valley, Astra Taylor, 2014, Lux, coll. « Futur proche », 200 p., 9782895961901*

Nombreux sont ceux qui ont salué l’avènement d’internet comme le déferlement d’une force de démocratisation sans précédent. L’apparition d’un espace illimité où tout un chacun pouvait s’exprimer et être entendu ouvrait grand l’horizon des possibles culturels, politiques et économiques. Or, après quelque vingt ans de web, peut-on dire que cette vision s’est concrétisée ? Avec internet, il n’y a pas eu révolution, mais réorganisation affirme Astra Taylor. Le pouvoir a changé de main – les magnats de la Silicon Valley ont remplacé les nababs d’Hollywood – et les pires travers du système médiatique ont proliféré en ligne. Tel qu’il est aujourd’hui, le web reflète et amplifie les inégalités du monde réel au moins autant qu’il ne les atténue. Sans tomber dans un scepticisme stérile, Démocratie.com critique les discours techno-utopiques des penseurs des nouveaux médias et des militants pour le libre accès. Astra Taylor rappelle que la démocratie n’est pas une émanation directe des technologies et que pour faire d’internet une véritable plateforme populaire, il faut créer les conditions d’une culture démocratique durable. Neutralité d’internet, grands monopoles, protection de la vie privée, propriété intellectuelle et industrie culturelle à réinventer… les défis ne manquent pas.

Raison et déraison du mythe, Gérard Bouchard, 2014, Boréal, 230 p., 9782764623350*

Il existe dans toutes les sociétés des valeurs et des croyances qui en viennent à exercer un tel ascendant qu’elles s’imposent aux esprits. D’origine religieuse ou non, elles jouissent d’un statut qui leur permet d’échapper en grande partie à la contestation. Toute remise en question est perçue comme une profanation. Ainsi, qui voudrait rejeter les libertés civiles en Angleterre, l’égalité des citoyens en France, le droit de propriété aux États-Unis, ou bien l’égalité des races en Afrique du Sud, ou encore l’égalité homme-femme au Québec ? S’appuyant sur la raison, mais se nourrissant surtout d’émotion et de sacralité, ces valeurs sont devenues intouchables. Par quel chemin y sont-elles arrivées ? En d’autres mots, comment naît un mythe ? Comment se diffuse-t-il et assure-t-il sa reproduction ? Comment vient-il à décliner ? Et pourquoi ne porte-t-on pas davantage attention à ces représentations puissantes qui expriment les sentiments les plus profonds d’une société, qui nourrissent les identités, les idéologies, qui structurent les visions du passé et de l’avenir, qui inspirent les choix collectifs et balisent le débat public ?

 

PSYCHOLOGIE

Les corps malmenés, Pierre Peuteuil, 2014, Armand Colin, 192 p., 9782200283186*

Anorexie, boulimie, surpoids, obésité, une véritable épidémie de troubles alimentaires a gagné les sociétés modernes. De quoi ces pathologies sont-elles révélatrices ? À l’évidence indicatrices d’une perte des repères nutritionnels, seraient-elles aussi annonciatrices d’une possible modification en devenir du morphotype humain ?

Au-delà des descriptions cliniques de chacune de ces affections, ce sont les similitudes qui les rassemblent que l’auteur, appuyé sur son expérience clinique, révèle. Le rôle de la nourriture d’abord, aux fins de privation mortifiante ou de gavage. Mais aussi et peut-être surtout le corps lui-même, pris en otage par l’anorexique, dictateur de la boulimique, victime expiatoire d’on ne sait trop quel crime chez l’obèse. Pierre Peuteuil nous invite à un autre regard, synthétique, sur les déviances alimentaires et les dérives pondérales. Insistant sur la spécificité individuelle de ces odyssées corporelles, aussi tragiques les unes que les autres, ce livre se veut exposition de la problématique, mais également invitation à réflexion sur les raisons multiples des échecs comme des succès thérapeutiques.

L’estime de soi, Nathalie Oubrayrie-Roussel, 2014, In Press, 290 p., 9782848352886*

Synthèse théorique et pratique sur l’estime de soi, sa dimension évaluative et affective, sa place dans la construction de l’identité aux différents âges de la vie, et dans le déclenchement des psychopathologies.

Petit Bouddha : une approche simple aux questions de la vie, Lori Deschene, 2014, ADA, 2 disques (140 minutes), 9782897360672*

Quel est le sens de la vie ? De quoi avons-nous besoin pour être heureux ? Pourquoi est-il si difficile d’entretenir de bonnes relations ? L’auteure Lori Deschene aborde ces questions, et beaucoup d’autres, en nous racontant de quelle façon elle a elle-même surmonté de nombreuses difficultés, telles que la dépression, la solitude, une faible estime de soi et le sentiment de mener une vie insipide. Petit Bouddha est un guide motivant et plein de sagesse, qui vous mènera sur le chemin de votre propre bonheur, même dans un monde rempli d’incertitudes.

 

PHILOSOPHIE

Jaurès et le réformisme révolutionnaire, Jean-Paul Scot, 2014, 360 p., 9782021155099*

Jaurès n’est pas aujourd’hui honoré comme l’authentique socialiste anticapitaliste et révolutionnaire qu’il fut. Les « réformistes » du parti socialiste édulcorent depuis longtemps la vigueur de sa critique du capitalisme et l’audace de sa conception du socialisme démocratique. Beaucoup ne voient plus en lui qu’un champion de la justice et un réformiste précurseur des compromis sociaux-libéraux. Une relecture « au plus près » des textes de Jaurès permet d’apporter un éclairage nouveau sur sa pensée politique. Loin d’être antimarxiste, Jaurès déclare en 1901 avoir été « toujours dirigé par ce que Marx a nommé magnifiquement l’évolution révolutionnaire ». Cette stratégie consiste à introduire une succession de réformes anticapitalistes « qui annoncent et préparent la société nouvelle, et par leur force organique hâtent la disparition du monde ancien ». Les propos révolutionnaires de Jaurès sont souvent interprétés comme des concessions faites aux « marxistes » pour les rallier à l’unité du parti socialiste, ou comme des postures adaptées à l’exercice de l’opposition. En retraçant le parcours intellectuel de Jaurès, cet essai montre au contraire comment sa pratique des « réformes révolutionnaires » tend vers un au-delà du capitalisme et constitue la clé de lecture de tous ses combats pour la République, la démocratie et le socialisme.

La philosophie de l’absurde, Guiseppe Rensi, 2014, Allia, 205 p., 9782844859006*

Testament spirituel dans lequel G. Rensi (1871-1941) défend l’absurdité comme seule approche possible du monde, loin des idées de progrès et de rationalité de l’histoire.

Histoire des idées politiques, Jean-Claude Ricci, 2014, Dalloz, 516 p., 9782247136827*

Sous une forme simple, agréable à lire, le présent ouvrage  permet de découvrir, au fil des siècles, les solutions et les systèmes imaginés pour rendre meilleurs la vie collective des hommes, l’organisation des sociétés et les gouvernants. La présentation des principaux auteurs et courants de pensée politiques depuis l’Antiquité grecque jusqu’à nos jours nous permet de mieux comprendre notre monde actuel. Dans cette 3e édition, l’auteur introduit la notion de « civilisation du risque » c’est-à-dire les réflexions politiques qui tournent autour de préoccupations d’écologie politique.

S’interroger sur le sens de la vie, Simon Beaudoin, 2014, Liber, 184 p., 9782895784630*

Cet ouvrage porte sur l’homme et sur sa quête de sens. Dans une perspective philosophique, nous y examinons les grands types de discours qui organisent notre rapport au monde et qui contribuent ainsi à la recherche humaine d’une vie plus sensée : la philosophie, la mythologie, la religion et la science. Ces discours offrent à la conscience des peuples et des civilisations leurs repères culturels fondamentaux. Ils déterminent les croyances partagées, les savoirs admis et les valeurs sacrées, d’où l’intérêt de les examiner et de voir comment ils contribuent à nous guider. Cela nous permet bien sûr de circonscrire l’apport singulier de la philosophie à la question du sens de la vie. Nous nous arrêterons en particulier à cet égard à la contribution que nous ont léguée trois grands philosophes de l’Antiquité grecque, Platon, Aristote et Épicure.

 

CUISINE

3 fois par jour, Marilou et Alexandre Champagne, 2014, Cardinal, 256 p., 9782924155745*

Entre le jour où nous aménagions un petit studio près de ma chambre pour y loger quelques assiettes et aujourd’hui, la terre a eu le temps de faire un tour complet, tout comme nos vies. Trois fois par jour est né de la rencontre de deux passions : la mienne pour la cuisine et les arts de la table, et celle d’Alexandre pour la photographie. Après avoir fait nos premiers pas sur le web, c’est avec beaucoup d’amour, de rigueur et d’humour que nous avons créé ensemble ce premier ouvrage dont nous sommes si fiers.

Dans la cuisine de Stefano Faita : plus de 250 recettes de l’entrée au dessert, Stefano Faita, 2014, Trécarré, 448 p., 9782895686323*

Dans la cuisine avec Stefano Faita vous propose de confectionner des repas faciles et délicieux, à partir d’ingrédients simples et frais du jour. À travers 250 recettes qu’il vous fait partager, Stefano dévoile ses nombreux trucs et suggère des moyens de substitution intéressants. Du petit-déjeuner au souper, vous serez comblé par la variété des idées présentées et vous aurez le goût de concocter de délicieux mets pour votre famille ou vos amis. Tout y est : déjeuners, bouchées, pâtes préférées, salades et accompagnements, plats principaux, menus du soir, desserts et boissons. Alors, que ce soit pour tous les jours ou lors de grandes occasions, Stefano vous accompagne « dans la cuisine », de l’entrée au dessert !

Cuisine système D, Jamie Oliver, 2014, Hachette Pratique, coll. « Jamie Oliver and Co », 288 p., 9782012388307*

Après l’incroyable succès de Jamie en 15 min, le chef le plus célèbre de Grande-Bretagne est de retour avec une nouvelle promesse : celle de faire bon, équilibré mais aussi économique ! Des repas rapides, complets et délicieux pour tous les jours de la semaine. Jamie prend le meilleur de la gastronomie, s’inspirant des différentes cultures européennes, indiennes, asiatiques ou de la street-food, pour proposer des recettes bon marché.

Jamie Oliver livre ici toutes ses astuces et bons plans pour vous aider à acheter malin, tirer le meilleur parti des ingrédients, gagner du temps et éviter le gaspillage alimentaire, sans pour autant oublier de proposer des plats sains et surtout savoureux ! Un livre bientôt culte avec 110 recettes simples et savoureuses !

Montréal, 140 découvertes gourmandes: Guide thématique pour croquer la ville, Sophie Suraniti, 2014, Transcontinental, 272 p., 9782897430290*

Où aller pour bruncher autrement qu’aux œufs tournés, patates et « montagne de fruits » ? Pour casser la croûte en fin de soirée sans finir au délicatessen? Pour se régaler entre amis, avec les enfants, avec pitou, ou même en travaillant devant l’ordi? Parce que nos envies et nos besoins diffèrent, ce guide nous emmène dans la métropole gourmande par des voies inexplorées : 15 thèmes inédits regroupent 140 restos, bars ou cafés qui se démarquent.

 

VIE PRATIQUE

La première fois que…: Conseils sages et moins sages pour nouveaux parents, Marianne Prairie, 2014, Caractère, 304 p., 9782896429561*

Dans la vie d’un nouveau parent, les premières fois sont nombreuses. Il y a par exemple : la première fois qu’un étranger pose sa main sur la bedaine de la future mère (un classique !) ; la première fois que maman constate qu’allaiter son enfant peut être compliqué ; la première fois où les parents amènent Bébé aux urgences ; la première fois qu’on voyage à trois ; et même, la première fois qu’on a carrément honte de sa progéniture ! Si plusieurs étapes sont gratifiantes et émouvantes, d’autres inquiètent ou laissent carrément perplexe. La première fois que…  aide les parents à mieux se préparer aux événements marquants dans la vie de leur enfant, à comprendre leurs propres réactions, mais aussi à interpréter les comportements de leur petit. Plus qu’un simple recueil d’états d’âme, le livre fait place à des conseils écrits avec l’humour décapant propre à l’auteure et validés par des professionnels. De plus, les parents sont invités à noter les souvenirs de leurs propres premières fois avec leur enfant, transformant le livre de conseils en livre-souvenir. Un must.

Ostéoporose, Juliet E. Compston, 2014, Modus Vivendi, coll. «Votre santé », 124 p., 9782895238393*

Fragilité des os, dos courbé et perte de grandeur… et si tous ces signes n’étaient pas dus au vieillissement, mais à l’ostéoporose ? Cet ouvrage vous fournit de nombreuses informations pour vous permettre de comprendre comment se développe l’ostéoporose et répondre à vos questions dans un langage simple.

Le patient et le médecin, Marc Zaffran, 2014, PUM, 256 p., 9782760634060*

Dans l’esprit de tous, la relation entre patient et médecin est simple et naturelle : l’un demande des soins, l’autre les lui prodigue. La réalité est souvent très différente. Soigner est peut-être naturel quand il s’agit de nos proches, mais les professionnels de la santé n’ont souvent ni la formation ni la motivation pour exercer dans les conditions adéquates. Un peu partout, le monde médical reste marqué par une culture peu propice au souci et au respect de l’autre.Certaines attitudes médicales peuvent même être maltraitantes, en particulier à l’égard des femmes. S’appuyant sur des exemples tirés des contextes français et québécois, Marc Zaffran a voulu aller au fond de cette question, qu’il a souvent abordée dans ses différents ouvrages : comment la relation entre patient et médecin peut-elle cesser d’être un rapport de force et devenir, pleinement, une relation de soin — c’est à dire d’entraide, de soutien et de partage. Marc Zaffran a été médecin de famille et en santé des femmes en France de 1983 à 2008. Sous le pseudonyme de Martin Winckler, il est l’auteur entre autres de La maladie de Sachs (1998), Le chœur des femmes (2009) et En souvenir d’André (2012). Il vit à Montréal et a enseigné à l’Université de Montréal, à l’Université McGill et à l’Université d’Ottawa.

Un médecin se confie, Serge Daneault, 2014, La Presse, 184 p., 9782897053017*

À travers des confidences faites à un jeune médecin, à une infirmière et maintenant à un ami face à la maladie, l’auteur invite le lecteur à réfléchir au gré de cette série de lettres pour explorer les multiples facettes du travail de soignant. Cet ouvrage évoque bien sûr l’inéluctable épreuve de la maladie et l’inévitable confrontation avec la mort. Mais il ratisse plus large en abordant entre autres l’affection éprouvée par les proches, la nécessité de trouver la joie, le courage dont il faut faire preuve pour traverser les moments difficiles ou la quête de sens à laquelle tous les êtres humains sont, un jour au l’autre, confrontés. Un médecin se confie n’est pas un ouvrage complaisant. Il se veut plutôt une critique envers une profession qui accapare beaucoup de richesse et de pouvoir dans notre société, oubliant parfois qu’elle est d’abord au service des plus démunis.

SOS docteur: Les petits et grands maux de 50 ans et plus, Harold Christian Dion, 2014, Caractère, 224 p., 9782896429424*

À l’aube de la cinquantaine apparaissent souvent de petits ennuis de santé et des maux chroniques. À l’aide de cas fictifs, dans le même langage qu’il utilise pour répondre à ses patients, Harold Dion, médecin en médecine familiale, recense dans cet ouvrage les maux les plus courants qui amènent les 50 ans et plus dans son cabinet. Pour chacun, il décrit les symptômes, passe en revue les diagnostics possibles et aborde les traitements. Il donne également des conseils sur la prévention qui aideront les babyboomers à préserver leur santé et à profiter d’une longue retraite active. À l’heure où les baby-boomers s’occupent mieux de leur santé que les générations précédentes, où près d’un Québécois sur cinq est sans médecin de famille et que le Web se montre souvent plein de contradictions, ce guide saura informer les gens, les rassurer en leur faisant part de ce qui est normal ou pas, de ce qui mérite une visite en clinique ou non.

 

BEAUX-LIVRES & ARTS

Séries télé: Saison un, Sébastien Hubier et Emmanuel Le Vagueresse (dir.), 2014, Ta Mère, coll : « Pop-en-stock », 310 p., 9782923553672*

Depuis les années 1970-1980, les TV studies sont devenues une discipline majeure qui, depuis les universités anglo-américaines où elles sont nées, se sont répandues dans le monde entier, à l’instar des séries télé elles-mêmes, devenues la forme narrative incontournable de notre époque. Du rôle des références littéraires dans Lost à l’implication du ministère de l’Intérieur dans la production de séries policières cubaines, en passant par la notion de communauté dans Grey’s Anatomy et le conservatisme américain dans Dawson’s Creek, ce volume propose une première collection d’essais variés sur la sérialité télévisuelle. C’est un éventail large, qui nous montre à quel point ce que l’on appelle aujourd’hui « l’âge d’or de la télévision » offre un matériau fécond pour questionner et comprendre les mécanismes internes mouvants de la série télévisuelle ainsi que la place qu’elle occupe dans nos sociétés

Bleu nuit: Histoire d’une cinéphilie nocturne, Éric Falardeau et de Simon Laperrière (dir.), 2014, Somme Toute, 344 p., 9782924283486*

Entre 1986 et 2007, le réseau de télévision Quatre Saisons diffusait tous les samedis soirs une série de films érotiques qui aura eu une répercussion sans précédent sur l’imaginaire d’une génération de spectateurs. Ce programme s’intitulait Bleu Nuit.
 Bleu Nuit: Histoire d’une cinéphilie nocturne brosse un survol historique singulier de la célèbre émission.

Cet ouvrage porte surtout sur le public ayant regardé Bleu nuit et tentera, à travers plusieurs entrevues, critiques et témoignages, d’analyser la véritable formation d’un regard.
 Richement illustré, cet ouvrage collectif regroupe des articles rédigés par des spécialistes de renom, tout comme des souvenirs rapportés par des cinéphiles nostalgiques.

* Commandez ces titres sur monet.leslibraires.ca en cliquant sur le titre choisi.

 * * *

Tous les textes proviennent des éditeurs, sauf lorsqu’il y a mention d’auteur.

Sélection : Caroline Scott – biographies et vie pratique ; Benoit Desmarais – sciences humaines ; Caroline Le Gal – psycho, philo et cuisine ; Marie-Ève Blais – sciences humaines et arts & beaux-livres.


15 octobre 2014  par nos libraires BD

Bandes dessinées : la crème de septembre

Comme chaque mois, notre équipe de libraires spécialisés en bandes dessinées passe en revue l’ensemble de l’effarante production du mois écoulé pour repérer les nouveautés incontournables. Voici un aperçu de ces récits complets et autres premiers tomes, question d’aiguiser votre appétit livresque…

BANDES DESSINÉES QUÉBÉCOISES – ADULTES

Je sais tout, Pierre Bouchard, 2014, Pow Pow, 108 p., 9782924049167*

Savoir des choses, c’est bien. Mais tout savoir, c’est mieux. Ça tombe bien, d’ailleurs, parce que Je sais tout est sans aucun doute le meilleur livre qui soit pour savoir toutes les choses qu’il faut savoir sur les choses dont les gens parlent tout le temps. Des chèques géants aux servants de messe en passant par le saumon et le ballon-balai, tous les sujets de l’heure les plus intemporels sont ici décortiqués avec le genre d’exhaustivité maladive dont raffolent les joueurs de calibre olympique de Quelques arpents de piège. (Résumé de l’éditeur)

BANDES DESSINÉES ÉTRANGÈRES – JEUNESSE

Le voyage d’un hamster extraordinaire, Pauline Martin et Astrid Desbordes, 2014, Albin Michel, coll. « Jeunesse », 127 p., 9782226255013*

Les animaux de la clairière sont invités par le cousin d’ours à se rendre sur la banquise. Hamster suivra ses congénères à contrecœur, malgré son désir de se rendre plutôt sur la lune pour visiter ses supposés cousins… Titre clin d’œil aux récits de Jules Verne, ce qu’il a de vraiment extraordinaire dans ce voyage est sans contredit le caractère exécrable de ce hamster, prétentieux, méprisant, mythomane et gourmand et qui, malgré tous ses défauts, est pourtant accepté par ses amis, lui qui se croit si supérieur et exceptionnel. À partir de 6 ans. (HB)

BANDES DESSINÉES ÉTRANGÈRES – ADULTES

Chez les toubibs, Gus Bofa, 2014, Cornélius, coll. « Victor », 128 p., 9782360810857*

Avant tout, rappelons que Gus Bofa était un dessinateur formidable, largement au-dessus de la meute. Il possédait un trait unique, plus libre, plus léger, et dix fois plus mordant que tous les Alain Saint-Ogan ou Hergé de son époque. Pour notre bonheur, toute son indépendance d’esprit, toute son insoumission, percent à merveille dans Chez les toubibs, recueil de dessins d’humour tiré de son expérience personnelle (initialement publié en 1917). En 1915, Bofa a été grièvement blessé à la jambe. Il a refusé l’amputation que lui offraient les médecins, puis a été baladé d’hôpital en hôpital pendant un an. De cette expérience, il a tiré une série de dessins, cruels et vifs, sur les tristes travers des services de santé en temps de guerre. Le soldat n’y est plus qu’un numéro, voire un organe, soumis à l’inconséquence des chirurgiens. C’est souvent drôle et toujours hallucinant. De surcroît, le livre est superbe, comme toujours avec Cornélius. (SC)

Le chant du cygne T.1 : Déjà morts demain, Cédric Babouche, Xavier Dorison et Emmanuel Herzet, 2014, Le Lombard, 64 p., 9782803634088*

En pleine guerre 14-18, une poignée de poilus se retrouvent détenteur d’un curieux document : la pétition de la Côte 108. Une pétition signée par tant de soldats qu’on lui prêterait le pouvoir de renverser l’Assemblée, et par conséquent l’espoir de faire cesser la boucherie. Encore faut-il que la fameuse pétition arrive jusqu’à Paris, entre les mains de l’homme adéquat. Mis au pied du mur par les autorités, les soldats n’ont plus d’autres choix que de déserter pour porter eux-mêmes le document. Les scénaristes Xavier Dorison (WEST, Long John Silver, Human Stock Exchange et tant d’autres…), et Emmanuel Herzet (Duelliste, Narcos) tissent un récit solide et impeccablement tendu. Quant au dessin, Babouche montre toute sa maîtrise de l’aquarelle avec des ambiances colorées particulièrement généreuses. Une lointaine influence manga se perçoit dans le dynamisme et les choix de cadrages (on pense à Miyazaki), pour un résultat des plus séduisant. (SC)

Mort au Tsar T.1 : Le gouverneur, Thierry Robin et Fabien Nury, 2014, Dargaud, 60 p., 9782205071665*

Après la bande dessinée historique très convaincante sur la mort de Staline, le duo Robin et Nury se surpasse en revenant aux sources de la révolution communiste en Russie. La première partie de Mort au Tsar se déroule en 1904 et suit l’attentat sur la vie du gouverneur général de Moscou, Sergueï Alexandrovitch, un événement clé dans les coulisses de la révolution d’octobre. Il s’est fait beaucoup d’écrits sur cet assassinat politique (Camus, entre autres, s’en est inspiré pour écrire sa pièce, Les Justes), mais on s’est souvent davantage attardé au sort des révolutionnaires qu’à celle du gouverneur. Sans manichéisme, ce premier tome réussit habilement à montrer la tension qu’a connue le principal intéressé, et plusieurs ambiguïtés morales qui peuvent hanter un dirigeant en période de discorde. Le tout sous un ton de thriller politique. (BN)

Supercrooks : Le Casse, Leinil Yu et Mark Millar, 2014, Panini Comics, coll. « Best of Fusion Comics », 128 p., 9782809438314*

Un plan de cambriolage à la Ocean’s 11, dans un univers sanglant de super héros, du style Kick-Ass mais avec de super pouvoirs, c’est ce que propose Supercrooks. L’intrigue réunit une équipe de criminels paumés dotés de pouvoirs surnaturels. À cause des super héros, être hors-la-loi est devenu très dangereux, mais une clique décide de s’attaquer au légendaire super méchant à la retraite, le Bâtard, dont l’un des pouvoirs est de faire exploser des têtes à distance. Mêlant les genres, Supercrooks est une histoire de vol de banque totalement délirante avec des poussées d’adrénaline et de l’hémoglobine à volonté. Comme pour Superior, Nemesis et Kick-Ass, Mark Millar joue brillamment avec les codes des comics tout en établissant une psychologie réaliste des personnages et un style narratif brutal, éclaté et sans concession. (BN)

Tripoli, Youssef Daoudi, 2014, Glénat, 86 p., 9782723489317*

Cette bande dessinée nous montre les débuts sur la scène internationale de ce tout jeune pays que sont les États-Unis au début du XIXe siècle. À cette époque, le commerce dans la mer Méditerranée est menacé par les états barbaresques d’Afrique du nord et les États-Unis doivent payer un lourd tribut au pacha de Tripoli. La capture d’une frégate américaine par les pirates barbaresques incitera le président Jefferson à mettre sur pied une opération d’envergure pour renverser le pacha et mettre sur le trône de Tripoli un prince plus favorable aux intérêts américains. Cette opération marquera la première intervention de l’armée américaine hors de ses frontières, nous sommes en 1804. Un style graphique agréable et précis, une documentation exemplaire, voilà les ingrédients parfaits pour nous raconter cette page méconnue de l’Histoire. À découvrir. (PP)

14-18 T.1 : Le petit soldat (Août 1914), Étienne Le Roux, Loïc Chevalier et Corbeyran, 2014, Delcourt, coll. « Histoire et histoires », 55 p., 9782756035307*

Cette année marque le centenaire de la Première Guerre mondiale et de nombreux ouvrages sur le sujet nous sont présentés. Dans cette abondance de proposition, la série 14-18 est un excellent choix. Le premier tome est très bien réalisé, on nous présente le destin d’un groupe d’amis engagés ensemble dès le début du conflit. La vie des civils restés à l’arrière est aussi abordée puisqu’on nous raconte l’histoire des femmes de nos héros. Un album très bien documenté, abordant le conflit sous de multiples facettes et traitant aussi de la vie sociale du début du XXe siècle en France. Une série très prometteuse, prévue en 10 volumes (2 tomes pour chaque année du conflit). (PP)

Human Target T.1, Javier Pulido, Peter Miligan et Edvin Biukovic, 2014, Urban Comics, coll. « DC Essentiels », 392 p., 9782365775359*

Christopher Chance, surnommé la Cible humaine, est un aventurier qui adopte l’apparence et le mode de vie de ses clients menacés de mort. Engagé pour remplacer un pasteur noir dont les sermons attisent la haine de dealers californiens, Chance éprouve de plus en plus de difficulté à dissocier le vrai du faux. Avec une précision chirurgicale et un sens du rythme machiavélique, Peter Miligan tisse un thriller labyrinthique explorant les tréfonds de l’âme humaine. À lire de toute urgence! (RSH)

Fatale, Cabanes et Manchette, 2014, Dupuis, coll. « Aire Libre », 136 p., 9782800152509*

L’œuvre de Jean-Patrick Manchette, maître du néopolar décédé en 1995, a marqué son époque, et trois de ses onze romans ont déjà été adaptés en bande dessinée. On ne peut donc que se réjouir de l’initiative du fils de l’auteur, Doug Headline, qui fait à nouveau équipe avec le dessinateur Max Cabanes dans cette transposition du roman Fatale. On y suit Aimée Joubert, séduisante jeune veuve fraîchement débarquée dans la ville portuaire de Biéville, et son accession au cercle fermé de la haute bourgeoisie municipale, théâtre de grenouillage où chacun tente de tirer avantage de cette nouvelle venue. Mais quelles sont ses véritables motivations? Avec ce polar social très littéraire, Manchette poursuit son travail de sape de l’idéologie bourgeoise. (RSH)

***

Sélection et rédaction d’Hélène Brosseau, Sylvain Cabot, Boris Nonveiller, Patrick Pilote et Réjean St-Hilaire.

 

* Commandez ces titres sur monet.leslibraires.ca en suivant les hyperliens des ISBN.

 



© 2007 Librairie Monet