Le Délivré
Afficher :  tout ce mois-ci | cette année

Articles récents

13 décembre 2014  par Le Délivré

La littérature en 2014 : les palmarès personnels de nos libraires

Nos libraires ont un privilège certain: ils sont en première ligne pour repérer les livres qui pourraient susciter leur intérêt, et ce dans tous les genres littéraires. Voici les oeuvres qui ont séduit nos collègues cette année.

MARIE-ÈVE BLAIS

Françoise Collin : anthologie québécoise, 1977-2000, Françoise Collin, Marie-Blanche Tahon, 2014, Remue-Ménage, 267 p., 9782890914780*

« Une diversité de textes s’intéressant à la place des femmes et du féminisme en société. L’auteure développe une pensée qui défend l’importance de la pluralité des individus, processus nécessaire à une libération qui ne serait pas assujettie à la masse. Autant l’impérialisme, le nationalisme, la démocratie que les concepts de culture et de politique sont mis sous sa loupe unique. La nécessité de réfléchir à notre rapport à l’histoire, à la transmission, à l’amitié et à une pratique où les tensions entre les différents féminismes et individus peuvent être positives. Les idées sont malléables, non figées, le style rigoureux. La pensée évolue et se construit avec chaque nouvelle phrase, à chaque nouveau texte. On ne peut en détourner les yeux trop longtemps. » – Marie-Ève Blais

Bleu nuit : histoire d’une cinéphilie nocturne, Éric Falardeau, Simon Laperrière (Dir,), 2014, Somme Toute, 344 p., 9782924283486*

« Réunissant un bouquet de cinéphiles, Bleu nuit : histoire d’une cinéphilie nocturne assemble visions historiques, témoignages et analyses de films. Il y est proposé une réflexion sociale sur les impacts qu’à eu cette plage horaire érotico cinématographique qu’était Bleu nuit. À travers la panoplie de textes, on nous rappelle ces oeuvres à la qualité discutable, ces scènes érotiques qui en montraient si peu et cet interdit qui a créé l’envie chez toute une génération d’adolescents. C’est, au final, la construction de l’imaginaire sexuelle d’une époque qui est mise sous la loupe des auteurs. Agrémenté de quelques créations inédites d’illustrateurs, c’est un livre à poser sur la table de chevet, et à lire, sans interdit. » – Marie-Ève Blais

Forêt contraire, Hélène Frédérick, 2014, Verticales, 159 p., 9782070143894*

« Une femme quitte Paris pour s’installer dans la forêt d’Inverness au Québec où se trouve le chalet de son enfance. Elle explorera sa solitude, ainsi que des vieux souvenirs à travers la lecture de l’oeuvre d’un ami et la rencontre d’André, un voisin comédien qui ne joue plus. Elle s’installe, incognito, dans une petite maison en décrépitude. L’histoire se construit lentement, accompagnée d’une atmosphère particulière à la forêt, aux grands espaces vides. Comme une longue marche dans les bois, on se laisse porter par les phrases et l’ambiance calme que le personnage apprivoise. Différents protagonistes interviennent, à l’occasion, mais les interactions sont souvent indirectes, et n’influencent que très peu le fil du récit. Une plume habile. » – Marie-Ève Blais

La petite communiste qui ne souriait jamais, Lola Lafon, 2014, Actes Sud, 317 p., 9782330027285*

« Un vol plané dans le quotidien de Nadia Comaneci, jeune athlète roumaine ayant fait détraquer les ordinateurs après avoir obtenu une note parfaite aux barres asymétriques, au cours des Jeux Olympique de Montréal, en 1976. Sur fond de conflit Est-Ouest d’avant 1989, Lola Lafon construit un dialogue fictionnel entre une narratrice et cette petite fille qui à vécu une chute aussi brutale que fût rapide son ascension. À l’aide d’une écriture précise, sensible et réflexive, elle nous porte à travers une fable au communisme déchu et à la violence du marché de l’image, et réussi, avec talent, à proposer une lecture différente de cette histoire de la gymnastique. » – Marie-Ève Blais

Ce que dit l’écorce, Catherine Mavrikakis et Nicolas Lévesque, 2014, Nota Bene, coll : « Essais Spirale », 165 p., 9782895184805*

« L’écorce est une partie de la surface de l’arbre, le tissu externe, mort. Les auteur-e-s de  »Ce que dit l’écorce » explorent le thème de ces peaux qu’on revêt ou qu’on dévêt, esquissant cette écorce qui les forme. Écrivant en alternances des courts textes d’environ 5 pages chacun-e, la seule signature qu’on peut y percevoir est celle du féminin ou du masculin, les textes se répondent et se confondent, semant l’ambiguïté qui brouille l’identité des auteur-e-s. Un jeu d’écriture intéressant, bien ficelé. Les textes sont fluides, les mots poétiques et les histoires nous portent à questionner ces différentes couches qui nous forment. On est rapidement plongé-e-s dans les souvenirs présentés. Un livre du travail du deuil, de certaines peaux perdues ou laissées de côté. » - Marie-Ève Blais

Rattrapage :

Nous sommes les oiseaux de la tempête qui s’annonce, Lola Lafon, 2014, Actes Sud, coll : « Babel », 429 p., 9782330032760*

« L’amie de la narratrice est maintenue sous respirateur artificiel, son coeur s’est arrêté subitement de battre, un après-midi, dans un café où elles avaient l’habitude de passer leurs journées. C’est sur cette rupture cardiaque que débute le roman. On sera transporté.e.s dans leur histoire, le partage du vécu d’un viol, la solidarité, et surtout la résistance face à cet État et ses violences répressives. Elles s’approprient le rôle de survivantes plutôt que d’accepter la place de victime qui leur est imposée, brisant les schèmes sociaux étouffants. Inspirée d’un vocabulaire du mouvement et de la danse, Lola Lafon brise les règles de l’habitude, comme le fait la narratrice, une ancienne danseuse qui détruit les cadres classiques. Elle construit des personnages qui découvrent d’autres façons de bouger et de danser; et le corps, qui prend une place particulièrement importante, se pose comme espace de révolte et nouvelle forme de langage. Lafon livre un conte poétique de la révolte comme on en voit peu, des personnages féminins qui se tiennent debout, malgré les tentatives multiples de les affaiblir. » - Marie-Ève Blais

CÉLINE BOUCHARD

Métis Beach, Claudine Bourbonnais, 2014, Boréal, 456p., 9782764623053*

Métis Beach est le grand roman sur les années soixante. Il traduit à merveille l’extraordinaire mouvement de libération qui a marqué cette époque, les dérèglements qui l’ont accompagné, certes, mais surtout l’irrépressible idéalisme qui a emporté alors toute la jeunesse. Métis Beach est l’histoire d’un homme qui a vu son rêve se réaliser puis lui échapper, mais qui lutte jusqu’au bout pour ses idéaux. C’est une célébration de l’héritage inaliénable des sixties, le droit de chacun au bonheur, son bonheur.

Le poison des jours, Lauren B. Davis, 2014, Leméac, 384p., 9782760933729*

Qu’arrive-t-il lorsque nous cessons de considérer ceux qui nous entourent comme nos semblables ? Quel pouvoir insoupçonné recèlent les liens improbables qui se tissent parfois entre les êtres ? Telles sont les questions posées par cette oeuvre forte et touchante, inspirée d’événements réels qui se sont produits en Nouvelle-Écosse, dans les années 1980.

La petite communiste qui ne souriait jamais, Lola Lafon, 2014, Actes Sud, 317 p., 9782330027285*

Le parcours fantasmé de Nadia Comaneci, gymnaste de la Roumanie de Ceausescu, qui sous les yeux émerveillés de la planète, mis à mal guerres froides, ordinateurs et records. Le portrait d’une enfant, puis d’une femme, sacralisée par la pureté de ses gestes et d’une existence dévolue à la recherche de la perfection. Prix de la Closerie des Lilas 2014, prix Ouest-France Etonnants voyageurs 2014.

Une femme discrète, Catherine Perrin, 2014, Québec Amérique, 127p., 9782764427842*

Dans ce récit intime et émouvant, Catherine Perrin raconte le singulier destin de sa mère, une femme douce et discrète, qui a souffert à la fin de sa vie d’une maladie dégénérescente rare qui affecte à la fois les mouvements, l’équilibre et la mémoire, le syndrome cortico-basal. Catherine Perrin entreprend de remonter le fil de la vie de cette femme qu’elle a tant aimée, des jours heureux, en famille, aux jours plus sombres.

Une vie à soi, Laurence Tardieu, 2014, Flammarion, 186p., 9782081330559*

La narratrice, Laurence, en pleine tourmente personnelle, visite par hasard la rétrospective consacrée à la photographe Diane Arbus du Jeu de Paume, et c’est un choc pour elle, d’abord esthétique puis existentiel : elle va revisiter sa vie intime et familiale à la lumière de la photographe. En partant à sa recherche, Laurence se reconnaît dans le miroir. Récit autobiographique.

Rattrapage :

Dans la tanière du loup, Traudl Junge, 2014, Tallandier, 307p., 9791021005143*

T. Junge (1920-2002) a consigné ses souvenirs après la Seconde Guerre mondiale. Elle relate son enfance dans l’Allemagne d’avant guerre et raconte comment elle fut, à partir de 1942, la secrétaire d’A. Hitler jusqu’à la mort de ce dernier en 1945. Elle tente de comprendre comment elle a pu demeurer aveugle face à l’entreprise de destruction décidée par Hitler.

EMMANUELLE CARTIER

Chercher Sam, Sophie Bienvenu, 2014, Cheval d’Août, 172 p., 9782924491003*

Mathieu vit dans la rue. Il l’a choisi. Ce n’est pas un aventurier, et ça n’a rien à voir avec la liberté. Est-ce qu’il s’autodétruit? Est-ce ainsi qu’il se préserve? Peu importe. Sa chienne Sam est là, qui l’aide à continuer. Mais quand elle disparaît, Mathieu doit mettre fin à son errance. Pour la retrouver, il entreprend un voyage dont les bifurcations le ramènent au secret de son passé. Chercher Sam s’intéresse aux survivants. Dans une langue cassée et tendre, Bienvenu déboîte puis remonte le délicat assemblage de poupées gigognes qui constituent la mémoire humaine, jusqu’au coeur, et jusqu’à la plus petite raison d’espérer.

L’imprimeur doit mourir, Vic Verdier, 2014, XYZ, 334 p., 9782892618174*

Dans « L’imprimeur doit mourir », les excès de la rivalité fraternelle servent de carburant à un thriller sur fond de chronique (presque) historique. Campé à Québec, en 1919, ce roman débridé nous fait assister à une soirée de blues avec Tom Millard, à un spectacle de magie à la Houdini et au premier amerrissage d’un hydravion à Québec. On y trouve même les aventures de Phantomax, le feuilleton que Victor-Hugo rédige chaque semaine, en cachette, pour Le Mercure.

Terminus radieux, Antoine Volodine, 2014, Seuil, 616 p., 9782021139044*

Des années après l’irradiation complète de la Sibérie et l’écroulement de la Deuxième Union soviétique, la région est devenue inhabitable. Des soldats fantômes et autres morts-vivants poursuivent obstinément le rêve soviétique. Le centre du monde se nomme désormais Terminus radieux et Solovieï, chef du village, met ses pouvoirs surnaturels au service de son rêve de toute-puissance. Prix Médicis 2014

CLARENCE COLLINGE-LOYSEL

Révolutions, Dominique Fortier et Nicolas Dickner, 2014, Alto, 432 p., 9782896941957*

Les révolutionnaires français ne se contentèrent pas de guillotiner le roi, de prendre la Bastille et de raccourcir bonne quantité d’aristocrates : ils renversèrent aussi le calendrier, créant douze nouveaux mois dont les noms étaient censés évoquer les divers moments de l’année : vendémiaire, pluviôse, germinal. Ce qu’on sait moins, c’est qu’ils en chassèrent aussi tous les saintes et les saints au regard sévère qui leur rappelaient par trop l’Ancien Régime, pour placer chaque jour de l’année sous les auspices d’une plante, d’un animal ou d’un outil censés incarner et exalter les vertus républicaines. Créé par Fabre d’Églantine et André Thoüin, le calendrier révolutionnaire utilisé de 1793 à 1806 semble ainsi procéder à la fois de l’herbier, du bestiaire et de l’encyclopédie. L’année y est divisée en douze mois, chacun constitué de trois décades ; ces mois tous égaux sont suivis de cinq ou six sans-culottides, journées dédiées à des vertus particulières, ce qui donne un tour de l’an complet : une révolution. Deux cent vingt et un ans plus tard, deux citoyens curieux, Dominique Fortier et Nicolas Dickner, ont chargé un certain Reginald Jeeves, ingénieux majordome informatique, de leur envoyer quotidiennement le mot du jour qu’ils revisiteraient jusqu’à combler les 366 cases du calendrier.

Pour que tu ne te perdes pas dans le quartier, Patrick Modiano, 2014, Gallimard, 145 p., 9782070146932*

Un jour, deux inconnus qui prétendent avoir retrouvé le carnet d’adresses de l’écrivain Jean Daragane insistent pour le rencontrer. Celui-ci leur accorde un rendez-vous. Il se retrouve alors embarqué malgré lui dans l’enquête que ces deux jeunes mènent sur un certain Guy Torstel.Prix Nobel de littérature 2014.

Ma vie rouge Kubrick, Simon Roy, 2014, Boréal, 176 p., 9782764623329*

« Véritable hybride littéraire, Ma vie rouge Kubrick ne connaît pas la frontière des genres. Flirtant avec le roman, l’essai, l’autobiographie et même le scénario de film, Simon Roy raconte son expérience d’un film, The Shining, et d’une violente tragédie familiale. C’est un récit aux multiples voies, porté par une langue profondément sensible et poignante. La fascination pour le film et l’héritage familial côtoient la fêlure d’un traumatisme, révélé en filigrane des analyses et anecdotes, couleur sang « rouge Kubrick ». Une expérience de lecture labyrinthique et passionnante par laquelle qui nous happe inévitablement. » – Clarence Collinge-Loysel

BENOIT DESMARAIS

Les mots sans les choses, Éric Chauvier, 2014, Allia, 122 p., 9782844858870*

L’anthropologue analyse les détournements ou contresens dans l’emploi, par le marketing et le monde politique, de concepts et théories du champ des sciences sociales, comme ville-monde, éco-responsabilité, care, etc. Il dénonce une aliénation de la société par ces techniques.

Meursault, contre-enquête, Kamel Daoud, 2014, Actes Sud, 152 p., 9782330033729*

Le frère de l’Arabe tué par Meursault, dans L’étranger de Camus, a soif de reconnaissance, cinquante ans après les faits, dans l’Algérie contemporaine. Premier roman. Prix des Cinq continents de la francophonie 2014.

Le tort du soldat, Erri De Luca, 2014, Gallimard, 88 p., 9782070144419*

Deux hommes et une femme dans une auberge des Dolomites, deux récits qui se font écho. Dans le premier, l’auteur évoque son amour du yiddish. Dans le second, la femme dévoile le passé nazi d’un ancien soldat qui ne se reproche qu’une seule chose : avoir perdu la guerre. Prix Jean Monnet de littérature européenne 2014.

Bad girl, Nancy Huston, 2014, Actes Sud, 144 p., 9782330037185*

Récit autobiographique sur l’enfance de la romancière, marquée par le départ de sa mère à l’âge de six ans. Un abandon qui habitera pour toujours son imaginaire.

Sept ans de bonheur, Etgar Keret, 2014, l’Olivier, 196 p., 9782823603934*

Des chroniques retranscrivant sept années de faits marquants et d’anecdotes vécus à Tel Aviv. L’auteur évoque ici sa soeur ultra-orthodoxe, son frère adepte de marijuana, ses parents, les chauffeurs de taxi irascibles, les journalistes mal élevés.

Rattrapage :

L’ombre de l’eunuque, Jaume Cabré, 2014, Babel/Actes Sud, 479 p., 9782330034405 *

L’histoire d’une famille, les Gensana, à travers la Catalogne de la fin du XIXe siècle jusqu’à nos jours. Lors d’un dîner dans un restaurant à Feixes, Miquel Gensana, chroniqueur dans un journal, dévoile la chute de la famille dont il est le dernier représentant. Le lecteur est alors transporté dans l’histoire personnelle du narrateur et dans celle plus générale de la Catalogne.

CAROLINE LE GAL

Réparer les vivants, Maylis De Kerangal, 2014, Verticales, 9782070144136 *

De retour d’une session de surf dans le pays de Caux, trois lycéens sont victimes d’un accident sur la route qui les ramène au Havre. Simon, 19 ans, blessé à la tête, est déclaré en état de mort cérébrale. Ses parents ayant autorisé le don d’organes, le récit suit le parcours de son coeur et les étapes d’une transplantation qui bouleverse de nombreuses existences.

Deep Winter, Samuel W. Gailey, 2014, Gallmeister, 9782351780787 *

Danny, colosse orphelin et simple d’esprit depuis une tragédie advenue dans son enfance, retrouve le corps de Mindy, sa seule amie à Wyalusing en Pennsylvanie le soir de son quarantième anniversaire. Accusé de ce meurtre, toute la ville finit par le croire coupable. Une chasse à l’homme est alors lancée par le shérif, son adjoint et ses renforts.

Rien que la vie, Alice Munro, 2014, Boréal, 320 p., 9782764623275 *

Dans ce recueil de treize nouvelles, Alice Munro nous emporte avec ses personnages jusqu’aux moments charnières de leurs existences, là où tout peut basculer : une mère perd la trace de son enfant, un soldat saute inopinément du train qui le ramène chez lui, une jeune professeur part enseigner dans un sanatorium reculé, une femme perdue se lie à un inconnu… Le hasard des rencontres, l’étrangeté des actes manqués, les coups funestes du destin : autant de lignes de force que Munro ausculte et nous restitue avec la grâce d?un « Tchekhov de notre temps ». Pour la première fois, elle se confie également sur sa propre vie dans une ultime nouvelle. Alice Munro est, plus que jamais, l’écrivain de l’âme humaine.

La dernière fête, Gil Scott-Heron, 2014, Édition de l’Olivier, 9782823600742 *

Recueil posthume de textes dans lesquels le musicien et poète retrace son enfance, son engagement politique et social, ses rencontres artistiques, ses grands concerts, etc.

Une vie à soi, Laurence Tardieu, 2014, Flammarion, 9782081330559 *

La narratrice, Laurence, en pleine tourmente personnelle, visite par hasard la rétrospective consacrée à la photographe Diane Arbus du Jeu de Paume, et c’est un choc pour elle, d’abord esthétique puis existentiel : elle va revisiter sa vie intime et familiale à la lumière de la photographe. En partant à sa recherche, Laurence se reconnaît dans le miroir. Récit autobiographique.

« Rattrapage » :

Un plaisir trop bref, Truman Capote, 2014, 10-18, 9782264063540 *

Truman Capote écrivait à ses amis comme il leur parlait, en toute franchise et liberté, dans un langage sans fioriture. Il mettait tout de lui-même dans ses lettres ? ses blessures, ses plaisirs, ses succès, ses échecs. Aussi vivantes de nos jours qu’au moment où elles ont été écrites, il en émane un tel feu qu’on est obligés de les lire sans en sauter une ligne. Ami amoureux, potinier insatiable, esprit étincelant ? Capote a été tout cela. Mais aussi, presque jusqu’à la fin, écrivain de la plus haute ambition, se consacrant à l’écriture avec une rigueur spartiate.

MORGANE MARVIER

Bondrée, Andrée A. Michaud, 2014, Québec-Amérique, 304 p., 9782764425053*

Été 67. Le soleil brille sur Boundary Pond, un lac frontalier rebaptisé Bondrée par Pierre Landry, un trappeur canuck dont le lointain souvenir ne sera bientôt plus que légende. Le temps est au rire et à l’insouciance. Zaza Mulligan et Sissy Morgan dansent le hula hoop sur le sable chaud, les enfants courent sur la plage et la radio grésille les succès de l’heure dans l’odeur des barbecues. On croit presque au bonheur, puis les pièges de Landry ressurgissent de la terre, et Zaza disparaît, et le ciel s’ennuage.

Empty mile, Matthew Stokoe, 2014, Gallimard, 415 p., 9782070138807*

« Johnny Richardson rentre en Californie après huit ans d’absence. En retrouvant sa famille, il veut essayer de rattraper ses erreurs. Mais rien ne se passe comme prévu: son frère perd son emploi, son père disparait subitement et tout semble se liguer contre eux. Johnny doit découvrir qui les menace pour les protéger. En plus, il y a le terrain d’Empty Mile dont il a hérité. Pourquoi son père y tenait-il tant? Pour l’or de la rivière? Matthew Stokoe nous présente une galerie de personnages hantés par la culpabilité, persuadés que leur vie ne peut s’améliorer. Il y ajoute toutefois une lueur d’espoir offerte par le frère qui, peut-être, arrivera à convaincre Johnny qu’il faut parfois se pardonner. Un roman noir à l’écriture très forte. » – Morgane Marvier

Crimes à la libraire, sous la dir. de Richard Migneault, 2014, Druide, 240 p., 9782897111083*

« Votre librairie comme vous ne l’avez jamais vue! Un blogueur, Richard Migneault, a eu l’excellente idée de demander à seize auteurs de nous raconter ce qui pourrait se passer si celle-ci devenait scène de crime et ils ont une imagination débordante. Une belle manière de découvrir ou de retrouver des plumes d’ici. Cela donne un recueil de nouvelles très variées : noir, horreur, enquête ou même humoristique, toutes les tendances du polar sont représentées. Le lecteur ne s’ennuie pas un instant et il y en a pour tous les goûts sans répétition. On trouve bien sûr des textes mieux réussis que d’autres, mais l’ensemble se tient très bien et saura ravir les amateurs de polar. Attention, vous ne verrez plus votre libraire de la même manière! » – Morgane Marvier

Police, Jo Nesbo, 2014, Gallimard, 593 p., 9782070141449*

Un policier d’Oslo est assassiné sur les lieux d’un crime non élucidé, le jour de son anniversaire. S’ensuit la mort de deux autres hommes ayant participé à des enquêtes infructueuses. La police est dépassée par les événements, et l’inspecteur Harry Hole ne semble plus en mesure d’aider qui que ce soit.

Créole Belle, James Lee Burke, 2014, Rivages, 619 p., 9782743627362*

Persuadé que la jeune Tee Jolie Melton est venue à son chevet et a laissé sur son iPod le blues My creole belle, Dave Robicheaux apprend que Blue la soeur de Tee Jolie est morte et que cette dernière a disparu depuis des mois.

Rattrapage :

Ils vivent la nuit, Dennis Lehane, 2014, Rivages, coll. Rivages Noirs, 553 p., 9782743628154*

A Boston, en 1926, Joe, le plus jeune fils du capitaine Coughlin, veut entrer dans le milieu de la pègre. Il commet l’erreur de séduire la maîtresse du parrain local et se retrouve en prison. Il y fait la connaissance du parrain Maso Pescatore, qui se charge de son éducation. Joe se retrouve en Floride à la tête d’un trafic de rhum. Mais la prohibition prend fin et c’est le début de la rédemption.

MAXIME NADEAU

Solstice d’hiver, Svetislav Basara, 2014, Noir et blanc, coll. « Notabilia », 136 p., 9782882503299*

A travers l’histoire du lien complexe entre le narrateur et Nana, ce roman offre une variation méditative autour de l’amour : fascination pour l’éternel féminin, contradiction, beauté, cruauté, lubricité, intelligence, etc. Il est suivi d’un court essai sur l’auteur, écrivain et ancien diplomate né en 1953, par D. Albahari.

Où irez-vous armés de chiffres?, Hélène Monette, 2014, Boréal, 132 p., 9782764622957*

En ces temps que les médias n’arrivent plus à qualifier, à la vitesse où le train fonce dans le tunnel bouché, quiconque subit du harcèlement au travail et de la violence psychologique et sociale sera ici en terrain connu. On y lit les moeurs réfrigérantes et le néo-cynisme de l’époque occupée à pleine capacité par la lutte des places, le narcissisme ambiant et la mort de l’empathie. Considérés miroirs déformants, coupables éhontés ou menteurs de première, on abandonne les gens brisés si jamais on a pris le temps d’entendre ce qu’ils peinent à raconter. Stress garanti. Coeurs serrés. Rythme d’enfer. Fidèle à sa manière, Hélène Monette allie prose, poésie, lyrisme et rythme fulgurant. Elle dénonce avec l’énergie du désespoir et la force de ses mots les conditions de travail de ce qu’on nomme maintenant le capital humain.

Rien que la vie, Alice Munro, 2014, Boréal, 320 p., 9782764623275 *

Dans ce recueil de treize nouvelles, Alice Munro nous emporte avec ses personnages jusqu’aux moments charnières de leurs existences, là où tout peut basculer : une mère perd la trace de son enfant, un soldat saute inopinément du train qui le ramène chez lui, une jeune professeur part enseigner dans un sanatorium reculé, une femme perdue se lie à un inconnu… Le hasard des rencontres, l’étrangeté des actes manqués, les coups funestes du destin : autant de lignes de force que Munro ausculte et nous restitue avec la grâce d?un « Tchekhov de notre temps ». Pour la première fois, elle se confie également sur sa propre vie dans une ultime nouvelle. Alice Munro est, plus que jamais, l’écrivain de l’âme humaine.

Price, Steve Tesich, 2014, Monsieur Toussaint Louverture, 536 p., 9791090724143*

L’histoire de Daniel Price, un jeune homme de 17 ans, au sortir de l’adolescence. Une étape majeure chargée d’émotions contradictoires, de moments étranges et de rêves à concrétiser. Le premier roman de Steve Tesich.

La mécanique des fluides, Lidia Yuknavitch, 2014, Denoël, coll. « Et d’ailleurs », 334 p., 9782207117552*

Destinée à la natation, Lidia échappe à son univers familial en acceptant une bourse sportive à l’université du Texas. Après en avoir été renvoyée, elle décide de participer au projet littéraire de Ken Kesey, persuadée que l’écriture est sa vocation. Le chaos de l’alcool, des drogues et de la sexualité s’installe, finalement chassé par l’amour des siens, et son travail d’écrivain.

Rattrapage

Mémoires d’un bison, Oscar Zeta Acosta, 2014, 10/18, 331 p., 9782264062680*

Victime d’ulcères à répétition, usé par dix ans de thérapie, lassé du racisme dont les Chicanos sont victimes, O. Acosta quitte sa vie d’avocat pour explorer l’Ouest américain en 1967. Il raconte son errance californienne et sa vie : l’absence du père, le rejet des communautés américaine et mexicaine, son obésité, la découverte du sexe et des drogues, etc. Premier roman, publié en 1972.

CAROLINE SCOTT

Le carnet écarlate : fragments érotiques lesbiens, Anne Archet, 2014, Remue-Menage, 144 p., 9782890915169*

– Qu’est-ce qu’il y a là-dedans? me demande-t-elle en feuilletant le carnet écarlate. – Le meilleur de moi-même. – Vraiment? Alors je dois lui faire l’amour. Elle lèche une page comme s’il s’agissait de mon sexe, effaçant petit à petit de sa salive tout ce que j’avais écrit, puis offre à ma bouche un petit bout de langue bleue. Vedette anarcha-féministe du wild wild web, Anne Archet fait son entrée officielle dans la littérature papier avec ce recueil joyeux et sans complexe. À la fois torride et tendre, cruel et hilarant, Le carnet écarlate réunit des centaines d’aphorismes et microrécits sulfureux mettant en scène l’érotisme lesbien sous toutes ses formes. Un livre cochon et féministe qui vous fera rire aux éclats, pour un public large (d’esprit).

Tête première dos contre dos, Martine Audet, 2014, le Noroit, 9782890188891*

Fixer l’image, l’occuper ou s’y dissoudre. Les poèmes de Tête première / dos / contre dos explorent ce qui nous précipite, parfois nous saisi, souvent nous invente. En trois mouvements qui articulent la mémoire de ce qui est advenu et la mémoire de ce qui est à venir, ce livre se veut une rencontre, la rencontre de ces fins qui nous tournent et nous retournent, entre crainte et ravissement, parmi les rêves, là où réellement le coeur bât.

Chercher Sam, Sophie Bienvenu, 2014, Cheval d’Août, 172 p., 9782924491003*

Mathieu vit dans la rue. Il l’a choisi. Ce n’est pas un aventurier, et ça n’a rien à voir avec la liberté. Est-ce qu’il s’autodétruit? Est-ce ainsi qu’il se préserve? Peu importe. Sa chienne Sam est là, qui l’aide à continuer. Mais quand elle disparaît, Mathieu doit mettre fin à son errance. Pour la retrouver, il entreprend un voyage dont les bifurcations le ramènent au secret de son passé. Chercher Sam s’intéresse aux survivants. Dans une langue cassée et tendre, Bienvenu déboîte puis remonte le délicat assemblage de poupées gigognes qui constituent la mémoire humaine, jusqu’au coeur, et jusqu’à la plus petite raison d’espérer.

Nan Goldin : guerrière et gorgone, Martine Delvaux, 2014, Héliotrope, coll. «Série K. », 109 p., 9782923975344*

Ce livre est un hommage aux images à la fois tendres et violentes de la photographe Nan Goldin. Goldin est une guerrière, une gardienne de la mémoire. Elle lutte pour qu’on n’oublie pas la vie des femmes, des sidéens, des bannis. Depuis la mort brutale de sa soeur aînée adorée, elle se bat pour le souvenir de ceux qu’elle a perdus. Goldin est une gorgone dont le regard sidère. Elle demande de poser les yeux sur ce qui est étranger, elle exige que les secrets soient dénudés. Martine Delvaux met ici ses pas dans les pas de Goldin, et avance avec elle dans la colère, la rébellion et l’amour fou. L’écrivaine trouve chez la photographe une oeuvre-soeur, un écho de sa propre esthétique et de son engagement à dire, coûte que coûte, ce qu’elle sait et ce qu’elle voit.

Outrenuit, Benoit Jutras, 2014, Herbes Rouges, 130 p., 9782894194591*

« Il y a une autre nuit derrière la nuit. Où ma mémoire est faite d’étoiles tombées et mon corps d’apparitions. Où mon visage et ma voix sont des histoires aveugles. Cette nuit ne ressemble à rien. Sa pureté est terrible, son amour est lapidaire. Elle est mon unique prière, mon renversement. »  – Benoit Jutras

Rattrapage:

Simone de Beauvoir : biographie, Bernadette Costa-Pradès, 2014, Libretto, 99 p., 9782369140764*

« Je n’ai jamais rencontré quelqu’un qui fut aussi doué que moi pour le bonheur. » Ainsi se définissait Simone de Beauvoir. Un don qui a poussé la philosophe à saisir toutes les opportunités, à n’accepter aucune contrainte, à ne refuser aucun amour, aucune amitié. Le couple mythique qu’elle a formé avec Jean-Paul Sartre témoigne de cette belle indépendance qu’elle défendait avec vigueur. C’est l’histoire d’une femme qui ne s’est pas contentée d’être libre, mais a ouvert aussi la voie à toutes les autres, grâce à sa plume et à ses combats.

- 30 -

Pour commander ces livres via notre site monet.leslibraires.ca, veuillez cliquer sur les titres sélectionnés.

 

 


12 décembre 2014  par Le Délivré

LE CHOIX DES LECTEURS 2014 – BANDES DESSINÉES

Une de nos nombreuses passions, à la Librairie Monet, c’est la bande dessinée, et ce depuis nos tout débuts. Notre équipe de libraires spécialisés en BD offre à nos nombreux apasionados le plus grand choix de bandes dessinées en français au Québec. Voici les albums qui vous ont séduit cette année…

BANDES DESSINÉES QUÉBÉCOISES – PREMIÈRES LECTURES

1- Adopte un glurb! Élise Gravel, 2011, Éditions de la Courte échelle, 33 p., 9782896519729

Un glurb, c’est petit, rigolo, et ça pond des œufs. Un glurb pue, mord et crie très fort. Un glurb aime les câlins, et adore jouer à cache-cache. Bref, le glurb est l’animal de compagnie parfait ! Découvrez dans ce livre tout ce qu’il faut savoir pour le rendre heureux. Et éviter les catastrophes…

2- Adopte un gnap!, Élise Gravel, 2013, Éditions de la Courte échelle, 32 p., 9782896952670

Tu cherches un copain poilu, couvert de boue et totalement ADORABLE? Apprends à t’occuper de moi en lisant ce livre et tu pourras m’adopter!

3- Docteur Proutnik, Élise Gravel, 2011, Éditions de la Courte échelle, 32 p., 9782896519736

Le célèbre Docteur Proutnik connaît toutes les maladies de la galaxie, des plus bizarres aux plus inouïes. Son arme : le sirop Proutnik, remède miraculeux aux ingrédients top secrets. Grâce à lui, Docteur Proutnik guérit tout le monde, extraterrestres compris. Mais qui va lesoigner s’il tombe malade ?

4- Les leçons du professeur Zouf Tome 3, Leçon 3 : l’amour, Élise Gravel, ill. d’Iris Boudreau, 2013, Éditions de la Courte échelle, 48 p., 9782896954698

Voici le célèbre, le vénéré Professeur Zouf. Il est le plus grand expert du monde ! Expert en quoi ? En TOUT ! Si vous l’écoutez bien, vous deviendrez aussi intelligent, aussi fort et aussi beau que lui. Vous serez PARFAIT ! (Enfin, surtout si vous ne l’écoutez pas, mais chuuuut!)

5- Les leçons du professeur Zouf Tome 2, Leçon 2 : la santé, Élise Gravel, ill. d’Iris Boudreau, 2013, Éditions de la Courte échelle, 48 p., 9782896953875

 Le Professeur Zouf est un expert autoproclamé, prétentieux et bidon qui donne des leçons, façon pour les nuls, mais avec sa touche absurde et contradictoire. Zouf nous enseigne qu’il est élégant de mettre ses doigts dans le nez devant tout le monde, que les gens adorent qu’on leur postillonne au visage en mangeant, et que les gros mots sont la meilleure façon d’obtenir ce qu’on désire.

BANDES DESSINÉES QUÉBÉCOISES – JEUNES LECTEURS

Capitaine Static a réussi à s’infiltrer dans le palmères largement dominé par l’Agent Jean!

 1- L’agent Jean! Tome 6: Un mouton dans la tête, Alex A., 2014, Presses aventure, 112 p., 9782896608355

Attention, ce résumé ne sera pas facile à suivre ! Vous êtes prêts ? Alors, voilà… L’Agence a mis la main sur l’Intra-neuronal 3000, le plus gros cerveau artificiel jamais créé. Afin d’en parfaire la programmation inachevée par Gabriel Lobe, célèbre informaticien toujours recherché, Billy et Jean sont appelés à voyager virtuellement à bord du cerveau. Pour y parvenir, les deux membres de l’Agence devront brancher leurs consciences à la machine et faire fi de tout ce qui leur semble réel ou pas… Si l’aventure venait à mal tourner, leurs consciences s’évaporeraient pour toujours.

2- L’agent Jean! Tome 1: Le cerveau de l’apocalypse, Alex A, 2011, Presses Aventure, 104 p., 9782896603169

Dans un monde où foisonnent les criminels, les terroristes et les complots gouvernementaux, un petit groupe de personnes contrôle une organisation ultra-giga secrète tout simplement nommée L’Agence. Cette organisation légendaire regroupe les plus grands génies et ceux-ci ont pour mission de protéger notre monde. Cependant, une anomalie vient de se produire… Un agent surdoué, mais aux méthodes insolites, s’apprête à faire son entrée. Son nom : JEAN. Il fera basculer l’équilibre mondial.

3- Capitaine Static Tome 6: Mystère et boule de gomme!, Alain M. Bergeron, ill. par Sampar, 2014, Éditions Québec-Amérique, 64 p., 9782764425145

POP! Une gomme à mâcher éclate. SPLASH! Une bombe à eau arrose aussitôt le Capitaine Static et ceux qui l’entourent. Et ça se produit souvent! Très souvent! Trop souvent! Le Capitaine Static doit vite mettre fin à cette mauvaise blague. Soyez-en avertis : qui s’y frotte, s’y TIC! Telle est la devise du Capitaine Static. Le prolifique duo composé d’Alain M. Bergeron et de Sampar frappe de nouveau. Plus explosifs qu’une bulle de gomme à mâcher et plus surprenants qu’une bombe à eau, ils s’éclatent en proposant la sixième aventure de notre super-héros favori!

4- L’Agent Jean Tome 7: L’ultime symbole absolu, Alex A, 2014, Presses Aventure, 120 p., 9782896609123

Le Castor a piraté le système de communication de l’Agence, Jean est promu au titre d’agent AAA, Théodore se fait enlever, et Billy et Polo se marient. Aucun doute, l’auteur repousse une fois de plus les limites de l’imaginaire.

5- L’agent Jean! Tome 5: Le frigo temporel, Alex A., 2013, Presses Aventure, 136 p., 9782896608850

La vie à l’Agence reprend son cours. Martha est sans nouvelles du Castor, les agents se costument pour la fête d’Halloween, et WXT est pantois devant l’Agent S. L’Agent Jean dans tout ça? Ha oui, il voyage dans le temps… à reculons! De retour à l’âge de pierre, il y a plus de 200 000 ans, il converse avec des dinosaures, se lie d’amitié avec une étrange tribu d’éléphants bleus et tente de retrouver la fille du président et une mystérieuse créature nommée l’entité…

BANDES DESSINÉES QUÉBÉCOISES – LECTEURS ADOS

Mais personne ne résiste aux Nombrils!!!

1- Les nombrils Tome 6, Un été trop mortel !, Dubuc et Delaf, 2013, Éditions Dupuis, 50 p., 9782800157160

En vacances à la mer, Vicky et Jenny rivalisent auprès d’un nouveau voisin et tentent de se réconcilier avec Karine, toujours l’emprise d’Albin. Mais un tueur en série rôde.

2- Les nombrils Tome 5: Un couple d’enfer, Dubuc et Delaf, 2011, Éditions Dupuis, 50 p., 9782800150222

La suite des aventures de Jenny, Vicky et Karine qui, après sa rupture avec Dan, décide de changer totalement d’apparence.

3- Les nombrils Tome 1: Pour qui tu te prends ?, Dubuc et Delaf, 2006, Éditions Dupuis, 46 p., 9782800137728

Jenny et Vicky ne pensent qu’aux garçons, et leur amie Karine, au physique plus androgyne, fait les frais de leur nombrilisme permanent.

4- Les nombrils Tome 4: Duel de belles, Dubuc et Delaf, 2009, Éditions Dupuis, 46 p., 9782800144122

Jenny, Vicky et Karine doivent faire face aux manigances de Mélanie. De retour d’Afrique, celle-ci convoite le petit ami de Jenny après avoir volé celui de Karine, et veut concurrencer Vicky au poste de président de l’école.

5- Les nombrils Tome 3: Les liens de l’amitié, Dubuc et Delaf, 2008, Éditions Dupuis, 46 p., 9782800140315

La suite des histoires des trois filles Jenny, Vicky et Karine, avec au menu des coups bas, quelques beaux garçons, des trahisons, de l’amour, de la haine et un scoop final…

BANDES DESSINÉES QUÉBÉCOISES – LECTEURS ADULTES

1- Le guide du mauvais père Tome 2, Guy Delisle, 2014, Éditions Delcourt, coll. Shampoing, 190 p., 9782756047775

S’acharner sur son fils pour remporter une partie de jeu vidéo. Redoubler de mauvaise foi envers sa fille de 7 ans après avoir perdu à cache-cache. Pire, inventer une histoire de tueur psychopate à la tombée de la nuit… Guy Delisle, un mauvais père ? Non, un auteur de bande dessinée qui sait puiser l’imagination là où elle se trouve, avec un sens aigu de l’observation et une bonne dose d’autodérision.

2- Le pouvoir de l’amour et autres vaines romances, Yves Pelletier, ill. par Iris, 2014, Éditions de la Pastèque, 144 p., 9782923841595

Ah l’amour! On cherche l’oiseau rare, le coup de foudre ou l’amour à distance; il y a tant de variations dans le sentiment amoureux… Yves Pelletier nous propose un concept original sur ce thème. Il explore les relations humaines avec humour et fantaisie et livre un constat singulier sur les différentes façons d’aimer. Le plus grand pouvoir qui soit est-ce l’amour ou le rire?

3- La collectionneuse, Pascal Girard, 2014, Éditions de la Pastèque, 112 p., 9782923841519

Voici le grand retour du dessinateur névrosé et maladroit! Le pauvre Pascal vient de se faire larguer par sa blonde et squatte une chambre chez un couple d’amis. Indifférent au dessin, en manque de sérotonine, incapable de courir à cause d’une entorse lombaire, il retourne sur les chantiers comme apprenti-ferblantier. Bref, l’heure est au bilan.Pascal a beau faire des plans et vouloir atterrir sur ses pieds, une rencontre fortuite avec une cleptomane de livres transforme notre antihéros en Sherlock Holmes de fortune…

4- Les druides Tome 8: Les secrets d’Orient, Jean-Luc Istin et Jacques Lamontagne, 2014, Soleil productions, 56 p., 9782302042292

Gwenc’hlan et Taran enquêtent sur la mort suspecte d’un forgeron retrouvé éventré chez lui, enquête qui les mène tout droit à une forêt mystérieuse et obscure. Des forces anciennes semblent émaner de ce lieu et le seigneur du château d’Orient cache sans aucun doute un lourd secret.

5- Le bestiaire des fruits, Zviane, 2014, Éditions de la Pastèque, coll. Pomélo, 118 p., 9782923841540

La meilleure chose qui soit arrivée à Zviane, sur le plan gustatif, aura été de vivre à ville St-Laurent en 2001. Dans le supermarché où elle faisait son épicerie, elle est tombée sur des fruits… obscurs. Au péril de sa vie, elle a concocté ce savant traité qui vous fera tout connaître des fruits exotiques.

BANDES DESSINÉES ÉTRANGÈRES – PREMIÈRES LECTURES

1- Les Schtroumpfs Tome32: Les Schtroumpfs et l’amour sorcier, scénario d’Alain Jost et Thierry Culliford, dessin de Jeroen De Coninck, couleurs de Nine Culliford, 2014, Éditions Le Lombard, 48 p., 9782803634156

Fatigué de courir après les Schtroumpfs, Gargamel décide de penser à autre chose. Il rêve même d’une histoire d’amour. Les Schtroumpfs sont bien décidés à encourager le sorcier dans cette voie, y voyant une façon de lui tendre un piège. Ils se mettent en quête d’une amoureuse possible.

2- Ainsi va la vie Tome 104:  Lili a trop honte, Dominique de Saint Mars et Serge Bloch, 2014, Éditions Calligram, 43 p., 9782884806718

Devant certaines attitudes paternelles, Lili réalise qu’elle ressent de la honte pour sa famille. Mais la honte est un sentiment intime qu’il est difficile d’assumer et dont il est délicat de parler.

3- Tib & Tatoum Tome 1: Bienvenue au clan !,scénario de Grimaldi, dessin de Bannister, 2012, Éditions Glénat, coll. Tchô !, 48 p., 9782723484244

Les aventures préhistoriques d’un petit garçon, Tib, qui a une tache de naissance autour d’un oeil, et de son dinosaure tout rouge, Tatoum… Prix Bulles de cristal 2013 (catégorie 11-14 ans).

4- Ainsi va la vie Tome 105: Lili invite une copine en vacances, Dominique de Saint-Mars et Serge Bloch, 2014, Éditions Galligram, 43 p., 9782884806787

Lili et Clara passent leurs vacances ensemble. Mais Lili trouve que tout le monde s’occupe bien plus de son amie que d’elle… Une histoire qui aborde les thèmes de l’amitié, du partage et de la jalousie.

5- Tib & Tatoum Tome 2: Mon dinosaure a du talent !, Grimaldi et Bannister, 2013, Éditions Glénat, coll. Tchô !, 48 p., 9782723494915

Tout le monde pensait que Tatoum était l’ami imaginaire de Tib, mais le dinosaure existe bel et bien dans la réalité.

BANDES DESSINÉES ÉTRANGÈRES – JEUNES LECTEURS

1- Les Légendaires : origines Tome 3: Gryfenfer, scénario de Patrick Sobral, dessin et couleur de Nadou, 2014, Éditions delcourt, coll. Jeunesse, 47 p., 9782756041278

Alors qu’il n’est encore qu’un enfant, Gryfenfer rencontre le mystérieux Samaël, qui devient son grand frère de substitution et influence le développement du Légendaire à venir. Mais Samaël, dont le nom n’est autre que la première appellation de Lucifer, cache un côté sombre.

2- Les sisters Tome 8: Tout pour lui plaire !, scénario de Cazenove & William, dessin & couleur de William, 2014, Éditions Bamboo, coll. Humour, 46 p., 9782818925324

Pour Wendy, l’année s’annonce particulièrement bien. Elle reçoit son correspondant italien à la maison et ses parents lui promettent ce voyage aux Etats-Unis dont elle rêve depuis toujours. Mais elle va devoir compter avec sa tornade de petite soeur, jamais à court d’énergie et d’imagination pour lui compliquer la vie.

3- Game over Tome 12: Barbecue royal, Midam et Adam, 2014, Éditions Glénat. coll. Mad fabrik, 48 p., 9782723499767

La suite des aventures du Petit Barbare, au sein d’un monde virtuel semé d’embûches et peuplé de créatures hostiles.

4- Studio danse Tome 8: Quand le coeur mène la danse…, scénario de Béka, dessins de Crip, couleurs de Maëla Cosson, 2014, Éditions Bamboo, coll. Humour, 46 p., 9782818925331

Mary doit répartir les rôles pour la représentation de Blanche-Neige, prévue pour la journée de la danse. Si Bruno constitue la personne idéale pour jouer le prince charmant, Mary hésite pour désigner celle qui doit incarner l’héroïne.

5- Les Légendaires Tome 16: L’éternité ne dure qu’un temps, Patrick Sobral, 2013, Éditions delcourt, coll. Jeunesse, 47 p., 9782756032634

Gryf est confronté à un choix cornélien : sauver celle qu’il aime ou sauver la race humaine de l’extinction.

BANDES DESSINÉES ÉTRANGÈRES – LECTEURS ADOS

1- La rose écarlate Tome 9: Me pardonneras-tu ?, scénario et dessin de Patricia Lyfoung. 2014, Éditions Delcourt, coll. Jeunesse, 47 p., 9782756032603

Guilhem continue à suivre Natalia, au grand désespoir de Maud. Lorsqu’il est fait prisonnier par les Chevaliers teutoniques, elle vole pourtant à son secours, quitte à devoir faire alliance avec sa rivale, particulièrement manipulatrice et retorse.

2- Seuls Tome 8: Les arènes, Gazzotti et Vehlmann, 2014, Éditions Dupuis, 56 p., 9782800157092

Les cinq héros se retrouvent dans les arènes antiques de Néosalem, où de nouveaux périls les guettent.

3- La Rose écarlate : missions Tome 1: Le spectre de la Bastille Tome 1, scénario de Patricia Lyfoung, dessin de Jenny et Mister Choco man, 2014, Éditions delcourt, coll. Jeunesse, 47 p., 9782756040394

Fiancés depuis peu, Maud et Guilhem n’ont pas renoncé à leurs activités de justiciers. Ils doivent démasquer un mystérieux tueur de jeunes femmes rousses. Dans le même temps, Maud est en proie à une terrible crise de jalousie depuis l’arrivée d’Adèle et doit se contrôler pour éviter d’exploser.

4- Louca Tome 3: Si seulement…, Bruno Dequier, 2014, Éditions Dupuis, 56 p., 9782800157412

Louca compte sur le fantôme de Nathan pour l’aider à remporter le match contre l’équipe des Condors, tandis que ce dernier est sur le point de percer le secret de sa mort.

5- Soeurs, Raina Telgemeier, ill. de France Gladu, 2014, Éditions Scholastic, 208 p., 9781443138239

 Raina avait hâte que sa petite soeur vienne au monde, mais elle a déchanté quelque peu depuis qu’elle est là. La petite Amara est souvent grognonne et elle préfère jouer seule qu’avec sa grande soeur. La relation entre les deux soeurs ne s’améliore malheureusement pas avec le temps. Mais lorsqu’un nouveau petit frère apparaît et que quelque chose ne semble pas tourner rond entre leurs parents, Raina et Amara réalisent qu’elles doivent trouver un moyen de s’entendre. Après tout, elles sont soeurs.

BANDES DESSINÉES ÉTRANGÈRES – LECTEURS ADULTES

1- Les aventures de Blake et Mortimer : d’après les personnages d’Edgar P. Jacobs Tome 22: L’onde Septimus, scénario de Jean Dufaux, dessin d’Antoine Aubin & Étienne Schréder,, 2014, Éditions Blake et Mortimer, 70 p., 9782870971895

Mortimer ne parvient pas à percer le mystère de l’onde Mega. Le fonctionnement du Télécéphaloscope de Septimus lui échappe. Il cherche l’origine des interférences. Les auteurs revisitent §§ La marque Jaune§§. Ils prolongent le mythe, s’inspirent de la série britannique The quatermass experiment diffusée par laz BBC dans les années 1950 et signent le grand retour d’Olrik sur les quais de la Tamise.

2- Magasin général Tome 9: Notre-Dame-des-Lacs, Régis Loisel & Jean-Louis Tripp, 2014, Éditions Casterman, 93 p., 9782203062108

Québec, 1926. A Notre-Dame-des-Lacs, les femmes sont prises d’une frénésie d’achats encore jamais vue. Ce dernier volume de la série répond à de nombreuses questions : ce qu’il advient du bateau du vieux Noël, ce qui tourmente tant le jeune prêtre Réjean, ce que cache la grossesse inattendue de Marie, etc.

3- Les vieux fourneaux Tome 1: Ceux qui restent, scénario de Lupano, dessin et couleurs de Paul Cauuet, 2014, Éditions Dargaud, 56 p., 9782505019930

Trois septuagénaires se lancent dans un road-trip rocambolesque : Antoine vient de perdre sa femme quand il apprend qu’elle l’a trompé, il y a quarante ans, avec son patron. Il décide de commettre un crime passionnel rétroactif et ses amis tentent de l’en dissuader. Prix des libraires BD 2014.

4- Les aigles de Rome Tome 4, Marini, 2014, Éditions Dargaud, 58 p., 9782505017974

Arminius prépare une rébellion contre Rome. Marcus, son frère de sang, va devoir s’opposer à lui.

5- XIII mystery Tome 7: Betty Barnowsky, scénario de Joël Callède, dessin de Sylvain Vallée, 2014, Éditions Dargaud, 56 p., 9782505061236

Juste après l’aventure racontée dans Rouge total, Betty retourne dans la jungle du San Miguel et tombe aux mains de déserteurs restés fidèles à Mac Call.

MANGA – PREMIÈRES LECTURES

Où quand le combat entre les chatons et les pandas est féroce…

1- Chi, une vie de chat Tome 10, Kanata Konami, 2014, Éditions Glénat, coll Kids, 152 p., 9782723497503

Les aventures d’un petit chat recueilli par une famille, et sa découverte du monde qui l’entoure : les voitures, les chiens, la litière, les croquettes…

2- Pan’Pan panda : une vie en douceur Tome 1, Sato Horokura, 2014, Éditions Nobi Nobi, 110 p., 9782918857358

La vie quotidienne nippone à travers les aventures de Panettone, surnommé Pan’Pan, un panda qui vit avec Praline, une petite fille adorant la cuisine. Qu’il s’agisse de choisir un foulard, de préparer les fêtes de Noël ou d’accueillir de nouveaux voisins, Panettone, Praline et leurs amis sont toujours au rendez-vous.

3- Chi, une vie de chat Tome 1, Kanata Konami, 2011, Éditions Glénat, coll. Kids, 168 p., 9782723478380

Les aventures d’un petit chat recueilli par une famille et sa découverte du monde qui l’entoure : les autos, les chiens, la litière, les croquettes…

4- Pan’Pan panda : une vie en douceur Tome 2, Sato Horokura, 2014, Éditions Nobi Nobi, 110 p., 9782918857419

C’est le printemps à la résidence Kanda. Les relations entre les personnages s’enrichissent et Pan’Pan et ses amis célèbrent la Saint-Valentin et l’hanami, la fête des cerisiers en fleur.

5- Chi, une vie de chat Tome 3, Kanata Konami, 2011, Éditions Glénat, coll. Kids, 160 p., 9782723478465

Les aventures d’un petit chat recueilli par une famille et sa découverte du monde qui l’entoure : les autos, les chiens, la litière, les croquettes…

MANGA – JEUNES LECTEURS

Il faut l’avouer, Plum le petit chat a d’étranges fréquentations…

1- Naruto Tome 63, Masashi Kishimoto, 2014, Éditions Kana, coll. Shonen Kana, 192 p., 9782505060833

Depuis quelque temps, je sens le poids de l’âge… Je trouve difficilement le sommeil et, même quand j’arrive à dormir un peu, je suis toujours fatigué. Mes yeux se ferment constamment. J’avais déjà dit dans cette rubrique que je sentais que j’avais vieilli, mais je crois que la 1re évolution est passée. Je suis sur le point de subir la 2e et de devenir un vieillard. Les Pokémon se renforcent peut-être avec le temps, mais les humains, eux, s’affaiblissent ! En tout cas, je vais m’accrocher pour le manga.

2- Naruto Tome 62, Masashi Kishimoto, 2014, Éditions Kana, coll. Shonen Kana, 190 p., 9782505060192

Malgré son caractère solitaire, Naruto espère devenir maître Hokage, la plus haute distinction dans l’ordre des ninjas.

3- Naruto Tome 64, Masashi Kishimoto, 2014, Éditions Kana, coll. Shonen Kana, 189 p., 9782505060840

Malgré son caractère solitaire, Naruto espère devenir maître Hokage, la plus haute distinction dans l’ordre des ninjas.

4- Plum, un amour de chat Tome 1, Natsumi Hoshino, 2014, Soleil Productions, coll. Soleil manga, 224 p., 9782302037403

Plum est une petite chatte qui vit heureuse dans sa famille. Un jour, elle voit tomber du ciel un chaton seul et affamé qu’elle prend en affection et ramène à la maison. Ses maîtres décident de l’adopter et de l’appeler Flocon en raison de ses deux petites taches blanches sur la tête.

5- One Piece Tome 70: Doflamingo sort de l’ombre, Eiichiro Oda, 2014, Éditions Glénat, coll. Shonen manga, 224 p., 9782723499330

Suite des aventures de Luffy, toujours à la recherche du trésor One Piece.

MANGA – LECTEURS ADOS

1- Bride stories Tome 6, Kaoru Mori, 2014, Éditions Ki-oon, 194 p., 9782355926556

Contraint de renoncer à Talas, Smith repart pour Ankara en passant par la Perse. La famille de Pariya s’apprête, de son côté, à recevoir le père du jeune homme rencontré à Kalaza.

2- Fairy Tail Tome 34, Hiro Mashima, 2014, Éditions Pika, coll. Pika shônen, 159 p., 9782811613488

Suite du tournoi pour les équipes de Fairy Tail, qui remontent progressivement dans le classement et dans l’estime des spectateurs.

3- Fairy Tail Tome 35, Hiro Mashima, 2014, Éditions Pika, coll. Pika shônen, 187 p., 9782811613327

Lucy termine deuxième de l’épreuve aquatique mais Fairy Tail éprouve toujours de la rancoeur envers Saber Tooth. Les organisateurs du tournoi décident la réunion des équipes A et B et seuls les membres les plus forts de la guilde peuvent continuer. Natsu et Gajil affrontent Sting et Rog. C’est l’occasion de venger Lucy et l’honneur de la guilde.

4- Bakuman Tome 17, Takeshi Obata et Tsugumi Ohba, 2014, Éditions Kana, coll. Shonen Kana, 172 p., 9782505060062

Akito Takagi, le meilleur élève de la classe, désire que ses scénarios soient adaptés en mangas par Moritaka Mashiro.

5- Fairy Tail Tome 36, Hiro Mashima, 2014, Éditions Pika, coll. Pika shônen, 184 p., 9782811613884

Gajil conduit un groupe de chasseurs dans le cimetière qu’il a découvert, où ils apprennent une partie de l’histoire des dragons et d’Acnologia. Mais Arcadios les rejoint et leur révèle la véritable nature du plan Eclipse.

Pour commander ces albums via notre site monet.leslibraires.ca, veuillez cliquer sur les titres sélectionnés.


11 décembre 2014  par nos libraires BD

Les bandes dessinées de 2014 : les palmarès de nos libraires BD

Nous voilà de nouveau placés dans cet exercice presque vain, ne serait-ce que par son idéal inatteignable, mais tout de même divertissant, et utile pour créer quelques conversations et débats pendant les nombreux rencontres et soupers des fêtes: le palmarès de l’année. Sous la forme conventionnelle, mais tout de même contraignante des fameux top dix. La formule est vieille, mais toujours aussi efficace, et si donner simplement  une liste contient  son lot de pièges et de défauts, la diversité des goûts des divers lecteurs soumis à l’exercice donne tout de même un panorama assez diversifié pour pouvoir faire office d’un récapitulatif des œuvres les plus marquantes de 2014. À défaut d’être exhaustif, on peut toujours tenter de viser la pertinence.

L’année 2014 s’est une fois de plus trouvée être très productive du côté de la bande dessinée, et surtout une production très diversifiée. L’œuvre ayant fait le plus grand consensus est le très long et intense Manhwa de Honk Yeon-Sik, Histoire d’un couple avec 4 mentions sur 6. La deuxième bande dessinée la plus nommée est un produit purement québécois : Chroniques du centre-sud de Richard Suicide (3 mentions) a su séduire avec son humour décapant et ses observations cyniques sur un quartier et une époque particulièrement trash de Montréal. C’était une année particulièrement riche pour la bande dessinée d’ici puisque six autres œuvres ont réussi à se hisser au palmarès : le délirant Je sais tout de Pierre Bouchard, le très personnel Journal de Julie Delporte, la continuation de Pascal Girard dans le terrain de l’autofiction avec La Collectionneuse, le pastiche des films d’horreur Les cousines vampires de Cathon et Alexandre Fontaine Rousseau, et le polyphonique témoignage J’aime les filles d’Obom. Il vaut la peine également de nommer l’un des ouvrages marquants de La Pastèque, La famille Carter : don’t forget this song de David Lasky et Frank M. Young.

Dans la production étrangère, la bande dessinée jeunesse a eu d’excellents représentants avec Les Chroniques de Claudette, chasseuse de géants! de Jorge Aguirre et Raphael Rosado, Trik Trak de Stephan Lomp, Des canards trop bizarres de Cecil Castellucci, Star Wars l’académie Jedi de Jeffrey Brown, Caterina de Alessandro Tota et Un été en apnée de Max de Radiguès. On dénote également une présence remarquée des genres biographies (Love in vain, Robert Johnson, 1911-1938 de Jean-Michel Dupont et Mezzo, ainsi qu’Omaha beach, 6 juin 1944, de  Jean-David Morvan, Séverine Tréfouël, Dominique Bertell et Robert Capa) et autobiographies (Carnation de Xavier Mussat et L’arabe du futur de Riad Sattouf).

N’oublions pas également les diverses BD de genre qui jouent brillamment avec leurs codes, tels le sadique Moi, Assassin de Antonio Keko et Altarriba, le rafraîchissant début de série Les Vieux Fourneaux de Lupano et Paul Cauuet, l’expressionniste Docteur Radar : Tueur de savants de Frédéric Bézian et Noël Simsolo (2 mentions), l’anthologie rocambolesque d’espionnage Human Target (2 mentions) de Milligan, Biukovic et Pulido, le polar Fatale de Max Cabanes et Doug Headline, et le très charmant et mélancolique récit de jeunesse Cet été-là (2 mentions) de Mariko Tamaki et Jillian Tamaki. Enfin, ce serait un crime que de ne pas mentionner l’OVNI de l’année, la BD la plus singulière qu’on ait pu voir dans les dernières décennies : Building Stories de Chris Ware, qui, s’il ne réinvente pas complètement son média, réussit à poser une réflexion fascinante sur la narration et la représentation de la vie en fiction.

On pourrait s’étendre encore longtemps, mais il est temps de laisser parler les choix des libraires. Voici donc sans plus attendre le meilleur de 2014.

Boris Nonveiller

 

TOP 10 DE L’ANNÉE SELON PIERRE MONET

1. Wonderball T.1: Le chasseur, Fred Duval, Jean-Pierre Pécau, Fred Blanchard et Colin Wilson, Delcourt, 55 p., 9782756039329*
2. Les vieux fourneaux T.1: Ceux qui restent, Lupano et Paul Cauuet, Dargaud, 56 p., 9782505019930*
3. La Mondaine T.1, Zidrou et Jordi Lafebre, Dargaud, 64 p., 9782505019909*
4. La Mondaine T.2, Zidrou et Jordi Lafebre, Dargaud, 64 p., 9782505019916*
5. Commandant Achab T.5: Toi, mon frère, Stéphane Piatzsek et Stéphane Douay, Casterman, 56 p., 9782203079304*


6. Mystère de la troisième république T.2: Le tueur dévot, Philippe Richelle et Pierre Wachs, Glénat, 56 p., 9782723495592*
7. Mystère de la troisième république T.3: Le complot fasciste, Richelle et Pierre Wachs, Glénat, 56 p., 9782344000649*
8. Perico T.1, Philippe Berthat et Régis Hautière, Dargaud, 64 p., 9782505019268*
9. Détectives T.2: Richard Monroe: who killed the fantastic Mister Leeds?, Herik Hanna et Nicolas Sure, Delcourt, 55 p., 9782756042572*
10. Fatale, Max Cabanes et Doug Headline, Dupuis, 136 p., 9782800152509*

TOP 10 DE L’ANNÉE SELON RÉJEAN ST-HILAIRE

1. Docteur radar: tueur de savants, Noël Simsolo et Frédéric Bézian, Glénat, 64 p., 9782723490788*
2. Histoire d’un couple, Hong Yeon-Sik, Ego comme X, 570 p., 9782910946937*
3. Chroniques du centre-sud, Richard Suicide, Pow Pow, 114 p., 9782924049143*
4. Wet moon T.1, Atsushi Kaneko, Casterman, 256 p., 9782203081482*
5. The black beetle T.1: Sans issue, Franscesco Francavilla, Urban comics, 164 p.,
9782365773706*


6. Un été en apnée, Max de Radiguès, Sarbacane, 60 p., 9782848657042*
7. Je sais tout, Pierre Bouchard, Pow Pow, 108 p., 9782924049167*
8. Punk rock and mobile homes, Derf Backderf, Ça et là, 154 p., 9782916207957*
9. Des canards trop bizarres, Cecil Castellucci et Sara Varon, Rue de Sèvres, 104 p.,
9782369810377*
10. Human Target T.1, Peter Miligan, Edvin Biukovic et Javier Pulido, Urban comics, 392 p., 9782365775359*

TOP 10 DE L’ANNÉE SELON HÉLÈNE BROSSEAU

1. Journal, Julie Delporte, Agrume, 192 p., 9791090743205*
2. Chroniques du Centre-Sud, Richard Suicide, Pow Pow, 114 p., 9782924049143*
3. La collectionneuse, Pascal Girard, La Pastèque, 112 p., 9782923841519*
4. Les cousines vampires, Cathon et Alexandre Fontaine Rousseau, Pow Pow, 112 p., 9782924049181*
5. Histoire d’un couple, Yeon-sik Hong, Ego comme X, 570 p., 9782910946937*
6. L’Arabe du futur T.1: Une jeunesse au Moyen-Orient, 1978-1984, Riad Sattouf, Allary, 158 p., 9782370730145*


7. La famille Carter: Don’t forget this song, David Lasky et Frank M. Young, La Pastèque, 192 p., 9782923841298*
8. J’aime les filles, Obom, L’Oie de Cravan, 92 p., 9782922399882*
9. Docteur Radar: Tueur de savants, Frédéric Bézian et Noël Simsolo, Glénat, 64 p., 9782723490788*
10. Star Wars: L’Académie Jedi, Jeffrey Brown, Scholastic, 160 p., 9781443134132*

TOP 10 DE L’ANNÉE SELON PATRICK PILOTE

1. Une affaire de caractères, François Ayroles, Delcourt, 71 p., 9782756041377*
2. Les vieux fourneaux T.1: Ceux qui restent, Lupano et Paul Cauuet, Dargaud, 56 p., 9782505019930*
3. Omaha Beach, 6 juin 1944, Jean-David Morvan, Séverine Tréfouël, Dominique Bertell et Robert Capa, Dupuis, 97 p., 9782800161983*
4. La Nueve: les républicains espagnols qui ont libéré Paris, Paco Roca, Delcourt, 313 p., 9782756050256*


5. Kräkaendraggon, Mathieu Sapin et Lewis Trondheim, Gallimard, 47 p., 9782070657605*
6. Divisions de fer T.1: Commando rouge : 1946, Jean-L uc Sala et Ronan Toulhoat Soleil, 48 p., 9782302040830*
7. Moi, assassin, Antonio Keko, Altarriba, Denoël Graphics, 134 p., 9782207116883*
8. Les chroniques de Claudette T.1: Chasseuse de géants!, Jorge Aguirre et Raphael Rosado, Akileos, 202 p., 9782355741630*
9. Trik trak, Stephan Lomp, Bang Editions, 38 p., 9788494069574*
10. Solo T.1: Les survivants du Chaos, Oscar Martin, Delcourt, 107 p., 9782756041704*

TOP 10 DE L’ANNÉE SELON BORIS NONVEILLER

1. Building stories, Chris Ware, Delcourt, ??? p., 9782756035970*
2. Histoire d’un couple, Hong Yeon-Sik, Ego comme X, 570 p., 9782910946937*
3. Carnation, Xavier Mussat, Casterman, 247 p., 9782203087767*
4. Love in vain: Robert Johnson, 1911-1938, Jean-Michel Dupont et Mezzo Glénat, 64 p., 9782344003398*


5. Sept Milliards de chasseurs-cueilleurs, Thomas Gosselin, Atrabile, 68 p., 9782889230143*
6. Calavera, Charles Burns, Cornélius, 64 p., 9782360810895*
7. La technique du périnée, Florent Ruppert et Jérôme Mulot, Dupuis, 104 p., 9782800160795*
8. Le jardin de Mimi, Park Yoon-Sun, Misma, 96 p., 9782916254388*
9. Human Target T.1, Peter Miligan, Edvin Biukovic et Javier Pulido, Urban Comics, 392 p., 9782365775359*
10. Cet été-là, Mariko Tamaki et Jillian Tamaki, Rue de Sèvres, 316 p., 9782369810889*

TOP 10 DE L’ANNÉE SELON SYLVAIN CABOT

1. Cet été là, Tamaki, Mariko et Tamiki Jillian, Rue de Sèvres, 320 p., 9782369810889*
2. Le roi des scarabées, Caroline Pandolfo et Terkel Risbjerg, Sarbacane, 221 p., 9782848657400*
3. Histoire d’un couple, Yeon-sik Hong, Ego comme X, 570 p., 9782910946937*
4. Un album de famille, Asa Grennvall, l’Agrume, 112 p., 9791090743243*
5. Jean-Norbert T.1, Mark Retera, Kramiek, 46 p., 9782889330027*


6. Les vestiaires, Timothé Le Boucher, La Boîte à bulles, 128 p., 9782849532010*
7. Louca T.3: Si seulement…, Bruno Dequier, Dupuis, 56 p., 9782800157412*
8. Chroniques de Centre-Sud, Richard Suicide, Pow Pow, 114 p., 9782924049143*
9. Caterina T.1: Le gang des chevelus, Alessandro Tota, Dargaud, 60 p., 9782205072259*
10. Lune l’envers, Blutch, Dargaud, 55 p., 9782205069983*

Mentions Spéciales:

Aâma T.4: Tu seras merveilleuse ma fille, Frederik Peeters, Gallimard, 94 p., 9782070662517*
De Cape et de Crocs T.11: Vingt mois avant, Alain Ayroles et Jean-Luc Masbou, Delcourt, 49p., 9782756040363*
Minimax, François Donatien, Nouvelle Collection Colosse, 130 p., (Pas d’ISBN)*
La lune est blanche, Emmanuel Lepage et Françcois Lepage, Futuropolis, 240 p., 9782754810289*

***

* Commandez ces titres sur monet.leslibraires.ca en suivant les hyperliens des ISBN.
*Disponible en librairie seulement.

 


5 décembre 2014  par Le Délivré

Littérature jeunesse : la crème de novembre

Comme chaque mois, notre équipe de libraires spécialisés en littérature jeunesse passe en revue l’ensemble de l’effarante production du mois écoulé pour en repérer les nouveautés incontournables. Voici un aperçu de ces nouveaux titres et nouvelles séries, question d’aiguiser votre appétit livresque…

ALBUMS

Les affreux chandails de Lester, K. G. Campbell, La Pastèque, 36 pages, 9782923841649*

« Cet album est pour tous ceux et celles qui ont déjà reçu un chandail moche à Noël ou pour un anniversaire ! Campbell signe ici une histoire drôle et intelligente, en plus d’appuyer son texte de superbes illustrations qui nous donne à voir les affreux chandails du titre dans toute leur laideur. C’est un combat sans merci entre un Lester méticuleux et une Cousine Clara qui tricote à la vitesse de l’éclair. Qui sortira vainqueur de cet affrontement? Mais surtout, y a-t-il quelqu’un qui acceptera de porter l’un de ces affreux chandails? Un livre qui fera fureur auprès des grands et des petits, et une suggestion alternative pour ceux et celles qui ont l’habitude d’offrir d’horribles cadeaux ! » (P.-A. B.)

Chien, boudin!, Zidrou, ill. de Sébastien Chebret, Les 400 coups, 32 pages, 9782895406549*

« Comme son titre et sa couverture l’indiquent, cet album est sale et crasseux, ce qui constitue un changement bienvenu dans l’univers souvent aseptisé de la littérature jeunesse! L’humour irrévérencieux est irrésistible, et le premier degré de « caca-pipi » est enrichi par un texte rimé très réussi. Les illustrations viennent appuyer la laideur du chien et de son environnement, tout en conservant une certaine douceur. La finale ravira les enfants, mais fait que cet album est vraiment à déconseiller aux cœurs (et aux mœurs!) sensibles. Bref, ce livre est vraiment « cracra », mais c’est très bien comme ça! » (P.-A. B.)

La fabuleuse histoire de la poire géante, Jakob Martin Strid, Pocket Jeunesse, 99 pages, 9782266247214*

« Voici un ovni directement venu du Danemark. À près de cent pages, cet album se distingue déjà par sa longueur, mais il faut aussi y ajouter son histoire, remplie de péripéties absurdes et de rebondissements improbables, typiques de la littérature nord-européenne. De plus, les magnifiques illustrations regorgent de détails rigolos qu’on prendra plaisir à explorer comme s’il s’agissait d’une contrée inconnue. Strid nous propose une aventure hors du commun à laquelle aucun enfant ne pourra résister. Ajoutons à cela une galerie de personnages colorés qui fera rire les plus grands, et nous sommes clairement en présence d’un album exceptionnel. » (P.-A. B.)

Quand tombe la neige, Richard Collingridge, Albin Michel jeunesse, 32p., 9782226243492*

« Avec ce livre, l’ambiance d’un Noël blanc se transforme en magie pure, en balade onirique somptueuse. Les illustrations nous emportent dans cet univers qui, avec des jeux de lumière, nous fait oublier un instant la réalité pour nous plonger dans l’esprit de Noël. » (A.P.)

Off, Xavier Solomó, Seuil, 56 pages, 9791023502183*

« Ce superbe album empreint de poésie est idéal pour parler d’écologie et des énergies non renouvelables aux enfants. Puisqu’il n’y a pas de texte, les magnifiques illustrations de Xavier Salomó gagnent en puissance. Dans un style bédéesque, Salomó donne à lire une histoire qui semble simple, mais dont la fin suscite une infinité de lectures possibles. Voilà un album que petits et grands reliront encore et encore, ne serait-ce que pour la beauté des images et la portée du message. » (P.-A. B.)

Imagine, Aaron Becker, Gautier-languereau, 40p., 9782013831574*

« C’est l’histoire d’une petite fille qui détient un pouvoir colossal, un pouvoir qui lui permet de voyager dans les dimensions, de voir des choses invisibles et de vivre des aventures incroyables. Un pouvoir qui lui permet également de faire des rencontres, car c’est un pouvoir qui se renforce quand on le partage. Vous voulez ce pouvoir ? Lisez ce livre puis fermez les yeux… » (A.P.)

Lindbergh : la fabuleuse aventure d’une souris volante, Torben Kyhlmann, NordSud, 96 pages, 9782831100814*

« Ce magnifique album est un véritable hommage à l’inventivité et à la persévérance des hommes (et des souris!). Sous le couvert de l’histoire d’une souris souhaitant rejoindre ses compatriotes, Kyhlmann nous convie ici à un historique de l’aviation à travers ses principales inventions. Les magnifiques illustrations au fini délavé complètent et supportent à merveille un texte vif et alerte. Il s’agit là non seulement d’une excellente histoire, mais aussi d’un clin d’oeil aimant à l’un des rêves les plus fous de l’humanité, celui de pouvoir, un jour, voler comme un oiseau (ou une chauve-souris!). » (P.-A. B.)

Le château des pianos, Pierre Créac’h, Sarbacane, 73 pages, 9782848657066*

« Un superbe album, magnifiquement illustré, sur la musique et la confiance en soi. Le texte est rempli de clins d’œil à des morceaux ou des compositeurs célèbres, en plus de mettre en lumière les différentes composantes d’une pièce musicale. Les illustrations en noir et blanc viennent appuyer le texte de manière efficace, et forment à elles seules une mélodie qu’on prend plaisir à savourer. Ce livre plaira à la fois aux mélomanes de tous âges et aux lecteurs curieux. » (P.-A. B.)

L’étrange zoo de Lavardens, Thierry Dedieu, Seuil, 72 pages, 9791023503029*

« Pour sauver son domaine de la ruine, comme plusieurs aristocrates de son époque, le vicomte de Lavardens décide de créer un zoo autour du château. Entre animaux et humains commence alors une relation étrange et personnelle qui aboutira à un zoo tout à fait hors du commun. Un album au fini sépia, à la fois troublant et drôle, très « Downton Abbey » (C. B.)

La nuit quand je dors…, Ronald Curchod, Rouergue, 64 p., 9782812607059*

« Avec beaucoup d’adresse, cet album sans texte nous convie à un voyage onirique. La nuit quand je dors… , c’est la réussite du pari impossible de traduire le rêve avec toutes ses bizarreries, ses petits sauts du coq à l’âne, son côté complètement illogique, avec un fil conducteur semblant fragile, mais ayant la solidité du kevlar. On ressort de cette lecture avec une ombre de vertige, une sensation fugace d’avoir atteint le sommeil paradoxal les yeux grands ouverts… » (J. H.)

Et j’ai couru… Ingrid Chabbert, ill. De Dani Torrent, Alice, 28 pages, 9782874262401*

« Ingrid Chabbert et Dani Torrent nous offrent ici une magnifique histoire d’amitié, qui démontre de manière touchante à quel point l’amour est fort. Porté par les illustrations tout en douceur de Torrent, le texte de Chabbert nous fait vivre l’inquiétude de la petite fille. Et c’est avec une angoisse sans cesse croissante qu’on la suit dans ses recherches, tant le dessin rend à merveille les éléments déchaînés. Et on soupire de soulagement devant la fin de l’histoire, qui nous fait l’effet d’un chocolat chaud par jour de grand vent. » (P.-A. B.)

Sam et Tom : L’incroyable aventure, Mac Barnett, ill. De Jon Klassen, Milan, 34 pages, 9782745972088*

« C’est avec grand plaisir qu’on retrouve le duo formé de Mac Barnett et Jon Klassen, qui nous ont déjà donné “Extra-doux”. Cette fois, ils nous proposent une aventure tirée des rêves les plus fous de n’importe quel enfant. Le texte de Barnett est simple, mais décrit parfaitement les péripéties des deux aventuriers et de leur chien très malin. Quant aux illustrations de Klassen, encore une fois dans des tons pastel au tracé flou, elles donnent une nouvelle profondeur au récit de Barnett. Bourré de gags visuels et de clins d’oeil plus discrets, cet album ravira grands et petits. » (P.-A. B.)

Peter Pan, James Matthew Barrie, ill. de Quentin Gréban., Mijade, 96 pages, 9782871428701*

« Cette nouvelle édition d’un classique de la littérature jeunesse est richement illustrée par Quentin Gréban. Elle propose une version abrégée du roman de Barrie, où l’on retrouve tout de même les éléments les plus connus de cette histoire. Mais la force de cet album-ci est sans contredit les magnifiques illustrations de Quentin Gréban, l’un des illustrateurs jeunesse les plus importants de sa génération. Il propose cette fois des dessins très doux, au tracé presque effacé, mais qui laissent voir tout le registre d’émotions des personnages. Les illustrations pleine page qui parsèment l’album sont en cela une manifestation brillante de son talent. En bref, il s’agit là d’un livre qui plaira autant aux amateurs de Peter Pan qu’à ceux de Gréban et qui constitue un ajout incontournable pour toute bibliothèque qui se respecte. » (P.-A. B.)

Choco et Gélatine, Yann Kebbl, Sarbacane, 36 pages, 9782848657271*

« Cet album à l’univers visuel foisonnant est à la fois une belle histoire d’amour et une fable sur les différences et le racisme qui n’est pas sans rappeler la ségrégation raciale aux États-Unis. Le texte est simple et facile à comprendre, ce qui n’en rend son message que plus percutant. Il est appuyé par des dessins colorés, d’une richesse incroyable. On pourrait passer des heures à y chercher les petits détails rigolos, ou encore les références à des friandises et autres gâteries sucrées célèbres. Les enfants adoreront les couleurs chatoyantes et la surabondance d’éléments rigolos, alors que parents et professeurs pourront se servir du texte pour aborder un sujet encore sensible aujourd’hui. On peut donc croquer (euh, craquer pour!) cet album sans craindre la surdose de sucre! » (P.-A. B.)

Doberman, superhéros ? Elsa Devernois, ill. d’Éric Gasté, l’élan vert, 24p., 9782844553263*

« Pauvre Doberman, on a beau faire un tour complet et délirant du répertoire du superhéros, il n’y a pas une once de superpouvoir dans cet album… Par contre du superhumour avec tout plein de jeux de mots : ça oui ! Mais mieux encore que l’humour, il y a cette dernière page… cette dernière page avec une chute qu’on n’attend pas et qui nous touche. » (A. P.)

Abel, Sibylle Delacroix, Bayard jeunesse, 32p., 9782747052603*

« Voilà un petit album très doux et très tendre sur la générosité et l’entraide. Le texte court nous surprend parfois avec de petites touches d’humour et les illustrations sont simples, mais chaleureuses, malgré l’ambiance hivernale. » (A.P.)

Papa-île, Émile Jadoul, École des Loisirs, coll. « Pastel », 24 pages, 9782211217965*

« Cet album, plein de tendresse et de douceur, est un véritable hymne à la paternité. À travers différentes doubles pages, on y suit les doutes et les interrogations de Jean-Louis, un ours qui allait bientôt être papa, ainsi que les réponses réconfortantes de Betty, la maman ourse. Une lecture idéale pour tous les papas, mais qui laisse une belle place aux mamans. C’est là l’un des albums les plus réussis et les plus touchants de Jadoul. » (P.-A. B.)

De qui a peur le grand méchant Loup?, Chika Shigemori, Nobi Nobi, coll. « 1, 2, 3, Soleil », 36 pages, 9782918857631*

« Cet album s’amuse à détourner les contes dans lesquels apparaît le grand méchant loup. Cette fois, c’est lui qui doit faire attention à ne pas se faire attraper ! Mais avec toutes ces précautions, arrivera-t-il quand même à manger ? Le texte est simple, mais fait confiance à l’intelligence du lecteur pour comprendre les implications. Et les illustrations sont non seulement magnifiques, mais elles regorgent de détails qui raviront les lecteurs attentifs. Il s’agit de l’une des meilleures relectures de contes à avoir été publiée depuis longtemps! » (P.-A. B.)

TOUT-CARTONS

Ouh là là!, François Soutif, Kaléidoscope, 30 pages, 9782877678278*

« Avec son nouvel album, François Soutif démontre encore une fois la force de ses dessins. Sans aucun texte, il réussit à présenter une histoire drôle et intelligente qui fait un usage judicieux (et malicieux!) de découpes, qui permettent, par leur répétition, d’instaurer un effet comique irrésistible. Les expressions des personnages sont extrêmement bien rendues et elles renforcent à elles seules la compréhension de chaque double page. Malheureusement pour eux, ce n’est pas encore aujourd’hui que l’ogre et le loup auront le dessus sur le Petit Poucet et les trois petits cochons! Mais heureusement pour nous, cela laisse peut-être présager une nouvelle aventure ! » (P.-A. B.)

ROMANS

Le voleur de sandwichs, André Marois, ill. de Patrick, La Pastèque, 168p., 9782923841267*

« Drôle et un brin impertinent, ce roman nous plonge totalement dans l’univers scolaire d’un jeune garçon affamé. Malin et débrouillard, notre héros va d’abord se débrouiller seul jusqu’au moment où la situation devient trop dure à gérer. ( 3 sandwichs volés finissent par perturber les humeurs, la concentration et l’estomac… surtout l’estomac !) Les parents vont se montrer aussi débrouillards et malins que leur fils pour attraper le voleur. L’histoire au goût d’enquête saupoudrée d’humour, parle, mine de rien, de l’importance d’une bonne alimentation. Les illustrations vivantes et dynamiques sont juste parfaites pour ce récit plein d’émotions et de mayonnaise. » (A. P.)

Ciel T.1 : L’hiver des machines, Johan Heliot, Gulf Stream, 248p., 9782354882389*

« Il s’agit là d’un roman percutant, que nous propose une maison d’édition qui propose de plus en plus de romans qui amènent de sérieuses réflexions sur notre conception actuelle du monde. Et puisque ce roman s’adresse d’abord à un public de jeunes adultes, nous ne pouvons que saluer cette entreprise de conscientisation, qui se double d’une solide histoire science-fictionnelle. Vivement le tome deux ! » (P.-A. B.)

Les Autodafeurs T.2 : ma sœur est une artiste de guerre, Marine Carteron, Rouergue, coll « DoAdo », 380p., 9782812607172*

« J’avais adoré le premier tome de cette série, mais ce deuxième volume… je l’ai adoré ET j’ai pris une grande claque ! Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’auteure ne nous ménage pas. Déjà, son intrigue tourne autour de l’importance du livre et de la connaissance : celui qui détient l’information détient le pouvoir. Voilà de quoi nous faire réfléchir. Le ton du récit, l’écriture et l’ambiance perturbent nos émotions : on rigole souvent (…parfois à des moments pas du tout drôle) ou on peut même rester en état de choc après certains événements ! L’auteure ose bien des choses qui confère au récit une aura de réalité. Mais finalement le point le plus fort du livre, ce sont les personnages qui ont l’air si humains, si vivants et qui en deviennent terriblement attachants. Comment ne pas aimer Auguste, cet idiot d’ado perdu dans un trop plein d’émotions et Césarine, cette artiste de guerre de 7 ans adepte de Sun Tzu ? Moi, en tout cas, j’ai pris leur parti ! » (A. P.)

Le fils, Lois Lowry, École des loisirs, coll.  «Médium GF », 390p., 9782211211703*

« Une histoire d’amour et de courage comme seul Lois Lowry sait nous les raconter. Conclusion du cycle du Passeur, ce dernier tome de la tétralogie peut aussi se lire indépendamment des autres titres. On y retrouve les personnages des autres livres ; Jonas avant son attribution, Claire, mère-porteuse de 14 ans. Le Fils se divise en trois parties : la naissance de Gabriel, fils de Claire qui vivent en autarcie sous un régime totalitaire, l’enlèvement de Gabriel et le cheminement de Claire. Une grande lecture, complémentaire au Passeur qui suscite une réflexion sur les conséquences de nos choix, la vie, les obligations. » (S. D.)

DOCUMENTAIRES

Les mammifères de chez nous, Angèle Delaunois, Bayard, 296 pages, 9782895796343*

« Ce magnifique documentaire regorge d’informations sur les mammifères d’Amérique du Nord. Accompagné de nombreuses photographies, ainsi que de sympathiques illustrations au style crayonné, il offre une présentation irréprochable. Regroupés selon leur classe, les mammifères sont présentés à travers des fiches de deux à trois doubles pages qui présentent, entre autres, leur habitat, leur alimentation et leur vie de famille. Notons également un petit dossier sur les questions fréquentes en début de volume. En bref, cet ouvrage plaira aux petits et grands, mais réjouira particulièrement les enfants qui s’intéressent aux animaux. » (P.-A. B.)

Merveilles du monde en 45 planches illustrées, Paul Beaupère, ill. par Jérôme Pelissier et Paul Beaupère, Fleurus, coll. « En famille », 96 p., 9782215125402*

« Ovni documentaire se rapprochant de l’encyclopédie, « Merveilles du monde en 45 planches illustrées » offre un voyage des plus surprenants au pays de la connaissance et de la curiosité. Chaque double page aborde un thème : les arbres, le volcan, la fusée, les dieux égyptiens, le système solaire, etc. Sur la page de droite, une planche illustrant le thème abordé, tandis qu’à gauche, un texte concis utilise l’anecdote pour éveiller la curiosité du lecteur. Ainsi, on apprend en autres que l’aubergine fut introduite à la cour de Louis XIV par un chanoine italien. Le souverain en raffolait tant qu’il en fit pousser dans les jardins royaux ! » (J. H.)

Crânes, Camilla de la Bédoyère, ill de Sandra Doyle, Bayard Canada, coll « Ossum Collectio », 95p., 9782895796152*

« Sous ses airs de grimoire ancien, Crânes, le deuxième volume de la collection « Ossum Collectio », nous convie à un voyage extraordinaire, derrière les apparences. À travers une multitude de crânes présentés en double page, les grandes familles d’animaux sont présentées et leurs caractéristiques principales sont mises en lumière. En plus d’être visuellement stupéfiant, ce procédé permet également de mieux comprendre le comportement et les capacités de plusieurs animaux. Bien que de nombreuses photos viennent agrémenter ces descriptions, ce sont véritablement les crânes dessinés par Sandra Doyle qui donnent la pleine mesure de cet ouvrage. Un documentaire qui plaira aux enfants, petits et (très) grands! » (P-A. B.)

Les légendes noires : anthologie des personnages détestés de l’histoire, Sophie Lamoureux, ill. de Virginie Berthemet, Caterman, 96p., 9782203080621*

« Ce documentaire de belle facture a l’originalité de nous proposer les antihéros de l’Histoire. Chaque personnage, présenté sur une double page, a le droit à une remise en contexte et à une foule d’informations. De plus, ce livre se fait avocat du diable et, pour un procès équitable, fait le partage entre données historiques et rumeurs. Car si certains personnages sont de vrais monstres, d’autres sont parfois victimes d’une réécriture subjective… Ceci nous rappelle que l’Histoire est une science fluctuante qui mérite des remises en question et le temps de la réflexion. Pour ceux – sûrement nombreux – dont la curiosité a été piquée, la dernière page propose des références d’ouvrages afin d’en savoir plus sur ces légendes noires, mais fascinantes. Pour finir, la mise en page et le graphisme réussi sont à la hauteur de la très belle couverture de ce titre à découvrir. » (A. P.).

Nous, notre Histoire, Yvan Pommaux, ill. de Christophe Ylla-Somers, École des loisirs, 93p., 9782211220385*

« Raconter notre Histoire (avec un grand H) dans un récit universel  est un grand défi ! Il a était relevé avec brio par Yvan Pommaux et Christophe Ylla-Somers. En seulement 93 pages, l’auteur parvient à nous faire voyager et arrive à nous faire découvrir cette Histoire qui nous rend si grand et si petit à la fois. L’illustrateur, quant à lui, nous dépayse complétement et nous fascine avec des détails qui nous rapproche de ces ancêtres si lointains.  Une vraie réussite donc pour savoir d’où on vient et vers où on veut aller. À découvrir absolument ! » (A. P.)

Les vraies histoires de l’art : le retour, collectif, Palette, 48p., 9782358321617*

« Il existait déjà « les vraies histoires de l’art », mais les auteurs, un brin irrévérencieux, ont récidivé avec ce documentaire à découvrir ! Ce livre, vraiment amusant, permet de voir une tout autre interprétation de l’histoire de plusieurs chefs-d’œuvre. C’est un déclencheur de rire assuré tout en faisant connaître des œuvres d’art remarquables. » (L. P.)

Le dictionnaire des bonnes manières : pour les enfants et pas que…, Philippe Jalbert, Larousse, 96p., 9782035912909*

« Apprendre la politesse tout en étant impertinent, est-ce possible ? Philippe Jalbert a relevé le défi et nous présente à coup d’images plus drôles les unes que les autres les concepts de la politesse. Le rire est parfois plus efficace que la morale pour faire retenir ces notions de bien-vivre en société… Et avec ce livre, vous allez rire! » (A. P.)

Le pain perdu du Petit Poucet et autres recettes de contes de fées, Seymourina Cruse, ill. de Marie Caudry, Thierry Magnier, 96p., 9782364745322*

« Avec humour et jeux d’esprit, l’auteure prolonge le plaisir des contes de fées avec des recettes simples et savoureuses. On y trouve par exemple le soufflé du grand méchant loup, la pâte brisée comme une promesse de minuit ou le cake d’amour de Peau d’Âne. Voilà une bonne excuse pour lire en mangeant ! » (A. P.)

Le monde des Hobbits, Damien Bador et al., Le Pré aux Clercs, 176 pages, 9782842285678*

«  »Dans un trou vivait un Hobbit. » Ainsi débute l’une des sagas de fantasy les plus populaires au monde, celle de Tolkien et de la guerre de l’Anneau Unique. Dans cette superbe encyclopédie aux allures de grimoire ancien, on retrouve une mine d’information sur ce petit peuple rieur et gourmand. Agrémenté de magnifiques illustrations de style gravure, le texte retrace les origines des Hobbits en plus d’offrir des portraits de ses représentants les plus connus. Il s’agit sans contredit d’un ouvrage incontournable pour tous les amateurs de Tolkien, mais aussi pour ceux qui souhaiteraient entreprendre leur premier voyage dans les Terres du Milieu. » (P.-A. B.)

* * *

Sélection et rédaction de Caroline Billo, Pierre-Alexandre Bonin, Susane Duchesne, Joelle Hodiesne, Aurélie Philippe et Louise Pratte.

* Commandez ces livres sur notre site monet.leslibraires.ca en cliquant sur les titres sélectionnés.


4 décembre 2014  par Le Délivré

LE CHOIX DES LECTEURS 2014 – LITTÉRATURES

C’est déjà l’heure des bilans qui arrive… L’année 2014 aura été marquée par des confirmations, par des retrouvailles et par des découvertes, comme toujours. Voici les romans qui ont su capter votre attention en 2014 …

Romans québécois et canadiens

1- Métis Beach, Claudine Bourbonnais, 2014, Éditions du Boréal, 456 p., 9782764623053

« Croyez-vous en Dieu, monsieur Carr ? » Cette question, on me la poserait souvent désormais, et toujours avec un air entendu. Comme si, déjà, on cherchait à débusquer en moi l’imposteur. Après tout : ne pas croire en Dieu dans ce pays n’est-il pas antiaméricain ? À cinquante ans, le scénariste Roman Carr est au sommet de sa gloire. Sa série télévisée In Gad We Trust, satire cinglante de l’Amérique et de sa relation avec Dieu, fait un tabac. Roman Carr, né Romain Carrier, se taille une place enviable à Hollywood, aboutissement d’un long parcours tortueux pour ce Gaspésien qui a fui son village dans des circonstances troubles en 1962, à l’âge de dix-sept ans. À la fois roman d’apprentissage et fresque historique, Métis Beach est le grand récit de l’Amérique des sixties. Il traduit à merveille l’extraordinaire mouvement de libération qui a marqué cette époque, les dérèglements qui l’ont accompagné, mais surtout l’irrépressible idéalisme qui a emporté toute une jeunesse. Métis Beach est l’histoire d’un homme qui a vu son rêve se réaliser puis lui échapper. C’est une célébration du bien suprême qu’une certaine Amérique a rêvé de léguer : le droit de chacun à la liberté.

2- L’orangeraie, Larry Tremblay, 2013, Éditions Alto, 168 p., 9782896941698

Quand Amed pleure, Aziz pleure aussi. Quand Aziz rit, Amed rit aussi. Ces frères jumeaux auraient pu vivre paisiblement à l’ombre des orangers. Mais un obus traverse le ciel, tuant leurs grands-parents. La guerre s’empare de leur enfance et sépare leurs destins. Des hommes viennent réclamer vengeance pour le sang versé. Amed, à moins que ce ne soit Aziz, devra consentir au plus grand des sacrifices. Et tous payeront le tribut des martyrs, les morts comme ceux qui restent. Larry Tremblay frappe encore un grand coup, mais vise cette fois le coeur, laissant au lecteur le soin de départager les âmes pures des fourbes, les fanatiques des héros. Un texte à la fois actuel et hors du temps qui possède la force brute des grandes tragédies et le lyrisme des légendes du désert.

3- Les héritiers du fleuve Volume 3: 1918-1929, Louise Tremblay-D’Essiambre, 2014, Guy Saint-Jean éditeur, 351 p., 9782894557419

D’une rive à l’autre du Saint-Laurent, des familles attachantes aux destins entrecroisés voguent entre amitiés et rivalités, drames et bonheurs. Cette guerre, qui ne devait durer que quelques mois, se termine enfin, ramenant au pays un Léopold transformé à jamais. La maladie de Lysbeth, comme celle du petit Germain, laisse des cicatrices douloureuses, mais révèle aussi le meilleur de chacun. Tandis que la vie de Gilberte prend une tournure inattendue, Paul, Célestin, Béatrice, Lionel et leurs familles élargies connaissent autant de moments tendres que d’épisodes déchirants. Au fil des saisons, à une époque où la modernité impose des changements à la fois exaltants et inquiétants, la destinée de ces personnages attachants se déploie, pour le meilleur et pour le pire.

4- La promesse, Michèle Ouimet, 2014, Éditions du Boréal, 264 p., 9782764623046

Louise Durand est grand reporter pour un quotidien montréalais. Elle a la sensibilité à fleur de peau d’une femme qui a été témoin de trop de tragédies et la combativité de celle qui doit, pour survivre dans son milieu où la concurrence est féroce, donner plus de coups qu’elle n’en reçoit. Au cours d’une mission à Kaboul, Louise fait la connaissance de Soraya, jeune Afghane mariée de force à un époux violent qu’elle a fui. Elle habite dans un refuge tenu par Farida, qui se bat pour toutes les victimes de crimes d’honneur. Touchée par le courage des deux femmes, par la détresse de Soraya, Louise promet d’aider celle-ci. Elle lui promet de la soutenir si elle accepte de venir à Montréal, à titre de réfugiée. C’est à cause de cette promesse que Soraya, pour la première fois de sa vie, quitte son pays, sa culture, pour faire la longue route qui la mènera vers un autre monde, où elle pourra enfin aimer et vivre librement. La Promesse propose une fine réflexion sur la fragilité des idéaux, sur la difficulté de venir en aide aux êtres dont le destin nous émeut, sur l’amitié au féminin.

5- Mensonges sur le Plateau-Mont-Royal Volume 2: La biscuiterie, Michel David, 2014, Éditions Hurtubise, 550 p., 9782897233549

En 1959, la vie a bien changé sur le Plateau Mont-Royal. Duplessis est à la fin d’un interminable mandat, alors que le Québec se tourne tranquillement vers la modernité proposée par l’équipe de Jean Lesage. La Ville de Montréal connaît de nombreux changements, la plupart liés aux communications, tant par le développement de l’automobile que par l’apparition de la télévision qui deviennent rapidement des outils indispensables pour tous les foyers. La vie de Jean et Reine Bélanger a également changé depuis la fin du tome 1, dix ans plus tôt. Alors que le premier s’ennuie dans son poste de journaliste pour le Montréal-Matin, la seconde rêve de gérer les destinées de la biscuiterie Talbot, sans parler des trois enfants qui partagent maintenant le petit appartement familial. Les petits bonheurs se font rares, et les rivalités et les mensonges tissent une relation de plus en plus difficile pour le couple. Dans ce dernier roman historique, Michel David amène les lecteurs dans un nouvel univers avec des sentiments qu’on ne retrouvait pas dans ses anciens romans : l’envie et l’infidélité… On s’éloigne ici des valeurs chrétiennes mises de l’avant dans les précédents romans du même l’auteur. C’est un peu la Révolution tranquille dans les romans de Michel David : les personnages qui normalement acceptaient leur sort (car c’était la norme avant), veulent désormais prendre leur place et exigent qu’on les écoute. Avec des personnages toujours aussi charismatiques et attachants et des dialogues colorés et vivants qui ont fait son succès, Michel David nous plonge dans une époque où le Québec sortait du joug de l’Église et de la Grande noirceur, et où la modernité permettait à Montréal de s’affirmer de plus en plus. Un vent de changement !

6- Le sort de Bonté III, Alain Poissant, 2013, Éditions Sémaphore, 92 p., 9782923107264

Francis, un éleveur de vaches holsteins, travaille dur et souhaiterait avoir une compagne. Graziella, une mère monoparentale, cherche du travail et aimerait avoir un compagnon. Rencontre improbable de deux êtres solitaires, dans une petite ville où ne pas être utile signifie mourir à petit feu.

7- La veuve du boulanger, Denis Monette, 2014, Éditions Logiques, 520 p., 9782896440252

Gervaise, veuve à vingt-deux ans d’Auguste Mirette, le boulanger du quartier, rencontre par un curieux hasard Nicolas Delval, un avocat de renom, qui s’en éprend dès qu’il l’aperçoit tellement sa beauté le chavire. Empressé, il fait tout pour la revoir. Puis, follement amoureux, il en informe sa famille de Westmount. Ses parents comme ses deux soeurs sont offensés de le voir fréquenter une veuve d’un quartier populaire. Faisant fi de leurs commentaires, Nicolas épouse secrètement Gervaise et tente de l’intégrer au sein de la bourgeoisie dont il fait partie. Mais la jeune femme est mal acceptée par cette famille qui la regarde de haut, surtout Charlotte et Josiane, ses belles-soeurs, qui la méprisent et la rejettent dès son arrivée. Le temps passe, l’amour semble résister à toutes les embûches, jusqu’à ce que le couple en vienne à se détruire. Gervaise, de nouveau seule, s’engage alors dans un chemin qui la conduira elle ne sait où… Dans les bras de Jean-René, le neveu de son mari ? Ou dans ceux d’un autre ? Ce qu’elle ne cherche pourtant pas, se contentant de l’amour de sa propre famille et de son travail pour noyer ses déboires. Mais le destin, une fois de plus, en décide autrement…

8- Malabourg, Perrine Leblanc, 2014, Éditions Gallimard, 170 p., 9782070144808

Trois jeunes filles sont assassinées dans le village de Malabourg, au sud-est du Québec. Le coupable avéré est retrouvé pendu. Des années plus tard, Mina, qui a assisté aux deux derniers meurtres, s’installe à Montréal et devient la maîtresse de Paul. Ce parfumeur, un temps suspecté, prépare désormais une fragrance en mémoire des victimes.

9- Recommencements, Hélène Dorion, 2014, Éditions Druide, 128 p., 9782897111236

Durant cet après-midi de profonde intimité où je suis allée conduire ma mère vers sa mort, j’ai touché au plus grand dénuement, à ce très peu auquel nous tenons véritablement, lorsqu’un fil casse. Il ne restait que l’amour. Que cet ineffable mystère qu’on appelle Amour – avec un grand A pour dire combien il nous dépasse – et qui ne se trouve nulle part ailleurs qu’en soi. Comment nous abandonner aux vagues (rupture, deuil, maladie…) qui surgissent parfois dans nos vies et nous renversent, pour ensuite aller vers les recommencements auxquels nous sommes conviés ? L’écrivaine s’interroge, retourne sur ses pas, refait le trajet jusqu’à l’enfance. Elle retrouve au passage l’île où les grands vents de la vie avaient soufflé sur la sienne. Ainsi est-on amené à danser avec ce qui nous éprouve avant de devenir cette maison que l’on est pour soi-même.

10- mãn, Kim Thúy, 2013, Éditions Libre Expression, 152 p., 9782764804971

mãn est une histoire d’amour entre une femme et celles qui l’ont, tour à tour, fait naître, allaitée, élevée. Elle a été déposée dans le potager d’un temple bouddhiste sur le bord d’un des bras du Mékong par une adolescente. Une moniale l’a recueillie et nourrie d’eau, de riz et du lait des seins d’une mère voisine, avant de la confier à une autre femme – enseignante de jour, espionne en tout temps.mãn parle de l’amour à l’envers, celui qui doit se taire, celui qui ne peut être vécu, celui qui ne doit pas s’inscrire dans le temps en souvenirs, en histoires.

Romans étrangers

1- Le chardonneret, Donna Tartt, 2014, Éditions Plon, 795 p., 9782259221863

Theo Decker a 13 ans. Il vit les derniers instants de sa vie d’enfant. Survivant miraculeux d’une explosion gigantesque en plein New York, il se retrouve seul dans la ville, orphelin, et se réfugie chez les parents d’un ami pour échapper aux services sociaux. Tout ce qui lui reste de sa mère, c’est une toile de maître minuscule qui va l’entraîner dans les mondes souterrains et mystérieux de l’art.

2- Central Park, Guillaume Musso, 2014, XO Éditions, 382 p., 9782845636767

Alice, jeune officier de police, et Gabriel, pianiste de jazz américain, se réveillent menottés l’un à l’autre sur un banc de Central Park. Alice a son chemisier tâché de sang et il manque une balle dans son arme. Les deux jeunes gens ne se sont jamais croisés auparavant. Pour comprendre ce qui leur arrive, ils décident d’unir leurs forces et leurs talents.

3- Muchachas Volume 1, Katherine Pancol, 2014, Éditions Albin Michel, 422 p., 9782226254443

Hortense et Gary s’installent à New York dans l’espoir de percer dans leur domaine, Joséphine laisse Philippe à Londres pour s’occuper de sa fille à Paris, et Stella, ferrailleuse qui élève seule son fils, affronte son passé et ses ennemis.

4- Le siècle Volume 3 : Aux portes de l’éternité, Ken Follett, 2014, Éditions Robert Laffont, 1224 p., 9782221110843

Destinées, toujours enchevêtrées, des cinq familles à l’ère des immenses troubles sociaux, politiques et économiques des années 1960 à 1990 : lutte pour les droits civiques, guerre du Vietnam, construction du mur de Berlin, crise des missiles de Cuba…

5- Juste une fois, Alexandre Jardin, 2014, Éditions Grasset, 237 p., 9782246851387

Trois heures avant son mariage, César comprend que la femme de sa vie est la soeur de celle qu’il épouse. Il propose alors à Hannah qu’ils s’unissent une fois dans leur vie et qu’elle lui laisse le choix du moment. Quinze ans plus tard, Hannah est sur le point de se marier, César est veuf et ils se retrouvent au bord d’un lac au Québec.

6- La vie en mieux, Anna Gavalda, 2014, Éditions Le Dilettante, 285 p., 9782842637965

Deux histoires de jeunes gens qui préfèrent prendre le risque de se tromper de vie plutôt que de n’en vivre aucune. Mathilde, 24 ans, a abandonné ses études pour un boulot sans intérêt et vit en colocation avec deux autres filles. Yann, 26 ans, bardé de diplômes, n’a trouvé qu’un emploi alimentaire. Pour chacun, un élément insolite va les amener à changer de vie.

7- Une autre idée du bonheur, Marc Levy, 2014, Éditions Robert Laffont, 401 p., 9782221135730

Philadelphie, printemps 2010. Agatha s’évade de prison en entraînant Milly, une inconnue, dans sa cavale. Au cours de cinq jours de voyage en voiture à travers les Etats-Unis, les deux femmes vont se dévoiler et se découvrir un besoin inconditionnel et partagé de liberté.

8- Le royaume, Emmanuel Carrère, 2014, Éditions POL, 630 p., 9782818021187

Les débuts de la chrétienté ou comment, à la fin du Ier siècle, Paul et Luc transformèrent une petite secte juive en une religion qui allait conquérir le monde. Cette fresque historique fait revivre le monde méditerranéen d’alors, ses personnages, ses soubresauts religieux et politiques, et propose une réflexion sur le christianisme et ses valeurs. Prix littéraire du Monde 2014.
Louise et Adam, séparés par des milliers de kilomètres, entretiennent une relation épistolaire au cours de laquelle ils se lancent un défi : rendre quelqu’un fou amoureux. Ce faisant, ils s’interrogent sur le mystère des attirances et des sentiments, tout en ravivant les blessures du passé.

10- Le collier rouge, Jean-Christophe Rufin, 2014, Éditions Gallimard, 155 p., 9782070137978

En 1919, le juge Lantier du Grez est, pour sa dernière affaire, confronté à Morlac, un ancien poilu arrêté pour comportement anarchiste lors d’un défilé : il avait décoré son chien de sa médaille militaire et tenu des propos antimilitaristes. Entre l’aristocrate et le paysan, le dialogue s’instaure peu à peu, faisant remonter les souvenirs d’une époque tourmentée.

Polars

1- Ceux qui tombent: Une enquête de l’inspecteur Bosch, Michael Connelly, 2014, Édiitons Calmann-Lévy, 388 p., 9782702141557

Harry Bosch est de retour pour une nouvelle enquête. Cette fois-ci, il s’agit d’élucider une affaire de viol ayant eu lieu des années auparavant, et le meurtre ou le suicide d’un homme défenestré qui n’est autre que le fils du conseiller Irving, l’ennemi juré de l’inspecteur.

2- Prague fatale, Philip Kerr, 2014, Éditions du Masque, 406 p., 9782702438480

Berlin, 1942. Capitaine dans le service de renseignement SS, Bernie Gunther est de retour du front de l’Est. Alors qu’il a été affecté au service des homicides et qu’il enquête sur l’assassinat d’un ouvrier néerlandais, il surprend un homme battant sa femme dans la rue et décide de protéger l’inconnue et de l’emmener avec lui à Prague, où Heydrich l’a invité.

3- Police: Une enquête de l’inspecteur Harry Hole, Jo Nesbo, 2014, Éditions Gallimard, coll. Série noire, 593 p., 9782070141449

Quand un policier d’Oslo est assassiné à la date anniversaire et sur les lieux d’un crime non élucidé, cela n’est certainement pas un hasard. Et lorsque deux autres policiers qui ont participé à des enquêtes infructueuses sont tués à leur tour, c’est une évidence : un meurtrier brutal aux méthodes bestiales rôde dans les rues de la capitale norvégienne. La police ne dispose d’aucun indice et, pire encore, elle déplore l’absence de son meilleur limier. Mais aujourd’hui, l’inspecteur Harry Hole n’est plus en mesure d’aider ni de protéger quiconque. Pendant ce temps, à l’hôpital d’Oslo, un homme gravement blessé est dans le coma. Personne ne connaît son nom. Même les policiers chargés de le protéger n’ont pas le droit d’approcher le patient. S’il reprenait conscience, cet inconnu aurait pourtant bien des secrets à révéler…

4- La faiseuse d’anges, Camilla Läckberg, 2014, Éditions Actes Sud, 436 p., 9782330032104

Pâques 1974, dans l’île de Valö. Le pensionnat de garçons est complètement vidé, seule une petite fille d’1 an et demi est retrouvée par les forces de l’ordre. Sa famille s’est volatilisée et elle est placée en famille d’accueil. Trente ans plus tard, la petite Ebba est devenue grande, s’est mariée et a décidé de retourner dans l’île ouvrir une maison d’hôte.

5- Crimes à la librairie, Rihcard Migneault (Dir.), 2014, Éditions Druide, 240 p., 9782897111083

Ils écrivent des polars. Des polars qu’on dévore. Et à la demande d’un lecteur passionné, Richard Migneault, ils se sont réunis autour d’un thème séduisant : crimes à la librairie. Mario Bolduc, Camille Bouchard, Benoît Bouthillette, Chrystine Brouillet, Jacques Côté, Ariane Gélinas, André Jacques, Martine Latulippe, Geneviève Lefebvre, Florence Meney, Sylvain Meunier, Martin Michaud, Patrick Senécal, Johanne Seymour, Robert Soulières, Richard Ste-Marie. Ces seize écrivains québécois de grand talent nous invitent dans autant de librairies. De ces lieux généralement paisibles, ils ont fait de véritables scènes de crime. Ils ont dénaturé ces carrefours de tous les imaginaires en transformant chaque livre qui s’y trouve en témoin de l’énigme, du suspense, de l’insoutenable. Leurs nouvelles nous permettent de découvrir leur style, leurs intrigues et leurs personnages: un tueur à gages littéraire, un homme qui détestait les livres, un général croate sanguinaire, un agent du FBI, une libraire incendiaire, un voleur d’incunables… Parions qu’après avoir lu ce recueil, vous ne verrez plus tout à fait votre librairie préférée du même œil…

6- Deux veuves pour un testament: Une enquête du commissaire Brunetti, Donna Leon, 2014, Éditions Calmann-Lévy, 284 p., 9782702143742

Le corps d’une vieille femme est retrouvé sans vie. Pour le médecin légiste, Constanza Altavilla a été terrassée par une crise cardiaque et, dans sa chute, sa tête a heurté le radiateur. Cependant, en interrogeant ses proches et notamment son fils et la responsable de la maison de retraite où Constanza se rendait bénévolement, le commissaire Brunetti est convaincu qu’il s’agit d’un meurtre.

7- Le beau mystère: Armand Gamache enquête, Louise Penny, 2014, Éditions Flammarion Québec, 480 p., 9782890775503

Caché au creux d’une forêt sauvage du Québec, le monastère Saint-Gilbert-entre-les-Loups n’admet aucun étranger. Vingt-quatre moines y vivent cloîtrés. Ils cultivent des légumes, élèvent des poules, fabriquent du chocolat et prient… Ironiquement, la communauté qui a fait voeu de silence est devenue mondialement célèbre pour ses chants grégoriens, dont l’effet est si puissant qu’on le nomme « le beau mystère ». L’harmonie est rompue par l’assassinat du chef de choeur et l’intrusion de l’inspecteur Gamache et de son adjoint Jean-Guy Beauvoir. Les enquêteurs cherchent l’accroc dans ces vies consacrées à l’amour de Dieu, mais cette retraite forcée les place aussi face à leurs propres failles. Pour trouver le coupable, Gamache devra d’abord contempler le divin, l’humain, et la distance qui les sépare.

8- La faille en toute chose: Armand Gamache enquête, Louise Penny, 2014, Éditions Flammarion Québec, 512 p., 9782890776081

Noël approche : la campagne revêt son blanc manteau et s’égaye de joyeuses lumières. Toutefois, pour l’inspecteur-chef Armand Gamache, le temps des retrouvailles au coin du feu est troublé par des ombres menaçantes. Ses meilleurs agents ont quitté la section des homicides, son fidèle lieutenant Jean-Guy Beauvoir ne lui parle plus depuis des mois et des forces hostiles semblent liguées contre lui. Quand Myrna Landers, la libraire de Three Pines, lui demande de l’aider à retrouver l’amie qui devait la rejoindre pour les Fêtes, il saisit l’occasion d’aller se réfugier dans les Cantons-de-l’Est avec ceux qui lui sont restés loyaux. Intrigué par le refus de Myrna de révéler l’identité de la disparue, Gamache découvre qu’il s’agit de la dernière des quintuplées Ouellet. Au terme de son enquête, il trouvera certainement un assassin, mais pourra-t-il enfin trouver la paix ?

9- Le duel, Arnaldur Indridason, 2014, Éditions Métailié, 308 p., 9782864249450

Une enquête de Marion Briem, futur mentor de l’inspecteur Erlendur. 1972, Reykjavik. Alors que se déroule le championnat d’échecs, un jeune homme est assassiné dans une salle de cinéma. Certains éléments réveillent chez le commissaire des souvenirs douloureux d’une enfance marquée par la tuberculose. Dans le même temps, l’affaire tourne au roman d’espionnage…

10- Une main encombrante, Henning Mankell, 2014, Éditions du Seuil, 170 p., 9782021140132

Dans la province suédoise de Scanie, Wallander, jeune retraité, cherche à acheter une maison à la campagne. Un ami lui en présente une, qui lui plaît immédiatement. En parcourant le jardin, il trébuche sur ce qui se révèle être les os d’une main qui émerge du sol. Au lieu d’entamer une autre vie dans cette maison, Wallander commence une nouvelle enquête.

Science-fiction, Fantasy et Fantastique

1- Malphas Volume 4: Grande Liquidation, Patrick Senécal, 2014, Éditions Alire, 587 p., 9782896151103

Parole de Sarkozy, je m’étais juré de ne pas remettre les pieds à Saint-Trailouin. Après tout, la vie de mon fils en dépendait, et c’est pour être près de lui que j’ai ouvert il y a quelques mois une boutique de livres d’occasion à Drummondville. Or, quand Émile m’a annoncé qu’il partait pour la France avec mon ex, j’ai un peu pété les plombs… avant de réaliser que je pourrais peut-être tirer avantage de cette situation. Me voilà donc de retour à Malphas. Avec l’aide de Simon Gracq – ça n’a pas été simple de le convaincre de me faire à nouveau confiance -, je compte enfin mener à terme mon enquête sur ce qui se passe dans la cave du cégep. Et régler une fois pour toutes mon différend avec les Archlax père et fils. Et découvrir la véritable identité de Rachel Red et les motivations secrètes qui l’animent… et rêvons un peu, l’animer à mon tour. Hélas, malgré le subterfuge qui me permettait d’évoluer en sécurité à Malphas, je dois admettre que le plan que j’avais imaginé pour arriver à mes fins a rapidement foiré. Et me voilà de nouveau dans le « gros trouble ». Mais cette fois, je ne suis pas le seul dans le pétrin, car la grève étudiante est imminente à Malphas. Et un raz-de-marée de carrés rouges à Saint-Trailouin, ça risque d’être plus intense qu’ailleurs…

2- Les héritiers d’Enkidiev Volume 9: Mirages, Anne Robillard, 2014, Éditions Wellan, 456 p., 9782923925622

Sournoisement, l’enchanteresse Moérie et son amant tissent leur toile en attendant leur heure. Mais même les plus habiles conspirateurs finissent par commettre des erreurs… La belle Kaliska cèdera-t-elle aux menaces du Roi Nemeroff ? Emprisonnés à An-Anshar, Ayarcoutec et Marek unissent leurs forces pour s’évader et aller avertir Onyx qu’on lui a volé sa forteresse. Mais comment échapper à la surveillance de Tayaress ? Afin de protéger les enfants-oiseaux vivant à Enkidiev, Sparwari met en branle un plan qui ne fera l’unanimité ni chez les dieux, ni chez les humains. C’est avec stupeur qu’Onyx découvrira que le dieu que vénèrent les Anasazis n’est nul autre que… ? À vous de le découvrir !

3- Joyland, Stephen King, 2014, Éditions Albin Michel, 323 p., 9782226258069

La Caroline du Nord, en 1973. Le jeune Devin Jones rejoint une équipe de forains à Joyland, un petit parc d’attractions sur le littoral. Sa rencontre avec un garçon extralucide et sa mère l’incite à enquêter sur le mystère du train fantôme, qui serait hanté par une femme égorgée quatre ans plus tôt.

4- Les héritiers d’Enkidiev Volume 10: Déchéance, Anne Robillard, 2014, Éditions Wellan, 456 p., 9782923925646

Une inquiétante tornade se déchaîne soudainement à Émeraude, mais au lieu de dévaster la région, elle éjecte des victimes qui changeront à tout jamais le cours de l’histoire d’Enkidiev… L’intensification des affrontements meurtriers entre ses petits-enfants félins et rapaces pousse Abussos à retirer leurs pouvoirs à tous les dieux, certains en subiront les effets instantanément, d’autres de façon progressive et certains y échapperont, mais lesquels ? Achéron, le chef du panthéon du monde parallèle, qui cherche depuis longtemps à capturer son fils Kimaati pour lui faire expier ses crimes, envoie finalement des chasseurs de primes à ses trousses… mais qui surprendra qui ? Incapables d’attendre plus longtemps, Nemeroff et Kaliska unissent enfin leur vie malgré leur jeune âge. Cette union marquera-t-elle l’avènement d’une nouvelle ère à Émeraude ? Malgré l’ajout de plusieurs membres à son expédition, Onyx poursuit sa conquête d’Enlilkisar en tentant de séduire les surprenants Elladans…

5- Docteur Sleep, Stephen King, 2013, Éditions Albin Michel, 586 p., 9782226252005

Danny Torrance est devenu adulte. Surnommé Docteur Sleep, il travaille et utilise ses pouvoirs surnaturels dans un hospice. Il y rencontre Abra, une jeune adolescente qui fuit un inquiétant groupe de voyageurs. Ceux-ci traquent les enfants télépathes pour se nourrir de leur lumière.

Pour commander ces livres via notre site monet.leslibraires.ca en version papier ou numérique, veuillez cliquer sur les titres sélectionnés.


1 décembre 2014  par nos libraires

Littératures : les parutions d’octobre

Comme chaque mois, notre équipe de libraires passe en revue l’ensemble de l’effarante production du mois écoulé pour en repérer les nouveautés incontournables. Voici un aperçu de ces nouveaux titres, question d’aiguiser votre appétit livresque…

LITTÉRATURE ÉTRANGÈRE

  

Les innocents, Assaf Gavron, 2014, Rivages, 500 p., 9782743628802*

Othniel Assis repère une colline paisible sur les rives du Jourdain et décide de s’y installer en famille. L’administration s’en mêle : ils ne peuvent s’approprier cette terre ; mais nul n’a le droit de les en déloger. Une ferme agricole, puis une communauté plus vaste se déploient, malgré les obstacles. Les Innocents entremêle les vies et destins de plusieurs générations israéliennes. Pionnier imprégné de religion, adolescent qui veut s’amuser sans penser à la guerre, chaque personnage illustre une société aux prises avec ses paradoxes.

Nourri d’influences cosmopolites, d’I. B. Singer à Jonathan Safran Foer, Assaf Gavron offre une vision inédite de son pays et s’impose comme un formidable conteur.

Tristesse de la terre, Eric Vuillard, 2014, Actes Sud, 158 p., 9782330035990*

Alors, le rêve reprend. Des centaines de cavaliers galopent, soulevant des nuages de poussière. On a bien arrosé la piste avec de l’eau, mais on n’y peut rien, le soleil cogne. L’étonnement grandit, les cavaliers sont innombrables, on se demande combien peuvent tenir dans l’arène. C’est qu’elle fait cent mètres de long et cinquante de large ! Les spectateurs applaudissent et hurlent. La foule regarde passer ce simulacre d’un régiment américain, les yeux sortis du crâne. Les enfants poussent pour mieux voir. Le cœur bat. On va enfin connaître la vérité.

Constellation, Adrien Bosc, 2014, Stock, 192 p., 9782234077317*

Le 27 octobre 1949, le nouvel avion d’Air France, le Constellation, lancé par l’extravagant M. Howard Hughes, accueille trente-sept passagers. Le 28 octobre, l’avion ne répond plus à la tour de contrôle. Il a disparu en descendant sur l’île Santa Maria, dans l’archipel des Açores. Aucun survivant. La question que pose Adrien Bosc dans cet ambitieux premier roman n’est pas tant comment, mais pourquoi ? Quel est l’enchaînement d’infimes causalités qui, mises bout à bout, ont précipité l’avion vers le mont Redondo ? Quel est le hasard objectif, notion chère aux surréalistes, qui rend «nécessaire» ce tombeau d’acier ? Et qui sont les passagers ? Si l’on connaît Marcel Cerdan, l’amant boxeur d’Édith Piaf, si l’on se souvient de cette musicienne prodige que fut Ginette Neveu, dont une partie du violon sera retrouvée des années après, l’auteur lie les destins entre eux. «Entendre les morts, écrire leur légende minuscule et offrir à quarante-huit hommes et femmes, comme autant de constellations, vie et récit.»

La patience du franc-tireur, Arturo Perez-Reverte, 2014, Seuil, 258 p., 9782021186567*

Un éditeur charge Alejandra Varela, spécialiste de l’art urbain, de retrouver Sniper, graffeur célèbre pour son talent exceptionnel et ses actions de rue à la limite de la légalité et de la guérilla. Elle doit lui proposer, en même temps qu’une édition de ses œuvres, une grande rétrospective au MoMA. Mais personne n’a jamais vu le visage de Sniper ni ne sait où il se trouve. De Madrid à Lisbonne, de Vérone à Naples, Alejandra se lance alors sur ses traces et se retrouve prisonnière d’un piège mortel à mesure qu’elle comprend les véritables objectifs des performances stupéfiantes de cet artiste radical. Après Le Peintre de batailles, Arturo Pérez-Reverte revient à l’un de ses thèmes de prédilection en interrogeant, au fil d’une traque haletante et impitoyable dans l’univers du graffiti, la fonction de l’art aujourd’hui, pure beauté ou objet de spéculation, et les nouvelles formes de rébellion dans nos sociétés occidentales mondialisées.

La lumière des étoiles mortes, John Banville, 2014, Robert Laffont, 346 p., 9782221133644*

Qu’est-ce qui sépare la mémoire de l’imagination ? Cette question hante Alex alors qu’il se remémore son premier – peut-être son unique – amour, Mme Gray, la mère de son meilleur ami d’adolescence. Pourquoi ces souvenirs resurgissent-ils maintenant, à cinquante ans de distance, se télescopant avec ceux de la mort de sa fille, Cass, dix ans plus tôt ?

Un grand Banville, troublant et sensuel, sur la façon dont les jeux du temps malmènent le cœur humain.

EN FORMAT POCHE

L’ombre de l’eunuque, Jaume Cabre, 2014, Actes Sud/Babel, 479 p., 9782330034405*

L’histoire d’une famille, les Gensana, à travers la Catalogne de la fin du XIXe siècle jusqu’à nos jours. Lors d’un dîner dans un restaurant à Feixes, Miquel Gensana, chroniqueur dans un journal, dévoile la chute de la famille dont il est le dernier représentant. Le lecteur est alors transporté dans l’histoire personnelle du narrateur et dans celle plus générale de la Catalogne.

Transatlantic, Colum McCann, 2014, 10/18, 354 p., 9782264062758*
Entre les États-Unis et l’Irlande, deux siècles de liens commencent avec le premier vol transatlantique en 1919. Mêlant histoire et fiction, un roman sur le déracinement, la perte et le dépassement de soi.

Croc Attack,Assaf Gavron, 2014, Rivages, 384 p., , 9782743628895*

Évoquant le conflit israélo-palestinien, cette tragi-comédie raconte à la fois la banalité, l’absurdité de la vie quotidienne et la réalité bizarre et sanglante de la guerre. Alors que Croc, Israélien, se débrouille pour assumer sa réputation de symbole de la résistance, Fahmi, un jeune Palestinien, lutte pour survivre. Prix Courrier international du meilleur livre étranger 2012.

En Mer, Toine Heijmans, 2014, 10/18, 168 p., 9782264060778*
Lassé par son quotidien, Donald prend trois mois de congé pour naviguer sur son voilier en mer du Nord. Lors de sa dernière étape, Maria, sa fille de 7 ans l’accompagne. Une nuit, alors qu’une terrible tempête se soulève, Donald découvre avec horreur que Maria n’est plus sur le bateau… Premier roman.

Fin de mi-temps pour le soldat Billy Lynn, Ben Fountain, 2014, 10/18, 408 p., 9782264062093*

Parce qu’ils sont rescapés d’une embuscade en Irak, les huit miraculés de l’escouade Bravo deviennent du jour au lendemain les enfants chéris de l’Amérique. Accueillis entre les projecteurs et les honneurs de la Maison-Blanche, ils ont même droit à une tournée victorieuse censée se dérouler à Dallas, lors du grand match de football de Thanksgiving. Pourtant, parmi eux, le jeune Billy Lynn ne se sent pas vraiment l’étoffe d’un héros. Difficile de se plier à la frénésie collective quand on est hanté par ce qu’on a laissé à la guerre et qu’on risque de retrouver bientôt…

 

LITTÉRATURE QUÉBÉCOISE ET CANADIENNE

Bad girl: Classes de littérature, Nancy Huston, 2014, Actes Sud, 144 p., 9782330037185*

Au plus proche de l’autobiographie, Nancy Huston nous livre ici le récit de sa toute première enfance, cette période si étrange où son père va soudain demander à sa jeune femme, pourtant déjà mère de trois enfants, de quitter la maison, de partir. Puisqu’elle ne se décide pas à renoncer à ses études, qu’elle se sépare de ses enfants et ne demande plus jamais à les revoir. Commence alors une tout autre vie pour la petite, une vie heureuse malgré tout, mais cet abandon habitera à jamais son imaginaire. Un texte fondamental dans la trajectoire littéraire de Nancy Huston.

Maddaddam, Margaret Atwood, 2014, Robert Laffont, coll. « Pavillons », 428 p., 9782221141304*

Avec une verve extraordinaire, une imagination et une inventivité d’écriture sans limites, un humour décapant, Margaret Atwood joue de la dystopie pour bâtir un conte d’un genre unique. Mêlant tout à la fois récit d’aventures et histoire d’amour, pamphlet politique et écologique, réflexion sur la science et la religion, la sexualité et le pouvoir, elle nous offre ici une œuvre d’une grande maturité, un  » roman total  » qui conclut magnifiquement le cycle commencé avec Le Dernier Homme et Le Temple du déluge.

Chercher Sam, Sophie Bienvenu, 2014, Cheval d’août, 172 p., 9782924491003*

Mathieu vit dans la rue. Il l’a choisi. Ce n’est pas un aventurier, et ça n’a rien à voir avec la liberté. Est-ce qu’il s’autodétruit? Est-ce ainsi qu’il se préserve? Peu importe. Sa chienne Sam est là, qui l’aide à continuer. Mais quand elle disparaît, Mathieu doit mettre fin à son errance. Pour la retrouver, il entreprend un voyage dont les bifurcations le ramènent au secret de son passé.

Chercher Sam s’intéresse aux survivants. Dans une langue cassée et tendre, Bienvenu déboîte puis remonte le délicat assemblage de poupées gigognes qui constituent la mémoire humaine, jusqu’au coeur, et jusqu’à la plus petite raison d’espérer.

La danse des obèses, Patrick Isabelle, 2014, Leméac, 240 p., 9782760933835*

Émile, un écrivain trentenaire, s’est muré en lui-même à la suite d’une déception amoureuse ; devenu cynique, il boit, fume et se transforme jusqu’à devenir obèse. Recruté par un richissime artiste visuel ayant l’habitude d’organiser les fêtes les plus courues en villes – et les plus orgiaques -, il se trouve entraîné dans une spirale où quête d’identité et faible estime de soi produisent un cocktail explosif. La danse des obèses est un roman impudique dans lequel l’appât du gain, le sentiment d’être désiré et l’appel des corps s’entremêlent avec douleur et sensualité.

De Marie de l’Incarnation à Nelly Arcan : se dire, se faire par l’écriture intime, Patricia Smart, 2014, Boréal, 448 p., 9782764623459*

Ce livre trouve son origine dans le désir d’explorer les expériences des femmes qui ont accompagné et rendu possibles les grands moments de l’histoire officielle du Québec, de l’arrivée des Français en Amérique du Nord jusqu’à l’accession à la liberté d’expression individuelle et collective apportée par la Révolution tranquille. Les historiennes féministes ont examiné la situation de ces femmes, mais il est rare que nous entendions la voix des protagonistes elles-mêmes ou que nous ayons accès à leur point de vue, que ce soit sur le monde qui les entoure ou sur leurs aventures intérieures. C’est cette voix que Patricia Smart donne à entendre ici. Tous ces textes parlent d’un moi brimé, inhibé, mais qui se refuse à démissionner. Pour ces femmes, la venue à l’écriture fait partie intégrante de la quête de soi et de la prise de possession du monde. Beaucoup plus que de simples révélateurs de réalités sociales, ces écrits intimes appartiennent à la littérature.

 

EN FORMAT POCHE

Les derniers jours de Smokey Nelson, Catherine Mavrikakis, 2014, Héliotrope, coll. « Série P », 313 p., 9782923975498*

Sydney Blanchard était né sous une bonne étoile. Mais dans sa vie, rien ne s’est vraiment passé. Il n’y a eu que ce séjour en prison pour des meurtres qu’il n’a pas commis. Aujourd’hui à bord d’une belle Lincoln blanche, cette grande gueule irascible décide de rentrer à la Nouvelle-Orléans. Pour renouer avec son destin. Après les meurtres de 1989, Pearl Watanabe s’était juré de ne pas remettre les pieds sur le continent américain. La voici qui passe des vacances près d’Atlanta, chez sa fille. Il faut bien essayer de conjurer le sort. À environ une heure de route de là, Ray Ryan ne peut se consoler de l’assassinat de son enfant. Depuis tout ce temps, la voix autoritaire de Dieu ne l’a pourtant jamais abandonné. L’exécution du meurtrier aura bientôt lieu. Au pénitencier de Charlestown, Smokey Nelson, l’assassin, vit ses derniers jours. Catherine Mavrikakis signe ici un roman polyphonique, multicolore, ample. À l’échelle du contient dont il est l’écho.

La chair décevante, Jovette Bernier, 2014, Fides, coll. « Biblio-Fides », 120 p., 9782762138603*

Sur l’écran, sous les feux de la rampe, la souffrance est divine pour la foule. La même souffrance dans la rue et dans les chambres closes, cela s’appelle du déshonneur. […] Il y a quelque chose de plus fort que le courage, la tendresse, le dévouement, le sacrifice; il y a plus fort que toi, l’Amour, et toi, la Mort ; plus fort que tout, plus fort que vous tous, il y a la Vie.

C’est le cœur qui meurt en dernier, Robert Lalonde, 2014, Boréal, coll. « Boréal compact », 168 p., 9782764623503*

Robert Lalonde évoque de façon bouleversante celle qui fut sa mère, femme piégée par le destin et qui d’outre-tombe continue d’entretenir avec son fils un rapport de tendresse et de bataille.

La vie comme une image, Jocelyne Saucier, 2014, BQ, 96 p., 9782894063507*

La vie comme une image met en scène une famille en apparence parfaite, bonne comme un petit pain d’épice, qui observe scrupuleusement les règles de la bienséance et se raccroche au sentiment rassurant du devoir accompli. Rien, décidément, pour donner matière à un roman… Pourtant, à travers la façade de ce bonheur sans faille s’échappent de persistantes odeurs qui décapent le vernis de la respectabilité et dévoilent le drame de l’insignifiant quotidien.

Le mur mitoyen, Catherine Leroux, 2014, Alto, coll. « Coda », 323 p., 9782896942121*

Entre [les personnages du Mur Mitoyen], Catherine Leroux dessine une cloison fine comme un brin d’impossible qui tantôt sépare, tantôt unit, estompant la frontière entre les secrets, la vérité et l’inouï. Une histoire où l’on frappe trois coups sur un mur pour entendre en retour un mystérieux toc toc toc.

 

POÉSIE

Mes ancêtres reviendront de la guerre, François Guerrette, 2014, Poètes de brousse, 68 p., 9782923338774*

Je ne fais confiance qu’aux animaux
qui ont peur de tuer, de chasser
et d’être chassés.

L’été sans erreur, France Théorêt, 2014, Hexagone, coll. « Écritures », 88 p., 9782896480692*

Ce livre prolonge les voies arpentées par France Théorêt dans Bloody Mary (Typo, 2011). Toujours engagée, elle va plus loin dans sa dénonciation et dans sa réconciliation, d’abord avec elle-même, puis avec les autres. La difficulté de se rencontrer, d’être, de parler en son nom ; être une femme en éclats, dans son propre effacement, trop consciente dans la violence humaine ; se dire comme être humain de genre féminin, finalement être ici et là, à se battre pour vivre ou pour trouver l’apaisement, voilà le propos de la poète.

La nuit, tous les dieux sont noirs, Monique Deland, 2014, Noroît, 128 p., 9782890188976*

Un accident est à l’origine d’une singulière traversée. Une chute du corps, une faille, un bris dans la tête, et l’esprit assiste en direct à l’évasion de la conscience. C’est l’occasion d’une double plongée : une investigation au cœur du cycle occulte des naissances et renaissances, et une exploration critique de ce qui fait de l’esprit un organe pensant fixateur de l’identité.

Comme un papillon avec une aiguille dans le cœur, Nathalie Thibault, 2014, L’Oie de Cravan, 56 p., 9782922399899*

Ce deuxième livre de Natalie Thibault à l’enseigne de L’Oie de Cravan est d’une beauté fragile tout à fait exceptionnelle. La poésie s’y exprime avec une égale justesse dans les collages de l’auteure et dans ses poèmes proprement dits. La simplicité de ceux-ci cache une émotion complexe, une brisure intime qui touche à l’universel. C’est encore et toujours de l’amour maudit qu’il est question ici.

Ciseaux, Roxane Desjardins, 2014, Herbes rouges, 84 p., 9782894194621*

Pour faire un poème, prenez des ciseaux. Découpez le sens en formes vertes. Mettez les morceaux dans un sac que vous agiterez doucement. Décantez : « je ne pars pas à la beauté envisageable je ne vends pas / mon corps algonquin // je n’ai qu’une chaise à la place des reins pour rester debout ».
Si hasard il y a, il semble, dans Ciseaux, avoir atteint sa cible tant ce livre étonne par la singularité de ses images, la patiente décortication des mécanismes de l’attachement à laquelle il s’adonne :
« l’éclipse retrouvée sous les décombres / à la rafale on aurait mis une maison : / vingt-quatre phares pris dans un terrier de neige ».

 

THÉÂTRE

La dramaturgie classique, Jacques Scherer, 2014, Armand Colin, 718 p., 9782200291273*

Analyse formelle du théâtre français du XVIIe siècle, des structures et composants des pièces classiques, de la prise en compte des contraintes matérielles de la représentation lors de leur mise en scène, et des modes d’adaptation à leur public.

Dictionnaire de la performance et du théâtre contemporaine, Patrice Pavis, 2014, Armand Colin, coll. « Dictionnaire », 293 p., 9782200259068*

Près de 200 entrées sur des notions techniques, théoriques et critiques des champs du théâtre et de la performance artistique depuis les années 1990 : activisme, body art, captation, détournement, effet produit, figure, goût, habitus, etc.

Faire l’amour, Anne-Marie Olivier, 2014, Atelier 10, 110 p., 9782924429167*

Le sexe est intrinsèquement lié à la vie – après tout, chaque être humain résulte d’un acte sexuel, désiré ou non. Mais quel est le parcours sexuel de chacun? Pièce de théâtre documentaire basée sur des histoires véridiques, Faire l’amour parle de la force irrépressible du désir, des amours ratées, de la lumière qui jaillit de la rencontre d’âmes sœurs, de vies cristallisées dans la frustration. Un terrain de jeu exceptionnel, pour mourir de rire, se crisper de douleur et faire éclater la poésie.

Un tango en bord de mer, Philippe Besson, 2014, Julliard, 80 p., 9782260022015*

Ils se sont aimés, déchirés puis quittés. Ils se retrouvent par hasard, au beau milieu de la nuit, dans le bar désert d’un grand hôtel en bord de mer.

La déprime, Denis Bouchard, Rémy Girard, Raymond Legault et Julie Vincent, 2014, Michel Brûlé, 208 p., 9782894856642*

Cette pièce, créée en novembre 1981 et qui est rapidement devenue un «classique» aux côtés de Broue et d’autres grands succès, met en scène toute une galerie de personnages aussi loufoques que sympathiques. Depuis le chauffeur d’autobus injustement congédié au jeune homme qui doit se marier par téléphone, en passant par Jojo la vendeuse de lettre d’amour. En tout, une cinquantaine de personnages, tantôt drôles, tantôt émouvants et attachants. La Déprime c’est 24 heures dans un terminus d’autobus à travers une quarantaine de scènes toutes aussi réalistes et absurdes les unes que les autres.

 

LITTÉRATURE POLICIÈRE

0 POL

Une main encombrante, Henning Mankell, 2014, Seuil, Coll. « Policier», 170 p., 9782021140132*

Dans la province suédoise de Scanie, Wallander, jeune retraité, cherche à acheter une maison à la campagne. Un ami lui en présente une, qui lui plaît immédiatement. En parcourant le jardin, il trébuche sur ce qui se révèle être les os d’une main qui émerge du sol. Au lieu d’entamer une autre vie dans cette maison, Wallander commence une nouvelle enquête.

Kobra, Deon Meyer, 2014, Seuil, coll. « Policier », 438 p., 9782021155006*

Paul Anthony Morris, inventeur d’un logiciel permettant de surveiller les transactions financières, a été enlevé au domaine viticole de Fransshoek, et ses trois gardes tués. Au Cap, les agents de sécurité qui tentaient d’appréhender un voleur, Tyrone Kleinbooi, sont abattus par un mystérieux tireur. Un point commun entre ces deux affaires : des douilles à tête de cobra.

Le ver à soie, Robert Galbraith, 2014, Grasset, 576 p., 9782246810667*

Le détective privé Cormoran Strike, assisté de Robin Ellacott, enquête sur la disparition de l’écrivain Owen Quine. Celui-ci venait de terminer un manuscrit critiquant vertement ses connaissances et dont la publication ferait scandale à coup sûr.

Les neuf cercles, R.J. Ellory, 2014, Sonatine éditions, 450 p., 9782355842696*

John Gaines, traumatisé par la guerre du Vietnam, doit faire face aux secrets d’une petite ville du Mississippi dont il est le shérif. Le corps d’une adolescente gardé intact par la boue, est découvert, vingt ans après le crime. L’enquête du shérif pour découvrir le meurtrier de Nancy Denton va l’emmener au cœur de la part la plus sombre de la nature humaine.

La loi des Sames, Lars Pettersson, Gallimard, coll. « Série Noire », 440 p., 9782070142293*

Anna Magnusson, procureure adjointe à Stockholm, issue du peuple Same de la Laponie norvégienne, retourne à Kautokeino après un appel de sa grand-mère. Par solidarité de clan, elle doit aider son cousin, Nils Mattis, accusé du viol de Karen Margrethe. La jeune femme découvre que le jeune homme est coupable et, malgré les menaces, refuse de répondre à la demande de sa famille.

 

EN FORMAT POCHE

L’appel du coucou, Robert Galbraith, 2014, Livre de poche, coll. « Thriller », 714 p., 9782253001713*

Cormoran Strike, ancien soldat blessé en Afghanistan devenu détective privé, enquête sur le suicide d’un mannequin.

Mauvaise étoile, R. J. Ellory, 2014, livre de poche, coll. « Thriller », 591 p., 9782253176077*

Texas, 1960. Earl Sheridan, un psychopathe, prend deux adolescents en otage pour échapper à la condamnation à mort. Ces deux jeunes sont des demi-frères, habitués des maisons de correction depuis l’assassinat de leur mère. Une sanglante et terrible partie se met en place entre ces trois personnages, ce qu’est loin de soupçonner l’inspecteur Cassidy, qui est sur leurs traces.

7 jours, Deon Meyer, 2014, Points, coll. « Policiers », 524 p., 9782757841440*

Un tueur menace de tuer un policier par jour tant que le meurtrier de l’avocate Hanneke Sloet ne sera pas arrêté. La police du Cap, dans l’impasse, confie l’affaire à Benny Griessel. Mais le policier, fragilisé par ses échecs personnels et sa décision d’arrêter l’alcool, doit reprendre l’enquête de zéro.

Les yeux plus grands que le ventre, Jo Soares, 2014, Folio, coll. « policier », 317 p., 9782070456086*

Rio de Janeiro, à la fin des années 1930. Le commissaire Noronha enquête sur les meurtres en série de femmes obèses, assassinées au moyen de gâteaux. Il est secondé par un ancien policier portugais reconverti dans la pâtisserie, Esteves.

Paru en 2013 sous le titre Meurtres et autres sucreries aux éditions Hurtubise.

Plaintes, Ian Rankin, 2014, livre de poche, coll. « Policier », 620 p., 9782253173748*

Malcom Fox fait partie du service des plaintes qui enquête sur d’autres policiers. Il est chargé de surveiller Jamie Breck, un inspecteur soupçonné de pédophilie. Mais cette affaire est plus complexe qu’elle n’y paraît…

 

SCIENCE-FICTION, FANTASY & FANTASTIQUE

Le fleuve des étoiles, Guy Gabriel Kay, 2014, Alire, 672 p., 9782896151165*

En quatre siècles, la Kitai a bien changé, et monter à cheval, manier arc et épée avec brio ne sont plus des preuves de valeur pour ses habitants. D’ailleurs, l’armée kitane, autrefois conquérante, parvient tout juste à conserver le territoire actuel, déjà amputé des quatorze préfectures du nord cédées au nouvel empire Xiaolu. Or, dans cette Douzième Dynastie, fragilisée par les rivalités entre clans et où l’incroyable précision calligraphique de l’Empereur Wenzong importe plus que ses talents militaires, la guerre menace! C’est dans ce climat tendu que Ren Daiyan, né dans une lointaine province du sud-ouest, a décidé très tôt, envers et contre tous, qu’il deviendrait soldat de la garde impériale. Quant à Lin Shan, qui a reçu la meilleure éducation possible même si elle n’est pas un garçon, ses exceptionnels talents artistiques sa poésie n’a d’égale que celle de Lu Chen, le poète exilé – lui offriront son laissez-passer pour la cour de l’Empereur. Même si tout les oppose, Shan et Daiyan n’ont pourtant qu’un seul et même objectif: celui de redonner à la Kitai sa gloire d’antan, de reconquérir les fleuves et les montagnes perdus… et c’est bien malgré eux qu’ils deviendront des légendes pour tous ceux qui s’agitent sous le fleuve des étoiles.

Les derniers jours du paradis, Robert Charles Wilson, 2014, Denoël, 342 p., 9782207116449*

Un soir de fête nationale, Cassie voit un chauffard écraser un homme qui traversait la chaussée. La victime est en fait un des simulacres de l’Hypercolonie, créatures qui avaient assassiné sept ans plus tôt les parents de la jeune femme. Cette dernière, encore traumatisée, tente d’échapper aux simulacres, en guerre contre ceux qui savent que la Terre de 2014 est un paradis truqué.

La fleur de verre, George R.R. Martin, 2014, ActuSF, coll. « Perles d’épice », 314 p., 9782917689691*

Un mystérieux artefact qui permet de changer de corps… au prix d’un sacrifice terrible. Une étrange auberge où l’on croise de curieux voyageurs… mais où personne n’est ce qu’il prétend être. Des enlèvements inexpliqués… Une ancienne petite amie un peu trop envahissante… Une lutte entre le Bien et le Mal digne des meilleurs pulps des années 1950… Les nouvelles de George R. R. Martin sont autant de redoutables récits à l’écriture implacable, où se côtoient horreur, fantastique et science-fiction. Célèbre grâce à sa série au long cours Le Trône de fer (Game of Thrones), il excelle également dans le format court. Avec La Fleur de verre, cinquième titre de l’auteur aux éditions Actusf, découvrez l’autre facette de ce conteur hors pair. Contient « Le Régime du singe », prix Locus.

High-Opp, Frank Herbert, 2014, Robert Laffont, coll. « Ailleurs et demain », 240 p., 9782221145869*

Après une terrible période de guerre sur terre, un gouvernement mondial bureaucratique entièrement régi par des sondages d’opinion a été constitué. Ceux qui ont la chance d’obtenir des scores élevés, appelés les High-Opps, jouissent de luxueuses demeures, alors que les autres se voient contraints de vivre dans la ville surpeuplée de Warrens, dans des conditions de vie brutales.

La voix de la terre, Bernard Werber, 2014, Albin Michel, 584 p., 9782226259882*

Sept joueurs ont chacun leur vision du futur et tentent d’influencer l’avenir. Mais le huitième joueur, la Terre, n’a pas dit son dernier mot. Dernier volume de la trilogie.

 

FORMAT POCHE

Comment j’ai cuisiné mon père, ma mère… et retrouvé l’amour, S.G. Browe, 2014, Gallimard, coll. « Folio SF », 391 p., 9782070455256*

Depuis qu’il est mort dans un accident de voiture, Andy vit en paria. Enfermé dans le cellier familial, il cuve les bouteilles de son père et suit une thérapie collective aux morts-vivants anonymes. Là-bas, il a repéré Rita, une jeune et jolie suicidée. Un jour, un zombie solitaire les initie aux bienfaits de la chair humaine.

Julian, Robert Charles Wilson, 2014, Gallimard, coll. «FolioSF», 738 p., 9782070459285*

Au XXIIe siècle, alors que les ressources naturelles manquent partout dans le monde, Adam raconte les combats politiques et militaires de son ami depuis l’enfance Julian Comstock, dit l’Agnostique ou le Conquérant, neveu du président des États-Unis.

Blade Runner : les androïdes rêvent-ils de moutons électriques?, Philip K. Dick, 2014, J’ai lu, coll. « Science-fiction », 282 p., 9782290094495*

Rick Deckard est le meilleur élément de la brigade spéciale des blade runners, chargée d’exterminer les androïdes qui s’infiltrent sur Terre. Suite à l’arrivée de huit Nexus 6 qui se sont enfuis de Mars après avoir tué leurs geôliers, Deckard est chargé de supprimer ces robots d’apparence humaine.

Hypérion, Dan Simmons, 2014, Pocket, coll. « Science-fiction », 637 p., 9782266252584*

Alors que la planète Hypérion est menacée par les Extros, sept pèlerins sont chargés par la Sainte Eglise d’empêcher la réouverture des Tombeaux du temps gardé par le gritche. Durant leur voyage, chacun raconte son histoire.

Le post-apocalyptique, Marc Attalah, 2014, ActuSF, «les collections de la maison d’ailleurs», 92 p., 9782917689578*

Quatre essais autour de films, bandes dessinées et livres post-apocalyptiques. Ils proposent un nouveau regard sur ces récits fondés sur les zones et la reconstruction de la société par les humains après le cataclysme.

* Commandez ces titres sur monet.leslibraires.ca en cliquant sur le titre choisi.

* * *

Tous les textes proviennent des éditeurs, sauf lorsqu’il y a mention d’auteur.

Sélection : Benoit Desmarais – litt. étrangère ; Maxime Nadeau – litt. québécoise, poésie et théâtre ; Morgane Marvier – policier ; Caroline Scott – science-fiction.



© 2007 Librairie Monet