Le Délivré
Afficher :  tout ce mois-ci | cette année

Articles récents

19 avril 2014  par nos libraires

Littératures : les parutions de mars

Comme chaque mois, notre équipe de libraires passe en revue l’ensemble de l’effarante production du mois écoulé pour en repérer les nouveautés incontournables. Voici un aperçu de ces nouveaux titres, question d’aiguiser votre appétit livresque…

LITTÉRATURE ÉTRANGÈRE

Mali, ô Mali, Érik Orsenna, 2014, Stock, 402 p., 9782234063365*

Voulez-vous les dernières nouvelles du Mali ? Madame Bâ Marguerite se propose de vous y emmener. Cette dame, qui n’est pas humble de nature, se prend pour une Jeanne d’Arc africaine. Elle veut libérer son pays des djihadistes et c’est son petit-fils, ex-footballeur devenu griot, qui raconte sa campagne mi-glorieuse, mi-désespérée. Sur les pas de ce duo, vous rencontrerez les femmes échappées de justesse aux horreurs de la charia. Vous remonterez le fleuve Niger en évitant toutes sortes de périls. Vous verrez comment et pourquoi bandits et djihadistes s’entendent comme larrons en foire. Vous saluerez des musiciens et des tisserands, inlassables créateurs des liens qui fabriquent un pays. Vous atteindrez juste à temps Tombouctou pour assister à l’arrivée des Français… Surtout, vous plongerez dans la réalité du Mali, sa vaillance, sa noblesse. Mali, ô Mali ! Comment ne pas comprendre que ta fragilité est la nôtre ?

La grande ménagerie, Howard Jacobson, 2014, Calmann-Lévy, 366 p., 9782702144497*

Guy Ableman, écrivain de son état, est fou de sa femme Vanessa, une rousse éblouissante perpétuellement en colère. L’ennui c’est que, depuis le premier jour, il est aussi fou de la non moins séduisante mère de Vanessa, Poppy. Pareilles à des soeurs plutôt qu’à une mère et sa fille, elles forment un tandem volcanique : si elles lui inspirent les scènes les plus farfelues, elles le perturbent au point qu’il ne peut plus produire une ligne. Non que Guy fût très lu ces jours-ci. D’ailleurs, Guy en est convaincu, la lecture, c’est fini. Son éditeur est du même avis, il s’est suicidé. Peut-être est-il l’heure pour lui de révéler sa flamme à Poppy ? Si le roman est mort, le désir existe toujours ! Et il se pourrait bien que ce désir lui permette d’accoucher d’un grand bouquin. Tour à tour furieux, élégiaque et impertinent, La Grande Ménagerie est un roman d’amour : une ode aux femmes, à la littérature et à l’humour.

En finir avec Eddy Bellegueule, Édouard Louis, 2014, Seuil, 219 p., 9782021117707* (+)

« Je suis parti en courant, tout à coup. Juste le temps d’entendre ma mère dire Qu’est-ce qui fait le débile là ? Je ne voulais pas rester à leur côté, je refusais de partager ce moment avec eux. (…) Je suis allé dans les champs et j’ai marché une bonne partie de la nuit, la fraîcheur du Nord, les chemins de terre, l’odeur de colza, très forte à ce moment de l’année. Toute la nuit fut consacrée à l’élaboration de ma nouvelle vie loin d’ici. En vérité, l’insurrection contre mes parents, contre la pauvreté, contre ma classe sociale, son racisme, sa violence, ses habitudes, n’a été que seconde. Car avant de m’insurger contre le monde de mon enfance, c’est le monde de mon enfance qui s’est insurgé contre moi. Très vite j’ai été pour ma famille et les autres une source de honte, et même de dégoût. Je n’ai pas eu d’autre choix que de prendre la fuite. Ce livre est une tentative pour comprendre. » Édouard Louis a 21 ans. En finir avec Eddy Bellegueule est son premier roman.

Automobile Club d’Égypte, Alaa El Aswany, 2014, Actes Sud, 512 p., 9782330027445*

Abdelaziz Hamam, descendant d’une puissante famille ruinée, est venu au Caire dans l’espoir d’assurer l’éducation de sa progéniture. À suivre les chemins contrastés qu’empruntent ses enfants, on découvre les derniers soubresauts de l’Égypte pré-nassérienne : morgue des classes dominantes, dénuement extrême des laissés-pour-compte, éveil du sentiment nationaliste. De toute part l’édifice se lézarde, et dans le microcosme de l’Automobile Club, frémissent les temps futurs et l’explosion révolutionnaire qui va embraser le pays.

Engagé et humaniste comme jamais, Alaa El Aswany renoue ici avec les récits populaires et hauts en couleur de l’irrésistible Immeuble Yacoubian et désigne inlassablement la seule voie juste pour son pays : une démocratie égyptienne à construire.

Des hommes en devenir, Bruce Machart, 2014, Gallmeister, 193 p., 9782351780725*

Qu’ils se retrouvent en train d’arpenter les terres fertiles du Sud ou d’actionner l’écorceuse pour transformer des grumes en feuilles de papier, les hommes de ce recueil découvrent tous, en un instant, la faille en eux. Être hanté depuis toujours par un enfant, un parent, une femme, un voisin, un copain disparus, interrompre enfin le mouvement continu et regarder une vie en face. La question soudain serait de savoir ce que devenir un homme signifie. Ici, certains ont été largués. Là, un enfant n’est jamais né. Une mère a été assassinée. Des maris ont découché. Bien des bières ont été descendues, et des rires échangés entre frères, amis, amants. Après Le Sillage de l’oubli, premier roman qui remporta un formidable succès critique et public, on retrouve dans Des hommes en devenir la plume évocatrice et puissante d’un maître de la littérature américaine.

 

EN FORMAT POCHE

Karoo, Steve Tesich, 2014, Points, 592 p., 9782757833056*

En tant que script doctor pour Hollywood, Saul « Doc » Karoo mutile et « sauve » le travail des autres. En tant qu’homme, il applique le même genre de contrôle sournois à sa vie privée et se délecte de nombreuses névroses très particulières, jusqu’à ce qu’une occasion unique se présente à lui : en visionnant un film, il fait une découverte qui l’incite à prendre des mesures extravagantes pour essayer, une fois pour toutes, de se racheter. Karoo est un pur joyau qui raconte une chute vertigineuse avec un humour corrosif. C’est à la fois Philip Roth et Easton Ellis, Richard Russo et Saul Bellow.

L’enfant grec, Vassilis Alexakis, 2014, Gallimard/Folio, 310 p., 9782070452446*

Le jardin du Luxembourg à Paris se souvient des trois mousquetaires, de Jean Valjean et de Cosette. Il se souvient en fait de tous les héros de la littérature, puisqu’ils habitent tous, sous forme de poupées, le théâtre de marionnettes qu’il abrite. C’est dire que le narrateur, provisoirement obligé de marcher avec des béquilles et dont l’existence se limite à de petites promenades, n’a pas le temps de s’ennuyer : en dehors des héros de son enfance qu’il retrouve dans le jardin, il fait la connaissance de personnages qui, eux, ont l’air bien réels, comme Marie-Paule qui garde les toilettes ou Ricardo, un SDF d’origine italienne… Mais la frontière entre la réalité et la fiction s’estompe peu à peu et les délices du souvenir se mêlent aux plaisirs du présent.

De ma lucarne, Henri Calet, 2014, Gallimard/L’imaginaire, 375 p., 9782070144372* (+)

Il n’est ici question que d’amour, de l’amour qu’un écrivain porte à une ville, sa ville. Calet est uni à Paris, c’est l’un des thèmes essentiels de son œuvre. Il entend en montrer toutes les faces, les plus cocasses comme les plus pathétiques, mais surtout, par une apologie du quotidien qui dévoile tout – la grandeur et le moindre –, Calet hausse jusqu’à sa vraie hauteur la ville de son pas et de ses rêves. Les lieux pittoresques abondent, l’étrange est là, prêt au contrepoint. L’art du conteur qui se donne libre cours dans De ma lucarne compose une sorte de périple rêveur au cours duquel Calet opère dans Paris vu de haut des préemptions pleines de tendresse.

Lumières de Pointe-Noire, Alain Mabanckou, 2014, Points, 247 p., 9782757838648*

Après vingt-trois ans d’absence, je suis retourné à Pointe-Noire, ville portuaire du Congo où j’ai grandi. Entre-temps, ma mère est morte et, moi, le fils unique, je ne suis pas allé aux obsèques. Pendant un mois, j’ai arpenté la ville en étranger : la cabane de maman Pauline, le lycée Karl-Marx, le cinéma Rex… Jour après jour, entre surnaturel et enchantement, j’ai ressuscité les lumières de mon enfance.
 

LITTÉRATURE QUÉBÉCOISE ET CANADIENNE

Parti pour Croatan, Michel Vézina, 2014, Somme toute, coll. « Chroniques », 240 p., 9782924283363* (+)

Croatan, c’est cette île légendaire où les pirates prétendaient aller, l’endroit où l’on disparaît. De nombreux capitaines de marines royales, croyant les débusquer, se seraient ainsi retrouvés dans des baraquements vides, devant un écriteau « Gone to Croatan ». Il ne fallait pas chercher l’endroit sur une carte, mais comprendre plutôt qu’on ne les retrouverait pas. Michel Vézina a fait de Croatan sa destination préférée et il en a souvent parlé à demi-mot comme d’un vieux secret. Ce livre nous fait enfin visiter les lieux. L’auteur a été chroniqueur pendant quinze ans. Ses textes mêlaient commentaire politique, critique littéraire, récit de vie, coups de gueule. Aujourd’hui, Vézina se permet de ne plus jouer le jeu médiatique, il prend le temps, remplace les chroniques par le carnet, en format livre plutôt qu’en blogue. Et c’est tout son rapport à la culture, à la société, qui change. Car partir pour Croatan, ce n’est pas que fuir, c’est résister, espérer. Les textes qui composent ce livre sont ainsi plus libres, à la fois plus éclatés et plus exigeants. Ils recherchent beauté et humanité en dehors des normes; ils racontent, avec ce mélange d’amour et de colère, la vie au fond des bois et la démarche d’écriture comme des voyages en diagonale.

Malabourg, Perrine Leblanc, 2014, Gallimard, coll. « Blanche », 175 p., 9782070144808* (+)

Trois jeunes filles sont assassinées dans le village de Malabourg, au sud-est du Québec. Le coupable avéré est retrouvé pendu. Des années plus tard, Mina, qui a assisté aux deux derniers meurtres, s’installe à Montréal et devient la maîtresse de Paul. Ce parfumeur, un temps suspecté, prépare désormais une fragrance en mémoire des victimes.

Recommencements, Hélène Dorion, 2014, Druide, coll. « Reliefs », 128 p., 9782897111236* (+)

Comment nous abandonner aux vagues (rupture, deuil, maladie…) qui surgissent parfois dans nos vies et nous renversent, pour ensuite aller vers les recommencements auxquels nous sommes conviés ? L’écrivaine s’interroge, retourne sur ses pas, refait le trajet jusqu’à l’enfance. Elle retrouve au passage l’île où les grands vents de la vie avaient soufflé sur la sienne. Ainsi est-on amené à danser avec ce qui nous éprouve avant de devenir cette maison que l’on est pour soi-même.

La déesse des mouches à feu, Geneviève Pettersen, 2014, Le Quartanier, coll. « Polygraphe », 250 p., 9782896981595* (+)

La déesse des mouches à feu, c’est Catherine, quatorze ans, l’adolescence allée chez le diable. C’est l’année noire de toutes les premières fois. C’est 1996 à Chicoutimi-Nord, le punk rock, le fantôme de Kurt Cobain et les cheveux de Mia Wallace. Des petites crisses qui trippent sur Christiane F. et des gars beaux comme dans les films en noir et blanc. Le flânage au terminus et les batailles de skateux contre pouilleux en arrière du centre d’achats. L’hiver au campe dans le fin fond du bois, les plombs aux couteaux, le PCP vert et les baises floues au milieu des sacs de couchage. C’est aussi les parents à bout de souffle et les amants qui se font la guerre. Un jeep qui s’écrase dans un chêne centenaire, les eaux du déluge qui emportent la moitié d’une ville et des oiseaux perdus qu’on essaie de tuer en criant.

Sam, François Blais, 2014, L’Instant Même, 192 p., 9782895023456* (+)

D’entrée de jeu, un carton de livres soldés. Parmi une collection d’ouvrages québécois très XIXe siècle se trouve une pièce de choix, le journal de Marie Bashkirtseff, une contemporaine de Maupassant. Et tout au fond de la boîte, une centaine de pages du journal de S***, une diariste chevronnée, qui plus est, native de Grand-Mère, comme le narrateur. Il n’en faut pas davantage pour que celui-ci s’engage dans une quête pour retrouver celle qu’il baptise Sam et qu’il croit être « la femme de sa vie ». D’indices en suppositions, de coïncidences en recoupements établis grâce à son journal, il la suit à la trace : à la campagne, dans sa petite maison du chemin Saint-François-de-Pique-Dur, à Limoilou, là où habite sa mère, et même jusqu’à Parent, en Haute-Mauricie. Cette petite musique familière et ironique, jouant en mode continu dans le récit du quotidien très ordinaire d’une trentenaire insaisissable, est bien celle de François Blais, passé maître dans l’art d’exploiter le filon du journal intime. Avec Sam, son huitième roman, il se pose en meneur d’un habile jeu de piste. Mais c’était sans compter sur le solide tempérament critique et agissant de son narrateur. Le journal de S*** pourrait bien devenir l’enjeu d’une rivalité imprévue entre l’auteur et son personnage, ainsi qu’une réplique vive à la question posée à la fin de Vie d’Anne-Sophie Bonenfant : « Depuis quand un auteur n’a-t-il pas tous les droits sur son personnage ? »

 

EN FORMAT POCHE

La canicule des pauvres, Jean-Simon DesRochers, 2014, Herbes rouges, coll. « Territoires », 750 p., 9782894194201* (+)

Durant dix jours, une canicule sans précédent frappe Montréal. Le smog persistant s’immisce dans la conversation, s’ajoute aux thèmes récurrents de l’argent et du sexe. Les nantis climatisent leur maison, les pauvres endurent le calvaire. Au Galant, une ancienne maison de passe transformée en immeuble locatif, la vague de chaleur déferle comme un tsunami. Dans le climat surchauffé des appartements sordides se célèbre l’étrange carnaval qu’est la métropole contemporaine. Pour Zach le revendeur de drogue, Kaviak le pornographe, Sarah la tueuse à gages, Takao le bédéiste japonais, Lulu du groupe punk Claudette Abattage et une vingtaine d’autres personnages aussi tendres que cyniques, la vie dans ce monde trop jeune pour être vieux et trop usé pour être neuf, c’est la vie, sans mode d’emploi. Dans cet imposant premier roman, Jean-Simon DesRochers réussit un tour de force : donner à lire une réalité aussi crue que drôle, un monde tellement vivant que sa décadence ne cesse de nous séduire.

Ce maudit soleil, Marcel Godin, 2014, Typo, 176 p., 9782892953817* (+)

C’est à travers le regard naïf d’un jeune homme que Marcel Godin nous fait découvrir la triste brutalité de la vie dans un camp de bûcherons de la Haute-Mauricie à la fin des années 1940. La rudesse, la sauvagerie de ces hommes voués à un travail pénible est dépeinte en un portrait authentique et cru dans ce premier roman paru à l’origine en France, en 1965.

Testament, Vickie Gendreau, 2014, Boréal, coll. « Boréal Compact », 160 p., 9782764622933* (+)

Testament fait entendre la voix moqueuse et véhémente d’une écrivaine de vingt-trois ans, nourrie tant par la littérature que par la musique underground et YouTube. Son sens de l’image, son autodérision implacable et la justesse de l’émotion dans chaque phrase font de ce livre une œuvre sans compromis. À l’image d’une jeune femme qui a vécu sans retenue, et pour qui la littérature a importé jusqu’au dernier jour.

Album de finissants, Mathieu Arsenault, 2014, Tript yque, 142 p., 9782890319349* (+)

«Son récit en fragments est un livre parlant, comme si vous mettiez la main sur un album de finissants qui n’est pas le vôtre, tout en ressemblant beaucoup au vôtre, inévitablement, et qu’en le feuilletant, vous entendiez penser les élèves. » — Voir
« Album de finissants, la première œuvre de fiction de Mathieu Arsenault, exprime sur un ton moderne et nerveux le désarroi des élèves du secondaire. [...] Expérimentateur formel, il s’enivre de mots et hypnotise le lecteur avec une écriture presque hallucinatoire. » — Suzanne Giguère, Le Devoir

Chercher fortune à Montréal: Anthologie, collectif, choix de textes et présentation par Denis Saint-Jacques et Marie-José des Rivières, 2014, Nota Bene, 270 p., 9782895184751*

Après leur si savoureuse Heure des vaches, Denis Saint-Jacques et Marie-José des Rivières nous reviennent avec cinq autres textes illustrant cette fois la migration populaire de la campagne vers la ville. Oublié, le Terroir et le labeur paisible des champs ! Suivez le guide Dantin et faites l’école buissonnière à l’époque des tramways; abandonnez-vous au luxe et au désœuvrement, avec Marie Le Franc, dans une « mansion » de Westmount; levez le voile cachant la misère et la déchéance d’un taudis de la rue Saint-Dominique, avec Claude-Henri Grignon; lancez-vous dans le proxénitisme et l’extorsion, avec Rex Beaumarchais; enfin rêvez d’amour et d’une carrière avec Madeleine. C’est l’enjeu de la lecture que nous vous proposons : cherchez fortune à Montréal !

 

POÉSIE

Où irez-vous armés de chiffres?, Hélène Monette, 2014, Boréal, 132 p., 9782764622957* (+)

En ces temps que les médias n’arrivent plus à qualifier, à la vitesse où le train fonce dans le tunnel bouché, quiconque subit du harcèlement au travail et de la violence psychologique et sociale sera ici en terrain connu. On y lit les moeurs réfrigérantes et le néo-cynisme de l’époque occupée à pleine capacité par la lutte des places, le narcissisme ambiant et la mort de l’empathie. Considérés miroirs déformants, coupables éhontés ou menteurs de première, on abandonne les gens brisés si jamais on a pris le temps d’entendre ce qu’ils peinent à raconter. Stress garanti.

Premier crayon, Mathieu Bénézet, 2014, Flammarion, coll. « Poésie », 117 p., 9782081307483* (+)

À l’automne 2012, hospitalisé une première fois, l’auteur entreprend le long combat contre le mal qui finira par triompher de lui l’été suivant. Malgré l’affaiblissement et la lourdeur des traitements, il se met à remplir avec une sorte de calme dans l’urgence de nombreux carnets : en sortiront les pages lapidaires de ce Premier crayon, dont il révisera le manuscrit jusqu’au printemps suivant. Ces poèmes bouleversants, lumineux et loin de tout apitoiement, sont la réponse de l’art à la violence d’un destin. Ils sont aussi le livre ultime d’un grand écrivain d’aujourd’hui. Mais rien ne s’achève avec eux, bien au contraire. Leur titre le dit assez : c’est un nouveau cycle de l’œuvre qui commence, que le temps n’effacera plus.

Mathieu Bénézet a reçu quelques semaines avant sa mort le Grand Prix de Poésie 2013 de l’Académie Française.

Anarchie de la lumière, José Acquelin, 2014, les éditions du passage, coll. « Poésie », 74 p., 9782922892970* (+)

Même les paupières closes, je vois le soleil incarnat. J’imagine alors un livre à lire les yeux fermés. À partir de notre nuit intime. Avec quelques persistances rétiniennes comme seuls éclairages. Et aussi avec cette question récurrente : que peut-on retenir de ce monde pour traverser les jours restants ?

Octogone : livre de poésie, quelquefois prose, Jacques Roubaud, 2014, Gallimard, coll. « Blanche », 298 p., 9782070143993* (+)

En s’interrogeant sur sa mémoire, Roubaud s’attaque à ce qui fonde son œuvre tout entière et par ce geste la fait vaciller. Octogone peut donc se lire comme un livre d’adieu à la mémoire – c’est aussi, certainement, le plus élégiaque de ses recueils depuis Quelque chose noir.

Tant de soleils dans le sang, André Velter, Gallimard, coll. « Blanche », 119 p., 9782070144594* (+)

Recueil de poèmes, ballades ou chansons composés dans la résonance des musiques de Pedro Soler, déclinés d’un chant andalou, ou mis en images, tels des tracts, par E. Pignon-Ernest.

 

THÉÂTRE

Tu iras la chercher, Guillaume Corbeil, 2014, Leméac, coll. « Théâtre », 56 p., 9782760904408* (+)

Au moment de rentrer chez elle un soir, une femme décide de tout quitter et de partir à Prague sans avertir personne. Rester à l’étranger assez longtemps pour être déclarée disparue, et entre-temps donner un sens à sa vie et se suivre elle-même à la trace ; elle a en effet l’impression persistante d’être en constant retard sur son existence.

As Is (tel quel), Simon Boudreault, 2014, Dramaturges éditeurs, 160 p., 9782896370726* (+)

Théâtre musical ludique et glauque As Is (tel quel) se situe dans le sous-sol mal éclairé de l’Armée du Rachat. Saturnin, jeune universitaire en philosophie politique, vient d’y être engagé pour son premier emploi d’été comme trieur d’objets. Ayant d’immenses difficultés à s’intégrer, il tente de le faire par tous les moyens jusqu’à chercher à renverser les injustices dont il est témoin. Face à des règles tacites peu orthodoxes, à une hiérarchie oppressante, il en vient à vouloir changer les choses.

Grains : Monsanto contre Schmeiser, Annabel Soutar, 2014, Écosociété, 176 p., 9782897191351* (+)

Dans cette pièce de théâtre documentaire, genre dont elle s’est fait une spécialité, l’auteure entremêle la transcription du procès et ses propres entretiens avec Schmeiser, des avocats, des cultivateurs, des industriels, des chercheurs, des fonctionnaires et des militants. Loin de tout manichéisme, elle met en scène son enquête, ses doutes quant aux véritables mobiles de l’accusé ainsi que son questionnement sur la possibilité de breveter et de privatiser le vivant. La version originale de Grains a reçu le Prix de l’Association québécoise des critiques de théâtre en 2005.

Descendance, Dany Boudreault et Maxime Carbonneau, 2014, L’Instant Même, coll. « L’Instant scène », 138 p., 9782895023470* (+)

Le choix de Dany Boudreault et Maxime Carbonneau d’entrer de plain-pied dans l’intimité d’une fête familiale comportait son lot de risques. L’écriture dynamique des dramaturges, combinée à un sens du rythme irréprochable, fait plutôt de Descendance un grand texte sur la famille. La prémisse est simple : Luc et Geneviève, le père et la fille, se préparent à accueillir leurs proches pour le réveillon du Nouvel An. Armé de sa nouvelle caméra, Luc s’applique à documenter cette soirée historique que chacun des membres réécrira au moment du visionnement.

La nef des sorcières, collectif, 2014, Typo, coll. « Théâtre », 114 p., 9782892953862* (+)

Lisant ou relisant La nef aujourd’hui, on n’en comprendra toute la portée que si on la replace dans le contexte des années grisantes dont elle est issue. En effet, la pièce, montée pour la première fois le 5 mars 1976, au Théâtre du Nouveau Monde, est tributaire d’un nouveau courant d’écriture féministe qui éclatait alors comme un printemps. Années de foisonnement, d’allégresse et de luttes collectives, marquées par un très grand nombre d’écrits novateurs, par des manifestations culturelles, par un immense sentiment de transgression.

 

LITTÉRATURE POLICIÈRE

Crimes à la librairie, Richard Migneault (dir.), 2014, Éditions Druide, coll. « Relief », 240 p., 9782897111083*

Ils écrivent des polars. Des polars qu’on dévore. Et à la demande d’un lecteur passionné, Richard Migneault, ils se sont réunis autour d’un thème séduisant : crimes à la librairie. Mario Bolduc, Camille Bouchard, Benoît Bouthillette, Chrystine Brouillet, Jacques Côté, Ariane Gélinas, André Jacques, Martine Latulippe, Geneviève Lefebvre, Florence Meney, Sylvain Meunier, Martin Michaud, Patrick Senécal, Johanne Seymour, Robert Soulières, Richard Ste-Marie. Ces seize écrivains québécois de grand talent nous invitent dans autant de librairies. De ces lieux généralement paisibles, ils ont fait de véritables scènes de crime. Ils ont dénaturé ces carrefours de tous les imaginaires en transformant chaque livre qui s’y trouve en témoin de l’énigme, du suspense, de l’insoutenable. Leurs nouvelles nous permettent de découvrir leur style, leurs intrigues et leurs personnages: un tueur à gages littéraire, un homme qui détestait les livres, un général croate sanguinaire, un agent du FBI, une libraire incendiaire, un voleur d’incunables… Parions qu’après avoir lu ce recueil, vous ne verrez plus tout à fait votre librairie préférée du même œil… (Résumé de l’éditeur)

16 auteurs, 16 ambiances, ces nouvelles en donnent pour tous les goûts. Horreur, enquête, thriller, chaque lecteur y trouvera son compte. Une belle manière de découvrir les talents d’ici. (Morgane Marvier)

Le duel, Arnaldur Indridason, 2014, Métailié, coll. « Noir », 308 p., 9782864249450*

Une enquête de Marion Briem, futur mentor de l’inspecteur Erlendur. 1972, Reykjavik. Alors que se déroule le championnat d’échecs, un jeune homme est assassiné dans une salle de cinéma. Certains éléments réveillent chez le commissaire des souvenirs douloureux d’une enfance marquée par la tuberculose. Dans le même temps, l’affaire tourne au roman d’espionnage… (Résumé de l’éditeur)

« Outre l’enquête (comme d’habitude palpitante à souhait), tout l’attachement de ce livre-là tient en ces allers-retours entre présent et passé, qui font le sel psychologique des polars d’Indridason. » — Michaëlle Petit, La Croix, 19/02/14

Top Réalité, Donald Westlake, 2014, Rivages, coll. « Rivages/Thriller », 285 p., 9782743627157* (+)

Le producteur Doug Fairkeep aimerait, pour son nouveau concept d’émission de télévision, suivre de vrais criminels en action. John Dortmunder accepte d’être mis en scène, espérant doubler tout le monde. (Résumé de l’éditeur)

« À qui en a marre de la téléréalité, René Homier-Roy recommande tout particulièrement cet ultime roman de l’Américain Donald Westlake, écrit juste avant sa mort, en 2008. L’animateur y a trouvé une ironie et une drôlerie assez caractéristiques du spécialiste en thrillers. » — Radio-Canada

Le piège de Vernon, Roger Smith, 2014, Calmann-Lévy, coll. « Robert Pépin présente », 400 p., 9782702144251* (+)

Au moment où la petite Sunny, 4 ans, se noie, son père, Nick, fume de l’herbe et sa mère, Caroline, est dans les bras de son amant. Vernon Saul, un ancien policier au passé trouble, assiste à la scène mais ne fait rien pour sauver la fillette. Quand tout est fini, il fait un bouche-à-bouche inutile pour Sunny, mais très utile pour son plan : manipuler et faire chanter Nick. (Résumé de l’éditeur)

« Dans cet enfer sur Terre, peuplé d’affreux, sales et méchants, l’auteur sait pourtant faire preuve d’empathie en montrant que, même lorsqu’il commet le pire, chacun a ses raisons. Et laisse entrevoir la possibilité d’une rédemption, petite lueur d’espoir d’un récit à la noirceur éblouissante. » — François Lestavel, Paris Match, 27 février 2014

Un vent de cendres, Sandrine Collette, 2014, Denoël, coll. « Sueurs froides », 260 p., 9782207117361*

Camille enquête sur la disparition mystérieuse de son frère Malo au cœur d’un domaine champenois où il travaillait en tant que vendangeur. Elle peut compter sur l’aide du maître de maison, un homme étrange, muré dans le silence depuis dix ans. (Résumé de l’éditeur)

« Dès les premières pages, la tension monte, l’inquiétude puis la peur. Grâce une écriture sans fioriture, Sandrine Collette resserre son intrigue, la rend étouffante puis obsédante, telle une petite-fille de Patricia Highsmith. » — Cercle Polar, Télérama, 25/01/2014

 

EN FORMAT POCHE

Mapuche, Caryl Ferey, 2014, Gallimard, coll. « Folio. Policier », 548 p., 9782070452972*

Jana vient du peuple mapuche, longtemps persécuté. Ruben Calderon a survécu à l’enfer des geôles clandestines de l’École de mécanique de la Marine. Devenu détective, il recherche les enfants de disparus adoptés lors de la dictature militaire. À l’occasion de la découverte du corps de Luz, un travesti prostitué, il rencontre Jana. Prix Landerneau polar 2012. Prix des lecteurs de Brive 2012.

Salt River, James Sallis, 2014, Gallimard, coll. « Folio. Policier », 163 p., 9782070453405*

Ultime volet des aventures de J. Turner. Deux ans après la disparition de Valérie, le détective est hanté par son passé et ses démons, en particulier le Viêt Nam et la prison. Il semble fatigué et enfermé dans ses pensées. Mais, shérif adjoint dans la ville du Tennessee où il s’est retiré, il se retrouve aux prises avec trois enquêtes différentes.

Casco Bay, William G. Tapply, 2014, Gallmeister, coll. « Totem », 357 p., 9782351785355*

Sept ans après l’accident qui lui a fait perdre la mémoire, Stoney Calhoun mène une existence paisible comme guide de pêche. Le jour où il découvre un cadavre carbonisé sur une île inhabitée de Casco Bay, il est entraîné dans une enquête aux côtés du shérif Dickman.

Chiennes de vie, Franck Bill, 2014, Gallimard, coll. « Folio. Policier », 335 p., 9782070456642*

Recueil de nouvelles dans lesquelles F. Bill donne la parole aux pauvres et aux marginaux de l’Indiana. Portraits cruels d’hommes et de femmes, de jeunes et de vieux à la dérive, entre misère et solitude, drogue et alcool frelaté.

Célestin Louise, flic et soldat dans la guerre de 14-18, Thierry Bourcy, 2014, Gallimard, coll. « Folio. Policier », 1110 p. , 9782070454488*

Enquêteur à la Brigade criminelle de Paris, Célestin Louise est affecté au 134e Régiment d’infanterie au début de la Première Guerre mondiale. Lors d’un assaut à Verdun, le lieutenant commandant sa section est tué par une balle venant de son propre camp. C’est dans un village de Mayenne que le jeune policier trouvera l’explication de cette mort.

 

SCIENCE-FICTION ET FANTASTIQUE

Minuscules flocons de neige depuis dix minutes, David Calvo, 2014, Les moutons électriques, coll. « Bibliothèque voltaïque », 240 p., 9782361831295* (+)

Los Angeles. Un jeune journaliste membre d’une secte nihiliste exhume les derniers secrets d’une ville où s’achève la réalité. Un roman à multiples facettes où se bousculent destins singuliers, personnages perdus, perception de la réalité, passage à l’âge adulte, mythes de l’enfance que l’on peut abandonner, retour sur soi, ouverture vers autrui, nature de l’existence, etc.

Zone 1, Colson Whitehead, 2014, Gallimard, coll. « Du monde entier », 337 p., 9782070138630* (+)

Alors que l’humanité est en train de disparaître et que les rares survivants luttent pour échapper aux morts-vivants cannibales, l’espoir renaît dans la zone 1. Mark Spitz et ses camarades éliminent les morts-vivants les plus lents et reprennent peu à peu le pouvoir dans ce quartier de Manhattan.

La longue guerre, Terry Pratchett et Stephen Baxter, 2014, L’Atalante, 475 p., 9782841726646*

Dix ans après son retour, Josué Valienté vit avec sa famille dans une colonie à plus d’un million de mondes de la Terre. Mais Sally Linsay lui apprend que les trolls, cousins pacifiques des hommes, sont victimes de maltraitances de la part de ces derniers.

Zoo : Clinique, Patrice Blouin, 2014, Gallimard, coll. « L’Arbalète », 121 p., 9782070144273* (+)

En juin 2002, un jeune ethnologue, Carlo Ginsburg, est chargé d’étudier une population d’êtres hybrides, qui prolifère depuis quelques années en Floride. Il cherche à comprendre le langage de ces mutants, et les origines de leur transformation. Une découverte de chercheurs thaïlandais va mettre fin à cette aventure. Une fable philosophique sur les angoisses contemporaines.

La bible steampunk : dirigeables, corsets, lunettes d’aviateur, savants fous et littérature étrange : guide illustré d’un monde imaginaire,Jeff VanderMeer (avec S.J. Chambers), 2014, Bragelonne, coll. « Steampunk », 224 p., 9782352947257* (+)

Monographie consacrée au mouvement steampunk, depuis les œuvres pionnières de J. Verne et H. G. Wells aux auteurs du début du XXIe siècle. Le spécialiste du genre s’intéresse aux romanciers, graphistes, artistes et créateurs de mode associés à cet univers rétrofuturiste.

 

EN FORMAT POCHE

Le sabre de sang T. 1 : Histoire de Tiric Sherna,Thomas Geha, 2014, Gallimard, coll. « Folio SF », 290 p., 9782070455126* (+)

Tiric Sherna est un homme assoiffé de vengeance. Il ne tolère ni la défaite de son peuple, les Shaos, ni l’esclavage auquel les Qivhviens l’ont réduit. La découverte d’un sabre maudit va motiver sa revanche.

Les Monarchies divines T. 1 : Le voyage d’Hawkwood, Paul Kearney, 2014, Livre de poche, coll. « Fantasy », 621 p., 9782253022664* (+)

Les différents royaumes qui gouvernent le monde sont entrés en guerre. Aekir, la grande cité ramusienne vient de tomber aux mains de l’armée du sultan Aurungzeb. À Hebrion, le roi Abeyleyn IV s’inquiète de la place prise par les Inceptines, membres d’un ordre fanatique religieux, qui veulent effacer toute trace de magie dans le monde.

Cornes, Joe Hill, 2014, J’ai lu, coll. « Thriller », 510 p., 9782290054345* (+)

Depuis le viol et la mort, un an auparavant, de sa bien-aimée Merrin Williams, reclus dans la solitude, Ignatius Martin Perrish vit un enfer. Après une terrible nuit d’ivresse, il se réveille avec la gueule de bois, et des cornes lui sortent des tempes. Ces appendices vont lui permettre de retrouver l’assassin de Merrin, quitte à donner sa part au diable.

Les Lames du Cardinal T. 1 : Le dragon des arcanes, Pierre Pevel, 2014, Gallimard, coll. « Folio SF », 404 p., 9782070448647* (+)

Les services secrets de Richelieu tentent de déjouer les plans des dragons, qui menacent le royaume. Ils partent pour le Mont-Saint-Michel pour tenter de percer les secrets de l’ordre des Sœurs châtelaines.

L’agonie de la lumière, George R.R. Martin, 2014, J’ai lu, coll. « Science-fiction », 442 p., 9782290075722* (+)

Quand Dirk T’Larien reçoit le joyau-qui-murmure, des souvenirs douloureux resurgissent. Il se demande pourquoi son amour perdu, la belle Gwen, fait ainsi appel à lui si longtemps après leur rupture. Espérant renouer avec elle, il embarque sur le premier vaisseau à destination de Worlorn pour arracher Gwen aux violents chevaliers Kavalars.

* * *

Tous les textes sont des éditeurs, sauf lorsqu’il y a mention d’auteur.

Sélection : litt. étrangère – Benoit Desmarais ; litt. québécoise, poésie, théâtre et science-fiction – Maxime Nadeau ; policier – Morgane Marvier.

* Commandez ces titres sur monet.leslibraires.ca en cliquant sur le titre choisi.


17 avril 2014  par Le Délivré

Les Prix Jeunesse des Libraires du Québec 2014 – Liste préliminaire

C’est maintenant une belle tradition : les libraires du Québec votent pour les meilleurs livres pour enfants, qu’ils soient publiés ici ou à l’étranger. Chaque année, le nombre de publications pour la jeunesse s’accroît, et on peut constater que la diversité et la richesse des nouvelles parutions nous enchante toujours davantage. Le choix est donc  fort difficile.

Voici donc les ouvrages qui ont été retenus par un comité de libraires québécois spécialisés en littérature pour la jeunesse. Bonne chance à tous et à toutes!

Catégorie Jeunesse Québec 0-5 ans

Un verger dans le ventre, Simon Boulerice et Gérard DuBois, 2013, Éditions La courte échelle, 9782896952281

Raphaël adore les pommes. Il les dévore en entier ! Lorsque son ami Rémi lui dit qu’un pommier risque de pousser dans son ventre s’il mange les pépins, Raphaël est très inquiet. Une histoire qui traite de la capacité de l’enfant à utiliser son imaginaire pour extrapoler une situation du quotidien.

Ma petite boule d’amour, Jasmine Dubé et Jean-Luc Trudel, 2013, Éditions La Bagnole 9782923342924

Un gros ours s’ennuie ferme dans sa tanière. La solitude le rend morose. Or une nuit, un rêve étrange le sort de sa torpeur. Quelqu’un quelque part semble avoir besoin de lui. Accompagné de son amie Tsé-Tsé, l’ours traverse la forêt pour aller à la rencontre de la voix qui l’appelle.

L’autobus, Marianne Dubuc, 2014, Éditions Comme des géants, 9782924332016

Aujourd’hui, Clara prend l’autobus. Elle ne se doute pas que le voyage sera aussi amusant! À chaque arrêt, de nouveaux passagers montent à bord: un gros ours brun, deux écolières,
une famille de hérissons, un renard fin finaud… La fillette aura tant de choses à raconter à sa grand-mère lorsqu’elle descendra de l’AUTOBUS!

Le lion et l’oiseau, Marianne Dubuc, 2013, Éditions de La Pastèque, 9782923841458

Un jour d’automne, un lion trouve un oiseau blessé de son jardin. Alors que le reste des oiseaux continuent leur route sans lui, le lion décide de prendre soin de l’oiseau. Pourtant, un jour, l’oiseau devra poursuivre sa route…

Le Vaillant petit gorille, Nadine Robert et Gwendal Le Bec, 2013, Éditions Comme des géants, 9782924332009

Le vaillant petit gorille est une fable qui traite des perceptions. Il arrive souvent que nous jugions les autres à tort, avant même d’avoir vérifié les faits. Un conte qui nous rappelle que nos sens peuvent parfois nous jouer de vilains tours et nous mener à tirer de fausses conclusions.

Loula part pour l’Afrique, Anne Villeneuve, 2013, Éditions Bayard Jeunesse, 9782895795612

Fatiguée de ses trois terribles frères, Loula décide de s’enfuir… en Afrique. Elle emporte l’essentiel : son chat en peluche, son service à thé et son plus beau dessin.

Catégorie Jeunesse Hors Québec 0-5 ans

Mon petit marché, Xavier Deneux , 2013, Éditions Milan, 9782745960405

Un album tactile mettant en face-à-face des formes en volumes et des formes en creux pour découvrir 8 aliments proposés sur un marché.

La croccinelle, Michaël Escoffier et Matthieu Maudet, 2013, Éditions Frimousse, 9782352411635

Une coccinelle à grandes dents s’apprête à croquer une poule. Le loup arrive, il cherche son dentier. Rusée, la poule raconte au loup l’histoire de la coccinelle à grandes dents pendant que celle-ci se précipite pour le croquer.

Flamingo, Molly Idle, 2013, Éditions Seuil Jeunesse, 9782021099218

Lorsqu’une petite baigneuse chaussée de palmes et coiffée d’un bonnet jaune se met à imiter les gesticulations d’un flamant rose, celui-ci se montre particulièrement moqueur.

Le cadeau, Agnès Laroche et Stéphanie Augusseau, 2013, Éditions Alice Jeunesse, 9782874262043

Nicodème brûle d’impatience en pensant au cadeau caché dans le bureau de son père. Il le regarde, le soupèse, il en rêve à l’école et ne fait plus attention à ce qui l’entoure. Un jour, les invités arrivent. Le petit garçon va enfin pouvoir l’offrir à sa maman.

Bob le loup, Jean-Luc Le Pogam et Ronan Badel, 2013, Éditions p’tit Glénat, 9782723492744

Tiloup attrape une grosse frayeur en apercevant par la fenêtre une forme qui ressemble à Bob le loup, le mangeur d’enfants. Il s’évanouie. Mais le seul qui va proposer son aide à la maman de Tiloup pour l’emmener à l’hôpital, c’est Bob… Un album pour apprendre à lutter contre les préjugés.

Dans mon petit coeur, Jo Witek et Christine Roussey, 2013, Éditions De La Martinière Jeunesse, 9782732455341

L’album présente le coeur d’une petite fille qui découvre pas à pas les sentiments et les émotions de la vie.

Catégorie Jeunesse Québec 6-11 ans


Edgar Paillettes, Simon Boulerice, 2014, Québec Amérique, 9782764412244

Henri a l’impression d’être invisible. Tout le monde n’en a que pour son petit frère, Edgar. Edgar se costume tous les jours, même si ce n’est pas l’Halloween. Edgar parle en poèmes. Même la fée des dents accorde des droits spéciaux à Edgar ! Il est grand temps pour Henri de montrer qui il est. Pas facile d’être le grand frère d’un enfant différent !

Premier juillet, Julie Gosselin et Mylène Villeneuve, 2013, Éditions De la Paix, 9782895991229

La chatte Louloutte vit avec Marilou, sa maîtresse de neuf ans, une relation remplie d’amour. Un matin, des hommes musclés sortent de leur appartement, les bras chargés de boîtes et de meubles. S’étant enfuie à l’extérieur et réfugiée sous un arbuste, Louloutte s’endort. À son réveil, la chatte constate que sa maîtresse ne répond pas à ses miaulements et que l’appartement est vide. Elle devra se résigner à errer dans la ruelle où elle fera la rencontre d’un matou, qui lui apprendra la survie et aussi à comprendre son malheur. Louloutte ne sera pas au bout de ses surprises, le destin lui réservera la plus belle pour la fin !

Tout doux, gros matous!, François Gravel et Philippe Germain, 2013, Éditions FouLire, 9782895911784

Zak et Zoé se transforment en chat et vivent une nuit d’enfer avec la rencontre des chats de la ruelle.

Qu’est-ce qui fait courir Mamadi?, Étienne Poirier, 2013, Éditions Soleil de minuit, 9782924279045

Est-ce la peur des hommes qui ont attaqué son village qui fait courir Mamadi? Ou est-ce l’espoir de retrouver sa mère? Est-ce plutôt le souvenir cruel d’une comptine d’enfant dont il a fait l’objet ou le rêve de devenir joueur de soccer professionnel? On ne sait pas trop pourquoi, mais Mamadi court et court toujours. Roman envoutant de rêve et d’espoir où la vie triomphe, Qu’est-ce qui fait courir Mamadi? entraine le lecteur à la suite de ce jeune garçon rêveur qui, au fil de ses rencontres, trouve la force de surmonter les épreuves les plus difficiles.

La plus grosse poutine du monde, Andrée Poulin, 2013, Éditions Bayard Canada, 9782895795674

Le jour de ses 14 ans, Thomas se remémore son plus bel anniversaire : à cinq ans, sa mère lui a fait la meilleure des poutines. Plusieurs années après son départ inexpliqué, le garçon veut trouver un moyen d’entrer en contact avec elle. Il décide de cuisiner la plus grosse poutine au monde. S’il réussit à faire parler de lui dans les médias, sa mère saura où il est et elle reviendra dans sa vie. Les aventures de Capitaine Poutine ne font que commencer.

La première minute de Mathieu, Gilles Tibo et Suana Verelst, 2013, Soulières Éditeur, 9782896072200

Le réalisme troublant des sentiments et la douleur que vivent les enfants laissés à eux-mêmes. L’espoir qui naît du désir de se sentir utile pour plus petit que soi.

Catégorie jeunesse Hors Québec 6-11 ans


Océano, Anouck Boisrobert et Louis Rigaud, 2013, Éditions Hélium, 9782330016043

Ce pop-up milite pour la sauvegarde des océans en montrant les richesses qu’ils recèlent.

Je n’ai pas fait mes devoirs parce que…, Davide Cali et Benjamin Chaud, 2014, Éditions Hélium, 9782330023713

Un enfant s’invente toutes sortes d’excuses pour ne pas avoir à faire ses devoirs.

M. Flux, Kyo Maclear et Matte Stephens, 2014, Éditions de La Pastèque, 9782923841526

Il était une fois un garçon nommé Martin, qui n’aimait pas le changement. En fait, ce n’est pas tant qu’il n’aimait pas le changement, mais plutôt qu’il ne le connaissait pas. Martin vivait avec sa famille dans une ville jolie, mais prévisible. Jusqu’au jour où un certain Monsieur Flux fit son entrée dans le quartier à bord d’une vieille caravane bruyante. Non seulement Monsieur Flux connaissait le changement, mais il en était friand…

Avant quand y’avait pas l’école, Vincent Malone et André Bouchard,  2013, Éditions Seuil Jeunesse, 9782021108422

Le monde d’avant l’école et les technologies, quand le savoir se transmettait de bouche à oreille, est raconté et illustré avec humour.

Avant après, Anne-Margot Ramstein et Matthias Aregui, 2013, Éditions Albin Michel Jeunesse, 9782226250858

Un imagier sur les transformations qui interviennent au fil du temps et sur la perception de la durée en fonction des points de vue.

Fennymore Coupure, orphelin, partage son temps entre Monbijou, un vélo qui se prend pour un cheval, et sa tante Else, amatrice de teckel. Mais à la mort de sa tante, Fennymore croise un étrange personnage vêtu de gris devant chez elle.

Catégorie Jeunesse Québec 12-17 ans

Jeanne Moreau a le sourire à l’envers, Simon Boulerice, 2013, Leméac Éditeur, 9782760942172

L’anorexie, une affaire de fille ? On serait tenté de le croire. Ce nouveau roman de Boulerice nous rappelle toutefois qu’il ne faut pas se fier aux apparences. Léon ne semble avoir qu’un drame dans la vie : une chevelure pleine de pellicules. Pour un gars de quinze ans, c’est l’équivalent de la lèpre. Heureusement, il y a Léonie, sa correspondante de Lévis, qui dit le trouver beau ur ses photos. Depuis leur rive sud respective, l’une de Montréal et l’autre de Québec, Léon et Léonie s’écrivent de longues lettres qu’ils s’envoient par la poste. Cela paraît un peu « dépassé », tout comme la passion d’Antoine, le grand frère de Léon, pour les films de la Nouvelle Vague qu’il regarde en boucle. Jeanne Moreau a le sourire à l’envers brosse le portrait d’une famille aussi attachante qu’imparfaite et à travers laquelle il est facile de se reconnaître.

Le Demi-dieu aux bas blancs, Julie Champagne, Éditions La courte échelle, 9782896956777

Émilie reconnait l’homme de sa vie en Thomas Saint-Louis. Le hic? Il ignore même qu’elle existe. Pire, dès qu’il apparaît, elle perd tous ses moyens et devient aussi loquace qu’un géranium. Pour remédier à ces incidents botaniques, sa meilleure amie Marisol multiplie les stratégies. Camouflage, interrogatoire musclé et hypnose seront-ils suffisants pour aider Émilie à conquérir Thomas?

Le Chant des libellules, Pascale Gingras, 2013, Éditions Québec Amérique,

Jeff, en deuil de sa mère, ne se laisse pas abattre. Son surprenant sens de l’humour l’aide à surmonter l’épreuve. Ses amis Florence et Sébastien sont également là pour lui, même si c’est parfois difficile: Sébastien rêve de Florence en secret, mais elle semble plutôt en pincer pour Jeff… D’ailleurs, ce dernier va-t-il aussi bien qu’il le prétend? Que vient faire la grande Échalote dans le décor? Chacun s’emballe, interprétant mal les agissements des autres, ce qui donne lieu à de savoureux quiproquos.

Eux, Patrick Isabelle, 2014, Leméac Éditeur, 9782760942196

Eux, c’est l’histoire d’un adolescent victime d’intimidation. Un jeune battu, extorqué, ridiculisé à outrance par des camarades de classe, et ce, sans rime ni raison apparente. Un jeune dont la détresse est ignorée par les témoins silencieux que sont les autres élèves, le personnel de l’école, les parents, les rares amis. Sa douleur est si aiguë, et son agonie, si longue qu’elles l’inciteront à se venger de ses tortionnaires, à devenir la source d’une violence a priori inconcevable.

Seule contre moi, Geneviève Piché, 2013, Éditions Québec Amérique, 9782764424957

Pacale veut être libre. Pascale veut être aimée. Pascale veut être mince. Jusqu’à disparaître. Maigrir. « Dix, quinze fois par jour, je monte sur la balance. Voir l’aiguille reculer dans son petit cadran vitré me donne des ailes. J’aime sentir mes pantalons flotter légèrement autour de ma taille. Insérer ma main entre le tissu et ma peau. Ça crée un espace en moi, une terre vierge où je peux m’inventer. » Pascale a quatorze ans et un corps qu’elle n’a pas choisi. Un matin, plantée devant le mirroir, mâchoire serrée, elle se déclare la guerre. Tandis que son corps s’affine, son univers rétrécit. Le processus de l’anorexie se déploie peu à peu, menaçant bientôt sa vie.

Feu, Jean-François Sénéchal, 2014, Leméac Éditeur, 9782760942189

Dans un futur rapproché, une guerre sévit et éveille les bas instincts de la population. Depuis les souterrains où il a élu domicile, l’Homme-Rat règne en souverain sur les ruines de la Cité. En promettant un feu libérateur et vengeur, ce prophète recrute des fidèles pour accomplir ses vils desseins. Dans cet univers ravagé, un adolescent fait la rencontre de garçons et de filles qui, tout comme lui, doivent assurer leur survie. Des êtres à la fois vulnérables et attachants, qui forment rapidement un clan tissé serré et s’unissent pour combattre la tyrannie de l’Homme-Rat.

Catégorie Jeunesse Hors Québec 12-17 ans

Il faisait chaud cet été-là, Agnès de Lestrade, 2013, Éditions du Rouergue, 9782812605239

Violette et Blanche ne se ressemblent pas et pourtant elles sont amies. Blanche est plus timide. Violette décide de l’inviter à passer ses vacances dans la belle maison de sa grand-mère, en Provence. Blanche découvre, durant son séjour, une face cachée de son amie qui lui fait peur. Un roman sur l’ambiguïté des amitiés adolescentes.

Nos étoiles contraires, John Green, 2013, Éditions Nathan Jeunesse, 9782092543030

Hazel, 16 ans, est atteinte d’un cancer. Son dernier traitement semble avoir arrêté l’évolution de la maladie mais elle se sait condamnée. Dans le groupe de soutien fréquenté par d’autres jeunes malades, elle rencontre Augustus, un garçon en rémission. L’attirance est immédiate mais elle a peur de s’engager dans une relation dont le temps est compté.
La mère de Luna, quinze ans, est morte depuis un an. Depuis, son père, son frère et elle essaient tant bien que mal de faire leur deuil. Un jour, alors qu’elle trouve la force d’entrer dans l’ancien studio de sa mère, Luna trouve un téléphone portable où sont stockés sept messages. Avec Olivier, son voisin qu’elle aime en secret, elle tente de reconstituer les événements qui ont précédé sa mort.

 

3000 façons de dire je t’aime, Marie-Aude Murail, L’École des loisirs, 9782211212014

Chloé, Bastien et Neville sont passionnés de théâtre depuis que leur professeure de français de cinquième les a emmenés voir une représentation de Molière, il y a six ans. Ils se retrouvent au conservatoire dramatique de leur ville, dans le cours de monsieur Jeanson.

Automne, Jan Henrik Nielsen, 2014, Éditions Albin Michel Jeunesse, 9782226247223

Depuis la Grande Catastrophe, la Terre est devenue un endroit toxique et les habitants vivent reclus dans des bunkers souterrains. Quand leur père tombe malade, Fride et Nanna sont obligées de sortir à l’air libre pour lui trouver des médicaments. Le début d’un long périple à pied dans un paysage désolé.

Big Easy, Ruta Sepetys, 2013, Éditions Gallimard-Jeunesse, 9782070654413

Josie est une jeune adolescente qui vit à la Nouvelle-Orléans. Volontaire et intelligente, elle fait des petits boulots parce qu’elle a l’intention de fuir la ville et d’entrer à l’université. Mais alors qu’elle est sur le point de le faire, un meurtre survient dans lequel elle se retrouve impliquée.

Pour commander ces livres dans leur format papier ou numérique via notre site monet.leslibraires.ca, veuillez cliquer sur les titres sélectionnés.

 


16 avril 2014  par Le Délivré

Littérature jeunesse : la crème de Mars

Comme chaque mois, notre équipe de libraires spécialisés en littérature jeunesse passe en revue l’ensemble de l’effarante production du mois écoulé pour en repérer les nouveautés incontournables. Voici un aperçu de ces nouveaux titres et nouvelles séries, question d’aiguiser votre appétit livresque…

ALBUMS

Le secret très secret, Cécile Alix, ill. de Leïla Brient, Limonade, 32p., 9782940520114*

On sait rarement comment s’y prendre pour parler de la mort aux plus petits… Ce très bel album fait preuve d’une belle sensibilité, d’un brin de poésie, d’intelligence, de spiritualité. C’est un livre doux et poignant, touchant, qui aidera les tout-petits et les grands à passer à travers le deuil d’un être cher. Bravo. (P. I.)

Kiki a un kiki, Vincent Malone, ill. de Jean-Louis Cornalba, coll. « L’Ours qui pète », 28p., 9791023501469*

Kiki, le King de la banquise, est un petit pingouin fort occupé. Dans cette sixième aventure, Kiki est très heureux, car il a un kiki. Et il veut le montrer à tout le monde, ce qui n’est pas nécessairement au goût de ses amis, ni de la maîtresse d’école… Encore une fois, le duo Malone et Cornalba nous proposent une aventure complètement absurde, où le rire est au rendez-vous, particulièrement dans la finale, où les autres personnages et le lecteur voient finalement le kiki de Kiki dans toute sa splendeur. Et vous, voulez-vous voir le kiki de Kiki? Vous risquez d’être surpris(e) ! (P-A. B.)

Je veux un cocodrile !, Laure Monloubou, Amaterra, coll. « Mon petit cartonné », 24p., 9782368560143*

Ce petit album est un véritable bijou de lecture. On y retrouve un jeune garçon obstiné : il veut un « cocodrile »! Au fil des pages, on voit défiler divers animaux, dont les sentiments, allant de l’ennui à l’agacement, sont superbement rendus par le trait minimaliste de Monloubou. De la pieuvre au lion, en passant par l’éléphant et la girafe, aucun animal ne peut aider le petit garçon. Mais alors qu’il est au bord de la crise de nerfs, l’animal tant désiré se manifeste. Mais ce n’est pas en criant qu’on obtient ce qu’on veut… Un superbe album sur la politesse et l’amitié qui fera rire les enfants et que les parents prendront plaisir à relire… en cachette! (P-A. B.)

Super loup et les trois petits cochons, Jean Leroy, Eléonore Thuillier, Frimousse, coll. « Tralala itou », 29p., 9782352411789*

Le grand méchant loup et les trois petits cochons dans une aventure qui met en vedette Super Loup qui n’est peut-être pas aussi méchant qu’on le voudrait. (S. D.)

Rendez-moi mon chapeau!, Jon Klassen, Scholastic, 32p., 9781443134057*

Scholastic nous surprend encore une fois avec un petit album simple, drôle et délicieusement efficace. Au travers des illustrations bien réussies, on sent que l’auteur s’amuse autant que nous et une fois arrivé à la fin, une seule envie persiste: le relire! (P. I.)

Chut! On a un plan, Chris Haugton, Thierry Magnier, 32p., 9782364744103*

La beauté du graphisme et des illustrations, la simplicité et l’humour des textes, la maladresse des personnages et la candeur de l’un d’eux… sont tous de bonnes raisons pour se plonger dans cet album fabuleux. Mais il n’y en a qu’une qui vaille: pour le plaisir! (P. I.)

Sylvia Lespiègle : Le correspondant, Marika Maijala, Juha Virta, Cambourakis, 36p., 9782366240719*

Déjà, avec son format hors-norme, l’album nous séduit. Puis il y a ces images, douces, hivernales, ces petits tableaux sur deux pages qui étonnent tant par leur simplicité que par les nombreux détails qu’on y trouve. Et il y a l’histoire… charmante, presque issue d’une autre époque. À travers la correspondance, l’imagination et les histoires fantastiques, deux enfants découvriront les richesses de l’amitié. Un album poétique, simple dans lequel on replonge avec bonheur. (P. I.)

M. Flux, Kyo Maclear, ill. de Matte Stephens, Pastèque, coll. « Pamplemousse », 32 p., 9782923841526*

Magnifique! La Pastèque nous offre une fois de plus un bijou d’album, une histoire qui fait l’éloge du changement, de la différence et de toutes les joies qui peuvent en découler. Martin et M. Flux sont attachants, les illustrations sont d’une qualité exemplaire et l’objet, en tant que tel, est sublime. On en voudrait plus! Bravo. ( P. I.)

L’autobus, Marianne Dubuc, Comme des géants, 40p., 9782924332016*

Avec douceur, Marianne Dubuc réinvente le conte du chaperon rouge en le situant dans le quotidien d’un quartier montréalais. C’est qu’il s’en passe des choses dans un trajet d’autobus et on peut toujours compter sur un enfant pour nous en raconter les péripéties. (C. B.)

14-18 : Une minute de silence à nos arrière-grands-pères courageux, Dedieu, Seuil jeunesse, 36 p., 9791023501544*

Qui de mieux que ce grand artiste qu’est Dedieu pour nous livrer un album coup de poing aussi percutant sur le thème de la guerre. Des images crues et bouleversantes nous montrent sans aucune censure l’inhumanité des tranchées et les conséquences de la guerre. Un album que l’on pourrait croire sans texte, si ce n’était de la dernière page où l’on trouve une lettre manuscrite cachée dans une enveloppe. Une lettre écrite par Adèle, l’épouse de Gustave parti au front. Une petite lumière qui apporte l’amour dont tous les hommes ont besoin pour faire face à cette atrocité. (K. C.)

ROMANS

Les Outrepasseurs T1 : Les Héritiers, Cindy Van Wilder, Gulf Stream, 352p., 9782354882242*

Avec ce premier tome des Outrepasseurs, nous plongeons dans une ambiance médiévale fascinante. Réaliste malgré son fantastique, nous oscillons entre un Moyen-âge convaincant, digne d’un roman historique, et un Moyen-âge de superstitions bourré de références littéraires – comme le roman de Renard ou encore le joueur de flute d’Hamelin. Les Fées retrouvent leur place de créatures sombres, égocentriques et mystérieuses, pour notre plus grand plaisir. Quant aux héritiers des temps présents, si on passe moins de temps avec eux qu’avec leurs ancêtres, ils ne laissent pas indifférents : on retient son souffle avec inquiétude pendant leurs recrutements dans une société secrète pervertie. (A. P.)

Apocalypse T1, John Marsden , Livre de poche jeunesse, 371p., 9782013239660*

Partis pour quelques jours dans le bush australien, sept amis, en revenant chez eux, se retrouvent catapultés en pleine guerre. Leurs chiens sont morts, leurs parents ont disparu et des soldats ennemis tirent à vue. Les jeunes héros vont, pour survivre, devoir devenir prudents, ingénieux et implacables. D’adolescents banals, ils vont devoir se métamorphoser en soldats… Et leur évolution est fascinante à suivre.
L’action est bien présente dans le premier volume de cette série, et comporte une bonne dose d’angoisse. Car on est dans l’inquiétude de ne pas savoir qui reviendra de sa mission, à quel moment une fusillade éclatera… quand ce n’est pas une bombe ! Apocalypse est un roman de survie, de courage et de rébellion. Mais il est également un roman de réflexion sur la guerre, sur le bien et le mal, et sur l’humanité. (A. P.)

Jon, Malarie Blackman, ill. de Vladimir Stankovic, Bayard Canada, 96p, 9782895795766*

Dès les premières lignes, la table est mise, l’ambiance est installée. Malgré la minceur de l’objet, on se délecte du macabre, de la paranoïa, on lit lentement, en prenant le temps d’analyser, de chercher à comprendre. Les illustrations de Vladimir Stankovic rendent le tout encore plus sombre, inquiétant. On en sort, le cerveau en bouilli, incertain de ce qu’on vient de vivre. Ce roman de Malorie Blackman est le genre de  »bébitte » littéraire dont on ne se lasse pas. À lire! (P. I.)

La brute et la belle, Eric Godin, Soulières éditeur, coll. « Graffiti », 224p., 9782896072620*

Le héros de ce livre se traite lui-même de monstre… Pourtant, si Jocelyn est aussi bagarreur qu’asocial, on peut se demander qui de lui ou des autres subit le plus d’intimidation. On ne peut s’empêcher de l’apprécier, ce personnage qui n’a pas d’autre choix que de jouer avec sa stature de géant et avec son ironie pour faire face à ce monde qui ne lui fait pas de cadeau. On parle dans ce récit de discrimination, d’intimidation, de violence, de maltraitance et même d’abus sexuel. Ces thèmes durs sont extrêmement bien traités, et si on peut ressentir des émotions fortes en lisant ce roman, on n’en sort pas du tout déprimé. Car le plus beau thème, celui de l’amitié, enrobe tout le reste et adoucit les déboires de nos protagonistes. Jocelyn va apprendre à s’ouvrir, à faire confiance et à aimer. (A. P.)

Une histoire à toutes les sauces, Gilles Baraqué, ill. de Gaëtan Dorémus, Nathan Jeunesse, coll. « Nathan poche », 118p., 9782092549865*

Gilles Baraqué, dans un hommage à Raymond Queneau, part d’une histoire toute simple et en cuisine 60 versions différentes. Il épice le récit en changeant de contexte, change quelques ingrédients pour développer le champ lexical gourmand ou présente le tout dans un nouveau plat grâce à des jeux sur la forme littéraire. Bref, on ne s’ennuie pas devant de telles variations gustatives. Si ce livre est idéal pour travailler le français à l’école, il est surtout parfait pour un grand moment de plaisir. (A. P.)

Feu, Jean-François Sénéchal, Leméac, 240 pages, 9782760942189*   

Dans son nouveau roman, Jean-François Sénéchal met en scène une Cité qui n’a pas de nom, et qui est contrôlée par le Sénateur, un dictateur impitoyable, qui repousse inexorablement les pauvres et les exclus aux frontières et dans les souterrains de la Cité. On y retrouve aussi l’Homme-Rat, qui se dit prophète du Feu, et qui appelle l’anéantissement du Sénateur et de sa Cité par le feu vengeur. Entre les deux, il y a Ian, un jeune homme en quête de repères; Kristel, une médecin opiniâtre, déterminée à soigner coûte que coûte les victimes de la guerre que se livrent l’Homme-Rat et le Sénateur; et Pola, Pavitz, les jumeaux Tomas et Janis, quatre enfants que le destin placera sur le chemin d’Ian. Entre la tyrannie du Sénateur et l’anarchie appelée par l’Homme-Rat, ils incarnent le courage, la résiliation et l’espoir. Un roman porté par une écriture puissante, qui nous offre une fable sur les dérives de l’histoire, mais aussi sur un avenir qui n’est peut-être pas si éloigné de nous. Mais Sénéchal nous rappelle également que même au cœur des ténèbres les plus profondes, la lumière peut jaillir, même si elle provient parfois de sources inattendues. (P.-A. B)

SÉRIES

Yoyoman T6 : La coupe adrénaline, Christophe Bélair et Mathieu Benoit (illustrations), Cornac, 150 p., 9782895292906*

Découvrez également les autres tomes de la série!

Léonard Lacourse est un jeune garçon de 9 ans, amateur de sports extrêmes et expert en yoyo. Lorsqu’il a emménagé dans son nouveau quartier, il ne se doutait pas qu’il serait confronté avec diverses formes d’intimidation. Heureusement, ses aptitudes athlétiques lui permettent de se transformer en Yoyoman, jeune redresseur de torts. Avec l’aide de ses deux fidèles amis et de ses parents, il se dresse ainsi sur le chemin des intimidateurs de tous acabits, tout en assouvissant sa passion pour les sports extrêmes, été comme hiver. (P.-A. B.)

Seuls au monde T2, Emmy Laybourne, Hachette, 255 p., 9782012036499* 

Découvrez également les autres tomes de la série!

À mi-chemin entre Sa majesté des mouches et La route, cette trilogie nous plonge dans un huis clos étouffant qui alterne entre un magasin grande surface et les routes dévastées d’une petite ville du Colorado. Lorsqu’un incident de nature inconnue survient au centre de contrôle du NORAD du Colorado, 14 jeunes, âgés entre 5 et 16 ans doivent lutter pour leur survie, alors que le monde qui les entoure sombre dans le chaos. L’intrigue, haletante à souhait, nous aspire au cœur de l’action et on s’attache aux personnages, que l’on prend plaisir à suivre, malgré le côté dramatique de leur situation. (P.-A. B.)

Les dragons de Nalsara T19 : Le pouvoir de Ténébreuse, Marie-Hélène Delval, ill.de Alban Marilleau, Bayard Jeunesse, 159p.,9782747049801*

Découvrez également les autres tomes de la série!

Cette série, aux magnifiques illustrations en noir et blanc, est une parfaite initiation à la fantasy. En effet, batailles épiques, merveilleux dragons, mystérieux chamans, puissantes magiciennes et malfaisants sorciers sont autant d’éléments qui nous emportent dans un récit fabuleux. De plus, au fil des volumes, le récit s’intensifie, les héros prennent de l’ampleur, et les limites entre le bien et le mal ne sont plus aussi tranchées… ( A. P.)

Skully Fourbery T4 : Skully Fourbery n’est plus de ce monde, Derek Landy, Gallimard-Jeunesse, coll. « Folio junior », 419p., 9782070657766*

Découvrez également les autres tomes de la série!

La série Skully Fourbery nous entraîne dans un univers de Fantasy urbaine passionnant. On retrouve à chaque épisode la jeune Valkyrie Caïne, magicienne débutante qui n’a pas froid aux yeux et Skully Fourbery détective gentleman et squelette, pour des aventures sans temps morts. Rien que les dialogues, pleins d’humour, entre les deux protagonistes méritent le détour.
Des romans à ne pas manquer. (A. P. et P-A. B.)

Héros de l’Olympe T4 : la maison d’Hadès, Rick Riordan, Albin Michel Jeunesse, coll. « Wiz », 587p., 9782226254924*

Découvrez également les autres tomes de la série!

La suite des aventures de Percy Jackson, héros et fils de Poséidon. Après avoir vaincu Chronos, le chef des Titans, il doit maintenant affronter la colère de Gaïa, la mère des Titans, qui cherche à sortir de son profond sommeil. Une nouvelle série bourrée d’humour, d’action et de suspense, où les anciens amis sont rejoints par de nouveaux compagnons, et où le danger rôde, mais pas toujours du côté où on l’attend. Une série pour les amateurs de Percy Jackson ou pour les férus de mythologie grecque… et romaine! (P-A. B.)

Kane Chronicles T2 : Le Trône de Feu, Rick Riordan, Livre de poche, 440p., 9782013239653*

Découvrez également les autres tomes de la série!

Après les mythologies grecque et romaine, Rick Riordan nous entraîne cette fois dans l’univers fascinant de l’Égypte antique et de ses dieux mi-humains, mi-animaux. Dans « The Kane Chronicles », nous y faisons la connaissance de Sadie Kane et de son frère Carter, les enfants d’un archéologue connu et respecté. Une trilogie bourrée de magie, d’humour et d’action, qui ravira à la fois les amateurs de Percy Jackson, mais également tous ceux qui s’intéressent à l’Égypte pharaonique et à ses mystères. (P-A. B.)

L’Épouvanteur T10 : Le sang de l’Épouvanteur, Joseph Delaney, ill. de David Wyatt, Bayard Jeunesse, 318p., 9782747038577*

Découvrez également les autres tomes de la série!

Une excellente série, où se mêlent allègrement l’épouvante, l’humour et l’aventure. Le jeune Tom Ward est envoyé à l’Épouvanteur comme apprenti, parce que ses parents n’ont pas les moyens de lui payer un séjour chez un maître plus conventionnel, mais aussi parce que Tom possède un don étrange, celui de voir les fantômes. Au menu : chasse aux sorcières, malédictions, pièges à Trolls et combats contre les forces du mal. Une lecture haletante, qu’on est incapable de lâcher, mais qu’il vaut mieux éviter de faire la nuit! (P-A B.)

P’tit Cousu T2 : L’Oeil du pirate, Guy Bass, ill. de Pete Williamson, Bayard Jeunesse, 197p., 9782747048095*

Découvrez également les autres tomes de la série!

Dans un château lugubre, perché tout en haut d’une colline, vit un savant fou, dont la passion est la création de monstres plus horribles et effrayants les uns que les autres. Cette prémisse, digne de Tim Burton, est en fait l’histoire du P’tit Cousu, un héros atypique et sympathique, qui devra trouver sa place, au milieu des créations de son maître le professeur Érasmus. Au fil de ses aventures, il s’apercevra, avec l’aide de ses fidèles amis : Créature, l’un des monstres créés par le savant fou, et Arabella, une jeune villageoise qui n’a pas froid aux yeux, que l’apparence ne fait pas le monstre! ( P-A. B.)

Journal d’Alice T8 : Et si on faisait la paix?, Sylvie Louis, Dominique et compagnie, 158p., 9782896867448*

Découvrez également les autres tomes de la série!

Alice est une petite fille de 10 ans qui aime l’école. Nous l’accompagnons dans son quotidien et vivons avec elle les hauts et les bas de sa vie. Comme elle n’aime pas la guerre, Alice va tout faire pour ramener la paix dans sa classe. Une série vraiment bien écrite, où les personnages évoluent dans un univers qu’on reconnaît, certes, mais qu’on découvre avec joie! ( M. G. )

Cupcakes et claquettes T3 : Pincez-moi quelqu’un!, Sophie Rondeau, Hurtubise, 260p, 9782897233211*

Découvrez également les autres tomes de la série!

L’heure d’entrer au secondaire a sonné pour les jumelles Poirier. Lili et Clara ont dû choisir leurs écoles secondaires et pour la première fois de leurs vies, elles se sont séparées. Lili est à la Polyvalente pour faire le programme de danse, tandis que Clara, timide, va à l’école privée. En étant séparées, les deux sœurs vont découvrir leurs forces et leurs faiblesses. Une histoire bien écrite, intelligente, on s’attache aux personnages et on peut s’identifier facilement aux deux jeunes filles. ( M. G.)

 

DOCUMENTAIRES

Comment se faire des millions d’amis : tout plein d’histoires vraies sur les histoires inventées, François Gravel, ill. de Katy Lemay, Québec Amérique, 72p., 9782764425640*

Ce livre nous présente les grands noms de la littérature : J.K. Rowling, Alexandre Dumas, Shakespeare et bien d’autres… Et il le fait avec humour, parsemant des anecdotes et des réflexions (im)pertinentes qui font l’éloge de la lecture. De quoi donner le goût de dévorer un roman, là, de suite ! (A. P.)

Chère Malala, Rosemary McCarney, Bayard Canada, 32p., 9782895795964*

65 millions de filles, dans le monde d’aujourd’hui, ne fréquentent aucun établissement scolaire… Ce livre, en rendant hommage à Malala, fera prendre conscience aux plus jeunes de l’importance de l’éducation et de l’égalité homme/femme dans notre société. De plus, l’album « Chère Malala » est bien conçu. On commence par une présentation brève de cette jeune fille qui oeuvre pour le droit à l’éducation. Ensuite, le texte et les photos de belle qualité nous remuent et nous sensibilisent. Enfin, le livre se termine sur le discours de Malala prononcé le 12 juillet 2013 à l’assemblée des jeunes des Nations Unies.(A. P.)

Animaux Opposés, Collectif, Bayard Canada, 32p., 9782895795605*

Animaux Colorés, Collectif, Bayard Canada, 32p., 9782895795599*

L’apprentissage des couleurs, des contraires ou encore de l’alphabet se fait avec plaisir avec cette série chez Bayard Canada. Joliment illustrés, ces imagiers utilisent judicieusement les animaux pour expliquer les concepts essentiels au développement des plus jeunes. (P-A. B.)

* Commandez ces titres sur notre site monet.leslibraires.ca en cliquant sur les titres sélectionnés.

* * *

Sélection et rédaction de Caroline Billo, Pierre-Alexandre Bonin, Katia Courteau, Susane Duchesne, Marlène Grenier, Patrick Isabelle, et Aurélie Philippe.


12 avril 2014  par nos libraires

Essais et documents : les parutions de mars

Comme chaque mois, notre équipe de libraires passe en revue l’ensemble de l’effarante production du mois écoulé pour en repérer les nouveautés incontournables. Voici un aperçu de ces nouveaux titres, question d’aiguiser votre appétit livresque…

BIOGRAPHIES

Ernst Jünger, Julien Hervier, 2014, Fayard, 538 p., 9782213643632*

Témoin exceptionnel du XXe siècle, mort à cent deux ans, Ernst Jünger a vécu en Allemagne sous quatre régimes politiques et participé à deux conflits mondiaux. Héros de la Grande Guerre, d’un nationalisme agressif après la défaite allemande à laquelle il ne se résigne pas, il fait l’éloge du progrès technique et de la mobilisation totale dans les années trente ; mais il refuse sans ambiguïté les avances du régime nazi, avant d’adopter dans la seconde moitié de sa vie une position écologique aussi radicale qu’indifférente aux clivages politiques. Passionnément controversé en Allemagne où il a autant d’adversaires résolus que de partisans enthousiastes, il ne saurait laisser personne indifférent.

Les enfants du Rwanda, A. Umugwaneza et P. Fuglsang, 2014, Gaïa, 345 p., 9782847203714*

Le 18 août 1994 à 5 heures, nous avons pris la route. La frontière avec le Zaïre était à cent cinquante kilomètres. Maman disait qu’il nous faudrait tout au plus trois jours pour arriver. C’était peu réaliste, mais j’avais treize ans, qu’en savais-je ? Elle voulait, je crois, nous donner le courage de faire ce qu’elle estimait nécessaire. Nous devions marcher jour et nuit. Sortir du Rwanda avant que les Français ne se retirent du pays. C’était dur. Nous n’arrêtions pas de marcher. Vers le soir nous sommes arrivés à Kitabi, où nous devions passer la nuit, le dernier village avant la grande forêt de Nyungwe. Traverser la forêt en voiture prenait une heure, disait maman, mais combien de temps faudrait-il à pied, personne ne le savait.

Magritte, Michel Draguet, 2014, Gallimard/Folio biographies, 408 p., 9782070450176*

Portrait du peintre surréaliste belge René Magritte (1891-1967). L’univers pictural de Magritte, onirique et énigmatique, emprunte et détourne les éléments et objets du quotidien. Il déconstruit le rapport des choses avec la réalité et ajoute, avec un humour qui s’exprime dans ses titres, de nouvelles dimensions au malaise humain.

 

SCIENCES HUMAINES

Vers la Grande Guerre, Margaret MacMillan, 2014, Autrement, 849 p., 9782746735569*

Quelle est la part de responsabilité de chaque pays dans le déclenchement de la Grande Guerre ? En Europe, une poignée de dirigeants ont, à un moment précis, fait le choix de la guerre. Quelle a été la part humaine, donc émotionnelle et irrationnelle, dans ce choix ? De tempérament faible, le tsar Nicolas II pouvait-il résister aux généraux russes ? Si le chancelier allemand n’avait pas perdu sa femme au début de l’été 1914, aurait-il été moins fataliste ? La fresque de Margaret MacMillan décrit magnifiquement les mécanismes politiques, stratégiques, mais aussi humains, qui ont mené à ce moment de l’été 1914 où la guerre est devenue plus probable que la paix.

Hadrien, Joël Schmidt, 2014, Perrin, 359 p., 9782262039332*

Fils adoptif de Trajan, Hadrien (76-138), grand voyageur, cet empereur pacifique a laissé le souvenir d’un homme épris de littérature, de science, d’art et de philosophie. Les ruines de la villa portant son nom, à Tivoli, constituent l’un des témoignages les plus émouvants de l’art romain.

Joël Schmidt s’emploie avec bonheur à restituer le visage de celui qui incarne l’âge d’or de Rome et dont Marguerite Yourcenar, dans ses Mémoires d’Hadrien, a si magnifiquement romancé la vie.

La Corriveau, C. Ferland et D. Corriveau, 2014, 300 p., 9782894487686*

Basée sur un fait judiciaire à la tournure tragique, l’histoire de Marie-Josephte Corriveau a été reprise et progressivement déformée jusqu’à devenir l’une des plus célèbres légendes du Québec, au point où il devient difficile de départager le vrai du faux. Pour le meurtre de combien de maris a-t-elle été condamnée ? A-t-elle été placée vivante ou morte dans une sinistre cage de fer à une intersection passante de la Côte-du-Sud ? D’où proviennent les allégations de sorcellerie qui entacheront bientôt sa mémoire ? Catherine Ferland et Dave Corriveau se sont livrés à une minutieuse enquête pour rétablir la véritable histoire de Marie-Josephte Corriveau.

Infirmière : Vocation, engagement et parcours de vie, Diane-Gabrielle Tremblay, 2014, Éditions du remue-ménage, 150 p., 9782890914810* (+)

Cet ouvrage est l’un des rares qui tentent de faire le point sur ce métier féminin par excellence à travers sa tumultueuse histoire, mais surtout à partir de l’expérience concrète et contemporaine d’une trentaine de femmes. Leur parcours professionnel est ici scruté à la loupe, avec ses défis, ses écueils, ses réussites, de l’appel de la vocation jusqu’au départ à la retraite, en passant par la professionnalisation et les enjeux de conciliation travail-famille.

Le Québec, la Charte, l’Autre, et après ?, Marie-Claude Haince et al. (dir), 2014, Mémoire d’encrier, coll. « Essai », 150 p., 9782897122140* (+)

Huit femmes, universitaires et intellectuelles, ont engagé la réflexion autour de la Charte, de l’avenir de la société et du vivre-ensemble. Elles inventorient attitudes, postures, dérives et discours identitaires. Elles dénoncent l’exclusion, l’arrogance et la discrimination, en questionnant les privilèges juridiques et administratifs que revendiquerait un groupe social au détriment des autres. Cet ouvrage touche de près la peur qui travaille le Québec d’aujourd’hui, et l’incapacité de nommer la crise de valeurs qui fractionne plus qu’elle ne rassemble. Elles font acte de pensée, de compassion et de solidarité. Elles proposent ce « diagnostic des dérives politiques et sociales… et offrent en partage cette parole » qui a le mérite de s’indigner.

EN POCHE

Le prix de l’inégalité, Joseph Stiglitz, 2014, Actes Sud/Babel, 501 p., 9782330027384*

Face à la montée des indignations dans un contexte de crise financière mondiale, le célèbre Prix Nobel d’économie Joseph E. Stiglitz explique pourquoi le système économique actuel ne fonctionne plus pour la grande majorité de la population, pourquoi l’inégalité s’aggrave de façon considérable et quelles en sont les conséquences. Non content de dénoncer une situation intolérable, il expose un programme exhaustif qui ouvre une nouvelle voie, celle d’une économie plus dynamique et d’une société plus équitable et égalitaire.

 

PSYCHOLOGIE

Sagesse du féminin : En nous tous, hommes et femmes, Lily Jattiot, 2014, Accarias-l’originel, 252 p., 9782863162293*

Psychanalyste jungienne, l’auteure a observé des formes d’intelligence typiquement féminines : sentiment, lien, relation, poésie, imaginaire, etc. Elle explore cette intelligence féminine, passée au fil du temps dans la fiction, les rêves et les contes. Elle révèle sa sagesse et sa profondeur.

Le cerveau et la pensée : le nouvel âge des sciences cognitives, collectif, 2014, Sciences Humaines éditions, 479 p., 9782361060466*

Synthèses sur les sciences cognitives, leur histoire, leurs modèles, les différentes disciplines étudiant les processus de la cognition, etc.

Pourquoi les autres y arrivent et pas moi ? : Essai sur nos prisons imaginaires, Gabrielle Rubin, 2014, Payot, 203 p., 9782228910460*

G. Rubin montre les conséquences néfastes de l’inhibition et de la dépréciation, qui peuvent empêcher un individu d’accéder au bonheur en le poussant systématiquement vers les mauvais choix et les mauvaises personnes.

EN POCHE
Ni l’un ni l’autre : l’androgyne ou l’hermaphrodite, Jackie Pigeaud, 2014, Payot, 107 p., 9782228910446*

Dans cet essai se rencontrent médecine, sciences naturelles et philosophie autour de la question de l’hermaphrodisme.

 

PHILOSOPHIE

Apologie de la punition, Emmanuel Jaffelin, 2014, Plon, 200 p., 9782259222495*

Selon l’auteur, la punition est aujourd’hui cachée, taboue, elle n’est plus pensée comme la meilleure façon d’empêcher la vengeance alors qu’elle est par essence le premier pas vers le pardon, un moyen de réparer, de recoudre le tissu social. Il est temps de la réhabiliter en la repensant véritablement pour proposer une justice enfin réparatrice, fondée sur la responsabilité et le pardon.

La conscience a-t-elle une origine? : Des neurosciences à la pleine conscience : une nouvelle approche de l’esprit, Michel Bitbol, 2014, Liber, 748 p., 9782081330085*

Propose une nouvelle approche de la relation entre l’esprit et le corps. L’auteur s’interroge sur le fait de réduire la conscience à un processus neuronal. Il en appelle au lecteur lui-même et l’invite à devenir le protagoniste de l’enquête en tant que sujet rationnel et acteur capable de s’apercevoir de son propre état de conscience à chaque étape de l’argumentation.

Donner le vertige : les arts immersifs, Bernard Andrieu, 2014, Liber, 120 p., 9782895784357*

Ce livre s’inscrit dans un projet d’anthropologie sensorielle de l’intime. On y montre comment l’expérience du vertige dévoile une part cachée de notre écologie corporelle : plonger dans son corps, lorsque le vertige nous prend, traduit moins un désir de disparaître en s’évanouissant qu’une sensibilité émergeant en nous. En retournant ainsi la peau, le vertige révèle une cartographie des cavernes intérieures.

Se donner le vertige en y étant contraint ou de manière volontaire est une expérience enivrante. Le déséquilibre du cerveau que nous éprouvons dans le vide, dans l’isolement sensoriel, dans les effets internes des machines est tel que nous avons alors du mal à distinguer ce qui se produit en nous de ce qui provient du monde, notre vue se voile, nos sensations s’avivent et notre empathie s’active inconsciemment. Accepter son vertige, c’est consentir à communiquer avec son cerveau dans une relation plus directe entre corps et monde.

La profondeur du corps est le continent noir qu’il reste à explorer par des enquêtes en première personne et des entretiens qualitatifs dont on trouvera ici d’éloquents exemples.

EN POCHE
Reconstruction en philosophie, John Dewey, 2014, Gallimard, coll. « Folio », 269 p., 9782070456246*

J. Dewey pose la question de l’intérêt de la philosophie si elle ne contribue pas à changer le monde. Cette figure majeure du pragmatisme reproche aux philosophes de ne pas s’intéresser à la socio-politique et de se poser des questions sans lien avec le bien de l’humanité.

Le philosophe nu, Alexandre Jollien, 2014, Points, coll. « Essais » , 202 p., 9782757837832*

Traité des passions rédigé par le philosophe, handicapé moteur de naissance. Dans ce journal spirituel, il s’interroge sur la difficulté d’être soi, sur les moyens de se libérer de ses peurs, des hontes et des passions qui entravent la joie de vivre, etc.

 

CUISINE

Le cuisinier rebelle en feu, Antoine Sicotte, 2014, Cardinal, 208 p., 9782924155806*

Antoine Sicotte, alias le Cuisinier rebelle, nous revient avec ce livre chaud en couleurs pour l’été : Le Cuisinier rebelle en feu. Plein d’idées géniales toutes conçues pour un simple barbecue au propane, ce troisième tome de la série de livres plusieurs fois primée Le Cuisinier rebelle est coloré, magnifiquement photographié et, surtout, facile à utiliser. C’est un livre à l’image d’Antoine Sicotte et de tout ce qui lui tient à cœur : la bonne bouffe, la musique, la famille et la moto.

Étonnantes céréales : quinoa, kamut, chia et autres grains, Ghillie James, 2014, Éditions de l’Homme, 9782761939874*

Appréciées et reconnues pour leur goût autant que pour leurs grandes qualités nutritives, les céréales — et les graines que l’on consomme à la manière des céréales — sont les éléments incontournables d’une alimentation saine et variée. Mille et une façons de les cuisiner permettent d’en exploiter les vertus. En plus de souligner la valeur de ces aliments sur les plans historique, culturel et culinaire, le présent ouvrage constitue une véritable mine d’idées pour les sublimer en plus de 120 recettes classiques ou inattendues. Laissez-vous séduire par des plats inventifs, toujours accessibles, riches en saveurs, et diététiques : muesli maison, pain de maïs aux courgettes et aux tomates séchées, salade de couscous à la grenade, eau d’orge citronnée… L’auteur met sa créativité à votre service pour vous proposer le meilleur des céréales !

La cuisine de la ferme, Sarah Mayor, 2014, Éditions de l’Homme, 274 p., 9782761939881*

Célébrez la vie à la campagne et goûtez le meilleur d’une gastronomie du terroir alléchante et imaginative. Inspiré par sa vie dans la propriété familiale de Yeo Valley en Angleterre, l’auteur vous propose une cuisine biologique gourmande. Beignets de carotte à la coriandre, oie rôtie au miel avec sa compote de pommes épicée et sauce au porto, cheese-cake au yaourt et à l’orange, crème au Calvados, miel et myrtilles… Retrouvez le bon goût des produits de la ferme et savourez les plaisirs champêtres d’un héritage culinaire savoureux.

 

VIE PRATIQUE

Achat d’un condo : Tout ce qu’il faut savoir, Yves Joli-Cœur, 2014, Wilson et Lafleur, 373 p., 9782896891597*

Véritable guide de l’utilisateur en matière d’achat et de vente en copropriété, le présent ouvrage vise à en démystifier les nombreux aspects. Il met en perspective les situations souvent rencontrées. Contrairement aux idées reçues, les transactions relativement à la copropriété ne sont pas simples. Cette formule d’habitation collective comporte un environnement légal complexe qui lui est propre. Il faut en connaître la teneur pour faire les choses correctement.

Asthme, Jon Ayres, 2014, Modus Vivendi, coll. « Votre santé », 140 p., 9782895238317*

Abordables, rigoureux et écrits par des médecins, les ouvrages de la collection « Votre santé » vulgarisent très bien les maladies et les troubles de santé. Comme le savoir du patient sur son état permet une meilleure communication avec les spécialistes de la santé, et par le fait même une médication ou un traitement plus appropriés, les livres de cette collection sont à mettre entre toutes les mains. Mis à part Asthme, « Votre santé » a publié à ce jour Diabète, Mal de dos, Hypertension, Glande thyroïde et Migraine. Nous attendons aussi pour ce printemps Allergies, Stress, Cholestérol, Digestion et ulcères, Grossesse et Eczéma. (Maxime Nadeau)

Autour de la terre. Du jardin, de la table, de la vie, du monde, du pays, Yves Gagnon, 2014, MultiMondes, 160 p., 9782895444688*

Pionnier du jardinage écologique, Yves Gagnon partage une centaine de magnifiques photos, beaucoup de ses secrets horticoles, des poèmes ludiques, des lieux et des gens inspirants et de délicieuses recettes.

La grammaire expliquée, 4e édition, Marcel Poirier, 2014, Isabelle Quentin, coll. « Guides IQ », 272 p., 9782922417951*

Vous ennuyez-vous de Marcel Poirier, ce dynamique professeur de grammaire qui nous expliquait à la télévision tous les secrets de la grammaire française en toute simplicité ? Nous aussi ! Pour notre plus grand bonheur, Monsieur Poirier vient de publier la quatrième édition de La grammaire expliquée. Elle comprend toujours des exercices, tous inédits, qui nous permettront de mettre en pratique les enseignements du grand pédagogue, dont nous saluons la passion contagieuse (et trop rare !) de la langue française. (Maxime Nadeau)

 

BEAUX-LIVRES

Alfred Pellan, le rêveur éveillé, Eve-Lyne Beaudry, Paul Bourassa, Roxanne Martin et René Viau, 2014, Musée national des beaux-arts du Québec, 144 p., 9782551254514*

Catalogue de l’exposition présentée au Musée national des beaux-arts du Québec depuis le 20 février 2014, ce magnifique ouvrage regroupe bon nombre des œuvres majeures faisant partie de la collection que ce musée a regroupée au fil des années, et qui s’est grandement enrichie lors de la dation de sa conjointe, Madeleine Pellan. On y (re)découvre toute la splendeur de l’imaginaire de Pellan, son amour des couleurs vibrantes et son humour. À la fois peintre, illustrateur, costumier, scénographe et sculpteur, Pellan nous étonne par sa fraîcheur et son irrévérence, en tout point conformes à son appartenance tenace au surréalisme… (Robert Beauchamp)

Doré, l’imaginaire au pouvoir, Philippe Kaenel (dir.), 2014, coéd. Musée d’Orsay / Éditions Flammarion, 335 p., 9782081316416*

S’il n’était pas né en 1832, Gustave Doré aurait pu faire partie du mouvement surréaliste, tant son imagination s’avère débordante. Doré fut sans doute l’un des peintres les plus sensibles à la littérature, lui qui a illustré tant d’œuvres classiques ou contemporaines. Qu’elles soient humoristiques, comme ses gravures illustrant les Fables de La Fontaine et les romans du grand Rabelais, ou  ténébreuses, comme ses tableaux illustrant l’Enfer de Dante ou ceux, moins connus, qui mettent en scène les malheurs de son siècle, les œuvres de Gustave Doré nous laissent toujours pantois d’admiration.

Ce magnifique livre, catalogue de l’exposition présentée d’abord à Paris jusqu’au 11 mai 2014, mais qui sera à l’affiche au Musée des beaux-arts du canada à Ottawa, et ce du 13 juin au 14 septembre 2014, saura vous convaincre de son importance dans l’Histoire de l’art. (Robert Beauchamp)

L’Art de la guerre, Sun Tzu, trad. et présentation de Jean Levi, choix des illustrations par Alain Thote, 2014, coéd. Éditions du Septentrion / Nouveau Monde Éditions, 255 p., 9782894487648*

Écrit à l’époque des Royaumes combattants de Chine, L’Art de la guerre, dont l’auteur présumé est un général chinois du nom de Sun Tzu, est le plus ancien traité de stratégie connu (V-IVe siècles av. J.-C.), et l’un des plus célèbres. Mais il est davantage : une leçon de sagesse et d’art de vie inspirés du Tao. Un beau livre grand format, 200 planches en couleurs, offert dans une nouvelle traduction commentée par Jean Levi.

Design d’aujourd’hui : 165 créations qui font avancer le design : les labels de l’Observeur du design 2014, collectif / Agence pour la promotion de la création industrielle, 2014, Éditions Dunod, 255 p., 9782100704439*

Design de produits, d’espaces, de service. Le design est omniprésent. Il évolue sans cesse, s’adapte à nos vies, à nos envies, à nos besoins. Pour prendre la pleine mesure de son importance, et pour anticiper sur ce qu’il nous réserve de plus beau et de plus remarquable, cet ouvrage présente 165 créations témoignant du savoir-faire et de l’imagination des designers d’aujourd’hui. 165 designs étonnants, pratiques, ludiques ou performants, sélectionnés par un collège d’experts dans le cadre de l’Observeur du design. [...] Formes intimes, économiques, confortables, sociales, hybrides… la forme est en effet une notion fondamentale du design qui relie, traverse et exprime toutes ses dimensions : elle décrit un objet, caractérise les façons de faire du design, exprime la diversité de ses champs d’application et témoigne de ce qui structure un projet de design.

***

Tous les textes sont des éditeurs, sauf lorsqu’il y a mention d’auteur.

Sélection : biographies et sciences humaines – Benoit Desmarais ; psycho, philo et cuisine – Caroline Le Gal ; sciences humaines et vie pratique – Marie-Ève Blais ; beaux-livres – Robert Beauchamp ; vie pratique – Maxime Nadeau.

* Commandez ces titres sur monet.leslibraires.ca en cliquant sur le titre choisi.


10 avril 2014  par Le Délivré

Nos meilleures ventes – Essais québécois et étrangers – Livres pratiques – Mars 2014

Essais québécois

1- Paradis fiscaux: la filière canadienne : Barbade, Caïmans, Bahamas, Nouvelle-Écosse, Ontario… , Alain Deneault , 2014, Éditions Écososiété, 392 p., 9782897191207

Le Canada est un acteur central dans le processus d’offshorisation du monde. Dans cet essai choc, Alain Deneault démontre avec brio comment le pays a largement contribué à créer les paradis fiscaux des Caraïbes à partir des années 1950 et favorise aujourd’hui de mille manières les détenteurs de fortune et les entreprises cherchant à contourner son système fiscal et ses lois…

2- Le tour du jardin : entretiens avec Mathieu Bock-Côté sur les livres, la politique, la culture, la religion, le Québec et la saisine, Jacques Godbout & Mathieu Bock-Côté, 2014, Éditions du Boréal, 240 p., 9782764622964

Jacques Godbout, s’entretenant avec le sociologue Mathieu Bock-Côté, raconte avec sincérité et humour son parcours d’écrivain et de cinéaste. Conservant la distance que procurent à la fois l’intelligence et le refus absolu de se laisser enfermer dans quelque idéologie, il évoque les personnes qu’il a fréquentées et les moments dont il a été le témoin privilégié. C’est l’occasion de découvrir le portrait d’un être rare, un intellectuel québécois qui a tenu, pendant soixante ans de vie publique, à assumer son rôle dans la cité, celui d’éveilleur de consciences et de passeur entre les générations.

3- Vos questions sur l’économie, Gérard Fillion & François Delorme, 2014, Éditions La Presse, 240 p., 9782897052164

Qu’on soit aux études, au travail ou à la retraite, l’économie est au coeur de notre vie quotidienne: peu de décisions se prennent sans qu’il y ait un enjeu économique, et c’est pourquoi il est important d’en comprendre les rouages essentiels. C’est dans cette perspective que ce livre a été conçu. Vous y trouverez 75 questions et réponses qui vous concernent, allant du prix de l’essence à l’acquisition d’une maison en passant par l’achat ou la location d’une voiture, l’écart des prix entre le Canada et les États-Unis, les impôts, les taux d’intérêt, le système bancaire et la dette. Ce livre se veut un outil pratique et accessible écrit dans un langage clair et simple pour vous permettre de comprendre les enjeux socio-économiques de la vie d’aujourd’hui. L’économie n’est pas que l’affaire d’un groupe sélect de PDG, d’économistes ou d’investisseurs!

4- Vivre la Conquête T. 2: À travers plus de 25 parcours individuels, Gaston Deschênes & Denis Vaugeois (dir.), 2014, Éditions du Septentrion, 320 p., 9782894487624

Ces quelque 25 nouvelles biographies montrent une variété d’itinéraires et de destins individuels. Elles touchent un éventail de personnes différentes par leur provenance, leur devenir et leurs fonctions. Dans ce second tome, les Bourdages, Robichaud et Thériault sont de beaux exemples de la pugnacité des Acadiens durement frappés par la guerre. Pour certains habitants, tels Louis Liénard de Beaujeu, Gabriel Cerré ou Pierre-Louis de Lorimier, l’avenir se trouve dans l’Ouest et ses territoires sans frontière. Les femmes ne sont pas en reste, qu’elles soient mère supérieure, bibliophile ou captive bien intégrée chez les Amérindiens. Finalement, l’étonnant et rare témoignage du chef huron Petit Étienne apporte un éclairage neuf sur le rôle des Amérindiens à la fin du conflit en Amérique. Militaire, noble, seigneur, prêtre, religieuse, chacun et chacune a vécu différemment ces années avant, pendant et après la Conquête et offre, à sa manière, une émouvante leçon de résistance et d’adaptation.

5- Le prochain virage, François Tanguay & Steven Guilbeault, 2014, Éditions Druide, 304 p., 9782897110994

La crise environnementale et énergétique actuelle est l’occasion pour le Québec de revoir ses valeurs. Sur quel type d’économie allons-nous baser notre avenir ? Quelles seront nos orientations énergétiques ? Comment optimiserons-nous l’occupation de notre territoire ? Manquerons-nous de forêts ? Comment nous déplacerons-nous ? Que mangerons-nous ? Pour répondre à ces questions, Steven Guilbeault et François Tanguay proposent d’abord d’observer les grands enjeux planétaires et locaux en ce qui touche l’environnement. …

Essais étrangers

1- Le nazi et le psychiatre, Jack El-Hai, 2014, Éditions de l’Homme, 288 p., 9782761940801

En 1945, alors que le monde entier s’efforce de surmonter le traumatisme causé par la guerre, les hauts responsables nazis doivent répondre de leurs actes au procès de Nuremberg. Soucieux d’offrir au public un procès irréprochable, les Alliés exigent qu’avant d’être jugé, chaque prévenu soit déclaré sain d’esprit et responsable de ses crimes.C’est à Douglas Kelley, jeune psychiatre américain dont la carrière est en plein essor, que revient la responsabilité d’étudier le profil psychologique de Hermann Göring et d’autres chefs nazis.

2- Les parents manipulateurs, Isabelle Nazare-Aga, 2014, Éditions de l’Homme, 288 p., 9782761938839

Beaucoup de parents manipulent leurs enfants à l’occasion, pour s’en faire obéir ou les influencer. Mais que se passe-t-il lorsqu’un parent est véritablement manipulateur? La réalité est alors beaucoup plus sournoise et les apparences, souvent trompeuses. Quels sont les indices, les comportements, les propos et les situations caractéristiques qui permettent de déceler cette pathologie chez une mère ou un père? L’auteur expose les multiples facettes de la relation toxique avec un tel parent. Elle appuie ses révélations sur des témoignages surprenants et poignants d’enfants, certains encore jeunes et d’autres devenus adultes. Ceux-ci n’ont jamais oublié leur vécu douloureux, que même la famille élargie ne soupçonnait pas. Pourtant, il est possible – et nécessaire! – de s’extraire de ce lien destructeur et de s’autoriser à être heureux. Ce livre fournit les meilleures stratégies afin de se déculpabiliser et de reprendre enfin le contrôle de sa vie.

3- Les nouvelles superpuissances : Google, Yahoo, Facebook, Wikipedia, Apple, Twitter, Microsoft, Daniel Ichbiah, 2014, First Interactive, 458 p., 9782754056380

L’auteur décrit le modèle du revenu automatique inventé par Microsoft et développé par Google, la façon dont les géants du web bafouent quotidiennement les droits individuels, explique pourquoi les biens numériques acquis ne nous appartiennent pas réellement, etc., et les moyens d’entrer en résistance pour faire plier ces sociétés qui sont toutes américaines.

4- Zéro déchet : l’ histoire incroyable d’une famille qui a réussi à limiter ses déchets à moins de 1 kg par an, Béa Johnson, Éditions Transcontinental, 400 p., 9782894729403

Grosse maison, 4 X 4, réceptions somptueuses… Française d’origine, mariée et maman de deux garçons, Béa Johnson vit à fond le rêve américain pendant sept ans. Un jour, elle décide, avec sa petite famille, de changer de vie. Fini l’hyperconsommation : elle cherche désormais tous les moyens de désencombrer son existence. Elle réduit tout : sa maison, son rythme de vie et, finalement, ses déchets. Sa nouvelle devise? Refuser, réduire, réutiliser, recycler, composter – dans cet ordre. Scrutant chaque détail de son quotidien, elle remet en question tous les besoins familiaux, du sac d’épicerie à la garde-robe, en passant par les produits nettoyants, les cosmétiques, l’ameublement et les loisirs. Une démarche antigaspillage qui s’est transformée en véritable exploit : la famille a réussi à limiter ses déchets à 1 kg par an, tout en réduisant de 40% ses dépenses annuelles.

5- L’odeur du si bémol : l’univers des hallucinations, Oliver Sacks, 2014, Éditions Odile Jacob, 351 p., 9782021079821

L’auteur décrit à l’aide de cas concrets les différentes hallucinations connues (audition de voix, drogue, psychose, migraine…) ou moins connues (maladie de Parkinson, illusion du membre fantôme, hallucination d’odeurs ou de goûts, vision d’un double…), qu’elles soient d’ordre psychologique ou neurologique.

Livres pratiques

1- Achat et vente d’un condo : tout ce qu’il faut savoir, Yves Joli-Coeur, 2014, Éditions Wilson-Lafleur, 376 p., 9782896891597

Véritable guide de l’utilisateur en matière d’achat et de vente en copropriété, le présent ouvrage vise à en démystifier les nombreux aspects. Il met en perspective les situations souvent rencontrées. Contrairement aux idées reçues, les transactions relativement à la copropriété ne sont pas simples. Cette formule d’habitation collective comporte un environnement légal complexe qui lui est propre. Il faut en connaître la teneur pour faire les choses correctement.

 

2- Syndrôme du colon irritable : 21 jours de menus, Alexandra Leduc, 2014 Éditions Modus Vivendi, 136 p., 9782895237792

Ce guide répond spécifiquement à vos besoins en vous permettant de :• comprendre le syndrome du côlon irritable et savoir comment gérer les crises;• soulager vos symptômes, leur durée et leur fréquence pour avoir une meilleure qualité de vie;• profiter de recommandations claires pour identifier facilement les ingrédients qui vous conviennent et ceux que vous tolérez moins bien;• planifier vos repas et vos collations grâce à des menus quotidiens adaptés à votre sensibilité digestive.

3- Palmarès des carrières 2014, Collectif, 2014, Septembre Éditeur, 264 p., 9782894714492

Chaque année, des milliers de jeunes devront faire un choix de programme d’études au secondaire, au collégial ou à l’université avant la date butoir du 1er mars. De ce nombre, plusieurs hésitent entrent deux ou trois programmes, certains paniquent devant la panoplie de choix, d’autres sont paralysés à la seule idée de devoir choisir! Pour les aider à franchir cette étape-charnière de leur vie, Septembre éditeur propose la 10e édition du Palmarès des carrières. Le Palmarès des carrières 2014 présente 150 métiers et professions représentant un choix de carrière prometteur dont 40 sont consacrés Lauréat. Parmi ceux-ci, 9 métiers et professions se démarquent de la manière suivante : trois se voient décerner des palmes d’or, d’argent et de bronze pour chacun des trois ordres d’enseignement .

4- Confessions de chefs : leurs meilleures adresses, Paul Gilbert (dir.), 2014, Éditions La Presse, 240 p., 9782897052195

Où va Daniel Vézina quand il veut manger végétarien? Selon Helena Loureiro, quel est le meilleur restaurant pour un tête-à-tête romantique? Que mangerait Giovanni Apollo s’il ne lui restait qu’une heure à vivre?Quinze grands chefs nous livrent plus de 150 de leurs adresses préférées.

5- Manger ses émotions : pourquoi on succombe, comment on s’en sort : une approche sans contrainte pour retrouver son poids… naturellement, Guylaine Guèvremont, 2014, Éditions Transcontinental, 208 p., 9782894729519

Vous n’en pouvez plus de suivre tous ces régimes sans gras, sans sucre, hyperprotéinés, dissociés… qui se contredisent et vous font même prendre du poids ? Votre vie ressemble à une suite de privations et de frustrations qui pèsent sur votre moral comme sur votre silhouette ? Vous mangez vos émotions, mais ne savez pas comment faire autrement pour perdre enfin les kilos en trop ? Dans ce livre éclairant, Guylaine Guevremont, nutritionniste de renom, pose un regard différent sur le rapport qu’on entretient avec le corps et l’alimentation.

Pour commander ces ouvrages via notre site monet.leslibraires.ca, en format papier ou numérique, selon leur disponibilité, veuillez cliquer sur les titres sélectionnés.


9 avril 2014  par Le Délivré

Nos meilleures ventes – Littérature québécoise et étrangère – Mars 2014

Chaque mois, nous analysons les ventes de nos divers secteurs, histoire de valider nos sélections et de constater où nous portent les goûts de nos lecteurs.

Littérature québécoise et canadienne – Romans et nouvelles

1- Le feu de mon père, Michael Delisle, 2014, Éditions du Boréal, 128 p., 9782764622940

Quand Michael Delisle était enfant, ses « oncles », c’est-à-dire les amis de son père, ne disaient pas « arme » mais morceau ou de façon plus métonymique, feu. « J’avais mis mon feu dans le coffre à gant. » « Il s’est débarrassé de son feu. » « Oublie pas ton feu. » Dans ce poignant récit, le poète se remémore son père, le bandit devenu chrétien charismatique, l’homme violent qui ne parlait plus que de Jésus, l’homme détesté qu’on ne peut faire autrement qu’aimer, en dépit de tout. La question qui revient éternellement est celle-ci : où va le feu ? Et la question me revient au chevet de mon père. Je passe mon doigt sur son vieux tatouage de marin (une ancre avec les lettres MN pour merchant navy) qui n’est plus qu’une pastille noire et floue. Ces cellules sont aussi les miennes. Je reconnais la parenté organique et l’odeur qui monte de son corps : un parfum de vieux drap gorgé de phéromones. Cet encens sébacé est mon seul lien avec cet homme, le seul que je reconnaisse. Cet animal m’a donné la vie.

2- Le vol de l’ange , Daniel Poliquin, 2014, Éditions du Boréal, 320 p., 9782764623206

« Au Canada, contrée hivernale s’il en est, on appelle le « vol de l’ange » cet instant où marcheurs ou patineurs, ayant tout à coup perdu pied sur la glace, se mettent à battre des bras pour recouvrer l’équilibre. Gigue involontaire qui suscite l’admiration si l’on arrive à reprendre pied ; risées humiliantes et injustes si l’on tombe. On me dira que l’expression n’est pas très répandue, et pour cause : c’est moi qui l’ai inventée. Tout comme l’essentiel de ce roman.Ce qu’il y a d’authentique ici, en revanche, c’est le rituel de la mise aux enchères des enfants et des âgés qui se pratiquait au Nouveau-Brunswick de 1875 à 1925, dans ces eaux-là. Cette tradition, inhumaine à première vue, avait du bon, paraît-il : les démunis, orphelins ou vieillards, évitaient ainsi l’orphelinat ou l’hospice, lieux peu recommandables à l’époque, et trouvaient un toit et du travail ; pour leur part, les fermiers y gagnaient une main-d’oeuvre bon marché. » D. P.

3- La déesse des mouches à feu, Geneviève Pettersen, 2014, Éditions Le Quartanier, 250 p., 9782896981595

La déesse des mouches à feu, c’est Catherine, quatorze ans, l’adolescence allée chez le diable. C’est l’année noire de toutes les premières fois. C’est 1996 à Chicoutimi-Nord, le punk rock, le fantôme de Kurt Cobain et les cheveux de Mia Wallace. Des petites crisses qui trippent sur Christiane F. et des gars beaux comme dans les films en noir et blanc. Le flânage au terminus et les batailles de skateux contre pouilleux en arrière du centre d’achats. L’hiver au campe dans le fin fond du bois, les plombs aux couteaux, le PCP vert et les baises floues au milieu des sacs de couchage. C’est aussi les parents à bout de souffle et les amants qui se font la guerre. Un jeep qui s’écrase dans un chêne centenaire, les eaux du déluge qui emportent la moitié d’une ville et des oiseaux perdus qu’on essaie de tuer en criant.

4- Sam, François Blais, 2014, Éditions L’Instant même, 192 p., 9782895023456

D’entrée de jeu, un carton de livres soldés. Parmi une collection d’ouvrages québécois très XIXe siècle se trouve une pièce de choix, le journal de Marie Bashkirtseff, une contemporaine de Maupassant. Et tout au fond de la boîte, une centaine de pages du journal de S***, une diariste chevronnée, qui plus est, native de Grand-Mère, comme le narrateur. Il n’en faut pas davantage pour que celui-ci s’engage dans une quête pour retrouver celle qu’il baptise Sam et qu’il croit être « la femme de sa vie ». D’indices en suppositions, de coïncidences en recoupements établis grâce à son journal, il la suit à la trace : à la campagne, dans sa petite maison du chemin Saint-François-de-Pique-Dur, à Limoilou, là où habite sa mère, et même jusqu’à Parent, en Haute-Mauricie.

5- ex equo: Mensonges sur le Plateau-Mont-Royal T. 2: La biscuiterie, Michel David, 2014, Éditions Hurtubise, 550 p., 9782897233549

En 1959, la vie a bien changé sur le Plateau Mont-Royal. Duplessis est à la fin d’un interminable mandat, alors que le Québec se tourne tranquillement vers la modernité proposée par l’équipe de Jean Lesage. La Ville de Montréal connaît de nombreux changements, la plupart liés aux communications, tant par le développement de l’automobile que par l’apparition de la télévision qui deviennent rapidement des outils indispensables pour tous les foyers. La vie de Jean et Reine Bélanger a également changé depuis la fin du tome 1, dix ans plus tôt. Alors que le premier s’ennuie dans son poste de journaliste pour le Montréal-Matin, la seconde rêve de gérer les destinées de la biscuiterie Talbot, sans parler des trois enfants qui partagent maintenant le petit appartement familial. Les petits bonheurs se font rares, et les rivalités et les mensonges tissent une relation de plus en plus difficile pour le couple.

5- ex equo: Mort-Terrain, Biz, 2014, Leméac Éditeur, 235 p., 9782760933774

Un médecin s’établit dans un petit village du nord du Québec en même temps qu’une grande compagnie minière s’intéresse au sous-sol de cette région. Or, cette avidité de l’entreprise qui cannibalise la terre aura des répercussions dans la chair même des humains qui l’habitent, car voilà que les cadavres s’additionnent. À travers une galerie de portraits généreux, avec une ouverture à l’autre qui adoucit le regard, sans jamais juger, en tentant de comprendre et d’exprimer tous les points de vue, Biz nous offre une histoire fantastique et pourtant éminemment réaliste, un thriller d’horreur, passionnant et dur, qui se lit au grand galop.

5- ex equo: L’orangeraie, Larry Tremblay, 2014, Éditions Alto, 168 p., 9782896941698

Quand Amed pleure, Aziz pleure aussi. Quand Aziz rit, Amed rit aussi. Ces frères jumeaux auraient pu vivre paisiblement à l’ombre des orangers. Mais un obus traverse le ciel, tuant leurs grands-parents. La guerre s’empare de leur enfance et sépare leurs destins. Des hommes viennent réclamer vengeance pour le sang versé. Amed, à moins que ce ne soit Aziz, devra consentir au plus grand des sacrifices. Et tous payeront le tribut des martyrs, les morts comme ceux qui restent. Larry Tremblay frappe encore un grand coup, mais vise cette fois le coeur, laissant au lecteur le soin de départager les âmes pures des fourbes, les fanatiques des héros. Un texte à la fois actuel et hors du temps qui possède la force brute des grandes tragédies et le lyrisme des légendes du désert.

Littérature étrangère – Romans et nouvelles

1- Muchachas T. 1, Katherine Pancol, 2014, Éditions Albin Michel, 422 p., 9782226254443

Hortense et Gary s’installent à New York dans l’espoir de percer dans leur domaine, Joséphine laisse Philippe à Londres pour s’occuper de sa fille à Paris, et Stella, ferrailleuse qui élève seule son fils, affronte son passé et ses ennemis.

 

2- La tête de l’emploi, David Foenkinos, 2014, Éditions Flammarion Québec, 288 p., 9782890775558

À 50 ans, Bernard se voyait bien parti pour mener la même vie tranquille jusqu’à la fin de ses jours. Mais parfois l.existence réserve des surprises… De catastrophe en loi des séries, l’effet domino peut balayer en un clin d’oeil le château de cartes de nos certitudes. Et le moins que l’on puisse dire est que cet homme ordinaire, sympathique au demeurant, n’est pas armé pour affronter ce qui l’attend. Il va devoir traverser ce roman drôle et mélancolique pour tenter de retrouver sa place dans un monde en crise.

3- Le chardonneret, Donna Tartt, 2014, Éditions Plon, 795 p., 9782259221863

Theo Decker a 13 ans. Il vit les derniers instants de sa vie d’enfant. Survivant miraculeux d’une explosion gigantesque en plein New York, il se retrouve seul dans la ville, orphelin, et se réfugie chez les parents d’un ami pour échapper aux services sociaux. Tout ce qui lui reste de sa mère, c’est une toile de maître minuscule qui va l’entraîner dans les mondes souterrains et mystérieux de l’art.

4- L’éveil de mademoiselle Prim, Natalia Sanmartin Fenollera, 2014, Éditions Grasset, 348 p., 9782246806882

Attirée par une petite annonce, Prudence Prim arrive à Saint-Irénée-d’Armois, un petit village charmant où les habitants ont déclaré la guerre aux influences pernicieuses du monde moderne pour revenir à l’essentiel. Elle est engagée pour ranger et organiser la bibliothèque de l’homme du fauteuil, un homme cultivé et intelligent mais qui manque de délicatesse… Premier roman.

5- Murmurer à l’oreille des femmes, Douglas Kennedy, 2014, Éditions Belfond, 247 p., 9782714456632

Ce recueil de douze nouvelles met en scène un jeune garçon dans l’Amérique des années 1960, un homme qui attend l’appel téléphonique d’une femme, censé transformer sa vie, une femme divorcée qui rumine sa vengeance, un père de famille contraint de passer deux jours à Las Vegas, etc.

Littérature en poche

1- Brunetti et le mauvais augure, Donna Leon, 2014, Points, 330 p., 9782757829615

Alors que le commissaire Brunetti espère prendre des vacances au calme, l’inspecteur Vianello lui demande son aide. Il s’inquiète pour sa vieille tante, qui retire beaucoup d’argent et semble sous la coupe d’un gourou. Pendant ce temps, un juge du tribunal de Venise est soupçonné d’être mêlé à une affaire de corruption.

2- En vieillissant les hommes pleurent – L’Imaginot, Jean-Luc Seigle, 2013, J’ai Lu, 250 p., 9782290058169

En 1961, durant les événements d’Algérie, la France endure de lourds bouleversements. Ouvrier chez Michelin et attaché à la terre de ses ancêtres, Albert Chassaing ne reconnaît plus le monde dans lequel il vit. Il s’éloigne de sa famille et peine à trouver sa place dans une société en perpétuel mouvement. Grand prix RTL-Lire 2012.

3- Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire, Jonas Jonasson, 2012, Pocket, 506 p., 9782266218528

Comment un centenaire, qui refuse de fêter son anniversaire et prend la poudre d’escampette, peut-il se retrouver avec des malfrats lancés à sa poursuite ? La réponse tient dans une valise dérobée à la gare routière par cet ancien génie des explosifs, qui espérait y trouver des souliers pour les troquer contre ses charentaises. Premier roman.

4- La voleuse de livres, Markus Zusak, 2008, Pocket, 633 p., 9782266175968

1939, en Allemagne nazie. Liesel Meminger et son jeune frère sont envoyés par leur mère dans une famille d’adoption en dehors de Munich. Leur père a été emporté par le souffle d’un seul et étrange mot, le communisme, et Liesel a vu la peur d’un destin semblable se dessiner dans les yeux de sa mère. En route, la Mort rend visite au frère de Liesel.

5- Profanation, Jussi Adler-Olsen, 2014, Le Livre de poche, 571 p., 9782253179030

En 1987, l’enquête sur le meurtre d’un frère et d’une soeur s’était arrêtée faute de preuves, jusqu’à ce qu’un lycéen s’accuse lui-même sept ans plus tard. Le dossier ressurgit inexplicablement sur le bureau de l’inspecteur Carl Morck, qui décide, accompagné de son assistant Assad, de reprendre l’investigation.

Littérature policière

1- Louise est de retour, Chrystine Brouillet, 2014, Éditions de l’Homme, 232 p., 9782761939942

Louise, meurtrière sans scrupules de Chère voisine, coule des jours heureux à Montréal avec ses chats. L’annonce de la vente de l’immeuble où elle habite fait voler en éclats cette belle sérénité. Pas question pour Louise de quitter son nid douillet ! Une première victime, le malheureux propriétaire, s’incline devant sa détermination. Les conséquences de ce meurtre ne sont malheureusement pas celles escomptées. Louise devra jouer de finesse afin de se procurer l’argent nécessaire pour écarter la menace. Parviendra-t-elle à échapper aux policiers qui rôdent ? Mieux vaut ne pas réveiller une serial killer qui ronronne…

2- Le duel, Arnaldur Indridason, 2014, Editions Métailié, 308 p., 9782864249450

Une enquête de Marion Briem, futur mentor de l’inspecteur Erlendur. 1972, Reykjavik. Alors que se déroule le championnat d’échecs, un jeune homme est assassiné dans une salle de cinéma. Certains éléments réveillent chez le commissaire des souvenirs douloureux d’une enfance marquée par la tuberculose. Dans le même temps, l’affaire tourne au roman d’espionnage…

3- La danse de la mouette, Andrea Camilleri, 2014, Éditions Fleuve noir, 298 p., 9782265093997

Ce matin-là, derrière sa fenêtre, le commissaire Montalbano regarde une mouette agonisante sur la plage. Serait-ce un mauvais présage ? Chassant l’image de son esprit, il se rend au bureau pour régler les derniers détails avant de partir en vacances et découvre que Fazio manque à l’appel. Les recherches de Montalbano le mènent dans une zone qui ressemble étrangement à un cimetière de la mafia…

4- Prague fatale, Philip Kerr, 2014, Éditions du Masque, 406 p., 9782702438480

Berlin, 1942. Capitaine dans le service de renseignement SS, Bernie Gunther est de retour du front de l’Est. Alors qu’il a été affecté au service des homicides et qu’il enquête sur l’assassinat d’un ouvrier néerlandais, il surprend un homme battant sa femme dans la rue et décide de protéger l’inconnue et de l’emmener avec lui à Prague, où Heydrich l’a invité.

5- Top réalité, Donald E. Westlake, 2014, Éditions Rivages, 285 p., 9782743627157

Le producteur Doug Fairkeep aimerait, pour son nouveau concept d’émission de télévision, suivre de vrais criminels en action. John Dortmunder accepte d’être mis en scène, espérant doubler tout le monde.

Pour commander ces ouvrages via notre site monet.leslibraires.ca, en format papier ou numérique, selon leur disponibilité, veuillez cliquer sur les titres sélectionnés.



© 2007 Librairie Monet